Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Revue de presse économique de Pierre Jovanovic avec Étienne Chouard

Sur la Constitution et les régimes politiques, chez Kontre Kulture :

Retrouvez Pierre Jovanovic chez Kontre Kulture :

 
 

Livres de Pierre Jovanovic (7)

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les commentateurs confondent l’effet et la cause. La révolte de quelques anarchistes auxquels la presse institutionnelle prêtent complaisamment attention ne saurait faire oublier la cause réelle de l’impasse dans laquelle se trouve enfermée la Grèce. Les nouveaux dirigeants de Syriza se trouvent pris au piège de leurs contradictions qui est de vouloir préserver d’un côté la manne monétaire européenne en nom du maintien de l’Etat Providence et de l’autre vouloir s’émanciper de Bruxelles en refusant des politiques de compression budgétaire, alors que l’un ne va pas sans l’autre. Il est symptomatique que les nouveaux dirigeants n’arrivent pas à mettre au point leur feuille de route, alors qu’ils repoussent celle de la TroÎka, ce qui s’appelle un déni de responsabilité/réalité. Comme d’habitude, on s’attarde sur les voitures qui flambent en feignant d’oublier la cause première du problème qui est le refus de la Grèce de se donner les moyens de son indépendance en quittant carrément la zone euro pour reconstruire son économie privée avec ses propres moyens productifs et de nouvelles alliances. Cela est apparemment incompatible avec l’idéologie de Syriza qui veut conserver le beurre et l’argent du beurre, c’est-à-dire bénéficier des largesses européennes, sans jamais rendre compte de l’argent dépensé, suivant en cela une mauvaise habitude européenne, en pratiquant une politique de relance monétaire intenable eu égard aux possibilités de remboursement de la Grèce. D’ailleurs ce pays ne détient pas le monopole de la contradiction, car le parti italien cinq étoiles brille également par son absence de propositions, en ce qui concerne le basculement de l’économie vers un modèle productif autonome apte à se passer de la tutelle bancaire et de son financement en monnaie dette. Le cirque médiatique peut donc continuer longtemps, à vrai dire il accélère sa cadence de quinze jours en quinze jours, le temps que Syriza présente ses travaux d’écolier à Maman Merkel. Pendant ce temps rien ne bouge ou presque, c’est-à-dire que l’oligarchie économique perdure comme avant ; en profitant de ses privilèges nationaux au sein de l’économie mondialisée, comme dans le transport maritime bénéficiant d’une taxation préférentielle dans le port du Pyrée. Mais la réforme de l’Etat n’a toujours pas commencé depuis que la Troïka a débarqué à Athènes en 2011, préférant sans doute les rapports rédigés au soleil à la confrontation directe avec des administrateurs nationaux qui n’en ont cure.

     

  • Étienne, de grâce, il est vraiment indispensable que vous écriviez un bouquin sur votre approche de ce que vous avez vécu depuis 10 ans*

    Proposez nous une société démocratique, celle qui ressort de vos animations des Ateliers Constituants. Ne nous imposez rien, mais que votre expérience soit couché sur papier.

    Merci à Jovanovic pour avoir permis ce rendez vous, même si vous avez souvent eu du mal pour contenir le rouleau compresseur Chouard.

    Si vous vous faisiez éditer par Kontre Kulture ce serait impeccable.

    Renaissance Démosthène.

     

  • Super, une vidéo à voir absolument, on ne s’ennuie pas une seconde, merci encore à Pierre Jovanovic pour ses excellentes revues de presse, et à Etienne Chouard, ça réveille ! Surtout après les résultats des élections.

     

    • Je ne comprends pas trop ce que vous insinuez sur votre dernière phrase, mais pour ma part (votant) j’aurai tendance à penser que si l’élection favorise les crapules, elle peut être aussi l’occasion pour l’élu(e) de répandre sa qualité de gouvernant(e) sur tout le territoire et pour le plus grand bien de tous, Chavez en est un exemple.
      Et si l’on doit garder l’Espérance, elle peut aussi prendre cette forme, mais c’est justement la multiplicité des possibilités qui caractérise la confusion propre à notre époque, bref restons ouvert sur chaque solution qui pourrait nous garder du chaos.


  • Chouard est comme une ampoule qui brille cinq cent fois plus que ses capacités. Il en est conscient lorsqu’il dit que c’est son idée qui compte et pas lui. Le pauvre Jovanovic a bien du mal a faire sa revue de presse (car c’est de ça qu’il s’agit).
    Soral l’avait trouvé "trop gentil" lors de son passage chez meta tv. Son idée est bonne mais il faut au moins un coup d’état militaire pour l’implémenter.

    Puis il est fatigant avec ses causes qui produisent des effets car ce n’est pas exactement ça. Exemple : 85% des gens qui s’endorment avec leurs chaussures se réveillent avec un mal de tête. Donc retirer vos pompes avant de vous coucher. Non, il faut corréler la cause et l’effet et sa nous donne ce que Chouard appelle la cause des causes, donc nous avons 85% des gens qui se bourrent la gueule, se déchirent au Jack Daniel’s et s’effondrent à trois heures du matin sans se déshabiller ni se déchausser se réveillent avec la gueule de bois.

    Des fois c’est plus compliqué : on observe que dans les villes de plus de huit mille habitants plus il y a de chats errants plus la ville est équipée en ascenseurs. Corrélez moi ça !!!!

     

    • Et donc il y a bien au moins une cause pour chaque effet. Et que certaines soient moins évidentes à déterminer que d’autres n’y change rien. Je trouve pour ma part Chouard stimulant et pas fatigant du tout. Par contre, vous vous êtes sans doute en effet fatigué pour rien en définitive, mais vous ne le devez qu’à vous :-)


  • Beaucoup de points communs avec le programme du front national. Il aurait été interessant de comparer. Pourquoi aborder ce sujet est-il tabou ?

     

  • #1147232
    le 23/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Revue de presse économique de Pierre Jovanovic avec Étienne Chouard

    Etienne Chouard, à l’instar de tous les gauchistes formatés malgré eux, ne cesse de tourner sur son (mauvais) logiciel, et c’est dommage car l’homme est dépourvu de méchanceté !
    Comment peut-on faire l’éloge d’Hugo Chavez sans comprendre que son combat était d’abord spirituel ? Vraiment dingue, tous les gauchistes français se réclament de lui alors qu’il leur manque l’essentiel ! Bordel, réveillez-vous, le plus grand anarchiste de tous les temps, c’est le Christ !

     

    • Oui, sans le souffle divin et sa compréhension (à savoir déposé en soi, vivifié, cultivé comme une graine), l’espoir en réalité une respiration, un souffle nouveau ne peut naître !

      Lorsque chacun aura épuisé toutes ses ressources intérieures, n’aura pas percuté comment résister aux séductions subtiles de Babylone et retourner son logiciel à l’envers,s’être instruit à savoir construit à l’intérieur de soi, sa véritable statue intérieure, celle qui lui vaut un réel statut aux yeux du Divin, les maturités personnelles sont compromises !

      Au lieu d’allumer vos télés, mobile, jeux vidéo et tablettes nullissimes, allumez une bougie dans une pièce sombre, écoutez le Rosaire ! Ses Mystères se révéleront, vous vous réveillerez !

      C’est l’expérience, la pratique qui importe, uniquement ! Une once de pratique de prière vaut mieux que 25 années d’études théologiques : elles ne sont d’aucune utilité dans le grand Passage ! Plus de blabla que de la ferveur éprouvée et un coeur ouvert aspirant à retrouver l’innocence des premiers jours ! ...

      Ecoutez, demandez et vous recevrez ! Ensuite, il sera trop tard ! Et ce sera pas que de la pleurniche mais des cris, des larmes comme déjà d’ailleurs ....ici, maintenant !


    • Pas faux et seul l’esprit pour contenir la matière, le gauchiste est quelqu’un qui menace le capitaliste en tenant la pointe de son fusil c’est impossible.


  • On ne voit plus beaucoup Chouard et on entend moins parler de tirage au sort ou de constituante ces derniers mois. On se rendort.
    Il n’y a qu’un boitage national d’un tract A4 plié en 2 avec un texte dense qui pourrait faire le boulot. Après s’il n’y a toujours pas assez de gens nouvellement conscientisés pour initier un vrai mouvement populaire en faveur du changement. je crois que çà montrera à nous même les limites très limitées de la nature humaine.
    Les sites de la réinfosphère devraient s’unir et coordonner cette opération de boitage national.
    çà serait une bonne expérience pour jauger le caractère militant nécessaire au changement présent chez les lecteurs assidus de la réinfosphère.
    On pourrait commencer par un sondage, dont la question serait si on vous appelait à une telle opération, répondriez vous présent pour agir ?
    « Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien ».


  • Quel bonheur de retrouver enfin Étienne
    Merci à eux deux, excellents comme toujours


  • Il y a beaucoup à comprendre dans la "balance du son" Etienne Chouard/jovanovic.


  • Quoiqu’on pense de Chouard, il fait de l’analyse argumentée, explique les relations de cause à effet (qu’on admet ou pas) pour comprendre les phénomènes contemporains. Jovanovic reste lui constamment dans le descriptif et l’émotionnel. Il ne décolle pas du poujadisme classique (y’a trop d’impôts, les banquiers et les hommes politiques sont pourris). Quand Chouard veut lui montrer la lune, il regarde le doigt. Pas étonnant que le dialogue tourne dans le vide au bout d’un moment.


  • Etienne Chouard est à la politique ce que Bernard Friot est à l’économie : ce sont les deux seuls vrais émancipateurs du genre humain. Les Français devraient s’enorgueillir que ces deux génies soient Français, mais malheureusement la moitié d’entre eux préfèrent voter pour des oligarques qui les méprisent.

    Heureux qui comme Ulysse, Etienne Chouard a le droit d’être athée et il y a une chose que vous n’avez pas comprise : si la France devient une démocratie elle redeviendra en même temps un pays catholique, car d’une part les catholiques ne seront plus persécutés, d’autre part les médias et le gouvernement ne seront plus à la solde des satanistes. Ainsi, l’athée Etienne Chouard fait bien plus pour le catholicisme que les catholiques républicains qui votent pour les oligarques de certains partis.

     

    • Tout à fait d’accord avec vous, Eric.

      Je me demande si certains écoutent vraiment avec attention ce que dit Mr Chouard. Qu’il soit athée ou non, je ne vois pas ou est le problème. Il veut chasser les marchands du temple, en quelque sorte. Ça me parait tout à fait compatible avec la Chrétienté ..

      Le pouvoir pour le peuple, et par le peuple. Donc, de fait, nous reviendrions naturellement vers nos racines Chrétiennes. Et donc, nous pourrions cohabiter en toute quiétude avec nos frères musulmans ou autre .. Tout le monde sans exception aurait son mot à dire sur les lois à appliquer ou non. Une vraie démocratie, quoi.

      Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire, c’est certain .. Juste une question de courage, de volonté, de sens commun.


    • #1147636
      le 24/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Revue de presse économique de Pierre Jovanovic avec Étienne Chouard

      @ Eric

      Votre façon de mettre la charrue avant les bœufs et de ne rester qu’à la surface des choses est inquiétante pour celui qui devrait être en capacité de s’élever en venant ici.
      D’abord, l’athéisme est une religion, commencez déjà par réfléchir à cela avant d’affirmer une "chose" que je n’aurais pas comprise.
      Ensuite, vous me parlez du "droit" d’Etienne Chouard à pratiquer son culte athéiste tout en évoquant le "catholicisme", vous rendez-vous compte au moins que ce vocable est le registre de l’ennemi ? Vous en adoptez la dialectique et comptez lutter ainsi ? Sortez du politiquement correct, de cette "conscience édulcorée" qui nous mènera tous à notre perte et ne venez pas me parler de religion lorsque j’évoque la spiritualité de l’Homme, seul rempart contre un retour vers son animalité première. Souvenez-vous en, l’Eglise était gnostique à ses débuts, le gnosticisme est une "création" de l’autre camp !
      J’apprécie beaucoup Etienne Chouard mais persiste et signe, tant qu’il n’intégrera pas la seule spécificité de l’Homme à son modèle, celui-ci sera voué à l’échec, c’est aussi simple que cela ! Etienne Chouard est un croyant, il voit l’économie ou la politique comme une science, or cela est faux. La science nous rapproche toujours plus de Dieu, l’économie, une discipline de ménagère à la base, nous en éloigne !

      « Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène. »
      Louis Pasteur

      « Je n’arrive pas à concevoir un scientifique dépourvu d’une foi profonde. »
      Albert Einstein.


    • L’avenir pour les peuples, c’est une cohabitation pacifique entre les croyants et les non croyants, dans un respect mutuel. Car pour ce qui est de la vérité vraie, nul ne peut prétendre à la détenir réellement. D’autant que croyants et non croyants ont tous de bonnes idées par ailleurs. Seul doit primer l’intérêt commun, et le respect des particularismes, tant qu’il ne nuit pas à l’intérêt général de l’ensemble du peuple.


    • pour qu’il y a pouvoir du peuple par le peuple il faut avant tout qu’il y ait un peuple, une cohésion, une spiritualité "populaire", sans spiritualité, il ne reste que des moutons qui tournent en rond (c’est ce que veut dire Heureux comme Ulysse, enfin c’est ce que je crois comprendre).
      la cohésion sociale c’est la religion ou l’économie, tournez comme vous voulez, théocratie, monarchie, communisme, république laïque, religion de la shoah, sionisme, ce qui fonctionne fait appel à la transcendance ou à l’intérêt, il faut faire un choix car les deux options sont contradictoires.
      petit exemple de cohésion sociale historiquement réussie : qu’est ce qui lie la famille ? les rapports économiques ou les liens hierarchiques de parenté et d’alliance fondés infiniment plus sur des devoirs moraux que sur des droits légaux ?.
      la plus belle arnaque philosophique est la morale naturelle du liberal Kant ( les Grecs l’auraient rangé dans le sophisme).
      il n’y a pas plus de morale républicaine que de morale économique, politique, ou naturelle, la morale impose un dépassement de l’individuel vers l’universel qui n’a au uncun impératif logique ou rationnel mais spirituel (et c’est le fondement de toute religion)


    • #1149358
      le 26/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Revue de presse économique de Pierre Jovanovic avec Étienne Chouard

      @ Paramesh

      Oui, effectivement, vous (me) comprenez bien !


  • C’est vivifiant ces revues de presse mensuelles même si les sujets ne prêtent pas à sourire et s’annoncent bien souvent dramatiques pour ceux qui vivent certaines situations. L’association Chouard/Jovanovic = bien ; hormis que temps en temps chacun demeure dans sa bulle.


  • Plus l’Union européenne devient une dictature, plus Kémi Séba fait l’apologie du Panafricanisme c’est-à-dire de l’Union africaine ! Idiot-utile de l’Empire ou agent impérial ?


  • Etienne Chouard résume bien le drame de l’Occident : ne plus pouvoir trouver une quelconque voie vers une spiritualité. L’homme sera toujours confronté au mal et à la corruption et seule la spiritualité est une solution pour chacun avec un travail intérieur. La condition humaine sera toujours un combat et c’est ce qui en fait son drame et sa beauté.
    C’est ce que Céline avait compris en croyant trouver dans le communisme un renouveau : l’homme n’a qu’un seul tyran, lui-même (Mea Culpa). Les seuls systèmes politiques valables seront ceux qui pourront intégrer cette dimension et non une machinerie constitutionnelle car en citant toujours Celine, l’homme est bien assez malin pour toujours contourner n’importe quel système.


  • Ca fait plaisir de retrouver Etienne Chouard, qui s’était effectivement fait discret depuis quelques mois.
    Ses indignations sont saines, même si sa démarche comporte un défaut ; Chouard est dans l’après ; La rédaction d’une constitution, et son application à l’échelle du pays, suppose la chute de ce système.
    Chouard part du principe que ca arrivera naturellement, on peut logiquement penser le contraire ; La spéculation sur les matières premières agricoles dans les pays pauvres, la récente escalade militaire avec la Russie, prouvent que l’oligarchie est prête à faire des centaines de millions de morts si cela peut lui permettre de conserver ou de renforcer son pouvoir.

    Le moment de la vidéo ou il est question d’armée européenne, et d’externaliser les missions de maintien de l’ordre, est capital pour comprendre à quel point ces gens couvrent leurs arrières. Si ca pète en France, autant je n’imagine pas un policier ou un militaire français faire usage de son arme pour réprimer une révolte populaire, autant il en sera autrement pour un membre de l’EuroGendFor, ou autre mercenaire issu d’une milice privée.

     

  • J’aime beaucoup l’approche de Chouard, très interessant, à partager dans son entourage, une mine d’info, bien vu encore e&r !!!!


  • Mon Dieu que ça fait du bien d’écouter Etienne Chouard. Je pensais que les deux heures d’entretien seraient longs, mais non. Jovanovic est un parfait stimulant complémentaire qui se plaçe avec modestie en candide faisant semblant (?) de ne pas comprendre.
    Merci pour tout à cet homme pour son inspiration, son honnêteté et toutes ses qualités qui font qu’on lui pardonnera ses quelques "faiblesses", car spirituellement, il est chrétien, cela ne fait aucun doute, puisqu’il pardonne même ses ennemis.


  • Heureux qui comme Ulysse a écrit : "J’apprécie beaucoup Etienne Chouard mais persiste et signe, tant qu’il n’intégrera pas la seule spécificité de l’Homme à son modèle, celui-ci sera voué à l’échec, c’est aussi simple que cela !"

    Vous avez une mentalité typiquement républicaine, c’est-à-dire que pour vous tout peuple a besoin d’un chef qui infantilise les citoyens en prenant les décisions importantes à leur place, alors qu’Etienne Chouard n’est qu’un démocrate parmi des millions d’autres et non le chef des démocrates. Vous lui prêtez un pouvoir qu’il n’a pas et dont il ne veut pas, en bon démocrate qu’il est.

    C’est pourquoi, bien que la majorité d’entre eux ne soient pas catholiques, les démocrates servent le catholicisme bien mieux que les catholiques républicains qui continuent de voter pour des crapules qui méprisent le catholicisme. Je vous rappelle que les démocrates militent pour que la souveraineté soit entre les mains du peuple et si cela arrive un jour les catholiques ne seront plus persécutés par des minorités et la France, petit à petit, pourra redevenir un pays catholique.

    Les apparences sont trompeuses.

     

    • #1147752
      le 24/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Revue de presse économique de Pierre Jovanovic avec Étienne Chouard

      @ Eric

      Ravi d’apprendre que je posséderais "une mentalité typiquement républicaine" ! Merci, en toutes ces années, je dois dire que celle-là, on ne me l’a jamais faite !
      Pour information, et au cas où cela vous aurait échappé (je ne suis plus sûr de rien !), le "modèle" que j’évoque renvoie à la pensée d’Etienne Chouard, son modèle de réflexion en quelque sorte... cela me semblait aller de soi alors que je venais de parler du logiciel qui est le sien.
      Contextualiser, est-ce un terme qui vous parle ?
      Mais je dois m’arrêter là car vous me parlez de catholicisme, je me déclare donc incompétent et préfère m’en tenir aux fondamentaux de la religion catholique.
      Et sinon, quand vous croiserez Etienne Chouard, demandez-lui d’où lui vient cette capacité à distinguer le bien du mal et à se mettre au service du premier sans raison apparente. Puisque les animaux les plus intelligents en sont parfaitement incapables, je me demande ce qui pourrait bien faire de l’Homme une espèce si particulière...


  • Le pouvoir est toujours incarné par un homme en dernière instance. Le fait est que nous traversons plus une crise du sens, de la morale qu’une crise économique. Ainsi chouard peut faire les institutions qu’il veut, d’une ce n’est pas dieu et les lois humaines sont toujours imparfaites, deux même en admettant une constitution parfaite le pouvoir reste incarné par un homme si ce dernier n’est pas vertueux il s’arrangera toujours pour tourner les lois en sa faveur. Enfin Etienne chouard oublie qu’une nation, surtout la nation française a besoin de se retrouver dans un chef, un chef qui impulse une bonne dynamique qui a un pouvoir d’initiative et surtout qui peut voir venir sur le long terme ! Il manque une tête à son système cette tête c’est un roi ! Vive la monarchie clérocratique, un roi à la tête des institutions pour représenter la France, qui a l’initiative des lois, qui peut mener une politique sur le long terme et des chambres de citoyens tirés au sort pour 6 mois qui contrôleraient les lois et surveilleraient que le pouvoir royal respecte la constitution des français. Le système d’Etienne chouard suppose des gens très éduqués politiquement or il suffit de sortir dans la rue pour se rendre compte que c’est tout l’inverse. J’ai donc une autre critique pour chouard comment peut il parler de son système sans penser qu’il faudra un régime de transition pour y parvenir, c’est évident. Ce régime de transition devra être autoritaire (un peu à la Poutine voir plus), ce régime devra réapprendre aux français la vrai notion de politique, faire cesser la propagande médiatique et mettre au pas les banques sans ça le système chouardien ne verra jamais le jour. Il nous faut un homme de la transition tel Cincinnatus qui une fois le boulot fait retourne à ses préoccupations et redonne entièrement le pouvoir au peuple avec à sa tête un roi !

     

    • #1147756
      le 24/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Revue de presse économique de Pierre Jovanovic avec Étienne Chouard

      @ boudu

      Vous n’auriez pas (par hasard) oublié d’être idiot ? Faites gaffe, vous risquez de contaminer beaucoup de monde, faut dire que le terrain est fertile ici !


    • @ Heureux qui comme Ulysse

      C’est un compliment ? je crois que oui ? Si oui ça me fait plaisir surtout venant d’un vieux de la vieille car il me semble que vous postez depuis longtemps sous ce pseudo.


    • #1148396
      le 25/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Revue de presse économique de Pierre Jovanovic avec Étienne Chouard

      @ boudu

      N’en doutez point, mais ma "religion" m’interdit de le formuler ainsi, (se) féliciter de ce qui devrait être la norme est franchement désespérant quand on y songe, non ?
      Sinon et pour reste, soyez prudent "les vieux de la vieille" d’ici sont plutôt coriaces et n’entretiennent pas uniquement leurs neurones, et certains s’y cassent parfois les dents...


  • Très, très interressant ...car les mots se posent, deplus il faut oser mettre ces premiers mots des premiers plans . bravo à tous les deux ! j’espère que nous aurons la joie de les réentendre peut être quotidiennement ? c’est important , et puis cela apporte de l’espoir et du baume au coeur que des hommes de valeur se préoccupent de la France .Merci, merci beaucoup.


  • Selon Etienne Chouard, créer de la monnaie c’est facile et ça résout tous les problèmes. Il a déjà entendu parler de la République de Weimar ? Pour le coup j’accorde bien plus d’importance aux analyses économiques d’Olivier Delamarche.

     

    • Oui c’est facile. Weimar est un mauvais exemple où l’on a créé trop de monnaie. Lisez "La Dette Publique une Affaire Rentable" de Holbecq et Desruder. Ce petit livre devrait être lu par tous tant il est éclairant sur ce qu’est réellement l’argent et les causes de nos dettes.


  • S’il est permis de donner un avis, cela n’enlève rien à la qualité de la recherche sur le travail d’E Chouard.
    Je pense que si on en reste à l’analyse, simpliste, que les banquiers sont des salauds et les dirigeants des ripoux, ce qui parfois peut être vrai, on ne va pas plus loin que l’opinion de ma grand mère.
    La première chose qu’on remarque c’est que toute l’économie mondiale est touchée par la crise, donc tous les dirigeants du monde sont des ripoux ?
    Si on veut comprendre ce qui se passe, il faut faire l’historique du capitalisme, certes il y eu de par le passé des crises, des faillites, le capitalisme s’est toujours relevé.
    Aujourd’hui c’est complètement différent, ce que l’on voit sous nos yeux c’est son agonie qui n’est que la phase terminale d’une crise qui a déjà commencé depuis le19ème.
    Le capitalisme rencontre une contradiction majeure, il ne produit plus assez de survaleur.
    plus il gagne en gain de productivité et plus il se détruit.
    Le capitalisme a pu pendant les 30 glorieuses (période de main d’oeuvre de masse) apporter la prospérité, cela n’a été que de courte durée.
    Quand la robotique a été de plus en plus introduite du fait de la concurrence, dans la fabrication automobile par exemple, la crise n’a pas tardé et ce malgré une productivité accrue, plus de voiture mais moins de valeur.
    Une fois qu’on analyse ce qu’est la valeur, comment elle se calcule, valeur d’usage, travail concret, travail abstrait, on touche le coeur du problème.
    En effet, à quoi sert de délocaliser une fabrique à partir du moment où on remplace la quasi totalité des ouvriers ?
    On observe que malgré la robotique on va toujours rechercher de la main d’oeuvre et qu’à partir du moment où dans les pays émergeant, les ouvriers sont remplacés par des machines, du fait de la concurrence la crise fait son apparition cela est notoire par exemple dans le textile.
    Pour surmonter la crise, le capital a été obligé de faire un saut vers le marché boursier et ce dès les années 80, au moment même des faillites et de l’introduction de la robotique de manière sensible.
    La bourse n’est que le pari sur un travail futur, puisque dans la réalité concrète il n’est plus possible de réaliser de survaleur sur le travail concret, on invente un travail futur fictif.
    Sans parler des dommages environnementaux.
    Il faut sortir de ce système déjà à l’agonie tâche très complexe.
    https://www.youtube.com/watch?v=-_g...


  • Petit bémol sur le travail d’Etienne Chouar : Ce ne sont pas ceux qui écrivent la constitution qui ont le pouvoir, c’est ceux qui ont le pouvoir qui écrivent la constitution...

     

  • Très bien, sauf que Jovanovic est chiant il coupe la parole à Chouard constamment !! Il ne peut pas aller au bout de son idée et ça le frustre...arf...Jovanovic doit apprendre à laisser la parole de son invité se dérouler jusqu’au bout !


Afficher les commentaires suivants