Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le fascisme n’est pas assimilable à l’antisémitisme

Par Étienne Chouard

Décidément, les autoproclamés "antifascistes" m’ont placé dans leur collimateur de calomnie et continuent à appliquer à mon sujet leur méthode privilégiée du PROCÈS EXPÉDITIF PAR AMALGAME AD HOMINEM, méthode qui s’en prend systématiquement aux PERSONNES (en bloc), sans jamais distinguer les IDÉES.

Leur méthode consiste à rendre chacun RESPONSABLE DES PENSÉES DES AUTRES, au lieu de s’en tenir aux discours personnels tenus par chacun.

Dans un nouvel article (http://conspishorsdenosvies.wordpre...), des gens qui veulent rester anonymes et qui s’appellent eux-mêmes "conspis hors de nos vies" s’en prennent à certaines de mes lectures sous prétexte que leurs auteurs sont, par ailleurs, des antisémites notoires.

Cette attaque personnelle, que je trouve particulièrement injuste — et complètement à fronts renversés —, est pour moi l’occasion de préciser ma réflexion contre les abus de pouvoir.

• Un mot d’abord de l’antisémitisme. À mon sens, l’antisémitisme est, comme le racisme — mais aussi comme l’antiracisme, ou même l’antifascisme, je m’en aperçois aujourd’hui à l’occasion de cette calomnie —, UNE ERREUR DE JUGEMENT QUI CONSISTE À TOUT MÉLANGER, AMALGAMER, simplifier à l’excès : on considère que tous les juifs, ou tous les noirs, ou tous les phallocrates, ou tous les racistes, sont LES MÊMES et méritent LE MÊME TRAITEMENT. C’est manichéen, c’est bête, car le monde n’est pas noir ou blanc.

Certes, portée au fanatisme, chacune de ces erreurs devient une véritable plaie, un fléau, cela va sans dire. Les antisémites fanatiques, comme tous les fanatiques, sont dangereux, c’est une évidence.

Mais TOUS LES RACISTES NE SONT PAS DES FANATIQUES. Si l’on veut pacifier le monde, il me semble important de garder son sens du DISCERNEMENT et éviter de diaboliser tout le monde : la plupart des racistes, des antisémites, des phallocrates, des homophobes, etc. le sont modérément et peuvent encore changer d’avis, si on prend le temps de parler, d’argumenter, de démontrer (au lieu d’agresser et d’insulter).

J’ai trouvé très pertinente la devise de Morihei Ueshiba, fondateur de l’aïkido (postée sur le site "anticonspis", mais elle n’y est plus, je ne sais pas pourquoi) :

SI TU VAINCS UN ENNEMI, IL SERA TOUJOURS TON ENNEMI. SI TU CONVAINCS UN ENNEMI, IL DEVIENDRA TON AMI.

Il me semble que nous avons plus de chances de pacifier notre société avec DES INSTITUTIONS QUI NOUS OBLIGENT À DISCUTER AVEC LES GENS QUE NOUS N’AIMONS PAS DU TOUT (ET SURTOUT AVEC EUX) AVANT DE DÉCIDER QUOI QUE CE SOIT ; c’est le cœur de l’idée démocratique, telle que je la comprends en tout cas.

Manifestement, les "antifas", eux, considèrent qu’il y a des gens avec qui il ne faut parler —ou qu’il ne faut lire— à aucun prix.

Assez clairement, c’est une différence de conception de la politique. Mais ça ne fait pas de moi un fasciste…

• À propos de Mullins, j’ai découvert effectivement que cet auteur est devenu violemment antisémite, mais le livre qui m’intéresse (je n’en ai pas d’autres) et dont je recommande la lecture n’est pas lui-même antisémite (cela ne m’a pas frappé en tout cas) et je trouve, effectivement, son enquête sur la Réserve Fédérale particulièrement intéressante et utile, même s’il faut la recouper avec d’autres lectures, cela va sans dire.

Me rendre responsable de tout ce que dit cet auteur par ailleurs, c’est un procès en sorcellerie. JE SUIS RESPONSABLE DE CE QUE JE DIS MOI-MÊME, PAS DAVANTAGE.

ET ENCORE ! ON PEUT SE TROMPER, SANS DEVENIR UN DIABLE POUR AUTANT. J’ai l’impression que les "antifas" sont des inquisiteurs intégristes, des fous de dieu à leur manière, intransigeants et intolérants, complètement fermés à l’idée que, peut-être, c’est eux qui se trompent.

• Je voudrais ensuite souligner que la "chasse à l’antisémite" que nous vivons aujourd’hui en France est toute récente et qu’il n’y a pas si longtemps, toute la société était animée par un antisémitisme banal et qu’il n’était donc, à l’époque, pas du tout répréhensible de l’être. Comme en d’autres domaines, il est donc ANACHRONIQUE (ET DONC INJUSTE) de juger les acteurs d’une époque passée avec les valeurs d’aujourd’hui.

• Par ailleurs, JE NE FAIS PAS, MOI, DE L’ANTISÉMITISME OU DE L’ANTIRACISME L’ALPHA ET L’OMÉGA D’UNE POLITIQUE DE GAUCHE ; JE NE RÉDUIS PAS LA RECHERCHE DE LA JUSTICE SOCIALE À LA DÉFENSE DE QUELQUES COMMUNAUTÉS PARTICULIÈREMENT MALTRAITÉES (les femmes, les étrangers, les juifs, les homosexuels, etc.) : JE CHERCHE (DÉMOCRATIQUEMENT) À DÉFENDRE L’INTÉRÊT GÉNÉRAL, SANS COMMUNAUTARISME.

Et il me semble que, si ma façon de voir les choses prend le dessus, si les citoyens arrivent à reprendre le contrôle direct et quotidien de la politique, si nous arrivons à sortir de la cage politique du gouvernement représentatif, TOUT LE MONDE sera protégé contre les abus de pouvoir (y compris les communautés actuellement maltraitées).

Donc, en étant démocrate (radicalement), je ne suis évidemment pas l’ennemi des communautés maltraitées, mais — objectivement — leur meilleur allié.

Il me semble, en tout cas.

Donc, puisque je ne considère pas l’antisémitisme comme un crime en soi (car je fais attention au DEGRÉ, je prends garde à l’époque, je prends en compte tout le reste autour…), je suis capable de lire des auteurs qui sont PAR AILLEURS antisémites, sans avoir des poussées d’urticaire, oui. Ainsi, je lis Joseph Proudhon avec un vif intérêt, malgré son antisémitisme. Va-t-on m’interdire de travailler Proudhon sous prétexte qu’il était animé (aussi) d’une misogynie révoltante ? Le racisme est une errance mentale, certes, mais ÇA SE SOIGNE ET CE N’EST PAS SI GRAVE QUE ÇA.

Cette aptitude à chercher le meilleur dans les idées de chacun même si un auteur s’égare sur certains sujets, CETTE APTITUDE À LIRE TOUT LE MONDE EN DISTINGUANT LES IDÉES DE L’AUTEUR NE FAIT PAS DE MOI UN ANTISÉMITE.

Le fait de ne pas faire la chasse à l’antisémite ne fait pas de moi un antisémite.

De la même façon, je peux lire des auteurs de droite et y trouver certaines réflexions très utiles, sans être moi-même de droite.

Je lis et travaille sur (aujourd’hui) plus de 1 500 livres, de façon active, dynamique, quotidienne ; je me sers de ces livres (qui traitent tous, de près ou de loin, du pouvoir et des abus de pouvoir) comme d’un outil formidable pour concevoir et mettre au point une alternative solide et durable aux injustices sociales. Je m’alimente avec ces milliers de livres (en plus des milliers de documents que je trouve sur le net et des milliers de lignes de controverses auxquelles je participe sur les forums).

Parmi ces milliers de livres et de documents, il y en a quelques uns qui sont à droite et même à l’extrême droite, évidemment (je lis ce salaud de Joseph de Maistre, par exemple) : JE SERAIS AVEUGLE SI JE NE LISAIS QUE LES AUTEURS AVEC LESQUELS JE SUIS PARFAITEMENT D’ACCORD ; CE SERAIT, À MON SENS, LE COMBLE DE LA BÊTISE.

Et puis surtout, il y a des gens que je n’aime pas ou que je redoute qui ont pourtant eu quelques idées géniales. Je veux connaître ces idées géniales ; ce qui me conduit à lire comme un goinfre tout azimut. Et je ne me laisserai pas intimider par quelques Torquemada qui voudraient décider arbitrairement de mes lectures.

SUR MES 1500 LIVRES DE TRAVAIL, N’EN RETENIR QU’UN OU DEUX, SOUS PRÉTEXTE QUE LEUR AUTEUR EST PAR AILLEURS ANTISÉMITE, POUR ME FAIRE UN PROCÈS EN ANTISÉMITISME, C’EST À LA FOIS DE LA BÊTISE ET DE LA DIFFAMATION.

Et encore une fois, c’est à fronts renversés puisque ce pour quoi je me bagarre (la justice sociale) est probablement LA MÊME CAUSE que celle que les "antifas" prétendent défendre. Tout ça est absurde.

• Enfin, il me semble tout à fait fautif de réduire le fascisme à l’antisémitisme : à mon sens, le fascisme est la prise de contrôle de la puissance publique au profit (privé) d’un petit groupe de privilégiés. Et ce qui a rendu possible les fascismes, ce n’est pas du tout le racisme ou l’antisémitisme (qui n’ont été QUE DES OUTILS, des pulsions mauvaises INSTRUMENTALISÉES pour emporter l’opinion à la guerre).

Je crois que ce n’est pas le racisme (ni le nationalisme) qui cause les guerres. Je pense que ce sont les privilégiés du moment qui déclenchent les guerres, au moment où ils en ont besoin, pour sauver ou pour amplifier leurs privilèges.

JE ME PENSE MOI-MÊME, NATURELLEMENT, COMME "ANTIFASCISTE", MAIS SANS ASSIMILER DU TOUT LE FASCISME À L’ANTISÉMITISME : pour moi, la cause des fascismes, sa vraie cause DÉTERMINANTE, ce sont les personnes qui ont financé les pensées fascistes. Autrement dit (de façon un peu provocante peut-être mais fondée, je crois), NOTRE PROBLÈME, CE N’EST PAS HITLER, NOTRE PROBLÈME C’EST QUI A FINANCÉ HITLER : sans ces financements, Hitler et sa bande de salauds seraient restés au fond de ruelles glauques, sans le moindre pouvoir, inoffensifs.

Et il se trouve que ceux qui ont financé Hitler (cartels, industriels et banquiers) sont les mêmes que ceux qui ont financé l’Union européenne et le fascisme financier moderne. Moi, ça me semble une clef de lecture utile pour organiser la résistance sociale. Je considère l’époque actuelle comme le triomphe du "fascisme financier" et j’en cherche les VRAIES causes.

Je peux me tromper, bien sûr, mais c’est ce que je pense aujourd’hui. Suis-je si loin du combat des "antifas" quand je vois une autre cause qu’eux au même mal qu’ils combattent aussi ?

Et si certains de ceux qui financent le fascisme et la guerre sont juifs — objectivement, factuellement —, il ne faut pas que cette judéité nous empêche de les accuser, n’est-ce pas ? Il n’y a pas de raison pour que le fait d’être juif serve de protection à ceux des juifs qui sont des salauds (car il y en a quelques uns qui le sont évidemment, ce serait quand même aberrant de le nier).

Mais en France, de plus en plus, on dirait qu’on ne peut pas prononcer le mot juif sans être déjà suspect d’antisémitisme, c’est complètement déconnant.

Peut-être pas si déconnant pour tout le monde, finalement : c’est comme "un bouclier anti-critique". C’est plutôt astucieux.

Je n’ai pas de certitude, je cherche. Il faut continuer à y réfléchir.

Quant aux personnes que ce nouvel article des "anticonspis" étiquette "extrême droite" (Meysan, Cheminade, Soral…) je les laisse se défendre elles-mêmes, mais je trouve l’accusation "fasciste" à leur endroit tout à fait diffamatoire et infondée.

Pour conclure, J’INVITE LES ANTICONSPIS À ME RENCONTRER ET À ME PARLER, publiquement ou pas, comme ils le préfèrent : ils se rendront vite compte qu’ils se trompent complètement sur moi, à cause de leur méthode (fautive), je pense, qui ne rapproche que les personnes, en bloc et sans nuances.

Étienne.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • NOTRE PROBLÈME, CE N’EST PAS HITLER, NOTRE PROBLÈME C’EST QUI A FINANCÉ HITLER
    *
    Oh Jésus !!^^ Enfin un homme sain d’esprit, jolie texte, mais les antifa ont beaucoup de mal a réfléchir et a convaincre même avec preuves, les Don Quichotte des temps moderne, ils attaques des moulins à vents et utilise tous les subterfuges pour couper toute discusions qui met en péril l’ordre établi.
    *
    Je rêve la gauche qui défend les assassins, le patronat, l’europe, nos élites pourri et ils oses se faire passé pour humanistes, ce sont eux les vrai fasciste, car je n’ai vue aucun commentaire de pro fn qui songeais à allumer des fours pour y mettre les dissidents, par contre les anti-fa cela ne les déranges pas.



  • tout à fait diffamatoire et infondée.




    c’est completement ca, et ils fonctionnent comme ca, meme au parlement europeen ils usent de cette technique d’approche.
    Et puis bon, un ashkenaze et un kazar n’a pas une once de sang semitique, l’antisemitisme pour ceux qu’ils semblent defendre est completement infonde, c’est de la connerie et ils nous trompent avec ca.



  • DE QUELQUES COMMUNAUTÉS PARTICULIÈREMENT MALTRAITÉES (les femmes, les étrangers, les juifs, les homosexuels, etc.)



    J’ai failli m’étrangler !

     

  • #45927

    Prenez l’insulte d’ "antisémite" comme un honneur. Si vous vous faîtes traiter de la sorte, c’est que vous approchez du but, de la Vérité qui fâche, qui LES fâche. Considérez ce terme comme une formule magique d’apprentis sorciers qui espèrent par là-même faire disparaître tout opposant à leur domination.

     

    • Pas d’accord. Se faire traiter d’antisémite n’est en aucun cas un honneur (sauf pour un véritable antisémite peut être ?). Pas plus que se faire traiter de sombre abruti, les deux étant synonymes. Il faut avant tout combattre et écraser ceux qui entendent priver de parole les gens censés comme E.Chouard, Soral et compagnie.
      De plus, rapporté à l’article qui nous intéresse ici, de quelle vérité qui fâche parlez-vous ? De la nébuleuse antifas hystérique et bas du front qui se trompe d’ennemi et s’aveugle ? Ou de certains juifs aux manettes de la finance mondiale mafieuse rendus inattaquables de par leur judéité ?
      Je me fais bien sûr le candide ici, je vois bien ce qu’il en est, la vérité qui fâche est pour vous "la domination juive mondiale", concept aussi peu nuancé que ceux qui pratiquent le procès en sorcellerie pour antisémitisme à tord et à travers.


  • Au 15ème siècle les inquisiteurs hurlaient : Mort à l’hérétique !

    Aujourd’hui les nouveaux inquisiteurs usent des mêmes méthodes. Le vocabulaire a changé, on sera stigmatisé comme antisémite, fasciste et que sais je encore...

    Ce qui est clair, c’est qu’il deviendra de plus en plus compliqué de nier les évidences ainsi que les faits avérés.

    On ne refait pas l’histoire messieurs les censeurs !!

    "ll y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des événements."
    Honoré de Balzac


  • T’inquiètes Etienne, on te soutient, et nous sommes beaucoup plus nombreux que ces quelques salauds délateurs financés par on-ne-sait-qui (ou on le sait trop bien) et qui ne rassemblent que quelques lecteurs là où nos vidéos font 20 à 60.000 visionnages en quelques jours...


  • Il faut vraiment être idiot comme un antifa pour dire que eustace Mullins était furieusement antisémite, mr chouard se trompe, en revanche, il a farouchement prévenu le monde au sujet du sionisme !

    http://www.veoh.com/watch/v21047715...


  • #45951

    Chouard, posé et réfléchi comme d’hab, et certainement pas "fasciste" dans son approche du monde et des gens qui pensent différemment que lui.

    Sur le site des "anti-conspi", ce qui est frappant est la violence des propos, vides d’arguments et d’idées, uniquement du procès d’intention, aucune réponse précise dans les échanges des commentaires, aucun détail sur ce qui leur permet d’accuser de "fascisme", sauf à continuer la rhétorique type "Boutoleau" : "truc s’est assis sur un banc à côté d’untel, qui est le beau-fils de machin ; machin, dont le concierge a choisit le drapeau bleu-blanc-rouge comme avatar facebook ; drapeau notoirement fasciste, qui rappelle les pires heures de l’Histoire", tout en se cachant sous plusieurs pseudo et citant ses propres articles, postés ça et là sous différentes identités, pour étayer ses accusations.
    Heureusement que le ridicule et la mauvaise foi ne tuent pas.

    Les invitations au dialogue et à la mesure lancées par Chouard, resteront lettres mortes. Ces petits agitateurs sont ce que l’on nomme, dans la culture Internet, des "Trolls". La particularité d’un troll justement est de viser à semer la discorde, l’énervement et l’épuisement de ses interlocuteurs, en prenant systématiquement le contrepied de tout, en provoquant, sans jamais échanger avec de vrais arguments. Le but d’un troll n’est évidemment pas de débattre ou d’améliorer l’intérêt général, à l’aide d’échanges d’idées construites. La plupart du temps ce genre de personnage vient simplement se délecter de la zizanie qu’il sème, et soumettre ses interlocuteurs, en les obligeant à se défendre d’accusations fallacieuses.

    Si j’ai bien lu, ces militants se revendiquent d’une pensée anarchiste. Si ils veulent vraiment avancer leur cause, qu’ils consacrent leur énergie à développer et promouvoir le modèle de société idéal qu’ils visent eux, et tenter de le mettre en pratique, comme le fait avec dévouement Chouard dans la recherche sur la démocratie.
    Consacrer leur énergie à calomnier les gens qui pensent différemment est totalement contre-productif, et met un gros doute sur leurs réelles motivations.

    Comme le disait Gandhi : "Be the change you want to see in the world" ("Incarne toi-même le changement que tu souhaites voir dans le monde").
    Selon ce précepte, si l’on observe leurs actions, le changement qu’ils incarnent, c’est la calomnie et l’interdiction de leurs opposants.
    Et comme modèle de société ? "Ben euh on verra quand on aura viré les fachos"
    Super...


  • Il faut sauver le soldat Chouard ! Il faut vraiment aider et protéger des hommes si rares. Bientôt bras droit d’Alain Soral ?


  • #45961

    Une citation que j’aime aussi, tirée de Flic ou Voyou avec Jean-Paul Belmondo : "Le ver est dans le fruit, soigner le fruit peut demander longtemps, moi je propose de tuer le ver".... ce qui vient à dire la même chose que de s’occuper des vrais coupables, de la cause et non des conséquences des problèmes de notre temps, les coupables originels sont identifiés, à nous de ne pas nous tromper de cible, et de châtier les vrais responsables du diviser pour mieux régner... Et un autre fait que Etienne Chouard énonce, et que j’ai vérifié sur le terrain à maintes reprises, c’est que ceux qui se disent profondément de gauche ou antifas, sont les pires personnages sectaristes que j’ai rencontrés, les plus profiteurs et manipulateurs aussi, en définitive, les pires "racistes qui soient", puisque les opposants doivent être réduits au silence au mieux, et la remise en question personnelle, ils savent pas ce que c’est, la définition ne figure pas dans leur lexique emprunté à d’autres en tout cas... Ils ont bien oeuvré les manipulateurs "droit de l’hommiste" la gangrène est dans beaucoup de cervelles naïves...
    A nous de démonter leurs tours d’hypnose collective en montrant les ficelles de leur manipulation qui se voient de plus en plus à de plus en plus de gens, ne lâchons rien, les Copperfield de pacotilles tombent le masque chaque jour un peu plus.. Et la colère des peuples gronde et ils font dans leur froc de cachemire....


  • Amis patriotes, français de tous horizons, ça suffit...

    Tous nos grands penseurs contemporains sont chassés, nous nous n’avons pas le droit de nous exprimer dans notre propre pays sur le danger sioniste, on nous ferme la bouche, nous insulte sans droit de réponse, quelle sera la prochaine étape ?

    Prenons tous notre courage à deux mains, il faut qu’on dénonce haut et fort la gangrène sioniste, responsable de nombre de maux en France mais aussi dans beaucoup de nations à l’échelle mondiale. Acceptons d’être traités d’antisémites, c’est pas grave, soyons traités de criminels par les criminels, comme on dit "Toute vérité franchit trois étapes. - D’abord, elle est ridiculisée. - Ensuite, elle subit une forte opposition. - Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. "

    Il faut que les citoyens reprennent en main leur propre pays et ne nous trompons surtout pas de cible en cour de route !!


  • #45995

    M. Chouard, la dernière chose que vous devriez faire c’est vous défendre d’être antisémite et de corroborer l’accusation contre d’autres personnes (Mullins). Vous légitimez ainsi ce terme raciste insensé qui ne sert qu’à diffamer tous ceux qui ne sont pas juifs.

    Ces gens qui vous attaquent n’ont que faire de vos raisonnements justes et scincères. Non pas qu’ils en sont dépourvus, bien au contraire, c’est que la raison et la vérité n’est pas le but de leurs attaques.

    Il n’y a pas de discussion possible avec ces gens. Il faut contre-attaquer leurs attaques et même développer des attaques contre eux à l’improvice. C’est facile, ils sont du côté du mensonge. Il nous suffit de continuer à dire la vérité sur le monde et sur eux. Les braves gens honnêtes reconnaissent la vérité.

    Surtout ne pas utiliser ni même reconnaître comme valide leurs termes préfabriqués dont ils manipulent le sens à souhait.

    Soyons tout aussi créatifs. C’est ce qu’ils craignent le plus et où ils sont les plus vulnérables. Voyez l’effet que Dieudonné leur fait.


  • A l’image des montagnes qui s’élèvent quand des plaques terrestres s’opposent, la pensée se forme dans la contradiction ! Bravo Mr Chouard !
    J’ajouterai que sa manière de voir les choses ferait du bien à certains lecteurs de ce site, qui ont tendance à ne voir que les extrémistes juifs comme dangereux. Il est vrai qu’ils sont très efficace, mais ils n’ont pas le monopole de la saloperie !


  • Une réponse aux provocations du blog en question, qui attaque autant Etienne Chouard que ReOpen 911, autant la Dissidence que le Réseau Voltaire...

    - http://la-dissidence.org/2011/09/15...

    Ne rien laisser passer, pour faire cesser cette offensive abjecte contre les résistants et dissidents Français...


  • De même que Soral n’a eu aucune honte à dire dans une vidéo "oui, je suis antisémite" (selon la nouvelle définition de l’antisémitisme qui nous est imposée), Chuard devrait laisser pisser (pardon, braire) en revendiquant fièrement son "fascisme", puisqu’aujourd’hui celui qui remet en cause l’ordre établi est taxé de "fasciste" par celui-ci. Je vois pas trop l’intérêt de tenter d’expliquer à des gens aussi bornés ce que signifie de tels termes...pour pondre un tel monument de mauvaise foi, on ne peut être qu’impossible à convaincre.

     

    • #46097

      Exact !

      Laissez pisser le mouton..c’est une bête qui pisse longtemps

      Bouh ils m’ont dit que j’étais fasciste , bouh ils m’ont dit que j’étais nazi , bouh ils m’ont dit que j’étais antisémite ,
      Bouh ils m’ont dit que j’aimais pas le poisson

      Perte de temps que de tenter de convaincre ceux qui ne cherchent pas à être convaincu
      Ils sont dans l’autre camp "le camp du bien"...


    • Ce n’est pas à eux (anticonspis/antifas) que le développement argumentaire s’adresse, en fait. Mais à ceux qui peuvent être témoins ou auditeurs extérieurs (le public au sens le plus large en général) des accusations faites par les "Antifas". La fonction de cet argumentaire est de présenter aux jugements du plus grand nombre le bien fondé de sa thèse, sa bonne volonté et donc de soumettre la thèse bancale des antifas au jugement du bon sens (supposé exister !) et finalement de les confondre. C’est aussi produire les pièces écrites qui pourront lui donner des points d’appuis et des gages de crédibilités dans des débats futurs avec d’autres interlocuteurs.
      Il faut donc intégrer cette démarche dans une vision à plus long terme. tactique et stratégique à la fois en somme


  • Il serait grand temps de ne plus se servir de ces thêmes imposés par le systême, ou au minimum de s’informer dessus. Le fascisme n’est pas ce que beaucoup prétendent connaitre.

    A lire impérativement sur le sujet , le livre de Maurice Bardèche : "Qu’est ce que le fascisme ?". Il est même trouvable en pdf sur le net en fouillant un peu...

    Et pour en revenir à Hitler, il n’était qu’un homme qui pensait bien faire et qui a lui aussi été manipulé ( du moins pendant un temps ), par les grandes banques qui dirigent ce monde.


  • #46394
    le 18/09/2011 par Indépendances nationales
    Le fascisme n’est pas assimilable à l’antisémitisme

    D’après les nouveaux inquisiteurs (appellation plus exacte de ceux qui se disent "antifas"), toute personne qui conteste le Nouvel Ordre Mondial (NOM) est qualifiée de "fasciste", d’" antisémite", de "nazi", d’"anti-américain".

    Ces qualificatifs sont censés à la fois clore tout débat sur le NOM, et disqualifier pour toujours ses opposants. Il ne parait guère utile de perdre son temps à répondre à ces insultes et à chercher à s’en démarquer, ni même à l’inverse, à les revendiquer par dérision.

    Il vaut mieux plutôt revenir au vrai sujet qu’ils craignent de voir révélé et discuté : le NOM, autre nom de l’Empire qui succède depuis peu à l’Empire américain (lui-même successeur de l’Empire britanique).

     

    • Justement , si tu prends le dictionnaire et que tu lis la définition du mot "fasciste" tu trouveras : régime politique à parti unique qui gouverne en oppressant le peuple" (en gros c’est ça) ............. ca rentre en plein dans le fonctionnement du N.O.M nouvel ordre mondial , c’est donc ce nouvel ordre mondial totalement anti-démocratique et tous ceux qui le défendent qui sont des fascistes !!! Un des principes de base des droits de l’homme : nul ne peut être persécuté par raport à ses idées politiques .


  • qui a financer hitler c’est simple prescott bush et rotschild


  • Étienne Chouard prouve une fois de plus son courage face à l’obscurantisme et au maccarthysme des "antifas", certainement plus bêtes que méchants.
    C’est à cette façon de ne pas baisser son froc à l’accusation - presque toujours infondée - d’antisémitisme qu’on reconnaît les vrais dissidents. À tel point qu’être traité au moins une fois d’antisémite, aujourd’hui, est devenu une marque de distinction, une légion d’honneur, une croix de guerre.
    Il y en a qui recherche la francisque (Asselineau, Dupont-Aignan) et d’autres la croix de guerre. C’est pas la même catégorie d’homme...