Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Michel Drac sur l’actualité économique et financière

Entretien avec Michel Drac sur l’actualité économique et financière, réalisé le 23 mai 2015 par la section E&R Reims.

 

Questions de la partie 1 :

- Sommes-nous sortis de la crise de 2008 ?
- 7min05 : Quels sont les impacts économiques de la récente chute du cours du pétrole ?
- 14min20 : Pouvons-nous prédire un krach obligataire à venir prochainement ?
- 18min35 : Dans la situation financière actuelle, où placer son argent ? L’or et l’argent sont-ils de bonnes options ?
- 25min : Pensez-vous que la Grèce va prochainement sortir de la zone euro et la faire exploser ?

 

Questions de la partie 2 :

- La Chine peut-elle amener le yuan à remplacer le dollar ?
- 3min15 : Une révolution énergétique relancerait-elle l’économie ? Le nucléaire au thorium est-il prometteur en ce sens ?
- 9min05 : Concernant le concept de BAD (Base autonome durable), quel est votre objectif ? Quel bilan en faites-vous aujourd’hui ?
- 13min : Selon votre expérience, quels sont les schémas de BAD qui fonctionnent et ceux qui ne fonctionnent pas ?
- 18min25 : Quelles sont vos impressions sur le dernier livre d’Emmanuel Todd, Qui est Charlie ?

 

Question bonus :
- Pouvez-vous détailler ce qui nous a amenés à cette crise de la dette ?

À ne pas manquer, sur E&R :

Retrouvez Michel Drac chez Kontre Kulture :

S’inspirer des conseils de Michel Drac avec Kontre Kulture :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci pour ce grand moment d’explications, d’intelligence et d’humour...Du bon boulot.


  • Non le Yuan ne remplacera pas le Dollar, mais il va bientôt faire son apparition dans les SDR du FMI, c’est-à-dire un prototype de monnaie mondiale composé d’un panier de monnaies importantes dans l’économie mondiale (il y a pour l’instant de mémoire le Dollar, la Livre Sterling, l’Euro et le Yen). Si la Chine monte et prend de l’ampleur c’est parce que le Nouvel Ordre Mondial le veut, mais il ne la laissera pas prendre tout le pouvoir, ils équilibrent juste les forces pour le passe de relais de l’Amérique vers le Nouvel Ordre Mondial. Lire le chapitre 3 du livre "L’Irrésistible Expansion du Mondialisme" de Yann Moncomble (1981, Faits & Documents, disponible en ligne en PDF) et l’épisode 297 du Corbett Report.

     

    • En 1981 la situation n etait en rien compable avec aujourd hui. Le dollar va disparaitre en tant que monaie US, mais restera en tant que monaie d echange comme le sera le yuan, le rouble et de main la monaie indienne. Le nouvel ordre mondial n’exstera pas, ce n est qu une vue de l esprit, rien de reel. Il a deja perdu depuis que Poutine a gagné la guerre en Syrie. Tout le reste n est que bavardage de salon.
      En conclusion le yuan remplacera dans certaines circonstances le dollar....

       

      • Avez-vous consulté les liens fournis avant de vous exprimer ? Les informations vont de la fin du 19ème siècle jusqu’en 2015, on y découvre des tendances, des réseaux, des intentions et des infulences qui sont en totale contradiction avec vos postulats. Par ailleurs, sur quelles sources appuyez-vous vos propos ? J’aimerai les comparer avec celles que je fournis afin de me faire une opinion un peu plus précise de votre analyse. Merci.


      • En ce qui concerne la victoire de Poutine, je vous invite à regarder le documentaire "Blowing up Russia" pour voir quel est son niveau d’implication dans l’Etat Profond et dans les petits papiers des mondialistes. Bonnet blanc et blanc bonnet.


      • Pierre Hillard vient de publier la traduction du livre "l’Histoire secrète de l’oligarchie anglo-américaine" écrit en anglais en 1981 par Carroll Quigley. Il considère cet ouvrage comme crucial, il faudrait que vous lui expliquiez votre approche court-termiste de l’histoire pour lui faire comprendre sa grave erreur au regard de la date du livre.


    • Il vous suffit de lire" le secret de l’oligarchie anglo/americaine" de Carolle Quigley (professeur à Goergestown) et prefacé par P Hilard qui montre l’echec et la chute ineluctable du Nouvel Ordre Mondial.
      Concernant Poutine il suffit juste de regarder les infos et in comprend que "l’empire" a perdu... C est limpide.

       

      • "Chute ineluctable" certe, mais on est pas encore à l’apogée, c’est bien ce mouvement du N.O.M. qui contrôle encore la géopolitique, Poutine compris. En ce qui concerne ce dernier, consultez les documents fournis, vous changerez d’avis, c’est d’ailleurs le même point de vue qu’Hillard que vous venez de citer.


    • @Michel Drac
      18:15 mn - Touati parle du crack en 2015 et d’un cycle de 7 années parce qu’il se réfère au concept juif de shemitah (ou shmitah) (chemitta wikipedia) qu’il aura surement lu dans le dernier livre d’aéroport du rabbin pasteur Jonathan Cahn The Mystery of the Shemitah. Dieu semble être un chroniqueur financier pour certains.

       

    • Je pense pareil que Drac en ce qui concerne la Grèce qui pourrait servir de prétexte à l’explosion de la zone euro ! En ce qui concerne la Grèce et le remboursement des dettes ce n’est pas que les Grecs oublient de payer, où ne le veulent pas...c’est qu’ils ne le peuvent pas ! La Grèce est un pays structurellement primitif qui ne peut pas être associée comme un égal à des économies industrielles et capitalistes modernes ! Une économie qui il n’y a pas encore si longtemps était principalement vivrière basée sur l’agriculture et l’artisanat. J’ai entendu dire que l’Espagne des années 1950 c’était le tiers monde, donc je n’ose à peine imaginer à quoi devait ressembler la Grèce au 19e siècle lors de l’union latine ! Quant à aujourd’hui il faut rajouter l’escroquerie ayant consisté à faire entrer la Grèce dans l’euro en trafiquant certains chiffres...un euro surévalué par rapport à ce qu’aurait besoin l’économie grecque !

       

      • En fait, la grèce ne peut pas rembourser avec des taux usuriers appliqués qui dépassent les 20%. De toutes façons, un taux de croissance du pays inférieur au taux d’intérêt des prêts conditionne un endettement irréversible. et nos économies industrielles et capitalistes modernes, pour reprendre vos termes, sont autour de 1% en france et à peine plus haut en allemagne.
        Quand à l’escroquerie des comptes grecs, c’est un peu plus complexe. Les comptes ont été maquillés par goldman & sachs et la banque, sachant que les comptes étaient maquillés car c’est grâce à elle qu’ils l’étaient, a ensuite pris des positions contre la Grèce. les dés étaient pipés, c’était perdant-perdant pour la Grèce et gagnant-gagnant pour G&S.


    • Pour qu’il y ait une Europe unifiée à l’image d’une entité nationale il faudrait un événement d’envergure cataclysmique. Il faudrait quelque chose qui détruise toute les structures civilisationnelles, socio-économique, culturelles, linguistiques...spécifiques à chaque peuple européen. Ensuite il faudrait qu’après ce cataclysme subsiste une élite dirigeante avec la volonté de reconstruire l’Europe selon un modèle nationale unique...pas impossible mais peu probable...Il a fallu des siècles, des guerres incessantes, la volonté et le génie d’homme d’état et de haut fonctionnaires chinois, ainsi que l’écriture par idéogrammes pour unifier la Chine...l’UE à quel âge ? Les pédocriminels, pro-LGBT et autres bras cassés formant l’essentiel de l’élite politique et intellectuelle aujourd’hui a-t-elle le talent des Chinois de l’antiquité pour parvenir à ce tour de force ? Laissez moi en douter !


    • La gauche abrite en son sein les élément jansénistes (sur le plan psychologique, idéologique) de l’église catholique. C’est une précision fondamentale ! Le jansénisme a une une influence considérable dans l’inconscient collectif du peuple française au point qu’il a réussi à diviser les Français en deux grandes catégories ; d’un côté les catholiques traditionnelles et de l’autre ces catholiques hystériques qui ressemblent au puritains protestants, musulmans et juifs.
      La gauche française est indiscutablement l’héritière des jansénistes !

       

    • Michel Drac pour mille ans !


    • Sur le Grexit, c’est normal que les allemands en est marre de financer par leur travail et leurs impôts une économie trafiqué comme celle de la Grèce, ce sont des taureaux mais quand même, puis y a des limites à l’idéologie maladive. La Grèce jouera en pivot ouest-est en se rapprochant de la Russie, c’est mieux pour tout le monde puis comme dit Hillard c’est peut être un faux semblant car ça fait belle lurette qu’elle est actée dans l’autre bloc Est. Puis cette zone est verrouillée avec l’Empire OTAN-man à son Est...

      Sur l’extériorité du système, Drac a raison faut "faire glisser" doucement dans le "bon sens", même si en ce moment y a des signes d’urgences.

      Sur l’impact de la France dans cette marche du monde, très raison aussi, on suit on peut pas faire autrement vu la puissance relative, on suit en étant martellé, parfois j’envie des pays qui ne suivent pas et attendent (sauf l’élite qui détourne le pognon), le monde d’après sur le long terme sera peut être mieux.

       

      • Vous ne savez ce que vous dites : le premier souci des élites dirigeantes Allemandes au début des années 2000, c’était de trouver un moyen pour faire mieux fructifier des excédents budgétaire de plus en plus important grâce à la politique du FrancFort devenu monnaie commune : "nos placements sont loin de nous rapporter autant que ceux des Américains". D’où l’achat massif de produits financiers comme les Abacus toxiques de Faboulus Fab et l’augmentation du taux d’intérêts des pays d’Europe du Sud vers des niveaux de plus en plus usuriers. Le truc que les Allemands n’arrivent pas à comprendre parce que c’est dans leur caractère de vouloir le beurre et le cul de la crémière, c’est que si les taux d’intérêt sont élevés c’est que les risques sont importants. Les américains ont l’avantage de contrôler les prix des matières premières et de décider du moment pour l’explosion des bulles de produit financier, vu que c’est eux qui les ont créé pour la plupart.
        Il n’y a que les élites dirigeantes Françaises pour accepter de payer sans rien obtenir en échange, les Allemands ne font jamais rien sans rien et c’est les Grecs qui travaillent pour payer les Allemands, en tout cas ceux qui travaillent encore.

        Pour ce qui est de la géopolitique de la région, vous ne comprenez absolument la vision anglo-américaine alors qu’elle n’a pourtant pas varié depuis la guerre de Crimée (ça date). En ce moment on est dans une période de poussée anglo-américaine vers l’interland Russe, d’où la guerre civile Ukrainienne, il est évidemment hors de question de desserrer l’étau qui verrouille la sortie de la mer Noire et l’accès de la Russie aux mers chaudes. Tout les moyens sont bons pour éviter ça, même forcer l’expulsion Grec de l’union européenne et téléguider un coup d’état qui instaura une nouvelle dictature militaire par derrière.


    • Quand Drac préconise d’acheter de la valeur d’usage il démontre qu’il a tout compris ! Les biens à forte valeur d’usage est ce qui permet l’émancipation, l’autonomie ! D’ailleurs c’est ce qui permet de distinguer l’oligarchie de ce que j’appellerais les "happy few". La première n’est pas seulement détentrice d’obligations, d’or, d’argent...mais possède aussi beaucoup de biens à forte valeur d’usage : mines, terres agricole, usines,champs pétrolifères, raffineries...c’est dire des entités qui elle même produisent de la richesse concrète et non pas seulement les représentations symboliques de ces dernières. En revanche les "happy few" ce sont ces millionnaires dont la richesse est avant tout virtuel...un crash boursier, bancaire...et les mecs sont à genoux sans possibilité à se raccrocher à quelque chose.


    • J’écoute toujours Michel Drac avec beaucoup d’intérêt et je suis tres souvent d’accord avec lui.
      Concernant ces videos j’ai deux remarques :

      1- Les entreprises sont de plus en endettées

      Peut être vrai pour les TPE / PME mais faux pour les grandes multinationales qui rachètent leurs actions à tour de bras et qui ont coupé tous leurs investissements et qui aussi rémunèrent de plus en plus leurs actionnaires pour les fidéliser.
      D’ailleurs un exemple une boite comme airbus aujourd’hui est en cashflow positif avec aucun endettement
      Ce qui est tres inquiétant car tout le monde le sait les boites petites ou grosses fonctionnent avec de la dette déjà en premier lieu pour l’investissement qui se traduit souvent en R et D et donc qui concretise le développement économique futur
      Aujourd’hui et on le constate pour toutes les grosses multinationales toutes les R et D sont soit à ’arret ou très ralenties
      Ce qui n’augure rien de bon pour une éventuelle reprise

      2- Tout ce qui concerne les notions de futurs krack a venir

      Moi je pense que aucun Krack ne viendra du moins au sens boursier ou financier comme on a pu connaitre par le passé
      Pourquoi ?
      Aujourd’hui toutes les places financieres sont largement robotisées
      Plus de 70% des echanges sont robotisés ca a été quantifié récemment
      Et des marchés informatisés ne peuvent pas kracher c’est sous camisole informatisée
      De plus nous sommes depuis 2008 dans des marchés admnistrés et plus libres
      Administrés par les banques centrales qui injectent ce qu’il faut pour que ca tienne
      Rien que la FED ; la FED a créé plus de 5000 milliards de dollar depuis 2008 et elle a mis ses taux à zéro
      Donc de l’argent produit à profusion pour pallier les faiblesses du système avec des taux zéro ce qui en fait de l’argent gratuit pour tous les grand opérateurs financiers
      Ce que je veux dire c’est que les banques centrales créeront ce qu’il faut pour maintenir ce système debout quoiqu’il arrive et puis c’est tout

      Et donc , et c’est là ou je rejoins Monsieur Drac , c’est que oui il y aura bien un krack mais pas financier , un krack social car plus on crée de l’argent gratuit plus on fragilise le système plus on crée de la précarité et du chômage et des déséquilibres de plus en plus grands ainsi qu on accentue les inégalités ( cf l indice GINI qui est à ses plus hauts historiques pire qu en 1929 )
      Vous n’avez qu’a allez voir ce qu’a dit récemment la BRI dans un communique de presse la dessus c est éloquent


    • #1218155
      le 30/06/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Entretien avec Michel Drac sur l’actualité économique et financière

      Laissons cette pseudoscience qu’est l’économie (science des ménagères en fait, telle qu’elle fut définie sous l’Antiquité... et qui aurait dû le rester) pour ne nous intéresser qu’à la réalité, celle que Michel Drac évoque très justement : la création de richesse n’est que la conséquence du travail (au sens mécanique du terme) produit par la dissipation d’énergie, tout le reste n’est que construction intellectuelle purement virtuelle (définition de l’économie aussi applicable au 11 Septembre, désolé pour les "complotistes"...).
      Ainsi, si l’énergie est bien le cœur du sujet, c’est ici que l’approche de Michel Drac devient fausse car il évoque de manière arbitraire une alternative qui n’est pas la bonne. Pour lui et au regard de ses lectures, soit nous constaterons une baisse inévitable de la ressource énergétique disponible par habitant, soit une "révolution technologique" nous promettra un avenir "sympa".
      Eh bien non, ce n’est pas ainsi que vont les choses !
      La seule hypothèse non évoquée (la bonne donc) nous dit qu’une véritable révolution scientifique (le développement de technologies nouvelles n’étant que de la "petite bière" d’avant-gardistes à côté) a eu lieu et que nos zélites font tout afin que le nombre ne puisse y avoir accès avant que le projet mortifère du NOM n’ait été achevé. Ce n’est donc pas la pénurie mais la profusion d’énergie qui pose problème à nos zélus, ce qu’ils tenteront de masquer à tout prix (mais c’est une vielle habitude qui remonte à très très loin chez eux...) !
      Imaginons un accès quasi-gratuit et pour l’éternité à l’échelle humaine à l’énergie... cela ne risque pas de faire l’affaire de nos zélus !
      Cela dit, afin d’être parfaitement objectif et donc définitivement impopulaire, combien de temps faudrait-il à cette "Humanité" (que la facilité confine dans l’éloge de la médiocrité et retournée à son animalité première car déspiritualisée) libérée de la contingence énergétique pour voir sa population croître de manière exponentielle et détruire son refuge terrestre ? Pas beaucoup, assurément...


    • La dette N’EST PAS un problème de dépense excessive.
      La dette EST un problème de conception monétaire.

      La monnaie que nous utilisons tous les jours pour faire fonctionner le commerce, l’industrie, la fonction publique, et tout le reste, toute la monnaie du monde est créée, produite, et injectée dans l’économie exclusivement au moyen des crédits bancaires que les banques accordent aux particuliers, aux entreprises et aux États.
      Cet argent est créé par le système de la comptabilité en partie double, c’est à dire par une écriture comptable dans les comptes des banques.
      Personne ne crée de la monnaie, à part le secteur bancaire par ce système d’attribution des crédits.

      La monnaie est ainsi assortie obligatoirement d’une dette en parallèle, donc, à chaque fois que de la monnaie arrive dans le circuit économique, la dette augmente.
      Les intérêts de la dette sont donc en réalité des intérêts sur la monnaie.

      La monnaie c’est la dette ; et la dette, c’est la monnaie.

      Si l’on réduit l’endettement (par exemple en appliquant des mesures d’austérité), la quantité de monnaie en circulation diminue, ce qui diminue l’activité économique, commerciale et industrielle, ce qui cause des licenciements.
      Le système ne peut perdurer que s’il est en croissance, ce qui permet de payer les intérêts sur la monnaie.
      Si le système ralentit, il devient impossible de payer les intérêts, et tout le monde se retrouve en faillite : les particuliers, les entreprises, et les États !

      Nous ne pourrons pas comprendre la situation abracadabrante où nous sommes tant que nous ne comprendrons pas que c’est le processus de création de monnaie qui est vicié à la base.


    • La solution passera par la réduction volontaire de la population.
      Pour savoir ce qui se paaserait dans le futur, voir les prophéties de Billy Meier.
      Stop au nucléaire----> énergie géothermique.


    • Non Mr Drac, pas une statue de Friedman, c’est bien pire que cela.. Sinon toujours un plaisir de vous écouter. J’en profite pour renouveler mon soutien à E&R et Alain Soral, ça fait un bail que je n’ai rien commenté..(très souvent d’accord...le moulin n’est pas sec loin s’en faut ! )


    • Un simple merci à Michel Drac pour la clarté de ces explications sur des sujets complexes, qu’il partage en toute simplicité. Merci à vous !


  • Afficher les commentaires suivants