Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Front musical #3 – Comment les Soviétiques ont été vaincus sur le front musical

Musique & Polémique

Front musical est l’une des nombreuses émissions d’ERFM. Présentée par Silvestrik, cette émission vous fera découvrir l’histoire et l’actualité de la musique d’un point de vue rarement diffusé sur les ondes conformistes !

 

La présentation de cet épisode :

En portant le matérialisme dialectique au pouvoir, les révolutionnaires soviétiques veulent communiquer leur projet marxiste à toute la planète. Pourtant, les options musicales conservatrices et la censure féroce contre les compositeurs et les chansonniers empêchent le régime de concevoir un projet musical apte à répondre aux nouveaux modèles anglo-saxons. Le rideau de fer n’est pas un obstacle aux musiques nouvelles qui précipitent la faillite du régime.

Silvestrik

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cool ! Je viens juste de recevoir une édition de chez Delga : "L’esthétique soviétique contre Staline". Congruence !


  • Émission bien construite et très intéressante ! J’en redemande.
    Par contre, je sais qu’il y a énormément de merdes dans les musiques contemporaines-concrètes-sérielles etc, mais j’aime bien Schönberg, et je ne suis absolument pas d’accord quand on dit que n’importe qui peut distinguer une « fausse note » car les règles de l’harmonie occidentale sont universelles et absolues... les seules personnes que j’ai entendu dire ça étaient de profonds incultes tentant de se justifier d’être incapables de tolérer autre chose que de la pop-rock.


  • Comment les Soviétiques ont été vaincus sur le front musical ? Ah ! bon - je crois que dans le jazz et le jazz-rock c’est le pays qui fournit les meilleurs du moment

     

  • “Lady Macbeth de _Mtsensk_” (pas Minsk). attention à ce genre d’erreurs qui peuvent décrédibiliser le propos. c’est un opéra très connu et il a été donné à Bastille il y a qq années


  • Émission très intéressante.

    Comme il est bon d’être rabat-joie : je dirais que si, dans certains milieux, un critique de l’atonalisme est dégradé au rang de nazi, inversement, il semblerait que préférer le Pelléas et Mélissande de Schoenberg plutôt que celui de Debussy fasse de vous, dans un autre, un dégénéré, au mieux un décadent. Ce qui reste, quoiqu’on en dise, des épithètes peu flatteurs.

    L’oreille comme le goût se développe et se construit. Petit je n’aimais pas le munster, c’est pourtant un fromage délicieux. Ainsi, Beyoncé, qui n’a pas une fausse note, est plus populaire que Shostakovitch ou Ligeti. Il est vrai que l’âge de l’adolescence recule d’année en année, comme la capacité de concentration (8s paraît t’il).

    Je ne connaissais pas cette émission, je me précipite sur les anciens épisodes. Merci pour votre travail !


  • Le groupe art of noise produit par trévor horn a utilisé les bruits,les samples etc comme quoi ;l’esprit occidentale peut tout intégrer et créer des musiques intéressantes.
    ps l’art des bruits de russolo........ ;


  • J’adore la chanson grupa krovi, de Victor Choi, un chanteur nord-coréen.

    Dire que l’ouest pense vivre dans un monde clos, oui, dire que de nos jours avec Internet, on ne se donne pas la peine... Suffit de voir en Allemagne, le DSDS avec 80% de chansons en anglais, l’Eurovision l’anglais a gagné, mais c’est de la musique qui passe ?

    J’ignorais l’existence groupe slovène Laibach, qui a inspiré Rammstein. Heureusement entre amis on se soigne.

     

    • Виктор Цой, Tsoï, est russe de père coréen et non nord-coréen... Et son groupe Kino a bien d’autres grandes chansons. Печаль, Перемен, Звезда...


    • @Bernard Ah Laibach ! Parlons en ! Je suis très étonnée qu’ils soient si peu connus du public ER. Ils mériteraient un article ou une émissio. Ils sont allés se produire en Corée du Nord bien avant tout le monde. Ils ont de la suite dans les idées.

      Au passage : Début des années 90 j’ai visionné un enregistrement VHS d’une interview par FR3. Ils arrivent en Coccinelle à l’entretien. Si ça dit quelquechose à quelqu’un ?! Je n’ai jamais réussi à la retrouver sur youtube ou ailleurs. Si quelqu’un trouve le lien internet, je suis preneuse.


  • D’ailleurs, il n’y a pas que la musique. Le jean, le coca-cola, l’art contemporain, le porno, la casquette de base-ball, les baskets... sont à la fois des merdes et des symboles du monde libéral. Ça fait des années que je n’achète plus de jeans, en porter c’est comme se promener avec un drapeau US dans le dos.


  • Merci pour votre émission qui est fort intéressante.

    Du tango à Moscou... Vous venez de me l’apprendre. Très beau d’ailleurs. Mais c’est logique. Violon et musique triste ça ne peut que coller avec la Russie.

    Malgré la beauté de la musique russe, la tristesse est toujours présente et dans tous les styles. C’est à se tailler les veines. Pas étonnant que les musiques rock aient passé le rideau de fer et que le Parti ait échoué dans ce domaine.