Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Go, go, goy !

On a beau essayer de rédiger sans arrière-pensée une revue de presse tout ce qu’il y a de plus honnête, il y a toujours un moment où on tombe dessus, où on marche sur la queue de… oui, de la Bête Immonde, car on a droit nous aussi à notre Bête Immonde, non ? Pour éviter toute confusion, on va l’appeler Bête Immondialiste. Soit on est des obsessionnels inconscients manipulés, comme l’écrit Marianne avec tendresse, soit la Bête Immondialiste est vraiment fourrée partout. Il y avait la semaine mythomane du drogué triste Nicolas Bedos, la semaine hétérophobe du veule et méprisant Yann Barthès, il y aura la semaine goy de la rédaction survitaminée d’E&R. Mangez des goyaves.

 

Le braconnier Onfray chasse sur nos terres !

 

JPEG - 52.2 ko
Onfray a encore dit une cohennerie

 

La phrase d’Onfray qui a retourné le pauvre Patrick Cohen :

« L’école républicaine m’a appris à lire, écrire compter, et à penser. Ce n’est plus le cas aujourd’hui (...) avec une école qui a décidé que c’était réactionnaire d’apprendre à lire, écrire, compter, etc. Aujourd’hui à l’école, on apprend le tri des déchets ou la théorie du genre, et la programmation informatique. » (France Inter, 12 septembre 2014)

Bon, ça va, on a toujours quelques années d’avance sur l’avant-garde intellectuelle pré-lucide. Continuons à défricher de nouvelles terres, et laissons les suiveurs (faire) croire qu’ils ont compris avant tout le monde. Les défricheurs sont rarement les exploiteurs. C’était la minute vanité d’E&R. On peut, une fois de temps en temps ! On n’arrivera jamais à la cheville des autocélébrations médiatiques sionistes, rassurez-vous.

À part ça, que va-t-il se passer quand la liste noire de Cohen va comporter plus de monde que sa liste blanche ? Quand la liste des antisionistes présumés comptera beaucoup plus de noms que la liste des sionistes avérés ? Est-ce qu’il a pensé à ça, l’ami Cohen ? Une petite projection dans le temps nous dit que le système d’exclusion systématique des penseurs lucides et courageux va laisser au système une proportion indécente de crétins, et ça, c’est bien et c’est pas bien. C’est bien parce que ça accélère la déstructuration d’un système vérolé, mais c’est pas bien pasque ça va faire du dégât. Car plus les crétins sont représentés dans un système, plus ils font appel à la répression – la défense des primates – et d’abord à la répression de l’intelligence. On sera donc visés au premier chef. Ach, par les Dieux nordiques, la minute de vanité E&R a débordé !

 

Bernadette perd une roulette

 

JPEG - 60.2 ko
Bernadette, c’est ma pauvrette

 

La veuve de guerre UMP se prend pour Yvonne de Gaulle, alors qu’elle a bien boulotté les ducats publics pour son château de Bity (400 000 euros de frais de surveillance par an, selon certains miséreux jaloux) et les ducats privés du milliardaire Pinault pour ses vacances chics avec Chirac (double trahison de la république). Voilà qu’elle donne des leçons de morale à la France : un bon point à Sarko, un mauvais à Juppé. On croit rêver.

Normalement, on respecte les anciens, à E&R, mais là, nous jeter le roquet aux dents pointues dans les pattes, nous ressortir le fantôme du petit employé du CRIF et du MEDEF, faut vraiment nous prendre pour des incurables, alors qu’on se démène avec l’autre alternant, qui ne vaut pas mieux dans le genre, sauf qu’il est un peu plus faux-cul question sionisme. Après ça, ceux qui n’auront pas compris le piège de l’alternance droite/gauche, ces mâchoires sionistes pour abrutis consentants, ceux-là sont impardonnables, irrécupérables.

Les Français, sevrés de Reine depuis le 16 octobre 1793 (il y a exactement 221 ans d’après le supercalculateur chinois de la défense Tianhe-2, qui peut pousser jusqu’à 33,86 pétaFLOPS), ont droit à une représentante de meilleure qualité. Marine Le Pen est aujourd’hui la seule qui peut prétendre à ce rôle, car c’est la seule gonzesse du paysage politique, et elle a le vent en poupe. Ce que les Français aiment chez elle, c’est ce mélange de bon sens paysan, limite marchande de poissons, et de vertus militaires de bonne famille. Et après, on va nous accuser de complaisance lepéniste ?

 

Le gendarme et les gendarmettes (du monde)

 

JPEG - 85.9 ko
Don’t fuck with France

 

On y est : notre bien-aimé gouvernement annonce des attentats de l’Armée islamique sur le sol français. On passe enfin de la crainte – attente en tension, pas bon pour l’organisme, relire Laborit – à l’action. Les armes vont parler, comme dirait Mitterrand en 1991. C’est la war.

Avec tous les conflits que la France s’est accrochée au derche, finalement, nous voilà devenus une petite Amérique, une Amériquette, au service des gendarmes du monde, ce qui fait de nous des gendarmettes. Le Drian, qui met notre armée au service d’intérêts étrangers, et lance des guerres comme on lance des osselets – sur ordre de qui, on n’ose le deviner – fait pitié à voir. Le Droopy national, avec son air de chien battu – battu par qui, on n’ose le deviner – se contredit discours après discours : un jour on va pas en Syrie, le lendemain on bombarde en Syrie.

Mais il y a pire que nous, le pauvre petit public : l’Assemblée nationale, caisse enregistreuse des diktats venus d’ailleurs, et accessoirement honte de la république. Si personne ici n’a envie de revivre le régime des partis et des alliances aléatoires de la IVe république, pourquoi ne pas admettre tout simplement la nécessité d’un pouvoir exécutif tout puissant, en zappant les chambres dont personne n’a rien à foutre, et qui servent juste à faire démocratique ? Un pouvoir plus fort, débarrassé des partis, à la chinoise, un despotisme éclairé, qui prenne en compte les aspirations majeures des gens, qui sont : l’éducation, la sécurité, le travail (purée, on a failli dire travail-famille-patrie !), avec une bonne louche de fierté nationale ? C’est possible ? Sinon, ça s’imposera tout seul.

 

C’est qui, lui ?

 

JPEG - 54.8 ko
Gilles-William s’apprête à mettre une tarte à Fleur Pellerin (qui adore ça)

 

« Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est secrétaire national à l’UMP chargé des médias. Il préside par ailleurs l’Association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l’actualité pour FigaroVox. »

Ah bon ? On a encore besoin d’un point de vue ultrasioniste ? Comme si on n’en avait pas assez. Pseudo-sioniste, mi-sioniste, pré-sioniste, sioniste, post-sioniste, subsioniste, ultra-sioniste, übersioniste… on subit déjà la collection complète. Ce qui manque, c’est le petit son de cloche en contrepoint, histoire de ne pas être dans le deux poids lourds, deux mesures plume.

Allons, ne soyons pas péremptoires, et lisons la dernière sortie de GWG. Qui réagit au gonflage/dégonflage de la coprod McCarthy/Pellerin sur la place Vendôme. Place qui servit, en 1970, de décor pour Le Cercle rouge de Melville. Du septième, peut-être, mais de l’art.

« Car voyez-vous, cher M. McCarthy, le maccarthysme à la française ne se trouve pas où vous devez l’imaginer. Ne comptez pas sur les parisiens pour jouer les effarouchés. Mais ils ont bien le droit de dénier toute audace créatrice et de voir une escroquerie artistique de plus sur fond d’imposture boursouflée. Pas de quoi crier au retour de l’ordre moral. La palme de l’ineptie revenant sans conteste à Fleur Pellerin convoquant, comme toujours lorsqu’il s’agit de faire la bête, un passé qu’on croyait révolu : « on dirait que certains soutiendraient volontiers le retour d’une définition officielle de l’art dégénéré » a-t-elle gazouillé légèrement sur Twitter. »

Gilou-Willy (c’est affectueux), tu vas finir par prendre ta carte à E&R, si tu continues dans cette voie glissante. Les ennemis de nos ennemis étant nos amis (provisoires), nous ferons donc alliance (provisoire) avec Goldi pour abattre l’indécence pédosocialiste qui jette au visage de nos enfants ses vices tout droit sortis des chiottes de l’enfer parisien. La Fleur nous enverrait-elle un message subliminal sur ses préférences popolitiques ? Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Est-ce ainsi que les femmes gagnent un ministère ?

 

Atlanticon, un vent nouveau sur l’infon

 

JPEG - 56.5 ko
Les guerriers SS du Valhalla, qui font trembler Benoît Rayski

 

« Il y a une trentaine d’années, Alain de Benoist eût son heure de gloire. Avec quelques penseurs et intellectuels issus du G.R.E.C.E., un cercle d’études d’une aryanité parfaite, il avait mis la main sur le Figaro Magazine et transformé ce journal en un brûlot de ce qu’on appelait alors la Nouvelle Droite. Cette dernière regardait en même temps du côté de la Grèce Antique et du Valhalla promis aux guerriers germaniques. Ce bonheur ne dura qu’un temps. Nombre d’annonceurs du Fig Mag (dont certains étaient juifs) firent savoir au propriétaire du magazine qu’ils ne voyaient pas pourquoi ils continueraient à financer avec leurs publicités un groupe d’individus adorateurs de la roue solaire et sensibles aux rites païens de la SS. Alain de Benoist et les siens furent donc priés d’aller porter leurs viriles paroles ailleurs, ce qui ne favorisa en rien d’éventuels penchants judéophiles chez ces rêveurs casqués. »

Merci pour cette tranche d’histoire édifiante. C’est signé Benoît Rayski, un « journaliste historien » selon Atlantico, mais surtout un propagandiste sarkozyste, islamophobe tendance Lieberman et libéral bien dans le vent. A-t-on besoin de gens qui soufflent dans le sens du vent ? Si l’on demande au vent, non. Si on nous demande, on dira que le vent a des amis bien encombrants. Le public lui, y verra un énième larbin du pouvoir, qui met sa triste plume au service des puissants contre les pauvres, les bannis, les victimes du système. C’est beau, la trahison de l’idéal de gauche ! Oui, mais ça rapporte, madame.

Merci malgré tout à Benny pour cette pure tranche de rire, avec ses « rites païens de la SS », que France 5 a eu la bonne idée de rediffuser dans ses Dossiers secrets du IIIe Reich, Himmler le chef de la SS, ce 19 octobre 2014. Les documentaires sur Hitler, Himmler et kompagnie, ce juteux business pour sociétés de prod bien intentionnées et systématiquement subventionnées par le CNC, sont des exercices de propagande contemporaine qui dénoncent la propagande d’autrefois. Non que le nazisme soit selon nous une bonne chose, mais l’insistance avec laquelle « la télé » nous enseigne le Bien et le Mal, comprendre le Bien-sioniste et le Mal-antisioniste, fait douter de sa neutralité et de sa sincérité. On sait tous que le nazisme a été plus qu’indélicat en tuant des innocents, et plus encore des femmes et des enfants. Mais si l’on est cohérent, pourquoi suivre ce mauvais exemple, pourquoi tuer des femmes et des enfants en 2014 en Palestine ? Verra-t-on un jour à la télé française des docs anxiogènes sur le sionisme assassin truffés de « plus jamais ça » ?

Si l’on ne peut pas changer le passé, on peut encore changer le présent.

 

Marianne Touitou

 

JPEG - 45.7 ko
Le conseil d’administration de Marianne après la tombée des chiffres

 

« Le PS va créer une cellule anti FN pour comprendre le vote Le Pen. »

C’est signé Jack Dion, directeur adjoint de la rédaction de Marianne, chez qui on aime les titres. D’ailleurs, il y en avait tellement qu’il a fallu faire le ménage pour alléger la masse salariale.

Analysons ce tweet pas vraiment sibyllin. Si l’on comprend bien, le PS est à la traîne du FN. C’est une façon de dire que le PS ne comprend pas le FN, autrement dit, que le PS est plus con que le FN. Sans aller jusque-là, cette phrase signifie que le PS ne comprend pas les électeurs FN, c’est-à-dire une bonne partie du peuple. On le savait, mais c’est un aveu. Aveu d’un parti largué, qui a perdu (échangée contre un nouvel électorat) toute sa base populaire. Qu’il avait pourtant piquée au PC. C’est l’histoire du voleur volé. Rien ne se perdant en politique, le centre de gravité de la vie politique française se trouve aujourd’hui du côté du FN. Mais ça peut changer. En tout cas, c’est pas au Front de Gauche, qui se réclame du peuple, et qui réclame du peuple (jeu de mots pour Ruquier, Le Canard enchaîné ou Antoine de Caunes, au choix), que le peuple s’est arrêté, comme le Christ à Eboli.

La mortalité des groupes de presse et des groupes politiques est impressionnante. Mais logique : les deux parties de ce couple, qui a trop de liens intimes pour se détacher, coulent ensemble, chacun étant à l’autre bouée de plomb. La presse fait couler le politique en tirant dans le tas avec son obligation minimale de vérité pour tenter de récupérer le peuple, tandis que le politique fait couler la presse en s’affichant avec elle et en affichant sa dépendance sur le dos des gens. Après, faut pas s’étonner que de la berge, de sales gosses lancent des cailloux sur ce couple en perdition qui boit des tasses. Bande de sales petits intifadistes !

 

Delanoë continue à gérer Paris en secret

 

JPEG - 76.4 ko
Bertrand revient, gonflé à bloc

 

La Hidalgo, c’est pour la galerie. Bertrand garde un bureau à la mairie, et pas pour jouer aux dominos (n’y voyez aucun rapport avec des histoires de SM).

Une cougar sexy de gauche, d’origine immigrée (espagnole), et qui n’a pas froid à ses beaux yeux noirs qui brûlent du désir de grimper aux rideaux de la république, a été placée sur la Tour Eiffel et devant les caméras par papa François. Bertrand lorgnait sur le ministère de la Justice, mais fallait garder Taubira, dernière caution de gauche du gouvernement, et puis, les casseroles de Bertrand ont joué, copain de Vaillant et Jospin, la vieille garde parisienne, fallait renouveler le stock, un poste de Premier ministre c’était pas possible, et puis Hollande se souvient de l’année 2008, quand il était au fond du trou, que Delanoë était au plus haut (il avait écrit un inoubliable De l’audace, avec l’audacieux Joffrin), au bout du bout de son tremplin parisien, croyant rafler le Parti, puis le pays, renvoyant Flamby dans les poubelles de l’Histoire, oui mais voilà, maintenant, tout a changé. Ne jamais insulter l’avenir.

Désormais maire de l’ombre, Bertrand vit aussi dans la lumière du soleil : il conserve sa citoyenneté d’honneur de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, un des 10 pays les moins développés du monde, un pays où les jeunes souffrent plus qu’ailleurs, d’après le site de l’UNICEF :

« Au Burkina Faso comme dans la plupart des pays de l’Afrique de l’Ouest, les enfants et les adolescents sont les premières victimes de la violence sous ses diverses formes, en particulier la pratique de l’excision, du trafic, l’exploitation économique et sexuelle, le mariage précoce ou forcé. Compte tenu de l’extrême vulnérabilité des enfants, l’UNICEF et ses partenaires tentent de leur créer un environnement protecteur. »

Heureusement, ce pays peut aussi compter sur Gaby Cohn-Bendit, le frère de Dany, qui est devenu par la grâce de Dieu citoyen burkinabé en 2010.

Voir aussi, sur E&R :

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

Pour apporter votre aide à Égalité & Réconciliation :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1007787
    le 22/10/2014 par le corbeau
    Go, go, goy !

    " du drogué triste"

    du triste drogué non ?

     

    • #1008215
      le 23/10/2014 par léon
      Go, go, goy !

      "le triste drogué" emet un jugement de valeur sur la drogue ...et le fait de se droguer.
      alors que dans "le drogué triste" le jugement porte sur le personnage, drogué certes, mais surtout triste.


  • #1007818
    le 22/10/2014 par goyzilla
    Go, go, goy !

    Alain de Benoist et les siens furent donc priés d’aller porter leurs viriles paroles ailleurs, ce qui ne favorisa en rien d’éventuels penchants judéophiles chez ces rêveurs casqués



    "rêveurs casqués"

    comme le titre du livre "le rêveur casqué" de l’ancien waffen SS Christian de La Mazière .

    petit clin d’œil ?

     

    • #1008023
      le 23/10/2014 par pololeo
      Go, go, goy !

      "Est-ce ainsi que les hommes vivent ?" ... référence à un poème d’Aragon superbement interprété par Léo Ferré ?


  • #1007841
    le 22/10/2014 par gallier2
    Go, go, goy !

    Très bien, mais cougar s’ecrit sans u après le g.


  • #1007861
    le 22/10/2014 par Elan Foireaux
    Go, go, goy !

    Mangeons des ananas et des goyaves !
    Cinq fruits et légumes par jour.

    Toujours aussi subversive et drôle cette revue de presse. Félicitations à son/ses rédacteur(s).


  • #1007877
    le 22/10/2014 par LordOfCpp
    Go, go, goy !

    Je vois pas en quoi l’apprentissage programmation informatique serait un problème. C’est quelque chose de très vaste et intéressant, pouvant aller du très au très très très compliqué qui développe la créativité, la logique et la rigueur. Qu’on ne veuille pas de la théorie du genre biensûr, mais ça je vois pas où est le problème. Si plus de gens savaient programmer le QI moyen sur Terre serait moins proche du sol...

     

    • #1007930
      le 22/10/2014 par Silva
      Go, go, goy !

      Assez d’accord avec vous, mais je pense que ce qu’Onfray veut dire par là, c’est qu’on rajoute de nouvelles matières à nos chères têtes brunes alors que les apprentissages de base (lire compter écrire) ne sont même plus acquis. Ce ne sont pas des paroles en l’air ou du "c’était mieux avant" mais c’est la triste réalité, il suffit de consulter les rapports PISA.


    • #1007978
      le 23/10/2014 par Shungmanitu Thanka
      Go, go, goy !

      Bien que je sois d’accord avec vous, le problème n’est pas l’enseignement de l’informatique en lui-même (je n’ose parler de "programmation", vu ce que font des élèves de seconde durant ces cours), mais bien d’acquérir les bases avant toute autre chose.

      Une citation à méditer :



      « Besides a mathematical inclination, an exceptionally good mastery of one’s native tongue is the most vital asset of a competent programmer. »
      Edsger W.Dijkstra
      EWD498



      Que l’on peut traduire par :
      « Outre une disposition pour les mathématiques, une exceptionnellement bonne maîtrise de sa langue maternelle est l’atout le plus vital pour un programmeur compétent. »

      Ne pas maîtriser la syntaxe, l’orthographe, l’ordonnancement des mots ou la ponctuation dans sa langue maternelle, fait d’emblée du candidat "programmeur" un infâme pisseur de code déstructuré, illisible et superflu.

      Je le vérifie, à mon grand regret, tous les jours.


    • #1007994
      le 23/10/2014 par Gilles
      Go, go, goy !

      Le problème n’est pas la programmation informatique, le problème, c’est que pendant qu’ils font ça, ils n’ont pas le temps de faire autre chose.
      Petit graphique montrant l’évolution du volume horaire de français à l’école primaire, entre 1923 et 2002 :

      http://www.marianne.net/luttedescla...

      Nombre d’heures divisé par deux. Y a un moment où faut arrêter de s’étonner d’avoir des gamins illettrés alors que d’année en année, de décennie en décennie, on leur baisse le nombre d’heures de français à l’école. Sans compter que les gamins de maintenant, à force de traîner devant des écrans (télévision ou ordinateur), sont infiniment plus dissipés, moins capables de se concentrer que ceux d’il y a un siècle, et donc en une heure de cours, on peut probablement moins leur faire rentrer de contenu dans le crâne qu’à leurs parents ou grands-parents au même âge.
      La programmation informatique, je n’ai rien contre, mais en plus, pas à la place de. Et en tout cas pas avant le collège. En primaire, il faut ancrer dans l’esprit les fondamentaux.


    • #1008012
      le 23/10/2014 par seber
      Go, go, goy !

      Effectivement, les aveugles "je vois pas en quoi" et "je vois pas où est le problème", ne voient rien et ne comprennent rien.
      Tiens, ajoute la couture et le tricot et des cours de cuisine dans le pack.


    • #1008180
      le 23/10/2014 par H Lee
      Go, go, goy !

      La programmation informatique, malgré son intérêt dans tous les domaines, contribue à transformer l’humain en robot. Certains programmeurs / développeurs font peur à voir tellement ils semblent fonctionner comme des machines.


  • #1007939
    le 22/10/2014 par hugo bel / resistance mecanik
    Go, go, goy !

    Une bonne tranche de rire...et de vérité, comme toujours !!!


  • #1007967
    le 22/10/2014 par têtard dans la m.
    Go, go, goy !

    Je me suis régalé.
    Le final est assourdissant de silence.


  • #1008030
    le 23/10/2014 par Gilles
    Go, go, goy !

    Ah bon, le libéralisme a le vent en poupe ? Seulement au niveau des mœurs, alors.


  • #1008111
    le 23/10/2014 par Mypadov
    Go, go, goy !

    Une plume primesautière mais trempée dans du vitriol : j’adore ! Merci ; continuez !


  • #1008164
    le 23/10/2014 par oz
    Go, go, goy !

    Bon article, on en redemande franchement, la fin est digne d’un scénario pour best-seller ...


  • #1008259
    le 23/10/2014 par Jc
    Go, go, goy !

    Bientôt un Tee shirt "Goy Have Ananas" ? ou goyave ananas ou uniquement les deux fruits imprimés sans texte inattaquable et seuls les habitués comprendront ^^ Une idée comme ça ^^

     

    • #1008409
      le 23/10/2014 par vorace
      Go, go, goy !

      Riche idée camarade !!

      Je vote pour le "Goy Have Ananas" avec les deux fruits en logos dans le cou ou sur une épaule.

      Quenelle fruitée !!


    • #1008424
      le 23/10/2014 par Psy4
      Go, go, goy !

      Si on pouvait éviter d’utiliser la langue de l’Empire.


    • #1014650
      le 28/10/2014 par jalen
      Go, go, goy !

      Goy sève ananas ....

      (Sève ...

      Liquide nourricier qui circule dans les diverses parties des végétaux.

      Littéraire. Ce qui donne la force, la vigueur, la vitalité : Être plein de sève et de jeunesse.

      Qualité de certains vins, où interviennent la délicatesse du goût, l’arôme et le bouquet.)


  • #1008272
    le 23/10/2014 par Eric
    Go, go, goy !

    "Si personne ici n’a envie de revivre le régime des partis et des alliances aléatoires de la IVe république, pourquoi ne pas admettre tout simplement la nécessité d’un pouvoir exécutif tout puissant, en zappant les chambres dont personne n’a rien à foutre, et qui servent juste à faire démocratique ? Un pouvoir plus fort, débarrassé des partis, à la chinoise, un despotisme éclairé, qui prenne en compte les aspirations majeures des gens,..."

    Les partis, le Sénat et l’Assemblée nationale, ces institutions antidémocratiques, doivent en effet être abolis, mais chaque projet de loi doit impérativement être approuvé ou rejeté par la majorité du peuple, sinon la France ne serait pas une démocratie mais une dictature.


  • #1008419
    le 23/10/2014 par Tocqueville
    Go, go, goy !

    Bravo pour ce boulot ! C’est trés drôle !


  • #1008615
    le 23/10/2014 par Paul82
    Go, go, goy !

    C’était la minute vanité d’E&R. On peut, une fois de temps en temps !




    On vous pardonne^^


  • #1008656
    le 23/10/2014 par estoc
    Go, go, goy !

    Quand est-ce que vous allez lire et promouvoir Maurras, sur ce site ? Ne comprenez-vous pas que la gueuse, c’est le règne de l’argent, et que la monarchie est le seul régime qui puisse contrer nos adversaires et respecter l’identité française ?

    Sceptiques, commencez par lire le testament de Louis XVI pour comprendre ce qu’on a perdu lors du cataclysme révolutionnaire.

    Pour ma part, je suis de la roture, et pourtant je dis : vive le Roy !

     

    • #1008827
      le 23/10/2014 par Naïf
      Go, go, goy !

      Quel "Roy" proposes-tu d’installer sur le trône de France ?


    • #1009515
      le 24/10/2014 par Arax
      Go, go, goy !

      Quand le coup de force sera possible. Mais merci du conseil, heureusement que tu es la.


    • #1020414
      le 04/11/2014 par kevorkian
      Go, go, goy !

      Avant de parler de prétendant, parlons des avantages de la monarchie. Les principes avant le Prince !


  • #1008690
    le 23/10/2014 par Louis Delga
    Go, go, goy !

    Et n’oubliez pas, pour Bernadette : "Votez Sarko !"
    Au passage, joli coup de pouce de TF1 et Canteloup pour tenter d’assurer l’alternance aux prochaines élections, en usant de l’humour (euh ?) de Nicolas - Canteloup, pas Sarkozy - , et qui me rappelle la campagne par les guignols de Canal+ en son temps pour Jacques Chirac.


  • #1008910
    le 23/10/2014 par patlalrique
    Go, go, goy !

    Excellent article, lucide, loquace, drôle et très bien écrit.


  • #1010143
    le 24/10/2014 par reconciliation
    Go, go, goy !

    bravo pour cette revue. concernant Le drion, il ne fait que mine d’être, comme ses alliés créateur directes et indirectes de l’état islamistes, aléatoirement décisionnel. Dans la réalité ils se contenteront de bombardements aériens car il leur est plus aisé de faire taire une poignée d’aviateur sur les cibles réelles atteintes que des milliers de troufions sur qui ils tirent.


  • #1014323
    le 28/10/2014 par Carlier
    Go, go, goy !

    Pour le CRIF, un goy est toujours plus ou moins nauséabond ®


  • #1017085
    le 31/10/2014 par klaxo
    Go, go, goy !

    C’est promis, Sarközy-la-réchauffe mettra la main sur son coeur quand il lira la prose émouvante de Guaino à Villepinte (enfin, si on va pas ailleurs,à cause des mauvais souvenirs ...)


  • #1017094
    le 31/10/2014 par klaxo
    Go, go, goy !

    Sondage : dans ses prochains discours électoraux, Sarkö-la-réchauffe doit il se mettre la main sur le coeur ou pas ? Son sourire doit-il atteindre ses oreilles, ou aller encore plus haut ? Faut quand même qu’il se prépare ...


Afficher les commentaires suivants