Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Michel Vernochet sur l’Arabie saoudite et la politique étrangère française

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La France devenue un "subordonné", un vassal de l’empire americano sioniste pret à tout pour aller assassiner Bachar El Assad élu par le peuple syrien
    je suis même plus ulcéré ou révolté par l’attitude indigne d’une France qui n’est plus qu’une marionnette d’Israel ou des USA. Du profond degout vis à vis de ces gens qui salissent encore un peu plus ce pays qu’on appelle : la France. On dirait un enterrement. C’est comme ça que je le ressens et c’est pas normal que cela se passe comme ça.


  • Personne ne peut être à la fois immensément riche et intensément libre.
    La pauvreté du pauvre n’est donc pas une liberté d’être pauvre mais une privation de liberté du riche d’être libre.
    Seule l’équité rend tout le monde libre et seule l’inégalité rend tout le monde esclave.
    Tout le monde n’a pas besoin d’être riche mais chacun a le droit d’entreprendre.

     

    • c’est pas vraiment le sujet, mais c’est bien dit : la richesse comme la pauvreté n’est pas le fait du hasard ; et les pauvres sont surtout des victimes d’un système quand les riches en sont les bénéficiaires ; et ce n’est évidemment pas une tombola : il y a des facteurs objectifs de fatalité (illustration : l’apartheid en Afrique du Sud, noir c’est noir : "difficile" de rentrer dans une banque pour y faire un emprunt...)
      Geoffrey le communiste


  • "Le Wahhabisme est-il un contre Islam ?" Venant d’un Français à l’intelligence classique et ô combien efficace, la question peut perturber car elle ne s’inscrit pas dans la dialectique sunnite/chiite. A moins de se convaincre et de s’adonner au pire mensonge qui soit, si on en croit Nietzsche, mensonge qui est le prélude au nihilisme affectif : "se mentir à soi-même". On dira donc pour échapper à l’invite d’une autre vue : "question où on devine l’hostilité chiite !"
    Bref. L’auteur, pour en revenir à l’actualité saoudienne, en bon psychologue : "la politique saoudienne restera identique à celle menée précédemment".
    Au sujet de son pays, la France ? Son regard en dit long... Le mépris d’une France qui joue au soldat des idées anglo-saxonnes. Effacée, qui suit sans se poser de questions. D’autant qu’un diable vient lui souffler à l’oreille, pour mieux l’enfoncer et lui éviter qu’elle regarde ailleurs, vers des horizons inconnus, peut-être prometteurs : "mais tu es toi-même ! N’en doute pas. Tu es sur le bon chemin puisque l’Islam t’attaque ! Le combat contre cette secte chrétienne, comme disaient tes aïeux, c’était et cela reste ta marque de fabrique !".
    Il y a plusieurs mois, dans un doc diffusé sur la RTBF, un ex de la CIA était tout fier de dire qu’en 1981, son service s’était arrangé pour déterrer un vieux conflit entre les Perses et les Arabes... En fait, ils ont déterré des ressentiments à des stades bien précis de l’histoire : le ressentiment des vaincus avec la victoire des Omeyyades et le ressentiment des Arabes, ensuite, née lorsque les sectes ésotériques, ayant derrière elles les masses et une élite arabe qu’on a réussi à culpabiliser avec la notion de liberté, prendront le dessus sur l’aristocratie guerrière omeyyade. L’Arabie Saoudite approuve. Elle s’est fait roulée mais s’est aperçue très vite qu’elle pouvait en tirer profit en remplissant ses églises ou ses garnisons d’esclaves. Une volonté de puissance qui veut régner en maître auprès de tous les musulmans de la Terre. En guerre contre toutes les écoles sunnites, sans le déclarer - pas folle ! On parlera de "réforme" - et qu’elle réussit avec l’aide extérieure à détruire : Hanafisme au Pakistan, en Asie, Malékisme en Algérie et en Libye, au Maghreb, Chaféisme en Somalie, etc etc...

     

    • @ Abdu.
      Merci pour cet éclaircissement théologique !
      Avant ton chef d’œuvre ce que disait Vernochet m’était limpide,après,il me semble etre un martien...De grace synthétiser,les gens d’e&r ont un niveau moyen appréciable,mais n’ont pas tous des diplomes universitaires déccrochés à Al Azhar,et globalement ils s’en branlent des ramifications généalogiques de l’Islam à travèrs ses dynasties...Le Chafeisme en Somalie...ça nous fait une belle jambe...Le Hanafisme au Pakistant ?...va le dire aujourd’hui à un "je suis Charlie"


    • Oui, la tragédie est que le wahhabisme se voudrait le représentant du sunnisme en l’islam, et cela, sans le dire. Est ce que les Borgia sont représentatifs de l’église romaine ? Alors que ce système, ce protestantisme, cette hérésie est vomit par la grand majorité des musulmans sunnite et chiites du monde entier. Tout le monde connait l’histoire de sa création et de son assise. Aujourd’hui, les grands de la planète fond courbettes, pendant que les honnêtes gens musulmans sont assimilés à leurs chiens enragés de Libye, de Syrie et à leurs affiliés en costume du Liban, des monarchie du Golfe et d’ailleurs. Allié objectif de l’axe américano-sioniste, cerise sur un gâteau écœurant. Les banlieues salafo-takfiristes, leurs rejetons, financés et endoctrinés dans de belles mosquées... de banlieue, sont bien une tragédie pour nous tous, français musulmans et non musulmans. Et, effectivement, la situation est plus claire lorsque l’on désigne ceux qui la complique.