Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Michel Vernochet sur la situation en Irak

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’Irak est un pays artificiel, autant que l’était la Yougoslavie . C’est Churchill qui a tracé ses frontières, après 1918 : il englobe , au nord, des Kurdes auxquels on avait refusé alors de former un Etat national . Le Centre est sunnite, et le sud est composé de la majorité chiite ; on assiste au démantèlement inévitable d’un Etat artificiel, comme on a assisté au démembrement de la Yougoslavie, ses malheurs remontent aux traités de paix qui ont démantelé l’empire Ottoman, ce qui a entrainé de grandes souffrances dans le monde arabe, comme l’avait fait remarquer nul autre que Ben Laden , au lendemain du 09/11 .

     

    • #940998
      le 22/08/2014 par Jojo l’afreux
      Jean-Michel Vernochet sur la situation en Irak

      L’Empire Ottoman était lui même une construction artificielle rassemblant une mosaïque de peuple hétéroclite de toutes les couleurs, de tous les dialectes et de toutes les croyances. Ces gens n’avaient que deux choix : fermer leur gueule et accepter de faire parti d’un empire expandu à la pointe de l’épée ou mourir. Donc oui, certains problème de la région, par exemple avec les Kurdes, les Arméniens, les Grecs encore aujourd’hui dispersé a travers l’est du bassin méditerranéen et le nord de la mer noire et les autres balkaniques, résultent de la formation de cette organisation politique. Mais la regretter, c’est comme regretter l’Algérie Française mon bon. Les premiers peuples a avoir accepter l’idée de démonter cette organisation fasciste et totalitaire sont les Serbes, les Arméniens et les Arabes, ils étaient pour dès qu’on leur a proposé, parce que l’Empire ne leur avait pas demandé la permission de les administrer.
      Aujourd’hui on entend beaucoup d’Arabes pleurer que Israël est le dernier état colonisateur sur terre... désolé mais c’est faux ! Israël occupe effectivement un autre état qui à la particularité de ne pas avoir de frontière clairement définies. Mais ça n’est pas le seul cas sur terre. De jure la Turquie continue d’occuper 3 états souverains aux frontières clairement définies aujourd’hui : la Grèce, l’Arménie et Chypre. Sans compter les différents territoriaux plus ou moins reconnu sur tout les continents.
      En Algérie, la France n’a rien fait d’autre que ce que les Turcs ont fait sur le plateau Anatolien en arrivant de leur Asie centrale ou de ce que les Juifs font en Palestine, mais à l’époque ça n’était pas clairement condamné par le droit international qui interdit la pratique d’une conquête territoriale par la force et depuis les Français sont repartis d’où ils sont venus. Pourtant, si vous faites l’apologie de telle pratique, vous ne pouvez venir pleurer après si ça vous arrive à vous.
      L’Irak n’est pas un état artificiel : ses frontières sont taillées pour ressembler à ce qu’était l’ancienne Babylonie, qui parfois est considérée par le plus vieil état du monde, habité par un peuple et une civilisation aujourd’hui éteinte grâce au colonialisme Arabe. Vous faites l’apologie du colonialisme et de la conquête territoriale par la force brute ? Plus je fréquente le site, plus j’ai l’impression que le pilpoul est une pratique sémite et non juive.


    • #941054

      la France est aussi un pays artificiel. elle regroupe au nord des populations proches des belges, à l’est proches des allemands, à l’ouest proche des irlandais et au sud proches des italiens ou espagnols. Sans compter les DOM TOM dont on se demande vraiment ce qu’ils fond dans la France. Faut-il la démanteler pour autant ? Soyons sérieux, on démantèle d’autant plus vite qu’il y a des intérêts pétroliers derrière.La déstabilisation de l’Irak a été largement "aidée" par les américains au cas où vous l’auriez oublié.


    • #941108

      L’ Irak n’a pas à être plus que les autres pays un jeu de Lego aux mains des américains qu’ils monteraient et démonteraient à leur guise. En faisant porter le chapeau à des figurines endoctrinées, le lobby militaro-industriel derrière ce sinistre projet prouve qu’il a de la ressource et « un coffre à jouets » conséquent.
      Visiblement les vrais rebelles sunnites ont percé à jour la supercherie de l’EIIL, échaudés par la roublardise des deux nébuleuses locales (l’OTAN et la Base).


    • #941167
      le 22/08/2014 par horizons lumineux
      Jean-Michel Vernochet sur la situation en Irak

      Dommage de trouver sur ce site des justifications de la politique américaine de destruction et de démembrement tous les états nations du monde.

      L’explication selon laquelle la disparition de l’Irak et de la Yougoslavie seraient normales au regard du soit disant caractère artificiel de leur frontière et de la diversité des ethnies qui la compose est purement et simplement simpliste jusqu’à la caricature.

      Sans compter que pour faire exploser l’Irak, il n’a pas fallut moins que deux guerres avec les coalitions des armées les plus puissantes qui ont tout détruit. Les américains s’y sont pris à deux fois pour arriver à leurs fins. Et il y a en a qui trouvent que l’effondrement de l’Irak ou de la Yougoslavie (qui a été soumise à une guerre civile organisée de l’extérieur par les grandes puissances) est "normal". Vous feriez mieux de servir directement la propagande américaine, ça serait plus cohérent, mais pas sur ce site.


    • les gens racontent les mensonges.
      les turcs de turquie n’ont pas les yeux bridés. ceux sont les anciens byzantins turquisés, d’abord par les seljoukides turco-iranien, seljoukides originaire d’asie centrale qui régnaient sur la perse ;
      puis les ottomans qui ont conquis Constantinople.
      les turcs sont les turcophones, c’est une langue.
      de même que les maghrébins sont des berbères arabisés.
      en turquie tout le monde est citoyens à part entière.
      la seule population colonisé au monde sont les palestiniens de cisjordanie.


  • "des dizaines de millions de kurdes en Turquie..." Il faut qu’il revoit ces copies. Les kurdes sont 15 millions en Turquie et non des dizaines de millions.

     

  • Les responsables de la situation en Irak ce sont les vainqueurs de l’Empire Ottoman qui ont créé un Etat artificiel après 1918 : artificiel car regroupant trois peuples qui ne peuvent pas se blairer : les Kurdes au nord, les Sunnites au centre, la majorité Chiite au sud . Les Etats artificiels sont voués tot ou tard à exploser, voyez la Yougoslavie crée elle aussi artificiellement après 1918...

     

    • #941127
      le 22/08/2014 par Hannibal Lecteur
      Jean-Michel Vernochet sur la situation en Irak

      Et la France actuelle et future vous en pensez quoi ? Plutôt Yougoslavie ou Liban ? Il y a les frontières artificielles mais il y a aussi les vivre-ensembles imposés à l’intérieur de frontières légitimes.

      Un vieux Serbe prévenait il y a quinze ans : "ce qui nous arrive avec le Kosovo vous arrivera à vous Européens de l’ouest dans 25 ans".

      Sans s’alarmer outre-mesure, on peut néanmoins constater, de fait, que la mise en contact forcée, sur le même territoire, de populations aux religions ou aux fonds religieux/culturels opposés malgré les apparences - double morale fondée sur la division musulmans/non-musulmans, lois d’origine divine d’un côté et "humaines" de l’autre, mariages mixtes "libres" découragés, est pour le moins problématique. D’autant que les populations immigrées - principalement d’origine extra-européennes et en majorité musulmanes - arrivent en bien trop grand nombre et que l’on se refuse désormais à les intégrer/assimiler au nom d’un droit à la différence presque absolu et sans réelles contreparties.

      Sans préjuger de la forme qu’il prendra en France dans le futur, l’histoire enseigne que L’Islam (religion-civilisation-Loi-morale, bref : système politico-religieux totalisant) ne peut cohabiter durablement avec une culture au fonds hélleno-romain et chrétien à moins de la dominer (dhimmitude pour les juifs et chrétiens)

      Il faudra le répéter. Quoique certains cherchent sans cesse à nous le faire croire, l’islam n’est pas du tout une sorte de "bouddhisme du désert" ne rêvant que de paix et de tolérance universelles, mais, au moins en théorie, il est d’abord et avant tout un système politico-religieux complet (et pour le moment rendu incomplet par l’application de la laïcité d’où les tensions observées).


  • #940995

    @ Gyp et obs.

    Vous avez raison.
    D’ailleurs tous les pays proches ou voisins de l’Irak (Syrie, Liban, Jordanie et Palestine), sont des créations des puissances coloniales. On peut dire que la chute de l’Empire Ottoman (voulue par qui vous savez) a plongé la région dans le chaos, et la création de ces dits états sur des bases ethniques et confessionnelles par les apprentis sorciers occidentaux n’a fait qu’aggraver la situation. Comme je l’avais dit dans un précédent post, je ne verrai pas d’un mauvais œil le retour d’un vrai Califat unissant véritablement les musulmans et assurant paix et sécurité aux différentes minorités de la région (ce qui n’est malheureusement pas le cas avec l’actuel).


  • #941264

    Marrants vos commentaires !!!! Au fait, en parlant d’état artificiel, et israel ?


  • #942569
    le 23/08/2014 par Hazreti Erdogan
    Jean-Michel Vernochet sur la situation en Irak

    Exact tout comme l’empire Ottoman qui regroupait plusieurs peuple au sein du même empire : c’est un état artificiel.
    On devrait avoir que des kurdes au Kurdistan et que des grecs a Istanbul.