Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Covid-19, révélateur du naufrage structurel de l’Afrique

L’Afrique qui sombre économiquement, socialement et politiquement accuse le Covid-19 d’être la cause de son naufrage alors qu’avec « seulement » 47 581 cas et 1862 décès pour 1 milliard 400 millions d’habitants au 5 mai 2020 (OMS), elle était humainement épargnée.

 

Il importe d’être très clair : aucun des maux actuels de l’Afrique n’a été provoqué par le virus, leur origine se trouvant dans la crise structurelle qui secoue le continent depuis la décennie des indépendances. Le Covid-19 en est le révélateur et l’accélérateur, pas la cause. Mais la pandémie est utilisée comme prétexte par les dirigeants africains pour gommer leurs responsabilités ou même pour s’en exonérer.

Car enfin :

 

1) Le Covid-19 n’est pas responsable de la suicidaire démographie africaine.

Une démographie qui, avec 50 millions de naissances annuelles, annihile toute possibilité de « développement ».

 

2) Le Covid-19 n’est pas la cause de la pauvreté abyssale de l’Afrique.

En 2000, vingt ans donc avant le Covid-19, les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) adoptés par 189 États, actèrent qu’aucun recul de la pauvreté africaine ne pouvait être envisagé sans un minimum de croissance annuelle de 7 % soutenue durant plusieurs années. Or, année après année, il a manqué à l’Afrique entre 3 et 4 % de croissance pour atteindre cet objectif. Résultat, loin de se combler, et en dépit des sommes colossales déversées par les pays « riches », la pauvreté africaine a continué à augmenter. Le Covid-19 n’y est pour rien.

 

3) Le Covid-19 n’est pas à l’origine de la non-diversification des économies africaines

Les variations du prix des matières premières sont cycliques. Leur actuelle baisse a débuté plusieurs années avant le Covid-19 et elle a des conséquences telluriques pour des pays comme l’Algérie ou le Nigeria qui en tirent jusqu’à 98 % de leurs recettes. Mais une fois encore, nous ne sommes pas face à une nouveauté, l’Afrique ayant déjà plusieurs fois subi ce phénomène. Or, quand les cours connaissaient des cycles hauts, les pays africains dépensèrent sans compter. Aujourd’hui, confrontés à un cycle baissier, ils sont incapables de faire face à leurs échéances. Les voilà donc contraints de s’endetter pour simplement acheter la paix sociale et tenter d’éviter la révolution. Le Covid-19 n’est responsable, ni de leur manque d’anticipation, ni de leur imprévoyance.

 

4) Le Covid-19 n’a pas provoqué la faiblesse des IED (Investissements étrangers directs) en Afrique.

En mai 2018, deux ans avant le Covid-19, la BAD (Banque africaine de développement) soulignait que pour les seuls investissements dans les infrastructures essentielles, l’Afrique avait besoin annuellement de 170 milliards de dollars d’IED (Investissements étrangers directs). Or, au total de tous ses postes, elle n’en reçut cette année-là que 60 milliards (mds) sur les 2000 mds de dollars d’IED mondiaux (Banque mondiale). L’Afrique, dans l’ensemble de la globalité de ses 54 pays et de son 1,2 milliard d’habitants a donc reçu presque autant d’IED que Singapour (61,6 mds pour 6 millions d’habitants), et moins que l’Irlande (79,2 mds pour 5 millions d’habitants)… Le Covid-19 n’est évidemment pas responsable de ce désintérêt des investisseurs.

Quant aux questions relevant de l’ethno-politique, de la « mauvaise gouvernance » ou encore de la corruption, elles n’ont pas non plus été créées par le Covid-19. Comme ses problèmes structurels sont et seront aggravés par les conséquences mondiales de la pandémie, l’Afrique va donc s’enfoncer encore davantage dans le néant. Les pays « riches » et en crise, vont alors généreusement voler à son secours au moyen d’aides d’urgence, d’annulations de dettes et de nouveaux budgets de « développement ». Ces cache-misère ne régleront rien. Pire, ils infantiliseront encore davantage les Africains tout en ne faisant que reculer le moment de l’inévitable collapsus. L’autopsie permettra alors de constater que les Diafoirus des ONG, les architectes du « développement », les tendeurs de sébiles et les bonnes âmes auront tué l’Afrique. Mais il sera trop tard…

Voilà pourquoi, et comme je l’explique dans mon livre Osons dire la vérité à l’Afrique, il est maintenant vital de changer de paradigme. Celui de la victimisation avec la rente victimaire (« le développement » en langage politiquement correct) qui est son corollaire, est à bout de souffle. De plus, il interdit de décrire la réalité au risque de se voir qualifié d’ « afro-pessimiste » et traité de « raciste ». Or, à mauvais diagnostic, mauvais traitement.

Et pourtant, le remède existe. Mais il passe par l’abandon des Nuées, le retour au réel, le rejet de l’universalisme et avant tout par l’acceptation de la notion de différence. Car, comme le disait le maréchal Lyautey, l’Afrique est « autre ». Et c’est parce qu’elle est « autre », que nos modèles élaborés au XVIIIe siècle dans les loges et les cabinets philosophiques lui sont aussi peu adaptés qu’un greffon de prune sur porte-greffe qui serait un palmier...

Bernard Lugan

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour les africains, c’est toujours la faute des autres si il ne roule pas dans une voiture européenne avec une blonde à ses côté.....

     

    • Oui mais que font les armées Américaines, Françaises et bien d’autres pays d’Europe en Afrique sinon déstabiliser les pays en mettant à leur tête des présidents qu’ils ont choisis pour pouvoir piller ses richesses et cela dure depuis des années..
      http://french.presstv.com/Detail/20...


    • #2461434
      le 13/05/2020 par Don Diego de la Nanas
      Le Covid-19, révélateur du naufrage structurel de l’Afrique

      Merci Adélaïde de répondre à ce pure beauf !


    • Oui mais au Mali, l’armée française fait la guerre alors que les maliens (sans majuscule) en âge de porter les armes sont planqués en France où ils ne font pas grand chose d’autre que tenir les murs...


    • @Adelaïde

      Le fait que l’africain veuille une blonde et une voiture européenne n’a pas grand chose à voir avec la déstabilisation opérée par les gouvernements européens et américains pour LE COMPTE DE SOCIÉTÉS TRANSNATIONALES QUI S’EN METTENT PLEIN LES POCHES...
      L’africain de base n’a pas fait le raprochement travail/argent. Pour eux l’argent est un cadeaux qui doit tomber du ciel. Je l’ai souvent remarqué là-bas. Ils vont s’entuber les uns les autres, aucune organisation ou coopération n’est possible et pourtant il y aurait à faire pour améliorer les choses sans attendre quoi que ce soit du gouvernement. Partout les guerres entre villages, tribues, voisins. Vous allez dire que c’est la même chose chez nous ? Oui, notre Europe s’africanise.


    • Les chinois pompent les richesses de l’Afrique bien plus que les européens et les américains réunis, et ca on en parle jamais ! Marre de la repentance éternelle, de l’ethnomasochisme et de l’autoflagellationisme !



    • Les chinois pompent les richesses de l’Afrique bien plus que les européens et les américains réunis




      oui mais eux ils paient sans foutre le bordel. ils n’imposent rien, t’en veux pas, ils vont ailleurs ; pas comme ces connards de l’OMS qui viennent de force confiner les africains et leur fourguer leurs merdes. et ces gouvernement pourris qui confinent pour un petit billet ça ça ne te choque pas ? Enfin que des Maliens laissent l’armée française se démerder avec des réseaux islamistes avec lesquels elle coopère sur d’autre terrains, c’est plutôt sain non ? ça évite une guerre civile.
      laissez les africains décider pour eux même (faut pas oublier que Lugan est le chien de garde de l’idéologie du parti colonial, il a une vision impériale de la France, normal qu’il crache sur les chinois qui en bons commerçants lui piquent des parts de marché.


    • @paramesh, l’OMS est sous contrôle chinois depuis que la chine a placée son poulain communiste éthiopien Tedros a sa tête, donc ton argument tombe a l’eau.

      Et puis tu crois pas que ce que font les chinois n’est ni plus ni moins qu’une forme d’impérialisme et de colonialisme ? Renseigne-toi avant de parler car visiblement tu ne connais ni l’Afrique ni les chinois.


    • Pascal, je te rappelle que le colonialisme ou l’impérialisme sont des agressions militaires :
      raconte moi donc l’histoire de la Chine et de ses conquêtes ?.
      Je ne connais pas l’afrique noire et peut être que je surestime la capacité des élites africaines à faire des deals mais pour ce qui est des chinois, je les connais très bien puisque je vis en asie du sud est, une zone d’influence chinoise et je te garantis qu’ici les chinois, on sait les manier, c’est donnant donnant et c’est dans leur philosophie commerciale : un bon deal c’est quand les deux parties y trouvent leur intérêt. Après tout est une question de capacité à défendre ses intérêts et de diplomatie.
      Il faut dire aussi que cela n’empêche pas les problèmes et parfois ça prend du temps pour s’arranger (le contentieux sino indien, celui du Mékong ou celui de la mer de Chine, mais tu remarqueras l’attitude exemplaire de la Chine lors du conflit Inde-Chine (alors que je suis indien de coeur, mais il faut admettre que sur ce coup là les indiens ont été lamentables et les chinois ultra fair play).


    • Je sais plus quel ministre chinois qui avait dit que la chine devra envoyer plusieurs centaines de millions de chinois en Afrique pour résoudre le problème des ressources et le problème de surpopulation en chine, surtout que les experts chinois savent que leur pays ne peut tolérer une population supérieure a 1,6 milliards sans que cela devienne dangereux et instable pour le pays tout entier, et ils sont déjà 1,5. Si c’est pas de la colonisation @paramesh, alors je sais pas comment on devrait l’appeler.


    • @Paramesh

      Pour avoir vécu au Sénégal et a Madagascar je connais quelque peu l’Afrique et ses habitants et donc oui je peux dire de façon très catégorique qu’ils sont un peu naïfs (pour rester poli) et sont en train de se faire coloniser par les chinois, vraiment faudrait être aveugle pour ne pas le voir tellement c’est flagrant.

      Maintenant je vis en Chine, dans la province du Yunnan, je sais pas si vous connaissez, c’est proche de l’Asie du sud-est (de Kunming on peut prendre l’autoroute et arriver en quelques heures au Laos, au Myanmar et plus loin en Thaïlande ou plus a l’est au Vietnam, alors a l’occasion on pourrait se prendre un café a Hanoi, Bangkok ou Kuala...

      Vous dites que vous êtes Indien de cœur, dans ce cas je comprend encore moins votre soutien a la Chine surtout qu’elle n’a toujours pas rendue l’Aksai Shin (morceau du Cachemire indien) qu’elle a annexée pendant la guerre sino-indienne des années 50-60, alors je vois pas ou est le fair-play la dedans ou faudra m’expliquer.

      Même si je vis en Chine depuis 2008 et que j’aime leur culture et leurs traditions millénaires, les chinois restent quand même extrêmement racistes (je me fais traiter de sale étranger tous les jours), expansionnistes (regardez leurs différents territoriaux avec tous leurs voisins) et suprématistes (ils se croient les meilleurs du monde en tout et veulent absolument être numéro un dans tous les domaines jusqu’à l’obsession).

      J’ai appris leur 5000 ans d’histoire et je me suis aperçu qu’au départ c’était un tout petit territoire qui correspond a moins du tiers de l’actuelle province du Henan et après ils se sont répandus dans toutes les directions en repoussant et/ou massacrant les populations autochtones, donc je crois qu’on peut trouver mieux que les chinois comme peuple pacifiste.

      Je vous rappelle aussi que ce sont les chinois qui on aidés les communistes indochinois a nous mettre a la porte et c’est eux aussi qui ont soutenus les Khmer rouges de Pol-Pot et son génocide de deux millions et demi de cambodgiens, sans parler de ce qu’ils ont fait aux tibétains...


  • Autant j’apprécie Bernard Lugan, mais sur l’Afrique quand on ne comprend pas les débuts de l’échec de L’Afrique, on ne peut pas comprendre la Fin. Le mal de l’Afrique c’est l’agence de développement française, le FMI, l’UE et les ONG. Quand on évoque la mauvaise gouvernance en Afrique, quoi de plus logique, car nous avons les mêmes objecteurs de conscience. Les présidents Africains sont des sous-préfets européens. Quand la France signe un accord de coopération avec des pays de la zone Francophone pour que les pays Africains ne développent ni la santé, ni l’éducation. Ne vous étonnez pas de la suite. Anvers n’a pas de diamant, et se retrouve capitale mondiale du diamant, cherchez l’erreur !!!! L’aide soi disant que les occidentaux fournissent à l’Afrique est truffée de conditionnalités irréversibles. Mais je rappelle à Monsieur Lugan, que loin d’être comme certaines communautés des éternels victimes, l’Afrique se réveille à sa manière. La situation en France est aussi en train de suivre le même chemin que l’Afrique. Nous attendons patiemment vos recettes de sorties de corruption. Nous attendons, tout simplement.

     

    • Ce n’est effectivement pas la faute collective des africains et des noirs en général si tout leurs pays sont des catastrophes et si toute leurs villes et quartiers dans les autres pays(Canada, États-Unis, France, Suède, Brésil etc... etc...) sont aussi à différents degrés des catastrophes et ce malgré toute les aides internationales et aides sociales qu’ils recoivent !
      Si seulement vous saviez de qui vient ce discours de non-responsabilisation des noirs, et des gens issue du Tiers-Monde en généal, que vous tenez, vous comprendriez à quel point vous faites partis des dindons de la farce !
      Soral avait balancé une formule très intéressante des fameux ”antisémites enjuivés” en allusion aux adeptes de l’ancien testament et qui dénonce on sait qui ! Bah il existe aussi de toute évidence, des anti-mondialistes mondialisés ! Comprendre qui voudra !


    • #2461402

      Bah moi, je comprends ! Nous nous battons pour un retour à la terre, pour un monde qui serait moins fou, ou le fric est tout, et l’Afrique voudrais devenir comme les autres ? C’est cela le mondialisme. Je ne suis pas africain ,mais je préférerais que les massaï restent des massaï, qu’ils arrêtent d’électrifié les villages et qu’ils ne connaissent pas le monde qui les entourent, même si c’est trop tard ! Et c’est à cause de l’argent que tout disparaît.


    • Tout a fait d’accord avec les propos de QVS , où je me trouve , sans développements prédateurs des Occidentaux et Chinois , il n’y a pas de naufrage structurel comme l’annonce BL. L’Afrique est également a plusieurs vitesses , les sous fiffres Gabonais,Ivoiriens et Ghanneens suiveurs du FMI de l’OMS vont passer de sales quarts d’heure.....mais apprenons a voir un continent aux multiples vérités et pluriel dans sa richesse. Cette fois ci Mr Lugan je ne vous suis pas.


  • Si Dieu a mis le Sahara pour nous protéger c est pas pour rien...


  • Le continent est déjà assez diversifié, donc une analyse globale ne saurait être exhaustive. Quel rapport entre l’Egypte et le Libéria ? Ou la France et la Finlande ?
    Effectivement la natalité ne baisse pas trop car ainsi chaque mari (de plusieurs femmes en général) achète la paix conjugale. Avec quatre enfants, il aura des esclaves à vie.
    Pour ce qui est d’ "acheter la paix sociale", on n’est pas en UE ici et je ne connais aucun pays qui donne un sou à ses habitants les plus pauvres. Mais j’en connais plein qui font tout pour ruiner les classes (très) moyennes.
    Comme l’Europe ou l’AMSUD et centrale, les pays sont commandés par le pentagone, dirigé par qui l’on sait, qui par le biais des multinationales et autres, donne les orientations, directement pour les anglophones, par le biais d’écrans pour le reste. Les monnaies locales sont adossées au $ ou à l’euro, ce qui revient presqu’au même.
    On y voit moins d’occidentaux mais qu’importe ! Libanais et chinois sont là ! Et c’est pire !
    La "corruption" est inhérente au capital, elle se voit mieux là-bas car on peut en parler alors qu’ici on serait censuré voire emprisonné. Exemple : si un ministre fils d’un ancien président, peut en quelques années avoir un compte avec 1 milliard dessus, c’est le quart du PNB. Si le président de l’empire du milieu a environ minimum 300 millions d’euros et son beau-frère 350 et qu’ils n’ont ni l’un ni l’autre jamais travaillé (un peu comme le président russe mais là ce sont des milliards), c’est noyé dans la masse et la difficulté d’enquêter. Ici des centaines disparaissent dans le sauvetage bancaire grâce au contribuable...
    Enfin, le faible QI moyen entre 70 et 75 ne permet pas de s’insérer dans le monde moderne.
    Voici donc quelques pistes de réflexion futures.

     

    • J’aimerais bien savoir le QI moyen des européens actuellement, et avec un test qui date de 20 ans. Quand j’entends les conversations des jeunes, de nos jours, je ne crois pas qu’ils aient un QI de 70. Ils peuvent peut être fonctionner dans ce monde de dégénérés dans lequel on vit (le monde Hanouna) , mais pour ceux qui ont un QI correct, ça devient de plus en plus un calvaire de supporter la stupidité ambiante.


  • #2461442

    L’Afrique, c’est quoi exactement et qui parle en son nom ?


  • Pour ce qui est de la zone CFA et même états voisins partenaires par effet indirect, ça fait beaucoup d’État africains qui ne sont pas tout a fait décolonisés puisque c’ est la France , qui gère la planche à billets CFA et qui donc dicte la politique monétaire et donc économique et structurelle des États CFA.

    Donc , compte tenu de ce contexte, l’analyse est biaisée.Ceci étant , je comprends les efforts de certains à détourner le regards des autres des faits essentiels.


  • Légendaire Lugan.
    Merci Bernard.


  • L’erreur a été de croire que notre modèle occidental était transposable en Afrique mais bon c’est facile à dire maintenant... Sans compter la catastrophe démographique (3 à 4 milliards d’Africains d’ici 2100), ça fait peur. Une bombe à retardement

     

    • L’erreur c’est de croire le mensonge officiel que la France est allée coloniser l’Afrique pour le bien des Africains. Ca n’a jamais été vrai, et ça ne le sera jamais.


    • Vous prévoyez jusqu’à 2100 ? Quel bel optimisme !
      Même avec 4 milliards d’habitants l’Afrique sera encore deux fois moins densément peuplée que ne l’est l’Inde, autant que la Chine d’aujourd’hui et un peu plus que l’UE.
      Entre parenthèses il faudra que l’on m’explique un phénomène qui m’échappe : comment les Africains vont-ils pouvoir multiplier de la sorte leur population si ils sont bons à rien, si leur continent est trop pauvre pour subvenir à leurs besoins ? En biologie des organismes ne peuvent se multiplier qui si ils sont aptes à le faire et si les conditions environnementales le leur permettent. Les lois régissant la reproduction, la survie et la multiplication des êtres vivants ne sont pas du ressort de la magie mais de lois physiques, biologiques...


    • @ par magic

      ni pour le bien des français.


  • Ah bon ? Ils ont 10 fois moins de morts et de contaminés que chez nous...et en parlant de naufrage structurel quand on voit ce qu’est devenu la France aujourd’hui c’est l’hôpital qui se fout de la Charité !
    Que l’Afrique cela soit le Tiers-Monde à la limite c’est presque normal, mais que la France soit devenue pire qu’un pays du Tiers-Monde il y a là une grave anomalie qui doit être constatée et expliquée !


  • #2461637
    le 13/05/2020 par Vagabond des mers du sud
    Le Covid-19, révélateur du naufrage structurel de l’Afrique

    Que vous le vouliez ou non, le monde entier sera en majorité africain d’ci 2100. L’Afrique est la seul partie du monde qui a une population croissante. Le nombre de femme en âge de procréer ( 20 à 40 ans pour les statistiques ) ne cesse d’augmenter.
    Tous les autres pays du monde ont un nombre de femme capable de procréer qui diminue ou est en début de diminution ( Amérique latine). Donc logiquement tous les pays du monde seront vieillissant et auront de moins en moins d’enfants. La population non Africaine diminuera. D’où la politique d’importation de main-d’oeuvre allogène, en vue de combler le déficit de "consommateurs-payeurs-travailleurs", engagée par l’oligarchie globaliste. Voir les travaux de Chris Hamilton certaine fois traduit par le Saker.


  • La seule chance de sauver les africains est de les recoloniser. Pour les sauver d’eux-mêmes.

     

    • C’est exactement ce que les chinois sont en train de faire en y envoyant petit a petit 300 millions de leurs concitoyens.

      La nature a horreur du vide, et ce que les occidentaux abandonneront les chinois prendront naturellement leur place et c’est déjà bien commencé.


  • #2462092
    le 13/05/2020 par Tortue géniale participative
    Le Covid-19, révélateur du naufrage structurel de l’Afrique

    Pour expliquer le naufrage structurel de l’Afrique, il suffit de jeter un bref coup d’oeil à la carte du monde des QI. Et là tout deviens limpide.
    Intéressez-vous aux travaux de Richard Lynn et James Dewey Watson, le biologiste moléculaire qui a découvert la structure en hélice de l’ADN. En 2007, il déclare qu’il est fondamentalement pessimiste quant à l’avenir de l’Afrique » parce que « toutes nos politiques d’aide sont fondées sur le fait que leur intelligence [celles des Africains] est la même que la nôtre [Occidentaux, ndlr] alors que tous les tests disent que ce n’est pas vraiment le cas."


  • Toutes ces informations, tous ces panoramas vus d’angles différents... regorgent de vérités sur la réalités africaines. Tout cela est palpable. Ça se confirme même à la louche.

    Si le covid a mis à nu les pays à problème, pour l’Afrique sans que ça la touche vraiment, l’épidémie a révélé, révéler c’est un bien grand mot. Le covid a fait un dessin de la réalité de l’afrique : le bazar avec en plus ingérence, spoliation de ressources...

    Par contre, le grain de sel néo-africaniste de Lugan est connu à l’avance...Il fait abstraction des interférences que produisent toutes les ingérences etrangères sur les pays du continent.


  • Pourquoi ne pas laisser un universitaire africain s’exprimer sur le sujet ? Pourquoi toujours des articles plus dénigrant les uns que les autres ?
    Si vous ne croyez pas à la réalité économique de l’Afrique qui est privé à 50 % de ses richesses alors ca ne sera à rien d’écrire des articles sur l’Afrique car cette réalité elle est connu et su de tous. Que vous soyez à Dakar à Douala à Conakry c’est la même.
    La monnaie utiliser en Afrique est le franc CFA imprimé à Clermont-Ferrand, le dollar est il imprimé au Mexique ?
    Nous sommes conscients de notre retard économique technologique mais nous ne sommes pas indépendant comme on voudrait nous le faire croire, pas besoin de victimisation c’est un fait.


  • C’est marrant parce que le naufrage structurel je le vois plutôt en France, si dépendante des ressources africaines...


Commentaires suivants