Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le plus gros krach obligataire de tous les temps a-t-il commencé ?

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je n’ai jamais commencé un édito de cette façon-là. Mais sachez que ce vous allez lire est capital. J’attire donc votre attention particulièrement sur cet article qui revêt un caractère de grande importance. Lisez-le et partagez-le au maximum.

Comme je l’ai très souvent dit et expliqué, il est assez facile d’échapper à un krach boursier… Pour cela, ne pas détenir d’actions est une protection largement suffisante.

Évidemment, il est beaucoup plus difficile de se protéger d’un krach obligataire ou monétaire. Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur le krach obligataire qui a peut-être commencé mais je n’en suis pas sûr, l’avenir nous le dira.

Comment se protéger d’un krach obligataire et sauver son épargne ?

Il faut bien comprendre que toute votre épargne ou presque est « obligataire »… Comment croyez-vous que la banque vous verse un taux d’intérêt ? Par une opération du Saint-Esprit ? Par pure gentillesse et pour vous faire plaisir ? Bien sûr que non. Si la banque vous verse un « intérêt » sur vos placements (y compris sur votre livret A), c’est que VOS sous ont été prêtés. À qui ? On s’en fiche pour tout dire. Mais ce prêt de votre argent qui génère vos intérêts porte généralement le nom d’obligation (« obligation » pour obligation de rembourser… jusqu’au jour où le gars qui doit vous rendre vos sous s’assoit sur son obligation de le faire…).

Si nous poussions le raisonnement à l’extrême, la seule façon de vous protéger d’un krach obligataire serait de ne pas détenir d’épargne à commencer par votre bon vieux contrat d’assurance vie fonds euros qui est bourré… d’obligations d’État !

Une hausse de 80 % de l’emprunt d’État allemand à 10 ans !

Gardez ce chiffre en tête car pour la première fois depuis des années, les emprunts d’État allemand, pays réputé le plus sûr en Europe voire dans le monde pour le remboursement de sa dette, a vu ses taux d’emprunt à 10 ans (principal taux) exploser à la hausse lors des deux derniers jours de cotation.

Ce mouvement pourrait parfaitement préfigurer, même si pour le moment il est impossible d’être affirmatif, le début du plus gros krach obligataire de tous les temps et là, attention les dégâts !

Lire la suite de l’article sur 24hgold.com

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En 2014 , pas mal d’infos dans ce domaine , ont circulé avec une prévision pour le dernier trimestre 2015 ! Au vu de la déflation à laquelle les pays concernés sont confrontés depuis près de 9 mois , et qui ne peut que se poursuivre , puisqu’objectivement aucune " reprise" n’est possible , vu les caps ou les tendances économiques inchangées ! ( c’est un peu , comme si on voyait le mur , mais qu’on ne changeait pas de cap ...on va rentrer dedans ! ) - après , ils inventeront des " artifices" ou des subterfuges ( krachs) , pour faire croire que c’est la faute des autochtones et leurs gouvernements trop laxistes , ou n’importe quoi pour maintenir les peuples allogènes en état de frébilité et de peur , afin qu’ils acceptent toujours plus de précarité , et qu’ils rentrent dans le " moule " du N.O.M ! ( néanmoins , ça va " piquer " ! Mais je rabâche ...)

     

  • "Si la banque vous verse un « intérêt » sur vos placements (y compris sur votre livret A), c’est que VOS sous ont été prêtés. À qui ? On s’en fiche pour tout dire."

    Faux, archi faux !

    La quasi totalité du montant des prêts faits par les banques provient de crédits créés ex-nihilo (à partir de rien) par les banques centrales privées FED, BCE ...

    Vos "sous" ne servent que de "petites garanties" pour les petites banques pour emprunter de grande quantité d’argent électronique aux banques centrales.

    Le jeux se terminera quand tout ce qui peut être acheter de réel avec la monnaie virtuelle créée ex-nihilo par les banques centrales sera acheté : aéroports, appartements, monument, vignobles, terrains, entreprises, or, argent, récoltes, matières premières ... tout les biens réels et les contrats signés par des personnes réelles (ventes à termes ..)

    A ce moment là, l’inflation retombera sur le bas peuple puisque qu’il ne restera plus que les gens à acheter !

    Ceux qui croient qu’il n’y a pas d’inflation n’ont qu’a regarder l’évolution des prix des entreprises, des appartements de luxe..

    L’inflation a déjà commencée depuis longtemps chez les riches.

    Achetez du réel non taxable. Les paysans français d’antan savaient cela : dès qu’ils le pouvaient ils achetaient des louis d’or qu’ils pouvaient offrir à leur petits enfants sans ce soucier des cours de la bourse.

     

    • Passer du temps à développer ses compétences peut aussi être un solide investissement dans l’avenir.

      Au lieu du perdre du temps à regarder la télé, il vaut peut-être mieux apprendre les bases de la vie, au cas où : potager, animaux, énergie, etc. + une formation variée.

      Un programme d’éducation physique (remise en forme, musculation) est aussi une très bonne idée, je pense...

      En effet, on parle beaucoup du retour à l’étalon or, mais quid de l’étalon travail ?

      Alors... Vaut-il mieux posséder de l’or, ou devenir quelqu’un capable de faire des choses de ses mains et de sa tête ?


    • @ Grz

      Je suis d’accord avec toi. Les pièces d’or ne nourrissent pas.



    • Au lieu du perdre du temps à regarder la télé, il vaut peut-être mieux apprendre les bases de la vie, au cas où : potager, animaux, énergie, etc. + une formation variée.




      En effet. Ayant de très bonnes connaissances dans le domaine botanique, j’essaie de partager celles-ci avec qui veux. Je me rends compte, à cette occasion, que pour beaucoup de gens, faire pousser des haricots ou des tomates est un challenge. C’est pourquoi je pense qu’il est également bon de s’armer, car il est probable que l’on ne se fera plus trucider pour de l’argent dans pas très longtemps...


  • Intéressant. Merci pour cet article, et pour l’auteur qui explique bien, d’une manière simple, aux gens qui n’y connaissent rien comment ça marche !


  • Le plus gros crack à commencé à germer en 2008, pour répondre à la question de Charles Sannat.
    L’or vaudra sous peu en réalité 0 $. Quand vous ressentirez le besoin de donner un valeur tangible à vos Louis d’or, le $ ne sera plus une monnaie d’échange.
    Débanquarisez rapidement.
    Essayer de rentrer chez vous demain avec un sac de riz à stocker dans votre garde-manger.
    Lutter pour préserver la Patrimoine Français.
    Préparer vous.


  • Ce que les gens ignorent, c’est que tous les pays d’Europe veulent sortir de l’Euro. Seuls les États-Unis souhaitent l’existence de l’Euro en faisant pression sur l’Allemagne.
    Comme l’explique François Asselineau dans ces excellentes analyses vidéos (merci à lui) « sur le silence total sur la divergence de TARGET 2 (le solde des évolutions des balances des paiements entre les pays de la zone euro.), cette courbe à la hausse pour l’Allemagne n’est que le résultat, depuis 2008 d’une divergence des flux de créances en provenance d’autres pays de la zone euro, tels les fonds de pension grecs ou espagnols. La présence des banques centrales dans chaque pays indique qu’il n’y a pas de monnaie « unique » en Europe, mais une monnaie « commune ». En cas de retours aux monnaies originels, la Drachme perdrait 20 %, le Franc 2 %. En revanche le Deutschemark se bonifierait en prenant 18 %. Les possesseurs de grandes fortunes qui sont dans la confidence placent donc leur argent en Allemagne pour se prémunir d’un éventuel crash monétaire de l’Euro à venir. Cette hausse est en fait artificiel, parce qu’il s’agit, comme le qualifie Asselineau « de créance de banques centrales pourries ».


  • Entre les prédictions alarmantes (et alarmistes) répétées de plusieurs économistes de renom sur les dettes, les taux d’intérêts et le refus des marchés à y voir clair, puis depuis quelques semaines la fuite des capitaux grecs, chinois, ...etc, nous sentons bien que cette fois nous y sommes presque.
    Or nous n’avons aucune marge de manoeuvre à notre niveau ; débanquariser ? Elle est bien bonne, et je fais comment pour payer mes charges quotidiennes, prévoir l’avenir de mes enfants, asseoir un projet immobilier... je prévois une malle de pièces d’or ou d’argent à la cave ? Ou bien je remplis cette dernière de bouffe en tout genre au cas où les métaux ne valent plus rien non plus ? Sinon, acheter du foncier qui va devenir hyper taxé ? Pas bon non plus...
    Il faut se rendre à l’évidence, et pour parler trivialement : quoi que l’on fasse, nous sommes baisés !


  • Pétard mouillé au final.
    De toute façon c’était couru d’avance, les obligs allemandes auront jamais des taux assez intéressant pour créer un effet de contagion.