Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Lepéniser Marine, vite !

Depuis 2007 et mon incursion au royaume des Francs et "natios" de tous bords, mon intuition initiale a été confirmée par les faits : les médias ne diabolisent ni ne promeuvent un sujet ou une personne sans raisons objectives. Alors Marine, est-il sage d’imiter le langage des merdias ?

S’il est une communauté qui subit un double traitement médiatique - apologie et diabolisation - c’est bien la « communauté » arabo-musulmane : « Islam menaçant », d’un coté, présenté comme un tout homogène et « immigrés », de l’autre, vantés comme projet sociétal multiculturel d’avenir pour la France.

Depuis que Georges Marchais, a affirmé, dans sa lettre du 6 janvier 1981 au recteur de la mosquée de Paris, qu’« il faut stopper l’immigration officielle et clandestine (…) la côte d’alerte est atteinte » disait-il, nous savons qu’il n’est nul besoin d’être un fasciste pour considérer que l’immigration est un danger majeur pour la stabilité de notre pays, à fortiori en période de crise économique. Ici comme ailleurs, en France comme à Dubaï. Là bas, des dizaines de milliers de pakistanais du bâtiment – sans papiers à vie, au pays du pétrole pas de petit facteur pour les défendre chez Drucker - ont dégagé vite fait bien fait, même pas en charters. Ah, Elle est belle l’Oumma islamiya !

Pourtant, nos médias continuent à promouvoir à la fois les sans-papieristes et à faire peur dans les chaumières gauloises avec « l’ogre islamique ». La présentation télévisée des musulmans - à barbe généreuse si possible, ou mieux encore, interviewés en tenue de boucher en train d’aiguiser un couteau de 48 cm, est particulièrement soignée et quasi-quotidienne.

Étrange paradoxe, que de diaboliser le Menhir, alors que Georges Marchais défendait sur la base des mêmes arguments anthropologiques et économiques – d’aucuns diraient « lepenistes - un discours anti-immigrationiste. Marchais raciste ? Media-mensonge quand tu nous tiens ! À la même époque déjà, Pierre Mauroy, relevant que les immigrés maghrébins étaient solidaires des ouvriers français en grève chez Talbot Poissy en 1983 n’hésitait pas à les accuser d’être des « intégristes » au service de la récente révolution iranienne. Mieux, ils ne faisaient selon lui « pas partie des réalités françaises ».

Une fois encore, la collusion des intérêts du grand patronat et des politiques apparaissait clairement. Ces immigrés grévistes qui se libéraient soudain – par leur maîtrise naissante de la culture syndicale - de leur instrumentalisation par le grand patronat, n’étaient plus en odeur de sainteté. Symptomatique et avant-gardiste retournement de cette armée de réserve importée, programmée jusqu’alors pour servir de briseurs de grèves. Rôle qui lui fut dévolu pendant les trente glorieuses, en sus d’éviter toute hausse exagérée des salaires ! Voila une grille de lecture que nos gauchistes (gaulois culpabilisés, militants musulmans focalisés sur des batailles de court terme et revendicatrices…) ne comprennent toujours pas en 2010 !

Instrumentalisation de la peur de l’islam, par un baron du PS, 20 ans avant le 11 septembre ! Ainsi va l’élite politico-médiatique française. Diabolisation d’un « Islam » fantasmé et manipulation de l’immigré, pourtant souvent musulman.

Alors, si Le Pen, a eu raison sur « le sujet », évitant dans la plupart des cas, l’amalgame de la problématique de l’immigration et celle de l’islam , faut-il que la fille manque de prospective pour tomber dans le piège de la confusion entre les dangers économiques, sociaux et identitaires liés à l’immigration de masse et la question très différente de l’assimilation de l’Islam dans la francité ?

Si l’immigration reste à juste titre « le sujet » à la fois de transgression médiatique et la ligne de fracture avec l’UMPS, l’islam ne devrait pas être la serpillère, sur laquelle l’on frotte opportunément ses souliers boueux pour de basses et inefficaces œuvres électorales ! Comme me le disait le Saint Père, chez lui à Saint-Cloud, lors d’une récente interview, rien dans les cinq piliers de l’islam ne s’oppose à l’amour sincère de notre pays.

Il est donc urgent de lepéniser Marine : « Eh Marine, Le Pen vite ! » . Parce que croire que l’électorat français réagit positivement à l’islamophobie – même sous forme de slogan électoral – est évidement une erreur stratégique liée à mimétisme approximatif des méthodes médiatiques du Système, dont le Saint Père a tant contribué à dénoncer les procédés. Rappelons que sur cette ligne islamophobe, de Villers n’a fait que 2% et a fini en Sarközie, c’est elle il y à quelques années encore, qui le démontrait avec conviction aux jeunes FNJ - convertis de plus en plus à l’islamophobie électorale sur le modèle hollandais - selon mes sources ! Serait-ce le destin mariniste, faire mieux que De Villiers d’un demi point ?

Quant à la visibilité cultuelle de l’islam par la construction des mosquées, dont l’essor date du milieu des années 70, elles ont été largement financées - jusqu’aux années 90 - par les dons des fidèles et les donateurs privés de l’étranger. Dons qui signalons-le, furent rarement conditionnés, par une quelconque allégeance à un entrepreneur richissime du Golfe. Pour qui connait les traditions islamiques des biens de « main morte », construire une maison de Dieu sur Terre, c’est dans l’eschatologie musulmane la garantie d’avoir une maison au paradis. N’est pas, Laoust, Massignon, Berque ou René Guenon qui veut ! On est loin de l’argent du financement conditionné par l’obéissance au bwana à la George Frêche, sur les deniers publics.

Ainsi, se sont écoulés, vingt ans de débrouillardise et d’endettement, de chantiers difficiles sur fond d’argent manquant. Des bâtiments plutôt modestes et des vieux papys du bled qui pilotaient sans trop d’expérience, mais avec beaucoup de courage, la gestion de chantiers cultuels qui souvent les dépassaient. Ils luttaient comme ils le pouvaient contre – leur terreur juridique du moment – manifestée par les abus de droit de préemption quasi systématiques des mairies, avant qu’ils finissent par enfin se doter des salles de prière et lieux de culte dignes de ce nom. C’était vingt ans de gestation d’un Islam de France naissant, en voie de sédentarisation, encore fragile et empreint de culture blédarde.

Avec 95 % d’associations musulmanes constituées et présidées, par les vieux ouvriers musulmans des trente glorieuses, aujourd‘hui retraités et souvent illettrés, on pouvait difficilement éviter la coloration de nos lieux de culte par les cultures architecturales héritées de l’immigration. Phénomène sociologique de reproduction facilement compréhensible, et non pas projet dissimulé d’islamisation de la France par une élite allogène suppôt d’un islamisme mondial conquérant sous l’égide d’Al Qaïda, comme d’aucuns tentent de nous le faire croire.

Mais depuis la fin des années 90, la donne à changé. Tout le monde a un projet pour les musulmans français. Les flics, les élus locaux, le pouvoir politique, les Etats d’origine et tenez vous bien, même Jacques Attali !

http://www.youtube.com/watch?v=jWUX...

Au XXIème siècle, ce sont nos élus qui promeuvent de pharaoniques chantiers cultuels, orientaux, au cœur de nos villes françaises, à l’architecture déjà bien altéré par l’uniformisation urbaine des Mac Do, Zara, et autres boutiques mondialisées. Tous ces centres villes des vieux quartiers transformés en bazars uniformes, de Tokyo à New York en passant par Le Caire et Côsne sur Loire, où mes bouquinistes d’antan sont en train –hélas- de mourir. Nos mosquées post-11 septembre, sont désormais de plus en plus soutenues par des puissances étrangères, désireuses de tenir nos immigrés sous leur coupe, avec la bénédiction - sinon la complicité - de nos élites.

Quant au projet de main basse sur l’Islam de France par les sionistes français, sur le modèle de leurs maitres néoconservateurs US, il a déjà commencé avec l’expérience incroyable de « l’imam » sioniste de Drancy. Une horreur médiatique absolue celui-là ! , Un accent du bled abominable, quand il s’essaie à parler de ripoublique sur Canal Plus. Promoteur du niqab il y a encore quelques années – sa femme selon certaines sources, le portait il y a encore peu - les crifiens qui lui servent de conseillers et le cas échéant de garde du corps avec flingues, ont eu vite fait d’en faire l’icône religieuse anti-burka.

Avec quel procédé, les cousins l’ont-ils convaincu de réaliser cette révolution dans son approche juridique du vêtement féminin, pourtant héritée de son apprentissage religieux en pays arabe ? L’histoire ne le dit pas encore, mais notons que sa promotion médiatique a été fulgurante. Même notre premier ministre l’a ostensiblement félicité pour ses positions sionisto-compatible et anti burka, lors du dernier dîner de cons, du CRIF. Cet enturbanné là, mérite bien un charter, dont les frais seraient payé par une amende infligée au lobby qui défend les intérêts d’une puissance en train de pointer ses missiles nucléaires contre la vieille Europe ! Etrangement les identitaires de tout poils sont muets sur ces menaces pourtant bien réelles ? http://voltairenet.org/article16442...

Marine, ne l’oublie pas, l’islamisation et les mosquées à minarets, dominant les cieux gaulois, sont le fait d’élus de la ripoublique. Ils en sont même les promoteurs, dans tous les sens du terme, comme ils le furent, en partie pour les mêmes raisons, de l’édification massive de grandes surfaces !

Marine, plutôt que de pourfendre les musulmans en attaquant les éléments constitutifs de leur religiosité – le Hallal - tu devrais t’interroger sur les modalités d’établissement par tes pairs – élus de la France - de dizaines de mosquées, à Montpellier, à Drancy et en Seine St Denis, dans l’est et en région lyonnaise, qui sont en vérité déclarées comme salles polyvalentes, avec un montage juridique dissimulant leur véritable usage !

Mosquées dont les maires détiennent les clefs au sens propre, puisqu’ils peuvent les fermer à la moindre tentative d’indocilité de la part des « vieux papys » musulmans, encore présidents des associations cultuelles qui louent ces mosquées. Mosquées payées par l’argent du contribuable et déclarées par leurs promoteurs et néanmoins propriétaires, élus locaux, en « salles polyvalentes » à la DDE !

Sache, Marine, que nos mosquées regorgent d’une jeunesse et avant-garde désireuses d’aimer la France, pays de leur destin. Qui souhaite ardemment devenir - pour peu que l’on prenne le temps de les convaincre de cette possibilité et de cette nécessité, comme je m’évertue à faire depuis 2007 - l’élite patriote de ce pays, pour le sortir de l’euro-mondialisme destructeur de toutes les valeurs et de tous les sacrés.

Je rêve même du jour, où les jeunes musulmans français, nouvelle noblesse de mosquée, arriveraient non seulement à franciser - selon notre doctrine musulmane française - les expressions culturelles de notre foi, les éléments variables de l’islam, mais aussi de l’époque où, tel Bonaparte, j’emmènerai mes grognards barbus à la conquête de l’Europe. Conquête politique impériale, dont la finalité stratégique serait, de promouvoir auprès des marocains de Bruxelles et d’Hollande, des Pakistanais de Londres ou des Turcs de Berlin cette nouvelle exception Française ! Notre modèle de sédentarisation à la française, viendrait ainsi briser l’avènement programmé du communautarisme généralisé en Europe ! Je rêve du jour où de l’assimilation culturelle et de la sédentarisation poussées au bout de leur processus, émergeront des Français musulmans parlant des musulmans anglais comme des agents de la « perfide Albion » ! Comme aujourd’hui le musulman marseillais parle de son coreligionnaire de foi parisien, sur le mode de l’anti-parigos !

Sédentarisation définitive sans point de retour, afin qu’aucun Libyen gardien de chameaux – dans ma bouche c’est une qualité prophétique - un peu frapadingue, ne s’aventure plus jamais à parler de Jihad contre les Suisses ou à se mêler de la démographie musulmane pour conquérir l’Europe. De quoi je me mêle monsieur Kadhafi ? Un jour ce genre de déclarations sera dénoncé illico, par lettre diplomatique salée de notre Moufti français, Gérard Ben Mouloud.

Comme la maghrébinisation, la politique migratoire et tout ce qui a vocation à tuer notre pays et son exception, sont l’œuvre non pas des musulmans de ce pays, mais bien de ceux qui sont élus et payés à vie par nos deniers. Plutôt que de condamner le hallal – qui, non seulement sauve actuellement une partie de l’industrie agro-alimentaire tricolore, mais symbolise paradoxalement selon moi, la sédentarisation réussie des musulmans - c’est surtout la malbouffe qu’il aurait fallu dénoncer ! La question de la santé et de l’avenir alimentaire français relève de notre avenir commun. Le hamburger, hallal ou pas, ça reste dégueulasse ! Le choix de la forme d’abattage n’est qu’un point de détail de notre avenir alimentaire… La dîme sur le hallal encore une fois un faux argument. Le seul intérêt pour Marine est de se faire du beurre électoral sur les beurs à tee-shirt algérien en les assimilant à mes grognards et de saboter ainsi, pour la plus grande satisfaction de certains, toute perspective de réconciliation !

La voie néo sionarde - dissimulée à défaut d’être subtile - que tu empruntes te mènera comme De Villiers à servir l’Élysée. Rappelons quand même que cette histoire du Quick hallal est une décision souveraine de l’entreprise qui n’a demandé son avis à aucun musulman, le Quick étant désormais une entreprise française presque publique puisque rachetée par l’État ! Marine, sais-tu qu’avant le hallal des sarrasins, il y a depuis des années déjà, des enseignes françaises entièrement « khallal » à Paris, comme Franprix (1) Mais peut-être que dénoncer ce hallal là, risquerait de te bâillonner définitivement dans les médias khalal ? En d’autres termes, la question posée aujourd’hui aux patriotes de ce pays, ne serait-elle pas tout simplement, « résistance ou collaboration ? ».

(1)Petite leçon de phonétique franco-arabe : Notez le son « kh » à la place du « h », comme à la télé on dit le « khamas » et non le « Hamas » façon de se rappeler qui donne le ton, le bon ton phonétique dans nos médias, CQFD. Média-mensonge quand tu nous tiens !

Albert Ali http://albertaliblog.blogspot.com/ mail : mail.albertali@gmail.com