Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Maurice Gendre sur l’individualisation de l’impôt sur le revenu

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’adore la fin. C’est très bien d’avoir mis en évidence de qui émanait cette proposition de loi : 30-40 femmes célibataires.

    Même pas besoin de commenter, tout est dit. Le modèle familiale elles doivent pas y comprendre grand chose. (Pas plus que la politique, la sociologie ou l’économie soit dit en passant)


  • TOUS les acquis des Français doivent disparaître :
    culturels, financiers, sociaux et religieux.
    D’ici à 2015, date de notre fin ultime en tant que pays souverain, lequel se verra alors rattaché aux "States" : la France millénaire ne sera plus qu’une bourgade euro-américaine, une grande région ghettoïsée, esclave du Marché et du Salariat !
    à moins que...


  • Très bonne analyse et un grand merci à ER pour cette information !


  • Après la destruction culturelle du mariage (avec le mariage pour personne) vient la destruction fiscale du mariage (suppression du quotient familial et individualisation de l’impôt) avant la destruction sociale du mariage (suppression de la pension de réversion, et des allocations familiales...) et on aura achevé l’anéantissement de cette institution.


  • Excellent Maurice Gendre que j’ai connu sur Meridien Zero grace à ER. A voir absolument son interview de 50mn avec Francis Cousin, un philosophe RADICAL à découvrir absolument !


  • Je comprend par bien la logique qui permet d’accoucher d’une telle proposition ?
    Au nom de l’égalité entre les femmes célibataires et celles mariées au foyer ?
    Dans l’optique de soutirer une baisse de l’impôt des femmes célibataire ?

    Concéder au diable un gros truc qui ne vous concerne pas a priori tout de suite pour en tirer d’éventuelles miettes futures ...
    bah tel est l’état de la société ...


  • Après l’Australie qui compte supprimer les avantages fiscaux pour les parents refusant de faire vacciner leurs enfants, la France s’apprête a "innover" en faisant bientôt voter cette loi scélérate !

    Demain, les mères au foyer seront obligées d’aller travailler et ne s’occuperont plus de leurs enfants qui seront confiés à notre "chère éducation nationale". Celle-ci apprendra à nos chérubins qu’ils peuvent choisir eux-mêmes leur sexe s’ils le souhaitent !

    Cette individualisation de l’impôt servira en plus à accroître le montant des recettes fiscales destinées à rembourser la dette nationale contractée par nos élites depuis la fameuse loi du 3 janvier 1973 !

    Du beau boulot ! Les quenelles ont encore de beaux jours devant elles !


  • Ouf j’ai cru que c’était Thomas Fabius..


  • Passionnant et éclairant comme toujours Gendre.


  • Autant je suis contre le mariage pour tous autant je ne crois pas que le mariage doit être incité fiscalement.

    Ce pays est évidemment "mal géré" (pour rester poli, sinon pillé). Et il serait temps que tout le monde en prenne conscience (ça fait jamais que 40 ans que ça dure), en goûtant un peu à la note salée...

    Evidemment la motivation du gouvernement est sociétale et financière. Mais il ne semble pas mesurer l’effet de conscientisation que va produire cette loi.

    Par ailleurs, il faudra un jour que soit abordée la question démographique autrement que sous l’angle obtus " qui va payer nos retraites". Ou au moins qu’elle soit mise en rapport avec le comportement global de notre espèce par rapport à la Nature.

    Je ne crois pas que ce soit, hélas, la préoccupation des libéraux de gauche. Néanmoins cette l’ensemble général des réformes conduit à une forme d’eugénisme qui est une (mauvaise) réponse à un problème non explicité et majeur.


  • #669726

    L’analyse de ce Monsieur est erronée. L’Etat ne fait pas de sentiments, et s’il fait un cadeau fiscal au peuple, c’est pour avoir quelque chose en échange. Le quotient familial est destiné à rémunérer (par une baisse d’impôt sur le revenu) le fait d’élever des enfants. Ou si les "personnes à charge" sont ses vieux parents ou quelqu’un d’handicapé, il s’agit de rémunérer la prise en charge dans la famille, qui sinon retomberait sur l’Etat.

    C’est super sympa de prendre "à charge" son épouse qui n’a pas de revenu, mais l’Etat n’est pas sentimental. Le message de cette réforme est clair : "Si vous voulez payer moins d’impôt, il ne suffira plus de se marier, il faudra aussi élever des enfants !". Le féminisme est ici un prétexte pour "faire passer la pilule", mais le véritable objectif caché est nataliste.

     

    • C’est votre analyse à vous qui est erronée. L’individualisation de l’impôt concernera les couples avec enfants aussi, donc que vous en ayez ou pas ne changera pas la donne. Actuellement la majorité des couples sans enfants sont les couples de personnes âgées dont les enfants ont quitté le foyer, bon courage au gouvernement qui voudra faire faire des enfants aux femmes de plus de 50 ans. L’objectif du gouvernement est une augmentation évidente des impôts, une de plus, et casser l’image de la famille patriarcale, l’homme qui gagne les moyens de subsistances pour entretenir sa famille femme+enfants. Et au passage je vous signale qu’une femme au foyer qui élève ses enfants n’est pas à la "charge" de son époux, elle mérite amplement la valeur de la moitié des revenus de son conjoint.


    • #672488

      Il est parfaitement logique que pour l’Etat, la seule activité familiale qui "mérite" un allègement fiscal, c’est d’élever des enfants, pas simplement de se marier. D’où les "parts" qui s’ajoutent pour chaque enfant au quotient familial, permettant de réduire le revenu imposable, donc ensuite l’impôt sur le revenu.

      Cet allègement fiscal s’ajoute aux allocations familiales et aux services gratuits aux enfants (école, etc...), en attendant peut-être un jour un "salaire parental", proposé par Marine Le Pen et donnant des points de retraite. Contrairement à ce que dit l’orateur, ce système qui socialise une partie des dépenses liées à l’éducation des enfants n’est pas menacé. Mais si on pense qu’il est insuffisant, on peut réclamer par exemple qu’un enfant ne compte pas pour 1/2 ou 1 part mais pour 1,5 ou 2 parts, etc...

      Pour les personnes qui n’élèvent pas d’enfant, quel que soit leur âge, célibataires ou mariées, ce cadeau fiscal n’est pas justifié. Mais évidemment, si elles n’ont pas de revenu, elles ne paient pas du tout d’impôt sur le revenu ! Et il faut sans doute réclamer que le seuil de déclenchement de cet impôt soit relevé (alors qu’il a été abaissé l’année dernière).


    • Réponse a Fred89 : juste un léger ajustement : l épouse qui éleve les enfants n est pas en effet "a la charge de son mari", Dieu sait combien sa tache est difficile. Il faut remarquer toutefois que la moitié du salaire d un cadre bien rémunéré ou d un smicard sont tres différents alors que la charge éducative de l épouse elle, est la meme quelle que soit la situation du mari. Le partage restant parfaitement légitime dans ce cas.


  • Je savais pas, je pensais que c’était le gouvernement seul qui avait pondu cette loi...

    Je le redis au cas ou mais fillon avait déjà tenté de pondre un truc similaire mais il parlait pas au nom des femmes il parlait d’incohérence du système et qu’il fallait revoir cette incohérence, monsieur gendre fait bien de dire que c’est parce que najat est une "belle" femme que cette loi passe tranquille (bon aussi que le gouvernement n’en fait qu’a sa tête). Ce qui prouve bien que le féminisme nuit à tout le monde, en priorité aux femmes et que ça permet de faire voter toutes sortes de loi destructrice et de voir qu’une fois de plus l’ump et le ps ne sont que des clones.

    On a donc des gens, pas mariés, ou remariés ou divorcés, pro gay, féministe et qui parfois forniquent à tout va, qui votent comment le mariage devrait être pour la population et des femmes qui ne sont pas concerné par ce sujet car célibataire et qui sont jalouse de devoir payer des impôts peut être ? Qui dictent comment les femmes doivent vivre leur vie.

    Mais c’est quand même étonnant que quelqu’un ait sortie cette proposition et que toutes les femmes du groupe aient acceptés de mettre dans la merde des couples et des femmes qui n’avaient pas envie d’aller bosser...Je sais que sur ER on est "prévenu" mais y a un calcul rapide qui ne trompe pas quand on lit la loi en question....

    J’ai envie de les contacter pour le coup, quelqu’un a lu le rapport ? Y trouvent on les noms des femmes et surtout, celle qui a trouvé cette idée ingénieuse, j’aimerais la contacter par courrier.


  • Une autre attaque contre la famille est le divorce sans juge :
    http://www.lemonde.fr/societe/artic...


  • L’individualisation de l’impôt sur le revenu va forcément attaquer le quotient familial et donc faire payer plus d’impôts aux couples dont un des membres (majoritairement la femme) ne travaille pas ou très peu. La seule façon d’éviter cette forte augmentation d’impôts obligera l’époux à réduire son activité pour diminuer ses revenus et à les faire compléter par le travail de sa femme. C’est, effectivement, une manière perverse d’empêcher la femme de rester à la maison pour élever ses enfants et donc de détruire la cellule familiale.
    Maintenant je ne crois pas que ce soit une idée de Naja-allo-bécassine, mais il est certain qu’ils se servent de son physique pour faire passer leurs turpitudes.


  • #670261

    Personnellement,ça ne prend pas avec moi ces histoires de joliesse,belkacem est une catastrophe ambulante,elle sait très bien pourquoi elle est en place,qui elle doit servir & assume son role sans le moindre scrupule ce qui la rend hideuse a mes yeux,c’est bien simple,je ne peux meme pas supporter de voir sa tronche ou de l’entendre parler,toute mieleuse & vas-y que je te baise la gueule avec des grands sourires...


  • Si on met bouts à bouts toutes les réformes concernant la procréation et l’éducation des enfants, soit : l’école publique, le divorce avec juge, la contraception, l’avortement, le PACS, le mariage homo, la PMA, la GPA, l’individualisation fiscale, le divorce sans juge, on observe la destruction des institutions et fonctions familiales, plus exactement leur Taylorisation : disjonction entre procréation et union des sexes. Entre procréation et éducation. Effacement de la division sexuelle du travail, pourtant caractéristique de l’hominisation.
    Ce n’est pas seulement la FAMILLE qui est visée. C’est notre Espèce on dirait.
    Une rationalisation du développement des humains, depuis le stade embryonnaire jusqu’à la mort ( euthanasie) en passant par "l’éducation", la " formation" et "l’emploi".

    Une transformation passant par les obligations ou des "droits" d’Etat combinés à des mises en concurrence (flexibilité des couples) accrues en termes d’argent, liant général du système.

    Nos "gouvernants" agissent en mission commandée : une volonté trop patiente et constante externe à ces figurants et leurs pseudo-consultations en trompe l’œil s’exprime au final : nous modeler.

    On dépasse ici la simple gestion pour l’ingénierie, l’alchimie exercée sur l’homme.
    Le "chantier" de l’Homme Nouveau, fantasme tenace de l’ère industrielle.

    Je ne crois pas, au sens religieux du terme, à l’Homme Nouveau, au sens où l’Homme serait perfectible.

    Je crois que l’Homme (notre espèce) est déjà Parfait (2 millions d’années). Dans ce cas le fantasme alchimique n’a plus de sens.


  • Cette loi est un pas vers le prélèvement à la source car une entreprise ne peut pas prendre en compte tous les revenus du foyer.


  • Manifestement, rien ne leur fait peur. Donc comment ?
    Les prendre à leur jeu : individualisons donc, mais jusqu’au bout.
    Si les calculs sont respectés, je vais faire de sacrées économies !


Afficher les commentaires suivants