Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ce que dit "Je suis Charlie" du peuple français

Le fait de démêler le vrai du faux dans les affaires de terrorisme, de démonter ou pas la version officielle, de traquer les manipulations, les mensonges, les falsifications, les non-dits, les dissimulations est un exercice bénéfique pour une prise de conscience générale du phénomène de "stratégie de la tension". MAIS, et c’est un gros "MAIS", on est en droit de se demander pour quels résultats politiques concrets ?

Le détricotage de la VO du 9/11 a-t-il mis un frein à l’agenda de la ploutocratie transnationale ? Nul besoin de s’étendre, les lecteurs de Scripto ont d’ores-et-déjà la réponse. Et elle est incontestable et implacable.

Cette discussion autour des vrais commanditaires voire de l’identité réelle des exécutants est certes passionnante, mais elle passe à côté de ce que l’auteur de ces lignes estime être, peut-être à tort, l’essentiel dans toute cette affaire, à savoir : la réaction d’une large partie des Français et leur degré de conditionnement.

Pour tous ces Français qui adhèrent sans sourciller à l’intégralité de ce que l’on pourrait appeler la version des faits "J’affabule Télé/Ruth FM TV", une réaction normale et légitime aurait été de considérer les dirigeants "français" comme responsables ET coupables de la tragédie.

Les Français auraient dû leur réclamer des comptes sur la politique migratoire folle menée depuis quarante ans, l’islamisation rampante de nombreux quartiers grâce à des financements étrangers, le laxisme judiciaire, le tonneau des Danaïdes de la politique de la Ville, la réforme pénale Taubira, le soutien et la formation apportés aux jihadistes en Syrie et en Libye, la politique pro-israélienne du Quai d’Orsay depuis Sarkozy, Schengen etc. Mais au lieu de cela à quoi a-t-on assisté ? Des millions de personnes sont allés défiler derrière leurs dirigeants actuels et passés, et même plus fort que ça, ils sont allés manifester directement à l’appel de ces derniers !!!

Nul besoin de formuler une quelconque menace. Les injonctions sociales auront largement fait leur œuvre. Ce petit bruit, ce murmure médiatique permanent et lancinant dans leur oreille "Tu dois y aller, Tu dois y aller" aura suffi pour les convaincre du bien-fondé de la démarche. L’impression pathétique et désagréable de revivre la mascarade de l’entre-deux-tours de 2002.

Inutile de s’attarder sur la pantalonnade "Je suis Charlie" qui n’était pas sans rappeler le "Nous sommes tous des Américains" de Colombani en 2001. Mélange de moraline abjecte, d’angélisme gaga, de bons sentiments sirupeux et d’universalisme sali et affaissé. Eh bien là encore, qu’avons-nous observé ? Des milliers de gens brandissant leur papier A4 "Je suis Charlie" sur les réseaux sociaux, devant les caméras de télévision, dans les cortèges etc. Et pour les rares réfractaires, on sort la menace à peine voilée de la mère Tape-dur Saint-Cricq : "Il faut repérer et traiter ceux qui ne sont pas Charlie". Rappel qui était au fond inutile puisque ceux qui refusaient (discrètement) le "Je suis Charlie" restaient largement confinés dans les limbes de la Toile. La crainte de l’exécution sociale permettant d’intimer le silence aux plus récalcitrants et à tous ceux qui ne souhaitaient pas se joindre à cette grande farandole vivrensembliste.

Le coup de la liberté d’expression ensuite. Le complexe médiatico-politique a réussi à convaincre des millions de Français que se précipiter pour acheter Charlie et faire la queue devant les kiosques à journaux seraient les meilleurs boucliers contre les assassinats liberticides. Dans le même temps, Dieudonné était placé en garde à vue pour un simple tweet (vraiment dans l’esprit Hara-Kiri pour le coup) et traîné en correctionnelle, Zemmour était menacé de mort et mis sous protection policière et Houellebecq était obligé de faire profil bas et d’interrompre la promotion de Soumission. Sans que tout cela n’émeuve le moins du monde les néo-abonnés ou acheteurs de Charlie. La majorité d’entre eux, très probablement, trouvant même cela logique et "bien fait pour eux" comme disent les enfants.

Incohérence quand tu nous tiens.

Bref, le plus intéressant à étudier est donc tout ce qu’on a réussi à faire aux Français depuis le mercredi 7 janvier. Les faire descendre dans la rue par millions (alors qu’ils ne sortent pas pour s’opposer à la loi Macron), leur faire acheter un canard qui insulte une très grande partie d’entre eux, tout en se proclamant affichette à l’appui de ce même canard.

Niveau opération psychologique c’est extrêmement impressionnant d’efficacité.

Voir aussi, sur E&R :

Retrouvez Maurice Gendre sur Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1091719
    le 16/01/2015 par La voix du Nord
    Ce que dit "Je suis Charlie" du peuple français

    La caricature qui se trouve en arrière plan de l’illustration à côté du titre est très évocateur et davantage explicite que bien des paroles ...


  • #1091721

    Enfin une bonne analyse. Contrairement à ce qu’annoncait Soral, il n’y a pas eu de diabolisation des musulmans ; au contraire nous avons assisté à une vague de vivrensemblisme sans précédent, ce à quoi, personnellement, je m’attendais.
    Il faut être cohérent. Le but de l’empire est de détruire la civilisation française de l’intérieur. Ils ne vont quand même pas s’arrêter si près du but. Il ne leur reste à peu près que deux décennies pour l’achever.

     

    • #1091859

      Les gens qui sont allés manifester ou qui ont acheté le dernier Charlie, tu crois qu’ils sont adeptes du "vivre ensemble" ?Je pense que pour pas mal d’entre eux c’était surtout l’occasion de faire un beau doigt d’honneur aux musulmans, et c’est pas fini...


  • #1091725

    Je suggère à tous les sympathisants de Dieudo affichent le slogan
    "JE ME SENS CHARLIE DIEUDO"

     

    • #1091833

      Non, Je pense que pour un pied de nez énorme au système il faudrait lancer la campagne #je suis Dieudo Mandela.

      Alors là s’ils ne comprennent pas le message...


  • #1091729
    le 16/01/2015 par lapis lazuli
    Ce que dit "Je suis Charlie" du peuple français

    franchement je comprend pas que zemmour soit sous protection policière, il me semble pas qu’il ait un moment où a un autre caricaturé le prophète de l’islam, il critique l’immigration et rêve d’une alliance ump/fn, zemmour ne doit certainement pas être une cible des takfirist du levant et houellbecque encore moins, tout ça c’est de l’enfumage et l’installation de la peur.


  • #1091759

    Fort bien dit et, ce, avec une brièveté cinglante.


  • #1091778

    Mis à part les sionistes, les millions de Charlie qui sont descendus dans la rue l’ont fait parce qu’ils n’ont plus du tout de cerveau, ils ont une petite télé-Pravda à la place qui les "télécommandent" parfaitement . Chez les Gaulois la télé est devenue parole d’Evangile, et l’argument imparable pour "vendre" est : "vu à la télé"...


  • #1091783

    Houellebecque ferait bien de se faire oublier et d’aller au tréfonds de la forêt de Bornéo, il y a surement une famille d’orangs outans qui serait prête à l’adopter (même avec les cibiches et les bouteilles) .


  • #1091791

    Il y a longtemps que les politiques UMPS les merdias et toute sa clique ont compris le manège,on fait pleurer dans les chaumières ,on fait des cortèges avec des slogans à la gomme.
    Fallait voir à la télé ,je trouvais çà pathétique ,les gens avec leur petit panneau,l’autre avec ses bougies pour faire des coeurs ,et les journaleux faire monter la mayonnaise tandis-que les colles blancs faisant leur mine triste en pensant aux sondages.
    Je pense qu’il y a encore beaucoup de travail


  • #1091828

    Qu’est-ce que c’est qu’un "Charlie" ? quand ce n’est pas un Juif sioniste c’est un CON qui répète les mots d’ordre des sionistes, un con au surplus immoral qui trouve parfaitement légitime qu’un hebdo s’acharne chaque semaine, et depuis des années, à conchier le Christ et le Prophète , pour humilier les croyants .


  • #1091928

    Bonjour,
    Excellente analyse de Mr gendre ; tout est dit. Cette analyse me fait dire qu’en 2017, l’UMP où le PS passera.
    A ce niveau de servilité, c’est à se demander si les masses ne sont pas conscientes de ce qu’elles font.


  • #1091931

    Le gouvernement court-circuite les cerveaux et fait l’apologie des moelles épinières.


  • #1091954

    Ce n’est pas faux : malgré l’énorme travail de la dissidence, rien n’a bougé d’un iota- ou alors, seulement dans le sens voulu par le système...
    C’est sans doute parce que le peuple n’existe pas, ou plus : aujourd’hui, c’est un conglomérat de consommateurs décérébrés, hébétés, que seule la peur peut maintenir dans les rails. D’où la nécessité pour le système d’user du terrorisme...
    Je n’ai eu de cesse ces dernières années d’alerter mes cercles d’amis, mais très peu d’entre eux sont prêts à entendre ces vérités ; ils préfèrent pour la plupart fuir le débat et oublier, s’oublier dans la consommation frénétique...en vérité, le système est bien tenu, si bien tenu qu’il n’a guère besoin de gardiens et de miradors : les gens aiment trop le système pour oser le contester ; ils n’imaginent même pas qu’un autre monde existe !

     

    • #1092283

      Le travail de la dissidence est à saluer, mais malheureusement, il est incomplet du fait de l’analyse via le sionisme omnipotent, or ce dernier n’est qu’une métastase de quelque chose de plus global et surtout de plus influent.
      L’urgence d’une pédagogie sur un modèle prenant en compte la mécanique des lobbies est évidente, elle a surtout l’immense mérite d’exonérer le juif du quotidien, le musulman du quotidien, le catho du quotidien et le laïc modéré, sans oublier les protestants du quotidien et les autres obédiences et plus largement tous les modèles patriarcaux et croyants.

      La méta-analyse via le sionisme ne prend pas en compte l’extrémisme laïcard, idéologie au service de la mondialisation servant les desseins du grand patronat et de la Banque et qui soumet l’oligarchie politique.
      Or cet oubli stigmatise de facto les communautés religieuses, par minimisation de certaines radicalisations, piège tendu par les lobbies dominants qui utilisent l’antagonisme sionisme/djihadisme à des fins de soumission des peuples.

      Or le noble projet d’une réconciliation nationale ne peut se faire sans l’union de tous les modérés du quotidien.
      D’ou, peut être, votre sentiment d’immobilisme en terme d’avancée de la cause, tout simplement parce que les raideurs sous forme de résistances communautaires nuisent à la fluidité, or cette dernière ne passe que par l’intégration du sionisme et du djihadisme en tant que conséquences hautement pathogènes au projet maçonnique global qui vise à étendre le pouvoir du grand patronat et de la Banque et asservir les peuples en les formatant suivant les principes laïcards, à savoir les droits de l’hommisme, le vivre ensemble et la devise républicaine complètement dévoyée, le tout au service de la mondialisation.


  • #1092099
    le 16/01/2015 par Quenellierdub
    Ce que dit "Je suis Charlie" du peuple français

    Ce que dit "Je suis Charlie" du peuple français c’est qu’il est aussi malléable que de la pâte à modeler.

    En vérité le français est très fort pour la parlote et donner des leçons au monde entier, mais dès qu’il est mis face à la réalité, il bouffe, par peur ou lâcheté, la merde que les médias lui donne avec grande satisfaction.

    4 millions de personnes dans les rues c’est pas rien quand même.

    Mais là bizarrement les policiers n’ont pas diviser le chiffre des manifestants par 10 comme pour les autres manifs.

    Rien que cet élément mets déjà la puce à l’oreille sur la manipulation médiatique et la récupération politique de cet évènement.

     

    • #1095146

      A propos du nombre de manifestants, je crois que les médias l’ont gonflé. Peut-être un million de couillons dans les rues le 11/1, allez : deux tout au plus. Notez au passage le gros mensonge de ces mêmes médias : "nous avons vu le plus grand rassemblement populaire depuis la Libération", répeté à l’envie sur toutes les chaînes, subventionnées ou non. En 2010 pour la sauvegarde des retraites nous étions au moins le double. Et puis, en dernière instance, (comme dirait AS), que les charlies fussent un, deux ou quatre millions, on s’en fout, sur 68 millions, ça reste une faible minorité !



  • Niveau opération psychologique c’est extrêmement impressionnant d’efficacité.




    Certes ! Psy-Opera saison 2



    Des millions de personnes sont allés défiler derrière leurs dirigeants actuels et passés,




    pas tout à fait !
    les leaders ne marchaient pas à la tête du peuple, à Paris, ils défilaient dans une ruelle bien gardée


  • #1092481

    La mentalité sectaire c’est une maladie grave en démocratie.


  • #1092506

    @ Jak
    Certes, mais ils sont bien allés défiler directement à l’appel de leurs dirigeants, ce qui en dit très long sur leur degré de servitude.

     

    • #1094306

      j’ai défilé comme beaucoup de français mais pas du tout à l’appel des politiques ou des médias. Charlie c’est un petit français qui en a marre de la violence sous toutes ses formes ( par les armes, par les paroles, par les lois contre le peuple, par la religion) . Charlie il veut la paix, le respect, le partage, la tolérance . En s’affichant Charlie bien des gens disaient " je suis un être humain ordinaire qui veut vivre avec les autres en bonne entente. C’était un peu comme un message "subliminal".


  • #1093093

    La tentation est toujours grande de se sentir plus intelligent en critiquant quelques millions de français.
    Notre auteur semble penser qu’il est facile au complexe médiatico-politique de convaincre des millions de Français de sortir dans la rue. C’est bien connu, il suffit d’appuyer sur un bouton !
    (des centaines de milliers de français se réunissaient le soir même sans aucun appel de qui ce soit)
    D’autre part, comment explique t il que des millions d’écervelés aient voté contre le traité européen de 2005 et ce malgré le rouleau compresseur du même complexe médiatico-politique ?
    Que tout cela soit repris par les politiques, rien de plus normale (si ils ne le faisaient pas, on les critiquerait d’être déconnectés des préoccupations du peuple), que les gens se ruent sur le journal (alors que certains sont abonné à...Closer) par curiosité, tant mieux ! Si cela peut élargir l’esprit de l’un d’eux, c’est toujours cela de gagné !
    Alors ne boudons pas notre plaisir de s’être "manifesté" dimanche dernier, non pas pour un journal, mais pour notre révolte d’une violence aveugle.
    PS : Si, au lendemain de l’attentat, les ventes du livre de Houellebecq ont chuté, pour faire place au succès inattendu d’un petit livre du XVIII siècle de Voltaire : "traité sur la tolérance", le doit on aussi au complexe médiatico-politique ?


Afficher les commentaires suivants