Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qui est Pini Zahavi, l’Israélien derrière le transfert de Neymar au PSG ?

Pini Zahavi est l’ancien journaliste foot devenu agent de joueurs qui a compris avant tout le monde qu’il fallait devenir propriétaire des joueurs, avec des parts, comme dans une société anonyme. Et anonyme, ça va bien à Pini, qui n’apparaît pas ou si peu derrière le transfert du siècle, celui de Neymar au PSG. La « tierce propriété » permet de partager les risques sur un joueur, ou un dada, car il peut toujours se blesser, ou ne pas confirmer les espoirs (financiers) que ses proprios ont placés en lui. Il reste une incertitude dans le foot : ce n’est pas celle du résultat, mais bien de la cote des joueurs, et Zahavi est le roi de la Bourse des joueurs. À côté, Mendès, le plus grand des agents, n’est qu’un intendant qui joue dans la cour des petits.

 

JPEG - 33.2 ko
Neymar arrive à Paris

 

Il y a deux dates importantes qui ont changé le football professionnel : l’arrêt Bosman en 1995 qui permet à n’importe quel joueur européen d’aller dans le club de son choix, ce qui a tué l’ancrage régional et national du football, et 2001, lorsque Zahavi monte une opération sur le transfert d’un joueur colombien d’Argentine en Angleterre (Aston Villa). Second gros coup, Zahavi participe à la vente du club londonien en déshérence de Chelsea au milliardaire russe Roman Abramovitch (2003).

On nage désormais dans le marigot des oligarques juifs russes extradés. Et là, on touche à la bande Berezovsky (le financier de la « révolution orange » ukrainienne de 2004, « suicidé » en 2013) et Gaydamak (mécène israélien en prison en France puis sous bracelet électronique) : on n’est plus seulement dans le foot mais dans le gros business international, dont la vente d’armes à l’Angola, un pays alors en guerre qui excite l’appétit des trafiquants. L’Angola, un pays dont on dit que les routes sont pavées de diamants.

 

 

Avec les montages de Zahavi, qui utilise à plein régime les avantages fiscaux des îles britanniques (Guernesey), on se rend compte qu’Israël est devenu une plaque tournante du marché des transferts mondiaux, alors qu’Israël ne pèse rien en tant que nation de football. Pourtant, des allers et retours de joueurs israéliens dans la Premier League anglaise alertent les autorités britanniques. Les deals de Zahavi ne sont pourtant pas déclarés illégaux : il crée des sociétés qui prennent des parts sur les transferts en cours de certains joueurs, et sur leurs transferts à venir. Et 50% sur le transfert d’un joueur qui explose, cela peut donner une culbute de 500 ou 1 000% (10 fois la mise).

Zahavi jongle avec les joueurs d’un pays à l’autre en passant par ses ou des sociétés basées dans des paradis fiscaux ou des pays qui ne sont pas très regardants sur les mouvements financiers (Malte, Gibraltar). Heureusement, Zahavi est associé avec des personnes solides : le milliardaire israélien qui possède le club du Maccabi Haïfa (surnommé le « tremplin vers l’Europe »), ou Gustavo Arribas, le chef du renseignement argentin qui a géré avec Pini les transferts du club très populaire de Boca Juniors, et qui s’est retrouvé cité dans l’affaire des Panama Papers.

 

« Mister Fix it » (le Bricoleur)

C’est donc à l’occasion du transfert du siècle, pour plus de 200 millions d’euros (222, c’est juste la clause libératoire du joueur réglée au club catalan) de Neymar du FC Barcelone au PSG, que monte à la surface le nom de Pini Zahavi. Son procès pour fraude fiscale ne l’a pas empêché de participer au montage « du siècle », selon toute la presse.

Pour les initiés, Zahavi apparaît derrière Doyen Sports, le fonds d’investissement à la structure archicomplexe qui navigue entre pays de football et paradis fiscaux. Ces rois du brouillage de pistes sont chapeautés par Nelio Lucas, le directeur général de la nébuleuse. Outre Lucas, cette société qui a mis sa main sur les arrières-cuisines du foot a pour actionnaires un Turc (proche d’Erdogan), un Kazakh (en affaires avec Trump) et un Indonésien (propriétaire de l’Inter de Milan). Mais peut-être ne sont-ils que de très gros bonhommes de paille. Doyen Sports est éclatée en une douzaine de petites sociétés formant une holding dans laquelle les transferts d’argent et de joueurs demeurent obscurs. Voici ce qu’en disaient les très sérieux Cahiers du football en 2015 :

On retrouve des figures récurrentes. Simon Oliveira et Matthew Kay sont ainsi actionnaires de Doyen Marketing et Doyen Global. Oliveira gère les droits d’images de Neymar et Beckham, Kay les activités publicitaires de Ronaldo et Mourinho. Les deux hommes sont également directeurs de Squawka Limited (Doyen Marketing Ltd étant actionnaire), un site qui évalue statistiquement les joueurs. Ce qui boucle parfaitement le paysage Doyen Sports.

Des noms qui parleront aux connaisseurs du foot en tant que sport et surtout en tant que business. Conclusion des Cahiers :

Un univers opaque, un montage complexe, une machine à produire des intérêts, des commissions, qui font cracher au bassinet sans vergogne le monde du foot en spéculant sur les joueurs. Une structure tentaculaire qui lubrifie la circulation de ses profits par des transferts de fonds incessants dans des paradis fiscaux. Un monde qui pratique allègrement le mélange des genres. À Malte, des accointances avec les sociétés de paris sportifs en ligne. À Londres dans une société qui évalue les joueurs, y compris ceux dont Doyen Sports détient un pourcentage. Un effarant et cynique jeu de cash cash.

Pourquoi vous parler de Nelio Lucas ? Parce qu’il a été l’employé de Zahavi de 2002 à 2011, ce que Zahavi dément (mollement). Juste pour donner un ordre de grandeur de Zahavi…

L’Équipe du 3 août 2017 tire un portrait plutôt flatteur de l’homme d’affaires, qui est plus qu’un agent :

Derrière le « transfert du siècle » se cache un septuagénaire israélien, ancien journaliste, doté d’un immense empire relationnel, qui gravite dans les sphères du foot-business depuis trente ans.

L’inventeur de la TPO, third-party ownership en anglais et « tierce propriété » en français, se heurte pourtant à la règle de la FIFA qui veut qu’un joueur ne soit pas un vulgaire produit à propriété multiple. Mais les montages de Zahavi sont complexes et échappent étrangement aux foudres de la FIFA. Le Bricoleur ne passe pas son temps avec « ses » joueurs comme Jorge Mendès qui est très lié à Cristiano Ronaldo (englué dans des affaires économiques et de mœurs) : Zahavi ne trait pas les vaches, il revend leur lait.

Sa grande force, c’est aussi son immense réseau relationnel, composé des plus grands dirigeants de club, de chefs d’entreprise, d’hommes politiques, de juristes (comme son avocat Ehud Shochatovitch), d’associés (comme l’agent controversé Fali Ramadani, très implanté dans les Balkans) et de financiers avisés, dans des coups plus ou moins clairs.

En France, ce transfert est un choc politique. Les députés France insoumise, très en verve depuis leur entrée à l’Assemblée (ils profitent de l’apathie du FN), sont montés au créneau pour dénoncer les hauteurs aussi vertigineuses que dangereuses du sport-business, ou du business-sport :

 

 

Mais du côté du gouvernement, le ministre de l’Action et des Comptes publics (le Budget, quoi) Gérald Darmanin compte sur les impôts de Neymar (en rêvant un peu), tandis que le très libéral Macron se réjouit :

 

 

Avec Zahavi et ses « employés », Israël, pays inexistant en matière purement footballistique, est au centre des mouvements d’agents, d’argent et de joueurs, profitant d’une bulle financière qui ne cesse de grossir.

Sans vouloir jouer aux chevaliers blancs, on constate que cette Bourse non officielle du foot fixe les prix des joueurs sur tous les continents, et relie le foot sport avec le business des paris en ligne, qui brasse des masses d’argent affolantes en Asie. Ce qui peut donner lieu à des matches trafiqués générateurs de gains inespérés.

Pour en revenir au foot, à Neymar, au FC Barcelone et au PSG, deux clubs qui étaient encore en 2015 financés par le Qatar [1], lors du grand match retour de Ligue des Champions le 8 mars 2017, c’est le prodige brésilien qui avait inscrit, dans les deux dernières minutes, les deux buts qualificatifs pour le club catalan, éliminant un PSG qui avait pourtant gagné 4-0 au match aller. Un final hautement improbable pour une cote stratosphérique...

Que voulez-vous, c’est la grande incertitude du sport, et ça fait toute la noblesse – malgré tous les montages financiers possibles et imaginables – du foot !

 

 

Notes

[1] Le contrat qui unissait Qatar Airways au FC Barcelone d’une durée de 5 ans pour 150 millions d’euros n’a pas été renouvelé par les dirigeants de Barcelone à cause des soupçons de soutien du Qatar au terrorisme.

Zahavi et consorts, histoire d’un talent hors du commun,
à lire sur Kontre Kulture

 

L’affaire Neymar-Zahavi ne fait que commencer... Voir sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme dans tout, les "élus" se "contentent" uniquement de toucher les dividendes ... Barcelone, comme l’Ajax, sont depuis toujours des clubs israélophiles.


  • Le capital a développé de faux métiers, dans le sport, l’art, l’assurance, le droit, le sexe, etc. Vivement que les peuples comprennent que ce sont toujours eux les payeurs !

     

    • Moi payeur ? le foot me coute pas un rond , j’achète pas de maillot , je vais pas au stade , je regarde pas de chaine cryptée , et pendant la pub je vais pisser , alors ils peuvent se revendre un joueur 3 milliards , ça me laisse froid .


    • Le droit est une discipline très ancienne connue des Romains et des peuples germaniques, pétrie de christianisme (droit canonique) et enseignée à l’université à l’instar de la théologie, de la médecine et des arts depuis le XIII ou XIVe siècle au moins.
      Il n’a pas attendu l’avènement du capitalisme pour émerger.



    • Il n’a pas attendu l’avènement du capitalisme pour émerger.




      c’est sûr, mais il a permis son éclosion, le légalisme est primordial au contrat commercial qui comme la science exclut toute morale de son champ d’action (question d’efficacité)
      maintenant si le droit romain est intrinsèquement lié à l’état et au pouvoir coercicif, le droit saxon ou germain n’est lui pas un droit légaliste mais coutumier (la dette d’honneur), le christianisme naissant associera droit saxon et droit romain, mais c’est l’apport du droit légaliste juif qui donnera les outils techniques au capitalisme naissant : la dette impersonnelle soit la matérialisation de la dette qui n’est plus fondeé sur l’homme (l’honneur personnel) mais sur l’agent économique considéré comme anonyme, la dette devient donc une marchandise anonymement échangeable ; le capital est devenu autonome, libre.
      la phrase de Rothschild est en fait une shupah car quand on a le pouvoir de créer la monnaie, on doit alors dicter sa propre loi pour justement légaliser ce vol. l’état est le garant légal du capital.

      Lire les juifs et la vie économique de Sombart,( sur KK) cela y est parfaitement décortiqué


  • a cela l’on peut rajouter que le katar, au travers ce transfert démesuré, veut montrer, en particulier a ses voisins, qu’il a les mains libres et n’a que faire des mesures d’embargos contraignantes le concernant...


  • Jean Neymar de voir des pousseurs de chambres à air sur un gazon gagner des sommes délirantes injustifiées. Et encore, on ne s’en sort pas si mal si en plus il ne crache pas sur le pays qui l’accueille.......

     

    • Je suis sûr que tu préférerais que l’argent monstre brassée par l’industrie du foot-business finissent dans les mains des propriétaires et autres agents déjà milliardaires j’imagine ?

      Quitte à générer autant de frics, autant que le foot-business en renverse une partie aux joueurs, plutôt que de tout donner aux déjà riches et à ceux qui ont fait du foot un business comme les autres. Ce ne sont pas les joueurs qui ont instigué ce changement, ils ne sont que des acteurs qui veulent se faire des sous.


  • Que des entreprises privées offrent des salaires très importants à leurs salariés, je ne vois pas le problème. Les syndicats, la gauche et l’extrême-gauche réclament constamment du pouvoir d’achat, Neymar en a et c’est tant mieux pour lui.

     

    • Neimar n’est qu’un rouage, une partie du capital passe par lui, mais ce n’est que transitoire soit tant qu’il est un rouage actif.
      une fois sorti du système, ton Neimar sera épongé et aura plus de chances de se retrouver dans la misère que toi (en tous les cas cela lui fera plus mal). c’est infiniment plus dur de conserver un capital que de l’acquérir quand tu n’es pas un gros, et Neimar avec ses malheureuses centaines de millions d’euros est loin d’être un gros poisson mais plutôt une future proie destinée à être pillée


  • De loin on sent bien que ça pue, mais alors quand on s’approche et qu’on remue la mouscaille l’odeur infect remonte pour nous faire gerber...
    On a une mafia juste sous nos yeux mais ça ne choque pas M.Macron et les autres dirigeants... Ça me fait penser aux films de Scorsese, notamment Casino... sauf que là ils n’ont même pas à se soucier de la loi ni de la police...


  • Confus... C’est pourtant simple, des égos surdimensionnés, de l’argent qui coule à flots et des gogos naifs et résignés qui croient ce qu’ils voient à la télé. Le foot et la politique, même combat.


  • Je rêve d’une société ou les matchs de foot se joueraient devant des stades vides.Après un but,les joueurs s’empileraient par paquet de douze dans un silence de cathédrale.Le ridicule de la situation serait désopilant.
    Les journalistes sportifs feraient briller le produit dans l’indifférence générale.
    Moins étourdis par les néons du manège,les gueux poseraient des questions et demanderaient des comptes.
    Et puis le réveil sonne,Macron est président et un clodo à encore pisser dans la cage d’escalier.


  • Et alors ?
    Ce Pini Zahavi a bien raison d’en profiter !
    Le peuple est prêt a payer pour un spectacle ( qui en vaut bien un autre ) 400 euros par an
    Il suffirait d’un boycott de toutes les chaines premium pendant seulement un trimestre pour qu’elles tombe en faillite et que les droits du foot soit transféré à des chaines coopératives gratuites appartenant aux fans de foot
    Benzema ou Neymar jouerait aussi bien à 10000 euros par mois qu’avec 1 million par mois
    Mais le peuple ne peut survivre sans son spectacle pendant seulement 3 mois !
    Cette remarque est aussi valable pour tout les sports, le cinéma, les Iphones, les série TV, la mode ou les jeux vidéos...

     

    • Effectivement, pourquoi pas ?
      Toutes ces grosses rivières d’argent ne tombent pas d’un ciel financier fictif !
      Elles prennent leur source dans tous les petits porte-monnaie du peuple, ce troupeau de moutons conditionnés qui courent joyeusement se faire tondre dans les boutiques des dealers de rêves.
      C’est l’effet " Ben l’Éponge ", phénomène d’absorption verticale des richesses par capillarité de la structure organisée du système politico-financier, ingénieuse alchimie qui transforme la bêtise en or.


  • Toujours la même histoire. Un montage financier pas très moral pour nous, mais totalement pour Pini Zahavi. Évidemment Neymar vaut 20 fois plus que quand il jouait au Brésil.
    Céline disait que c´était 85% de culot et le reste de l´esbrouffe. Et ca marche. On constate le pouvour de la communauté part ses ramifications dans les domaines les plus insoupconnés. Ca marche comme toujours par la crétinerie du goy, qui va acheter le maillot de Neymar à 100 euros en boutique, le même qu´on trouve dans tous les pays du tiers-monde entre 3 et 5 euros.
    Payer 100 euros pour une chemisette en licra impossible à porter pour cause de rugosité, est un bon marqueur de la dégénérescence de notre société. Sile PSG en vend 10 000, quelques gros sacs plastiques remplis de licra, c´est 1 million d euros.

    Pour Ronaldo, rappelons qu´il avait pris des engagements pro-palestiniens. Être hônnète à ce degré de pognon est evidemment impossible, même avec la meilleure volonté. Comment place-t-on ses 2 millions de revenus mensuel ? La patrouille peut donc faire chanter celui qui ne va pas dans le bon sens politique.


  • Depuis bien longtemps il n’est plus question de sport, le foot c’est devenu une gigantesque machine pour blanchir de l’argent sale...


  • "On nous parle de ces sommes mais personne ne sait à quoi ça correspond".
    Ca correspond au nombre de maillots que demain tes électeurs abrutis vont tous aller acheter.

     

    • Oui enfin, le coût total de "l’operation" Neymar devrait tourner autour de 700M avec les commissions et les salaires qu’ils devront lui verser sur les 5 prochaines années...
      Sachant qu’un club ne gagne que(sic) 15 euros maxi par maillot vendu...il va falloir plus de 40 ans aux Qataris pour rentrer dans leur argent pour ce transfert(en admettant que Jr vende 1M de maillot par an) !


  • Dés qu’il y a de l’or en barres à se faire ....on retrouve toujours les mêmes ("bip, bip") !!!...étonnant non ?!...

     

  • Le travail physique épuisant, le souci de la maison et des enfants, les querelles mesquines entre voisins, les films, le football, la bière et, surtout, le jeu, formaient tout leur horizon et comblaient leurs esprits. Les garder sous contrôle n’était pas difficile

     

  • Pour le coup je vois vraiment pas il est différent des autres, cet israélo-centrisme devient agaçant car des escrocs dans le football on en voit de tout les horizons : Mendes l’agent omniprésent (pour pas dire omnipotent) ou encore Raiola (qui a prit entre 20 et 50 millions de commissions sur le transfert de Pogba en escroquant la Juventus et Manchester)...

     

    • C’est fou le nombre de personnes qui viennent sur E&R pour nous dire qu’il y a rien à voir !


    • Bin, faut avouer, dans l’escroquerie et la mesquinerie, ils ont un certain talent, pour ne pas dire un talent certain, on ne va quand-même pas leur enlever ça, sinon, il en resterait rien ! Merde quand-même !
      Mais vous avez raison sur un point, combien de blaireaux goy diront que c’est un ’winner’ parce que man, tu comprends pas, le business, c’est la virilité même... Ce sont eux le problème, qui seront les premiers à crier que les glandeurs et les feignants devraient pas toucher le RSA ! Sincèrement, des fois on pourrait excuser tous ces véreux qui se font un max de blé, tant parmi les goy la stupidité et l’aveuglement se font dominant.


  • En quoi il est différent*


  • Et comme par hasard, c’est un inouit qui est derrière toutes ces filouteries juteuses !

     

  • ok, pourquoi pas ! lol


  • Sacré Pini il aura piner tout le monde Pini...

    Ok,... je me barre....


  • 200 millions d’euros ? Pour ce prix un joueur doit au moins être capable de voler et de pratiquer la téléportation, une sorte de Merlin l’enchanteur du ballon rond, non ? Parce que sinon cela fait un peu cher pour un gars juste capable de courir derrière un ballon !
    Hallucinant et indécent de tels montants ! Et tout ça grâce à qui ? Grâce à la masse d’abrutis, pour la plupart smicards, dépensant leur fric dans ce genre de cirque et ses dérivés !


  • Ce fameux sport national qui reflète parfaitement notre société actuelle . Collectif dans la forme et individualiste dans le fond . Quand une équipe gagne c’est souvent grâce à un ou deux joueurs quand on écoute les médias, et quand une entreprise fait du bénéfice, c’est juste le patron qui est bon . On retrouve des similitudes morales entre les deux, dans le vice et non la vertu .


  • Je suis supporter du PSG depuis 1991, peu importe qui es derrière son transfère, je trouves ça énorme pour notre L1 et surtout pour le PSG !

    Vive le Foot et notre Pays, quand même Merde !!!

    Avec un petit bonhomme comme Neymar, beaucoup plus de grand joueurs vont rejoindre notre championnat.sans parler des droits Tv c’est franchement tout bénef pour la France.

    par contre le Cocu dans l’affaire c’est Bien Mars ! sont pas Content du tout les supporters...
    au lieu de se prendre 5 à 1 à domicile, ils vont s’en prendre à présent des 6 ou 7 Facile, va falloir s’habituer.

     

  • Pour en Revenir à son cout de 220 millions
    Ce n’est rien par rapport à son âge (25 piges) et les droits tv fr et tous les grands joueurs que grâce à lui vont rejoindre la France.
    Juste avec son maillot le transfert es payé en 2 piges...Sur Paris dès 11h (les champs) plus un de maillot de disponible, à 15 h plus un de dispo à Boulogne.

    Il es logique que E&R nous pondes un papier sur tous le benef engrangé par un seul Joueur de top 3 mondial.

    Je déteste le Qatar mais là ils ont fait fort Très Fort...

     

    • Tu te trompe sur les vente de maillot, il ne représente que 10 pourcent de bénef pour les club, même si neymar en vendrait un million par an, on serait loin du compte, ç l’équipementier Nike qui mange le plus gros morceau et ya une redistribution pour les autres sponsor, ç beaucoup moins que la billetterie.


  • 200 millions d’euros c’est le smic net mensuel de 174 054 salariés.

    Chacun des habitants de Saint-Étienne (175 000 hab.) recevraient ainsi une subvention de 1149,07 € pendant un mois. Ces 200 000 000 € permettraient de verser une subvention à 177 425 foyers de 4 personnes (montant du RSA sans Aide au logement = 1127,24 €) soit 709 700 stéphanois seraient aidés.

    Cet argent n’a aucune valeur et il n’est qu’une fiction ! Des chiffres émargés sur une ligne comptable d’un compte à un autre !

    La population incrédule nourrit les égrégores de ces jeux de cirque savamment entretenus par cette culture satanique = Saturne (à savoir ça tourne en rond comme sur un manège dont il faudra redescendre un jour ou l’autre ....) car LE GRAND RÉVEIL aura lieu .... et là, des cris, des pleurs et des grincements de dents.

    Slogan sur toutes les affiches pour le Futuroscope de Poitiers 2017 : « Vous n’imaginez pas ce qui vous attend  » ! Imperceptiblement, la secte prévient !


  • Une raison supplementaire pour se desinteresser du football.


  • la magouille dans toute sa splendeur , moi qui croyait qu’il y avait que Tapie qui était un escorc , merde que je suis bete !

    c’est bien le foot d’aujourd’hui et non celui d’hier , soit disant "Sport Populaire" ou l’argent sale et le fric sont Roi et ou les putes sont legion que ce soit dans les tribunes ou sur les terrains .

    faut esperer que la petite qui vient chercher ses millions va bien se faire bouger en ligue 1 avec son physique de sauterelle .


  • Empire Romain : Du pain et des jeux
    De nos jours : Des allocs et du foot ...

     

  • Le Foot..des smicards qui applaudissent des milliardaires.... :)


  • Pini ou pas pini l’argent du transfert des footballeurs ne sort pas de ma poche alors le montant ne me fait rien du tout j’ai la chance de n’envier personnes malheusement c’est pas le cas de tous le monde dommage pour eux......


  • Foot et drogue, c’est kif kif :
    donne-moi ton fric et je te file ta dose de bonheur fictif.
    C’est du shoot ball.

     

  • le quatar est propriétaire du fc Barcelone comme du paris st germain, c’est une vente fictive en somme, financièrement et une opération blanche pour le quatar, qui permettra de faire rentrer d’énormes dividendes. quand je pense à tous ces cons qui vont aller voir le psg et acheter les produits dérivés je suis consterné, c’est un grand foutage de gueule quand même.

     

    • oups !



      financièrement et une opération




      supprimez le "et"


    • C est de la politique a 30 bandes ce transfert du siecles . Lorsque l on est dans l éveil et que l on a reussi a placer son petit judas qui regarde dans le sens opposé que la matrice diffuse de tout côtés. La guerre en syrie et son effet domino sur l occident oblige a des manoeuvres de prise de position avec chantage le cas échéant si la parole donnée ne fait pas suite . La france et le qatar jouent un jeu dangereux et se tiennent ne voulant pas être victime d une traîtrise qui dit en passant est une spécialité de l état république france depuis 1789. Le psg et la france peuvent déclencher des troubles sur l image vendu des relations officielles des 2 pays et que les relations occultes se dévoilent au grand jour. Le prix de neymar le prix du silence .


    • Le PSG appartient en ce moment au Qatar (actionnaire majoritaire) mais pas le BARCA ! donc dis pas de connerie mec ! ils avaient un sponsor QATAR AIRWAYS sur leurs maillots mais le contrat est fini maintenant c’est RAKUTEN ! bref, le FC Barcelone n’appartient pas aux Qataris MAIS aux socios.


  • Au mois de Janvier le PSG est venu à Tunis jouer en amical contre le grand CA , a la mi-temps , nos chers supporters de la curva nord ont sorti une enorme banderole sur laquelle etait inscrit en anglais ce qui suit : cree par les pauvres ; vole par les riches . Cela explique tout ou pas ?

     

    • Votre Banderolle ete bien dérisoire mon cher...
      étant Bastiais Pur souche (mais qui vis à Paris...et supportes le psg)Nous avons été les Seuls à dresser la Banderolle
      Qui relie le Qatar au Terrorisme !

      Résultat des Courses... notre Club à présent SC Bastia est relégué en National...
      à bon entendeur Salut.


  • Cela me fait étrangement penser aux transfert de Pelé aux Cosmos de New-York. On sait comment a finit l’histoire pour la première (dans les deux sens) ligue de vrai football américaine.


  • La photo de Neymar dans sa voiture, ce n’est pas son arrivé à Paris, mais sa dernière visite à ses coéquipiers de Barcelone à l’entrainement !


  • Est-ce que détester le foot est antisémite du coup ?


Commentaires suivants