Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

On dit que l’homme est un animal intelligent, c’est vrai ; mais la plupart du temps, c’est un gros con. La connerie est consubstantielle de l’homme. Il y en a qui font exprès, d’autres pas. C’est pour ça que ça fait du bien de dé-conner : c’est une façon de faire baisser le niveau de sa propre connerie.

 

Neuf ans après les faits, David Trezeguet ne s’est toujours pas remis de son penalty foiré en finale de Coupe du Monde contre l’Italie. Chaque 9 juillet, vers 23 heures, il s’effondre et demande pardon. Impossible de le consoler, à moins de faire lever son cul d’Argentin à coups de pompe.
Les traumas nous invitent chaque année à fêter leur anniversaire, et il faut y aller, même si on n’a pas trop envie.

 

 

Le génie bulgare. Profitant des inondations, ces habitants de Mizia ont organisé un jacuzzi géant avec leurs voisins. Mais Kostiv (le gros devant) en profitera lâchement pour chier dans l’eau (d’où sa couleur). La fête sera alors finie (à cause des bactéries).
L’homme doit apprendre à vivre avec ses semblables, même s’il doit faire quelques sacrifices.

 

 

Dans ce village (Schweindorf) d’un pays que nous ne nommerons pas (Allemagne), les habitants, une fois par an, miment l’accouplement avec un porc non consentant. Il s’agit de déterminer quels sont les individus de religion israélite. En effet, beaucoup de juifs israéliens tentent actuellement de s’infiltrer en Allemagne, dans le but non avoué de recréer un lobby puissant et chasser définitivement les nazis du pouvoir.
Que ce soit à Berlin avec la culture, ou à Francfort avec la banque, une communauté juive se reforme en Allemagne, quelques synagogues réapparaissent ici et là. Normalement, il ne devrait plus y avoir de problèmes, les Allemands étant devenus à la fois opulents et démocrates.

 

 

Inauguration d’une tortue de guerre aux chantiers navals du Havre. « Du boulot pour six mois », nous confie le leader de la CGT locale. Qui ajoute : « Pourvu que ce gouvernement d’enculés n’empêche pas la marine chinoise de nous acheter ces tortues de combat ! On a des familles à nourrir et l’autre bouffon là-haut il en a rien à braire il manque de rien ce gros bâtard avec tout ce qu’il nous pique  ! »
Propos totalement excessifs et inconvenants que nous ne soutenons évidemment pas. Mais on ne doit jamais oublier que le peuple travailleur paye toujours, au final, les pots cassés des décisions politiques de ses dirigeants. Les expériences, comme avec Mengele, c’est toujours les mêmes qui font les cobayes.

 

 

Voici Miss America 2014. Pas mal, non ? « Say no to racism », semble lancer la demoiselle (enfin on espère). Mais on peut quand même dire merde à SOS Racisme ? On remarque que depuis 30 ans, il y a toujours eu une association « humanitaire » pour nous faire chier et nous empêcher de dire des choses qui nous paraissent vraisemblables. Il faudra peut-être un jour remplacer humanitaire par son vrai sens.

 

 

Cette salle de bain asiatique est un modèle d’économie écologique et de respect de la niche environnementale. Certes, il n’y a pas la place pour mettre un petit canard jaune et s’amuser, mais on ne peut pas contenter tout le monde. Bientôt, nous serons neuf milliards sur cette planète, puis douze, puis vingt, et il faudra attendre que les Chinois aient pris leur douche pour qu’on prenne la nôtre. Putain de voisins. Partager, c’est ce qu’il y a de plus dur, surtout si on est du côté des nantis. Apprendre à posséder moins c’est ça, le vrai sens de l’humanité.

 

 

Alors eux ils font pas semblant de se déguiser pour mardi-gras. Les Indiens ont la fête à Ganesh, le dieu éléphant, symbole de sagesse et d’intelligence ; nous on a la fête à Neuneu, le dieu des bourrins qui se gavent de bières et de gaufres. Notre civilisation, c’est vraiment la meilleure !
Sauf qu’une civilisation, ça se juge sur sa durée, et que pour l’instant, la bande à Ganesh nous met 3000 ans dans la gueule.

 

 

C’est la grande mode actuellement. Les Bangladeshiens, ce peuple farceur et fantaisiste, adorent changer de coupe tous les deux ou trois jours. Voici la dernière trouvaille de Ropinder Darmesh Drupad Dinabandhu, une sorte d’iroquois rasta expansé à mèches courtes bio sur les côtés. Le problème, c’est qu’il faut tenir le brushing avec la main, tout en faisant gaffe à ne pas se noyer.
Car le pays est régulièrement inondé : d’un côté les Bangladais ont trop d’eau, et une eau turbulente ; de l’autre, pas assez d’eau potable. On leur souhaite de trouver le juste milieu.

 

 

Woody, très inspiré, écrit à son petit ami de huit ans. L’avantage d’être une star, c’est qu’on se situe au-dessus des lois. Parfois tellement au-dessus qu’on oublie qu’il y a des lois, auxquelles les êtres inférieurs s’astreignent. Alors, il arrive que la Loi, qui est polie et quelque peu obséquieuse, frappe doucement à la porte et demande gentiment des comptes.
Chacun l’aura compris : il n’y a pas une, mais deux justices. Une lente pour les forts, une rapide pour les faibles.

 

 

Le jeu des boites, acheté à prix d’or à Arthur – l’humoriste qui paye son public pour rire –, fait un tabac au Guatemala. Un des cercueils contient des dollars, tous les autres des cadavres criblés de balles. Le joueur qui ouvre un cercueil à cadavre doit l’enterrer dans son jardin à mains nues. Sinon, il devient américain !
Le Guatemala, ce pays descendant des Mayas, est pétri de violences. Longtemps terrain de chasse politique des États-Unis et économique de la United Fruit, il se remet lentement d’une guerre civile atroce qui a éliminé 200 000 Mayas. Le jeu des boîtes n’est pas terminé.

 

 

Les JeSuisCharlie aiment se faire chier sur la gueule, et défiler avec ceux qui les censurent et les exploitent. On applaudit le tour de force. Pour sortir du cercle infernal de la propagande, voici deux détournements facétieux : JeChieSurLui, et JeFuisCharlie.
À propos, pourvu qu’on n’apprenne pas que le slogan JeSuisCharlie a été déposé une semaine avant les attentats ! Sinon Le Monde et Libé vont encore nous traiter de complotistes.

 

 

En Angleterre, la tradition veut que la reine pétée du matin au soir et son idiote de fille défèquent en souriant dans une sorte de char rutilant, la Cacamobile. Les Anglais, friands de mondanités, et aussi d’humour scatophile, applaudissent à rompre sur le passage de ces chiottes roulantes, oubliant ainsi un peu le chômage à 50 ou 60 £ la semaine, les salaires d’épicier sikh de et les frasques des escrocs cosmopolites de la City. Y a bon le tiers-monde britannique !

 

 

Accusé par Bibi Netanyahu de l’avoir réveillé pendant sa sieste, ce volcan palestinien sera bombardé dans l’heure par l’aviation israélienne. L’opération de représailles, baptisée « Colère du Premier ministre », sera terminée à la fin de la journée, sauf si « une intervention terrestre s’avère nécessaire », ajoute le porte-parole de Tsahal, dont tous les bons journalistes français ont le 06.
Il y a des régimes comme celui de l’Union soviétique qui, à leurs débuts, ont dû tellement batailler contre les agressions extérieures, qu’ils sont devenus presque logiquement paranoïaques. Et puis il y a les pays qui produisent leur propre paranoïa en produisant et entretenant un ennemi imaginaire, mais qui finit par devenir bien réel. C’est là que ça se complique.

 

 

En Espagne, les mœurs évoluent à toute vitesse. Lors de la première corrida homosexuelle, les spectateurs découvrent les nouvelles règles : le torero doit réussir à se faire encorner par le taureau. Pour les amateurs, qui sont nombreux à nous demander des détails, dont le célèbre Yann Barthès, sachez qu’une corne peut mesurer 60 centimètres.
La corrida, ça clive grave. Partisans et détracteurs sont acharnés. Chacun avec sa raison, sa cohérence, sa logique. Y aurait-il deux cohérences, dans notre monde ?

 

 

Natacha Polony est toute fière d’avoir trouvé un boulot, sa touffe de cheveux ébouriffante en atteste. Mais son papa, qui ne la quitte pas d’une semelle compensée, est moins enthousiaste. Pour lui, le monde de la télé c’est « drogue, sexe et compagnie », et même si sa fifille de 40 ans (le 15 avril) gagne désormais beaucoup d’argent (presque autant que lui), il s’avoue très inquiet par le fait qu’elle peut perdre la tête et le reste dans cet univers sans valeurs. Du coup, ce retraité envahi par l’aigreur boude à chaque intervention de Tacha, comme il l’appelle, n’hésitant pas à brouiller son discours à coups de « humpf », « bof » et autres onomatopées désobligeantes.
La télé est sans pitié : tu te crois arrivé, et soudain, sans te prévenir, la prod te colle ton PIRE prédateur sur TON territoire, et toi, tu dois sourire, et faire comme si de rien n’était.

 

 

L’image qui a choqué tout le PAF : au moment où la troublante Daphné Bürki, qui s’exhibe en tenue fort légère (on est carrément loin de la burqa là) pendant son émission Le Tube (qui devait initialement s’appeler L’Entube), lance son sujet sur le mystérieux journal Le Monde, une image terrible apparaît. Celle d’un otage juif qui lève les mains, probablement mis en joue par un propalestinien au cerveau malade lecteur du nauséabond site E&R et abonné aux spectacles de l’ignoble Dieudonné. Une image terrible, qu’on aimerait ne plus jamais revoir, même au ralenti, pendant que cette gourgandine de Daphné se gratte le cul ! Le CSA a immédiatement réagi, en exigeant que Daphné parte immédiatement à Auschwitz par le premier train (malgré la grève), pour un voyage de « reprogrammation mentale ». La bimbo inconsciente du Tube s’en sort bien : le boulet du Merkava n’est pas passé loin ! Remarquez, sur la photo au second plan, lorsque le juif est menacé, tout le reste de la rédaction, probablement antisémite, regarde ailleurs.
Chaque jour, en lisant la presse, on se demande comment les journalistes de ce canard prestigieux peuvent encore arriver à croire que la grande banque et le grand patronat ont sauvé la maison. Au moins, si ils renommaient leur journal La Parole sioniste, ce serait plus clair.

 

 

La Chinetoquie, c’est un peu la décharge de l’Amérique. Ceux qui croient que l’atelier du monde gagne plein de fric, se trompent ; la Chine produit, mais à faible marge : 2ème PIB mondial, mais 121ème PIB par habitant ! C’est-à-dire un marché intérieur faiblard. Les États-Unis, c’est l’inverse : ils produisent de la marge, et de la grosse. Le cash chinois ne sert à rien, puisque avec leurs dollars pourris, ils doivent acheter les matières premières qui leur manquent pour continuer à faire le sale boulot à bas prix pour les pays riches !
Idem avec les pétrodollars de l’Arabie saoudite, qui finissent en gigantesques contrats d’armement (dont celui à 20 milliards de dollars signé en 2007 sur 10 ans avec les pays du Golfe… et les 30 milliards d’aide militaire accordés à des Israéliens jaloux sur la même période) parce qu’il faut bien se défendre contre… l’Iran, cet épouvantail du Golfe qui arrange bien les affaires des États-Unis ! Le Grand Satan perse, si c’est pas un calcul commercial tordu de l’Oncle Sam… Ce genre d’analyse renversante, mais néanmoins éclairante, tu la trouveras pas chez Bernard Guetta, le géopoliticien (pour enfants) de France Inter, heureux lecteur d’E&R !

 

 

La radio Rire & Chansons, c’est colossale rigolade à toute heure. Ici, nous découvrons le bonheur des trois animateurs qui ont bénéficié d’un voyage gratuit à Marrakech, la ville où Djamel Theuriau a imposé son festival du rire pour les riches franco-marocains. Nos trois compères semblent bien s’amuser !
Quant au Maroc, c’est l’un des pays pauvres les plus consommateurs d’armements. Entre autres, le Roi a lâché 580 millions d’euros pour deux satellites d’observation français en 2013. Pour surveiller qui ? Leurs voisins algériens tentés par l’islamisme ? Les cellules djihadistes du nord du pays ? Par crainte de la constitution d’un califat maghrébin ? Citons Le Figaro, toujours bien informé sur les questions militaires (on se demande bien comment) :

« Pour Jean-Yves Le Drian, les opérations militaires “nombreuses, difficiles” dans lesquelles la France est engagée, notamment en Afrique, “font pleinement partie de cette dynamique” des exportations, en démontrant “la puissance et la fiabilité” du matériel issu de l’industrie de défense. »

C’est nous les plus gros buteurs d’islamistes dans le monde, cocorico !
Oui mais fais gaffe à tes arrières, andouille.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1134298

    La troublante Daphné Burki
    HAHAHAHAHAHAHAHAHA

    Vous m’avez tué les gars !!!!


  • #1134363

    Des passages excellents, j’ai bien ri !


  • #1134366
    le 05/03/2015 par Gerard John Schaefer
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    J’ai vécu des situations où rire évite un bain de sang.

     

    • #1134910

      +100000000

      Sauf que dans un monde de beaufs la majorité voudrait toujours violenter son prochain.
      C’est triste, mais c’est la pourriture humaine hélàs bien réelle et omniprésente


  • #1134456
    le 06/03/2015 par le portos
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    Bravo, mais je vais chipotter allez : la photo de tauromachie c’est une spécialité typiquement portugaise, la "pega", où 7 ou 8 tarés je sais plus immobilisent à mains nues le taureau, pour le relâcher ensuite. Un grand moment de bravoure (et de virilité pour le 1er qui porte le bonnet !!!) toujours applaudi et où la bête peut ENFIN rendre la monnaie de sa pièce aux bonhommes sans souffrir.

    Pour finir à noter que la mise à mort est interdite au Portugal, le taureau est évacué de l’arène à la fin par un troupeau de vaches (véridique !).

    Voilà pour chipotter donc. Après je suis pas fan des jeux du cirque mais c’est un autre debat.

     

    • #1134511
      le 06/03/2015 par Orcinus Orca
      Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

      Bien d’accord pour la corrida portugaise, un superbe spectacle sans picadors ni mise à mort.
      entre la corrida à cheval et la course de vaches landaises

      Ils finissent rarement à huit d’ailleurs...


    • #1134593
      le 06/03/2015 par JEAN MARIE
      Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

      Sauf que si on regarde bien la photo, les PICADORS sont quand même passés par là...


  • #1134534

    Les photos m’ont donné envie d’aller faire un tour sur wikipedia pour en savoir plus sur N. Polony.
    ça c’est l’officiel : http://fr.wikipedia.org/wiki/Natacha_Polony

    En cherchant un peu plus on tombe sur ça : http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Natacha_Polony

    Apparemment on est sûr de rien concernant ses diplômes, ses origines , .... à fouiller


  • #1134556
    le 06/03/2015 par tontonremi
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    un bon rire vaut un bon steak
    c’est pourquoi je suis devenu végétarien et non pas à cause de théories gauchisto-boboistes tafiolesques.

    E&R : le seul club où l’on commence par se foutre de notre propre gueule !


  • #1134584

    Le slogan "Je suis Charlie" déposé une semaine avant les attentats ??
    Euh... j’ai des doutes là !


  • #1134615
    le 06/03/2015 par gainsbar75
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    Merci ER, je me suis bien marré.


  • #1134627
    le 06/03/2015 par skawiwen
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    On retrouve un petit air d’Hara Kiri , super lé déconnade et la dérision , on peut rire de tout et avec n’importe qui !


  • #1134677
    le 06/03/2015 par Jojo l’Affreux
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    L’initiative est sympathique.
    Par contre le volcan palestinien en réalité c’est une expérience soviétique qui a mal tourné au Turkménistan : en installant un forage de prospection de gaz, ils ont tout fait explosé et après avoir tenté de l’éteindre un bon moment, ils ont finit par renoncer. Ça brule depuis plus de 40 ans ! C’est loin de la civilisation mais les Turkmènes qui ont une voiture vont y passer le week-end et faire des barbecues, ça attire aussi les rares touristes du pays : tout le monde se demande quand ça va s’éteindre ! A l’endroit où se tient le mec on ne peut pas rester plus de 2 minutes tellement ça chauffe.
    Darvaza, la porte de l’enfer : http://fr.wikipedia.org/wiki/Darvaza
    Sacrés soviétiques !


  • #1134778
    le 06/03/2015 par Athéna
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    Ouais...la tauromachie... les picadors sont bien là, et en plus, les cornes semblent avoir été coupées au bout, quel courage ces mecs ! ce taureau-là ne s’en sortira pas, dommage !


  • #1134794
    le 06/03/2015 par Ravenor
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    Concernant les warturtles je doute que le tribunal de Lahaie (Brigitte) tolère ces armes de destructions biologiques.


  • #1135072

    Le coq français chante mieux les deux pieds dans la merde ! Merci magnifique article :)


  • #1135615
    le 08/03/2015 par océania
    Pourquoi l’homme aime-t-il déconner ?

    Apprendre à posséder moins c’est ça, le vrai sens de l’humanité.

    Il faut avoir accumulé un bien conséquent pour évaluer son propre détachement vis à vis du matériel. Les victimes du mimétisme n’en auront jamais assez alors que la véritable élite de notre humanité se trouvera tentée d’en céder une part à moins bien loti.
    A noter qu’on peut faire la même chose par transmission du savoir sans en perdre une miette : d’où la supériorité de la connaissance du monde sur les biens de ce monde pour l’homme de bien qui se respecte.


  • #1136203

    Sans "déconner"

    Étymologiquement, on dit sortir du sujet...


  • #1137362

    Quelle est la source du depot de la marque "Je suis Charlie" ?


Afficher les commentaires suivants