Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

Alain Soral est à nouveau poursuivi devant la 17ème pour contestation de crimes contre l’humanité, mais cette fois c’est pour les écrits de Damien Viguier, son avocat : des conclusions publiées sur le site d’E&R. Étant poursuivi également, Maître Viguier ne pourra donc pas assister son client dans cette affaire. Les conclusions incriminées avaient été prises pour la défense du pastiche de Charlie Hebdo, « Shoah où t’es ? », en réponse aux arguments de la LICRA qui voyait dans savon, cheveux, chaussures et abat-jours « les symboles de la Shoah ».

 

Je suis personnellement poursuivi du chef de contestation de l’existence de crimes contre l’humanité, pour un extrait de conclusions qui avaient été publiées sur le site d’Égalité & Réconciliation. Je ne sais pas ce qui m’est reproché exactement ; on trouvera ci-dessous le passage extrait de mes conclusions qui figure dans la citation. L’écrivain Alain Soral est mon co-prévenu, poursuivi lui aussi pour mon écrit, puisqu’il est tenu pour directeur de la publication du même site.

J’avais déposé ces conclusions devant la cour d’appel de Paris précisément pour la défense d’Alain Soral, au sujet d’un dessin publié sur le site d’E&R. Intitulé « Shoah où t’es ? », ce dessin représentait, en Une d’un fictif Chupztah Hebdo, Charlie Chaplin entouré d’une savonnette, d’un abat-jour, d’une chevelure et d’un soulier de cuir, posant la question « Shoah où t’es ? », avec en titre « historiens déboussolés ». Il s’agissait d’un pastiche de la Une de Charlie Hebdo parue juste après les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 et représentant le chanteur d’origine rwandaise Stromae, orphelin d’un père mort durant le conflit et auteur de la chanson « Papa où t’es ? », situé au beau milieu de membres décharnés et demandant précisément « Papa où t’es ? ». Cette affaire est actuellement devant la cour de cassation.

Chaussure et cheveux font référence aux lieux de mémoire organisés comme des lieux de pèlerinage. On y met en scène des amoncellements de ces objets, afin de frapper les imaginations. Au Musée de l’Holocauste à Washington la légende du tas de chaussure dit : « We are the last witnesses ». La coupe des cheveux se pratique dans tous les lieux de concentration et s’explique par l’hygiène, sans laquelle les parasites et la vermine tels les poux prolifèrent, véhicules de virus comme le typhus, synonymes de maladie et de mort. Sur l’histoire de ces cheveux, lire Robert Faurisson, « Les cheveux d’Auschwitz ». La récupération des chaussures est normale : en temps de pénurie tout est recyclé. Savon et abat-jour font référence à la propagande de guerre. Au procès de Nuremberg les ennemis de l’Allemagne vaincue sont allés jusqu’à accuser les Allemands d’avoir produit du savon avec de la graisse de juif, et d’avoir confectionné un abat jour de peau juive. En fait de peau, il s’agissait de cuir de chèvre ou maroquin (expertise demandée par le Général Lucius Clay) ; quant au savon, lire Robert Faurisson, « Le savon juif ». Et Raul Hilberg, La destruction des Juifs d’Europe, Fayard, 1988, page 837, note 27 : « La rumeur relative au savon semble avoir été particulièrement insistante. (…) La rumeur du savon se perpétua même après la guerre. Des savonnettes, qui auraient été confectionnées avec la graisse de Juifs morts, sont conservées en Israël et par Yivo Institute de New York. » Georges Wellers voyait dans le savon « le produit d’une lugubre imagination sans aucun fondement, née au milieu des horreurs des camps ».

Une audience relais est prévue devant la XVIIème chambre correctionnelle, au nouveau Palais de Justice de Paris, le 12 septembre prochain à 13h30 (j’y serai par nécessité professionnelle, ayant ce jour-là à assister un client). Et le 7 novembre auront lieu les plaidoiries.

Damien Viguier

 

Damien Viguier, avocat ou délinquant ?

 


Retrouvez Alain Soral et Damien Viguier
dans le Cycle de formations E&R saison 2018-2019 :

Alain Soral – Sociologie profonde
Date limite d’inscription : 15 septembre 2018

 

Damien Viguier – Droit civil
Dates limites d’inscription : 15 septembre 2018 (Paris), 17 septembre 2018 (Grenoble),
19 septembre 2018 (Genève) et 22 septembre 2018 (Lyon)

 

Cliquez sur l’affiche pour télécharger le livret pratique des formations

En lien, sur E&R :

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre E&R et Alain Soral :

Sur la soumission des institutions françaises au pouvoir sioniste,
chez Kontre Kulture :

 






Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2038143
    Le 7 septembre à 23:23 par Dam Ned
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Courage Maître Viguier, vous faites honneur à la justice. Nous tous qui venons ici vous apporter notre soutien, si un seul instant nous pensions que vos actions soient immorales ou dangereuses, nous n’hésiterions pas à vous le faire savoir. Voyez tous ces Français qui vous encouragent à continuer votre combat, cette confiance qu’ils vous accordent est méritée. Force à vous !

     

    Répondre à ce message

  • #2038193
    Le 8 septembre à 01:46 par goy pride
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Je suppose que jusqu’à aujourd’hui Damien Viguier était protégé par le respect qu’il inspire auprès de ses pairs et de la magistrature en générale. Sa puissance intellectuelle, ses compétences et son érudition concernant tout ce qui touche au droit (histoire, philosophie...) devaient être reconnues et respectées dans son milieu...mais les intérêts oligarchiques étant ce qu’ils sont la pression doit monter pour tenter de le neutraliser...

     

    Répondre à ce message

  • #2038197
    Le 8 septembre à 02:08 par fajs
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    La couv. de "Charlie" [ « Papa où t’es ? » ] est indécent et injurieux envers le massacre du Rwanda .
    Et c’est vrai, le dessin "Chupztah Hebdo" parodie le dessin de "Charlie Hebdo" . Il le parodie dans l’outrance pour le pointer du doigt et démontrer son indécence .
    Il faut faire le procès du premier dessin ! !
    « Papa où t’es » ? cela sonne comme « empapaouter » .
    Charlie Ebdo est-il le seul autorisé à faire dans l’immonde et l’ordure ?
    La compétition est elle interdite aux autres dessinateurs ?
    [ la savonnette et la lampe en peau de chèvre participe de l’outrance et il y en a presque autant dans le premier dessin ]
    A contrario, le fait de perdre un procès est-il le signe d’avoir gagné la course ?
    _

     

    Répondre à ce message

    • #2038724
      Le 8 septembre à 21:54 par rico
      Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

      "[...] parodie le dessin de "Charlie Hebdo" . Il le parodie dans l’outrance pour le pointer du doigt et démontrer son indécence.
      Très juste.

       
    • #2038822
      Le 9 septembre à 03:33 par fajs
      Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

      Ils s’attachent aux détails du 2eme dessin ( la parodie "Chupztah Hebdo" ) . Il faut oublier tous les détails du dessin et il faut les renvoyer sur le fond :
      [ le sens du 1er dessin ( la couv. de "Charlie Hebdo" ) ] ; et son dessein !
      Le dessinateur de la parodie/réponse "Chupztah Hebdo" à gagné la compétition !
      [ Bon, curieusement ceux qui relaient sont puni ]
      Temporiser sur des détails oui ! mais avec l’expertise comparé des DEUX DESSINS ! !
      _

       
  • #2038204
    Le 8 septembre à 03:07 par Pas sur ce coup là, désolé.
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Franchement, je peux pas trop en dire pour des raisons de vie privée, pas la mienne mais de celle dont je vais vous raconter ce qu’elle m’a dit d’autant plus qu’elle est mineure mais je vous assure que c’est vrai. Bref, j’ai une nièce, dans une école privée , dont la prof d’histoire a passé 3 mois, donc un trimestre complet, à leur parler de la shoah ... je peux vous dire que quand j’ai entendu ça, heureusement que j’étais assis. Donc je compte bien en parlé à son père puisque cela n’a pas eu l’air de le déranger plus que ça mais au bout d’un moment, trop c’est trop. On en peut plus de cet endoctrinement des gosses entre la 6ème et la 3ème qui se font bourrer le crane avec cette histoire qui commence vraiment à nous péter les noisettes pour rester correct mais moi j’aurai demandé un entretient avec la prof et le directeur dès que je l’aurai appris. Je comprend pas là ....je sais pas où on va mais c’est juste insupportable et en plus dans une école privée putain !

     

    Répondre à ce message

    • #2038262
      Le 8 septembre à 09:32 par awrassi
      Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

      Les "envahisseurs" se sont infiltrés partout, jusque dans les draps des rois. Dans une "école privée", c’est presque normal, vu que les écoles privées sont nées avec Jules Ferry, le chantre des francs-maçons !

       
    • #2038314
      Le 8 septembre à 12:03 par Rocio
      Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

      Je n’ai pas mis ma fille dans l’école privée à côté de chez moi car en allant sur le site internet de celle-ci j’étais consternée : multiculturalisme et schoa à la louche ! Pire que dans le public ...

       
    • #2038440
      Le 8 septembre à 16:05 par Paul82
      Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

      Vous avez bien fait @Pas sur ce coup là, désolé.
      Il est temps que les parents (ou tuteurs) se bougent un peu. Ne pas rester dans la passivité, sur la chounia comme sur d’autres sujets.

       
  • #2038209
    Le 8 septembre à 04:03 par Mojazz
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Nous sommes avec vous ! Soral ,viguier , courage ds ce monde qui part vraiment en sucette !! La vérité triomphera un jours merci à vous, vous êtes des lanceurs d alertes très courageux et droit ds vos bottes ds un système totalement pervertie et larbins de l oligarchie mondial ....citoyens ! Ouvrez les yeux ,eteignés vos telechoches et regardez par la fenêtre ce qu il se passe ...c est grave !!

     

    Répondre à ce message

  • #2038225
    Le 8 septembre à 07:17 par espritos
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Mon instinct m’indique que si il y a une accélération des divers procédures sur soral et donc maitre viguier , cela est dut non pas à cette affaire qui sert de prétexte , mais a d’autres dossiers tel la loi Schiappa et qui soutien le gouvernement Macron ?
    Ce qui rend spécifique Soral c’est sa critique qui englobe le positif et le négatif qui s’est construite et renforcer, alors que le restant du troupeau a une critique qui est en permanence alimenté par les politico-médiats depuis qu’il est bébé , résultat : le troupeau n’est pas idiot mais sa critique qui est un outil de la construction du bon sens n’a jamais évolué , expliquant ce coté naif voir nier la réalité .

     

    Répondre à ce message

  • #2038247
    Le 8 septembre à 09:04 par Enki
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Se faire passer pour d’éternelles victimes, des persécutés, provoquant même la shoah, la mettre en scène, entretenant sa mémoire, la sacralisant, la déifiant, n’est-ce pas reprendre, la Passion et la fonction du Christ en s’assimilant à Lui, pour s’y substituer et l’imposer au monde par le faux-vrai toujours masqué ? Du frelaté. De la fausse-monnaie, le CAC40 trafiqué, comme du faux-whisky comme les faux-vaccins, comme les fausses-vraies doctrines, le sophisme ... L’apparence du vrai pour vendre de la camelote à tous les étages du commerce.

    Avaler, copier le Christ, pour mieux Le dévitaliser.

    Par la « Conjuration antichrétienne » menée depuis des millénaires et la déchristianisation subversive des peuples par le règne de la marchandise et du commerce, ces Marchands du Temple ont exécuté l’oeuvre massive de destruction. Ils veulent récolter les fruits du Royaume : ils sont amers .... et ça ne leur convient évidemment pas ! Eh oui. L’Évangile selon Thomas évoque cet aspect.

    Le Temple est notre corps physique, mental, émotionnel, et éthérique. Il se prolonge dans notre famille, nos productions, nos institutions, notre pays, notre terre, nos racines. Ces dimensions- là sont consubstantielles à notre existence, manière de vivre et espérance s. Ils le savent. Le Christ-Vivant est partout.

    Nuremberg signe l’imposture et le retournement. Ce procès historique a été utilisé pour abolir, subvertir les fondements de l’esprit du Droit romain et la pensée de la Raison grecque. Ainsi, depuis diffuser sournoisement, une pensée floue, mensongère, vrais mensonges et fausse vérités. Ils en vivent donc.

    « Au dessus, c’est le soleil » : il n’y a rien au dessus du tabou que constitue la shoah à part le soleil. Tiens, justement Lui !

    Désormais, leur ennemi : le Soleil

    Voir du côté de la physique quantique des particules élémentaires : elles ont aussi de la mémoire.

    Luc 13

    27 Et il répondra : Je vous le dis, je ne sais d’où vous êtes ; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d’iniquité.  

    28 C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors.

    29 Il en viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi ; et ils se mettront à table dans le Royaume de Dieu .

    Les sempiternelles lamentations sont d’ores et déjà devenues inutiles. Le mur s’effrite avant effondrement pour cause de particules.

     

    Répondre à ce message

  • #2038361
    Le 8 septembre à 14:25 par Bennalla
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Il faut en profiter pour médiatiser l ’ événement en demandant à Dupont-Moretti de défendre nos serviteurs, en plus d’être sévèrement burné et d’être un as dans l’art de l’acquittement, il est celui qui avait écrit à BHL qu’il était une pompe à merde.... c’est direct la quenelle olympique !!

     

    Répondre à ce message

    • #2038477

      Quand vous avez entendu DM dans les grandes gueules vous savez qu’il n’y a rien à espérer de lui. Si il insulte BHL c’est uniquement car ce dernier s’en était prit à lui personnellement :/

       
  • #2038725
    Le 8 septembre à 21:56 par rico
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Ce qui serait drôle, c’est que ce soit l’utilisation du mot "légende" (3ème ligne) qui soit reprochée :).

     

    Répondre à ce message

    • #2038836
      Le 9 septembre à 05:13 par Florian Geyer
      Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

      Avocat général de province en retraite dans 2 ans , je suis sidéré ! Nous vivons vraiment sous la dictature de la bourgeoisie versaillaise et de la pensée unique !
      Il existe depuis toujours une immunité du prétoire que je respecte aussi bien quant aux écritures qu’à l’oral même si j’ai eu beaucoup d’ennuis suite à mes propos à l’audience du fait de plaintes d’avocats du banditisme . Ma hiérarchie s’est contentée de me faire "les gros yeux" sans jamais oser m’envoyer devant le conseil supérieur de la magistrature face auquel avec mon avocat , nous aurions mis le souk , ce que ma hiérarchie redoutait par dessus tout .
      Solidarité avec Soral et Me Damiens !. J’adhère à E&R !

       
  • #2039616
    Le 10 septembre à 16:57 par Aymard de Chartres
    Poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

    Les conclusions déposées ou exposées dans l’enceinte d’un tribunal bénéficient au titre de la loi d’une d’une immunité professionnelle à caractère juridique, sauf si le Président estime d’abord à l’occasion de l’audience que lesdites conclusions excèdent le cadre de la légitime défense, puis ordonne au greffier de bâtonner les termes ou expressions jugés par lui comme étant excessifs, outrageants, insultants ou calomnieux et précise que son auteur pourrait en répondre ultérieurement en accordant à la partie concernée l’autorisation d’entreprendre le cas échéant des poursuites pénales in rem et in personam.

    Bien évidemment, si lesdites conclusions venaient à se retrouver dans un espace public autre que celui du tribunal, la protection dont elles bénéficiaient, au titre de l’immunité judiciaire de l’avocat, tomberait comme si elle n’avait pas existé.

    Toutefois, il est aisé de démontrer que cette dernière proposition interprétative de la loi garantissant l’immunité judiciaire aux auxiliaires de justice agissant dans le cadre de leur fonction à l’occasion de la défense de leurs clients et dont les limites sont bornées par le tribunal de céans disposant à cet effet de larges pouvoirs discrétionnaires de police (qu’il n’a usé à aucun moment de la procédure, ni même à l’occasion du jugement) est tout simplement abusive ou excessive au regard de la volonté du législateur qui a entendu apporter une protection effective à l’égard des avocats en leur permettant d’assurer concrètement et largement la défense des justiciables, et ce, par les moyens qu’ils jugent utiles et qu’ils peuvent exprimer librement, sans crainte et sans désemparer.

    Je peux aider si vous le souhaitez.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents