Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Santa’s husband, le livre pour enfants dans lequel le Père Noël est noir et gay

Il faut être totalement abruti par l’intoxication des médias christianophobes pour rejeter à ce point Noël et pour appeler « conspirationnistes d’extrême droite » les simples tenants de la tradition féérique que les enfants aiment tant.

Mais quand on voit qui embauche Konbini... Hugo Clément, le grand journaliste de Yann Barthès qui a vu le convoi présidentiel de Macron attaqué au Burkina !

 

 

- La rédaction d’E&R -

 


 

Alors que chaque année Noël est au cœur de vifs débats politiques aux États-Unis, la sortie de ce livre fait l’effet d’un pavé dans la mare.

 

Aux États-Unis, les conspirationnistes d’extrême droite estiment que la gauche mène une « guerre contre Noël », notamment à travers la banalisation de l’expression « Happy Holidays » (« Joyeuses fêtes », qui n’est pas spécifiquement chrétien, ce qui lui donne un aspect inclusif), au détriment de « Merry Christmas » (« Joyeux Noël »).

Une théorie dont l’un des adeptes n’est autre que Donald Trump, qui avait évoqué le sujet pendant sa campagne :

« En allant dans certains magasins, on ne voit pas le mot “Noël” une seule fois. Toutes les pancartes disent “Joyeuses fêtes”. Moi, je dis, “Où est passé Noël ?”, et je dis à ma femme de ne pas aller dans ces magasins… Moi, je veux voir le mot “Noël”. »

Cette année, le président américain a en outre décidé de se débarrasser des « Season’s Greeting » (« Bonne fin d’année ») souhaités par la famille Obama sur les cartes de vœux de la Maison-Blanche. Il leur a préféré l’expression « Merry Christmas and a Happy New Year » (« Joyeux Noël et bonne année »). Qui se serait douté que les fêtes étaient un sujet si politique ?

Il y a quelques années, Megyn Kelly, une ancienne présentatrice vedette de la chaîne ultraconservatrice Fox, s’était également distinguée sur le sujet en tenant un discours expliquant qu’il était rigoureusement impossible d’imaginer un Père Noël noir : « Pour tous les enfants qui nous regardent à la maison : le Père Noël est blanc, c’est tout. »

 

 

À la suite de cette séquence polémique et du recrutement par le centre commercial Mall of America de Pères Noël noirs, Daniel Kibblesmith, l’un des auteurs du Late Show de Stephen Colbert, avait publié un tweet qui était devenu viral.

 

 

Traduction : « @JenAshleyWright et moi avons décidé que notre futur enfant ne connaitrait que le Père Noël noir. Si on croise un Père Noël blanc, je lui dirai que c’est son mari. »

 

[...]

Santa’s Husband raconte l’histoire d’un Père Noël noir marié à un homme blanc. Le livre nous fait découvrir la vie de M. et M. Noël, entre préparation de Noël, jeux de couple, vacances et disputes conjugales.

Lire l’article entier sur konbini.com

Les origines profondes de la christianophobie,
sur Kontre Kulture

 

Les ressorts de la christianophobie, sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Prochaine étape : Jésus femme à barbe transgenre... Qui a oublié de fermer les portes de l’asile ?!

     

    Répondre à ce message

  • #1855631
    Le 6 décembre à 16:21 par Qu’est ce qu’on se marre !
    Santa’s husband, le livre pour enfants dans lequel le Père Noël est noir et (...)

    Changeons tout ! La noire Yseult , Noire neige ,le petit chaperon noir , Sainte nuit -Noire nuit, Noèl Noir , Romeo et Sarah , Minuit yudin , petit papa shmoèl ...

     

    Répondre à ce message

  • Mes gosses ne connaissent pas le père Noël, ni ce qu’est gay , ils attendent Saint Nicolas un saint de l’Église Catholique
    Et prient le mois de la nativité de NS Jésus Christ
    Alors leurs foutaises ! dans notre village pas un noir, ni un gay, le reste c’est de la flûte de pan-pan
    Bande de cons , on se protège de vous, ici pas de télé, pas d’halloween, pas de gay-pride
    Ici des chasseurs, des paysans, des tracteurs , des familles
    Vive la France et mort aux cons

     

    Répondre à ce message

  • #1855837

    Pourquoi parler de médias christianophobes ? Pour le coup ils sont paganophobes. Père Noël, le sapin, la bûche, le solstice d’hiver etc.. rien absolument rien de chrétien là dedans mais les survivances de l’âme européenne pré chrétienne.

     

    Répondre à ce message

  • Hahaha, après le Knock d’Omar Sy on pourra sans problème effacer les bandes et déclarer aux générations futures que Louis Jouvet n’a vraisemblablement jamais existé... Be inclusive...

     

    Répondre à ce message

  • #1856120
    Le 7 décembre à 11:27 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Santa’s husband, le livre pour enfants dans lequel le Père Noël est noir et (...)

    Quand j’étais petit, Noël, c’était un p’tit moment magique.

    On aime bien se raconter des histoires, croire en tout un tas de conneries.
    Mes parents habitaient un immeuble où on a avait pas de cheminée, dans l’appart’...
    Techniquement, ça correspondait pas trop au conte.

    C’est à partir de là que j’ai commencé à douter de plein de trucs.

    Mais je me souviens, les vitrines des Galeries Lafayette, dans les années 80, c’était merveilleux, hyper chiadé, des décors de paysages, des scènes animées, t’en prenait plein les yeux, le nez collé au carreau, ceux qui avaient réalisé ça, ils y croyaient, c’était toute une féérie, mieux que les putes à Amsterdam.

    Rambo 2, c’est le meilleur film du monde, et t’as envie d’être comme Stallone, à niquer les méchants en hélicoptère.
    Et pis ensuite, tu te rends compte qu’il mesure 1m60, et que ce sont les montagnes hollywoodiennes...

    Noël, c’est un peu ça, tu veux bien y croire, c’est sucré, c’est joli, mais tu sais que c’est du flan.

    Lorsque tu es gamin, le monde a l’air immense, et t’es prêt à gober n’importe quoi.

     

    Répondre à ce message

  • #1856145
    Le 7 décembre à 11:52 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Santa’s husband, le livre pour enfants dans lequel le Père Noël est noir et (...)

    Je ne suis pas raciste, parce que c’est une arnaque, ni auteur, ni victime.

    Mais le Père Noël est Blanc.
    C’est un vioque, avec une barbe, Blanc, habillé en rouge, avec des bottes, tenue hivernale.
    Sur un traineau, tiré par des rennes, et il fait le tour du monde en une seule nuit -il s’est préparé toute l’année- pour distribuer des cadeaux aux petits nenfants.

    Les rennes, ils viennent de Scandinavie, c’est pour ça.
    T’as déjà vu des rennes, dans la savane, dans la pampa, dans la jungle ?

    Dans la savane, t’as le lion qui baise la lionne, et il lui ruine bien les côtes, la salope.
    Elle est déployée, offerte aux coups de reins, et elle le griffe, elle le mord au cou, elle tente de l’égorger, mais lui, il se vide lentement les couilles, et tous les autres animaux dans le paysage mouftent pas, on entend que les feulements de l’honorée.
    Il faut que ce soit un jeune lion, hein...
    Le vieux, il meurt tout seul, il se fait racketter, il se branle en rêve sur la jeune lionne.

    Donc, rien à voir avec Papy Noël et ses cadeaux.
    Non, il fallait le dire.

     

    Répondre à ce message

  • "On" prépare le terrain pour le Père Noël pédophile. Il a déjà pas mal de caractéristiques "positives". Il ne s’intéresse qu’aux enfants prépubères. Il les couvre de cadeaux achetés "on ne sait pas où, ni avec quel argent, ni surtout pourquoi".
    Dans les grands magasins, il adore se faire prendre en photo avec eux sur ses genoux et ne réclame aucun rétribution monétaire pour ça.
    Il leur fait des bisous non sollicités. Les parents rient jaune, alors que les enfants sont ravis.
    Le bonhomme est suspect. D’ailleurs l’expression populaire "le Père Noël est une ordure" est assez connue.

     

    Répondre à ce message

  • Ce qui nous assassine ici c’est l’ignorance crasse, à commencer par celle de Megyn Kelly qui offre pour le coup, en bonne WASP au cerveau étriqué, le bâton, pour que se fasse battre la tradition par les illuminés séculiers, « à l’ouest ».
    Et de s’en trouver avec le Père Noël de la surenchère, en cadreau au pied du sapin. Idiote ignorante !
    On négligera les paiennes Saturnales et les cadeaux offerts aux enfants de l’époque pour n’en retenir que le fil conducteur christique, s’il en est : la fumeuse descendance du Père Noël (détesté parfois des croyants pour son aspect contemporain mercantile) qui emprunte, pour s’inscrire dans la continuité, et à Saint-Nicolas dans un premier temps, et aux offrandes faites par les Mages au glorieux bambin, fondateur du mythe, dans un second.
    Or, si Balthazar n’est pas le Mage, noir, africain, Melchior l’Indien au faciès asiatique et Gaspard le Perse aux cheveux grisonnants, je veux bien me faire moine (de ceux qui acceptent la mixité non chaste) pour remettre dans le droit chemin à l’aune d’une acèse inflexible et expiatrice, au sein du monastère, les brebis égarées comme Megyn Kelly, pour leur faire toucher du doigt l’utile concupiscence à son paroxysme, afin de calmer leurs ardeurs de vierges effarouchées, par ce que les Mages, avaient déjà, en leur temps, réussi à rassembler en cheminant à la ferveur de quelque réconciliation.

    Ded Moroz le russe (et sa petite-fille) comme Moș Gerilă le roumain étant d’ailleurs les parfaites répliques laïques de ce de continuum. Pas sûr, en revanche, que ces deux derniers se révèlent de la jaquette.

     

    Répondre à ce message

  • Une chose est certaine, le père noël descend par la cheminée .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents