Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une "justice" française antinationale et antisociale

Retour à l’Ancien Régime où les fils du peuple ont toujours tort

Pendant que deux militants nationalistes sur trois se faisaient massacrer par une justice aux ordres du pouvoir socialo-sioniste, la France accueillait 261 puis libérait 69 djihadistes, c’est-à-dire présumés tueurs, sur son sol. On vous laisse réfléchir une minute, en silence, sur cet état de fait. Et on reprend.

 

 

Dans le verdict du procès des « agresseurs » de Clément Méric et de sa bande de provocateurs patentés, des agresseurs qui ne faisaient que se défendre, on a tous compris que la partie politique du procès a multiplié les sentences par deux.

On le répète : il n’y a pas eu préméditation, il n’y a pas eu homicide volontaire, il y a eu un accident fatal qui a résulté des provocations continues des antifas présents ce jour-là. Les skinheads, ce nom méchant pour militants nationalistes, savent ce qu’ils risquent par rapport aux antifas dans les mêmes conditions : le double.

La dimension nationale du combat d’Esteban et Samuel a pesé lourdement dans le verdict. On a vu les déclarations complètement anachroniques de l’avocat général, évoquant les crimes nazis passés, et le positionnement hautain de la présidente du tribunal, sans parler des journalistes mainstream et de leur traitement indigne de l’information.

 

(Xavière Siméoni)

 

Et voici maintenant un des titres du journal Le Monde, qui couvrait l’événement au même titre que ses confrères :

 

 

Que veut dire ce titre ? Ayoub était convoqué en tant que témoin et chaque témoin a droit à la tribune, à une tribune, ce qui est logique dans un tribunal ! Et que dire de cette introduction scélérate :

« Il est entré souriant dans la salle, crâne rasé et tête haute. Dans un mouvement circulaire, l’homme a toisé le public. Puis il s’est présenté à la barre, en bombant le torse dans sa chemise bleu marine, une posture masquant mal son ventre de quinquagénaire. »

L’élégant « journaliste » du Monde aurait voulu que le témoin cité se taise ? Quelle preuve de partialité, de malversation et de désinformation !

« Comment réagir face à un témoin qui a décidé de se servir du tribunal comme d’une tribune ? Lui demander “un peu plus d’élégance, de courtoisie” ? »

Au moins Serge Ayoub ne s’est pas agenouillé devant toute cette mise en scène démocratiste, parodie de justice et d’équité.

D’équité, il ne sera pas question dans ce procès truqué dès le départ, dès le soir où les accusés se sont rendus à la police, sur les conseils de Serge Ayoub, justement, à qui ils avaient raconté la rixe. Au départ, personne ne savait que Clément Méric était mort.
De l’autre côté, les antifas ne risqueront rien, comme toujours. Ils étaient pourtant là pour se battre, il y avait préméditation. Conclusion : les nervis du pouvoir profond ont un permis d’agresser, de détruire et de tuer, signé par les services, qui se servent de cette violence autorisée pour trois raisons :

1- cela permet à la violence d’État de faire faire le sale boulot par des proxies ignorants 2- cela permet de disqualifier les vraies luttes sociales des travailleurs en butte à la paupérisation que le pouvoir libéral à la solde de la Banque leur impose 3- cela permet de marginaliser, de contenir et de culpabiliser la véritable résistance qui ne peut être que nationale et sociale.

D’ailleurs, ce procès de classe sent la stratification de l’Ancien Régime à plein nez : les fils du peuple ont payé – on rappelle qu’Esteban était agent de sécurité et Samuel Dufour boulanger – pendant que les fils de la bourgeoisie sont protégés : Clément était étudiant à Sciences Po, fabrique de l’élite du régime... pas si ancien que ça.

« Étrangement, ils sont tous deux végétaliens et acquis à la cause animale. N’est-ce pas étrange d’ailleurs ? On apprendra qu’en fait, c’est probablement le motif de la querelle qui a dramatiquement dégénéré, Clément ne supportant pas que des skinheads (non redskins de gauche) puissent défendre une même cause que lui. Esteban était "fiché" comme cible avec d’autres garçons et filles sur un site Antifa. La seule photo qui circule d’un Esteban souriant est prise aux côtés de militantes lors d’une manifestation pour les animaux ! On dispose par contre, de nombreuses images de Clément souvent masqué et toujours entouré des extrémistes de sa bande. Il s’opposera à la Manif Pour Tous en tenant une banderole "L’homophobie tue"... Malheureusement, le décervelage aussi ! » (Source : economiematin)

Le site economiematin rappelle que :

« Tous deux étaient fichés par la Direction du renseignement : Clément était, selon une source policière citée par l’AFP, connu comme agitateur appartenant à un groupe de militants d’extrême-gauche "qui recherchent la confrontation" avec ceux d’extrême-droite, Esteban lors d’une vérification, pour port d’un "coup de poing américain" en 2011. »

Ce fameux coup de poing américain dont l’utilisation mortelle n’a pas été prouvée lors du procès du 14 septembre 2018, ce qui n’a pas empêché les jurés de répondre « oui » à l’une des 32 questions qui leur étaient posées, en l’occurrence sur l’« arme ».

Cette justice de classe se poursuit donc à travers les siècles, et même en France, où le droit est censé être le même pour tous. Il y a donc deux droits, l’un pour les Bons, l’autre pour les Mauvais, mauvais côté de la barrière sociale, s’entend. Sauf quand des pauvres satisfont, consciemment ou pas, aux objectifs du pouvoir profond. On pense aux antifas, aux racailles et aux terroristes, qui ne risquent quasiment rien. Ils sont frères de traîtrise et de lâcheté.

La justice française bourgeoise, aux ordres du pouvoir profond – l’intouchable « noblesse » d’aujourd’hui –, a puni sévèrement deux fils du peuple qui croyaient en leur pays.

L’affaire Méric, sur E&R :

 

Qui bafoue le droit pour servir les puissances occultes ?
Lire sur Kontre Kulture

 






Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2043127
    Le 15 septembre à 22:38 par bruno
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    La défense des avocats me paraît plus que douteuse.

     

    Répondre à ce message

  • #2043167
    Le 16 septembre à 00:37 par 1977
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    Non, non, non, sous l’"Ancien Régime" le Chevalier de la Barre est condamné. Point. Barre. Ce petit con prend cher. La triangulation de cette affaire vise le roi et non le peuple. Sur E&R ce titre n’a aucun sens. Enfin je croyais... Vous avez demandé son avis à Marion Sigaut pour vérifier ?

     

    Répondre à ce message

    • #2043678
      Le 16 septembre à 20:04 par ChouanAuRoy
      Une "justice" française antinationale et antisociale

      Visiblement, chez E&R, on n’a pas dépassé la ré-éducation obligatoire de l’école de Jules Ferry (il ne s’agit pas de faire des citoyens, mais de chaque petit français, un parfait ripoublicain (à l’insu de son plein gré)). Vous propagez la révision ripoublicaine et affublez la royauté capétienne de toutes les turpitudes totalitaires engendrées par la révolution. On les dénonce chez les bolcheviques et les nazis mais on les cautionne pour la 17éme correctionnelle avec laquelle vous avez quelque problème semble-t-il. Il n’y a pas d’avenir sous le bleu blanc rouge. Seul l’azur fleurdelisé d’or ressuscitera la France. Ne parlez plus de France. Elle est morte assassinée en 1792. Tout ce que vous dénoncez (je vous suis dans l’ensemble) est la résultante de ce régime ripoublicain que vous ne remettez pas en cause.
      Vive Louis XX

       
    • #2044560
      Le 18 septembre à 10:43 par vélo
      Une "justice" française antinationale et antisociale

      A tout hasard : je crois que E&R utilise les arguments fallacieux des propagandistes républicains sur l’Ancien Régime, colportés ad nauseam, pour les retourner contre eux.

       
  • #2043173
    Le 16 septembre à 00:55 par Goo
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    Tout est dit.
    De légitime défense (d’agressés de traqués) on passe à homicide volontaire par la force non pas du CRIF quoique mais des antifas qui sont de véritables fascistes du système étatique j’insiste.
    C’est à dire que si Méric et ses comparses avaient réussi leur coup et blessé voire blessé mortellement Esteban comme il est d’extrême droite là ils auraient parlé de légitime défense et tout le monde aurait été satisfait. Constat des faits en toute objectivité et impartialité.
    C’est moi, petit rappel 24/01/16 voiture bélier et ses conséquences plus que barbares, qui m’exprime avec des CRIMINELS (de gauche et de droite, extrême gauche) non jugés par la justice à Valls/ Hollande et dont la traque RÉCURRENTE agressions physiques se poursuivent encore à ce jour et ce depuis 2014 Lyon.
    Je réitère si nous étions au temps du far west je peux vous assurez que mes agresseurs traqueurs persécuteurs criminels de tout bord étatiques et milices de civils et ce quel que soit l’âge même mineurs seraient déjà morts TOUS sans exception !

     

    Répondre à ce message

  • #2043190
    Le 16 septembre à 03:15 par A human of Zin
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    Simplement merci pour votre mise au point, et le lien vers cet article d’EconomieMatin.
    Triste journée pour tout le monde ; brutalité justicière fondée sur des motifs idéologiques et de préjugés de classe. Objectifs politiques.

    La mort de M. Méric est une tragédie en soi, c’est indéniable, comme tout homicide involontaire (qualification au grand dam du parquet qui voulait la préméditation).

    Enfin, le lien glaçant vers un site anti-fa/vegan (bienvenue aux Etats-Unis d’Europe), qui sent, rien que dans le logo, le service de renseignement à plein nez, sur la page de l’article d’EconomieMatin : fichage compassionnel et ciblage fraternel.

    Et ce sont Esteban Morillo et Samuel Dufour les méchants ?

     

    Répondre à ce message

  • #2043191
    Le 16 septembre à 03:16 par PMJLL
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    C’est l’occasion rêvée pour un avocat ambitieux et talentueux de reprendre l’affaire à zéro pour tenter d’inverser la vapeur en appel. En effet, il sera au moins sûr d’avoir une énorme couverture médiatique et en plus hostile, ce qui est bon pour une carrière d’avocat.
    Et s’il réussit, il deviendra un NOM. Evidemment la difficulté no 1 et que tous les magistrats français sont issus de l’ENM, antre satanique qui a le monopole de leur formation, et qu’ils ont tous un formatage idéologique maison identique.
    Enfin quand une décision de 1ière instance est bien tranchée, les juges d’appel n’ont pas du tout envie de faire une grosse marche arrière, surtout s’il n’y a pas de faits nouveaux, même s’ils ont bien compris qu’il y a ici tout-à-fait matière à acquittement. C’est contre les usages de la Maison.
    Xavière SIMEONI sait tout ça. C’est son passé et profil qui ont fait que cette affaire lui a été confiée. Les magistrats connaissent déjà la décision finale de presque toutes les affaires AVANT le premier jour du procès. Le procès n’est tenu que pour la "galerie" et un peu pour voir si les faits et l’ambiance générale ne viennent pas trop outrageusement contrecarrer la décision déjà prise.
    Les bandes organisées sont faites pour se tenir les coudes.

     

    Répondre à ce message

  • #2043195
    Le 16 septembre à 03:51 par Olivier_8
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    On devrait vraiment s’organiser en un réseau économique autonome ...

    D’ailleurs c’est pas seulement économiquement qu’il faut s’organiser :
    - En fait il faut appliquer l’approche BAD à travers toute la France, mettant en œuvre et en pratique une vie quotidienne nationale, et social-catholiqie dans son essence.

    En d’autres termes : le catholicisme social, dans le cadre français, et réalisé depuis et par le peuple lui-même.

    Avec l’informatique, tout ce qui est logistique, comptable, et automatique, peut être fait par des ordinateurs peu coûteux.

    Je suis convaincu qu’il ne faut pas grand’chose pour que ça marche ; juste un élément catalyseur pour lancer le mouvement et la réaction en chaîne.

    De toute façon l’État est pourri, la justice est pourrie, et la police et les forces de l’ordre en général sont pourries ... donc il n’y a que le coup d’état militaire, ou la piste que je viens d’évoquer.

    Les militaires ne feront rien : lors de la ManifPourTous, ils se sont fait cracher à la gueule et avaient, avec François Hollande, une petite fenêtre pour agir, mais ils n’ont rien fait : donc on sait désormais qu’ils ne seront d’aucun secours.

    Donc il ne reste que la voie de l’autonomie, construute par le peuple, pour lui-même, selon les règles du catholicisme social, et profitant de l’informatique d’aujourd’hui pour effectuer tous les automatismes de logistique et de comptabilité ...

     

    Répondre à ce message

    • #2043358
      Le 16 septembre à 12:44 par Damien
      Une "justice" française antinationale et antisociale

      Je suis à 200 % d’accord !!
      Alors commençons à y réfléchir, à nous organiser, à créer un réseau.
      Soyons solidaire et faisons face à toute cette mafia !
      Il suffit d un peu de volonté, du temps et du courage !
      Allons y ! Il faut tenter, qu avons nous à perdre aujourd’hui ?
      Rien ne me bouleverse autant que l etat actuel des choses sur les plans sociaux, politique..., et SURTOUT la bêtise de la plupart des citoyens endormis et totalement passifs... réagissons au moins pour nous !

       
    • #2043568
      Le 16 septembre à 17:31 par Georges 4bitbol
      Une "justice" française antinationale et antisociale

      II faut se rapprocher des sections locales d’ E&R.

       
    • #2043884
      Le 17 septembre à 08:18 par Catholique Semper Idem
      Une "justice" française antinationale et antisociale

      @Olivier_8
      Connais-tu une communauté catholique ??
      J’ai pas l’impression
      C’est très fragile, ça tourne autour d’une chapelle des religieux et des familles
      Un rien et c’est l’explosion
      Les communautés vivent dans le même monde que vous, avec les mêmes problèmes, multipliés par 5, 6, 7 ou 8 (suivant le nombre de gosses) impôts, crédits, gosses, déménagements (suivant les écoles hors-contrat, et les boulots que trouve papa proche et de l’école et de la chapelle ou du prieuré) changement de véhicule toutes les naissances (on commence avec une 5 places, puis 7, pour arriver à 9 et des gosses attachés à deux par ceinture de sécurité)
      Mais je te conseille de les rencontrer



      Dominicains :
      6 Allée Saint-Dominique, 49240 Avrillé
      Capucins :
      Couvent Saint-François
      69910 Morgon
      FRANCE
      Couvent Saint Bonaventure
      Domaine de Pontchardon
      41700 Cour-Cheverny
      FRANCE
      Couvent Saint-Antoine
      Hameau d’Aurenque
      32500 Castelnau-d’Arbieu
      FRANCE
      FSSPX :
      Domaine des Carmes
      11290 - Montréal-de-l’Aude
      Place saint-Roch (Rue du Férétra)
      31400 - Toulouse
      24, avenue de Charolles
      71600 - Paray-le-Monial
      Non Una Cum
      L’ermitage Saint Agobard
      Route de Dascon
      64130 Charritte-de-Bas




      Bienvenue chez nous autres les cathos tradis
      N’idéalises pas , mais tu ne trouveras pas mieux
      Seul bémol, on est attaqué par les mêmes problèmes, défauts, péchés
      Udp camarade du sang neuf pour la tradition il en faut
      Convertissez-vous les amis
      Deo gratias

       
    • #2043911
      Le 17 septembre à 08:56 par Sede Vacante
      Une "justice" française antinationale et antisociale

      @Georges 4bitbol
      Il y a plein de gars d’E&R dans les Eglises de la traditions , on en voit de plus en plus le dimanche

       
  • #2043198
    Le 16 septembre à 04:57 par Ouioui
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    À la nuance près que l’Ancien Régime n’avait pas vraiment de conscience de classe, la conscience de classe est arrivée à l’approche de la Révolution avec un auteur comme Rousseau par exemple. Le premier à avoir formulé l’expression "justice sociale" est Louis XVI dans une diatribe contre la féodalité. Cessez de taper sur l’Ancien Régime qui faisait du mieux qu’il pouvait avec la conscience du moment pour lutter contre l’injustice sociale, notamment avec les corporations. Corporations que la République maçonnique s’est attelée à détruire car elle est anti-sociale depuis son origine, ce n’est que bien plus tard qu’elle accordera des droits sociaux, pour aujourd’hui les reprendre tout en subtilité.

    L’injustice sociale n’est donc pas intrinsèquement liée à l’Ancien Régime, pas d’amalgame !

     

    Répondre à ce message

  • #2043260
    Le 16 septembre à 10:10 par sev
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    Nous l’avons bien tous compris : la haine de la France est le programme appliqué par les gauchistes dont la bible est l’inversion de toute les vérités et valeurs.

    Rappelons-nous de cette réflexion du BHL jeune, qui, chemise blanche débrayé et chevelure de romantique d’opérette, affirmait dans une fameuse émission : "il faut faire fermer le caquet du gaulois, du bignou...".

    Dont acte.

     

    Répondre à ce message

  • #2043349
    Le 16 septembre à 12:32 par FRANCE LIBERTE
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    La justice est l’un des milieux les plus pourrit en France et dans le monde !
    Tout n’est que compromis et connivences et passe droit !

     

    Répondre à ce message

    • #2043712
      Le 16 septembre à 21:07 par Georges 4bitbol
      Une "justice" française antinationale et antisociale

      Normal, c’est l’un des viviers des loges maçonniques. Vous pensez-bien qu’un tel lieu de pouvoir ne pouvait pas être laissé au service réel du bien public et de l’équité.

       
  • #2043894
    Le 17 septembre à 08:36 par David Ben Couillon
    Une "justice" française antinationale et antisociale

    « LA JUSTICE A EUX  »




    Et les condamnations , les opprobres à NOUS

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents