Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Francis Cousin sur l’attentat de Nice et le coup d’État en Turquie

Francis Cousin livre son analyse, marxienne, de l’attentat de Nice et de l’échec du coup d’État en Turquie. La deuxième partie de la vidéo porte sur les rapports entre les pensées de Marx et de Hegel.

 

 

Francis Cousin sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Intéressant.
    Mais aplatir le marxisme sur les sociétés orientales, ne fonctionne pas.
    Comprendre les sociétés non européennes à partir de concepts européens est inopérant.
    Marxisme, laïcité etc.....
    Dire que les pays arabes étaient laïques et que les atlantiques ont ré islamisé.
    c’est ne pas comprendre le monde musulman.
    Que des militaires aient pris le pouvoir dans ces pays est une chose en faire des rationalistes en est une autre.
    Les musulmans n’abandonneront jamais leur foi.
    Si on veut comprendre une culture différente de la sienne, il faut au minimum l’inclure dans sa réflexion.
    Ne varietur
    Lavrov

     

    • Les musulmans n’abandonneront jamais leur foi. : tout dépend de ce que vous entendez par foi...le capital a la capacité de tout digérer, absolument tout.


    • Le capitalisme s’en fout que les sociétés soient "orientales" ou pas... La logique radicale dont parle Cousin s’applique au monde entier aujourd’hui puisque le Capital s’est emparé du monde entier. Depuis au moins 100 ans déjà.
      C’est pourtant ce qu’il répète au moins 50 fois de toutes les manières possible tout le long de la vidéo...


    • "le capital a la capacité de tout diriger">"les musulmans n’abandonneront jamais leur foi" ; il n’y a qu’à voir les rappeurs "français" issues de l’immigration


    • vous n’avez rien compris de ce qu’à dit Cousin...la Vérité s’inscrit toujours qu’en négatif des apparences....


    • Lavrov a entierement raison.
      Si vous ne comprenez pas que la mentalitė rėvolutionnaire est typiquement occitentale et surtout moderne et qu’elle est un poison pour bien des sociétés traditionnelles, vous n’y comprendrez jamais rien. Quand on pense aux merveilleuses exportations que furent l’utopie violente communiste en Chine et en Russie, et le nationalisme dans les pays Arabes, dites vous bien que la lutte des classes y fera tout autant de dėgât, et que beaucoup pourraient y voir une autre forme d’imperialisme idėologique. La seule entente possible est traditionnelle. Inėluctable. Le capitalisme aussi nefaste soit-il n’est qu’un effet et non une cause.


    • @ Divers

      Il faut revoir les vidéos de Cousin.
      Ce qu’il dit est difficile à comprendre. Il ne parle pas de politique mais de philosophie. Lorsqu’il parle de marxisme il faut d’abord supprimer tout le logiciel qu’on a à ce propos avant de pouvoir le comprendre. Parler de l’importation communiste en Chine et en Russie en réponse à ce que dit Cousin est totalement hors de propos.

      De plus, dans ce cadre (le cadre de ce que dit vraiment Marx), la mentalité révolutionnaire est parfaitement "traditionnelle" et pas occidentale ou moderne. Cousin dit que le Christ est le plus grand des révolutionnaires, en gros, puisqu’il s’inscrit non seulement comme pourfendeur de la logique du Capital mais aussi et surtout comme le champion du retour au sacral, contre la corrosion progressive qu’incarne le sacré (le sacré n’étant qu’un souvenir du sacral, et du souvenir à l’oubli il n’y a qu’un pas). Par "traditionnel" vous entendez sans doute "religieux", et de cela Cousin ne parle pas directement il me semble. Pourtant son propos est corrolaire à l’objectif religieux chrétien ou islamique.
      Le marxisme parle de lutte des classes et de rapport Capital/Travail. Mais ce n’est qu’une exégèse ratée de ce qu’a dit Marx.


    • Lavrov a raison sur le fond ,la tradition est l’âme de l’humanité, le capital n’en n’est qu’une production matérielle.
      Tout comme les pesticides n’éradiqueront jamais totalement la vermine, le capital crèvera avant d’avoir TOTALEMENT éradiqué la tradition.
      reste à savoir dans quel état sera la tradition au moment de ce chaos.
      si vous ne croyez pas à ça, autant vous tirer une balle dans la tête tout de suite car il ne resterait vraiment aucun espoir.


    • Le communisme et les premières déclarations des droits de l’Homme tout cela existait jadis en Perse. Certes ils ne sont pas arabe mais orientaux quand même. Mr Cousin semble ne pas connaitre cette partie de l’Histoire de l’Humanité.



    • Si vous ne comprenez pas que la mentalitė rėvolutionnaire est typiquement occitentale et surtout moderne et qu’elle est un poison pour bien des sociétés traditionnelles, vous n’y comprendrez jamais rien.



      vous m’avez retiré les mots de la bouche, et je dirais même plus : pour TOUTES les sociétés traditionnelles car le maître mot est mémoire unité et conciliation, le strict opposé de l’idéologie révolutionnaire.
      Ce n’est pas d’une révolution dont on a besoin mais d’une restauration dialectique qui n’est pas un retour en arrière mais un saut qualitatif après avoir remis les pieds sur terre (c’est l’idée de Cousin débarrassée de son utopisme révolutionnaire et de son économisme réducteur).
      pour preuve : la racine de " radical" est justement racine (radix) : reprendre racine


  • La vidéo complète est époustouflante mais très profonde.

    Pour ce qui est du coup d’état en Turquie, il ne faut pas être un génie pour comprendre que c’est une opération sous faux-drapeau. Rien que le timing et l’attitude des "putschistes" en témoignent.

    Un grand merci de relayer M. Cousin.


  • Remarquable analyse ponctuée d’une érudition a toute épreuve. Seule les itérations sur le capitalisme sont hors de propos. Sur le fond comme la forme, Cousin est pertinent et percutant.


  • Belle démarche debordienne anti "Spectacle" avec ce son merdique et cette image. Il faut les mériter, les propos de qualité : manquerait plus qu’on essaye de séduire des veaux d’internautes avec un micro-cravate...


  • 1h30 d’orgasme intellectuel garanti ! Je n’ai plus de mots ! Absolument fabuleux ! Un grand merci à ER - qui nous sort encore une fois de l’amnésie politique - pour la publication de cette perle médiatique, probablement inégalée à ce jour. Cousin se surpasse, il se transcende, on atteint l’ataraxie politique. J’aurais donné n’importe quoi pour l’avoir comme professeur. A ER et Cousin : 1000 fois merci ! merci ! merci ! Et encore... MERCI !


  • A propos du 23 février 1981, coup d’état "manqué"

    Tejero avait annoncé qu’il attendait une autorité (’militaire cela s’entend’) pour avaliser la prise des cortes.

    QUI était ce personnage incarnant la haute autorité militaire ???

    Le chef des armées selon la constitution de 1978 est le roi en personne.

    Ces putschistes ont agi sur ordre, les caméras de TVE ont filmé ce coup d’état d’opérette, une attente interminable :

    http://www.rtve.es/alacarta/videos/...

    Le bénéficiaire de cette opération a été le roi Juan Carlos dont la légitimité était fort discutable (d’un point de vue dynastique, il avait supplanté son père qui n’abdiqua qu’en 1977, d’un point de vue démocratique, elle était nulle puisqu’il était le successeur officiellement désigné par Franco en 1969).


  • S’il te plaît, Monsieur, pour les livres que tu conseilles de lire, y-a-t-il des traductions meilleures que d’autres ?

     

    • J’ai posé cette question à Mr.Cousin, et voici sa réponse :
      Pour Marx, le mieux reste de trouver les oeuvres complètes chez pléiade
      Pour Hegel et la phénoménologie :
      Première lecture : Hyppolite
      Deuxième lecture : Lefebvre
      Troisième lecture : Labarrière
      Puis recommencer jusqu’à ce que mort s’ensuive.
      Pour Debord, c’est du Francais, vous pouvez pas vous tromper.

      Pour commencer en douceur, si je puis me permettre un conseil : Le "manifeste communiste" de Marx. Simple à lire, pas long, et il y a l’essentiel dedans.
      Poursuivre avec "Misère de la Philosophie", et après, c’est feu vert pour le reste.


  • On a bien compris, si on a pas lu Debors, Hegel et Marx on est des moins que rien. Peut-être des sous-hommes dans leur cheminement vers l’essence même de ce qu’ils sont depuis toujours. Du tripal en mouvement.
    Malgré cette logorrhée promotionnelle de l’enrobage socio politique de quelques concepts de philosophie indienne, je ne vois rien là de grandiose ni de grandissant. Crier " A bas " quand tout s’écroule, n’est ni judicieux ni positif. l’histoire l’a prouvé.


  • Encore une fois Cousin applique sans doute de manière trop étroite sa grille de lecture marxienne en considérant l’histoire comme une inéluctabilité, en privant chaque événement de sa possibilité de tomber d’un côté ou de l’autre.
    Le coup d’état a avorté (ou a marché selon les points de vue) uniquement parce que Poutine aurait informé Erdogan d’une manoeuvre étasunienne. Mais l’histoire aurait pu prendre l’autre embranchement. Cela est, ou cele peut ne pas être. Il n’y a pas d’inéluctabilité absolue ou de déterminisme absolu conditionné par le capital. On ne peut pas systématiquement dire "ça s’est passé comme ça par inéluctabilité et parce que c’est la conséquence logique qui va dans le sens du capital".
    Si l’autre embranchement l’avait emporté, on aurait sans doute vu Francis Cousin appliquer peu ou prou la même grile de lecture, en disant que c’est l’aboutissement et l’accomplissement logique du processus historique inhérent au capital. Tout simplement car les "opposants" à l’oeuvre dans ce putsch, s’ils avaient gagné (et cela restait possible, l’issue n’est due qu’aux circonsatnces), ces putschistes n’auraient sans doute pas favorisé l’émergence d’une communauté non capitaliste. Bien au contraire. Renforcement de l’otan, politique plus que jamais pro US etc. C’est cette probabilité-là de la réussite du putsch qui aurait plutôt signifié la victoire totale de l’aliénation capitaliste...
    Le reste de son analyse reste correcte, si l’on excepte sa théorie selon laquelle c’est un coup d’état réussi du point de vue de l’aliénation capitaliste. Que l’aliénation capitaliste ne se trouve pas remise en cause par l’issue du coup d’état, c’est plus que probable, mais penser que l’autre issue possible (la réussite du putsch, donc son "échec" selon son point de vue) n’aurait pas signifié une plus grande victoire de l’aliénation capitaliste, c’est une lourde erreur. Et lui-même, dans le cas d’un putsch réussi, il aurait continué à appliquer cette grille de lecture qu’il nous livre ici, mais en disant que l’aliénation capitaliste est à l’oeuvre dans le régime post-Erdogan, avec un régime kemaliste, mondialiste, pro US etc. Son plaquage a posteriori de sa grille de lecture marxienne sur une histoire sans cesse inéluctable, privée de sa possibilité d’avoir pu être "autre", est bancale.

     

    • Pour moi il ressemble à quelqu’un qui, ayant réussi à lire Marx, y a vu la lumière suprême des explications du tout, et essaie à postériori de faire rentrer tout les événements historiques dans le modèle de son idole, quitte à faire des contresens, comme prétendre que la victoire d’Erdogan irait dans le sens du capitalisme, alors même qu’il s’agit d’un défaite kémaliste, donc US.
      Je partage beaucoup plus l’analyse de Soral qui explique qu’il pourrait s’agir d’une manoeuvre d’Erdogan pour se débarasser des forces d’oppositions avant qu’elles ne soient instrumentalisées pour lui faire subir le même sort que Hussein, car il a bien compris que le vent est en train de tourner, et que les US ont montré à mainte reprises qu’ils retournent leurs alliances dans le moindre scrupule dès lors qu’il y ont un intérêt légèrement supérieur.


    • Le raisonnement a en effet tout de la pensée circulaire :
      Le Capital permettant d’expliquer tout et son contraire, l’explication "marxienne" sera toujours la bonne.


    • #1522304

      Cousin ne dit pas que le coup d’etat est capitaliste (la Turquie d’Erdogan est bien une democratie de marché liberale dans un emballage Islamo-conservateur), mais que les putsch, les assassinats et les attentats spectaculaires ne sont que des manipulations que les gouvernements utilisent pour justifier des restructurations politiques de profondeur (purges politiques, état d’urgence, ce que dit grosso modo Soral.


    • Ce que veut dire monsieur Cousin, c’est que le Capital trouve toujours un chemin pour parvenir à ses buts....quelles que soient les stratégies employées, la volonté mise en œuvre par les différents protagonistes, ou l’imagination des chefs, ou encore l’opposition des peuples, la Turquie réformée et homogénisée, entrera dans l’UE et les nations malgré l’opposition des peuples concernés, seront dissoutes dans le magma européiste. Et cela sera...


    • Je pense qu’en gros, Cousin nous dit : peu importe le coup d’état en Turquie. C’est un non-évènement. Puisqu’en effet dans les deux issues possibles on en vient au même, c’est à dire le prolongement de la marche du Capital.
      C’est donc l’occasion de soulevé une ènième fois le fond du problème et sa véritable solution. Si la vision "marxienne" explique tout et son contraire c’est parce que tout aujourd’hui est guidé par la même optique. La vie n’est qu’un gâteau dont chacun veut sa part. Et chaque évènement n’est qu’une redistribution ou un renforcement de ce partage matériel. Et en effet même les meilleurs sont happés par cette logique puisque ne pas y adhéré c’est vivre dans l’enfer complet dont personne ne veut. Nous vivons en enfer et ne faisont qu’éviter les flammes. Et le paradis d’un monde ou la vie se satisfait d’elle même et où le gâteau est gracieusement partagé puisque secondaire en réalité est bien loin de nous. Hors de portée.
      L’explication "marxienne" n’apporte aucune solution ("solution" dans le sens que vous attendez, c’est à dire un mode d’emploi), elle ne fait que dresser un constat. Elle nous accuse tous. C’est peut être ça qui dérange.


    • La grille de lecture de Monsieur Cousin est parfaitement cohérente. Il n’est pas nécessaire de se lancer dans une analyse géopolitique pour se rendre compte qu’aujourd’hui le capital est l’essence de tout et conditionne les comportements individuels et des Etats (de ceux qui les contrôlent). Une association comme E&R est soumise et conditionnée au capital (les gens qui cherchent à l’éliminer le savent bien et font tout pour réduire sa capacité financière en multipliant les condamnations pécuniaires). En substance, Monsieur Cousin explique le coup d’Etat en Turquie par une nécessité de reprendre le contrôle de manière ferme sur toutes les institutions du pays par le pouvoir en place. Cette nécessité s’inscrit dans une période d’extrêmes tensions générées par un empire capitaliste à la dérive (vieillissement démographique, baisse des taux de profits, explosion des dettes) mais qui lutte pour sauver sa peau (corruption, manipulations, mensonges, violences, terrorisme, guerres). La banque JP Morgan souhaite exactement la même chose : http://www.egaliteetreconciliation..... Et les régimes autoritaires, comment vont-ils se mettre en place en Europe ? Merci à E&R pour cette vidéo qui remue les neurones. Messieurs Soral et Cousin font des analyses très complémentaires même si Monsieur Cousin a accepté qu’il n’y a aucune chance de revenir en arrière. Ce n’est pas demain la gouvernance globale ou la révolte des nations, c’est plutôt demain la gouvernance globale par le chaos généralisé.


    • Karl Popper serait d’accord ...


  • A noter, l’hommage à Pierre Guillaume , homme libre s’il en est


  • Conseil de Lecture

    Cousin , je te conseille Krishnamurti
    remède efficace à ton mal de tête

    Apostrophe
    Golfe Juan

     

    • #1522753

      Excellent conseil. Seulement J. Krishnamurti prescrirait l’anti-douleur selon une approche, sans complaisance, pédagogique.

      Il disait avec ses mots à un idiot (utile ou inutile, là n’est pas la question... ) juste de le voir, sans y apporter aucune distorsion. Et que le fait de le voir sans aucun jugement, libérait l’idiot de son idiotie. Et ajoutait aussi que tout ce que l’on attribuait de mérites à l’Autre, venez de soi. Ainsi, l’un et l’autre étaient libres et dans une relation véritable. Et que cette liberté vous ouvrait à qui nousommes en vérité et aussi, je crois me souvenir, qu’il fallait d’abord être libre et ensuite chercher... Que le vrai vous trouve. On ne va pas à la vérité, c’est elle qui vient à vous. Krishnamurti disait que la vérité est une responsabilité, à communiquer en conscience qu’elle est là et ne provient pas de nous.

      Cela dit, une fois il a perdu patience lors d’une interview. Le journaliste était Américain !


  • #1522765
    le 29/07/2016 par yéti déporté au Benêtland
    Francis Cousin sur l’attentat de Nice et le coup d’État en Turquie

    C’est sûr que Marx c’est en quelque sorte un exemple historique prolétarien de la méthode de Hegel. Pousser celle ci jusqu’au communisme et la communauté archaïque comme vérité absolue, ok.
    Mais dire que Hegel est présocratique et se fourvoie dans son état rationnel lui-même c’est un peu bizarre ... Marx ok, on peut le dire à cause de sa recherche de l’ontologie de l’Être et son communisme fin de l’Histoire... Mais pour Hegel, la rationalité ce matérialise dans l’État, l’éthique de l’Histoire, et d’un peuple seulement, pas de l’Humanité, il me semble.

    Sinon Cousin explique bien que l’histoire est une suite de fétichismes contingents, et que l’Histoire doit vouloir le chgmt (la contingence capitaliste pour Marx) pour qu’il survienne.
    Et que l’aliénation est immanence, le capitaliste est autant aliéné que le prolétaire ....

    Sinon c’est marrant l’Esprit de l’Histoire appliqué à l’Esprit du Couple !


  • On peut aussi se poser la question des attentats d istanbul qui surviennent le lendemain des excuses d Erdogan envers la Russie... attentat mené par des tchetchenes (ennemis de la Russie de Poutine donc certainement alliés secret des usa). Puis arrive ce coup d état manqué . Souvenons nous de l Ukraine après le revirement géopolitique de yanukovych vis a vis de l otan au profit de la Russie... à nouveau une sanction via un coup d état cette fois réussi. J y vois plus un rapport avec ce coup d état-là qu avec ceux d Espagne des années 80 et de Russie de 91. Il suffit de voir le dernier déplacement très médiatisé de BHL au Kurdistan ( nouveau film) pour comprendre que la Turquie s éloigne des USA et se rapproche de la Russie... amusant de voir que les usa veulent faire l enquête sur le sol turque... c est dans ces moments qu on voit très bien l occupation modiale américaine.


  • A mon humble avis, le coup d’état manqué-réussi avec l’aval des puissances occidentales et d’israël avait pour but la destruction du mouvement Gullen qui va l’encontre du projet judéo-capitaliste qui voudrait diriger le monde en présentant l’Islam comme une forme de terrorisme et de nazisme. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fethu...
    A voir la vitesse avec laquelle se sont faites les purges, cela laisse à penser que tout était bien préparé.


Commentaires suivants