Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’industrie de l’infertilité

Une visioconférence de Sébastien Renault

Sébastien Renault expose le résultat de ses recherches sur un business en pleine expansion : la rentabilité de l’avortement, les programmes vaccinaux antifertilité, le tourisme embryonnaire, le trafic d’enfants, et leurs corollaires : barbarie malthusienne, cheval de Troie humanitaire, désacralisation de la vie humaine, mise en place du nouvel ordre reproductif. Avec des précisions sur ce qui se passe en Afrique, en Israël, aux USA, à Paris et ailleurs.

 

Voir aussi sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1392328
    le 08/02/2016 par Abdu
    L’industrie de l’infertilité

    Que le Pape - si le catholicisme existe encore ! - rejette la Réforme de Luther et émet une fatwa où il sera considéré l’utilitariste judéo-protestant comme un animal sans âme éternelle ! - vision mécaniste et utilitaro-monétariste de la vie ! Même chez les animaux, on ne constate pas cette perception.

    Désolé, ce sont des animaux. Et même plus. Le Christianisme n’a même plus envie de défendre sa réputation.

     

    • #1392542
      le 08/02/2016 par théorie M
      L’industrie de l’infertilité

      L’objectif du nouvel ordre reproductif mondial à long terme : éradiquer la reproduction naturelle, mettre en esclavage les générations à venir par le contrôle complet de la reproduction ( voir Matrix 1 )


    • #1392552
      le 08/02/2016 par ole
      L’industrie de l’infertilité

      Si les autorités catholiques ont capitulé, cela ne donne pas le droit à leurs sujets d’en faire autant.
      A nous de nous abreuver aux bonnes sources de la Tradition afin de nous préserver dans la foi et de mettre cet enseignement en pratique.


    • #1394430
      le 11/02/2016 par Brahim
      L’industrie de l’infertilité

      Alors, il faudrait peut-être se calmer un peu sur la Réforme. Que l’industrie de la vente d’embryon et l’essor de la GPA soit un problème, je veux bien.
      Que Martin Luther un jour, ait eu l’idée de protester contre le commerce des indulgences, la dictature insensée de l’église romaine (on était à peine 15 ans après le règne des Borgias hein, on a vu mieux comme rectitude morale) et de lutter contre l’analphabétisme en faisant lire la Bible à tout le monde, je comprend pas comment on peut être contre. Au niveau des faits ça se pose un peu là, la Réforme est venue parce qu’il était bien temps qu’elle vienne, et il fallait que les premiers protestants les aient bien accrochés à l’époque pour oser dire stop.
      Stop à l’achat des places de paradis contre espèces sonnantes et trébuchantes, stop aux voeux de chasteté et de pauvreté que personne dans la hiérarchie catholique ne respectait ou presque, stop au gesticulations d’encensoirs et au culte des saints qui commençait à refouler un peu la sorcellerie et l’idolâtrie païenne. Le retour au texte, (dans lequel NULLE PART il est stipulé qu’un type sur Terre doive se prétendre le porte-parole de Dieu, c’est juste une hérésie.) ça me paraît pour l’époque sacrément sain et salutaire.
      Le délire sur le "judéo-protestantisme" diabolique 4 siècles plus tard c’est quand même assez drôle. Même si, bien sûr, le truc étant collégiale et pas très hiérarchisé par nature, certaines églises protestantes se sont vautrées dans un rapport à l’argent pas forcément très tenable.


  • #1392369
    le 08/02/2016 par alias
    L’industrie de l’infertilité

    Ce ne sont pas "les instances mondialistes" qui sont "malthusiennes", ce sont les peuples qui ne veulent plus s’embêter à élever leurs propres enfants et qui préfèrent "adopter" des immigrants adultes . Sachant qu’un enfant coûte à la société 200 000 euros jusqu’au jour où il commence à travailler, on peut deviner à quel point "l’accueil" de migrants adultes peut être lucratif . En Allemagne 50 000 Allemands se font vasectomiser chaque année, cela fait un million en 20 ans : cela seul explique l’accueil de plus d’un million de "migrants" .

     

    • #1392506
      le 08/02/2016 par Shoota babylon
      L’industrie de l’infertilité

      L’œuf ou la poule ? L’offre ou la demande ? C’est toujours complexe de démêler l’influence des leaders d’opinion sur la conscience populaire globale - du libre arbitre. Je pense qu’il faut lorgner du côté de Lucien Cerise et de l’ingénierie sociale pour affûter ta position.

      Ce dont tu fais le constat s’apparente plutôt à de la gestion des foules qu’à un choix conscient !


    • #1392586
      le 08/02/2016 par théorie M
      L’industrie de l’infertilité

      A la question l’oeuf ou la poule, la réponse est l’oeuf. Cette oeuf vient non pas d’une poule mais d’un Phasianidae
      lucien cerise est très bien, mais ne mettons pas tout dans le même panier, la dissidence, c’est aussi la complexification de l’information par une meilleure compréhension. L’ingénierie sociale à ses exception et ne formate pas que des "idiots utiles", SSIRCA a des méthodes et outils innovants, bénéfique ! une approche globale et systémique qui marche sur le terrain. Un accompagnement au long cours, individuel et collectif dans la réconciliation globale. Des solutions adaptées qui marchent concrètement, et co construites avec un dialogue social gagnant / gagnant et une performance durable… Il y a des spécialisé dans l’ingénierie sociale qui font du très bon travail !


    • #1392912
      le 09/02/2016 par ole
      L’industrie de l’infertilité

      A la question l’oeuf ou la poule, la réponse est l’oeuf. Cette oeuf vient non pas d’une poule mais d’un Phasianidae



      "Une non-poule a accouché d’une poule".
      Personne n’a jamais observé ça dans la nature, il faut croire a priori à l’idéologie évolutionniste pour adhérer à telle affirmation.


    • #1392917
      le 09/02/2016 par Titus
      L’industrie de l’infertilité

      A la question l’oeuf ou la poule, la réponse est l’oeuf.




      Non, c’est la poule et le coq !


    • #1393239
      le 09/02/2016 par Henri XI un peu
      L’industrie de l’infertilité

      @Titus



      A la question l’oeuf ou la poule, la réponse est l’oeuf.
      Non, c’est la poule et le coq !




      Bravo ! C’est la meilleure réponse à donner à cette question, sournoisement alambiquée, qui ressemble à l’Ouroboros, vous savez...le serpent qui se mord la queue, c’est la réunion des contraires au point zéro (le plus et le moins dans un plan fermé).
      Au commencement il y a le son (logos, verbe), et le cri du coq qui célèbre le lever du soleil... seul oeil de Rê ?


  • #1392411
    le 08/02/2016 par gelindo
    L’industrie de l’infertilité

    @Abdu

    Je vais regarder calmement ce docu. En ce concerne ton com, "Le Christianisme n’a même plus envie de défendre sa réputation"

    Ça n’a jamais été son but de défendre sa réputation ; c’est m^me grotesque, compte tenu de toutes les casseroles qu’il traîne, d’affirmer ce genre de choses. Le christianisme s’est décrédibilisé par lui-m^me, il n’attendait plus que le coup de grâce qui fut donné par le Vatican2. Ce quo’n voit là n’est que le début.

     

    • #1392610
      le 09/02/2016 par Alex
      L’industrie de l’infertilité

      Le catholicisme ne traine strictement aucune casserole et n’a jamais pêché.
      Vous êtes imbu des mythes anti-chrétiens maconiques. Laissez moi devinez : vous me parlerez de l’inquisition, des croisades, de la torture ?

      Vatican II est le reniement du vrai catholicisme, il ne saurait être le coup de grace de quoi que ce soit, puisqu’il s’oppose complètement a ce qu’il y avait avant.


    • #1392937
      le 09/02/2016 par Untel
      L’industrie de l’infertilité

      Laissez tomber, il est belge
      Vous ne tirerez rien de lui, sinon pastiches et caricatures.


  • #1392474
    le 08/02/2016 par la pythie
    L’industrie de l’infertilité

    Effroyable...mais prévisible : le Capitalisme va tout digérer et tout marchandiser jusqu’au corps humain...enfanter deviendra un luxe et un privilège pour quelques-uns, le reste de la populace, atomisée en une multitude d’individus-consommateurs narcissiques incapable de voir le monde au delà de leur petite personne, oubliera jusqu’au nom de maternité et paternité..ça finira comme dans " le meilleur des mondes "


  • #1392581
    le 08/02/2016 par polux
    L’industrie de l’infertilité

    L ’homme doit être un produit manufacturé et sa version naturelle poursuivie pour contre-façon ; la divinité sera la propriété exclusive de la caste oligarchique transhumanisée et les masses "lobotomisées et athéisées " . De quoi regretter le monde d ’ Huxley !


  • #1392593
    le 08/02/2016 par Anti Termites
    L’industrie de l’infertilité

    L’intervenant prétend démontrer une logique du "tiers exclu", mais il fait lui même une erreur dans ses prémisses. Personne n’a jamais affirmé qu’un fœtus n’était pas humain au sens physiologique du terme...

    Le business de la contraception rapporte. On prend note, soit. Éventuellement on s’en méfie et on le garde sous contrôle s’il devient trop puissant. Mais ou est le problème ? C’est un secteur dont la société a besoin. Et qui évite justement bien des avortements, faudrait savoir ce qu’on veut...

    Quant aux inquiétudes dès que l’on parle de malthusianisme, l’expansion démographique devrait pouvoir se débattre sans pousser de hauts cris. C’est un sujet délicat et fondamental.
    Il faut considérer que les systèmes en croissance sont des systèmes en augmentation exponentielle, c’est aussi vrai de l’économie que de la démographie humaine, ce qui signifie qu’une fois certains seuils critiques atteints, les choses basculent très vite. Qu’est ce que vous proposez quand on aura rempli la terre à ras-bord ? On a encore de la marge mais ce point existe. C’est la nature qui se chargera de l’élimination en s’auto-régulant, que ce soit par des maladies, l’infertilité généralisée, l’extinction par le manque de ressources, ou la guerre de tous contre tous sur une planète devenue invivable, etc. Ce n’est pas, je pense, le genre d’avenir que l’on souhaite pour nos enfants.

    On peut se contenter de vivre et de procréer au delà du taux de remplacement. On est pas encore arrivé à saturation, mais c’est refiler la patate chaude aux générations ultérieures, aucune intelligence ni prise de responsabilité dans cette attitude.

    Quant à l’avortement, je pense que toute personne sensée réalise que c’est un traumatisme et devrait être une solution de dernier recours. Il doit néanmoins rester légal et suivi. Le travail ne se fait pas par l’interdiction, mais bien au niveau éducatif, économique et sociétal.

     

    • #1392828
      le 09/02/2016 par Diomède
      L’industrie de l’infertilité

      Selon vous, il faut choisir entre régulation économico-médicalisée des populations, et guerre, épidémies, famines.

      Je crois que, de même qu’il faut souvent choisir la souffrance, on pourrait défendre la guerre et la famine pour ce qu’elles rendraient l’homme plus endurant et plus fort, au lieu de la décadence hygiéniste et du contrôle.

      Néanmoins, sans doute pourrait-on envisager une troisième voie qui serait moins douloureuse que la guerre, et moins féminine que l’hygiène, moins molle que le contrôle : la dé-médicalisation.

      A réfléchir : ne plus se soigner, mourir selon son terme sans prolongations.

      Serions-nous assez courageux pour le faire ?


  • #1392717
    le 09/02/2016 par Ezio
    L’industrie de l’infertilité

    Bravo mon gars, tu fais une bonne action pour l’humanité.
    Bienvenue dans le Kali Yuga !


  • #1392769
    le 09/02/2016 par Emmanuel
    L’industrie de l’infertilité

    OK sur tout ce qui est dit, mais comment peut on absorber le choc de la transition démographique en Afrique. Ce qui est anormal, c’est que ce soit les multinationales mondialistes qui s’occupent de l’Afrique et non les gouvernements eux-mêmes. Si tel ou tel dirigent africain prenait les mêmes décisions ou une politique de l’enfant unique, temporairement, je ne serais pas choqué. Pas vous ?

    Intéressant toutefois à quel point les considérations démographiques, politiques ou commerciales peuvent amener à des changements radicaux de doctrine.