Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La corruption de l’Éducation nationale

Claire Colombi dresse pour MPI-TV un état peu flatteur de l’Éducation nationale. Si le niveau des questions écrites en histoire-géographie à des examens tels que le brevet des collèges ou le bac laisse songeur, que penser des sujets du CAPES et même de l’agrégation ? En fait, tout cela est voulu, comme en témoigne le livre de Jack Lang.

 

 

À ne pas manquer, Claire Colombi en conférence avec Youssef Hindi
le 27 novembre 2016 à Reims :

Rétablir un enseignement de qualité avec Kontre Kulture :

 

L’histoire de France enseignée par Marion Sigaut,
à découvrir chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1604082
    le 18/11/2016 par foulque
    La corruption de l’Éducation nationale

    La baisse de niveau dans l’EN est dû à l’arrivée dans les classes des enfants d’immigrés, surtout quand il s’agit de "subsahariens" : en Ile de France les 3/4 des bébés sont dépistés pour la drépancytose, une maladie génétique développée essentiellement par les Noirs . Allez parler de Louis XIV et de Napoléon à de petits Maliens ou Ivoiriens... Les responsables de l’EN l’ont compris... qui ont supprimé Louis XIV et Napoléon des programmes ! Et cela ne fera que s’aggraver au fur et à mesure que les "subsahariens" seront plus nombreux, la France ne peut que dégringoler dans tous les domaines avec une population pareille .

     

    • #1604122

      @foulque
      Je n’arrive pas à comprendre la maladie dont vous nous parlez qui toucherait les noirs et le niveau scolaire !?
      Cette dame nous explique très bien comment ce sont les programmes de notre éducation nationale qui sont devenus incompréhensibles par les élèves, comme souvent une inversion est vite faite, on ramène le problème à un niveau insuffisant de certaines composantes sociales de nos enfants pour masquer la réalité de la destruction de l’instruction dans notre pays par la sottise de certaines élites.


    • #1604160

      Pouvez vous me résumer en dix lignes ce que gente dame Claire a constaté au niveau des sujets de bac ,et dans les écoles supérieures !L’élite dégénérée en place n’a pas intérêt pour sa propre survie à instruire convenablement la populace ,d’où votre commentaire hors sujet !


    • #1604341

      La drepa est une maladie génétique portée par les africains d’Afrique noire essentiellement mais pas que... c’est aussi simple.


  • #1604085

    Merci madame le professeur.
    L’Educ Nat devra faire appel à ce type de personnes pour instruire la jeunesse, une fois qu’on en aura fini avec l’épicerie Belkacem.


  • #1604101

    la baisse de niveau de l,education nationale en france a commencer des les annees 1970 sous giscard d,estaing baisse des humanites baisse du niveau de l,orthographe de la grammaire desinterer pour le latin grec baisse vertigineuse de la discipline etc... si bien denoncer par certain auteur comme paul guth ! et d,autre phenomene qui a debute il y as quarante ans !

     

    • #1604285

      Vous en avez souffert de toute évidence... Relisez-vous et corrigez vos fautes avant de publier, antoun, merci.

      J’avais 5 ans en 1970 et le niveau en orthographe et grammaire était excellent. J’ai échappé à la réforme Haby et je pense que cela joue mais le déclin fut progressif.

      J’ai soustrait mon fils, d’aujourd’hui 31 ans, aux méfaits de l’éducation nationale, 8-10 de moyenne et aucune envie professionnelle, pour le placer en école privée an dépit du surcoût, et il est aujourd’hui pilote de ligne après Maths Sup, Maths Spé et l’ENAC.


    • #1604330
      le 18/11/2016 par L’îlen
      La corruption de l’Éducation nationale

      Bah ça se voit dans votre commentaire bordel !! Je me suis bien marré, merci. On peut quand même faire un petit effort, là ça pique un peu les yeux :) :)


    • #1604465
      le 18/11/2016 par Matthieu01
      La corruption de l’Éducation nationale

      Yabiss,

      "J’ai soustrait mon fils, d’aujourd’hui 31 ans, aux méfaits de l’éducation nationale, 8-10 de moyenne et aucune envie professionnelle, pour le placer en école privée an dépit du surcoût, et il est aujourd’hui pilote de ligne après Maths Sup, Maths Spé et l’ENAC."

      Merci à vous et bravo à lui. J’espère qu’il a su vous témoigner la reconnaissance que mérite votre décision d’alors. Tous les garçons n’ont pas ce genre de père.


    • #1604554

      @Mathieu 01

      Yabiss est une dame qui s’est bien occupée de son fils.


    • #1605081

      @SS75

      Pas que je sache mais j’ai bien ri...merci ;)

      @ Mathieu 01

      Merci !


  • #1604104

    Nivellement par le bas


  • #1604106
    le 18/11/2016 par ilyesse
    La corruption de l’Éducation nationale

    Tout à fait d’accord rien à y redire. Clovis n’est plus étudié, Charlemagne devient quasiment anonyme sauf pour oser dire que c’est le premier bâtisseur de la future union européenne, la bonne blague. François 1er et Louis 14 deviennent accessoirement des faire parts de l’histoire de France. Bon bien évidemment on en fait des tonnes sur la Révolution Française, qui devient la totalité de l’histoire de France et même de l’humanité, en atténuant la terreur et la période robespierriste, évidemment il ne faut pas tout dire. Et l’Université française est en grave crise. Je suis actuellement en master d’histoire, les élèves prennent souvent des sujets qui ne concernent pas la France ou sinon seulement des sujets sous l’angle de la gauche ou mouvements sociaux type : le féminisme, mai 68, la commune de Paris, les lois scélérates contre les anarchistes de 1893 à 1894. Les professeurs sont l’archétype de la bien pensance,pas tous et heureusement. Ils sont capables de citer trois fois Vichy et le maréchal Pétain en évoquant la fin de la Republique sous la Rome Antique sous César et Auguste, ou encore faire un pareil bidon sur la vague islamophobe d’aujourd’hui et la politique de reconquista espagnol et la politique catholique des reines et rois de France vis à vis des juifs et des maures. Lorsque l’on est sur la ligne ER il faut avoir une patience de fer face à cela.

     

    • #1604124
      le 18/11/2016 par Bonsignore
      La corruption de l’Éducation nationale

      Je suis moi-même étudiant dans les sciences de la santé, courage, le temps nous donnera raison, ces abrutis ne sont que des perroquets et leur esprit est tout petit. Ils sont à la disposition de toutes les propagandes.


    • #1604129

      Pour la Révolution, c’est "normal"...c’est la pierre fondatrice de la République, ou tout simplement la victoire finale de la franc-maçonnerie sur la monarchie. Donc comme c’est toujours les francs-macs qui sont aux manettes et que l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs, il va sans dire que la Révolution restera, et qu’on en fera toujours, sans aucune nuance, l’absolue victoire du bien contre le mal, des "Lumières" contre l’obscurantisme.


    • #1604131
      le 18/11/2016 par VORONINE
      La corruption de l’Éducation nationale

      Les humanités, le gout pour l’histoire, la géographie, les sciences ...S’acquièrent en famille , lors des conversations autour de la table familiale ....Ah oui , c’est vrai j’oubliais que de nos ( vos ...) jours, les familles sont "recomposées " et que, passant de l’un à l’autre parent , il n’est pas facile de faire la guerre de cent ans ....Et puis il y a aussi la télé , et il y a un choix à faire : les Croisades ou Poubelle la vie ! Avec mes petits enfants, c’est la méthode que j’applique, au repas, en 10 minutes, je leur raconte une page de l"Histoire de FRANCE : Clovis...Rollon...la reine Mathilde...du GUESCLIN...Ravaillac...BOURNAZEL....Essayez , ça marche, et ça oblige à réviser .


    • #1604169
      le 18/11/2016 par anonyme
      La corruption de l’Éducation nationale

      Bonjour,

      Pour avoir été en fac d’Histoire et sciences politiques à Lyon, je ne peux que vous rejoindre sur la patience de fer qu’il faut avoir dans ce genre d’étude.
      A votre niveau Master, il s’agit plutôt d’une patience d’acier.

      Chapeau bas pour avoir survécu à cette ambiance de basse cour qui règne dans ces cursus

      Un camarade qui a arrêté en Licence 3


  • #1604111
    le 18/11/2016 par Médusaraft
    La corruption de l’Éducation nationale

    Fascinant et dramatique...

    Au fur et à mesure que les connaissances syntaxiques font de plus en plus défaut parmi les chères petites "têtes blondes", on s’ ingénie à leur imposer des sujets de plus en plus abscons. Au delà du bac l’ un des illustres pionniers du saccage de l’ éducation nationale, le ministre fossoyeur de la culture française des années 80 et 90 décrète que la connaissance historique n’ a plus d’ importance. A quand les cours de "présentisme" ?

    L’ éducation nationale a t-elle encore un avenir en France ?


  • #1604113

    Quel bulldozer cette Claire Colombi ! Passionnante et si bien informée !

     

    • #1604195

      Ancien prof d’histoire et géo je constate l’effondrement du niveau : jamais on aurait osé brader le brevet en histoire-géo de cette façon il y a seulement 10 ans . Un grand merci pour cette démonstration aussi brillante que péremptoire .


  • #1604119

    Hahaha, merci @Claire. J’espère que tu feras régulièrement des mises à jour sur l’évolution de la propagande scolaire (profs / élèves) à partir des documents officiels auxquels tu as accès. À la manière de F&D...


  • #1604133

    juste a propos de cette "education civique" : les enfants s’en tapent du cp jusqu’en 3eme voir meme peut etre jusqu’au bac. Pour moi,il faudrait que des la seconde cela deviennent des cours d’initiation au droit : un petit peu de procedure penale,un peu de code penal,initiation code du commerce,code conso,initiation code civil,procedure au civil.Rien de complique mais quand meme un initiation.Mais bon si l’ecole servait a armer les futurs citoyens ca se saurait ou elle ne serait plus gratuite.Si c’eest gratui,c’est que le produit c’est vous...


  • #1604134
    le 18/11/2016 par Citoyen 68
    La corruption de l’Éducation nationale

    Le but de toute cette gabegie est de "former" progressivement des mauvais historiens complètement asservis par une idéologie politique. Tout système totalitaire veut absolument contrôler l’Histoire. C’est compter sans la résistance naturelle de tout esprit. On voit clairement que dans tous les domaines de la société, gronde de plus en plus fort un mécontentement, voire une révolte, populaire. La roue tourne, c’est le début de la fin de ce "système" honni qui, comme toute bête blessée et agonisante, va se montrer encore plus agressive.


  • #1604136
    le 18/11/2016 par inference.deductive
    La corruption de l’Éducation nationale

    Quand claire est en forme, les murs de l’establishment vacillent !

    C’est très instructif.


  • #1604144

    Récemment au Jt de France 2 ils ont fait un sujet sur l’histoire au collège, j’ai été effaré par le discourt d’une gamine (noire) je cite :

    "avant c’était la guerre mais heureusement on s’est battu à la révolution et c’est pour ça que mes parents sont venus ici après..."

    ou un jeune adolescent :

    "...les rois les plus connus ? oui Louis XIV et Louis XVI, mais attention je les aime pas..."


  • #1604149

    Cette vidéo est la plus importante car elle explique où le véritable ennemi se cache et fait le plus de dégâts. L’Inspection académique/Université. Ce que Claire nous présente comme des sujets débiles, sont en faite des tests pour détecter et recruter les futures membres de réseaux. Je l’ai posté à plusieurs reprises sur E&R, nettoyez l’éducation National de ces parasites, et le changement viendra le lendemain.
    Si vous n’êtes pas sûr, faites des visites surprises dans les salles des profs, observez les noms sur les boites aux lettres... vous verrez la vermine faire surface. Ils sont lâches et sur la défensive permanente... Ils savent exactement pour qui ils/elles bossent ✡.


  • #1604166

    Bravo ,Madame Claire Colombi ,vous êtes passionnante et très précise dans vos propos .L’éducation National ne peut avancer qu’avec des personnes comme vous .Aujourd’hui nous formons des idiots et cela dure depuis des décennies.


  • #1604170
    le 18/11/2016 par le gaulois
    La corruption de l’Éducation nationale

    Une prof calée et qui a le ton affirmé:un régal.
    C’est ça qui fait aussi l’autorité d’un prof .
    Je rajoute ceci :
    En plus du lavage, rinçage et triple essorage des cervelles,l’Education nationale (qui n’aura plus que sa majuscule pour signifier de la grandeur) ne prépare pas du tout les élèves à trouver ce pour quoi ils sont faits et les encourager dans ce sens.
    Constat fait pour moi il y a plus de 20 ans et,hélas,encore d’actualité.
    Honte à ceux qui estiment, comme Mr Peillon,que la révolution spirituelle a échoué en 1789 alors que la France défendait le "gagner son ciel" et s’efforçait de faire "descendre" le spirituel dans le temporel .


  • #1604171
    le 18/11/2016 par Patriote Français
    La corruption de l’Éducation nationale

    Et bien , c’est encore pire que ce que l’on pensait...... !

    Merci à cette jeune dame de nous donner ses informations précises
    et détaillées .


  • #1604175

    Merci Claire,et pour aller dans votre sens.. :
    http://www.lemonde.fr/education/art...


  • #1604184

    Bonjour Camarades

    Je voudrais brièvement vous rapporter une expérience personnelle qui ne fait qu’étayer les dires de Mme Colombi .
    Je suis ingénieur diplômé d’une grande École d’ingénieur. Étant en ce qui me concerne d’extraction populaire puisque mes parents sont issus de couches prolétaires immigrées espagnoles.
    Lors de ma classe préparatoire Math SUP en 1991, en fin d’année, notre professeur de Mathématiques (major d’agrégation nationale) nous proposa de nous faire plancher sur le sujet de mathématiques du Bac C de 1968 (Année bien connue pour la clémence des sujets et des notes…).
    Les résultats furent édifiants :
    • Sur 26 Élèves en classe préparatoire Math SUP nous fûmes moins de 11 à réussir l’épreuve avec une moyenne de la classe de 8.25/20 !
    • Je me souviens encore de mon étonnement lors de la remise des copies (j’eus 11.75/20 à l’époque avec la seconde meilleure note de la classe !).
    Quel choc devoir que moins de la moitié de mes camarades avaient réussi le BAC et que ceux d’entre qui l’avaient réussi ne pouvaient pas réellement faire les malins quant à nos résultats. Je touchai à l’époque pour la première fois du doigt la baisse de niveau de l’enseignement dans notre pays que ne manquèrent pas de me rappeler nombre de mes professeurs dans l’enseignement supérieur les années suivantes.

    La chute vertigineuse du niveau ne date donc malheureusement pas d’hier.

     

    • #1604443
      le 18/11/2016 par Aiguiseur de couteaux
      La corruption de l’Éducation nationale

      C’est aussi pour cela qu’une part non négligeable d’ingenieurs en France sont d’origine marocaine ou tunisienne. Ils sont réputés pour leur excellent niveau : ba oui les programmes dans ces pays sont toujours les anciens programmes français...


  • #1604199
    le 18/11/2016 par Un citoyen parmi d’autres
    La corruption de l’Éducation nationale

    Enseignant depuis peu le Français et l’Histoire/Géographie à des terminales en lycée professionnel (dans un bon lycée privé d’une grande ville), je viens de réviser avec eux l’accord du sujet et du verbe, l’accord du nom et de l’adjectif, comment distinguer on et ont, ce et se, infinitif en er ou participe passé é... Des bases qui auraient dû être maîtrisées à la fin du primaire ou au tout début du collège.
    Même chose en Histoire où des notions comme la Guerre Froide, l’attaque de Pearl Harbor voire même la connaissance minimale du déroulement des guerres mondiales leur sont inconnues.
    Et je ne parle pas des secondes où certains d’entre eux placent sur une frise chronologique Jules César au XVe siècle, Hitler avant l’an mil ou encore Victor Hugo entre Mitterrand et François Hollande.

    La situation est dramatique mais surtout triste, ces gamins ne sont pas des abrutis mais tout a été fait pour les rendre incultes.
    Du ministère aux directeurs, tout le monde connaît le niveau réel et ment aux élèves. Le niveau est tellement bas qu’ils incitent fortement les professeurs à évaluer non plus sur les connaissances mais sur les compétences des élèves. Faire de bons petits techniciens pour le capital mais sans repères historiques et philosophiques.


  • #1604223
    le 18/11/2016 par Maxence
    La corruption de l’Éducation nationale

    En Histoire Géo le problème c’est que les "pédagogues" de l’EN sous estiment totalement l’intelligence et surtout la capacité de mémoriser de l’enfant . Résultat : on n’ose plus leur faire apprendre, c’est à dire mémoriser, quoi que ce soit . Au final n’ayant rien appris ils ne savent plus rien .

     

    • #1605865
      le 20/11/2016 par Jean-Rémi-Do
      La corruption de l’Éducation nationale

      En ce qui concerne les problèmes de mémoire, faites donc une petite recherche sur les périodes de fluoridation de masse à travers l’Europe (ajout de coktail fluoré dans l’eau potable des grande villes). Tout a été coordonné pour obtenir en l’espace de 3 générations, une société de consomateurs bien américanisés, drogués, et finalement quasi autistes.

      Pour réduire la mémoire, il faut avant tout affaiblir son porteur.

      Le même procédé est appliqué dans les pays dits en vois de dévelopement. De cette façon, le systeme des démocraties peuvent être installé là ou les peuples avaient encore trop d’attaches traditionelles (Roi, Clans, Cultes des ancêtres, relation horizontal/vertical)
      Même les groupes les plus communautaires n’échappent pas à ce duo infernal (traitement de mass par l’éducation-média et la médecine préventive OMS)

      La colère des peuples est passé de la machète aux t-shirts de couleur avec slogans débiles... pour aller en fin de compte, bourrer des urnes de petits papiers et finir la soirée au Mc Do. Le même cirque à toutes les sauces...


  • #1604229
    le 18/11/2016 par goydrake
    La corruption de l’Éducation nationale

    Ce n’est pas une surprise de se rendre compte que les niveaux baissent. Maintenant, il s’agit de repenser l’enseignement de tous les domaines fondamentaux, ce qui implique de donner les clés des enjeux en ce qui concerne l’apprentissage des matières fondamentales. Pour ce qui est de l’histoire, par exemple, quelles les reflexions premières à avoir si l’on souhaite transmettre l’importance de la matière en question. Il en ira de même pour toute les autres.
    J’entends bien trop souvent dire que connaître l’histoire ne sert à rien (sauf quand BFM parle de mémoire), on en voit aujourd’hui les effets. Le règne du ici et maintenant et du crédit à rembourser empêche d’avoir une vision pour nos suivants.
    La refonte de l’école est un enjeu majeur, et il faudra être prêt à faire sans les structures existantes quitte à ouvrir des écoles clandestines.


  • #1604326
    le 18/11/2016 par j’hallucine
    La corruption de l’Éducation nationale

    Pour m’intéresser aux programmes de mes enfants , je confirme tout ce que dit magnifiquement Claire. Ce ne sont plus des professeurs qui font le contenu de ce qu’étudient nos enfants , c’est pas possible.
    C’est que de la novlangue sans aucune place pour la réflexion, de quoi fabriquer de beaux moutons bien dociles et lobotomisés.

    Mon fils veut faire de la géopolitique, j’essaye de lui ouvrir les yeux sur la réalité de ce qui l’attend .


  • #1604338
    le 18/11/2016 par j’hallucine
    La corruption de l’Éducation nationale

    Je pensais que le "présentisme " était un néologisme de Claire, je pensais pas que c’était vraiment inscrit dans les programmes sur le site de L’Education Nationale ! C’est tellement aberrant, " le présentisme en histoire" comment les historiens peuvent ils accepter l’assassinat de la mémoire ? ( et le fameux devoir hein ? ) et en même temps c’est tellement révelateur de ce monde à l’envers...

     

    • #1604431
      le 18/11/2016 par goydrake
      La corruption de l’Éducation nationale

      « comment les historiens peuvent ils accepter l’assassinat de la mémoire ? »
      La mémoire non, mais sélective oui. L’histoire n’est pas qu’une question de mémoire, c’est surtout, à mon sens, la carte qui permet de se repérer dans le temps et surtout l’espace pour mieux l’appréhender et se projeter. Et c’est évidemment ce dont ne veulent pas les élites traîtres.
      C’est la fameuse révolution dans les esprits vantée par V. Peillon.


  • #1604378

    Les vainqueurs écrivent l’histoire... et les programmes scolaires.


  • #1604384
    le 18/11/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La corruption de l’Éducation nationale

    Et le pédagogisme (qui n’est donc pas la pédagogie), autre idéologie bien ancrée au Mammouth, trouve ses racines dans le jansénisme du début du XVIII ème, ne me demandez surtout pas pourquoi car je connais la réponse !


  • #1604395

    Wow plus clair ( Claire Colombi ) tu meurs !

    Bravo pour cet intelligence !!

    Tout est dit !

    Merci


  • #1604422

    Une jolie prof d´histoire, qui a des couilles. Ca existe.

    C´est autre chose que les rebelles publiés, Entre les murs, Mara Goyet, et autres dangereux critiques de l´Éduc Nat. Là on est dans le dur, c´est la première fois que je vois un exposé magistral de la réalité de l´effondrement de l´enseignement, de l´histoire en l´occurrence. Matière fondamentale, plus d´histoire, plus de mémoire, plus de conscience. Réduction de l´être humain à du mécanique, à un objet coupé de référents. On a déjà des blancs tatoués avec des dreads jusqu´aux fesses.

    Évidemment, il faudrait creuser sur les gens qui s´occupent de ca, les fameuses commissions des programmes, dont on ne sait jamais rien, ni comment on y rentre. Et surtout, la plaie du sytème France, les syndicats de l´EN qui accompagne toutes ces réformes visant à abêtir un peuple d´élite en 50 ans. C´est presque fait.

    Bravo à Claire Colombi, sûrement une bonne amie de Marion Sigaut. À notre niveau, il faut prendre conscience du problème, en parler aux profs, d´histoire surtout, moi j´ai déjà fait suivre à 4.

    Ca fait 3 ans que je me suis mis à m´intéresser à l´histoire, eh bien, sorti des heures les plus sombres, le sujet est vaste, infini, et donne une compréhension de la réalité bien différente.

    On comprend alors comment, à Trappes, 2 profs d´histoire peuvent refuser une conférence à Lorant Deutsch, au prétexte qu´ils ne sont pas là pour faire aimer l´histoire de France aux élèves... qui pourtant ne demandent qu´à l´aimer.

     

    • #1604561

      Pour compléter, j´ai fait partie de la première fournée à enseigner l´ECJS, l´Éducation Civique Juridique et Sociale, en lycée pro en 2002-2003. Je demandai en quoi ca consistait, on m´a donné un livre de textes où il y avait des thèmes, type la famille, le Sida, la démocratie. On lisait les textes et on parlait, pendant deux heures dessus, enfin on essayait. Puis on tuait le temps, c´était en fin de journée. C´était pas noté, je savais pas ce que ca faisait dans le programme ce truc. Maintenant j´ai compris.
      Le problème, qui peut-être la solution, de l´EN, c´est qu´il n´y a rien a sauver, et tout le monde le sait.

      Pourtant n´importe quel quidam pourrait trouver les solutions. Mettre les jeunes profs dans des endroits difficiles, les payer 2500 euros en signant 4 ou 5 ans puis une mutation où il veulent. Orienter les élèves vers des carrières manuelles comme en Allemagne. On a plein de chômeurs docteurs mais des bons électriciens non. Un élève doit sortir de l´école primaire en sachant lire, écrire et compter. Interdire les parents dans l´école. Ré-instaurer l´autorité professorale. EN finir avec l´induction, et l´élève au centre de l´école, donc le prof sur les côtés.

      Oui je sais, il faut être un génie comme moi pour trouver des solutions à ces problèmes. Sinon, ca serait un complot contre le peuple de France, si c´était fait exprès.

      L´époque est fichtrement paradoxale, D´un côté, on peut s´informer à l´infini depuis son fauteuil par internet, apprendre 5 langues, devenir un expert en géo-politique presque seul. De l´autre, le savoir officiel rend de plus en plus crétin.


    • #1604615

      @Gilles

      "On a déjà des blancs tatoués avec des dreads jusqu´aux fesses."

      Je tiens à vous rappeler que le dit tatouage n’est pas si étranger aux peuples blancs, pour exemple sur la dépouille d’Otzi il a été révélé des "tatouages" réfèrent à de la médecine douce (acupuncture) apparemment.
      Quant aux "locks" ou appelé chevelure de serpent et autres tressages, ils existaient déjà dans nos temps anciens en Europe.
      Donc en effet on ne pointe pas la même chose (culture du tatouage à outrance de nos jours etc...) mais sachons être nuancé.


  • #1604441

    On va vers un effondrement TOTAL de la culture .


  • #1604473

    C’est désespérant . Dans le primaire c’est aussi une catastrophe . J’ai le sentiment que l’on travaille volontairement en dessous du niveau reel de l’enfant et de ce qu’il pourrait apprendre . Ma petite fille vient en vacance chez moi , on démarre la journée par un petit déjeuner dans le jardin et elle y complète son herbier , puis bonheur de nager en pleine mer au milieu des poissons dans la petite crique , puis lecture d’auteurs -oubliés- Henri bosco , romain Rolland , saint-Exupéry , juste pour le plaisir et le bonheur de rêver , dictée où je suis intraitable sur les accords et les fautes, maths en cuisinant des recettes du pays , histoire en visitant nos musées , nos châteaux, géographie en goguette et au final et sans vraiment nous en rendre compte , on a fait en 2 mois d’été ...le programme de l’année scolaire suivante !

     

  • #1604562
    le 18/11/2016 par Kelmeth
    La corruption de l’Éducation nationale

    Percutante et claire ! Merci Claire Colombi !


  • #1604608
    le 19/11/2016 par Bruce marine
    La corruption de l’Éducation nationale

    Voila ce que mon enfant de ce2 a reçu dans son cartable hier. Leurs trucs citoyens donc. Les étapes pour voter. Bien préciser sans flèche, qu’ils mettent d’habitude partout. Avec dessins pour les étapes. (8 ans mon enfant)
    1 - les électeurs s’inscrivent sur des listes electorales
    2 - les candidats font connaitre leur programme
    3 - les électeurs se renseignent sur les candidats et leur programme
    4 - le jour des élections les électeurs vont à leur bureau de vote et prouvent qu’ils sont inscrits sur les listes electorale
    5 - en secret, dans l’isoloir, l’ecteur glisse son bulletin dans une enveloppe
    6 - l’électeur glisse l’enveloppe dans l’urne
    7 - il signe un registre pour prouver qu’il a voté (1seule fois)
    8 - le soir venu, on ouvre les urnes et on compte les voix : c’est le depouillement

    avec une vrai photo de carte d’electeurs pour et une photo montrant un bulletin dans une enveloppe. Bon, mon enfant de 8 ans n’ira pas voter en 2017. Mais dans son école, beaucoup sont étrangers (avec papiers) alors à quoi cela sert-il, sinon à ce que cela soit donné aux parents (vu que les enfants ont eu des explications) donc le soir, papa, maman aller vous inscrire puisqu’il n’y a plus de temps 31 décembre.
    j’ai failli rajouter un numéro sur leur affiche.

    9 - et surtout votez PS !
    Ecoeure, dégoûté par cela et d’autres choses comprises au fur et à mesure.


  • #1604633

    Bon je vais me faire un peu l’avocat du diable. D’emblée je suis très loin du niveau en histoire de France et autre de Claire Colombi qui est médiéviste si je me souviens bien de sa conférence avec Mario SIgaut il y a plusieurs mois sur ...E&R.

    Ma réflexion va porter sur les thèmes de l’agrégation qui laissent apparaitre des occurrences assez nombreuses en rapport avec Byzance ou le monde islamique.

    Je pense que l’institution EN le fait à propos car on souhaite que les étudiants connaissent un peu mieux l’histoire de ces contrés pour pouvoir faire face à des élèvent qui ont de plus en plus ont un lien familiale avec l’Islam. Dans 100 ans tous les français auront un ancêtre ou un parent musulman autant préparer le terrain pour que l’histoire parle à tous.Questionnement : Peut-on parler d’intégration sans en intégrer dans le roman national une partie de l’histoire islamique ?
    Sur l’or et l’islam, Jovanovich en a parlé dans un livre du professeur Fekete qu’il a préfacé et dont E&R a relaté une vidéo , ou bien encore Chekh Imran Hossein qui en a parlé dans quelques vidéos , dont une présentée ici par E&R, où il indique que l’Islam ne reconnait comme monnaie d’échange que l’Or et l’Argent. Donc pour l’aggrèg fallait à la fois avoir des connaissances historiques sur l’importance de l’or dans toutes les sociétés humaines jusqu’à environ la révolution française (début des assignats, John Law) et des connaissances solides sur l’histoire de l’Islam.
    Bref à la lumière des interrogations de Claire Colombi, je recommanderais aux futures candidats à l’agrégation d’histoire-Géo de suivre de temps en temps les sujets abordés sur E&R, ça peut aider, Alain Soral a toujours un bon pif , il sent les choses venir,..


  • #1604680

    Louis XIV a envoyé les Roms aux galères et Napoléon a rétablit l’esclavage aux Antilles : ils ont disparu des programmes et ils ne les réintégreront jamais, les Roms et les Blacks, de plus en plus nombreux et bientôt majoritaires, crieraient au scandale .


  • #1604700
    le 19/11/2016 par Smuth_Smuth
    La corruption de l’Éducation nationale

    Je suis entièrement d’accord avec la quasi-totalité de votre propos, mais je dois dire que je ne comprend pas très bien votre charge contre la forme des épreuves de l’agrégation. Je suis le premier à défendre la chronologie et le concret avec les élèves, mais vu le niveau demandé à l’agrégation, il me semble au contraire très utile de sortir enfin du "par cœur" que l’on nous reproche tant pour développer une réflexion autour d’un thème historique.
    J’ai moi-même obtenu le CAPES d’histoire-géo et été admissible à l’agrégation d’histoire l’an passé, je vous garantis que lorsque l’on a passé une année à travailler d’arrache-pied sur une question, on n’est pas surpris par des sujets qui paraissent complètement abstraits tels que ceux que vous citez.
    Par exemple, le sujet d’histoire ancienne de l’année dernière était "La violence politique dans le monde romain, 70 av. J.-C.-73 ap. J.-C.", j’ai beau être un acharné de la chronologie, je trouve qu’un tel sujet est plus intéressant pour un concours de ce type que "La politique étrangère de Philippe de Macédoine", qui n’invite à rien d’autre qu’à du recrachage bête et méchant de connaissances.
    Comprenons-nous bien, je ne remets absolument pas en cause les biais idéologiques des programmes du CAPES et de l’Agrégation, on a d’ailleurs atteint des sommets l’année dernière avec la question de contemporaine ("Citoyenneté, République, démocratie en France, 1789-1899"). C’est sur la forme de l’épreuve en elle-même que je trouve votre charge un peu abusive, il ne s’agit néanmoins que d’un point de détail (si j’ose dire !) au sein de l’ensemble de votre critique très pertinente.


  • #1604752
    le 19/11/2016 par Smuth_Smuth
    La corruption de l’Éducation nationale

    Petit florilège de ce que j’ai pu entendre dans ma classe durant l’année passée :
    "Monsieur, vous avez parlé de L’Être suprême, vous écrivez comment "l’être" ?"
    "Monsieur, quand vous dites que "la révolution rentre au port", qu’est-ce que cela veut dire "rentropor" ?"
    Le prof à une élève : "Qui sont les 5 membres du conseil de sécurité de l’ONU ?", aucune réponse
    Le prof : « on appelle ce détroit le Pas-de-Calais [chuchotements parmi les élèves], oui, c’est pour ça que le département porte ce nom »
    Le prof à une restitution de copies : "non, Napoléon III n’était pas marié à Joséphine de Beauharnais"
    Un autre prof à une autre restitution de copies : "Félicitations, plus de 120 fautes pour une dissertation c’est un record !"

    Ah, oui, la classe dont je parle était une classe de master MEEF, BAC+3, composée de candidats préparant le CAPES d’histoire-géo pour devenir prof. Tout va bien.

     

    • #1604779
      le 19/11/2016 par hélène
      La corruption de l’Éducation nationale

      La culture et la science c’est bien mais ça ne fait pas tout chez un prof !

      Un peu de conscience et de psychologie pour savoir approcher et soutenir pas les bons, mais les très mauvais élèves comme j’ai pu l’être, ce serait pas mal non plus, peut-être même plus essentiel.

      J’aurais préféré pour ce qui me concerne avoir affaire à ce genre de prof à l’école plutôt qu’à un prof qui connait le détroit du Pas de Calais et me regarde de toute sa hauteur cultivée, juché sur son piédestal.


    • #1604851
      le 19/11/2016 par Smuth_Smuth
      La corruption de l’Éducation nationale

      Vous ne comprenez pas ou vous faites mine de ne pas comprendre. Je parle là de futurs profs qui ne sont pas fichus de savoir qui sont les 5 membres du conseil de sécurité de l’ONU après 3 années d’études, alors qu’à peu près n’importe qui sait cela sans jamais avoir étudié l’histoire, pour peu qu’il ait suivi un peu en cours quand il était lycéen !
      Vous appelez cela de la "hauteur cultivée" ?! C’est comme si vous considériez comme le comble de la culture pour un prof de maths que de savoir poser une règle de 3, non, c’est simplement normal. La psychologie et la conscience n’ont rien à voir la-dedans, c’est un autre sujet.


  • #1604768
    le 19/11/2016 par hélène
    La corruption de l’Éducation nationale

    Je ne partage vraiment pas cet avis :

    "Orienter les élèves vers des carrières manuelles comme en Allemagne. On a plein de chômeurs docteurs mais des bons électriciens non. "

    Pourquoi quelqu’un déciderait de mon avenir ou de celui de mon enfant à l’avance et déciderait qu’il doit être ou moi électricien plutôt que docteur ? Pourquoi, juste parce que je suis issue du milieu ouvrier, je dois me contenter de cette perspective dès mon arrivée sur terre ?

    C’est validé cet horrible système déjà bien ancré en France de la réservation des postes à responsabilité au seul profit des héritiers déjà nantis et des pistonnés. Et ce n’est pourtant pas ce qui est inscrit dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen :
    "
    Art. 5. La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.

    Art. 6. La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents."

    Il y a maintenant des réunions qui sont organisées dans les établissements scolaires où des jeunes viennent témoigner auprès d’autres jeunes du fait qu’il est difficile voir pratiquement impossible d’obtenir le baccalauréat, que l’on perd son temps en visant cet objectif, qu’il vaut mieux se diriger directement vers le technique.

    Je lisais dans le bulletin de la région des Hauts de France N°2 de novembre 2016, les formules suivantes :

    "L’apprentissage : voie royale " (et " Une ambition politique forte")

    "Un choix gagnant"

    Eh bien si c’est "une voie royale" qu’on y dirige donc les rois, plutôt que les ouvriers.

    Nous on veut bien faire les voies non-royales comme docteur, avocat, notaire etc...

    Récompense de la vertu et des mérites pas de sélection préalable fondée sur l’origine sociale et les besoins de main d’oeuvre.

     

    • #1604949
      le 19/11/2016 par Jusdefruit
      La corruption de l’Éducation nationale

      Il n’y a aucun rapport entre ce qui est dit dans cette vidéo et ce que vous dites.
      Vous commencez par écrire :
      "Je ne partage pas cet avis" et la vous nous parlez des filières techniques.

      A aucun moment Mme Colombi ne nous parle de cela. On voit ici que l’ EN a déjà fait des ravages, on ne comprend pas ni vos propos, ni votre intention, ni le sens du message que vous voulez nous communiquer.


  • #1604866

    En classe 3ème, j’ai entendu un prof d’histoire de l’école publique indiquer aux élèves que le massacre des arméniens, l’apogée étant en 1915, ça a été comme avec Hitler, la même méthode. Un prof d’histoire tellement ravagé par l’idéologie qu’il produit des analogies antéchronologiques.


  • #1604945
    le 19/11/2016 par L’Etranger
    La corruption de l’Éducation nationale

    La France est beaucoup trop scolaire. Un pays de fonctionnaires, de diplômés au rabais et de petits profs infatués d’eux-mêmes. Il serait temps que ça change. L’école et les diplômes ne sont pas la vie. Du reste plus personne au sein de l’entreprise ne veut des diplômés tellement ils sont inutiles. On a l’impression que dans ce pays tout doit passer par l’école alors qu’il y a mille et une façon de se cultiver. Pour le reste que l’on forme les jeunes à un boulot et qu’on leur donne du boulot. Après si deux ou trois inutiles veulent glander à l’université ou dans le professorat soit. Mais que l’on arrête la démocratisation forcée du diplôme. Ce système a dépassé le stade de la limite. De toute façon, avec Internet, le système de transmission du savoir à la française n’a aucun avenir.


  • #1604969
    le 19/11/2016 par la pince mon seigneur
    La corruption de l’Éducation nationale

    L’éducation applique une pédagogie inversée, l’apprentissage par l’erreur et l’opacité du concept, vous apprenez une leçon de maths, on vous balance la formule avant la schématisation pour vous courcicuiter le cerveau et que vs vs demandez ce que vs apprenez, si le concept n’est pas fourni , vous rentrez chez vous et vous dépensez une énergie colossale pr tenter de comprendre ce que vs apprenez, technique de management négatif


  • #1605091

    Guy Debord parlait de "crétinisme universitaire".


  • #1605812

    Bonjour à tous,
    Je suis enseignant d’histoire dans le secondaire et suis titulaire du CAPES. Je suis d’accord avec une partie du constat (qui ne date pas d’hier concernant la baisse du niveau). Simplement attention à ne pas tomber dans la caricature. Dans la plupart des sujets de concours dont Madame moque l’intitulé ceux-ci sont en fait totalement accessibles voire intéressants (la question de l’or notamment). Elle n’est pas sans savoir que la quantité faramineuse de connaissance qu’un candidat du CAPES ou de l’AGREGATION doit ingurgiter est censé lui permettre de construire un plan et de rédiger plusieurs pages à n’importe quel type d’approche thématique. Les concours d’histoire sont très sélectifs. J’ai vu beaucoup de candidats s’effondrer à l’oral et certains n’y parviennent jamais car c’est une filière où il n’y a aucun débouché hormis l’éducation. Le niveau des professeurs est plutôt boncar la concurrence est forte. Allez donc voire les filières en Français et en Mathématique et on en reparle. J’ai vu dans ma REP débarquer un jour une enseignante roumaine pour faire un remplacement en Français. Son accent était à couper au couteau et sa maîtrise de la synthase catastrophique. Sur l’exemple du fleuve ou de la ville à placer : nous leur apprenons tous les fleuves et toutes les grandes villes. Les bons élèves qui seront toujours bons et réussiront par méritocratie ou culture sociale les connaîtront au final. Pour les plus nuls c’est un moyen de les raccrocher et qu’ils ne rendent pas copie blanche. Il faut vraiment voir le niveau de certains élèves, des milieux d’où ils viennent... on fait ce que l’on peut avec ce que l’on a. C’est la conséquence de l’égalitarisme et du nivellement par le bas démocratique. On accepte tout le monde donc forcément on raccroche aux wagons les élèves les plus "misérables" et je vous jure que parfois ce n’est pas beau à voir. Ce n’est pas l’école qui rend la société imbécile c’est elle qui se prend de plein fouet son produit. Des élèves qui regardent Hanouna qui écoutent des clips de rap dont les paroles sont de la pure sauvagerie. Et nous on compose avec ça tous les jours. Les examens s’adaptent à ce nouveau public. Ne vous inquiétez pas : les élèves d’Henri IV de Sainte Barbe produiront toujours de magnifiques étudiants en sciences politiques et en journalisme et les enfants dont les parents ont un background culturel important auront toujours la possibilité de recoller les pots cassés d’un enseignement limité.

     

    • #1606123
      le 20/11/2016 par Claire Colombi
      La corruption de l’Éducation nationale

      La "thématisation" de tout, les concepts abscons et les néologismes aberrants voici ce que je dénonce. Je ne caricature pas et je source. Je connais un professeur qui s’est vu critiquer lors d’une inspection car il utilisait en géographie le mot « atout » pour parler d’un territoire et il s’est vu spécifié qu’il devait utiliser celui de « potentialité »…

      Tous les programmes se focalisent sur les "dynamiques" et les" mutations" car nous sommes dirigés par une hyper-classe mondialiste dont le pouvoir, la fortune et la prédation qu’elle exerce sur le monde sont basée sur le nomadisme et les échanges constants

      Les arts libéraux du Moyen-âge, qui s’inspiraient de la civilisation grecque puis latine, divisaient les arts oratoires en trois : grammaire, rhétorique, logique.
      Ce n’est donc pas une histoire de niveau : celui qui ne sait pas s’exprimer d’un point de vue de l’orthographe, de la grammaire et de la syntaxe ne peut pas penser. Et c’est exactement ce que veut le pouvoir.

      Ma grand-mère qui a élevé 8 enfants et n’a donc jamais eu d’activité salarié avait le certificat d’études, elle rédige et s’exprime mieux que moi, j’ai appris à lire à la méthode globale ! Vous avez entendu mes fautes d’accords dans la vidéo alors que j’ai un bac+5 ? Combien de temps va-t-on encore bousiller les gamins en se disant que l’on n’a pas encore touché le fond ?

      Si vous trouver que les élèves d’Henri IV, qui font ensuite Science-Po savent encore penser, réfléchir, débattre et produire une analyse correct du monde, je vous conseille de regarder le reportage sur la soirée électorale américaine et les réactions des élèves de la rue Saint Guillaume. Affligeant, tant sur le fond que sur la forme.

      Les professeurs sont au feu toute la journée, je vous l’accorde, ils ne sont jamais défendu par leur hiérarchie, beaucoup pleurent dans les salles des profs, ils sont aux bords de la dépression, ils se font agresser par les élèves et doivent se justifier en permanence, mais dès qu’une critique vient de l’extérieur, au lieu de se rebeller, ils font corps contre les « autres », les « non-enseignants » et défendent mordicus un système qui les broient.
      J’y étais je l’ai vu.


    • #1606453
      le 21/11/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      La corruption de l’Éducation nationale

      @ Buck

      Toujours la même rengaine victimaire ! Les pédagogistes (ne cherchez pas, je le fais exprès) du Mammouth sont vraiment indécrottables, jamais responsables du cloaque qu’ils entretiennent par leur lâcheté intrinsèque de fonctionnarisés de la bêtise ambiante.
      Oui, la plupart des élèves vient de milieux acculturés où la misère intellectuelle le dispute à la misère sociale. Mais que faites-vous ? Vous choisissez la facilité, celle-là même qui confine à la médiocrité que vous fustigez pourtant.
      C’est l’histoire de l’œuf et de la poule, personne ne sait qui a commencé, mais ce qui est certain, c’est que lorsque quelqu’un décide de rompre la spirale infernale, tout devient possible.
      On juge un arbre à ses fruits, s’il est malade, on le soigne, sinon, à la fin, il crève sans plus jamais donner de fruits...
      N’oubliez pas que les crétins qui prolifèrent dans vont classes ont des parents qui ont été formés par vos pairs ! Commencez par ôter la poutre que vous avez dans votre œil avant de vous soucier de la paille qui est dans celui de votre prochain... et vous serez encore plus respectable lorsque vous ferez l’effort d’écrire sans fautes.


  • #1606956
    le 22/11/2016 par Dupifvovitch
    La corruption de l’Éducation nationale

    Une vie sans le bon sens de "l’amour", ne portera jamais de bons fruits...
    Tout a été fait pour détruire les véritables relations unifiantes humaines, génératrices de savoir et de transmission.
    Une bonne religion ouverte sur le sens de la vie permet cela ; qu’en reste-t’il ?
    Décombres et décompositions...


Commentaires suivants