Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"Une autre Europe est-elle possible ?" Conférence de l’ENL avec Xavier Moreau

Le groupe ENL (Europe des Nations et des Libertés) a organisé le 18 février 2016 à Paris une conférence réunissant Gille Lebreton, député européen FN et docteur en droit, John Laughland, historien, ainsi que Xavier Moreau, spécialiste de la Russie et auteur de l’ouvrage Ukraine, pourquoi la France s’est trompée.

 

Les trois conférenciers reviennent sur la genèse de l’Union européenne et son objectif caché (aux peuples), qui a logiquement mené après un demi-siècle de dislocations des États-nations, au grand projet actuel de Traité Transatlantique, c’est-à-dire à la création d’un grand marché ouvert pour les États-Unis. Un second marché intérieur, en quelque sorte, un empire technocratique mais pas politique, puisque toute puissance politique a été dévitalisée.

Xavier Moreau (à partir de 22’) axe sa partie sur la sécurité de l’Europe, et propose tout simplement de sortir la France de l’OTAN, qui est la preuve de la mainmise américaine sur notre continent. Entre 1949 et aujourd’hui, l’OTAN n’a effectivement plus la même raison d’être : l’outil de défense érigé contre une Union soviétique militairement puissante et politiquement agressive est devenu celui d’une domination américaine jalouse.

Ce sont aujourd’hui les grands pays européens (Allemagne, France, Italie) – par les invasions migratoires et la pression terroriste – qui payent les pots cassés de la politique américaine et de ses intérêts dans le monde, que ce soit en Ukraine, en Syrie ou en Libye. La guerre, et le déshonneur.

 

Les dernières interventions en vidéo de Xavier Moreau, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La France aurait dûe rester dans la ligne définie par le Général de Gaulle:c’est en s’en écartant qu’on a commencé à décliner:ses analyses sont toujours valables aujourd’hui
    tant au niveau européen qu’au niveau mondial..Il faut rappeler qu’il n’était pas contre l’Europe,au contraire,et qu’il voyait la France et l’Allemagne comme les moteurs d’une Europe(sans les Anglais,trop atlantistes )indépendante des deux Grands.En perdant cette indépendance,nous,européens,nous nous sommes perdus.Gardons l’espoir de retrouver ce positionnement qui fit la grandeur de la France,et qui aurait pû être celle de l’Europe et qui nous manque cruellement aujourd’hui.Nous avons toutes les capacités industrielles,scientifiques,technologiques,etc,et ajoutons morales,en Europe,et grâce nos différences justement,pour y arriver:Vive la France et Vive l’Europe !

     

    • Bien sûr que De Gaulle était contre l’Europe (pas l’Europe en tant qu’entité civilisationnelle plurielle composée d’états nations souverains mais contre l’Europe en tant qu’union de type fédérale). Sa tentative d’association avec l’Allemagne a été une stratégie pour faire capoter la construction européenne, stratégie qui a échoué en raison de la trahison des Allemands qui après avoir été rappelés à l’ordre par l’Oncle Sam se sont vite ravisés de faire quoique ce soit pouvant compromettre la construction européenne. De Gaulle avait cru bon de s’associer avec l’Allemagne pour détruire la construction européenne plutôt que faire cavalier seul, son erreur avait été d’avoir sous-estimé la soumission de l’élite politique allemande et l’influence des USA sur ces derniers.
      L’Europe ne devrait pas tenter de former une entité étatique unie mais juste un pacte de non agression mutuelle absolue entre chaque état et un autre pacte de défense en cas d’agression armée par une puissance étrangère d’un de ses membres et uniquement si le pays agressée fait la demande expresse d’une aide militaire. Pour le reste (monnaie, commerce...) tout devrait être laisser à la décision souveraine de chaque état en fonction de ses intérêts nationaux. Ce qui n’empêchera pas par ailleurs de signer des traités de coopération dans divers domaines (culturels, économiques...) entre les nations de l’espace européen.


  • Loin de manquer de respect aux différents intervenants, il faudrait changer cette question d’une stupidité abyssale.
    "Une autre Europe". Où çà ?
    Est-ce que qu’on se pose la question d’autres Etats-Unis ?
    Dans quelle dimension ? Sur quelle planète ?
    Il faut DETRUIRE purement et simplement cette Europe, comme on fait avec tout bâtiment ou animal dangereux.

     

  • Petit rappel historique ce soir a la tévé : plus de 60 000 Français périrent sous les bombes anglo-americaines.
    http://www.france3.fr/emissions/doc...