Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Vers un rapprochement entre Marine Le Pen et Donald Trump ?

Le soir de l’élection, deux responsables du FN étaient invités dans la Trump Tower

Deux responsables du parti de Marine Le Pen, dont son représentant pour l’Amérique du Nord, faisaient partie des happy few invités dans la Trump Tower, le QG de Donald Trump, selon nos informations.

 

Retour au protectionnisme, rapprochement avec la Russie, rejet du « mondialisme », déconnection entre le peuple et les élites : sur bien des sujets, Marine Le Pen ne peut que se féliciter du succès de Donald Trump à la présidentielle américaine. La présidente du FN ne s’en est d’ailleurs pas privée, convoquant ce mercredi la presse pour déclarer que la victoire du candidat investi par le parti républicain était une « bonne nouvelle pour la France ».

Mais aussi pour le FN. « C’est encore un verrou psychologique qui saute, glisse un proche de la candidate du FN. Après le Brexit et l’élection présidentielle à venir en Autriche [où l’extrême droite a de fortes chances de l’emporter], de plus en plus d’électeurs vont se dire : c’est possible ».

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

 


 

« Comprendre le résultat, et l’accepter »

par Denis Franceskin, pour fnamerique.com

 

Dernier article, c’est entendu, après une campagne lourde et indigeste. Je m’étais dit, il y a plusieurs mois, en voyant Trump – le lucide, le cynique, le médiatique – prendre le système des primaires Républicaines à contre-pied, que quelque chose se passait. Je ne suis pas spécialiste de Trump, ni d’ailleurs de la politique américaine. Ses institutions et son mode d’élection sont souvent éloignées de la France. Mon but a été depuis le début de décoder ce qui se passe dans la tête de l’électeur américain, et pourquoi.

 

Un air de déjà-vu :

Je commençais à voir et à entendre autour de moi la même musique qu’en France. Vous savez, celle des médias, des artistes, des politiques… ces gens de bonne compagnie, aveugles et arrogants, qui commencèrent alors leur petit jeu de culpabilisation du peuple – peuple idiot qu’on se doit de rééduquer !

Tout était bon pour se moquer de Trump et de ses futurs électeurs. Comme toujours on ira trouver le plouc dans sa cave, au milieu de nulle part, avec un T-shirt sale et totalement inapte à l’analyse politique. Ça marchera sans doute, on y croit, ça fonctionne toujours !

Mais Trump, le mauvais élève, n’en fait qu’à sa tête. Devant des collègues à la Convention et devant des médias stupéfaits et mal à l’aise, il s’est abandonné à des inconvenances…

Le TAFTA, la concurrence déloyale, les délocalisations, les médias tenus par les puissants, les relations internationales…Quel démagogue ose tenir un pareil langage de haine ? Trump, qui dit exactement ce qu’il ne faut pas dire ! Un milliardaire qui trahit les siens. C’est inacceptable, et il va le payer !

 

Étape suivante : les « experts »

CNN, CBS, FOX etc… ils sont tous formels ! Trump est un clown, il ne peut pas gagner ! Pour la forme on lui donnera une miette, 1 %. C’est humiliant et ça fait rire dans les rédactions !

 

Étape suivante : les « images »

Mince, le milliardaire est en lice ! Ces imbéciles n’ont donc pas encore compris. Cette fois on va les forcer à ressentir de la honte en votant pour lui. Les médias utiliseront deux photos, toujours les mêmes. La douce Hillary et Trump qui ne sourit jamais. Pas étonnant, il est dangereux ce type, hein ? !

 

Étape suivante : les « pronostics »

S’il y a bien quelque chose de fantastique dans ces élections c’est bien les sondages. Là encore ils sont formels. C’est « mathématique », et puis même BHL le dit : Trump ne peut pas gagner. C’est ABC ou CNN qui en parlent, donc des sites sérieux, établis, pas comme ce qu’on trouve sur Internet. On parle ici de vrai journalisme, avec de vrais professionnels. Et ils sont formels, je le répète.

 

Étape suivante : les « affaires »

Le point tournant : ces bonnes casseroles, qui sortent toujours quelques jours avant les élections, débarquent enfin (juste avant les débats). Trump n’y échappera pas. Il faut dire que « Don » n’y met pas du sien… Et là, rien ne se passe. Rien du tout. Les Démocrates, qui de toute façon ne l’aimaient pas, le détestent encore plus – la belle affaire ! Alors je discute autour de moi, je m’interroge. On me dit « comparé à ce qu’elle est, comment osent-ils parler de respect ? », « Mais vous avez lu les emails de Wikileaks ? », « Parce que la Fondation Clinton c’est probablement mieux ? », « l’argent d’Haïti pour tous ces pauvres gens c’est moins grave ? », « quel homme n’a jamais parlé de ses exploits avec ses potes, franchement ! »… On me parle de Wall Street, des emplois perdus, des mensonges depuis des décennies, la difficulté de joindre les deux bouts, la gêne dans le besoin… Tiens, ces « petites gens » m’ont l’air tout de suite bien renseigné sur le « clan Clinton ». Toutes les semaines Wikileaks sort des infos explosives que les médias ne relaient pas – ou si peu – et voici qu’on m’en parle. Étrange. Ils devaient être normalement « un-educated » et ils me semblent bien au fait des affaires… ça ne sent pas bon tout ça !

 

Mardi soir, le 8 Novembre 2016

Je relis la veille quelques pages d’un livre sur les évènements de février 1848. Des citations que j’avais jadis « stabilotées ». Tocqueville « Nous nous endormons sur un volcan ». Lamartine « la question des prolétaires et celle qui fera l’explosion la plus terrible dans la société actuelle si les gouvernements se refusent à la sonder et à la résoudre ». J’y pense, mais c’est déjà le jour des élections. Je dois me préparer et retrouver le soir même des collègues pour un apéritif, puis direction aux Trump Towers. J’y suis invité, c’est un moment unique qui va clôturer cette aventure atypique. La rue est calme. Des policiers et les Services Secrets sont là. Les voitures attendent le candidat en bas de l’immeuble. La soirée électorale commence. Les chiffres arrivent. Il gagne la Floride. Les convives autour de moi sont maintenant certains qu’il va gagner. Les heures passent. Ça y est ! Il est élu.

Et ces mêmes médias, ces mêmes experts, viennent expliquer le vote. On croit rêver !

 

Épilogue – Avant 2017

Pour moi, le grand fait social de notre temps, c’est la formation d’une classe de misérables et d’oubliés. Des gens dont on se moque, auxquels on ment. Nos élites pensent que cela peut continuer. Au JT, on parle de sujets anecdotiques, le point météo en hiver, l’euro de foot, les vacances… et puis loin de chez nous il y a les bons dictateurs et les mauvais dictateurs. Les gentils et les méchants. Et pendant ce temps, nos agriculteurs se tuent, on culpabilise le petit français, sujet – on le sait bien – à l’extrémisme. L’euro l’a ruiné, ses fins de mois commencent le 15. Les vagues migratoires ? Il les ressent, lui. Son gosse s’est fait frapper hier dans le bus pour une cigarette… Mais l’important c’est qu’il ne vote surtout pas pour Marine !

Et puis un jour il se relève ! Il dit non, il se bat… et il gagne.

C’est parce que nous avons été depuis tout ce temps des sonneurs d’alertes, que nous avons mis en garde des maux qui nous touchent aujourd’hui, que nos solutions raisonnent comme jamais, que je sais – c’est ma conviction profonde – que Marine Le Pen, apportera à la condition des français tous les changements, toutes les améliorations qu’il est humainement possible d’envisager ; et qu’elle va s’attacher à cette noble tâche avec le zèle le plus sincère et l’empressement le plus vrai.

Denis Franceskin

Sur la révolte des peuples souverains, lire chez Kontre Kulture :

Le FN et l’élection de Donald Trump, voir sur E&R :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1601338
    Le 14 novembre à 13:32 par zuleya
    Vers un rapprochement entre Marine Le Pen et Donald Trump ?

    ce nest pas anodin : trump a un flair enorme. il a été le seul a soutenir le brexit aux usa, et s est meme déplacé en grande bretagne la veille du vote...
    en plus hollande-nomal premier, sur ordre du crif, l’a snobbé le jour de son election alors que marine et jean marie l ont fellicité...

    ce nest pas rien car en cas de second tour avec lepen , si marine a le soutien du président des usa, c est tout le systeme francais qui prevoit une fin du monde et un isolement du pays en cas de victoire fn qui se fait couper l herbe sous le pied

     

    Répondre à ce message

  • #1601360

    J’espère que Marine Le Pen aura l’intelligence de sortir de la phase mortifère de politique des gages perdus d’avance qui est la sienne depuis un moment déjà et de repasser en mode offensif à l’occasion de cette occasion et de cet exemple historique qui lui sont apportés sur un plateau.

     

    Répondre à ce message

  • #1601395

    La priorité : se débarrasser de l’oligarchie mondialiste corrompue, et extrémiste, mais se cachant toujours derrière les droits de l’homme et les bonnes intentions.

    La manipulation à la sauce mondialiste cela ne marche plus, les peuples ont réveillés leur conscience politique.

     

    Répondre à ce message

  • #1601539
    Le 14 novembre à 16:49 par The Trumpavengers
    Vers un rapprochement entre Marine Le Pen et Donald Trump ?

    Du coup, comme les chances qu’elle gagne en 2017 restent minces, la France montre brillamment au reste du monde qu’une fois de plus, nous sommes en retard d’une guerre et que nous allons encore rester la voiture balai dans la marche de l’Histoire.
    Non franchement, le slogan-parti de Macron est pas mal. Il aurait simplement du l’appeler "En arrière toute !".
    Bon, les bouffeurs de grenouilles, vu la situation catastrophique du pays et l’air irresponsable, on se remue le popotin ou quoi ?

     

    Répondre à ce message

  • #1601540
    Le 14 novembre à 16:50 par unlieuincertain
    Vers un rapprochement entre Marine Le Pen et Donald Trump ?

    Je plussoie le Fuckoff de Trump face à l’oligarchie mais je n’arrive pas à partager l’optimiste que beaucoup affiche ici ou ailleurs. Je suis aveugle peut être mais son sionisme affiché ne me rassure pas du tout. Son nouveau directeur Bannon au vu de son site Breitbart News est catastrophique de ce coté là. Et encore plus du côté des musulmans patriotes. Si quelqu’un peut m’éclairer je suis preneur car j’aimerai bien passer du sourire vengeur de la victoire face à Clinton à un rire joyeux de l’assurance d’un avenir meilleur.

     

    Répondre à ce message

    • #1601606

      Ne faites pas attention au discours de Trump mais à ses actes. A ce niveau de pouvoir c’est un suicide politique de se déclarer antisioniste. Si Trump collabore avec la Russie pour éradiquer réellement les groupes terroristes comme il l’a promis durant sa campagne alors c’est la plus grande quenelle de l’histoire enfoncée dans le fion d’Israël. Autrement dit l’ami c’est tout le "Plan Yinon" qui tombe à l’eau, un plan diabolique consistant à assurer à Israël une supériorité régionale et ce en détruisant les pays arabes sur des bases ethniques et confessionnelles. C’est à la lumière de cette conspiration que les groupes terroristes salafistes abruties entrent en scène...

       
    • #1601674

      Ce cher Bannon a été accusé d’antisémitisme par sa femme.

       
  • #1601549

    MLP a toujours été en phase avec la Russie et a porté son approbation à M Trump .C’est la seule ,contre toute la classe politique et contre la presse . Il y en a qui ont du souci à se faire ,car le FN a maintenant un pied en Russie et un pied aux USA , et chante la même musique . Va y avoir des canards boiteux de l’autre coté.
    Comme quoi il ne faux jamais vendre la peau de l’ours .L ’aide pour les élections 2017 ,pourrait bien venir des USA et de la Russie.Et pourquoi pas .

     

    Répondre à ce message

  • #1601633
    Le 14 novembre à 18:55 par Toutatis
    Vers un rapprochement entre Marine Le Pen et Donald Trump ?

    Je me demande si MLP menace les marchands du temple.
    Pour l’instant, c’est pas clair.

     

    Répondre à ce message

  • #1601680

    Je m’enchante de la victoire de Trump, comme beaucoup, mais je crains que les élites n’aient un coup d’avance. Imaginez qu’elles veuillent nous faire la leçon. Elles laissent Trump, le Brexit, Le Pen, Höfer, Orbán et qui sais-je encore, passer. La colère populaire s’évacue. Nous avons donc un monde occidental globalement gouverné par ce qu’ils appellent l’extrême-droite. Vous voyez bien vite ce qu’il se passerait si une malheureuse crise, catastrophe bancaire voire guerre (soyons fou) arrivaient. La faute incomberait à tous ces dirigeants et nous serions repartis pour 50 ans de soumission au capital délétère.

     

    Répondre à ce message

  • #1601746

    Trump c’est le Jean Marie Le Pen américain, la seule différence entre les deux c"est que l’un est milliardaire et l’autre non.
    D’ailleurs, même physiquement ils se ressemblent.

     

    Répondre à ce message

  • #1601904

    Excellente analyse vue d’Amérique du nord. On ne peut que souhaiter qu’en France le phénomène continue et tant mieux si MLP tisse des liens avec Trump. Nous ne pouvons pas nous retrouver isolé dans sous la coupe d’une UE mortifere pendant que les anglais, les russes et les américains s’émancipent de la dictature globaliste.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents