Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : la détresse économique

Avec certains des principaux patrons emprisonnés, des banquiers qui n’accordent plus de crédits et des transferts de fond problématique, l’économie algérienne est en détresse.

 

Les trois quarts des entreprises sont ainsi incapables de verser les acomptes prévisionnels au titre de l’impôt sur les bénéfices pour l’année en cours. Quant aux faillites, elles ont eu pour résultat la mise au chômage de 200 000 travailleurs depuis le 1er janvier 2019… Dans un pays où le taux réel de chômage atteint déjà des records.

Seule source de revenus de l’État, le secteur des hydrocarbures décline année après année. Au 1er trimestre 2019, il a ainsi reculé de 7,7 % en raison de la baisse de production due à l’épuisement des nappes pétrolières. Nous avons également là la confirmation de ce que l’Afrique Réelle écrit depuis plusieurs années, à savoir que les réserves de l’Algérie ont été volontairement surestimées.

Résultat, les réserves de change n’étaient plus que de 72,6 milliards de dollars fin avril 2019, soit une baisse de 7,2 % par rapport à décembre 2018 (source : ministère des Finances juillet 2019). Cette baisse est d’autant plus dramatique que le pays doit acheter à l’étranger les trois quarts des matières premières et des équipements indispensables à ses entreprises, tant publiques que privées. Il doit également importer de quoi habiller, soigner et équiper ses 43 millions d’habitants Avec une priorité qui est de les nourrir. Or, comme l’agriculture algérienne et ses dérivés ne permettent de satisfaire qu’entre 40 et 50 % des besoins alimentaires du pays, il est donc nécessaire de faire de colossales importations. C’est ainsi que près de la moitié (40 %) de la facture de tous les achats faits à l’étranger – soit le quart (! !!) des recettes tirées des hydrocarbures –, est consacrée à l’importation de produits alimentaires de base dont l’Algérie était exportatrice avant l’indépendance de 1962... N’en déplaise à l’ONM (Organisation nationale des moudjahidine) qui, pour tenter de faire oublier sa colossale responsabilité dans la faillite de l’Algérie, ose demander le vote d’une loi criminalisant la colonisation française…

Vomis par la rue, les vampires du « Système » gavés de leurs détournements peuvent-ils encore refuser de reconnaître que si l’Algérie est désormais le premier importateur africain de biens alimentaires pour un total annuel moyen de 12 milliards de dollars (Centre national de l’informatique et des statistiques-douanes-CNIS), cela est la conséquence à la fois de leur incompétence et de leurs détournements ?

Les millions de manifestants qui, vendredi après vendredi, battent la chaussée, en sont, eux, parfaitement conscients et ils attendent de pouvoir leur faire rendre gorge. Or, c’est précisément parce qu’il sait qu’il est face à une véritable révolution et que la survie de ses membres est en jeu, que le « Système » fait la « sourde oreille ».

Bernard Lugan

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2270859
    le 04/09/2019 par Rachid
    Algérie : la détresse économique

    Ils ne produisent rien, ne créaient rien depuis l’indépendance, ils pensent tous à se tirer en France à et l’étranger alors qu’ils ont un pays 2 fois plus riche que la France, quoi dire ? Ils auraient mieux faire de rester sous la tutelle française au moins ils avaient du boulot.

     

    • #2270941
      le 04/09/2019 par VIVACHAVEZ
      Algérie : la détresse économique

      C’est ce que me dit un copain algérien depuis au moins 30 ans. Au début, je pensais qu’il plaisantait, il y a belle lurette que j’ai compris qu’il avait raison.......


    • #2271030
      le 04/09/2019 par Ifer
      Algérie : la détresse économique

      "Ils ne produisent rien" ! Vous n’avez pas l’impression d’exagérer un peu ? Vous voulez peut être dire que l’Algérie produit très peu de produit d’exportation, et la production industrielle est de mauvaise qualité. Je connais des algériens (étudiants, jeunes travailleurs, célibataires, mariés, tous rangs sociaux confondus), qui ne souhaitent vivre nulle part d’autre qu’en Algérie. Mais ils aspirent à une meilleure qualité de vie et à plus de liberté (sortir de certains carcans traditionnels périmés par exemple). Mais parfois, la situation ici est tellement déprimante (la pollution ambiante, les mentalités sociales emprisonnantes, le niveau général d’instruction bas...). Il y a ceux qui se sauvent à l’étranger, et c’est compréhensible. Et il y a aussi ceux qui se décarcassent à remonter le niveau ici. Parfois, partir à l’étranger pour y revenir mieux formé, avec de nouvelles ressources, est une étape nécessaire et utile.

      Ne mettez pas tout le monde dans le même panier svp, sinon il en sera fait de même pour vous.


    • #2271074
      le 04/09/2019 par moi-même
      Algérie : la détresse économique

      Calme-toi beubeu...prend le temps de t’informer et surtout de te former avant de vomir...Si l’Algérie n’est pas ton pays, soit fier d’être français et garde-toi de vomir celui des autres, Lugan est un spécialiste et sait de quoi il parle.


    • #2271721
      le 05/09/2019 par Aksil & Jugurtha... Forever !
      Algérie : la détresse économique

      Depuis l’Antiquité la Numide, Ifriqya, l’Algérie, était un grenier à blé depuis Carthage, et Rome, et une Histoire d’au moins 2969 ans par trace écrite. Bien-sûr, je ne parle même pas des milliers de sites datant de la préhistoire. Comme le Hoggar, avec ses tombes, ces gravures, sculptures 2 dimensions, Dolmens, sites Paléolithique et Néolithique, etc, les 2(Hoggar, Sahara), n’étant pas encore totalement devenus des déserts. Et, dont malheureusement peu de sites n’ont été encore réellement étudier. Quant, au fait que que vous pensiez que nous ne sommes que des ignares, toujours en prenant une minorité de personnes, en faisant une généralité. Comment, pensez-vous que le colonisateur fasse pour dominer le peuple conquis ? Bein ! Il l’abrutit, déconstruit son histoire, sa culture, ses traditions, et lui raconte une autre histoire,(fait maison ), culture, traditions etc. Pour, finir la France avec les Harkis, et une petite caste bourgeoise Algérienne, et certains kabyles, qu’elle a caressés dans le sens du poil, leurs accordants à coup de licences IV, et autres tabac aujourd’hui... Le traître a droit, a des traitements autres, que celui du reste du peuple Algérien, façons Corporasite, Francs-maçons. Les traitants différemment développant chez eux les seuls intérêts français, et les leurs... Enfin, le but réel on peut le constater encore aujourd’hui, avec le mouvement Berbëriste


  • #2270902
    le 04/09/2019 par ifer
    Algérie : la détresse économique

    Ce serait intéressant de préciser quels sont les catégories de produits alimentaires importés. Car j’ai l’impression qu’il s’agit beaucoup de produits transformés industriels (yaourts aromatisés en tout genre, gâteaux, chips, boissons sucrées...). Il y a nourriture et "nourriture", et les algériens mangent beaucoup trop et mal. Si du jour au lendemain l’Algérie ne pouvait plus se permettre d’importer toutes ces merdes, ce ne serait pas plus mal, et je ne pense pas que les algériens souffriraient de la faim (dans les zones rurales en tous cas, où les populations savent vivre du blé, de l’huile d’olive et des denrées maraîchères, sauvages et élevage, de saison, séchées, et locales). A préciser juste le chiffre d’importation pour le blé, car c’est sur cette denrée que ça peut faire mal... Ce qui est à craindre de l’effondrement de l’économie des hydrocarbures est surtout le financement du secteur publique, qui est déjà de toutes manières extrêmement mal en point, déprimant.

     

    • #2271129
      le 04/09/2019 par nadir
      Algérie : la détresse économique

      l’Algérie importe du blé (sous forme de grains empoisonnés par des insecticides pour éviter qu’ils ne pourrissent pendant le long voyage en bateau mais qui font augmenter les taux de cancers),
      des levures pour la planification,
      du riz,
      du lait en poudre,
      pas de yaourts mais des ferments lactiques pour faire du yaourt et du fromage d’excellente qualité,
      quelques fromages comme le gouda en quantité industrielle pour faire du fromage fondu
      des arômes,
      des concentrés de jus...

      12 milliards, je trouve cette somme exagérée.


    • #2271462
      le 04/09/2019 par Pascal
      Algérie : la détresse économique

      Combien, ici et là-bas ou ailleurs, a conscience que l’on peut vivre sainement en mangeant des fruits (juteux et gras:noix, noisettes, amandes), des légumes. La viande n’étant pas indispensable et le blé (sous forme de produits "raffinés") encore moins ?
      Une transition peut s’avérer utile, mais les gains en santé sont impressionnants.

      Changer ce paradigme est un challenge qui peut amener la paix ... intérieure et extérieure.


    • #2271582
      le 05/09/2019 par ladko
      Algérie : la détresse économique

      "La viande n’étant pas indispensable et le blé (sous forme de produits "raffinés") encore moins"

      Ce qui fait que sur un couscous, il ne reste plus qu’une dizaine de pois chiches et deux carottes.

      Ils manquent vraiment d’esprit pratique, ces Algériens...


  • #2270921
    le 04/09/2019 par Syzygy
    Algérie : la détresse économique

    L’Algérie, création française, avait été un département agricole et viticole particulièrement productif.

    Depuis 1962, une clique au pouvoir s’est accaparée de la rente des hydrocarbures laissant le pays dans la misère. C’est en effet, la même stratégie qui a été utilisée par la CIA et le MI-6 en laissant la gestion du Moyen-Orient aux Frères Musulmans (franc-maçonnerie, sauce harissa).

    L’objectif est de maintenir les populations des pays producteurs dans la misère afin que le prix de l’énergie reste faible pour les pays occidentaux.

    Donc, si les Algériens veulent se développer, ils leur faut dégager l’oligarchie. Je recommande un recrutement dans les cités françaises où se terrent les plus grandes gueules d’Algérie ! Ils vont nous montrer comment ils vont faire !!!

     

    • #2271477
      le 04/09/2019 par Ziri Ibn Menad
      Algérie : la détresse économique

      AL-DJAZAIR (Algerie en Français) a une histoire au moins aussi ancienne que celle de la France.


    • #2271847
      le 05/09/2019 par Miville
      Algérie : la détresse économique

      El Djezair a une histoire un peu plus ancienne que celle de la République française sauf que El Djezair n’a même pas fait semblant de prendre la succession du pays ambiant sur lequel elle s’installait : El Djezair s’est présentée d’emblée comme une ville pirate de charte d’incorporation turque et avec pour mission de piller et de détruire au nom du jihad le territoire tout autour tout comme d’écumer la mer tout autour. La France qui faisait partie des territoires à piller a tout simplement refusé à cette ville les moyens de ses prétentions et l’a annexée avec tous ses territoires qui n’avaient rien d’autres en commun que d’avoir subi les exactions de cette ville prédatrice qui n’est pas de fondation locale. La très grave erreur (volontaire) de la France est de s’être installée, quand elle fut redevenue républicaine, en tant que puissance dans les structures de pillage même héritées d’Alger, sans doute par mimétisme entre la mentalité républicaine de Paris et l’ancien pouvoir pillard d’Alger, avec le trait d’union de la communauté juive sépharade d’Alger qui avait été l’âme économique de fait de la régence nominalement turque d’Alger. Il aurait fallu pour la France donner à ce territoire une toute autre capitale, par exemple Constantine, ou encore Tunis dont la haute antiquité ne faisait aucun doute, de manière à bien signifier aux gens des divers bleds qu’ils allaient être soumis et réunis par tout autre chose, une chose toujours étrangère sans doute, mais beaucoup plus respectueuse de leur existence. Il aurait fallu faire péricliter et laisser tomber en ruines la ville d’Alger pour son exemple criminel passé, comme le Bénin a su faire avec Porto-Novo l’ancien port d’exportation d’esclaves. La France a perdu parce qu’elle a accepté un marché de dupes tout fait d’avance par la communauté qui allait bénéficier du décret Crémieux, c’était cela à prendre ou à laisser et laisser cela voulait dire une Provence toujours en butte aux attaques pirates d’Alger et une méditerranée toujours fermée à tout autre navire que ceux de cette puissance pirate.


  • #2270922
    le 04/09/2019 par Jacques
    Algérie : la détresse économique

    Population multipliée par quatre depuis l’indépendance donc rien d’étonnant, la croissance de la production est trop faible et il faut considérer la hausse des prix.
    La gestion du pays est mauvaise bien sûr, comme dans toute l’Afrique : parti unique depuis plus de 50 ans et fuite de capitaux.
    Pour la colonisation, il est étonnant que seule la dernière leur pose problème alors que tous les pays musulmans sont dans le même cas ou presque.


  • #2271026
    le 04/09/2019 par Alpha 50
    Algérie : la détresse économique

    L’Algérie est la preuve par excellence qu’on ne peut pas construire un état sans des fondations et des structures morales, politiques, culturelles, éducatives, qui soient fortes.
    L’Algérie s’est toujours résumée à la guerre( F.L.N), et aujourd’hui au rap et au foot.
    On ne peut rien construire de ce solide avec cela.
    D’oû l’effondrement de cette nation.
    Quand un ministre de la culture ou de je ne sais quoi déballe le tapis rouge pour un rappeur de la banlieue Parisienne, tout est dit...

     

    • #2271092
      le 04/09/2019 par moi-même
      Algérie : la détresse économique

      Il ne faut pas chercher l’Algérie dans les banlieue cher ami, c’est un produit de l’école républicaine antifrançaise contrairement à l’Algérie, sinon on serait coupable par association... !


    • #2271652
      le 05/09/2019 par Yjack
      Algérie : la détresse économique

      En comparaison avec quel pays ? Macron a invité qui à l’elysée ? Je préfère largement la situation de l’Algérie à la notre, mariage homo, pd qui s’encule dans la rue, et j’en passe... Y en a encore pour croire qu’on nous envie, eh bé !


    • #2271886
      le 05/09/2019 par Carrefour
      Algérie : la détresse économique

      Sans oublier l’islam politique bien sûr...


  • #2271032
    le 04/09/2019 par crachetonvenin2
    Algérie : la détresse économique

    L’avenir de la France ... ressemblera t il de plus en plus à ce descriptif ci dessus et avant ? Au vu de la gestion autiste de ?
    Macron Emmanuel et son staff ... qui pompent non seulement l’air de la population au travers des médias qui relaient bien des fadaises mais aussi et surtout ... dans les caisses de cet état dit français avec les mains presque libres dans "la Banque de France".
    Pour ce qui est de l’Algérie, la suite ... ne peut exister peut être qu’au travers d’une économie non freinée par sa propre vétusté et tournée - aussi - vers un marché d’abord africain au vu des difficultés existantes en France ou mieux ... de l’autre côté de la Méditerranée ... la France ... ?
    Un partenaire économique aussi pour l’Afrique puisque la France n’est même pas un partenaire économique entre autre pour sa propre population. Dans toute sa totalité.
    Le mythe du développement économique uniquement grâce à une relation avec "l’Europe" est il devenu complétement mortifère pour ? Cette Afrique du Nord. Qui doit peut être se réorganiser complétement en rejetant tous ces trucs "made in France" qui sont des leurres même ... en France !

     

    • #2271178
      le 04/09/2019 par Chasse et pêche.
      Algérie : la détresse économique

      Selon moi les deux nations ont le même point commun, elles vont droit dans le mur.
      Deux pays avec beaucoup de malades mentaux.


  • #2271180
    le 04/09/2019 par Clint Eastwood
    Algérie : la détresse économique

    Qu’a donc à nous écrire ce Lugan sur le royaume enchanté de sa majesté à qui il a prêté allégeance d’ailleurs si l’Algérie est telle qu’il l’a décrite pourquoi sa majesté et ses sujets en soumisSION pleurnichent systématiquement pour l’ouverture des frontières....
    Que ne faut-il pas faire pour quelques dollars de plus .....

     

    • #2271343
      le 04/09/2019 par Le lionceau
      Algérie : la détresse économique

      Pourquoi en revenir au Maroc systématiquement ? Vous donnez raison à M. Lugan, et pourquoi la demande d’ouverture des frontières ? Je sais pas ? Renouer des familles, plus de débouchés commerciaux ect... les murs ne produisent rien.


    • #2271507
      le 05/09/2019 par Ibanez
      Algérie : la détresse économique

      Franchement, le Maroc s’en sort mieux avec moins de ressources.


    • #2271615
      le 05/09/2019 par Pierre Loup
      Algérie : la détresse économique

      @Ibanez
      Oui car le Maroc bénéficie d’investissements étrangers massifs de la part des États-Unis, de l’Arabie, de l’UE, de la France et de la Chine.....
      Voilà c’est tout, presque tout vient des étrangers.... c’est un fait !
      On en revient toujours au fameux principe des **allocs**...
      C’est triste mais c’est comme sa ! C’est la réalité, ce sont les faits !


    • #2271657
      le 05/09/2019 par Yjack
      Algérie : la détresse économique

      Si s’en sortir mieux c’est produire de la drogue en masse, être un carrefour de la pédophilie/prostitution, une aire de repos americano/sioniste... Je préfère pas m’en sortir alors...
      En passant je souhaite le meilleur au peuple marocain, qu’ils soient vite débarrassé de ces choses négative


    • #2271674
      le 05/09/2019 par hanane
      Algérie : la détresse économique

      Le Maroc est un allié des occidentaux. La rupture c.àd. l’absence de continuité historique entre le Maroc et l’Algérie s’est produite lors de la capture de l’Emir Abdelkader par les troupes françaises à la suite d’un marchandage avec le Sultan du Maroc (qui s’etait proposé de livrer lui -méme l’Emir aux français alors qu’il l avait poussé à les combattre). Le Sultan s’était servi de l’Emir et de ses combattants pour retarder l’arrivée des français puis avait accepté la condition de le livrer lui-méme aux français. L’Emir a préféré déposer ses armes aux pieds des français plutôt que de permettre cette infâmie. Aux yeux des algériens la rupture avec le Maroc porte la marque indélébile de la trahison .


    • #2271687
      le 05/09/2019 par Wane tou fri, viva la Gerie
      Algérie : la détresse économique

      Oui, tous les algeriens le savent, tous les marocains le savent. Mais pour un algerien le mal c’est pas de manger la merde, c’est que les autres voient qu’il en as sur les dents.


  • #2271184
    le 04/09/2019 par l’artilleur de Metz
    Algérie : la détresse économique

    Grenier à blé de l’Europe, fin 19e siècle l’Algérie achète de la semoule en France mais pense s’offrir des sukhoi 57 de 5e génération..les gériatres au pouvoir sont toujours présents.

     

    • #2271699
      le 05/09/2019 par Aksil & Jugurtha... Forever !
      Algérie : la détresse économique

      Depuis l’Antiquité la Numide, Ifriqya, l’Algérie, était grenier à blé depuis avant Carthage, et Rome, avec une Histoire d’au moins 2969 ans par trace écrite. Bien-sûr, je ne parle même pas des milliers de sites datant de la préhistoire. Comme le Hoggar,(avec ses tombes, cppes gravures, sculptures 2 dimensions, du Paléolithique et Néolithique, etc, les 2 n’étant pas encore totalement devenus des déserts. Et, dont peu de sites n’ont été encore réellement étudier. Quant, au fait que que vous pensiez que nous ne sommes que des ignares. Comment, pensez-vous que le colonisateur fasse pour dominer le peuple conquis ? Bein ! Il l’abrutit, déconstruit son histoire, sa culture, ces traditions, et lui raconte son histoire,(fait maison ), culture, traditions etc. Pour, finir la France avec les Harkis, et une petite caste bourgeoise Algérienne, comme avec certains kabyles. Que, la France a caressés dans le sens du poil, leurs accordants des licences IV, et autres... Qui ont droit a des traitements autres, que celui du reste du peuple Algérien, façons Corporasite, Francs-maçons, les traitants différemment et lnstaller les seuls intérêts français, et le leurs... Enfin, le but réel on peut le constater encore aujourd’hui, avec le mouvement Berbëriste


  • #2271200
    le 04/09/2019 par G22
    Algérie : la détresse économique

    À ma connaissance il existe plus de 200 pays dans ce monde alors pourquoi se focaliser sur l’Algérie ? Est-ce le racisme ou la haine ?
    l’Algérie ne produit rien, c’est pas votre problème.
    l’Algérie gagne une CAN est le site explose
    de haine, c’est fou !
    Pauvres français , j’ai de la pitié pour vous.
    l’État française est en faillite,La dette publique s’établit désormais à 2 358,9 milliards d’euros, chaque nouveau né a une dette de 50000€ , privatisation des bijoux de la maison, grande entreprise bradé au sionisme , Socialisation des pertes et privatisation des profits (banques gagnent et citoyens payent chaque année plus)
    Changement en France où t’es

     

    • #2271272
      le 04/09/2019 par spirit
      Algérie : la détresse économique

      Il est vrai que la dette algérienne ne peut se comparer à la dette française...C’est qu’on ne prête qu’aux riches et l’Algérie se méfie de l’étranger,en général...Mais adore y émigrer !


    • #2271297
      le 04/09/2019 par kantor
      Algérie : la détresse économique

      Amis Gaulois, faut comprendre que l’algerie c’est le pays des algeriens...de ceux qu’on a chez nous...alors imaginez, un pays composé de ce genre d’individus...grave...


    • #2271364
      le 04/09/2019 par berutureb
      Algérie : la détresse économique

      Que l’Algérie gagne la CAN, on s’en branle un peu, par contre, que des milliers d’algériens descendent dans la rue en France pour fêter, voire foutre le bordel pour une partie d’entre eux, oui cela nous concerne, et on a notre mot à dire !
      Ce n’est pas parce que Lugan, qui s’y connaît quand même sur le sujet, critique l’économie algérienne, son futur, qu’il faut y voir de la haine, faut arrêter un peu, c’est insupportable ce chantage au racisme


    • #2271383
      le 04/09/2019 par Paul82
      Algérie : la détresse économique

      @G22

      Pourquoi s’intéresser à l’Algérie ? Parce que si ce pays se casse la gueule (et ce n’est pas de la SF), nous Français allons voir de nouveaux "migrants" arriver en masse ici !

      Au passage, parler de "racisme" est absurde puisque les Berbères sont blancs.... Et si vous voulez quoi au fond ? Qu’on ne parle pas de la situation REELLE de l’Algérie ? sinon quoi ? Et faire l’autruche n’a jamais résolu les problèmes. Ca c’est un truc typiquement algérien....


    • #2271676
      le 05/09/2019 par CM and Co
      Algérie : la détresse économique

      @G22
      On appel ça l’hôpital qui ce fou de la charité ...
      Et comme disait Coluche, il n’y a que les français pour chantés les pieds dans la merde !
      Mais dis toi que c’est plutôt positif car comme Mr Soral, dans ce monde d’inversion, il vaut mieux faire partie des " dénigrés " que des " aboyeurs ".


    • #2272033
      le 05/09/2019 par Belligérant
      Algérie : la détresse économique

      Je connais bien l’Algérie et je peux te dire que les algériens d’Algérie ne sont en rein comparable à ce que vous avez ici.
      Ces creatures résultent d’une fabrication 100% française. D’ailleurs on se demande tous comment un pays à t-il pu fabriquer de tels citoyens mi-sauvage-mi consommateur-mi illettré bref un jour la France paiera aussi cela des milions de vies déracinés pour une vie de merde au final. On se demande d’aileurs si ces flux de clandestins ne sont pas la monnaie


    • #2273012
      le 07/09/2019 par Titus
      Algérie : la détresse économique

      @belligérant



      Ces creatures résultent d’une fabrication 100% française.




      S’ils résultaient d’une fabrication 100 % française, alors tous les Français seraient comme eux, ce qui n’est heureusement pas le cas !
      Fabrication française, oui, mais à partir d’un matériau humain 100 % maghrébin. C’est ce qui fait la différence. Avec toute la bonne volonté du monde, on ne peut pas éduquer un âne pour en faire un cheval de course.


  • #2271309
    le 04/09/2019 par Anita
    Algérie : la détresse économique

    A comparer avec le développement du Vietnam, pourtant dévasté par plus de trente ans de guerre... c’est jouissif.

     

    • #2271437
      le 04/09/2019 par ladko
      Algérie : la détresse économique

      Le Vietnam exporte massivement du riz vers le Sénégal tout aussi incapable que l’Algérie d’assurer sa subsistance...


    • #2271519
      le 05/09/2019 par Laverdad
      Algérie : la détresse économique

      Le riz est un produit de base au Vietnam comme au Senegal. mais pas en Algérie où le produit de base est le blé. L´Algérie est face a un dilemme : On consomme principalement du blé tendre mais on cultive essentiellement du blé dur. Pourquoi ? parce que les conditions climatiques sont plus favorables au blé dur. L´Algérie exporte du blé dur et de l´orge (eh oui on ne vous dit pas tout) et importe du blé tendre. Elle est donc auto-suffisante en blé dur (3,9 million de tonnes) mais pas en blé tendre qu´elle importe de France. Pour combien de temps encore l´Algérie va- t- elle sauver- a chaque saison- l´agriculture céréalière française ? la question mérite d´être posée parce que déjà on parle d´importer du blé tendre de la Russie. C´est l´alerte rouge chez les producteurs français qui eux connaissent et reconnaissent bien l´importance de l´Algérie. contrairement a ces commentateurs qui ne voient que du mal dans ce pays.


    • #2271598
      le 05/09/2019 par paramesh
      Algérie : la détresse économique

      Pourquoi ? parce que les conditions climatiques sont plus favorables au blé dur




      pas tout à fait exact., on a abandonné la culture de blé tendre en Algérie parce que le blé dur est plus rentable sur les sols algériens (avant quand on s’interessait moins aux rendements et plus à la qualité et à la demande intérieure on produisait aussi du blé tendre, et même plus que du blé dur) même cas en France la farine du pain qu’on mange vient maintenant du Canada ou des USA et pourtant on produit et exporte du blé tendre (mais pas la qualité normalisée qu’exigent les minoteries). tout ça c’est une histoire de rendements et de guerres commerciales et non d’une politique agricole sérieuse et responsable. En fait tout est fait (l’OMC) pour rendre les pays dépendants les uns des autres et surtout pour les denrées agricoles, la base incontournable d’une économie. ce qui fait que des pays traditionnellement exportateurs ou auto suffisants se retrouvent importateurs après quelques décénies de mondialisme triomphant.Dans les années 70 vous exportiez encore du blé tendre (je travaillais à l’époque dans la prospective à la Continental Grain Company et on achetait votre surproduction de blé tendre tous les ans ( il était d’ailleurs d’excellente qualité).
      je te rappelle aussi que quand l’Algerie était encore une colonie française, l’administration française à partir de 1850 a tenté de réduire les surfaces cultivées de blé tendre en Algérie car cela concurrençait la production de blé tendre en métropole.
      https://www.persee.fr/doc/geo_0003-...


    • #2271655
      le 05/09/2019 par JeanFrançois
      Algérie : la détresse économique

      @Laverdad
      Le riz on s’en cogne comme de l’an mille ils ne pourront jamais concurrencer le marché asiatique, à carrefour 1 kilo de riz basmati vaut 3 euros en biologique en plus, l’Algérie aurait du développer depuis longtemps ses palmiers dattiers, la production de pastèque d’orange de clémentine, de raisin, de vin d’olives biologiques et d’huile d’olive, la farine biologique est de plus en plus demandé en France, comment se fait il qu’on ne voit aucun fruit algérien sur les établis français ? Voilà les questions qu’il faudrait se poser, les champignons, le vignoble, les fruits secs le bio voilà les domaines dans lesquels l’Algérie peut largement dépasser la France sauf qu’ils ne font pas le boulot tout simplement, c’est un pays de feignasse ça préfère glander en France demander le visa pour toucher le RSA et dormir, le mec malin et travailleur devient millionnaire en Algérie, on vous a laissé un héritage que vous n’avez jamais su exploiter, assumez le, passez à autre chose, et bossez c’est tout ce que je peux vous conseiller.


    • #2271750
      le 05/09/2019 par paramesh
      Algérie : la détresse économique

      le mec malin et travailleur devient millionnaire en Algérie




      oui mais seulement s’il a les appuis et les passe droits, s’il fait partie du sérail.
      toi t’es pas algérien, c’est sûr, et tu ne connais pas comment ça fonctionne. demande à des algériens qui ont tenté la chose (c’est bien plus facile au Maroc). tout est verouillé en Algérie et quand c’est pas par les corrompus (et leur clientelle) qui sont au pouvoir ce sont les lobbies exportateurs français qui s’en mêlent.


    • #2271795
      le 05/09/2019 par Laverdad
      Algérie : la détresse économique

      @JeanFrançois
      Comme souvent dans tes commentaires tu es hors sujet, comme souvent, s´agissant de l´Algérie, tu nous fait tjrs ressortir cette histoire de RSA et autres allocs. Sachez que pour bénéficier du RSA ou toute autre pension, il faut répondre à un certain nombre de critères. A vous croire il suffirait de se presenter devant le premier guichet de la CAF pour percevoir le RSA ou les allocs. Ce n´est pas comme ça que ça se passe. Informez vous.
      En ce qui concerne la suite de ton commentaire, l´Algérie est un producteur largement excédentaire de tous les produits que vous avez cités. Beaucoup de fruits et legumes sont exportés en quantités appréciables vers la Russie, les pays du golf et certains pays d´Afrique. Ce n´est pas parce qu´on en trouve pas en France qu´on en exporte pas.
      Pour l´heritage vous avez surtout laissé une population analphabète a 93%, un taux de mortalité infantile de 800 pour mille et une espérance de vie moyenne de 32 ans. Ah j´allais oublié, et une grande production de vin : en fait l´Algérie était le plus exportateur de vin au debut des années 60.
      Qui voudrait d´un tel heritage ?


    • #2271827
      le 05/09/2019 par hanane
      Algérie : la détresse économique

      Paramesh, non, ce n’est pas plus facile au Maroc. Nous avons des témoignages par des marocains eux-mêmes. Tu dois rincer à tous les étages pour lancer le moindre petit commerce. J’ai l’exemple d’un couple de trentenaires qui avait pourtant des jobs de cadres en France mais qui voulait retourner au Maroc. Même avec l’appui d’un proche à eux très bien placé, la corruption qui sévit à tous les étages les a ruinés. Ils leur a fallu revenir en France et repartir à zéro. Dur !.


    • #2271899
      le 05/09/2019 par Laverdad
      Algérie : la détresse économique

      @Paramesh
      Les conditions climatiques impactent fortement la formation et la nature du sol.


    • #2273008
      le 07/09/2019 par hanane
      Algérie : la détresse économique

      Anita, Les usa aident les vietnamiens à en sortir. C’est pourtant connu.
      Pas d’immigrés vietnamiens en France. Ils restent et mêmes retournent ou sont retournés au Vietnam et j’en connais.


  • #2271480
    le 04/09/2019 par Oiseau_de_mauvaise_augure
    Algérie : la détresse économique

    Decidement l´Algerie n´en finit pas de sombrer dans l´inconnu.


  • #2271487
    le 05/09/2019 par Laverdad
    Algérie : la détresse économique

    "Le quart des recettes [..].est consacrée à l’importation de produits alimentaires de base dont l’Algérie était exportatrice avant l’indépendance de 1962."
    De 1830 a 1962 il n´y avait pas d´Algérie mais une énorme exploitation minière et agricole dont les activités étaient exclusivement tournées vers l´exportation. Oui les colons exportaient beaucoup avant 1962 mais au detriment des populations autochtones qui étaient maintenues dans un état de misère totale.


  • #2271501
    le 05/09/2019 par Beretblanc
    Algérie : la détresse économique

    L’ Algérie va devenir comme le Vénézuéla : aucun revenu autre que le pétrole, aucune vision à long terme, aucune retenue sur l’impression de monnaies de singe ( la planche à billets).
    ¡Hola amigos algerianos, bienvenido en inferno !

     

    • #2271892
      le 05/09/2019 par El Chavista
      Algérie : la détresse économique

      Toutes les informations (famine, immigration, etc..) concernant le Venezuela sont des fake news colportés par les merdias sionistes. Toute personne qui participe a la propagation de ces mensonges devient malgré lui un agent de la CIA/Mossad et de l´Israël.


    • #2272814
      le 06/09/2019 par Beretblanc
      Algérie : la détresse économique

      Hé ho Chavista, la criminalité au Vénézuéla même sous sous Chavez c’est la CIA peut-être ?
      Le Vénézuéla n’a pas su développer ni son tourisme ( à cause de la criminalité) ni son industrie de pêche en mer,
      ni son agriculture maraîchère. Tout cela parce que Chavez n’a pas vu à long terme.
      Je le regrette profondément mais c’est ainsi. Il n’a pas écouté les conseils prodigués par Cuba. Maintenant, vois la différence entre le Nicaragua et le Vénézuéla !
      Quand à l’Algérie, c’est plié ; avec leur démographie et les recettes qui ne suivent pas, leur seule solution sera de faire la guerre au Maroc. Cela diminuera leur population et surtout les algériens apaiseront leur haine non sur leurs généraux mais sur les marocains.


  • #2271503
    le 05/09/2019 par Les traîtres au peloton, vite !!!
    Algérie : la détresse économique

    Comme Khadafi, Shah, Boutef, Chirac, Sarko, etc... l’argent volé au peuple est bien déposé dans les paradis fiscaux. Quand on établira un passeport biométrique aux financiers, mieux un patriot-act à nos dirigeants le monde et ses habitants se porteraient à merveille.


  • #2271683
    le 05/09/2019 par Karitobeh
    Algérie : la détresse économique

    Tenez-vous bien mister Lugan,vous serez bien surpris après le 15 de ce mois-ci ! Avant la fin de l’année et pour les années à venir,vous jetterez tout ce que vous croyez savoir sur l’Algérie au point d’en perdre votre Latin.L’Algérie est entrain de renaître et de revenir sur scène de toutes ses forces,n’en déplaise aux nostalgiques et autres aigris.


  • #2271742
    le 05/09/2019 par Lapaille et la poutre
    Algérie : la détresse économique

    Allo ! Bernard
    En France aussi il y a une détresse économique qui se profile a l´horizon immédiat. Détresse qui va s´accentuer davantage puisque le journal Les echos vient de nous apprendre que la production dans le secteur automobile (un pilier de l´économie française) est en constante diminution. Une baisse de 22% en un an. Et il n´y a pas de contre-mesure pour redresser la barre. Alors allez-vous continuer a vous occuper de ce qui ne vous regarde pas (l´Algérie) ou bien descendre dans l´arène pour rejoindre les gilets jaunes ?

     

    • #2272153
      le 05/09/2019 par Karitobeh
      Algérie : la détresse économique

      Rejoindre les Gilets jaunes ?! Il lui faut une bonne dose de courage pour çà, non ! Le monsieur préfère taper à côté c’est moins dangereux.


Commentaires suivants