Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : lettre ouverte de Bernard Lugan à Emmanuel Macron

"Vous êtes, Monsieur Macron, un ignorant butor"

Lancé sur le marché politique tel un nouveau smartphone, vous êtes, Monsieur Macron, un ignorant butor dont les propos concernant la colonisation sont doublement inadmissibles.

1) En premier lieu parce qu’ils furent tenus à Alger, devant ces rentiers de l’indépendance qui, pour tenter de cacher leurs échecs, leurs rapines et la mise en coupe réglée de leur pays, mettent sans cesse la France en accusation. Certains qui, parmi votre auditoire, applaudirent à vos propos d’homme soumis (cf. Houellebecq), et devant lesquels vous vous comportâtes effectivement en dhimmi, sont en effet ceux qui, le 1er novembre 2016, publièrent un communiqué exigeant que la France :

« (…) présente des excuses officielles au peuple algérien pour les crimes commis durant les 132 ans de colonisation et pour les crimes coloniaux perpétrés à l’encontre du peuple algérien afin de rappeler les affres de la répression, de la torture, de l’exil, de l’extermination et de l’aliénation identitaire car l’histoire du colonialisme restera marquée par ses crimes de sang et ses pratiques inhumaines. »

Candidat à la présidence de la République française, vous avez donc donné votre caution à de telles exigences autant outrancières qu’insultantes. Ce faisant, vous vous êtes fait le complice des pressions et chantages que l’Algérie exerce à l’encontre de la France afin d’obtenir d’elle une augmentation du nombre des visas ou tel ou tel avantage diplomatique ou financier. En d’autres temps, vous auriez donc pu être poursuivi pour « Atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ».

2) Ensuite parce que vos propos constituent non seulement un recul de l’état des connaissances, mais également le viol de ce consensus historique auquel étaient arrivés les historiens des deux rives de la Méditerranée. Or, par ignorance ou par misérable calcul électoraliste, vous les avez piétinés.

Au nom de quelle légitimité scientifique avez-vous d’ailleurs pu oser les tenir ? Avez-vous seulement entendu parler des travaux de Jacques Marseille, de ceux de Daniel Lefeuvre ou encore des miens ?

Oser parler de « crime contre l’humanité », maladroitement rectifié en « crime contre l’humain », au sujet de la colonisation revient en réalité à classer cette dernière au niveau des génocides du XXe siècle, ce qui est proprement scandaleux. Sur ce terrain, vous voilà donc encore plus en pointe que Christiane Taubira, ce qui n’est pas peu dire...

Pierre Vidal-Naquet, pourtant militant de la décolonisation et « porteur de valises » assumé du FLN, écrivait à ce sujet :

« Assimiler peu ou prou le système colonial à une anticipation du 3e Reich est une entreprise idéologique frauduleuse, guère moins frelatée que l’identification, à Sétif, (…) de la répression coloniale aux fours crématoires d’Auschwitz et au nazisme (…). Ou alors, si les massacres coloniaux annoncent le nazisme, on ne voit pas pourquoi la répression sanglante de la révolte de Spartacus, ou encore la Saint-Barthélemy, ne l’auraient pas tout autant annoncé… En histoire, il est dangereux de tout mélanger. Un sottisier peut-il tenir lieu d’œuvre de réflexion ? (…) L’air du temps de la dénonciation médiatique (…), le contexte social, économique et politique actuel est encore fécond qui continuera à générer de telles tonitruances idéologiques à vocation surtout médiatique. »

J’ajoute électoralistes.

Vous devriez pourtant savoir, Monsieur le candidat à la présidence de la République, qu’en créant l’Algérie, la France donna un nom à une ancienne colonie ottomane, traça ses frontières, unifia ses populations, y créa une administration et toutes ses infrastructures.

Ce faisant, y aurait-elle commis un « crime contre l’humanité » ou « contre l’humain » ? Les chiffres de l’accroissement de la population ne semblent pas l’indiquer puisqu’en 1830, la population musulmane de l’Algérie n’excédait pas 1 million d’habitants alors qu’en 1962 elle avait bondi à 12 millions.

Serait-ce donc en commettant des « crimes contre l’humanité » que la France, ses médecins et ses infirmiers soignèrent et vaccinèrent les populations et firent reculer la mortalité infantile ? Serait-ce parce qu’elle commettait des « crimes contre l’humain » que chaque année, à partir du lendemain du second conflit mondial, 250 000 naissances étaient comptabilisées en Algérie, soit un accroissement de 2,5 à 3% de la population, d’où un doublement tous les 25 ans ? A ce propos, relisons René Sédillot :

« La colonisation française a poussé l’ingénuité – ou la maladresse – jusqu’à favoriser de son mieux les naissances : non seulement par le jeu des allocations familiales, mais aussi par la création d’établissements hospitaliers destinés à combattre la stérilité des femmes. Ainsi, les musulmanes, lorsqu’elles redoutaient d’être répudiées par leurs maris, faute de leur avoir donné des enfants, trouvaient en des centres d’accueil dotés des moyens les plus modernes tout le secours nécessaire pour accéder à la dignité maternelle. »
(L’histoire n’a pas de sens, Paris, 1965, page 71)

3) Enfin, puisque vos propos indécents tenus à Alger obligent à faire des bilans comptables, voici, Monsieur le candidat à la présidence de la République, celui qui peut être fait au sujet de l’Algérie française : en 132 années de présence, la France créa l’Algérie, l’unifia, draina ses marécages, bonifia ses terres, équipa le pays, soigna et multiplia ses populations, lui offrit un Sahara qu’elle n’avait jamais possédé après y avoir découvert et mis en exploitation les sources d’énergie qui font aujourd’hui sa richesse. Comme je ne cesse de l’écrire depuis des années, en donnant l’indépendance à l’Algérie, la France y laissa 70.000 km de routes, 4.300 km de voies ferrées, 4 ports équipés aux normes internationales, une douzaine d’aérodromes principaux, des centaines d’ouvrages d’art (ponts, tunnels, viaducs, barrages etc.), des milliers de bâtiments administratifs, de casernes, de bâtiments officiels qui étaient propriété de l’Etat français ; 31 centrales hydroélectriques ou thermiques ; une centaine d’industries importantes dans les secteurs de la construction, de la métallurgie, de la cimenterie etc., des milliers d’écoles, d’instituts de formations, de lycées, d’universités. Dès l’année 1848, et alors que la conquête de l’Algérie était loin d’être achevée, 16.000 enfants en majorité musulmans étaient scolarisés. En 1937 ils étaient 104.748, en 1952 400.000 et en 1960 800.000 avec presque 17.000 classes, soit autant d’instituteurs dont les 2/3 étaient Français (Pierre Goinard, Algérie : l’œuvre française, Paris, 1986).

En 1962, il y avait en Algérie, un hôpital universitaire de 2000 lits à Alger, trois grands hôpitaux de chefs-lieux à Alger, Oran et Constantine, 14 hôpitaux spécialisés et 112 hôpitaux polyvalents, soit le chiffre exceptionnel d’un lit pour 300 habitants. Tous ces équipements, toutes ces infrastructures, tous ces établissements ainsi que les personnels qui les faisaient fonctionner avaient été payés par la France et avec l’argent des Français.

Monsieur le candidat à la présidence de la République, je vous poste ce jour en RAR mon dernier livre Algérie, l’histoire à l’endroit, afin que vous puissiez mesurer l’abîme séparant la réalité historique de vos inacceptables propos.

Bernard Lugan

 


 

En complément :
« La France n’a pas colonisé l’Algérie. Elle l’a fondée »

 

« On l’oublie souvent mais l’identité algérienne n’existait pas avant 1830. »

 

On l’oublie souvent mais l’identité algérienne n’existait pas avant 1830. Jusqu’au VIIIe siècle, les populations qui y vivaient étaient d’origine phénicienne, berbère, romaine et de religion majoritairement chrétienne. Ce sont les Arabes, peuple nomade venant du Moyen-Orient, qui ont envahi toute l’Afrique du Nord et converti de force toutes ces populations. Ainsi, et après quelques siècles de domination arabo-islamique, il ne restait plus rien de l’ère punico-romaine.

Plus tard, au XVIe siècle, en profitant du chaos répandu par les Espagnols, mais aussi en soufflant habilement sur les nombreuses divisions existant entre les différentes tribus de la région, les Ottomans en prirent le contrôle avec Alger pour capitale.

C’est alors que se développa, pendant près de 300 ans, la piraterie barbaresque, arraisonnant tous les navires de commerce en Méditerranée, permettant, outre le butin, un trafic d’esclaves chrétiens, hommes, femmes et enfants.

Ainsi, dans l’Alger des corsaires du XVIe siècle, il y avait plus de 30 000 esclaves enchaînés.

Plusieurs tentatives de destruction de ces bases furent alors entreprises. D’abord par Charles Quint, à l’action duquel succédèrent les bombardements anglais, puis ceux des Néerlandais et même ceux de la jeune nation américaine également victime de ces perfidies…

Toutefois, seul le débarquement des troupes françaises en 1830 mit fin définitivement à trois siècles d’atrocités.

Lire la suite de l’article sur lafautearousseau.hautetfort.com

À ne pas manquer, le récit par Alain Soral de sa visite en Algérie :

 

À lire, chez Kontre Kulture :

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dans le dernier Soral, vite !, soit dit en passant, Soral disait que la communauté organisée allait sans doute défendre sa marque déposée de "crime contre l’humanité", car après tout faut pas mélanger les torchons et les serviettes...

    C’est chose faite, sous la plume d’un "sociologue" important :
    http://www.lejdd.fr/Politique/Alger...
    Wiewiorka passe en général son temps à parler du Nouvel Antisémitisme... Là il n’hésite pas à balancer quelques vérités anti-républicaines (Jules Ferry, responsabilité de la République...) à partir du moment où ça permet de remettre l’histoire en place, et de garder l’unicité du crime de lumière intacte !

     

    • tout cela restera très résiduel, de même que l’anti-républicanisme occasionné dans cet article (qui n’est pas dans l’intérêt global de la communauté) restera résiduel.

      Je ne sais pas si Soral a raison de dire que Macron a gaffé. Son but, avant de penser à Fillon ou MLP, c’est d’être crédible en candidat de gauch(ist)e et "anti-système" (ne pas rire). il lui faut donc devancer Hamon, et surtout Mélanchon. Hamon est un peu gris, et à surtout servi à évincer Valls, de même que Hollande avait servi à évincer Sarkozy. Seul Mélanchon à gauche peut déclencher un mouvement, et générer un capital sympathie pour lui-même.

      Macron ne syphonera pas le vote ouvrier (que Mélanchon doit garder pour nuire à MLP) mais il peut, par petites touches, attraper du gauchiste à coup de déclarations débiles, provocatrices et auto-flagellatrices. ça ne mange que de ça, un gauchiste. il lui faut son miel de repentance et de pleurniche. Et comme de telles provocations ne peuvent que secouer l’aile droite et faire monter au créneau les patriotes réels ou supposés (les uns, comme Lugan, par loyauté, les autres sans doute par compromission avec ce plan global) cela ne peut que créer artificiellement cette sympathie dont Macron manque cruellement : "ah ils le détestent, c’est donc qu’il ne doit pas être si mauvais, et qu’il représente vraiment la gauche nouvelle". C’est le seul niveau d’intelligence que permet la démocratie : action/réaction. Et ça fait plus d’1 siècle que ça dure...


  • Les excuses ne valent que si elle sont suivi d’un pardon, sinon c’est juste se tirer une balle dans le pied.

     

    • Et surtout elles n’ont de sens que sur ce que l’on a fait soi-même.
      En cherchant un peu, en tant que banquier rotschild ou membre du gouvernement hollande (sacré CV. ..) emmanuel doit pouvoir trouver plein de motifs à présenter des excuses


  • Merci Monsieur Lugan pour cette réponse d’expert.

     

  • Voilà notre Manu de secours habillé pour la présidentielle !..


  • Mr Lugan, vous êtes d’une grandeur presque inqualifiable lorsque vous enfilez les gants. Je n’ai pas d’autres mots là maintenant comme ça. Ah si un seul peut-être : Magistral.


  • Le titre de votre ouvrage en RAR, M. Lugan, fait-il référence au livre du géographe français spécialiste de l’Algérie, Marc Côte, L’Algérie, ou l’espace retourné ?
    En tout cas, pour les curieux, il y a dans la revue Conflits, un excellent article sur l’avenir de l’Algérie face à la fin prématurée (?) de Bouteflika, le jeu de rôle pour l’accession à la présidence, la place d’AQMI dans ces affaires politiques, l’instabilité pétrolière, l’ennemi héréditaire marocain et le Sahara Occidental, etc.

     

    • Le peuple Marocain n’est pas l’ennemi du peuple Algérien, ne confondez par les gouvernant et les gouvernés.


    • Ouais ouais... Super copains les Marocains et les Algériens, c’est connu, et je le vois tous les jours dans les lycées et les collèges, ou dans la banlieue lilloise de façon générale.
      Même des petits français de 11 ans, dont seuls les grands parents sont algériens ou marocains de souche, se mettent dessus par "rivalité frontalière".
      Je veux bien ne pas généraliser, et j’ai pas besoin qu’on me fasse de leçons sur les "gouvernants" et les "gouvernés", mais d’un point de vue géopolitique, comme de voisinage ou d’habiter, Maroc/Algérie, c’est un rapport très difficile. Il y a donc ici un "enjeu" de réconciliation (sic) tant entre les gouvernants qu’entre les peuples.
      Cordialement.


    • Aristide,

      J’ai l’impression que vous jubilez à l’existence d’une possible discorde entre peuple Algérien et peuple Marocain, vous avez l’impression que votre idée est la bonne. D’origine Algérien, je n’ai aucun problème avec le Marocains, comme vous avec les Anglais. Renseignez-vous de plus en plus de personne d’origine Marocaine et Algérienne se marie entre elles, dans ma famille c’est le cas et pas seulement avec aussi de la belle famille d’origine Française (de souche comme vous voulez l’entendre) et cela se passe très bien, vous ne devez pas vivre dans le même monde que le mien, moi je vois positif et vous le voyez négatif. Ah oui et j’oubliais de vous dire je suis Lilloise aussi et cette vision que je vous donne se passe à Lille.


    • Anonyme> Ne présumez pas de mes intentions, cela rend votre propos faux.
      Je ne vois pas où vous voyez de la jubilation dans ce que j’ai écris. Premier message : des faits contenus dans un article que je relaie, ni plus, ni moins.
      Deuxième message : mon expérience et mon constat quotidien des relations entre Algériens et Marocains, que je conclue par une invitation à la réconciliation, comme le suggère ce site (d’où le "(sic)"). Je connais suffisamment le monde et les mentalités maghrébines pour admettre les rivalités Algérie/Maroc, à toutes les échelles et tous les niveaux de la population, sans qu’on vienne me dire que c’est faux, parce qu’on a un ou une cousin(e) qui s’est marié(e) avec une personne originaire de l’autre pays. Les contre exemples ne manquent pas, ni dans la presse, ni sur les murs des barres d’immeubles, ni sur les fora internet de football, ni sur twitter ou Facebook où les histoires de bagarres et de tensions entre Marocains et Algériens existent. C’est un fait exacerbé à chaque moment de liesse populaire, sportive, culturelle ou politique, en Afrique, ou en France, dans les quartiers, dont on doit se lamenter, et non s’imaginer l’inexistence.

      Par ailleurs, la question n’est pas de savoir si vous voyez le monde de façon positive, ou négative, ou peu importe qui voit quoi. Le sujet initial de cette série de messages est d’accepter les faits, simples et clairs, d’une rivalité entre le Maroc et l’Algérie, sur la question de la reconnaissance ou non du Sahara Occidental (reconnu comme attaché au Maroc par les voisins du sud, Mali et Mauritanie), tensions géopolitiques qui trouvent leurs effets au sein des populations, dès lors que des enjeux territoriales et de frontières sont en jeu (et peu importe le pays).

      Enfin, ne jouez pas non plus la gentille de service en me faisant passer pour un incitateur de la haine, notamment avec des phrases comme "Renseignez-vous de plus en plus de personne d’origine Marocaine et Algérienne se marie entre elles, dans ma famille c’est le cas et pas seulement avec aussi de la belle famille d’origine Française (de souche comme vous voulez l’entendre)", alors qu’à la base :
      - mon emploi du mot "de souche" fait référence à des personnes étant nées et ayant grandi au Maghreb pendant de très longues années et étant arrivés en France sur le tard, alors même que je parle de Français de 11 ans pour désigner leurs petites descendances.
      - vous ne connaissez pas mes origines.

      Cordialement.

      _


  • Merci mr Bernard Lugan de cette réponse à mr Macron ! Je suis entièrement d’accord avec vos propos et les statistiques sur l’Algérie " française " d’alors ,d’autant plus que je suis algérien moi meme ! Bien sur il y aura toujours des mécontents qui ne verront QUE la "colonisation " .Feu mon père participa à la 2ème guerre mondiale dans l’armée française et je grandis en France ,découvrant les arts et la douceur de la vraie France qui m’amena à connaitre Jésus ,dont je suis un fervent élève .J’ai vécu ,adolescent épouvanté ,les affreux et sanglants événements de la guerre " souterraine" des différents partisans de cette guerre d’Algérie . Etudiant ,mes amis etaient algériens,juifs ,pieds noirs et français pendant cette période et le souvenir de leur sourire me remplit d’émotion .Je ne retiendrai de ma jeunesse franco-algérienne que les plus belles choses ; la connaissance et l’amour du prochain !


  • Quand l’ignorance et l’inculture sont à son apogée et que l’on se présente à la présidence de la république Française ,on évite le poste et on retourne à ses études .Mr Macron n’a aucune idée des responsabilités et du poids de la fonction .Il s’imagine que c’est un show et qu’il suffit d’être populaire en couinant et vociférant sur une scène à qui mieux mieux . Un véritable pitre ,un clown !


  • Cette lettre sera-t-elle publiée dans nos médias aux ordres ?
    L’avantage des déclarations de M. Macron est que cela achève de lever le voile sur ce candidat de pacotille.


  • J’ai toujours une réticence à essayer de défendre les entreprises coloniales de la franc-maçonnerie de gauche...Ce que je retiens de la conquête de l’Algérie c’est la destruction systématique d’une des régions agricoles les plus riches du Maghreb en utilisant les bonnes vieilles pratiques peaufinées durant la révolution française : arrachage systématiques des arbres fruitiers, destructions des récoltes et du bétail...massacres de masse épargnant ni les enfants, ni les femmes, ni les vieillards...lieux de cultes et cimetières vandalisés, pillage systématique des richesses (or, argent...) Contrairement à une idée reçue ou plutôt au mythe véhiculé à dessein le Maghreb n’était pas une étendue désertique mais une région densément peuplée dans sa zone climatique méditerranéenne connaissant une agriculture florissante. On nous fit le même coup avec la Palestine prétendument désertique que les colons européens auraient valorisée...
    Une chose de sûre c’est que cela n’a bien entendu strictement rien rapporté à la France et aux Français...d’ailleurs il serait intéressant de faire une enquête pour savoir ce qu’est devenu l’or confisqué à Alger qui selon mes source n’a jamais été transmis au Trésor Public français...
    La colonisation de l’Algérie comme toutes les autres colonisations européenne du 19e siècle ont été un échec cuisant car n’ont strictement rien à apporté aux pays concernés (colonisateurs et colonisés.) Cela a essentiellement profité à des intérêts privés. Une colonisation réussie ressemble à la conquête romaine de la Gaule qui a permis une acculturation mutuelle des colonisés et des colons formant une nouvelle entité civilisationnelle (gallo-romaine). Un deuxième exemple d’une colonisation réussie est celui de la gaule romaine par les Francs...

     

    • #1670144

      Ajoutons la colonisation de l’Espagne par les Arabes...


    • Exactement ce que je pensais sur le sujet, mais mieux formulé.
      Peu-être faut-il rajouter que la colonisation de l’Algérie a commencé car la France ne voulait pas payer la dette finacière qu’elle avait envers l’Algérie.


    • Il faut demander aux historiens ibériques si c’était une colonisation ou est ce que les berbères avaient été appelés à la rescousse. Quand à la France nulle trace d’un quelconque appel au secours.


    • "Une colonisation réussie ressemble à la conquête romaine de la Gaule qui a permis une acculturation mutuelle des colonisés et des colons formant une nouvelle entité civilisationnelle (gallo-romaine)."

      Après avoir massacré et réduit en esclavage entre un quart et la moitié de la population. Bravo hein. La colonisation romaine de notre pays a irrémédiablement détruit la culture gauloise pour la remplacer par la saleté sans nom qui est à l’origine du mode de vie que nous combattons aujourd’hui.


    • Effectivement il n’y a pas eu d’apport civilisationnel à la hauteur de ce que la Gaule/France a connu par le passé. Et pourquoi ?
      parce que l’Etat maçonnique n’a pas voulu convertir les populations indigènes.
      Il est simplement venu faire des affaires. Plus qu’une répétition de la révolution, c’était donc un avant-goût de la France multiculturelle que nous connaissons aujourd’hui, et qui est condamnée à revivre éternellement et de manière diffuse la guerre d’algérie, mais sur son sol.

      Que voulez-vous, on ne fait pas un peuple sans un coup de force capable d’imposer une certaine unité. Si l’on préfère la mosaïque du communautés, ça ne peut que renforcer les ruptures ethnico-religieuses. Si l’on s’affiche comme différent, on sera discriminé comme tel, et la situation pourra être exploité par les revendications droits-de-l’hommiste pour foutre le bordel. On n’en sortira jamais...

      Mais sinon, l’Algérie ce n’était pas qu’une histoire de maçon ; La vie s’est greffée dessus, des immigrés espagnols (en plus des alsaciens) ont aussi beaucoup bâti là-bas, y ont vécu plusieurs générations au point de s’identifier au pays.
      Des décennies après, il continuent de parler de l’algérie comme leur pays, avec émotion. Aucune chance qu’un joggeur de banlieue en fasse de même 30 ans après sa déportation au bled...


  • Ce livre sera t-il en vente aux éditions Kontre Kulture ?


  • #1670086

    Ces chiffres sont discutables. Combien de morts pour tout ça ? Doit on accepter d’être envahi au prétexte qu’on nous apporte la technologie ou la démocratie ? Cela fait echos a des guerres actuelles.
    Pour les infrastructures c’est peut être vrai mais pour l’instruction des historiens français attestent que les algériens étaient plus lettrés qu’en France (sans école républicaine mais par des cheikhs) et que toute trace a été effacée... on sait que ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire, d’autant qu’alger fournissait le blé qui manquait à la France et était créancière... ce qui est une vérité historique.

     

    • C’est pas faux, la vérité se situe souvent entre deux divergences. Néanmoins on ne parle pas du tout non plus de la période néfaste qui a précédé la colonisation française, où les berbères pratiquaient la rapine et l’esclavage, loin très loin des valeurs de l’islam. Dès lors se plaindre de la colonisation c’est manquer de maturité.



    • doit-on accepter d’être envahi



      non d’ailleurs je ne crois pas que ça ait été accepté. Ils ont juste perdu la guerre. tout comme l’europe de l’est a été envahie par l’empire ottoman et occupée un bon bout de temps. Et donc ?


    • Oui, les vainqueurs aujourd’hui écrivent l’histoire de la repentance !!!


  • Ce que je constate , pour faire un parallèle , c`est que l`on ne critique jamais ou très rarement la colonisation anglaise , en revanche , la colonisation française : oui ! étonnant non ?
    Pourtant on pourrait trouver à en redire ...

     

    • On critique la colonisation française, car elle était du type à exploiter les ressources du pays, mais à les redistribuer et plus, en y construisant tout ce que monsieur Lugan cite.
      L’anglaise était du genre à exploiter et puis c’est tout.


  • #1670101

    « Lancé sur le marché politique tel un nouveau smartphone »

    Excellent !
    C’est exactement ça .
    Un pur produit marketing qui n’apporte strictement rien de nouveau...
    Une vraie "Tête de Gondole" !


  • B. Lugan remet les pendules à l’heure, je suis sûr que beaucoup d’algériens (ils ne le diront pas !) avec le recul, auraient préférés rester dans le giron français. L’évolution aidant, l’indigénat aurait disparu, une forme d’indépendance aurait pu voir le jour, et l’Algérie serait dans un état bien supérieur à ce qu’il est aujourd’hui. Mais on ne refait pas l’histoire..

     

    • Quand on vois l’état de la France aujourd’hui ( soumisse, ruiné, déstructuré .. ), j’en doute ...


    • C’est la colonisation qui a retardée l’Algérie, comme un des commentaires indiqués ci-dessus, l’Algérie était plus lettré que la France, la IIIème république en a fait des citoyen de second zones et illettrés en suivant Jules FERRY d"noncé d’ailleurs par Clemenceau.


    • #1670273
      le 21/02/2017 par Alamazighy-almouslim
      Algérie : lettre ouverte de Bernard Lugan à Emmanuel Macron

      La paix à qui suit la guidée.
      Franco-Algérien ayant effectué une remigration (hijrah) vers son pays d’origine.
      Je confirme que 99% des Algériens vendraient leurs filles pour un visa vers la France et regrettent le départ des Français .Visa qui est devenu l’objet de culte d’une nouvelle foi qui a balayer la foi en Allah.
      Certes,ils ne le diront pas devant un Français,mais ici c’est devenu un leitmotiv.
      La majorité des Algériens,pour ne pas dire tous, ne jurent que par la France,ne vivent qu’à l’heure française et n’ont pour objet de désir que la France.
      C’est simple,j’ais vu plus de mouslims convaincu en banlieue parisienne,que ici en Algérie depuis 3 ans que j’y vis.
      Et si un franco-algérien ayant pour habitude de voyager vers l’Algérie disait le contraire,je jure par Allah le tout puissant,que celui-ci est un menteur.
      Les aldosterone et autres traîtres type malika sorel et compagnie sont la norme en Algérie.
      Croyez moi,c’est avec désespoir que j’écris tout cela,mais c’est la triste réalité.Si il y a bien une chose que la colonisation a réussi,c’est la désislamisation de l’Algérie par l’aculturation des Algérien.


    • "Croyez moi,c’est avec désespoir que j’écris tout cela,mais c’est la triste réalité.Si il y a bien une chose que la colonisation a réussi,c’est la désislamisation de l’Algérie par l’aculturation des Algérien."

      Non ça c’est facebook avec le moyen de la langue française qui a réussi a acculturer les algériens... et pas la France.


  • Ouh là, ça envoit sévère là !

    En allusion à une émission TV à la con des 80s, "Merci Bernard ! "

    Texte qui oppose "celui qui sait " car il a étudié et réfléchi, au simple produit marketing pour gogos pseudo-hype, tendance bobo urbain parasite se croyant indispensable et officiant dans le tertiaire !

    Bref, du lourd, de la qualité, encore merci M Lugan !

    Ne pratiquant pas du tout les réseaux sociaux (twitter, fesse de bouc, etc...) j’espère que des camarades vont relayer ce texte jusqu’à l’intéressé !

    Adishatz

    H/


  • Ce que je trouve fascinant dans cette histoire de colonisation, c’est que la même classe sociale (politiques, journalistes, etc) qui la vendait comme un bien-fait en parle aujourd’hui comme d’une horreur absolue, le tout en accusant les français de l’avoir voulue et mise en place car foncièrement racistes.
    Niveau mauvaise foi, on atteint la stratosphère.

     

  • Hé oui ! Après le quinquennat Hollande, tous les sous-doués vont se croire autorisés, à squatter la présidence. A preuve, les candidatures fusent...

    Pauvre France !


  • Il y a bien des esprits tordus pour prétendre qu’une femme qui est violée prend du "plaisir" !!! alors pour la colonisation de l’Algérie, vous savez, 8 millions d’indigènes en plus ou en moins, horriblement dépossédés et massacrés, ce n’est pas grand chose à côté de l’apport incommensurable de la "grande" France.
    L’Algérie était créancière pour la France du point de vue économique. Quand à l’aspect éducatif, lisez Bugeaud qui était pourtant un militaire zélé bien qu’ayant écrit l’histoire en tant que vainqueur.
    Il n’y aura pas de réconciliation tant qu’il n’y aura pas de justice tout simplement. On appelle ça une malédiction dans d’autres disciplines que l’histoire !!!

     

    • L’algerie était une colonie turque très éloignée d Istanbul. Pas un état indépendant qui prêtait aux autres États. En particulier Ce n’était pas le Lichtenstein ni la suisse.
      Le mieux pour la réconciliation est probablement de ne plus parler de l’histoire commune. Parceque du côté français cela n’a aucun intérêt. OK on ne se réconcilie pas avec lalgerie. Pour ce que cela nous changer. Le chantage permanent pour obtenir la soumission des français...

      Parceque le problème des algeriens face à la colonisation qu’ils n’ont pas vécu en étant nés après la decolonisation ne peut etre que de l’ordre du psychologique. Comment admettre que son pays à été conquis ?que les algériens se rassurent...la france à subit de nombreuses colonisations ou tentatives.. Y compris par les berbères. ..du temps de Charles martel...

      L’idée que l algerie était littéraire avant la conquête et pas après n est basée que sur une propagande du régime algérien actuel, qui y a intérêt. Il continue à jouer la carte antifrancaise 50 ans apres sa prise de pouvoir...le taux d alphabétisation est aujourd’hui plus bas qu il y a 50 ans ça c’est sur. Savoir quel était le niveau avant l’arrivée des français est impossible précisément parcequil n’y avait pas d administration suffisante pour réaliser un bilan. Tout ce que l’on a c’est létat des lieux fait par des militaires français qui ont constaté qu en effet chaque village visité avait une école. Mais aucun test systématique n avait été effectué.

      Les francais n’ont pas exclus les indigènes du système éducatif. Ils ont au contraire investi très lourdement comme le décrit lugan. Il y avait une relative autonomie des indigènes qui avaient leur propre parlement, et pas d égalité des droits. Ça c’est vrai et condamnable. Dans l’histoire de france (et du monde) ce n est pas unique. Il y avait la pratique de l’esclavage en Algérie et la différence des droits entre les hommes libres et les esclaves (souvent europeens) était encore plus grande avant l’arrivée des français.

      Les 8 millions que tu cites je sais même pas d’où ils sortent...est ce pour dépasser les simillions ? . Parler de génocide alors que la population à explosé et que les traditions et la religion ont été conservées est risible par contre. Cela dessert toujours sa cause quand on invente ou que l’on gonfle outrageusement les chiffres.


    • 8 millions, d’où sort ce nombre ?
      C’est un peu comme les 6 millions de la seconde guerre mondiale.
      Si il faut la justice, il faut également la vérité


    • @Lemir,
      C’etait "la guerre" ! Allez donc vous renseigner sur le massacre de Sétif (par exemple). Vous voulez quoi ? Une choah algérienne ? J’ai vécu jeune en Algérie, nous sommes partis "après l’indépendance" et aujourd’hui encore j’ai des contacts avec des amis qui habitent là bas. Ils sont certainement moins vindicatifs que nos "invités d’aujourd’hui ici". Je suis celui qui a écrit ici à un moment que les cons qui se pavanent avec un drapeau algérien à l’issue d’un match de foot avec leurs tenues amerloques et en foutant la merde, insultent cette Nation qui au final n’a rien à voir avec eux. On n’a pas entendu le gouvernement algérien à ce sujet, non ? Alors, j’écouterai quand celui-ci, légitime, respectable, s’exprimera. Macron est moins bon qu’un makrout, pour l’Algérie s’entend...


    • #Zuleya
      Si c’est vrai que les 8 millions de victimes et le taux d’alphabétisation sont peu fiable, mais on ne peut absolument pas dire que l’Algérie était une colonie turc, ni que le taux d’alphabétisation actuel est plus faible qu’il y a 50 ans. En 1962, le taux d’analphabétisme était de plus de 85% chez les algériens, aujourd’hui, il est passé sous la barre symbolique des 10%. Enfin, les ottomans ne contrôlaient pas plus de 25% du territoire algérien actuel. Ils dominaient autour d’Oran, d’Alger et de Constantine. La Kabylie, les Aures et le Sahara étaient en dehors de leurs possessions et de leur juridiction. C’est peut être difficile à concevoir pour un esprit occidental mais la majorité des tribus d’Algérie vivaient en parfaite indépendance. C’est la France qui a fait rentrer ces tribus dans le rang en "pacifiant" à tout va, comme au Maroc d’ailleurs. Même dans les beylicats Ottoman de Constantine ou d’ Alger, les algériens bénéficiaient d’une relative autonomie et tranquilité, tant qu’ils versaient l’impôt. Ils n’ont été ni exproprié, ni remplacé par des colons turcs d’ Anatolie et ces villes ont prospéré. Je ne pense pas qu’on puisse parler de colonisation turc, sans peuplement turc, juste quelques milices de janissaires qui se sont très vite mélangés aux autochtones pour former la puissante caste koulhouglis. Il ne faut pas oublier que les turcs ont chassé les espagnoles qui avaient pris Oran, Alger et Béjaïa, d’ou le fait qu’ils aient été acceuilli à bras ouvert par beaucoup d’algériens qui avaient peur des croisés, même si il y a eu des complications par la suite. Sans les Turcs Ottomans, je pense que l’Espagne ne se serait pas contenté de Ceuita et Mellila, le versant sud de la Meditéranée en aurait définitivement bouleversé. Enfin bref...



    • alors pour la colonisation de l’Algérie, vous savez, 8 millions d’indigènes en plus ou en moins, horriblement dépossédés et massacrés




      Visiblement, certains sont les premiers à critiqué le business autour de la Shoah mais ils aimeraient bien en croquer un peu concernant leur tragédie.
      C’est amusant presque...

      Mais vous oubliez la raison première de la conquête de l’Algérie : Les pirates Barbaresques !
      C’étaient des criminels, des esclavagistes (pas grave, c’était des hommes, des femmes et des enfants "Blancs" et "Chrétiens" qui étaient réduit à l’état d’esclaves à peine mieux que des animaux, ça compte pas !) et le pouvoir Algérien laisser faire car toucher sa part.
      J’ai envie de dire que lorsqu’on soutient des criminels comme l’étaient les "Barbaresques", on s’expose à des représailles et c’est ce qui s’est passé. Au final, c’est ça l’histoire, des luttes entres des peuples, pour des intérêts, pour la sécurité, pour la domination mais ainsi va l’histoire du monde...

      Quand aux "8 millions", pourquoi pas "8 milliards" carrément comme ça, c’est peinard, non ?
      Triste de critiqué le business macabre de certains (avec raison !) pour en fait se vautrer dans la même fange qu’est la pleurniche victimaires...


  • Je persiste sur les crises de la France en Algérie.
    Il y a eu des viol, des tortures,... Et des centaines de milliers de mort algérien..
    Ne pas le reconnaître est falasieux.

     

    • #1670385

      C’est vrai Yanick mais vous devrez reconnaitre que vous parlez de la période de la guerre de décolonisation, pas de l’ensemble des 130 ans de colonisation. Les Français ont été brutaux parce qu’ils ne voulaient pas partir, à cause des raisons invoqués par M.Lugan ci-dessus, et à cause du début de la mise en exploitation du pétrole qui allait permettre à "l’Algérie d’être enfin rentable" et qui aurait en prime permis à la France de conserver la profondeur géostratégique et des ressources naturelles propres pour réellement se maintenir en tant que 3eme grande puissance et éviter un reclassement comme puissance moyenne.
      D’autre part ne pas reconnaitre que les deux camps se sont rendus coupable de viols et d’exactions pendant la période de décolonisation est également malhonnête et fallacieux.
      Moi au départ, quand j’ai commencé à avoir un avis sur la question de l’Algérie française et de la guerre d’Algérie, j’étais sincèrement convaincu que l’exploitation pétrolière avait commencé avant la guerre d’indépendance, or ce n’est pas le cas. Je n’avais pas compris parce que les gens qui demandent publiquement et à longueur de journée aux Français d’avoir honte et de faire repentance présentent systématiquement la chose de façon biaisé et partiale en omettant tout les détails qui pourraient apparaitre positif et modérer le bilan général des 130 de colonisation. La colonisation c’est le mal et rien que le mal.


  • Il est clair que cet individu, cette baudruche ; comme seul avatar dernier né et bouée de secours de ses mandats pour le moment ; n’a aucune crédibilité pour représenter la France et les Français. En fait il représente presque tout sauf cela.


  • #1670303

    Pour appuyer sa thèse, Bernard LUGAN ne conserve que des pans de l’histoire coloniale aux travers de la réalisation matérielle et de la géographie algérienne. Tout le reste est ,à ses yeux, juste qu’un point de détail de l’histoire coloniale.

    J’invite, Bernard LUGAN, à travailler sur l’état de dégénérescence de la France actuelle et d’en tirer les conséquences en nous éclairant, notamment sur les tenants et aboutissants qui ont amené la classe dirigeante française à livrer son peuple, corps et âme, entre les mains de la prédation mondialiste.


  • Déjà un Algérien en France (à qui je ne dois rien) s’il est ici au lieu d’oeuvrer pour son Pays (qui souvent n’en veut pas parce qu’il est "en dessous", ou qui ne veut pas parce qu’il a pignon sur rue ici), cet Algérien (qui est quoi au juste ?), il la ferme ! Combien de patriotes (on dit pas de souche, on dit du bled évidemment) se cassent le Q là bas, malgré tout, pour le devenir de leur Nation ? Beaucoup plus qu’on ne croit. J’ai de l’estime pour ces hommes et femmes. Ceux qui sont là (hormis les Fils de France et, j’y tiens, les Harkis et leurs descendants), ils parlent de quoi au juste ?

     

    • Plutôt d’accord ! Ceux qui râlent contre la France devraient rejoindre leur pays (ce qui ne veut rien dire puisque parallèlement ils ne cessent de dire lorsqu’ils sont victimes de discrimination qu’ils sont français comme les autres).
      Que ceux qui vivent en France comme des français restent là (dans des limites démographiques supportables probablement), mais que les râleurs aillent aider leur pays.


    • Mon Cher Seb,
      Merci pour votre complément. Nous sommes sans doute d’accord. Qu’un "vrai" Algérien (gouvernement, ou citoyen) nous houspille, soit ! (Respect du point de vue et prise en considération). Mais que les "invités" (surtout ceux abreuvés d’alloc et autres) interviennent en senseurs , à son de 1 2 3 je ne sais quoi, c’est indécent. On vient d’ailleurs, on adhère à la Patrie d’adoption (ce qui n’empêche pas de garder ses coutumes ou religion, si on veut), mais dès lors on écrase mollement sur les relations internationales et le passé. On a dit Réconciliation... Si je vivais en Algérie je ne le permettrai pas.


    • #1670591

      @Seb
      Je suis Français de souche, yeux bleus et tout et tout... Me donnes-tu le droit d’avoir un regard critique sur l’histoire de MON pays ? Ou bien devrais-je quitter MON pays (pour où ?) si je ne sacrifie pas à l’imbécile béatitude ambiante ? Le patriotisme est une chose, le chauvinisme en est une autre.


    • @la chaussure

      qu’es tu capable de dire sur cette histoire, à part un squelette de faits rapportés ? Que connais-tu de l’aventure, des grandeurs et misères qui en font la chair ? Rien sans doute, comme chacun de nous. Alors si ce n’est pas pour contempler le bien, mieux vaut ne pas s’y intéresser. Car alors on n’aiderait personne à AIMER, trop occupés à nous donner des airs. Si la FRANCE est ton pays, et si tu l’aimes, essaie d’occuper ton temps à ne pas fouiller tout ce qui est insuffisant à expliquer ce qu’elle EST, car il y a suffisamment de beautés essentielles, signifiantes à approfondir et à honorer.

      Une simple comparaison : Les "français" d’Algérie ont aimé l’Algérie française alors que la France algérienne ne s’aime pas.
      Rien qu’avec ça, on peut dire que la France a réussi quelque chose là-bas, qu’il serait puéril de balayer d’un revers de bras. En revanche, depuis qu’elle s’est laissée dépossédée et minorée, puis envahir (par des gens que l’histoire chagrine...) ce quelque chose ne fonctionne plus, s’est éteint en elle. Tu es une cendre éteinte qui regarde le feu et qui grogne parce que c’est trop rouge, trop lumineux, trop chaud... Mais qu’attends-tu du temps présent ? Un blog ?

      La France n’est plus gaie, ne sait plus l’être. Elle aime trop ses postures. Qu’ont pesé réellement dans l’aventure algérienne les intérêts mesquins de certains ? Comment résumer la vie de milliers de personnes, parties immigrer là-bas, à une lubie franc-maçonne ? Idem pour les USA, c’est bien plus qu’un massacre de peaux rouges, il faut lire, mais pas que des historiens tristes ; des romanciers. Des qui ont le sens du génie, de la passion secrète, du COEUR de l’histoire. Elle n’est cruelle que pour ceux qui la regardent toujours trop tard, une fois qu’elle est passée (le cruor, c’est le sang cru qui a séché).

      C’est bien de connaître quelques lambeaux de cervelle, de mettre en perspective. Mais ne pas négliger ce qui construit la vision de ton cœur, pour le trouver encore chaud et savoir le défendre, le moment venu. Et pourquoi pas avec du sang, si nécessaire (n’est-ce pas surtout de cela, in fine, que se nourrit un cœur ?).


  • Jusqu’où a-t-il fallu que ce pays soit tiré vers le bas pour que de tels peigne-culs s’imaginent pouvoir faire des présidents de la république et trouvent les moyens de faire campagne. Et après demain qu’est-ce que ce sera : un chimpanzé .. ?


  • Exactement conforme à ce que j’entends depuis mon enfance ! Bravo M.Lugan !


  • Tous ces commentaires ou presque me font croire que le premier venu aval comme une baleine sans aucune analyse ni des questions sur la véritable colonisation.
    D’ailleurs vous oubliez presque tous que la France n’a pas colonisée que l’Algérie, une grande partie de l’Afrique, du Moyen Orients et d’autres lieux à travers ce Monde. Dire la France, n’est pas le peuple, mais les gouvernants qu’ont conduit cette conquête coloniale, niez ça relève de l’ignorance totale de l’histoire de la France.
    Encore une dernière chose, posez-vous la question : qui est ce qui nous dirigent actuellement ? Eh bien ce sont les mêmes d’avant.

     

    • « Dire la France, n’est pas le peuple, mais les gouvernants qu’ont conduit cette conquête coloniale, niez ça relève de l’ignorance totale de l’histoire de la France. »

      Alors là , je reste coi !!! M`enfin c`est Fernand Nathan qui m`a enseigné l`histoire de France , je veux bien croire que c`est tordu , en effet ... en attendant , apprenez à écrire correctement svp .

      « qui est ce qui nous dirigent actuellement ? Eh bien ce sont les mêmes d’avant. »

      J`avoue en effet avoir ignoré jusqu`à présent , que ceux qui ont dirigé de 1830 à 1962 étaient les mêmes , qu`ils seraient encore vivants de nos jours et qu`ils dirigeraient encore actuellement ...

      Merci pour l`info car je pense voter pour Charles X aux prochaines élections , et merci pour le fou rire aussi ;)


    • à berichon
      c’est vrais que j’écris mal en français car c’est pas ma langue d’origine ni même la langue que je maîtrise, soit !
      En parlant de ceux d’hier, je voulais dire par là, la communauté, et tu sais très bien à qui je fais allusion. Merci pour le retour du fou rire.


  • #1670666

    En Marche …funèbre pour la France…

     

  • #1670752

    Macron cherche juste à diviser !
    Notamment les gens de ce forum.
    Apparemment, ça fonctionne.

     

    • « Macron cherche juste à diviser ! »

      Diviser pour mieux régner , certes mais pour cela faudrait-il encore que ce dernier règne , et il faudrait pour cela réunir de prime abord , ce qui n`est pas le cas pour le moment .

      « Notamment les gens de ce forum »

      En politique électoraliste , on chercherait plutôt à diviser l`électorat de son adversaire politique . Vous m`apprenez donc que E&R aurait son candidat au second tour ... ha bon !?
      Non ça ne fonctionne pas ! Car si "débattre" sur le fond , devient "diviser" sur la forme , alors autant fermer son clapet ...


  • #1670847

    Un des problèmes de la colonisation c’était de ne pas avoir suffisamment travaillée à l’évangélisation portée un temps par le bienheureux père Charles de Foucauld.
    La colonisation a commencée quand la France était redevenue une Monarchie, elle s’est poursuivie avec la république et ses laicards impies.

    L’autre problème c’est .. ben ... hem hem le décret Crémieux perçu par une ignominie par les Algériens de souches (si on peut s’exprimer ainsi).
    Putain de réalité antisémite ...


  • Qu’est ce la colonisation vient faire dans cette campagne pour le FUTUR de mon pays ? .
    Pourrait on parler du FUTUR de la France et de l’AVENIR des enfants de ce pays ?
    Pourrait on cesser de nous bassiner avec les Pétain, les Nazis,les jeanne d arc les Mitterand , les Poujades , la guerre de 100ans, les mamelouks , les croisades Bysance et les aborigènes de nouvelle Calédonie ?Et cesser de nous justifier
    et de nous vautrer dans les larmes de repentance .
    Ou alors parlons de la colonisation incessante de l’Europe par les mahométans Arabes avec esclavage de chrétiens , depuis des siécles ,ceci pour retablir l’équilibre . 700 ans de colonisation de l’Espagne Chrétienne ,de la Sicile , de la Serbie, de la Sardaigne ,de la Corse ,et des pays Berbères .Des attaques Turques contre les pays de l’Est ,Vienne y compris ..Merci
    .Ce qu’ont fait mes ancêtres de leur histoire ,je m"en fous cela n’a plus cours .
    Ce que l’on nous fait aujourdhui en revanche me terrifie ,ce que nous laisserons à nos descendants encore plus .Et si la colonisation a été aussi insupportable , si la France est un pays criminel , que l’on en juge les responsables au tribunal International à titre posthume ,avec les Américains ,les Anglais ,les Belges et touti quanti .
    Que les plaignants retournent dans leurs pays repectifs ou la vie est surement meilleure et ou ils seront accueillis les bras ouverts .Ils pourront ainsi continuer à vivre en paix sur les restes de ce que les criminels leur ont légué en faisant de leur désert un pays prospère .
    We are not sorry ( VDO utube) Quand à ce Macron qu’il aille passer un casting chez Benneton ,ça me semble plus dans ses cordes, car il radote .


  • Pour extrapoler au nouvel opium du peuple, il est fort à parier que l’équipe de foot d’Algérie connaisse "mieux" la Marseillaise que les Bleus : ils sont dans l’immense majorité nés en France. Tandis que l’équipe de France me rappelle celle des colonies : de vacances, hein ?! Tu sais, celles ou tu invitais Pierpoljack à taquiner du ballon sans distinction alors que la cage était symbolysée par deux t-shirts bigarrés.
    C’est te dire le truc de dingo.

    Sinon, le parallèle avec le lancement d’un nouveau smartphone est vibrant, à se rouler par terre : rare.


  • Merci Bernard Lugan pour ce rappel : lorsque la France a débuté sa colonisation en "Algérie", ce pays n’existait pas et la région était déjà une colonie de l’Empire ottoman.

    L’Algérie, en tant que territoire défini ainsi, n’a débuté son existence que lorsque la France lui a donné des frontières et a appelé de ce nom cette division administrative de son Empire colonial.

    Ce pays a bénéficié, en outre, de la grande chance que le théodolite colonial ait attribué à ce territoire adiministratif, créé de toute pièce, les régions sahariennes où sont localisés les gisements pétrolifères qui lui procurent aujourd’hui sa principale source de richesse.
    Cette riche région aurait tout aussi bien faire partie du Niger ou du Mali si le méchant colonisateur en avait décidé ainsi.


Commentaires suivants