Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Atelier de ré-information active avec Lucien Cerise

Lille, 30 mai 2015

À l’invitation d’E&R Lille, Lucien Cerise a présenté le 30 mai dernier les pistes à explorer pour contribuer de manière active à une ré-information des populations la plus large et la plus efficace possible.

 

Voir aussi, sur E&R :

Découvrir un journalisme à la pointe de la réinformation, chez Kontre Kulture :

Pour soutenir la réinformation sur Internet :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Très intéressant. Je ne suis pas sûre d’y arriver mais bon, c’est toujours bon à avoir dans un coin de la tête... Sachant que toute conversation fini toujours par homophobe ou antisémite...

     

    • #1297327
      le 20/10/2015 par Josselin Bigaut
      Atelier de ré-information active avec Lucien Cerise

      C’est toute une stratégie à adopter, il ne faut surtout pas y aller franco. Faire déguster une vérité brute à quelqu’un nourrit dès le biberon à la propagande atlantiste, ça fait des ravages effectivement.
      L’intérêt consiste d’abord à trouver son auditoire. Un spécimen pavlovien dont la seule réaction à toute pensée différente de la sienne est "No pasaran" est à laisser de côté. Pour les autres, il faut savoir trouver les failles comme l’a dit Lucien Cerise. Mais il ne faut pas être agressif, au contraire, il faut savoir être avenant ( si vous discutez avec quelqu’un de gôche mordez vous la langue quand il exprime son opinion préfabriqué par les médias ).

      Le tout n’est pas de fournir de l’information, qui sera ignorée, mais de semer le doute dans le logiciel ennemi, et l’amener à se renseigner de lui même. Renvoyer l’interlocuteur face à ses contradictions est un pré-requis. Au préalable, éviter les sujets qui provoquent des réactions hystériques : judaïsme, et immigration.
      Y aller en douceur, amener l’interlocuteur sur son terrain, commencer par un sujet trivial. Le meilleur sujet pour renvoyer face à ses contradictions, c’est la propagande en Syrie et les dérives de l’UE. Pour ça il faut potasser son sujet un peu.

      Dans le cas Syrien, il faut demander pourquoi un président présent depuis des décennies, qui n’a jamais été sous le feu des médias devrait soudain sauter. Ensuite parler de la déclaration de Fabius "Al Nosra fait du bon boulot". Agrémenter le tout des déclarations de Wesley Clark "Daesh est financé par nos alliés du Moyen-Orient", ou Michael Flynn de la DIA qui affirme que tout est fait pour ne pas annihiler l’EI. Retenir une ou deux sources fiables suffit, là encore, ça a été dit, ne pas noyer sous les références qui sont souvent jugées pompeuses.
      Soyons candides, posons des questions comme le fait Vincent Lapierre, en essayant de faire se contredire l’interlocuteur, il sera amené à se remettre en cause si il est de bonne foi. Si il n’est pas de bonne foi, abandonnez, ceux là sont de la races de ces chiens battus qui restent fidèles à leur maître.

      C’est un travail qui n’a l’air de rien mais qui peut être éprouvant. Renoncez à convertir votre entourage, famille amis, et mieux vaut essayer sur des forums ou dans des commentaires youtube, un exposé pas trop long mais assez explicite pour avoir l’air intelligible fera l’affaire. Un lien ou deux, ça ne mange pas de pain, et ça permet éventuellement qu’ils soient repris.


    • Vous avez parfaitement raison et il est clair qu’il me manque certainement de patience. Ceci étant dit, c’est effectivement avec mon entourage que j’ai beaucoup de difficulté et c’est dommage car c’est l’auditoire que j’aimerai le plus convaincre finalement. Il est assez frustrant d’être regardé comme une bête immonde par ses parents et ses frères et soeurs.
      Encore une fois, ces quelques clefs m’ouvre à d’autres facons de procéder et je les garde dans un coin de mon esprit. Merci


  • #1297420

    Dans mon top 20 des questions faussement candides mais basées sur une observation aisément vérifiable :
    " Pourquoi Daesh n’attaque t-il pas Israël ? "

     

    • Pour compléter : pourquoi les coupeurs de tête "modérés" (selon les médias officiels) ne ciblent que les musulmans et chrétiens d’Orient ?


    • #1297724

      Je ne sais pas si j’ai bien compris la leçon de Lucien Cerise, mais il me semble que posée comme cela votre question est de nature à renforcer l’idée d’une opposition structurelle entre DAECH et Israel, comme allant de soi. Il y a dans la question une réponse sous-entendue qui ne donne pas forcément à celui qui a des certitudes contraires l’envie de se poser la question et donc d’en savoir plus. Il faut l’hameçonner différemment. Je pencherai plutôt pour une autre formulation du style : "La protection d’Israel pourrait-elle être assurée par DAECH ? "ou "Peut-on affirmer que DAECH ne protège pas Israel ?"


  • #1297421

    Excellente initiative si l’on considère, comme c’est mon cas, que l’objectif est de gagner des parts de marché (public non conquis donc).

    Pour ceux qui sont plus familiers à des termes moins "déhumanisés" et plus "habités" d’histoire mais reprenant ces thématiques, les Etudes d’Etienne Couvert sur la Gnose (plusieurs tomes) décrivant qui est Manes et comment il s’y prenait (jusqu’aux actuelles sociétés hermetico-traditionnelles) pour séduire devrait "boucler" ce sain réapprentissage.

     

    • #1297749

      Très bonne remarque par contre quand tu dis : "les Etudes d’Etienne Couvert sur la Gnose (plusieurs tomes) décrivant qui est Manes et comment il s’y prenait (jusqu’aux actuelles sociétés hermetico-traditionnelles) pour séduire"

      Là ça me parait trop pointu et en 20 secondes tu viens de perdre les 3/4 de ton auditoire. Certains titres d’articles ou articles des medias de masse sont bien plus généralistes et dans l’ensemble font plus réfléchir sans immiscer de peur ou d’incompréhension. Bien sur après tout dépend à qui tu t’adresses.


  • J’ai longtemps médité sur la stratégie à suivre pour informer mes proches, ayant été vivement secoué par les réactions violentes d’(anciens) amis, après leur avoir donné mon avis de façon franche, et naïve, sur certains sujets d’actualité. À les écouter, j’étais devenu une sorte de nazi paranoïaque... Voici donc mes cinq conseils pour informer ses amis et sa famille :

    1) N’insistez pas ! Rappelez-vous toujours qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Il est donc inutile d’insister face à vos proches les plus bornés. Alors ne perdez pas votre temps ! Certaines personnes sont tellement dépendantes de leurs croyances qu’elle feront tout pour les sauver, même si ce comportement les détruit finalement. Cela peut paraître absurde, mais c’est comme ça. Il faut l’accepter !

    2) Ne vous énervez pas ! Ne soyez pas victime du ressentiment ! Cela ne sert à rien de les mépriser et des les traiter de « moutons ». Plus vous le ferez, plus ils vous rendront la pareille, en vous qualifiant de « parano ». Essayez plutôt d’être bienveillant envers eux ! N’oubliez pas qu’ils sont certainement guidés par la peur ! L’agressivité est donc contre-productive. Votre message, même s’il est très mal perçu, passera toujours mieux avec un sourire et une attitude posée.

    3) Choisissez le bon moment ! Parler de rituels sataniques lors de la fête d’anniversaire de votre petit cousin, ou évoquer l’imminence d’une troisième guerre mondiale le jour du mariage de votre meilleur ami, n’est sans doute pas la meilleure idée. Lorsque les gens se rassemblent pour faire la fête, ils n’ont souvent qu’une seule envie : passer du bon temps. Ce n’est donc pas le moment d’aborder des sujets graves. Mieux vaut le faire lors de moments plus intimes.

    4) Allez-y doucement ! Cela ne sert à rien de noyer vos proches dans un océan d’informations, car ils boiront très vite la tasse. Il est préférable de partager quelques informations simples et facilement vérifiables, avant d’évoquer une grande théorie unificatrice compliquée, qui demande une certaine culture pour être réellement comprise.

    5) Préférez les questions aux affirmations ! En posant les bonnes questions, vous amènerez vos proches à se contredire eux-mêmes. C’est logique, puisque la propagande fonctionne selon le principe de la « doublepensée » décrite par George Orwell. Après votre discussion, ils n’auront alors qu’une alternative : s’enfoncer dans le déni ou résoudre cette contradiction...

     

    • Lars

      Pensez vous que Jesus Christ se préoccupait de trouver le moment et le temps d’expliquer le chemin de la vérité à ses futurs disciples pour qu’il le suive dans sa foi ?
      ne faut il pas plutôt revenir à des choses éssentielles, c’est à dire le moteur de toute vie : la foi ?


    • @ahbon

      Merci pour cette réponse. Le truc, c’est que je ne suis pas Jésus. Puis je considère la foi comme quelque chose de très personnel. Il y a des gens très bien qui sont athés, agnostiques ou adeptes d’une autre foi... et ces gens méritent de vivre de façon décente, eux aussi. Et pour qu’un maximum de personnes puisse vivre de façon décente, il faut agir sur un plan politique, en rassemblant toutes les forces, au-délà des clivages primaires. Cela passe donc par la ré-information. Et par la prise de recul par rapport aux différents dogmes, histoire de sortir un peu de sa "niche" personnelle, pour tenter de rejoindre celle de l’autre. C’est ainsi que l’on recrée du lien social, je pense... Après, chacun sa méthode, chacun son point de vue. Certains préfèrent la prière, pour cultiver leur foi, c’est leur choix. Qui suis-je pour les juger ? Mon billet, qui est loin d’être aussi fouillé que l’excellent exposé de Lucien Cerise, n’est qu’un petit résumé des enseignements que j’ai tirés de ma modeste expérience de quidam, rien de plus !


    • @ Ahbon

      Salut, pour rappel, Matthieu X. 16 :

      "Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes."

      Le mot "prudent" traduit le mot grec phronésis que l’on traduit aussi par "ruse".

      La phronésis désigne en fait l’intelligence pratique (par opposition avec l’intelligence théorique ou scientifique). C’est une des vertus cardinales chez Aristote, et elle sera reprise comme telle par les scolastiques chrétiens (St Thomas d’Aquin notamment).


  • #1297499

    L’obstacle majeur est l’attachement au matériel des interlocuteurs. Quelqu’un qui n’est pas sensible à la cause palestinienne, ou ne trouve aucun intérêt à y penser ne sera pas réceptif.
    La méthode par la dérision ou sur le ton comique est une plutôt bonne approche, le seul inconvénient c’est la sensibilité au second degré. Les traits d’humour de Alain Soral sont difficilement accessibles pour quelqu’un comme T. Vincent, par exemple.
    Sinon la méthode Socratique, sous forme de questionnement, mais cela peut paraître un peu prétentieux.
    Cela tien presque à une méthode de drague en fait.


  • "Mettre de côté nos principes". Autrement dit, la fin justifie les moyens. Bref devenir comme nos ennemis. Pensez comme Trotsky dans Leurs morales et la nôtre.

     

    • #1298037

      Être éloquent et convainquant ne veut pas dire être un menteur.

      Bon, Lucien Cerise dit bien, verbatim, d’utiliser la manipulation pour la bonne cause. On va pouvoir débattre longtemps sur ce point. Est-ce nécessaire ?
      Faut-il être inefficace pour être juste ?


  • Il faut saluer les gros progrès de Lucien pour l’oral et les conférences, c’est vraiment de plus en plus agréable à écouter, du très très bon. Comme dit Soral, c’est "la relève" !

     

    • #1297802

      Merci. Je passe tellement de temps à traiter l’information écrite que je n’en ai plus pour travailler sur la transmission orale.
      Avec le temps, on s’améliore.


  • Bonjour à tous,

    Pour informer mes proches, j’ai une tactique.
    Je touche LE sujet sensible qui les interpelle, eux, directement. Et je passe, je m’engouffre par ce biais là. Exemples :
    A un ami ingénieur très cartésien, me traitant de complotiste chaque matin, je lui parle d’informatique, de contrôle des données, de spyware, datamining, Assange la NSA, les "antivirus" je fais mouche... !
    Tant et si bien, que le fil se remonte et se détricote tout seul ! Je suis même arrivée jusqu’à lui faire voir la vidéo d’Aaron RUSSO, sur laquelle, il a conclut : "Nan mais c’est pas possible, si tout le monde parle de dictature, c’est qu’il y a bien quelque chose effectivement !" Bingo ! Et depuis, c’est même lui qui étant aller se renseigner sur Internet, m’envoie des infos, des vidéos...

    A mon père franchouillard, qui commençait à se faire du "soucis" pour moi et mes idées de complot, alors là, je parle de Dieudo ! Direct ! Et ça marche à tous les coups ! Je lui avais montré deux trois vidéos en 2013 quand Dieudo était persécuté par VallSS et là direct : "Mais enfin, ce mec (Dieudo) tout le monde en parle mais on ne le voit jamais à la télé ? On est en train de glisser tout doucement vers une dictature..." Le français, même âgé et malade d’un cancer, tu la lui fais pas longtemps quand il s’agit d’ouvrir son clapet, de déconne et d’humour même craignos. Faut pas toucher à ça.

    En parlant de santé, ne pas hésiter à parler de nourriture bio avec les nanas par exemple. Et balancer tout doucement sur les pesticides, chemtrails, tâter le terrain... Ce sont des dérives pour le profit ? Mais comment ? Et pourquoi laisse t-on faire ça ? L’État est à se point corrompu ? Mais ou est donc or ni car ?!! LOL
    Pareil pour l’industrie pharmaceutique. Il faut commencer par faire tanguer la barque et amener la discussion. Ensuite les gens d’eux même vont chercher des infos... Ca marche à tous les coups !

    A mes copines d’origine maghrébine, là j’enchaine direct sur la critique économico-socialo-politico-du logos de notre Alain national... "Banlieues rouges communistes françaises homogènes et depuis détruites", "dumping salarial"... En gros, immigration=politique ultracapitaliste et ultralibérale, certainement PAS un truc d’accueil, d’amour, de paix et de pâquerettes.

    Sinon, je voulais dire à Lucien que j’apprécie énormément chacune de tes interventions, qui sont vraiment brillantes, et j’apprends beaucoup à chaque fois. J’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres car c’est super intéressant.

    N.

     

    • Salut Nina,
      Merci pour le partage ! C’est très intéressant ! C’est une très bonne stratégie de cibler les gens en fonction de leur intérêt visiblement. En fait, ta démarche de réinformation ressemble beaucoup... à du marketing finalement ! Il faut connaître les "goûts", les préoccupations et les envies de son public cible pour lui vendre des produits de façon efficace... Bien vu !


  • Intro musicale signée Gustav Holst "les planètes" ("Mars" dans l’intro) pour ceux que ça intéresse, ça m’a immédiatement mis dans l’ambiance dès le départ !!

    Mon petit truc pour réinformer : proposer des envois par mail d’infos, ça marche bien avec les personnes qui prélivigient le bon sens au conditionnement.


  • #1297781
    le 21/10/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Atelier de ré-information active avec Lucien Cerise

    Bien, merci E&R (encore une fois, rien de comparable ailleurs, gourou ou pas gourou) tant mieux si quelques-uns s’y campent, pendant ce temps, d’autres continueront à utiliser la méthode pour rallier ceux qui doutent honnêtement à la cause de la vérité.

    Pour rappel, aussi.

    le 11/03/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Marion Sigaut sur la révolution sexuelle et la pédophilie

    @ Apocalypse

    “Merci pour votre patience et pour les vertus pédagogiques de vos commentaires. Relancer le "FM quidam", permet aux novices de bien visualiser les techniques de déstabilisation des esprits faibles utilisées par ce type de client.
    Il serait peut-être intéressant d’éditer ici un manuel des pratiques rhétoriques et de la sophistique dont abusent ceux qui n’ont aucun argument pour convaincre.
    Tout cela pour dire à chacun de ne pas se laisser enfumer par un discours verbeux mais de toujours valider un point de vue par le prisme des grandeurs physiques.
    Ainsi, celui qui prétend, images à la clef, qu’un barbu en colère a manœuvré et planté un liner dans une tour à 950 km/h en trajectoire horizontale et à 300 m au dessus du niveau de la mer (Cf. rapport de la FEMA) peut bien être un prix Nobel de physique que cela ne change rien à l’affaire. Les contraintes inertielles et aérodynamiques sur un tel appareil et compte tenu de sa trainée et de la puissance nominale de ses moteurs n’autorisent pas cette hypothèse ! Tout le reste n’est que bavardage stérile ou manipulation éhontée, rien d’autre !”


  • #1298068

    Merci énormément E/R de m’avoir fait connaitre Monsieur Lucien Cerise. C’est peut être exagéré mais ce mec a carrément amélioré ma vie. "Doux à l’extérieur mais dur à l’intérieur" appliqué dans la vie réelle ça donne le bonheur pour ma part. Merci infiniment Lucien cerise et Alain Soral.

     

    • #1298391

      Moi aussi je considère que Lucien Cerise me change la vie, tant il me fait comprendre la matrice, cela me procure presque un sentiment de superiorité. Je suis un fan inconditionnel. Je suis meme troublé dans le sens ou il y a quelque chose qui relève de la consommation car je suis fan, accro à ce que j’apprends et aux formulations des idees. On retombe toujours sur le marché. Cela me fait la meme chose avec les grands conferenciers comme Drac ou Soral. Est-ce que voir la matrice cela suffit ? Oui, je fais des actes pour tenter de me mettre à l’abri d’elle. Mais n’a t-elle pas un temps d’avance constamment ? J’ai l’impression que les murs se resserent constamment autour de moi, l’espace est de plus en plus interdit, dangereux, cadenassé, compartimenté. Tout devient complexe. On doit etre un trader du quotidien. Les infos sont tellement dingues, toujours plus dingues. Cela me trouble et m’effraie pour le futur et pourtant aujourd’hui je me sens comblé par la vie. C’est noel tous les jours pour celui qui sait voir, les technologies nouvelles arrivent tous les jours, la qualité de tout augmente, les prix ont tendance à baisser. La barrière entre les classes sociales devient de plus en plus cognitive. De plus en plus, de la cognition dérive les avantages économiques. Parralement à cela tout devient plus dangereux, plus violent, plus tricheur, plus manipulateur. L’eau chauffe et la grenouille s’endort. Est ce la fin qui approche ou juste une evolution, une implacable evolution Nitzschenne.


  • Le travail de ré-information active effectué par Lucien Cerise est pertinent... Vouloir "démocratiser la culture du renseignement" est salutaire pour tout le monde (Michel Collon le fait de son côté avec son concept de "médiamensonges")... Son approche pragmatique et scientifique s’inspirant de plusieurs modèles conceptuels empruntés à la linguistique, la psychologie, la psychanalyse, au management, la cybernétique, l’informatique, la polémologie et les neurosciences est subtile et passionnante... Il faut avoir un haut talent de pédagogue pour articuler toutes ces disciplines de manière claire et limpide à travers une vision globale des choses... Grâce à son manifeste "GPLC", j’ai découvert le concept d’Ingénierie Sociale IS et je m’intéresser maintenant à la cybernétique de Norber Wiener, aux conférences MACY, à l’institut Tavistock, au projet "MK Ultra", à l’ingénierie génétique et aux délires futuristes des transhumanistes de Google... Un peu de la même manière qu’un Soral, il a contribué à me renforcer dialectiquement parlant et aussi contribué à militariser mon inconscient contre attaques/intrusions furtives et intempestives de la pensée dominante soi-disant bienveillante, de ce gouvernement invisible dont parlait Edward Bernays dans Propaganda, à savoir de Big Brother...

    En ce qui concerne la ré-information active, je pense que le meilleur moyen de convaincre les gens de notre entourage cad d’essayer de les débrancher de la Matrice panorganisationnelle qui nous entoure, est d’y aller lentement et calmement puis de s’adapter au cas par cas... L’attitude : "solide à l’intérieur et liquide à l’extérieur" est la plus zen... J’ai déjà expérimenté la méthode AS ; pour mesurer son efficacité sur le terrain ; qui consiste à dire la vérité brut en force avec matraquage du logos, mais je n’ai eu que des soucis - car sans m’en rendre compte je prenais la place du persécuteur dans le triangle de Karpman - :)

    Aussi il existe des gens qu’on ne pourra pas convaincre... Dans ces gens, il peut en exister des nuisibles qui vous prennent directement pour la réincarnation d’Hitler et usent de manipulations perfides pour vous intoxiquer la vie... Ma question est d’ordre éthique : savoir si dans un cas de légitime défense, il est permis de pratiquer l’Ingénierie Social négative IS-, cad interventionniste, dé-structurant et finalement destructrice ? Utiliser les armes cognitives de l’ennemi contre lui-même ? Ou bien le plaquer au sol et lui dire : tu es mon ami :)


  • Dans la famille dissidence, on apprend que le cercle Proudhon - que 300 personnes devaient connaitre il y a 3 ans - , c´est pas plus mal que la démocratie, qui n´est selon Marion qu´un coup d´état contre les intérets du peuple. C´est bien, mais etre moins bete tout seul ou avec un groupe ca fait pas avancer le schmilblick.

    Le travail de Lucien Cerise est pas glamour du tout, personne ne dira le contraire. Lucien Cerise, probablement l´élément le plus sous-médiatisé du mouvement. Peut-etre le plus essentiel. J´admire ce que je ne sais pas faire, le calme nécessaire dans cette situation morbide, pour combattre efficacement.

    Comme Alain, Lucien doit recevoir de sacrés offres de l´autre coté du miroir. C´est d´ailleurs intelectuellement étrange, rare, car on est censé ici etre plus honnete, moins dupe, plus direct que le systeme, il est donc difficile de manier cela avec les ruses rhétorique, propre aux laches et aux sophistes. lucien agent infiltré... je plaisante.

    Merci pour Brzezinski, les 10 premieres pages me semblent fournir un livre exceptionnel.

    " Il faut nous aussi passer a la vitesse supérieure . " C´est exactement ca. Il faut agir.

     

    • #1298647

      Non, je ne reçois aucune offre du Pouvoir, pour une raison très simple : nous sommes en Idiocratie.
      C’est aussi la raison pour laquelle ce système "occidentaliste" est destiné à tomber, à cause d’un problème de recrutement.


    • " Lucien Cerise, probablement l´élément le plus sous-médiatisé du mouvement"
      Vous pensez donc que Lucien Cerise est sous médiatisé ........


  • #1298653

    Message de Lucien Cerise : le fichier de réinformation qui est proposé à la fin est un simple document Word constitué de liens copiés-collés sur divers thèmes et destiné à fournir des "munitions" rhétoriques préparées à l’avance. Mon fichier est un point de départ : la constitution d’archives est dynamique et personnalisée, les gens doivent être indépendants et élaborer leur propre liste de liens, en fonction de leurs intérêts, et ne pas se contenter de prendre ce que j’ai fait sans y toucher.


  • #1299070
    le 22/10/2015 par Marie de Lourdes
    Atelier de ré-information active avec Lucien Cerise

    absolument génial !
    Merci infiniment à Lucien Cerise pour ce cours magistral.
    J’ai constitué un petit cahier de notes, qui sert à toute la famille. Ma fille de 21 ans est très malheureuse de ne pas arriver à "éveiller" ses amis qui lui sont chers. Elle se sent si seule ; parfois, elle en chiale de rage et de tristesse. Dernièrement, une de ses amies, archi réfractaire élevée à la sauce "no passaràn", commence à demander des lectures...
    Il faut les comprendre les gens, car l’éveil est d’une violence inouïe. Ils passent par des phases de déni et parfois de malaises en tous genres. Mais une fois que vous y avez laissé germer des petites graines, le processus est irréversible, ils sont obligés d’aller à la source.
    C’est çà ou ils crèveront sans lutter et surtout sans comprendre ce qui leur arrive.
    Est-ce moral de vouloir les sauver quitte à les "pirater" ? Il me semble que l’heure est trop grave pour disserter sur cette question.
    Monsieur Cerise, si vous me lisez, de grâce prenez soin de vous
    (à quand la suite de "Oliganarchie" ?)
    Amitiés à tous.


  • #1299228

    J’ai particulièrement aimé, merci Lucien Cerise. Votre intervention est magistrale, pédagogique et très éclairante (en plus d’être souvent drôle !). Je vous ai découvert il y a environ un an et ai suivi beaucoup de vos interventions, c’est un bonheur d’intelligence.
    J’en profite pour remercier Alain Soral et toute l’équipe d’E&R de vous relayer ainsi, car sans cela je ne vous aurai sans doute jamais connu.

    Étant prof d’aïkido de profession, la référence à cet art m’a particulièrement touché, et j’avais pressenti qu’il s’agissait déjà de cela dans la précédente conférence postée sur le site d’E&R (La gauche liberticide). J’ai l’impression de voir mis en mots des intuitions que j’ai depuis longtemps, ça fait un bien fou. (Un peu l’effet que donne Alain Soral aussi quand il met des mots, des concepts et des faits sur des intuitions que nous avons, pour la plupart).
    « Doux à l’extérieur, dur à l’intérieur », l’équanimité émotionnelle, tout ça... Épictète étant ma première référence spirituelle, les convergences que je ressens entre ce que vous exprimez et ma façon d’être au monde me touchent profondément, me confortent et me réconfortent. Donc merci, sincèrement.

    La question posée plus haut (20 octobre à 22h59 par machin) m’intéresse aussi, je me la suis posée pendant que j’écoutais : à prendre les armes et les moyens des ennemis, comment s’assurer de ne pas en prendre les fins et les idiosyncrasies (et est-ce possible ?). Tout cela est absolument passionnant, et les échanges postés sur les 28 commentaires postés (à ce jour) m’apportent des éléments de réflexion très stimulants et de grande qualité.

    Bref, tout ce bla bla pour vous remercier, tout simplement. Je ne veux pas avoir l’air d’un lèche-cul ou je ne sais quoi, mais quand on éprouve de la reconnaissance, en particulier au sujet de quelque chose qui nous est cher, ben faut bien le dire quand même, quitte à passer pour un sentimental un peu mièvre !

     

    • Ah d’accord parce qu’en lisant ça je m’imaginais euthanasie forcée a 60 ans, et là c’était un gag.
      Je vois mieux le glissement possible, vous voulez dire que les étapes seraient comme le puçage, continuation a l’absurde du modele consommateur individualiste, acceptation de la vie comme un produit comme un autre, puis acceptation ou même promotion de l’euthanasie possible pour qui veut a partir de 60 ans, moyennant finances ?
      Si c’est ça, ça fait froid dans le dos mais en effet c’est théoriquement possible, si l’idée de sacré n’est pas davantage instituée.


  • Il y aurait des détails psychologico-moraux à discuter, mais à part ça, un détail quand même : à 1h48, "le projet de l’oligarchie : euthanasie à 60 ans" ?!!!

    Désolé mais c’est ce genre de detail qui peut faire passer qqn pour un parano délirant, et je parle de logique là : autant il y en a qui peuvent vouloir faire passer des aberrations comme le pucage par des changements progressifs "en douceur", autant là ça ne marche pas.

    Et surtout comment imagine-t-il que ces oligarques s’y prendraient ? En faisant voter les gens ?! Sans les faire voter ?! Dans les deux cas c’est un gag.

     

    • Si on t’avait dit il y a 25 ans qu’un jour "ils" voudraient nous coller des puces électroniques sous la peau ? Si on t’avait dit au même moment qu’ils chercheraient à faire disparaître l’argent sous sa forme physique de façon à rendre impossible tout bank run ? Si on t’avait dit au même moment que... etc, etc.
      Je ne sais pas ce qu’il en est de l’euthanasie à 60 ans mais je crois savoir que certaines de nos élites ont effectivement pour objectif de faire descendre la population mondiale à 500 millions. Tu crois que ça va se faire comment ?
      En imaginant le pire avec ces gens-là, on a d’honnêtes chances de ne pas être loin du compte...
      Lis ce cher Attali.


    • #1299595

      La stratégie adoptée pour fabriquer le consentement à l’euthanasie de masse combinera plusieurs outils d’ingénierie sociale qui existent déjà : la culpabilisation d’exister et la haine de soi enrobées dans un argumentaire économique malthusien et environnementaliste tiré de l’écologie extrémiste (deep ecology, Gaïa, anti-spécisme, véganisme). Bref, l’Humain est tellement mauvais pour la Nature qu’il faut en réduire drastiquement le nombre, à commencer par ceux qui coûtent plus qu’ils ne rapportent. Comme d’habitude, Attali déballe tout :
      http://www.gauchopedia.fr/wiki/Jacq...


    • Ma réponse est allée à un autre message par erreur ? au cas où :

      Ah d’accord parce qu’en lisant ça je m’imaginais euthanasie forcée a 60 ans, et là c’était un gag.
      Je vois mieux le glissement possible, vous voulez dire que les étapes seraient comme le puçage, continuation a l’absurde du modele consommateur individualiste, acceptation de la vie comme un produit comme un autre, puis acceptation ou même promotion de l’euthanasie possible pour qui veut a partir de 60 ans, moyennant finances ?
      Si c’est ça, ça fait froid dans le dos mais en effet c’est théoriquement possible, si l’idée de sacré n’est pas davantage instituée.


  • Un exemple du triangle de Karpman entre Le Pen et deux juifs dont un journaliste :
    https://www.youtube.com/watch?v=ziL...

    Le Pen : le bourreau "Avez-vous une double nationalité Mr Stoleru ?"
    Le sauveur : journaliste "Mr Le Pen, vous dites cela parce que Stoleru est juifs ?!"
    La victime : Stoleru "Juif, c’est un détail ?"

    Lucien Cerise précise dans une vidéo que les rôles du triangle sont échangeable, ce qui est très vrai dans le cas présent puisque les rôles affectés à cette manipulation sont mensonger :
    - le vrai agresseur est Stoleru qui favorise l’immigration alors qu’elle est illégale depuis 1974 et de toute façon illégale puisque contraire à la volonté du peuple, la république étant la défense du bien commun ;
    - le journaliste a le devoir d’être neutre politiquement mais s’ingère dans le débat et prend parti contre Le Pen et pour Stoleru, il est donc agresseur de Le Pen et Sauveur de Stoleru ;
    - Le Pen est la victime car il défend les intérêts bafoué du peuple français et aussi la légalité et refusant l’immigration et la double nationalité mais se voit diffamer comme raciste par Stoleru et le journaliste juif sensé être neutre qui amalgame tribalisme et suprématisme juif et anti-racisme.


  • #1300237
    le 24/10/2015 par Indépendances nationales
    Atelier de ré-information active avec Lucien Cerise

    Le conférencier présente ici une double inversion. La première concerne la stratégie du Pouvoir oligarchique. Qui veut toujours (et même de plus en plus) nous esclavagiser, nous réduire à l’état d’animaux domestiques et même d’objets. Mais qui alors qu’autrefois il ne s’en cachait pas, le fait aujourd’hui en se présentant de façon sympathique (comme l’asticot dans l’hameçon).

    La seconde inversion concerne la stratégie de la Résistance. Qui autrefois voulait combattre le Mal par le Bien, et qui au contraire aujourd’hui, pour s’adapter à l’inversion de la stratégie du Pouvoir, devrait utiliser les mêmes techniques manipulatoires, c’est à dire combattre le Mal par le Mal.

    On peut très bien admettre que les services secrets de pays adverses se fassent la guerre psychologique en copiant les uns sur les autres leurs techniques de manipulation. Parce qu’il s’agit toujours de la recherche du contrôle de la société civile par un Etat, gauleiter au service d’une classe possédante prédatrice.

    En revanche, penser que la société civile doit elle-même utiliser les mêmes techniques pour se défendre, c’est franchir un pas important vers un changement de morale, qui irait jusqu’à "La fin justifie les moyens".

    Et qui est peut-être une illusion, car si un individu reste un simple membre de cette société civile (donc victime de ces manipulations), c’est justement parce qu’il n’est pas capable d’un tel retournement moral, parce qu’il a conservé une "Common decency", qui lui dit "Ça ne se fait pas". Si ce n’était pas le cas, il y a en effet longtemps qu’il aurait été recruté par les services (privés ou d’Etat), dont le fondement est l’a-moralité et pour lesquels la fin justifie toujours les moyens.

    Il faut enfin rappeler qu’en Analyse transactionnelle, le triangle Victime-Persécuteur-Sauveteur est dit "triangle dramatique" et décrit comme pathologique, à l’origine de troubles relationnels. Et qu’une psychothérapie vise alors non pas à changer de place à l’intérieur de ce jeu de rôles, mais à EN SORTIR, pour avoir des relations d’égal à égal, faites de besoins reconnus et de permissions conditionnées par des protections.

    Au niveau social, il s’agirait de rechercher l’émancipation, EN SORTANT tout le monde des rôles de victimes, bourreaux et sauveurs. Alors qu’une certaine communauté met beaucoup d’énergie, dans les pays qu’elle contrôle, pour imposer continuellement ce jeu de rôle.

    La stratégie proposée par Lucien Cerise mérite donc peut-être d’être discutée.


  • Nickel cette conférence, je me permets juste d’ajouter que l’antiphrase est à utiliser de manière quasi exclusive avec les Charlies : « je ne saurais croire que, … bien entendu mon propos ne t’est pas destiné … » en gros feindre de nier cette réalité même devant le plus carabiné (membre du PS et des Républicains) finit par l’accabler un peu trop. L’ironie devenant alors un sarcasme ouvert, avec le risque de récupérer la réflexion de l’indigné : « Euh… ne me prends aussi que pour un con ! ».
    Bref tout cela est à utiliser de manière habile, par de l’écoute et de l’observation pour se synchroniser et ne pas hésiter à lâcher le sujet lorsque la moindre résistance apparaît chez l’autre, en le repositionnant tout bonnement dans son confort douillet : autour d’un verre de bon vin, d’un bon plat, d’un commentaire sur le dernier match du PSG (faites semblant)… avec mousse et pampre, élégance et surtout légèreté.
    Pour revenir plus tard à l’assaut (et ça marche plutôt pas mal !) ; même si ce qui caractérise les Charlies c’est le surfacique de leur opinion, par conséquent un acquis somme toute très relatif.
    Sinon j’ai bien apprécié la posture d’agir en faisant comme si on allait passer au tribunal, je partage ce vécu, ça permet ce changement dans la manière de communiquer, plus suggestive pour amener l’autre (le juge) dans son point de vue : à la longue, ça finit par marcher.
    Merci pour ce partage que j’approuve dans la méthode consistant à remonter de la pratique en re conceptualisant vers la théorie par complétudes d’expériences pour au final devenir un réel stratège dans le concret : je repars pour une 3ème écoute active de cet atelier, c’est riche.
    Merci beaucoup.


  • #1303614

    Rejouissez-vous les amis : internet est plein d’abrutis qui ne demandent qu’à vous aider à vous exercer... ^^
    Ce que je peux dire, c’est que la vérité ne suffit pas, ça c’est clair.


Afficher les commentaires suivants