Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Atlas du mondialisme : le dessous des cartes – Conférence de Pierre Hilllard à Nice

Le 11 juin 2017, Culture populaire recevait Pierre Hillard à Nice pour une conférence sur son dernier ouvrage, Atlas du mondialisme.

 

Partie 1

 

00:00 - Présentation de Culture populaire
03:05 - Lecture de la fiche Wikipedia (supprimée le 18 juillet 2017 ! Version 2016 archivée par la Wayback Machine : https://goo.gl/m6EL8j)
05:48 - Remerciements de Pierre Hillard et annonce du plan
07:40 - Quelques mots sur l’élection d’Emmanuel Macron

 

A. Entités régionales et administratives

12:05 - De 22 à 13 régions
13:25 - « Les fonds structurels »
16:06 - Origines de la rationalisation du territoire
18:34 - Influence jacobine de la Turquie à l’Allemagne et la Russie
23:15 - « Les euro-régions » ou comment effacer les frontières nationales
26:15 - Les États-Unis, des 48 États aux 7 blocs régionaux

 

B. Ancienne et nouvelle Synagogue

28:55 - Le judaïsme avant le Christ (Torah)
32:30 - De la transmission orale à la transmission à l’écrit (de 100 à 500, rabbin Akiba, Talmud)
36:40 - La Kabbale selon l’ex-rabbin Drach (réellement convertit au catholicisme)
41:20 - La Kabbale selon Gershom Scholem (plus grand historien du judaïsme)
43:30 - La reconstruction du Temple en l’an 100 par le « messie » Bar Kokhba et début des deux factions juives rivales (active et passive)
46:25 - Le sionisme « laïc » de Theodor Herzl
48:00 - Joseph Nasi, précurseur du sionisme au XVIème siècle
52:00 - Sur la Gnose et l’émanatisme, opposés à la Création ex nihilo
54:45 - Le noachisme ou le judaïsme pour les Gentils
58:25 - L’islam dans le cadre du noachisme selon Elie Benamozegh
01:05:00 - Les différentes périodes du judaïsme selon Gershom Scholem
01:06:10 - « La Kabbale tardive », de l’expulsion des juifs d’Espagne en 1492 à la « Rédemption par le pêché » d’Isaac Louria
01:07:30 - Les principe de rétraction (ein sofh) et du guilgoul ou « migration des âmes »
01:12:06 - Les kelipoth, « coquilles ou vases » enfermant les âmes
01:14:45 - Le tikkun olam ou « restauration du monde », du Jardin d’Eden à la brisure de ces vases pour y revenir
01:16:10 - Du Golem de Prague à Dark Vador
01:17:25 - Synthèse sur la factions juives rivales et leurs répercussions politiques

 

 

Partie 2

 

00:00 - De la brisure des kelipoth, pour libérer les âmes et restaurer le monde
05:20 - Le sabbataïsme, le faux converti à l’islam Sabbataï Tsevi
09:35 - Le frankisme, le faux convertit au catholicisme Jacob Frank
10:00 - Des 316 propositions de Jacques Attali aux 613 mitsvot
12:10 - Derrière les Dönme et le génocide arménien de 1915 par les Jeunes Turcs
14:40 - Derrière la Thule-Gesellschaft et « l’antisémitisme métaphysique » de Jacob Frank, très lié aux familles Rothschild, von Bethmann...

 

C. Des liens entre le Bagdad Bahn et le sionisme

22:35 - Historique du Bagdad Bahn
28:25 - Enjeu majeur et entremise du sionisme
31:10 - Bagdad Bahn allemand VS transsibérien russe (entente avec Angleterre)
32:25 - Actualité, 100 ans après, de cette dispute au Moyen-Orient
33:30 - Rappel avec le rabbin Akiba (an 100) à l’origine de la rivalité religieuse entre les factions juives allemande et anglo-américaine (+ intérêts économiques)
34:55 - Des liens entre Maurice Hirsh, les Shiff, les Warburg et Richard Coudenhove-Kalergi
37:30 - Sur les pionniers du sionisme Edmond de Rothschild et le rabbin Kalisher
40:15 - Carnets de Theodor Herzl démontrant le vœu messianique du Grand Israël
41:50 - Chaim Weizman, les accords Sykes-Picot et la déclaration Balfour
42:57 - Raison du soutien des USA dans la Première Guerre mondiale à la Grande-Bretagne et à la France contre l’Allemagne (rapport britannique de juillet 1937)
48:00 - Perpétuité de ces tensions entre factions juives rivales de l’époque à nos jours.
Conclusion

49:45 - Balkanisation du monde en général et du Moyen-Orient en particulier, au profit du Grand Israël (pour la branche Rotschild) ou l’est de l’Ukraine et la Crimée considérée comme la seconde Judée par la branche Loubavich
52:30 - « Crescent of Crisis » du Times (janvier 1979)
53:25 - Double-jeu de l’Allemagne entre les USA / UE et la Russie / Chine
55:30 - Armageddon, ordo ab chao et renversement des lois naturelles
57:25 - « Get ready for a world currency » de The Economist (janvier 1988) au panier de monnaies, marche-pied vers l’ « Amero » nouvelle monnaie mondiale.

 

Approfondir la conférence avec Kontre Kulture :

 

Pierre Hillard sur E&R :

 
 






Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Beaucoup d’informations intéressantes ,
    ...certaines conclusions hâtives .
    Je ne vois pas par exemple,le soutien
    des oligarques ukrainiens à la prise de contrôle
    de la Crimée par Poutine.
    Par contre je vois le soutien des occidentaux
    à ces Oligarques !
    A vouloir tout démontrer,par souci idéologique
    on tombe dans le piège des mondialistes
    qui jouent et suscitent les divisions .

     

    Répondre à ce message

    • Peut etre vous faudrait il acheter son livre pour mieux le suivre....

       
    • Pourtant c’est bien vraie même si vous déformer les propos de Pierre Hillard il explique que les oligarques russes et ukrainiens sont divisés dans le conflit en Ukraine exemple https://www.theguardian.com/world/s... article très intéressant en anglais dont le seul titre est très évocateur les oligarques ukraniens et de quel coté sont -ils

      Tout comme parmi les mondialistes allemands vous avez Schröder(le type qui a signé l’alliance germano-américaine pour le 21ème siècle avec Bush jr.) qui est un ami personnel de Poutine et qui lui est pour le North Stream avec la Russie, une fois remplacé par Merkel il a d’ailleurs été engagé par Gazprom pour diriger le Conseil de surveillance du consortium germano-russe chargé de construire ce gazoduc, dont Gazprom détient 51 % ! Fin 2009, les autorités allemandes compétentes ont approuvé la construction du gazoduc.
      Le Sénat américain a adopté le 15 juin 2017 un projet de loi menaçant d’amendes, de restrictions bancaires et d’exclusion aux appels d’offres américains, toutes les sociétés européennes qui participeraient à la construction de pipelines russes. Trump a été forcé de signé.
      Vous voyez clairement les divisions entre mondialistes d’un coté ceux(Fillon, Trump etc..) voulant intégré la Russie et lui cédé des parts dans la gouvernance mondiale aux cotés des européens et d’autres(la clique de russophobes a Washington et leurs relais européens) qui ne veulent rien savoir d’un partage avec la Russie ou la Chine et qui veulent que les USA soit les grands dominants de la gouvernance globale.

       
    • A Franky et Pierre Loup,

      Je ne conteste en rien la complexité , les ambiguïtés
      et les coups de billard multibandes des maîtres de ce Monde,
      et je m’efforce simplement de vérifier certaines réalités,
      à la mesure de mes moyens
      Je ne suis qu’un pragmatique qui recherche la cohérence
      et si possible l’exactitude des propos tenus .
      Je vous remercie de vos remarques .

       
  • N’en déplaise:l’arrivée du chaos,c’est fort possible,celui du Messie ,par contre semble moins certain.
    Après le chaos,on ira boire une bonne bière,sûr que celà se retournera contre ses auteurs.

     

    Répondre à ce message

  • Pierre Hillard se trompe quand il dit que la création des Gauen de 1933 font disparaître les provinces historiques de Bavière, Silésie et Poméranie (qu’ils citent).
    La Poméranie est toujours là, la Silésie (région vaste et densément peuplée) est divisée en deux mais porte toujours son nom (Haute et Basse Silésie), pareil pour la Prusse (occidentale et orientale) et l’ancien royaume d’Hanovre. Le Wurtemberg, la Saxe, le Thuringe sont des Gauen. La Bavière se voit amputée des régions non-bavaroises de Souabe et de Franconie mais existe toujours. L’ancien duché de Bade est toujours là, pareil pour ceux de Hesse et Westphalie bien que coupé en deux. La Carinthie, la Styrie, le Tyrol sont toujours là. Seule l’ancien duché d’Autriche est renommée volontairement pour éviter le séparatisme.
    Je m’en arrête là car chaque fois qu’il aborde l’Allemagne hitlérienne, il est completement à coté de la plaque et il ne faut pas 10 minutes de recherches (qu’il a sous les yeux pourtant) pour démontrer qu’il a faux. D’ailleurs, le découpage territoriale de Weimar puis du IIIe Reich est plus proche des entités régionales que celui de l’Allemagne impériale.
    J’imagine que plus loin, il abordera à nouveau sa fameuse carte des élections du NSDAP à superposer sur celle des confessions allemandes ont dont j’ai déjà démontré sur E&R que c’était faux (des régions protestantes ont moins voté que d’autres catholiques et qu’opposé un vote rural-citadin à la limite aurait été plus crédible).

     

    Répondre à ce message

  • Bénis soit Pierre Hillard. C’est le seul qui détaille les causes et la source sans aller trop loin au début pour ne pas brusquer mais au bout du bout et c’est le paradoxe, c’est que tout est d’une simplicité enfantine. Merci à ER de le diffuser d’ailleurs même pour vous, j’ai découvert récemment que Proudhon était bien perché aussi, je le cite : " A moi, Satan, qui que tu sois, s’écriait-il, démon que la foi de mes pères oppose à l’Église et à Dieu, je porterai ta parole ! Viens, Satan, viens, le calomnié des prêtres et des rois, que je t’embrasse et te serre sur ma poitrine... Il y a longtemps que je te connais, et tu me connais aussi... Espère encore, ô proscrit
    _ ! Je n’ai à ton service qu’une plume, mais elle vaut des millions de bulletins
    ".
    Certes il avait peut-être forcé sur l’absinthe mais au final en toute connaissance de cause ou sans le savoir, tous ces révolutionnaires et les citoyens suiveurs travaillent pour le même maître et c’est bien que Pierre Hillard donne le début de la vérité pour qu’au bout on comprenne que l’histoire de l’humanité, c’est simplement l’histoire du refus ou de l’acceptation du salut de Dieu dans le Christ par son Église.
    Les juifs commencent cette histoire, pour eux le Christ n’est rien. Les musulmans, descendants des sectes de judéo-nazaréens, hérétiques de l’Asie mineure, la continuent : le Christ est certes un prophète mais pas Dieu. Les orthodoxes la poursuivent à leur manière : le Christ est Dieu mais Pierre n’est pas le chef de son Église. Puis arrivent Luther et les protestants, eux ce n’est pas seulement Pierre qu’ils refusent, c’est l’Église : Dieu oui, le Christ oui, la religion oui, mais l’Église non. Au nom du libre examen, on va se libérer de toute contrainte. Les protestants se sont crus alors " libres " en matière religieuse.
    Mais la révolte ne pouvait pas en rester là. Viennent les philosophes des Lumières qui affirment que sans le Christ on peut faire quelque chose. Et les lumières de leur raison enténébrée vont éteindre la lumière, la vraie, celle qui éclaire tout homme.

     

    Répondre à ce message

    • Il faut comprendre le satan de proudhon qui n’est pas le satan chrétien mais ce qui se cache derrière, c’est à dire qu’il faut remonter à l’invention du diable qui date du haut moyen âge. le diable reprend les oripeaux de la vieille spiritualité païenne et donc d’une tradition primordiale que le christianisme veut combattre et abolir : soit la communauté humaine conçue comme un corps organique autonome (le dieu étant un deus ex machina) le contraire de la vision chrétienne.
      donc satan c’est avant tout le communisme organique primitif du temps où les dieux n’existaient pas encore (l’apparition de la divinité en tant que concept n’apparaît qu’après la révolution neolithique, auparavant on est encore dans le monde de la pensée magique prépondérante où la religion n’est encore que chamanisme, un monde de forces plutôt mystérieuses.

       
    • C’est plutôt la représentation du diable qui apparaît au moyen-âge pour illustrer le catéchisme. On sait qu’il existe depuis le mystère de l’incarnation, ses 3 ans de vie publique expliquent cette vie surnaturelle et son triomphe sur le prince de ce monde. Avant son arrivée sur terre et pour les pays tardivement évangélisés, on idolâtrait un arbre, des rognons de porcs ou plusieurs dieux et on sacrifiait régulièrement. C’est pour cela que l’arrivée du casher et du halal posent problèmes en France, on avait supprimé les sacrifices rituels depuis 1500 ans. Ce retour au paganisme le plus dur n’augure rien de bon...

       
    • je parle du diable purement chrétien , pas de Satan qui vient de l’ancien testament.cette nouvelle version de Satan (le diable chrétien) est plus idéologique et propagandiste que spirituelle. c’est cette connexion du diable au paganisme et donc à la tradition primordiale du communisme primitif que combat Proudhon, pas le prince du mal dont il se contrefout puisqu’il est athée.
      Quant au sacrifice rituel païen , c’est ce qu’on appelle la cuisine du sacrifice : on ne peut manger un animal que si on sacralise sa mort, et entre autres que l’animal accepte d’être sacrifié (ce qui est, il est vrai, symbolique). le prêtre officiant n’est que notre boucher à la mode antique ; je ne vois rien là de barbare quand on sait ce qui se passe dans nos abattoirs modernes où le respect de la victime est passé aux oubliettes.
      Enfin ce n’est pas le christianisme qui a le premier mis fin au sacrifice sanglant mais l’hindouisme post védique qui a remplacé la tête de la victime par une noix de coco (tout aussi symbolique que la cène originelle qui est aussi un sacrifice symbolique). seule Mahadevi (Kali) déesse de la mort accepte encore des sacrifices sanglants (normal il faut bien pouvoir encore manger rituellement de la viande)

       
    • Vous ne devriez pas faire de distinction subjective. C’est le même qui a cherché à tenter Notre Seigneur quarante jours dans le désert, comme Adam et Eve, d’ou NSJC et NSVM, ce sont les nouveaux Adam et Eve si vous voulez, pour nous racheter et éviter son emprise.
      Chaque cérémonie sacrificielle est une louange au démon ( de l’ancien et du nouveau testament ), que ces pratiques est lieu au sein du Royaume de France est diabolique, comme sa république.
      Lisez des livres sur les missionnaires, vous aurez de l’aventure et des voyages et tous décrivent une présence très forte du démon. Il est loué en permanence pour un oui ou pour un non, alors ils ont pu voir de nombreuses manifestations démoniaques, beaucoup de maladies inexplicables, de possessions, de transes et bien d’autres faits liés aux idoles et à ces cérémonies. N’oubliez pas qu’il est le singe de Dieu, en Inde des fakirs ce sont enterrés vivants jusqu’à dix mois !
      Les hindous qui ont arrêté de sacrifier doivent être un cas isolé malheureusement. Le vrai Dieu est passé par le peuple élu et a imposé la fin des holocaustes seul celui de Notre Seigneur sauve tous les autres sont des louanges à notre ennemi juré. Tout est retranscrit avec le plus grand soin dans cet ouvrage notamment, je vous le conseille vivement ; https://catholicapedia.net/Document...

       
  • Cette idée que le démiurge transparait dans la révolution à cause de la kabbale est un raccourcis hasardeux, la kabbale étant elle-même influencée par les gnoses du bassin méditerranéen et les nombreux cultes à mystère comme le Mithraïsme. Dans la même idée, le néoplatonisme et le retour à l’iconographie antique a bien réapparu pendant la renaissance. Je ne dis pas que c’est impossible mais restons prudent.

     

    Répondre à ce message

    • oh non c’est pas hasardeux du tout : , le grand architecte de la FM EST le démiurge kabbalistique ou gnostique. l’origine de la FM spéculative est idéologiquement kabbalistique (illuminés de Bavière, frères asiates etc).
      les révolutionnaires de 89 sont ultra majoritairement issus des loges et l’être suprême de Robespierre est aussi d’ origine maçonnique (teinté de déisme à la sauce Rousseau).
      intéressez vous par exemple à Julius Frey et à son rôle dans les évènements de 89.
      tous les historiens catholiques de l’époque (et après) ne s’y sont pas trompés (Barruel, Delassus etc)

       
  • Ca donne envie de lire son livre. Ca viendrait en complément des livres de yousef Hindi qui parle de Tsevi et Frank.

     

    Répondre à ce message

  • #1779833

    Salut ER,
    La conférence de monsieur Hillard m’éclaire sur pas mal de choses. Ce n’est pas ce qu’on apprend à l’école malheureusement.

    Grâce à vous, mon regard sur le monde a changé. Continuez comme ça.

     

    Répondre à ce message

  • Comme l’explique Pierre Virion dans son ouvrage "le complot" paru en 1965, la synarchie mondialiste a utilisé trois voies détournées pour contourner les barrières nationales et imposer ses règles supranationales que sont la régionalisation, l’université et la participation encore appelée subsidiarité. La régionalisation est utilisée comme moyen d’imposer des normes et des règlements dans tous les domaines de la vie économique et sociale, à commencer par les droits de l’homme s’appliquant aux migrants qui guident l’installation de "hot spots" en Italie et en Grèce. Si ces normes se sont effectivement imposées partout, il en va autrement des frontières nationales qui elles sont toujours bien présentes, comme le prouvent les multiples fermetures de frontières à l’intérieur de l’espace Schengen et la construction de murs destinés à refouler manu militari les invasions de migrants imposées par Bruxelles. Certaines régions ont même menacé de faire sécession, comme récemment la Bavière, justement pour échapper à la folie technocratique de Bruxelles. Car en fin de compte, c’est bien le passage d’une technocratie nationale à une technocratie internationale qui est le véritable enjeu de la création des régions par Bruxelles. D’ailleurs à ce sujet la rationalisation de l’administration au niveau local et régional n’a pas été initiée par Hitler, mais par Frédéric II et Bismarck.Le modèle a été copié par les Jacobins et Napoléon dans les territoires occupés par l’Empire. Or cette révolution technocratique visant à contrôler les superstructures se retourne contre les régions elles-mêmes subissant la folie de Bruxelles, non seulement dans le domaine migratoire, mais aussi dans les énergies vertes, l’agriculture, l’alimentation, la santé avec notamment l’application des directives de l’Agenda 21 et de ses objectifs 2030 visant à créer des mégapoles vertes en forme de ghetto concentrationnaire. Qui plus est dans un contexte de démantèlement de la mondialisation, l’heure n’est plus à l’intégration économique mais à la préservation des intérêts économiques locaux face à la prédation des groupes financiers rachetant à tour de bras des actifs nationaux, dans les infrastructures et la terre. Donc exit les normes internationales que les Etats s’appliquent à annuler pour réécrire les traités internationaux sur des bases bilatérales et non multilatérales comme ils le faisaient dans le cadre du GATT et de l’OMC.

     

    Répondre à ce message

  • #1783096

    Superbe conférence.

    De l’info à chaque phrase. On n’entendra jamais ça au 20h.

    Bravo Alain Soral. Vous savez vous entourer.

     

    Répondre à ce message

  • #1783982

    Très bonne conférence de Pierre Hillard, encore !

    Il est fort regrettable que la prise de son et d’image soit médiocre.

     

    Répondre à ce message