Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La christologie politique – Conférence de Pierre Hillard et Vincent Lapierre aux alentours de Genève

E&R Haute-Savoie a reçu Pierre Hillard et Vincent Lapierre le 26 novembre 2016 pour une conférence intitulée « Du Roi très chrétien à Hugo Chàvez ».

 

Première partie : Vincent Lapierre

 

Seconde partie : Pierre Hillard

 

À ne pas manquer, la prochaine conférence organisée par E&R Haute-Savoie :

Retrouvez Pierre Hillard et Vincent Lapierre chez Kontre Kulture :

Les précédentes rencontres de Ferney-Voltaire, sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Petite déception, M. Hillard nous a habitué à plus de précision et de sérieu auparavant.
    J’invite tout ceux que cela intéresse à lire le document nostra aetate pour bien voir qu’il ne s’agit pas du tout d’une soumission de l’Eglise à la Synagogue. Ce n’est pas une soumission mais une constation, dotant plus que selon les mots de Saint Paul c’est dieu lui même qui à endurci le coeur des juifs, car il auront un rôle à jouer jusqu’a la fin des temps. Ainsi par exemple :

    "C’est pourquoi l’Église ne peut oublier qu’elle a reçu la révélation de l’Ancien Testament par ce peuple avec lequel Dieu, dans sa miséricorde indicible, a daigné conclure l’antique Alliance, et qu’elle se nourrit de la racine de l’olivier franc sur lequel ont été greffés les rameaux de l’olivier sauvage que sont les Gentils . L’Église croit, en effet, que le Christ, notre paix, a réconcilié les Juifs et les Gentils par sa croix et en lui-même, des deux, a fait un seul .

    L’enseignement de Paul à ce sujet (Rm 11) :
    Frères, pour vous éviter de vous fier à votre propre jugement, je ne veux pas vous laisser dans l’ignorance de ce mystère : l’endurcissement d’une partie d’Israël s’est produit pour laisser à l’ensemble des nations le temps d’entrer.
    C’est ainsi qu’Israël tout entier sera sauvé, comme dit l’Écriture : De Sion viendra le libérateur, il fera disparaître les impiétés du milieu de Jacob.
    Telle sera pour eux mon alliance lorsque j’enlèverai leurs péchés.
    Certes, par rapport à l’Évangile, ils sont des adversaires, et cela, à cause de vous ; mais par rapport au choix de Dieu, ils sont des bien-aimés, et cela, à cause de leurs pères.

     

  • On se tiendra tous la main, il y aura bien unité du monde. Mais dans l’amour du Christ, et uniquement dans l’amour du Christ.


  • C’est assez significatif de savoir que l’église de Vatican 2 avait des rapports tendus et houleux avec Hugo Chavez. Preuve une fois de plus de son anti-catholicisme. N’ayant plus d’autorité notre ami Chavez virait au gallicanisme vers la fin on dirait ( le roi au-dessus du pape ). Il aurait dû consacré le Vénézuela au sacré-coeur de Jésus avec une vraie cérémonie, mais impossible à faire tant que la Sainte église est éclipsée par la secte conciliaire.
    Pour mener le bon combat spirituel, il faut appeler un chat un chat, connaître l’ampleur de la crise humaine au sein de l’église, en quelque sorte son martyr, connaître le catéchisme du concile de trente et faire sa profession de foi. De là, ne pas être catholique à 50 ou 60% en reniant le pêché originel, le dogme de sa royauté sociale ou tout autre subjectivisme. Une erreur fatale...


  • Le dicton du jour : Pas d’interprétation du climat socialiste sans H.A.A.R.P.


  • J’emmétrais de grande réserves sur Clovis, les travaux d’un Brentano (dans le livre :les Origines) montre le total cynisme dans la conversion de Clovis.
    Clovis comprend très bien l’influence qu’on pris les évêques en Gaule suite à la chute de l’Empire Romain et se baptême est pour lui une méthode de lutter contre les mérovingiens qui dirigeaient le sud de la France en ayant avec lui une partie du peuple Français.
    De plus cela lui assurait le soutient de l’empire Romain d’Orient qui luttait contre l’Arianisme, notamment contre Rome dirigé par des Ostrogoth Ariens et donc soutient Wisigoth en Gaule (on a conservé des lettres originales du Roi de Rome envers Clovis à ce sujet).
    Il en de même pour sa femme Clotilde (apparemment une sainte), qui préférera après la mort de Clovis que Clotaire tue ces petits-enfants (pour les terres) plutôt qu’il les fasses moines.
    Les Mérovingiens était des barbares ou coutumes qui n’ont rien de Chrétiennes, y compris Clovis, tous ces hauts-faits religieux sont des des déformations de la réalité écrites par l’évêque Grégoire de Tours plus d’un siècle après la mort de Clovis.

     

    • Tes doutes peuvent être comblés car la loi salique qui en découle en 511 prouve le contraire. Notre Roi Clovis a bel et bien changé au fur et à mesure et il aimait profondément notre Sainte Clotilde. L’histoire demande une lecture chronologique des choses.

      Le texte est en latin sauf quelques gloses dites « gloses malbergiques » ; elle reflète une société de paysans et d’éleveurs, où tous les délits sont répertoriés avec précision ; les dispositions du Pacte de la loi salique paraissent correspondre à une société relativement égalitaire, où le roi joue un rôle secondaire d’arbitre et dont les horizons économiques sont restreints ; des historiens en ont conclu qu’elle avait été mise par écrit pour un petit groupe de guerriers francs afin de permettre le règlement de leurs conflits, peut-être dès le ive siècle et à l’occasion de leur installation en Toxandrie (Meuse).. Wikipédia


  • Bonjour, Pouvez vous me dire quel est ce merveilleux chant religieux en intro de la première video ?

    merci


  • Bien apprécié le moment ou Vincent Lapierre relativise la violence (et non la capacité de nuisance) des gauchistes par rapport à celle dont sont capables les sud américains. Révélateur du peu de consistance de groupuscules dont l’arrogance est pitoyable pour qui possède une échelle de valeurs plus solide.


  • Que ce soit pour la thématique de ton intervention ou pour ton attitude en général , merci à toi Vincent Lapierre . ER a autant besoin du tranchant d’Alain Soral que de ta force tranquille . Vous êtes parfaitement complémentaires .
    J’ai aussi cette espérance de voir les athées et agnostiques ayant une sensibilité de gauche recevoir le grand choc des Evangiles .
    Merci de nous exhorter à prendre la parole, pour parler de Soral, du Christ,de Marx, pour citer sans en avoir l’air une petite référence de chez ER ( Pierre Hillard par exemple ) .


  • Sujet très intéressant, intervenants de qualité, et une mention spéciale pour M. Viguier, parfait en maître (forcément) de cérémonie. Un homme affable, courtois, instruit et sainement structuré, l’exemple même de l’honnête homme comme on le définissait autrefois. Décidément, E&R attire bien des talents ! C’est un signe qui ne trompe pas.


  • 2ème vidéo, vers 1h12 j’ai un point de divergence. Le spirituel descend sur le temporel mais ne le précède pas pour autant. « En nom de Dieu, les hommes combattrons et Dieu donnera la victoire » : agis dans et pour le temporel (fais de la politique) avec l’esprit qui convient à Dieu et le spirituel élèvera l’entreprise. L’Homme n’est pas sur terre pour être un mage mais un homme parmi les hommes. J’apprécie qu’Hillard remette le sacré à l’ordre du jour, mais parfois j’ai l’impression que chez lui la chrétienté est une affaire de magie blanche.


  • Selon moi à partir de Louis XIV, la décadence monarchique a commencé.
    Ne pas placer le royaume sous la protection divine, le luxe de Versailles, ...
    La lignée capétienne de 1000 ans aurait dû être changée comme cela a été fait avec les mérovingiens et les carolingiens.
    La lignée des carolingiens venait des ministres du roi.
    La lignée capétienne venait d’un vassal du roi.

    Si il doit y avoir un autre roi, il devra se montrer capable à servir son royaume et éviter que la prophétie suivante le frappe :
    - le bien-être matériel comme jamais !
    - Puis la perte de la foi, comme jamais auparavant.
    - Là-dessus, il y aura la perversion des mœurs, comme jamais.
    - Il régnera une grosse inflation, L’argent perdra encore et toujours de sa valeur.
    - Suivra ensuite les révoltes civiles…
    - puis un conflit armée de grande ampleur.


  • Pseudonyme, tu calomnies Clovis. Je vous invite à lire la biographie que Michel Rouche, historien catholique, a consacré à Clovis (1996). Michel Rouche tient les mêmes propos que Pierre Hillard.


  • J’ai apprécié le discours et les réponses des 3intervenants , en remarquant au passage la qualité du contenu et explications claires et précises apportées par P. Hillard , sur tous les sujets , rien n’est laissé au hasard : remarquable !


  • Merci à Damien, Vincent, et Pierre.
    À travers leurs enseignements, notre époque a aussi d’une certaine façon ses apôtres.

    Vincent rappelle avec une émotion perceptible et touchante, que Chavez exprimait une volonté de retourner « aux sources » de l’enseignement du Christ.
    Rappelons que s’était le souhait des premiers templiers (issus du Temple de Jérusalem) qui voulaient mettre en place une communauté de foi originelle et l’établissement d’une république excluant tout ce qui se rattachait à l’Ancien Testament concernant l’usure et les monarchies absolues.

    La trahison de Chavez par l’Église s’explique par la mise en œuvre de Vatican II et l’imposture des « Pharisiens » de notre époque tentant d’être le pont entre dieux et les hommes, par l’établissement de l’Église « judéo » – chrétienne.

    La précision et le tempo des interventions de Pierre Hillard (notre archéologue de l’histoire) est toujours un plaisir à écouter et à réécouter.
    « Le Nouvel Ordre mondial ou mondialisme messianique » qu’explique Pierre, « n’est qu’une adaptation opportuniste de la mondialisation », comme l’Église « judéo » – chrétienne, n’est qu’une adaptation opportuniste du christianisme.

    La fameuse « armature morale », dont parle Vincent Lapierre et au moment « où le spirituel sacrera le temporel », comme le précise Damien Viguier.
    Cela pourra se faire probablement, lorsque l’homme abordera le sujet de manière volontaire et participative, comme le fit le Dauphin en remettant son royaume à Jeanne d’Arc.

    C’est dans une autre approche de la sémantique du Divin que se trouve peut-être la solution.
    Ne plus concevoir Dieu comme la projection d’un être transcendantal imaginaire de nous-mêmes, mais « prendre plaisir à collaborer » avec le concepteur de la « matrice » dans laquelle nous évoluons.

    Rappelons aussi que cette compréhension dépend seulement de la bonne volonté de chacun (ne) ne nécessitant aucun temple ni aucune organisation ecclésiastique, comme le soulignait le Christ.

     

    • De prendre exemple sur les templiers, c’est moche. Eux qui ont fini sodomites et idôlatres de Baphomet. J’aurais plus pri l’exemple de Garcia Moreno en équateur Ou Salazar au Portugal.

      Votre phrase " Rappelons aussi que cette compréhension dépend seulement de la bonne volonté de chacun (ne) ne nécessitant aucun temple ni aucune organisation ecclésiastique, comme le soulignait le Christ. " est hérétique.

      Elle nie presque tout comme les protestants ;
      - l’institution par sa volonté des 7 sacrements et le voeu de perfection des prêtres dans la chasteté, la pauvreté et l’obéissance comme le divin maître, roi et prêtre, un règne et un sacerdoce ( d’ou le dogme de royauté sociale nié lui aussi ).
      - que ces ministres puissent par sa grâce pardonner les pêchés.
      Notre Seigneur leur avait dit : « C’est moi qui suit le bon pasteur. Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis. » (Jean 10 et 11). Donc, Notre-Seigneur confie son Église à saint Pierre : « Pais mes agneaux, pais mes brebis. »

      « Pais », impératif du verbe paître, veut dire « ENSEIGNER ». « Enseignez toutes les nations », dit Jésus à ses apôtres en saint Mathieu, chapitre 28, verset 19. La mission de saint Pierre était donc celle d’enseigner toutes les nations. C’est celle de l’Église. Cela implique une hiérarchie jusqu’au très-haut.
      Attention à ne pas diffuser les hérésies des ennemis de Notre Seigneur en voulant bien faire, il faut les fondamentaux comme on dit au rugby.

      Quand vous dites qu’on peut « prendre plaisir à collaborer », c’est tout à fait vrai, votre chemin est bon. Les 7 sacrements sont une merveille à étudier et à méditer. Vous découvrirez cette participation infini et mystérieuse. Je vous conseille la lecture du catéchisme du Concile de Trente, ce sont les fondamentaux indispensables et infaillibles à avoir. C’était en réponse aux hérésies protestantes. Du petit lait. Sur presque chaque chapitre l’église de Vatican 2 fait l’inverse ou a changé le sacrement en question. Là, vous sentirez qu’à chaque sainte page que vous lirez, la fin de l’enquête approche... Faites l’essai


    • @ « Crux Fidelis »

      La seule église dans la Bible, c’est le temple de Jérusalem.
      C’est dans un but d’unification et pour réformer la politique de Rome que l’empereur Constantin lors du concile de Nicée en 325 (après l’édit de Milan de 313) établit le christianisme comme religion d’État. Les églises commencent à fleurir avec leurs cortèges de rituels païens, issue des cultes romains, égyptienne, Mithra, etc.
      L’idée était de « brouiller » christianisme et paganisme, afin de christianiser les païens et réciproquement, d’où les rituels de l’orthodoxie, le port de la tiare, manger le corps du christ et boire son sang, qui sont issue de ces cultes.
      Rappelons encore que c’est l’empereur Constantin qui constituera la première « Bible officielle » (le Codex Sinaiticu.) Ne retenant que quatre évangiles des apôtres, sur probablement quantités d’autres.
      C’est l’Église « romaine », qui est depuis le début une hérésie, d’où la raison de nombreux schisme en son sein d’on le plus célèbre est celui de 1054 entre l’Église romaine et l’Église Orthodoxe.
      Pourquoi les templiers ont-ils abandonné le Christianisme pour devenir un ordre hérétique ?
      Probablement pour les mêmes raisons que l’Église excommunia Marcion de Sinope.


    • Quelle infâme salade sortie des enfers ! Faites le nécessaire pour que votre âme appartienne à Notre Seigneur et plus au démon. C’est sa plume. Si les choses s’apaisent et que le christianisme ne s’établit qu’au IVème siècle c’est parce qu’il y a eu 10 à 15 millions d’âmes ( selon les historiens ) qui ont reçu la couronne du martyr avant, tout simplement. La fin des grandes persécutions.
      - Pour la légende des rites païens remixés, type Sol Invictus etc... Je n’ai pas la place de vous l’expliquer ici et ne peux que vous renvoyer vers ces sites pour tenter de vous sauver, assez complet :
      https://philosophieduchristianisme....
      http://www.christ-roi.net/index.php...
      Et de réitérer mon conseil de lecture vers le catéchisme du Concile de Trente.
      - Pour la Sainte église romaine hérétique depuis le début je vous laisse face à votre maître du moment et à son " Non Serviam ".
      Pour les nombreux schismes gallicans ou anglicans et autres, si vous ne niez pas le dogme du pêché originel de nos premiers parents, s’en est la cause principale. Vautré dans l’opulence et les richesses avec une foi de plus en plus tiède, comme les templiers et comme dans le monde entier cela fini toujours par dégénérer. D’ou la création de l’église de Vatican 2, le démon ne cessera jamais d’attaquer l’église et de travailler les âmes, c’est pour cela que la terrestre est appelée " militante ", preuve de son authenticité, les autres sont plutôt tranquilles, en roue libre.
      Pour le marcionisme, il rejetait l’ancien testament. Là, comme disent nos amis d’ER pour la France, "de la France on prend tout", même la république satanique. Faire un tri est incohérent, enfantin et orgueilleux.
      Si vous rejetez le miracle du Saint baptême de Clovis, mais que vous adhérez à une partie des propos de Pierre Hillard, c’est que vous n’êtes pas complètement obtu, vous ne rejetez pas les faits et miracles de notre Sainte Jeanne d’arc au moins. Rappelez-vous aussi que le mal absolu n’existe pas, il y aura toujours du vrai dans ces suggestions, sinon le démon ne pourrait séduire. C’est pour cela que le courant new age des théosophistes marche fort en occident, type : bouddhisme, hindouisme, hypnose, magnétisme etc... Car il y a beaucoup de choses vrais et beaucoup d’artifices de sa patte. La foi au vrai Dieu est un combat, forcément. Avec vous, NS dirait la même chose que quand il apparut à St Pierre fuyant Rome et Néron.


  • J’ai retenu, entre autres, une phrase au cours de l’intervention de Pierre Hillard : « avant de penser à réformer les autres, faut d’abord se réformer soi. Extraordinaire ... » (1h10’00).

    Et donc, règle fondamentale :

    « S’orienter vers des progrès personnels, lorsque chacun veut améliorer le milieu dans lequel il se trouve, et s’orienter vers les progrès de ce milieu lorsqu’il veut s’améliorer soi-même ».

    « Pour modifier son milieu, mobiliser des qualités personnelles. Pour se modifier soi-même, avoir l’appui d’un engagement envers son milieu ».


  • Pas d’accord avec Pierre Hillard sur le fait que la "Déclaration des Quatre Articles", articles adoptés par une assemblée du clergé de France réunie selon la volonté de Louis XIV, soit une mauvaise chose.
    Le gallicanisme aurait peut être pu lutter de façon plus efficace contre le jansénisme et les idées libérales.
    Mieux vaut un Roi très catholique à la tête de l’Eglise de France qu’un mauvais Pape mondialiste perméable à toutes les idéologies à la mode. L’épisode de Hugo Chavez acceptant finalement l’évêque envoyé par Rome illustre d’ailleurs assez bien cela.


  • Sur Poutine (et subséquemment Chavez) ... j’ai du mal à comprendre.

    Poutine n’est pas catholique, donc interpréter son action à travers la grille d’appréciation catholique est baisée.
    Poutine a remis l’Église orthodoxe au coeur de la société russe, il est le défenseur de la foi musulmane authentique (pour qui Marie et Jésus sont au dessus de tout... cf. synode de Grozny). Son bilan montre sans ambiguïté son opposition réelle au NOM ... La russie de Poutine c’est le katehon !

    Alors, la question qui me taraude concernant la vision de Pierre Hillard est : est-il possible d’être un résistant authentique au NOM (pour faire court : avènement du noashisme) sans pour autant être catholique ??

     

    • Pierre Hilard donne la réponse puisqu’il s adresse à tout le monde, croyany, athée, agnostique... Il le dit en debut de conference !!!!


    • @boule&bill

      Merci de votre question en fin de message. Vous avez tout compris !!!

      Clairement NON selon P. Hillard. Nous pouvons d’ailleurs le lui reprocher. Il n’y a d’universalisme qu’un universalisme CATHOLIQUE exclusivement (ni Chrétiens Orthodoxes ni que sais-je.....). Pour pouvoir l’affirmer avec autant d’assurance doit-il connaître le Christianisme et ses dogmes sur le bout des doigts ...non ?


    • @francky
      Et qu’est-ce qu’il dit sur Poutine (vers 1h20) ??
      Quand je parle de resistant authentique je pensais à résistant de la stature d’un chef d’état (Poutine, Chavez, etc) et authentique selon Pierre Hillard (Poutine n’est pas un "résistant authentique" selon P.H.).

      @cftc
      merci pour la réponse... mais guardons nous bien de lui reprocher quoi que ce soit ... par contre, exprimons notre désaccord en bonne foi...

      Et concernant Poutine je ne comprend pas sa position ... mais peut-être que je me trompe aussi ... Mais les faits sont là : alors que les protestants ont détruit la vierge-marie, poutine à fait (re-)construire les églises (la vierge-marie y est reprséntée partout) pour que s’exprime la foi chretienne (c’est vrai, pas celle du Vatican). Bref, pas du tout d’accord !!


  • Pierre Hillard a confondu Charles V et Charles VI.


  • Super travail ! merci a tous


Commentaires suivants