Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Bernard Lugan interviewé par Global Network for Rights and Development

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme la grande majorité des intellectuels, Bernard Lugan confond la Démocratie avec le régime républicain. Le principe électif est le fondement de la République et non de la Démocratie, qui a pour fondement le tirage au sort. Néanmoins, la Démocratie ne constitue pas davantage une solution pour les pays africains puisque l’élément ethnique y est primordial : si tel pays est peuplé à 90 % par telle ethnie, la grande majorité des tirés au sort appartiendront mathématiquement à cette ethnie.

    En revanche, c’est la République et non la Démocratie qui génère l’individualisme, puisque la Démocratie s’oppose à l’atomisation de la société en donnant le pouvoir aux collectivités.

     

    • @Eric

      "Comme la grande majorité des intellectuels"

      Comme toujours, il faut impérativement qu’une poignée d’irréductibles prétendants, aillent pinailler l’équivalent d’une pincée de morpions, dans l’espoir d’une minute de gloire virtuelle, au détriment de ce pauvre Lugan et de ses années de recherches sur le terrain ;

      - Aussi ridicule et carnavalesque est sa prétention, Lugan à le mérite d’avoir épluché l’Afrique comme rares l’ont fait, et prétendre que ce dernier puisse être grevé d’une crétinerie de la sorte me fait royalement douter du potentiel de votre adversité intellectuelle,

      - J’imagine que par "intellectuels" vous entendez, au moins, ceux dont leur travail s’avoisine à la politique et à l’Histoire ?

      - Pourriez-vous nous faire parvenir une liste détaillée, avec sources, de tous les "intellectuels" qui commettraient cette grossière erreur ?

      - A priori, si même ces intellectuels (la majorité) ne seraient pas aptes à garantir, sérieusement, le fruit de leur recherche et réflexion dans le domaine de la science historico-politique, sur qui faudrait-il compter ? ... vous ?

      - Vous seriez donc, par votre constat, de cette heureuse minorité de "vrais" intellectuels qui s’enorgueillissent, trique à l’appui et sans pudeur, de pouvoir développer cette distinction, laquelle, entre nous, est aussi légère que futile.

      Vous prêtez à TORT des réflexions à Lugan, qui ne sont pas les siennes ;

      - Lugan ne confond rien du tout, et le rapport pernicieux de la majorité ethnique est souligné en long en large et en travers par Lugan.

      - Nous ne sommes plus au temps de la Démocratie athénienne et de la courte-paille, qui est certes supposée être l’un des "fondements" du système démocratique "moderne" ou contemporain.

      La démocratie actuelle est définie par défaut sur le modèle indirect, ainsi, il est totalement inutile de lui faire se disputer le monopole électif avec sa "soeur" républicaine ;

      — On peut dire que la démocratie est devenue une option approfondie (elle-même, instrinsèquement optionnelle), du système électif sur la base du principe républicain.

      — Il est évident qu’une république peut abriter un régime totalitaire, et ne garantie pas que le système électif ait pour finalité la (réelle) volonté du peuple. En cela, nous sommes donc dans une farce.

      PS La république prend sa majuscule, uniquement pour désigner un Etat, et lorsqu’elle est suivie d’un adjectif ; République française, la république de France (la France passe avant !!)

      RM.


    • On parle ici de démocratie représentative hein, ça fait longtemps que "démocratie" ne désigne plus "démocratie à l’athénienne" dans les milieux universitaires mais "démocratie représentative".


    • errata

      ne garantiT pas ...


    • RM pas la peine d’être agressif, Eric à raison. Dans les temps anciens, les Grecs et les Romains utilisaient le mot Res Publica, la chose publique comme synonyme du mot politique ! Platon a écrit un livre qui s’appelle la république, Aristote un qui s’appelle la politique, les deux traites du même sujet.
      Selon Aristote, il existe 3 types de régime possible pour gouverner une société organisé autours d’un état où qu’elle soit située à travers le temps ou l’espace :
      - la Démocratie où la population tire au sort ses représentants parmi les citoyen et ensuite vote elle même ses lois
      - la Tyrannie où la population subit ses représentants ET les lois qu’ils lui imposent
      - l’Aristocratie où la population choisit ses représentant par le suffrage (la raison) en essayant de désigner les meilleurs.
      Le dernier système est le système centrale, il peut pencher soit vers la gauche soit vers la droite, vers un des deux systèmes. Si les "meilleurs" imposent les lois à la masse qui les a élu sans aucune contestation possible, alors le système penche vers la Tyrannie.

      Les Africains ont entre-autre les même problèmes que nous : ils ne décident de rien sur la conduite de leur destin, ils sont dirigé par une aristocratie qui décident tout à leur place. Si les décisions se prenaient à la majorité informé, il y aurait moins de conflit, si une minorité ethnique voulait demander un truc spécifique à l’état, dans ce cas, elle pourrait le faire et si sa demande était raisonnable, il n’y a pas de raison que la majorité refuse.
      Je pense au cas des Maliens et leur minorité touareg : ils veulent qu’on leur creuse des puits et qu’on irrigue leurs lacs, Bamako ignore leur revendication... vous pensez qu’ils n’auraient pas eu gain de cause si le problème avait été soumis à l’ensemble de la population malienne ? Certes, ça coute de l’argent mais laisser la situation pourrir a tué l’activité économique en zone touareg et acculé les autochtones à la criminalité pour survivre, mais c’est une décision qui a été pris par un petit nombre, pas par l’ensemble des habitants du sud, qui pour la plupart ignorent encore que les touaregs ont un problème et ne comprennent pas leurs griefs.

      La Démocratie antique permettait d’écouter l’avis de tout le monde et d’en tenir compte pour prendre les décisions, c’était obligé vu que le peuple avait un pouvoir de blocage si les décisions ne leur convenaient pas.


    • @Jojo

      1) Je ne suis pas agressif, mais la prétention injustifiée et gratuite, mérite d’être dénoncée...

      2) Et ?

      3) Sans agressivité aucune, votre commentaire est complètement risible ;

      - Vous êtes perché à me "piaffer" un "mélodieux" énoncé de culture historique en l’amorçant par un coup de diapason, qu’Eric aurait raison, donc, moi tort (?)

      - Or, vous n’avez rien compris à mon intervention, prenez donc, la peine de relire mes propos plus calmement, (peut-être après avoir décuvé, si simple ne mérite pas relecture ordinairement ...), qui évoquent furtivement l’aspect originel de la démocratie, en rejoignant Eric, alias l’intellectuel vrai, sur ce point, mais en lui faisant comprendre que nous n’en sommes plus là, et que par défaut, la démocratie actuelle, s’entend (Lugan aussi) indirecte.

      4) Je peux vous là refaire, si vous voulez...

      RM.


    • « cas des Maliens et leur minorité » Imaginez un pi dont la minorité prend les armes tous les 5/10 ans, pour régler un pb politique. Ce n’est pas acceptable.

      « creuse des puits et qu’on irrigue leurs lacs » C’est la base de creuser des puits, dans chaque maison. Sinon on ne peut pas vivre dans le sahel.
      On n’irrigue pas un lac. O n évite qu’il ne s’assèche. Au nord du Mali, les touaregs sont à peine 10% de la pop du nord (1% de la pop totale). Il n’y a pas un lac pour tel ou tel communauté, nous partageons les mêmes.
      Ce dont les touaregs souffriraient dans le nord, et bien la fameuse majorité silencieuse en souffre tout autant. C’est comme dans les banlieues françaises, la majorité blanche subie autant l’insalubrité + manque d’investissements (police, poste…) que les minorités. Ce n’est pas autant qu’il faut accepter que la racaille braque les banques pour résoudre les pb d’emplois.

      « Bamako ignore leur revendication »Bko n’ignore pas qu’eux. Bko est un repère de politichiens minables comme umps. Au mali, la misère étant généralisée, les conséquences sont plus graves. En tant que malienne de Gao, permettez-moi de dire ceci : les politichiens ne pensent qu’au fric, une fois au pouvoir. Ils ne construisent pas les routes, les hopitaux etc. Tous les maliens en souffrent, pas seulement la minorite « claire de peau ». Mais nous ne tuons pas, nous pour autant.

      « en zone touareg », en tant que minorité, il n’y a pas de zone touareg.Diriez-vous que la Seine St Denis est un territoire arabo-berbères parce qu’ils y sont. La ville de Kidal, ou la France a installé la rébellion touareg est une ville qui a été construite par les Kounta ! Les touaregs sont des berbères qui sont originaires de la Lybie cyrénaïque et non des bords du Niger !

      « des habitants du sud, qui pour la plupart ignorent encore que les touaregs » Beaucoup parle du Mali, sans connaitre et sans avoir vécu au Mali. Je suis disposée à vous rencontrer cordialement pour discuter du Mali si vous le souhaitez. D’une manière générale, quand il y a un conflit dans un pi, discuter directement avec les gens du pi. C’est mieux que bfmtv. Tfi ou E&R. Toutes les communautés dans le nord du mali se trouvent exactement dans le sud du Mali, inversement, sauf les Dogons (au centre du pi). Il n y a pas de clivage territoire/communauté au mali. Tout le monde est partout, y compris les minorités touareg et arabes, plus nombreux dans la capitale Bamako que dans la ville des Kouta, Kidal !


  • J’adore le travail de Monsieur Lugan. C’est toujours pertinent, précis, et très terre à terre. J’aimerai que ce genre d’exercice soit fait sur les peuples européens.


  • Formidable savant, qui toujours s’exprime dans un Français impeccable.


  • C’est un aigle . L’interviewé est passionnant . Mais pas un mot sur l’adorable petit peuple que vous savez, dommage... Il n’a apparemment jamais entendu parler de Benny Steinmetz et des oligarques israéliens qui font la pluie et le beau temps dans les pays d’Afrique . Pas plus que d’Avigdor Lieberman dont l’arrivée au Rwanda mardi dernier a curieusement précédé d’une journée une nouvelle offensive "Rwandaise" sur le Congo...


  • Il s’améliore ce Lugan.

     

  • Ainsi donc, les ricains, les ONG, et nos dirigeants seraient une bande de cons mortifères ?
    J’ai déjà entendu ça quelque part...
    Mais où ?!?

    Blague à part, Bernard Lugan nous éclairent brillamment.
    Merci monsieur Lugan, chapeau bas



  • exportent leurs problèmes en Afrique en allant au secours de plus malheureux qu’eux



    J’ai toujours pensé ça en ces termes :
    Les droidelhommeurs sincères ont pour bonne partie besoin de leur ascendance sur des faibles, dans l’esprit, redevables.
    Point de charité. Il n’y a pas de soutien "contractuel" ou de don (quand on sait l’état du don par Michéa en France) mais de la pression (comme une incentive) et du sentimentalisme. C’est un psychologisme de blanc paumé dixit Lugan.
    Ce raisonnement est induit à une certaine mentalité française assez commune dont on vante la position antiraciste, pro-immigré, d’assistanat, de tolérance, de droit pour tous sans exigence de devoirs, d’avantages pour minorités etc


  • 34 minutes passionnantes ...
    Merci à Bernard Lugan d’exprimer avec tant d’éloquence certaines idées que je partage à 100% ...


  • Cette homme est passionnant


  • M.Lugan, qui oserait le railler ? Pas moi en tout cas.


  • Ce monsieur est d’une culture ... !
    Voila comment l’histoire pourrait être enseignée à nos enfants, c’est dynamique, actualisé, contextualisé....

    Bravo !


  • #859518
    le 15/06/2014 par Liberté Egalité Fraternité
    Bernard Lugan interviewé par Global Network for Rights and Development

    Je ne connaissais pas cet intervenant : Bernard Lugan. Ce que révèle E&R c’est qu’il y a un vivier de personnalités aptes à travailler ensemble pour rétablir la France (Chauprade, Hillard, Delamarche, Berruyer, Rougeron, Sigaut, Chouard, Severac, Lebreton, Philippot, MMLP...) et bien d’autres. Tous ces cerveaux pourraient facilement se substituer aux fossoyeurs qui officient et dirigent en France pour mettre en commun leur intelligence et redresser notre pays. Ceux sont avec des personnalités de ce très haut niveau avec lesquelles nous sortirions du cauchemar dans lequel nous vivons et nous serions forcés de nous mettre à leur hauteur de vue. Sachons prendre l’exemple sur des personnalités valeureuses qui apporteront bien plus par leurs multiples connaissances, leurs expertises à des postes stratégiques. Nous cesserions, de fait, notre amateurisme en étant à l’arrière garde des USA-Israël (et de leurs familles consanguines : franc-maçonnerie, ONG, associations partisanes qui leur sont rattachées, les clubs mondiaux bilderberg, trilatérale...).
    Virons ces merdes, ces nuisibles du pouvoir qui saccagent notre beau pays et attentent à l’intérêt français.


  • Passionnant ! Merci à vous et à Mr Lugan !


  • Ce n’est pas Monsieur Lugan qui a inventé l’expression "Les Afriques". D’ailleurs, puisqu’il justifie ce terme en faisant référence à des REGIONS de l’Afrique, il devrait dire "Les régions d’Afrique". Dans la rhétorique de droite, on a horreur de l’universel donc on crache sur les singuliers "le français", "le contribuable", "le consommateur" et on met tout au pluriel.

    Monsieur Lugan a raison dans le sens où, il y a 2000 ans, tous les humains étaient régit par "Un peuple, une terre, un Roi". Mais, depuis deux mille ans ( en théorie puis, depuis quelques siècles, dans les pays les plus anciennement christianisés, dans la pratique ), "il n’y a plus de races, nous sommes tous égaux en Jésus-Christ" ( Saint Paul ). Donc, plus le temps s’écoulera, moins la grille de lecture de Monsieur Lugan sera valable.

    Telle est la raison pour laquelle Monsieur Soral, conscient que la théorie de Lugan n’est pas du tout valable en Occident, préconise de la compléter avec le Politique. Quant à Monsieur Jovanovic, il répondrait probablement : "ne pas oublier l’Economique."

    Derrière les phénomènes Tribaux, Politiques, Economiques, il y a toujours la même cause ( qui fait horreur aux chercheurs médiocres : les chercheurs qui horizontalisent tout ) : la rivalité mimétique ( voir l’oeuvre du professeur René Girard ).

    Les humains justifient leurs rivalités mimétiques par une doctrine Raciale ou / et Politique ou / et Economique pour accréditer le mythe selon lequel les conflits sont causés par des Différences alors qu’ils sont causés par des Concurrences souvent non-vitales et inavouables : assouvir leur désir d’argent, de pouvoir, de fornication, d’honneurs,...

     


    • Dans la rhétorique de droite, on a horreur de l’universel donc on crache sur les singuliers "le français", "le contribuable", "le consommateur" et on met tout au pluriel.



      Et dans la rhétorique de gauche, c’est pareil, mais à l’envers... Question de rhétorique... J’ajoute que l’universel ne se décline pas forcément au singulier, l’universel pour nous, "traditionalistes", se conjugue au pluriel, tel que les anciens l’appréhendaient. Il n’y a pas d’universel sans la pluralité (voilà pourquoi la Bible commence par la deuxiéme lettre de l’alphabet, et le Coran également ...), il n’y a que la tyrannie et le nouvel ordre mondial. Voilà aussi pourquoi nous nous méfions de l’universalisme de gauche, fondé en loge... Le faux universel, celui des oligarchies, met tout au singulier. Réduire l’universel au mode singulier est déjà sortir de l’universel, les anciens le savaient, vous, vous l’avez déjà oublié.

      Du reste il faut connaître l’Afrique pour en parler, essaye de donner du sens au suffrage universel à l’occidentale, dans une société traditionnelle où la tribu est une composante sociétale essentielle... C’est insensé, cela relève juste de l’obsession idéologique propre à l’occidentalisation du monde. Si les gens de gauche connaissaient l’Afrique, depuis le temps cela se saurait... l’Afrique n’est ni de gauche ni de droite, elle est Réelle...


    • En disant "les régions d’Afrique" on reconnaît une afrique... Ce n’est ni son cas ni le mien. Et les pays africains ne sont que des fruits du découpage des colons ; découpage volontairement mal fait. Ça, même un panafricain pourrait le reconnaître !


  • Je me demande de quelle ethnie : occitant, alsacien, ch’ti..., est lugan ?
    Connais-toi, toi-meme !

    Pourquoi il a ete expulse du Rwanda ?

    L’historien du salon a encore frappe.

     

    • Fais le 1/10 de ce qu’il fait et reviens nous donner des leçons.


    • Et bien puisque vous ne savez pas, renseignez vous avant de traiter ce grand spécialiste de l’Afrique, conférencier à travers le monde entier, "d’historien de salon" !

      Lisez un livre une fois dans votre vie, et ravalez votre arrogance et votre suffisance de petit gauchiste prétentieux.


    • Toujours pas de reponses a mes questions !!!
      Rappel :
      - Pourquoi lugan a ete expulse du Rwanda ?
      - De quelle ethnie : occitant, alsacien, ch’ti..., est lugan ?

      Sinon, je ne suis ici pour gerer vos frustrations, vos depression et vos haines des juifs...
      Prenez des anti-depresseurs ! D’ailleurs la france est championne du monde de consommation de medicaments pour les desordres mentaux (depression et autres...)...


    • Vous le savez bien pourquoi il a été expulsé du Rwanda, pareil que le juge Bruguière : l’Histoire officielle est complètement fausse, le nombre de victime Tutsi aussi est faux, les Tutsi ont été les agresseurs, armés par leurs alliés américains et commandés par leur chef Paul Karame formé à West Point, ils sont rentrés au pays organisés en escadrons de la mort pour massacrer leur rivaux ethniques jusqu’à ce que le pouvoir chute et le média à capitaux anglo-saxon ont raconté une jolie fable à la communauté internationale pour faire passer les Hutus pour des méchants... et ils sont curieusement silencieux quand il s’agit de dénoncer le génocide Congolais.
      Il y a des conflits ethniques plus ou moins important selon les zones de l’Afrique, celui du Rwanda est séculaire et il a la particularité de ne plus vraiment être ethnique vu que les hutus et les tutsis parlent désormais la même langue, c’est plutôt un conflit de classe : la race des seigneurs tutsis veut imposer sa tyrannie à la majorité hutus, ça leur parait être dans l’ordre des choses. C’est vrai que cette population, par son idéologie malsaine de race supérieure fondé sur rien de concret, ses mensonges concernant des prétendues persécutions et l’instrumentalisation de ses mensonges, peut bien se revendiquer comme les juifs de l’Afrique !


    • Cela ne t’a pas échappé que les français se sont assimilés et qu’ils parlent bien une seule langue, le reste, ce n’est que pour la photo !

      Et bien en Afrique cela n’est PAS le cas, ouvre donc tes yeux, Lugan a raison.


    • @jojo

      - Pourquoi lugan a ete expulse du Rwanda ?

      Toi, jojo, tu nous fais une belle fixation sur B. Lugan depuis un moment ; je sais que tu ne changeras jamais d’avis à son sujet donc je m’exprime pour les autres qui nous liront et qui pourraient penser que Lugan est vaguement coupable dans cette affaire.

      Sans être dans les chaussures de Lugan (pour rester poli), il faut savoir que depuis plus de 10 ou même depuis 20 ans, Lugan, courageusement et scientifiquement si j’ose dire, défend la thèse de l’absence de responsabilités de la France dans le génocide du Rwanda, dont semble-t-il Kagamé et son clan seraient finalement les déclencheurs avec l’affaire des tirs de missiles sur l’avion de l’ex-président Habyarimana (si j’ai bien suivi et compris les sous-entendus répétés de B. Lugan). Et comme les enquêtes et les ouvrages de B. Lugan ont fini par beaucoup gêner Kagamé et son clan - soutenus par les USA - et que Kagamé est le patron au Rwanda, alors ils ont fini par virer Lugan du Rwanda (ce qui à mes yeux ne fait que prouver que Lugan a raison). Capisci, jojo ?

      - De quelle ethnie : occitant, alsacien, ch’ti..., est lugan ?

      On s’en fout. Disons qu’il est Corse par sa recherche inlassable des véritables coupables du déclenchement du génocide. C’est toi qui sembles te complexer tout seul parce qu’en Afrique, Lugan ET l’actualité africaine ne cesse de le démontrer, dans la plupart des cas et dans la plupart des pays, pour le moment et pour un bon moment encore, tout peut se ramener à des appartenances ethniques et des rapports/conflits entre ethnies, ce qui en soi n’est ni positif, ni négatif, ni honteux. C’est toi seul qui semble y voir un côté "nous les Noirs on est restés des sauvages pour Lugan le méchant Blanc" alors que la référence à l’ethnie n’est pratiquée par Lugan que pour les besoins de l’explication (et sans passions, tout le monde ici constate que ça fonctionne, pour le passé, pour l’actualité, et pour une éventuelle résolution d’une partie des problèmes du continent lorsque justement on cessera de travailler à partir des mauvaises bases et des mauvais schémas que Lugan dénonce encore dans cette nouvelle video).

      Pour finir, tu nous conseilles de prendre des comprimés, permets-moi de te suggérer d’abord de tenter une cure de réalité pour te purger de tes émotions déformantes.


  • Je ne connaissais pas Monsieur Lugan, merci ER et merci Mr Lugan pour votre travail. C’est limpide.


  • Ok, ce type est cultivé et parle un très bon français ! toutefois, je ne parviens pas à lui faire tout à fait confiance : il finit toujours par tout ramener à l’ethnie ; ça en devient lassant....

     

    • @L’oracle...

      Vous êtes marrant vous ! Il se trouve que c’est un état de fait en Afrique ! L’anthropologie est une science fondamentale à la compréhension historique et ethno-sociologique de l’Afrique. ( et même en Europe d’ailleurs)

      Que voulez-vous ? Refaire le monde "idéologiquement" comme la bien-pensance, en supprimant les causes gênantes ? ou l’accepter dans sa vérité mais surtout dans sa diversité humaine qui explique bien des mécanismes...(?)

      RM.


  • J’ai l’impression, bien nette, que ce monsieur Lugan essaie de nous la jouer à l’envers !!!
    je m’explique : monsieur Lugan, par ailleurs très sympathique et grand ambassadeur de la langue française devant l’Eternel, a tendance à parler des AfriqueS, au pluriel, comme s’il fallait s’attendre, dans un futur très proche, au découpage du continent noir, sur le modèle de l’Europe !!!
    ce serait bien que le sieur Lugan s’explique là-dessus...ou bien ce monsieur compte-t-il projeter sa vision droitarde de la société ( morcelée et ethnicisée ), y compris jusqu’en Afrique (au singulier) ? On ne peut souhaiter le morcellement de l’Europe, et n’y voir que des avantages dès qu’il s’agit des autres, n’est ce pas ? à moins que je n’aie pas tout compris...et de toute manière, je trouve que E&R s’ouvre trop aux conférence des uns et des autres ; à trop s’ouvrir, on prend le risque de se voir contaminer par les idées des autres -idées par toujours très catholiques, l faut le reconnaître...

     

    • comme dit par le camarade plus haut, les Afriques d’un point de vue anthropologique n’est pas méprisant du tout, ni une volonté de morceler..par contre cette réalité d’une conscience " ethnique " multi-millénaire peut effectivement tenter les profiteurs/faiseurs de guerres comme nos sayanim en chef qui s’entrainent sur la France depuis un moment déjà...vous devriez visionner l’excellent duo Soral/Lugan, et peut être dès lors reconsidérer le procès d’intention fort injuste à mon avis, que vous lui faites.



    • a tendance à parler des AfriqueS, au pluriel, comme s’il fallait s’attendre, dans un futur très proche, au découpage du continent noir, sur le modèle de l’Europe !!!



      C’est tout le contraire, n’oubliez pas que l’Europe politique s’est construite sur un faux-universalisme à la base et a été rendu possible par la négation des particularités (et non des "particularismes" de la dialectique de gauche qui "ismissisent" toutes les composantes du réel). Et ce n’est pas de l’idéologie ici que de parler des Afriques, on pourrait aussi parler des europeS sans probléme, tant l’Europe occidentale est différente de la Scandinavie, ou plus encore des pays de l’Est !

      De la même façon la langue anglaise parle des moyen-ages au pluriel, ce qui est plus proche de la réalité historique, tant les périodes politiques et culturelles furent différentes. Le Maghreb n’est pas la Centre-Afrique, tout le monde le constatera, pourtant il s’agit bien de l’Afrique. Quelqu’un qui a passé sa vie à étudier l’Afrique sait que l’Afrique est multiple, par pertinence il préférera parler "des Afriques" pour souligner la complexité de ce continent...

      Le probléme vient de ceux qui associent science et lecture idéologique universaliste, là où il s’agit de comprendre la réalité, et non l’idéalité... Mais comment trouver un idéal sans s’être avant confronté à la réalité ? C’est l’erreur juvénile des universalistes, qui se précipitent pour trouver des solutions à des problémes qu’ils n’ont pas compris dans leur profondeur, parce qu’ils ne les ont pas expérimentés.


  • Comme d’hab passionnante interview ! le charmant expert Bernard Lugan s’exprime toujours en mode"beau gosse" !
    longue vie à vous Mr B.Lugan !


  • quel bonheur que d’écouter ce monsieur et la sagesse de ses vues qui dérangent bien des universalistes !...cette notion de géographie, d’ethnie et d’histoire profonde et immémoriale est fondamentale....je rêve d’une conférence/débat commune avec Kemi Seba....Bernard Lugan a un respect infini pour les africains, dans la droite ligne de cette " école " française du 19ème siècle depuis Champollion, il y a eu René Caillé et son voyage au bout des sables jusqu’à la mythique Tombouctou...Lugan avait aussi déjà évoquée cette fameuse et antique politique du prestige pratiquée notamment par le grand Lyautey et dont l’écho résonne encore dans les montagnes de l’Atlas...c’est autre chose que l’infamie sarkosienne, fabiusienne et leur infect agenda mondialiste !...grand merci à vous monsieur Lugan, vous faites partie des quelques personnes qu’il me plairait de rencontrer dans le cadre d’une...palabre.


  • Parmi les ethnies europeennes, les germains et les kazares sont devant. Ils dominant les autres.... Les slaves, les anciens esclaves ont repris leur fierte avec la russie... Ensemble ils dominant les autres ethnies europeennes. Seuls les anglo-saxons (GB) leur resitent.. Dans les guerres interminables et millenaires europeennes, il n y en a qui n’ont pas survecu a la barbarie. Comme les gualois, qui ont disparu physiquement avec leur culture et langue !
    Aujourd’hui personne ne parle gaulois !!! Quelle tristesse...

     

    • Vous dites n’importe quoi, les Gaulois n’ont pas disparu, ils sont devenus Gallo-Romains puis ils ont civilisé les barbares Germains préhistorique qui sont devenus Germano-Romains.
      Vous êtes un petit troll énervant qui visiblement porte en lui une profonde détestation de la France et en plus vous portez le même pseudo que moi, ce qui va me forcer à en changer !


    • Tu parles de l’ethnie gauloise, en ces termes : "ils sont devenus Gallo-Romains".
      Il en est rien. Tu devrais lire la guerre des gaules de Cesar, la maniere dont les italiens meprisent les gaulois-germains etc est tout a fait simple : les guerres ethniques depuis la nuit des temps. C’est un fait, et les faits sont tetues.
      Si ca fait plaisir a ton ego de parler de "ils sont devenus Gallo-Romains"..., histoire de ne pas sombrer dans la depression, d’une revisite de l’histoire perpetuelle, pour echapper a la dure realite de ton existence ; Pourquoi pas.

      Cependant, il n’en demeure pas moins qu’aujourd’hui l’ethnie gauloise : personnes+culture+langue, a disparue, a cause de l’invension italienne. Personne ne parle gaulois aujourd’hui : c’est un fait !

      C’est la que la remarques suivante prend tout son sens : "Beaucoup peuples ayant a peine subi le 10eme de l’agression barbare, du nord au sud et de l’est a l’ouest, pendant 4 siecles d’affiles, que l’afrique a subie, ont disparu. C’est le cas de l’ethnie gauloise.

      Jojo, j’utilise pour decrire les occidentaux : "ethnie, guerre, nord contre sud etc", les memes ternes que tu aimes a employer pour decrire l’Afrique, tout comme ton maître a penser lugan. Et on ’voit’ tout de suite que tu deviens rouge.
      Ne fais pas a l’autre ce que tu ne veux pas qu’il te fasse !!!


    • Jojo vous dites un peu n’importe quoi ; la situation Gauloise n’a pas grand chose à voir avec celle des africains ; juste pour votre éducation :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Gauloi...

      "Alors que le latin fonctionne comme langue de l’écrit et de l’administration de la Gaule, le gaulois, de tradition orale puisqu’il ne s’écrivait pas ou peu, continue d’avoir une fonction de langue d’échange jusqu’au IIIe siècle dans les centres urbains qui ont connu un essor rapide sous les Romains et encore postérieurement comme langue quotidienne dans les milieux ruraux, notamment ceux éloignés des grands centres de romanisation que sont les villes et la Méditerranée."

      On est plus dans une forte influence culturelle Romaine, rien à voir avec une disparition ethnique ; beaucoup de peuples abandonnent leurs langues, car celle si est administrativement plus utile ; par exemple de nos jours les Américains dont la plupart sont de souches Allemandes, parlent l’ anglais...la langue anglaise elle même, malgré qu’elle soit classifié comme germanique, possèdent plus de mots latins que germains ; malgré que les Angles et les Saxes étaient les dominants (leurs langues ont disparus) ; idem pour les Francs qui se sont latinisés ; cela prouvent que l’influence linguistique est plus complexe qu’un simple rapport dominant dominés...quand à la culture, qu’elle soit romaine mais surtout gauloises, reste présentes de manière subtiles de nos jours (d’ailleurs une partie importe de la langue française possède des mots gaulois).

      Juste pour terminer ; sur la complexe relation Gallo-Romaine :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Gallo-...

      "César s’installe dans l’oppidum de Bibracte, chez les « Éduens », où il reçoit, selon ses dires, la quasi-totalité des chefs gaulois témoignant leur gratitude envers celui qui les avait délivrés de « l’invasion » helvète. De plus les chefs gaulois lui demandent de les libérer du puissant chef germain Arioviste qui menace ces communautés."

      Bref, des Gaulois attaqués par d’autres Gaulois (les Helvètes) mais aussi par des Germains, demandant aide auprès des Romains...qui se feront écraser plus tard par les tribus Germaniques (sans pour autant effacer les langues latines) , on est loin de la vision "ethnique" des conflits africains.


    • "Jojo vous dites un peu n’importe quoi ; la situation Gauloise n’a pas grand chose à voir avec celle des africains "

      Vous n’arrivez toujours pas à me comprendre, et pourtant je parle votre langue, enfin la langue de votre envahisseur !

      La disparition des gaulois est due à un conflit ethnique contre les latins, plus forts techniquement et militairement... Ca me rappelle d’autres situations, plus actuelle.
      Les gaulois ont disparu a cause de l’invasion des italiens. Résultat : plus de gaulois, ni leur culture et ni leur langue.
      C’est un fait ! Et les faits sont têtus !!!
      Sinon je vous mets au défi de présenter une seule personne au monde qui parle le gaulois !

      Pour mon éducation, je me passe de wiki-machin. Dieu merci !

      Sinon
      Au fond, ce que vous ne supportez pas c’est qu’on vous apporte la contradiction, mais surtout à votre maitre à penser, conférencier du salon.
      Tout le monde a pu lire mes arguments. Je me répète volontiers, car la répétition est pédagogique.
      Il est malhonnête de se dire spécialiste de TOUT un continent, sans parler aucune langue du continent en question. Et surtout en ne raisonnant qu’au tour d’un seul terme : Ethnie, sans tenir comptes des luttes pour l’accession au pouvoir, les armées étrangères, les multinationales, les loges maçonniques, les nouveaux arrivant, les ONG, les hommes de l’ombre etc…

      Et lorsque j’applique ce même raisonnement aux conflits ethniques européens ancestrales (Belgique, Espagne, Ukraine, les Balkans, France...). Vous devenez Rouge de couleur : haineux, une habitude.


    • Je vous ai prouvé que le changement était voulu par les dis Gaulois... les Romains ont pris aussi de leurs culture (voir lien) et, pour info, je ne suis pas Français de souche, désolé pour votre haine envers ce peuple (qui est plus qu’évidente).

      "La disparition des gaulois est due à un conflit ethnique contre les latins, plus forts techniquement et militairement... Ca me rappelle d’autres situations, plus actuelle."

      Les Romains n’étaient pas plus fort militairement, niveau armes ils étaient équivalent, les Romains étaient par contre mieux organiser et pas diviser contrairement aux Gaulois, il y a eut énormément de guerres et comme je les prouver par mes liens précédents, c’était bien plus complexe que ça (des Gaulois se sont alliés aux Romains).

      "Les gaulois ont disparu a cause de l’invasion des italiens. Résultat : plus de gaulois, ni leur culture et ni leur langue.
      C’est un fait ! Et les faits sont têtus !!!"

      Vous adorez cette phrase, mais ce qui a de têtus c’est vous ; un peuple ne disparaît pas parce qu’il a changé de langues, les Américains sont des Allemands de souches mais parle en Anglais, cela ne fait pas de eux des Anglais...les Gaulois ont juste changé de langues, car plus utile (vu qu’ ils utilisaient très peu l’écrit, pas essence leurs langues n’en n’avaient plus pour longtemps)....et il est prouvé que génétiquement les Français sont pour la très grande majorités descendants des Gaulois, donc désolé pour vous mais pas de génocide.

      "Sinon je vous mets au défi de présenter une seule personne au monde qui parle le gaulois !"

      Je vous mets au défis de trouver une personne qui parle Latin comme les Romains, idem pour la langue des Francs ; ou des Angles et des Saxes (pourtant tous "dominants") ; idem pour leurs cultures.

      "Pour mon éducation, je me passe de wiki-machin. Dieu merci !

      Vous devriez vous ne connaissez rien et c’est un excellent outil pédagogique de départ lorsqu’il a ses sources

      Je me répète volontiers, car la répétition est pédagogique."

      Oui mais le problème c’est que vous dites n’importe quoi...

      "Il est malhonnête de se dire spécialiste de TOUT un continent blabla..."

      Je m’en fous de l’Afrique je réponds à vos stupidités sur les Européens.

      "Vous devenez Rouge de couleur : haineux, une habitude."

      Le seul qui fait preuve de passion et de haine contre Monsieur Lugan c’est vous...lui est reconnu comme une référence, pas vous...ça c’est "un fait têtue".


    • Très cher cody, il y a quelques jours j’ai vu une vidéo d’Alain Soral qui se disait Français de souche, alors je me demande comment Dieudonné doit-il se considérer, Français de souche, Breton de souche, ou bien Crevette de souche ? Et je te serais reconnaissant de m’expliquer le pourquoi. Toujours sur une vidéo d’Alain Soral, ce dernier disait que la France est un pays d’assimilation capable de rendre n’importe qui plus Français que le Français, je ne pense pas que j’ai besoin de vous dire pourquoi l’assimilation des Espagnols, Italiens, et Polonais s’est mieux faite que d’autres. J’aimerais qu’on me dise quelle assimilation on espère lorsque certains ne voient qu’un remplacement de population, ou alors lorsqu’un un enfant naît d’un couple mixte il n’est même pas reconnu comme métisse (Ex : Obama=1er président noir). Beaucoup de gens aimeraient occulté la dimension physique du problème alors que c’est la meilleur manière de l’expliquer et de le comprendre. Au final si l’immigration des Africains du nord du Sahara et du sud de ce même désert est considérer comme un remplacement de population, pourquoi celui qu’ont subi vos ancêtres les gaulois qui a mené à la perte de leur culture langue etc, la magnifiez vous ? J’aimerais également qu’on m’explique comment les anglo-saxons peuvent être communautaristes est mondialistes et la France assimilationniste et non mondialiste.


    • @chocolie
      Soral est un français de souche et Dieudonné est un métis bretonno-camerounais. Où est le problème ?



      J’aimerais qu’on me dise quelle assimilation on espère lorsque certains ne voient qu’un remplacement de population, ou alors lorsqu’un un enfant naît d’un couple mixte il n’est même pas reconnu comme métisse (Ex : Obama=1er président noir). Beaucoup de gens aimeraient occulté la dimension physique du problème alors que c’est la meilleur manière de l’expliquer et de le comprendre.




      Tout est une question de quantité. Il y a eu trop d’immigration africaine en France pour la rendre assimilable. Résultat : des communautés étrangères à la France se forment avec leurs coutumes afro-orientales importées et changent le paysage humain de la France sans qu’on ait demandé aux français leur accord pour ce grand remplacement démographique.



      Au final si l’immigration des Africains du nord du Sahara et du sud de ce même désert est considérer comme un remplacement de population, pourquoi celui qu’ont subi vos ancêtres les gaulois qui a mené à la perte de leur culture langue etc, la magnifiez vous ?




      Les Romains ont amené en Gaule le droit romain, l’architecture et les grands ouvrages d’art romains, la civilisation gallo-romaine. Qu’ont apporté à la France les Maghrébins et les Africains, à part des problèmes ?



      J’aimerais également qu’on m’explique comment les anglo-saxons peuvent être communautaristes est mondialistes et la France assimilationniste et non mondialiste.




      Il n’y a rien à expliquer, c’est comme ça. C’est le produit de l’Histoire. Mais l’assimilation française est en train de céder le pas au modèle communautariste anglo-saxon sous le poids démographique trop important de l’immigration.


    • Très cher Titus dans mes questions il y a un fond que tu évites soigneusement où que malheureusement tu ne perçois pas, lorsque je m’interroge sur la francité souchienne de Soral par rapport à celle de Dieudonné c’est à cause du fait que Mr Soral ait des origines Suisse, mais j’imagine que selon toi la Suisse est plus française que la Bretagne et je suppose qu’il n’y a rien à expliquer car c’est comme ça, n’est-ce pas ? Concernant l’immigration ça m’étonnerais qu’on ait demandé un jour l’avis du peuple Français, d’ailleurs sur ce sujet tu serais plus convainquant si tu nous exposais des chiffres aussi bien sur l’intra-européen que l’extra-européen. La non assimilation des immigrés du continent Afrique n’est pas une impossibilité mathématique ou je ne sais quelle autre explication farfelue mais un refus car un peuple dominateur ne peut se résoudre à devenir celui qu’il domine or si la logique l’était il ne devrait y avoir aucune rebuffade. Peut être que les Africains et Nord Africains n’amène en France que des problèmes mais sache que dans leurs pays d’origine ce n’est pas le bonheur qu’on leur a amené, là-bas on ne s’interroge pas sur les bienfaits de la colonisation comme certains osent encore imaginer ici au pays des droits de l’homme. Ce que vous prétendez subir est loin d’être comparable à ce qu’ils ont subi et subissent encore, sinon ces peuples là peuvent vous apporter quelque chose que peut être pour vous n’aura aucune valeur, et cette chose c’est ce qu’on appelle l’humilité.



      J’aimerais également qu’on m’explique comment les anglo-saxons peuvent être communautaristes est mondialistes et la France assimilationniste et non mondialiste.



      Quant à cette question sa réponse supposée est révélatrice de beaucoup de choses, j’imagine que tu dois savoir quoi puisque tu préfères incriminer l’histoire plutôt que ceux qui la font.


    • @chocolie




      Très cher Titus dans mes questions il y a un fond que tu évites soigneusement où que malheureusement tu ne perçois pas, lorsque je m’interroge sur la francité souchienne de Soral par rapport à celle de Dieudonné c’est à cause du fait que Mr Soral ait des origines Suisse, mais j’imagine que selon toi la Suisse est plus française que la Bretagne et je suppose qu’il n’y a rien à expliquer car c’est comme ça, n’est-ce pas ?




      La Suisse est plus proche de la France que le Cameroun. Je ne vois pas bien où tu veux en venir.




      La non assimilation des immigrés du continent Afrique n’est pas une impossibilité mathématique ou je ne sais quelle autre explication farfelue mais un refus car un peuple dominateur ne peut se résoudre à devenir celui qu’il domine or si la logique l’était il ne devrait y avoir aucune rebuffade.




      Quand tu es noir/arabe et qu’à l’école, dans ta classe, il y a un seul blanc. C’est le blanc qui s’assimile à la culture majoritaire...et toute la classe qui coule.
      Les vieilles histoires de colonisation ne sont que des prétextes. Les immigrés qui vivent en France ont choisi la France aux dépens de leur pays d’origine. Les colons, ce sont eux.



      Ce que vous prétendez subir est loin d’être comparable à ce qu’ils ont subi et subissent encore




      Je ne vois pas le rapport. On n’a rien demandé, nous !



      Quant à cette question sa réponse supposée est révélatrice de beaucoup de choses, j’imagine que tu dois savoir quoi puisque tu préfères incriminer l’histoire plutôt que ceux qui la font.




      L’histoire et ceux qui la font, c’est la même chose. Je ne vois pas bien où tu veux en venir.


    • Chocoulie, Titus vous l’a expliqué mieux que je l’aurais fait, j’ajouterais aussi que les Gaulois n’ont pas eut affaire à une colonie physique (la génétique le prouve), les Romains ne se déplaçaient pas par millions dans les pays et n’engrossaient pas les femmes locales (ce qu’on pourrait reprocher à l’immigration actuelle) ; voir l’exemple du Maghreb qui a subit 7 siècle de présence romaine, sans pour autant subir un métissage massif. Qui plus est les Romains et les Gaulois étaient (et le sont encore), de souche proche, c’est à dire Européen, cela est bête, si vous voulez, voir injuste, mais le résultat n’est pas comparable entre le métissage d’un Africain et d’un Européen ; ne serait ce que pour l’apparence physique.

      Et vous avez raison, de parler du problème physique, qui est très important, cela tant à prouver, et c’est mon opinion, ce qu’en quoi je diffère de Alain Soral, on ne peut pas faire d’un Français ou d’un Européen tout le monde, du moins pas dans les quantités astronomiques actuels, on est passé à lorsqu’on voit un petit métisse "au qu’il est mignon", sous entendant l’originalité de son apparence, à "merde ils sont en train de nous remplacer".

      J’ajouterais que comparer l’immigration actuel, avec un fait qui c’est passé il y a plus de 2000 ans, n’a pas beaucoup d’intérêt (ce ne sont pas les mêmes causes/conséquences) ; je parlais juste de manière la complexe relation Gauloise et Romaine, qui a donné une civilisation Gallo-Romaine,ce n’est pas pour "magnifiez la présence Romaine" vu que je ne donne pas mon avis, juste des faits historiques rapporté par des historiens...j’ai juste expliqué que celle ci n’a pas conduis à un génocide ; mais plus à une mutation culturelle, où l’échange était mutuels et pas un remplacement linguistique et culturel brutal.


    • Titus et cody



      La Suisse est plus proche de la France que le Cameroun. Je ne vois pas bien où tu veux en venir.



      Ceci n’a rien à voir avec la question que je pose, je vois tu connais beaucoup de stratagèmes pour ne pas répondre à une question. Maintenant analysons les choses de très prés peut être que tu me comprendras. Donc Soral est français de souche par (supposons) la Savoie et étranger par la Suisse, Dieudonné lui est (supposons) Français par la Bretagne et étranger par le pays des Crevettes, de ce fait c’est tout naturellement que je me demande pourquoi Soral serais Français de souche et Dieudonné Bretenno-Camerounais ? Il y a une chose simple que vous occultez c’est que la présence de ces immigrés sert aussi de caution à la politique mené dans leur pays d’origine aussi bien pour vous que pour eux. Si ces gens vous révulse autant pourquoi leur uranium qui fait fonctionner vos centres nucléaire ne vous fait pas le même effet. J’espère que vous n’avez pas oublié la présence musulmane de plus de 7 siècles en Espagne, allez dire aux antillais et cap-verdiens que les violes que leurs ancêtres ont subis étais mieux que lorsque Mamadou se tape Alice si ce n’est pas le contraire. Vous aurez beau triturer les événements à votre guise cela ne changera pas leur fond.


    • @chocolie



      Donc Soral est français de souche par (supposons) la Savoie et étranger par la Suisse, Dieudonné lui est (supposons) Français par la Bretagne et étranger par le pays des Crevettes, de ce fait c’est tout naturellement que je me demande pourquoi Soral serais Français de souche et Dieudonné Bretenno-Camerounais ?




      Oui. Soral n’est pas métis car son père et sa mère étaient blancs. Dieudo est issu d’un mélange de race blanche et de race noire, et a les traits physiques d’un noir, même s’il est à moitié breton.



      Si ces gens vous révulse autant




      Je n’ai aucune révulsion ni aucune haine pour personne et j’aime les Antillais, qui sont un fruit de l’Histoire de France. La psychologie est le degré zéro de la politique.


    • Chocoulie

      Cela n’a rien avoir avec le fait d’être raciste ou révulser, désolé que les blancs souhaitent rester blancs (par contre la fierté black, c’est super cool).

      Vous parlez d’Uranium ou je ne se trop quoi, désolé, mais les gagnants dans l’affaire c’est les africains, car vous n’êtes pas menacé de disparaitre pour un peu d’argent, les asiatiques et les arabes en profitent eux aussi, mais pas d’immigration chez eux bizarrement.

      Vous parlez de la présence musulmane en Espagne, cela prouve qu’on ne peut pas faire cohabiter des populations différentes sans un retour violent ; et les musulmans n’étaient pas des millions contrairement à maintenant (des Wisigoths et Espagnols leurs avaient demandé de l’aide car l’Espagne était dans un conflit interne etc...)...

      le problème est que vous et jojo veulent à tout pris imposer une logique africaine aux Européens ; ...non les conflits ou l’immigration africaine ont rien en communs avec Rome, La Gaule, Les slaves ( juste pour dire...les Slaves n’ont pas attendus la Russie pour avoir de puissant royaume et d’être craints des autres, les "esclaves" étaient une petite partie en Pologne car polythéiste, juste pour corriger une autre bêtise de jojo) etc....cela n’a rien à voir.

      Oui dans l’absolue ce qu’on subit les ancêtres des Antillais est triste, mais c’est une autre époque, que Mamadou se tape Alice n’est pas si grave en soit, que 1 millions de Mamadou face la même chose devient un plus gros problème ; car cela entraînera un génocide (d’après l’ONU), chose que les Colons Européens n’ont pas fait aux africains.

      Vous posez la question est ce qu’un métisse est plus Français qu’un pure Européen, surtout francophone, Titus vous a répondu, je rajouterais que cela n’a pas de sens de prendre un exemple précis, alors qu’on parle d’un phénomène de masse, la question serait plus pertinente, si vous demandez aux Français qui entre lé métissage en masse avec des africains (fussent ils francophone) ; ou bien avec des Européens, seraient les plus "Français".

      les Nordiques aussi vont disparaitre par métissage, malgré qu’ils n’ont pas eut de colonie africaines ; cela prouve que c’est un faux débat.


    • TITUS tu ne peux réclamer une chose et son contraire, il faut choisir, si te réjouis du sort passé et présent des Antilles alors réjouis toi aussi de l’histoire de Mamadou et Alice et ne te méprends pas lorsque le bellâtre cravache sa belette, car il faut battre les blancs au fouet pour les faire monter, n’est-ce pas ? Encore une fois réjouis toi de leur sort car il ne font que poursuivre ce qui a été commencé ailleurs. Maintenant concernant votre "francité souchienne" vous donnez ici les preuves qu’elle n’est faite d’aucune valeur à part racial ce qui m’amène à poser cette question quelle est la différence entre le blanc d’aujourd’hui et celui d’hier à part que la trique a changé de mains ?


    • @chocoulie

      Je ne me réjouis pas de l’histoire, je la prends telle qu’elle est. Les Antillais, tout en gardant leurs traditions régionales, sont Français depuis deux siècles et personne ne le leur conteste. Ce sont les enfants biologiques de la France. Ce qui prouve que la race ou le mix de races n’est pas un obstacle à la francité.

      Quand on parle des immigrés afro-maghrébins, on parle de flux récents et non taris. Pour eux, c’est plus difficile car ils ne sont pas de culture chrétienne, ont immigré sous la contrainte et en masse, ce qui rend l’assimilation numériquement impossible. On voit que de plus en plus, ce sont les coutumes étrangères (voile oriental, djellabah, hallal, mosquées orientales, etc.) qui progressent dans l’espace public, comme une colonisation à l’envers.
      Il faudrait aider ceux qui veulent vivre comme à Ouarzazate et qui sont malheureux en France à retourner dans le pays de leur cœur.


    • Chocoulie, je ne vois pas ce qui te choque la race est essentiel ; comme le disait de Gaulle, il commence son discours par "de race blanche" ; on se définit physiquement avant tout ; après il y a un ensemble de valeurs qui de toute manière les africains n’adhèrent pas, donc je ne vois pas ce que vous cherchez.

      Ton histoire avec Mamadou n’a pas de sens, on compare pas un fait historique, ce qui était acceptable avant ne l’ai plus maintenant ; Titus veut dire que la France assume les Antilles ; ça veut pas dire, contrairement à vous, qu’il est fier des viols...Il y a aussi une grosse différences, les noirs ont été vendus par d’autres africains ; il faudrait aussi assumer vos actes passés ; bizarrement vous demandez rien aux arabes.

      Qui plus est, les colons européens n’ont pas provoqué de génocides par substitution (et ça concerne tout les blancs) en engrossant par millions des africaines, par contre vous oui, vous semblez beaucoup parler de sexes, et vous amusez a utilisé le terme "souchienne" ce qui est laid, quand à votre comparaison abjecte des blanches avec des oeufs en faisant un parallèle stupide (et anachronique) avec l’esclavage, je dirais que vu qu’on vous a pas traité de sale négros, vous devriez donc rester courtois.

      Et la trique à changer de main ? Sérieusement, vous pensez avoir le pouvoir, vous les africains ?


    • Alors que j’étais entrain de me morfondre dans le Morbihan avec miss Morvan
      Qu’entend-je soudainement ?
      Oliver twist !
      Mordu par cette crisante et moribonde société
      "Iwant some more negger !" me somme t-il.
      Renégocions les contrats
      Revoyons les sommes et les différences.
      Arrange moi donc la Sommes que je lui fasse un destin Somalien
      Ô Somalie que tu es belle
      Sur tes côtes visiblement des pirates se disent
      "Oh oui l’Afrique sent les mets"


  • L’ethnie est un fait partout dans le monde !
    A commencer par la france et ses nombreeuse ethnies : savoie, corse, alsacien...la plupart ont garde leur langue, mais ils parlent tous la langue italienne qui est le francais, la langue des envahisseurs italiens qui ont detruit les gualois...
    Annihiler la culture de l’autre et la remplacer par la sienne est tres europeen !!!

    En angletrre, il y a une guerre ethnique avec les histoires de irlandais et anglais, avec une guerre de religion : protestants et cathiliques etc...

    En Ukraine il y a une superposition, a d’autres problemes, des conflits ethniques et linguistiques...

    On voit les memes problemes ethniques en Libye, en Irak, au Soudan...

    Il y en a qui ont regle pour l’instant le probleme ethnique, pouvu que ca continue : Espagne, Rwanda, Algerie (la prochaine grande guerre en Afrique, une question de temps), l’italie...

    La belgique a faille explose a cause des problemes ethniques. Ils, flamands et wallons ne s’entendent pas et se detestent. C’est ancetrale !.

    Il n’y a pas un pays qui n’a pas de problemes ethniques (Bresil, Russie, Afrique du sud, Australie (les aborignes qui encore se sont fait vole leur terre par les occidentaux...)

    La france est d’ailleurs le pays au monde avec le plus grand nombre d’independantistes ethniques : alsacien, corse, basuqes, antilais, guyanais, bretons etc... En Bretagne, les panneaux sont en Breton et francaise.

    Aux usa, vous avez les problemes ethniques avec les indiens (qui se sont fait vole leur terre par les occidentaux aussi...), les juifs, les africains americains, les italiens americains, les irlandais americains etc... Les antagonismes blanc-rouges-latinos-juif-blanc...

    Les ethnies, il y en a partout. On ne peut pas analyser un pays uniquement a travers ses problemes ethniques, comme la france, avec les histoires de souchiens et de francais de 1er et 2eme generation, des occitants, des vendeens etc...
    Il faut y ajouter, les lutes des elites pour le controle du pouvoir, les ingerances etrangeres, la vulnerabilite de la population a cause d’une situation difficile, le niveau d’education etc..

     

    • C’est juste une analyse mais ne correspond pas à la réalité de l’Afrique et de beaucoup de pays du tiers-monde, il faut y avoir vécu pour comprendre. Tu essayes de relativiser le fait éthnique, mais le fait éthnique en Afrique est intégrale, c’est à dire tribale, la plupart des gens là-bas (surtout en zone rurale) peuvent te faire leur filiation jusqu’à l’ancêtre fondateur de leur tribu. Les tribus ont une réalité territoriale, elles occupent un territoire et le gérent collectivement selon des systéme agro-économique millénaires, qui répondent également à des necessités réelles et vitales... Toutes ces choses n’existent plus en Europe depuis longtemps, tu ne peux donc pas comparer avec les Corses, Basques etc... qui ont des revendications identitaires seulement, mais ne vivent pas la réalité tribale qui est une réalité "ancestrale" pour l’Europe, mais actuelle pour l’Afrique. En Afrique l’identitarisme tel que l’Europe le connait peut difficilement avoir une raison d’être, puisque l’identité ethnico-locale est un fait sociétale concret et quotidien là-bas.

      Seul les zones urbaines tempérent ce fait, mais au niveau d’un pays c’est faible, la composante rurale étant encore la plus fondamentale du peuple


    • "l’identité ethnico-locale"

      Exemple concret de ton l’identité ethnico-locale en France : En corse et en Bretagne, les panneaux et certaines mairies sont en langue ethnique !!!
      Il y a meme eu l’hymne ethnique Breton lors de la finale de la coupe de france de football.
      C’est un fait ethnique ! ACUTEL !

      En Espagne, ou il y a un irredentisme ethnique avec les basques, les Catalans etc... C’est un fait ACTUEL !!!
      C’est tellement exageree, que l’hymne nationale espagnole n’a pas de parole. PArce que chaque ethnie veut que la langue soit utilize !!!

      La Begique est partagee entre 2 ethnies wallons et flamands, qui se haissent !!! C’estun FAIT ACUEL !!!

      Nier le contraire du fait actuel, de l’identité ethnico-locale europeenne, est malhonnete intellectuellement !

       :-)


  • Mr LUGAN m’a l’air de bien maîtriser son sujet. Cependant son analyse selon laquelle le principe démocratique "1 homme=1 voix" conduit systématiquement au règne de l’ethnie la plus nombreuse à rester au pouvoir ne tient absolument pas.
    D’abord parce que dans tous les pays africains où sont organisées des élections il y a un multipartisme bien installé ( au moins 10 partis politiques), et de ce fait, plusieurs candidats de la même ethnie se retrouvent dans des partis différents.
    Ensuite, c’est faire fi des intérêts particuliers de chacun car sachez le même si la notion d’ethnie est forte,l’africain authentique (celui des campagnes et non les citadins occidentalisés jusqu’à la moelle) a pour horizon indépassable son village, et donc peut tout à fait voter contre un candidat de son ethnie qui viendrait d’un village voisin avec lequel il a eu des ennuis.
    Enfin, c’est aussi ignorer l’importance de la religion pour les africains qui de tout temps ont cru au supernaturel et qui, à mon avis peut être un facteur discriminant plus que l’ethnie dans cette régioon du monde comme on le voit au Nigeria, les Nordistes (composés de plusieurs ethnies) préféreront toujours voter pour un musulman du sud qu’un chrétien même si par ailleurs il est de leur ethnie. Ce qui est vrai au Nigeria est vrai au Niger Mali, Tchad ....etc et tous les pays francophones d’Afrique que j’ai sillonnés en long, en large et travers.


  • Très fort B. Lugan toujours très précis des analyses très claires avec en plus une élocution et un timbre de voix parfait.
    Mais si l’on n’en croit monsieur Lugan les Africains sont dans leurs savanes, jungle ou autres seraient assez riches (quand on connait la pauvreté des populations) et assez bêtes pour d’une part s’armer et s’entretuer tout en laissant faire les multinationales qui pillent leurs richesses, mais pas un mot des multinationales, elles n’existent pas comme la théorie du genre par exemple...
    - En gros, les armes arrivent, en masse, payées comment ?
    - Ils s’entretuent entre ethnies parce que c’est comme ça !
    - Pendant ce temps, les gentilles multinationales pillent tout tranquillement sans jamais être inquiétés !
    - Les ONG doivent partir mais pas les TOTAL, de BEERS, AREVA et tant d’autres.
    - Mais il n’y a pas de complot...
    - M. Lugan ne rentre pas dans la discussion du complot...
    - Tout est de la faute à pas de chance quoi !
    - À un moment donné, il faut avoir le courage de dire les choses, du genre qui fait quoi et pourquoi sinon ça devient lassant.
    Mais bon, chacun tient à ça place et ses intérêts, c’est humain, n’est-ce pas M. Lugan.
    Longue vie aux multinationales assassines et aux armées qui ne savent pas pour qui et pourquoi elles combattent.


  • Ici ce n’est pas que le blanc est méchant mais plutôt con, il arrive nous dire ce qu’on est, ce qu’on aime etc. Sachez que avant l’arriver du blanc en Afrique il existait des royaumes et empires et lorsqu’on est pas trop con on comprend qu’à l’intérieur de ceux-la différents ethnies cohabitaient. Lorsqu’on est pas trop con non plus on peut comprendre que toute différence peut engendrer un conflit, ethnique ou autres, il serait indécent d’oublier que certes les guerres occidentales sont économiques mais ce n’est pas pour autant qu’elles sont justifiables comme il serait encore plus indécent que d’oublier que la pâleur de sa peau sa vivacité d’esprit sa science sa philosophie l’on pousser à commettre les pires atrocités contre les peuples du monde. j’ai une conclusion à vous soumettre mais je vous laisse vous faire votre propre opinion sur vous même car il est une chose de raconter la vie d’autrui et une autre de gérer ses propres défauts.

     

    • Mdr exactement en lisant les commentaires j’étais mort de rire. J’ai l’impression avec les occidentaux l’afrique était un endroit ou des tribus ethniques vivaient comme ça sans frontieres sans etre administré par des rois, cadres, ministres ect. Pourtant tout les termes administratifs existent belle et bien dans toutes les langues africaines . L’empire du Kongo 12 millions km² etait clairement une fédération qui regroupait plusieurs peuples ou nations negres, eux vont appel ça ethnie ou tribu pour dévaloriser l’histoire de l’Afrique. Pareil pour l’empire du Ghana/Wagadou qui regroupait le sonniké, bambara, peul mandingue ect qui selon les chroniqueurs arabes était l’un des empires les plus puissant de son époque au 3 eme siecle de notre ere. C’est pour cette raison je pense que Kemi Seba à raison certains histoirens devraient éviter de parler de l’afrique car des qu’ils en parlent ça pue trop le complexe de supériorité, ils utilisent des termes dévalorisant comme tribu ethnique sauvage primitif...


    • Ebandeli Oura’Rama,
      Vous savez, certaines personnes ne changeront jamais :
      France : expatrie - Afrique : immigre
      Ukraine : guerre entre pro ceci et pro cela – Mali : guerre ethnique
      France : mal versassions – Nigeria : corruption
      Allemagne : fraude fiscale – Senegal : corruption
      France : emplois truques – Tchad : corruption
      Italie : élection contestée – Cote d’ivoire : tricherie générale organisée
      etc

      Cher ami, si vous attendez une honnêteté intellectuelle de la part de ces gens.
      En leur demandant de faire en sorte que leurs armées-politiques-multinationales etc, arrêtent de déstabiliser les nations (cote d’ivoire, Libye, Sirye, Soudan etc…). Et nous de notre cote, nous travaillons pour que les minables comme ouatarRAT et autres dégagent en faveur des dirigeants progressistes. Afin que l’immigration cesse, qui est tout de même leur souhait le cher.
      Et bien vous perdez votre temps. Ils sont bornes a revuistes en permanence, l’histoire africaine a la sauce luganesque.

      Moi, je fonctionne comme un miroir avec eux. Et là, ils tombent dans la dépression, parce qu’ils comprennent alors vite que leur position n’est pas tenable.
      Voilà pourquoi leur maitre à penser lugan, fait ses conférences dans son salon. Qu’il accepte de débattre publiquement avec le Pr Jean Charles Covi Gomez !


  • La Belgique également, c’est de l’"éthnomathematique".... Ce n’est pas propre à l’Afrique. Prendre l’exemple rwandais, au combien iconoclaste pour en tirer des conclusion générale me semble critiquable. Et puis, Mr Lugan ne prend pas en compte le phénomène d’exode rural qui résulte des tentatives plus ou moins réussies de centralisation étatique des entités post coloniales. Il se fait que dans ces mégapoles, les groupes ethniques se mélangent par les mariages, les unions etc. L’élément ethnique dans l’approche politique cède donc de plus en plus le terrain aux considérations purement "politico-idéologiques".. Et c’est cela aussi l’Afrique de demain...

    Pour le reste, analyse intéressante, notamment concernant l’aide au développement.. pour peu que l’on conçoive d’emblée que Mr Lugan voit l’Afrique aussi et surtout au travers d’une grille de lecture "africaniste" fortement empreinte d’une vision de très "ethniciste" et "eurocentriste".., bref très 19e siècle du Continent Noir...

     

    • C’est bien ce que j’essaie d’expliquer ici, en vain. Ca ne rentre pas les cerveaux. . Le même phénomène qui a emmené certaines nations, à travers le monde, à choisir une langue commune pour se fédérer autour, se produit en Afrique.
      C’est déjà le cas de certain nombre de pays comme l’Ethiopie, Erythrée, Burundi … ou l’état travaille dans la langue nationale. Et non la langue de l’étranger dominateur comme le français ou l’anglais.
      Seulement la quasi-totalité des pays africains n’ont même pas 60 ans d’existence. Ce qui n’est rien à l’échelle d’une nation. Les choses mettent du temps à se mettre en place, à évoluer. Surtout si les pays agresseurs continuent activement leurs politiques d’agressions culturelles à travers des structures telles : angloFOLLIe, francoFOLLIE… Pour ne pas parler que de cela.
      Par aillurs, je n’ai pas une mauvaise vision des ethnies ou des communautés. Car il s’agit pour moi de la plus haute expression du pouvoir divin à travers l’humanité, qui est celle de créer des cultures et des langues, au lieu de détruire celles des autres pour imposer la sienne.
      Le sens de l’histoire pour l’Afrique est :
      - un retour naturel aux spiritualités des ancêtres
      - au respect de soi et des autres nations de la terre, quelques soient leurs ethnies : germains, latin, indien, perse, han, japonais… (pas de gaulois, hélas disparue malheureusement…)
      - fermeture des bases militaires occidentales
      Etc. C’est juste une question de temps, surtout si on prend compte d’où vient les africains : 4 siècles de domination barbare et qui continue après sa mutation…
      Les européens devraient faire la même chose, au lieu de suivre les religions sémites : islam, christianisme et judaïsme.


    • Merci jojo pour tes commentaires !
      Bernard Lugon...c vrai que ce n est pas avec lui que les gens vont comprendre l’Afrique !

      En plus ce qui est dommage c’est qu’il est considéré comme étant du coté de la dicidence !

      Bon je pense que l afrique, c est un sujet faudra un peu de temps avant que certains de nos co-révolutionnaires patriotes, sachent vraiment de quoi il est question


    • @fu...

      "En plus ce qui est dommage c’est qu’il est considéré comme étant du coté de la dicidence !"

      Ce qui est dommageable pour nous et la postérité, c’est la nullité argumentaire de votre message, tout comme la nullité de votre expression écrite...

      Pour votre gouverne, ce jojo se dresse en perturbateur et non en réel contradicteur, il brasse de l’air dans le seul et unique but de nuire à Lugan, et bien souvent, sans aucun rapport avec le contenu des commentaires auxquels il répond.

      RM.



    • La Belgique également, c’est de l’"éthnomathematique".... Ce n’est pas propre à l’Afrique.



      Sans parler d’ethnomathématique, car le fond du sujet n’est pas là ... Arrêtez de comparer l’incomparable, vous planez ! Rendez-vous en Afrique pour vous rendre utile sur le terrain au lieu de théoriser des choses qui n’existent pas dans la réalité. Les luttes identitaires actuelles en Europe se sont dessinées pendant le 17éme siècle durant les guerres dynastiques des monarques chrétiens, à cet époque les états-nations existaient déjà en Europe... Un shéma qui n’a rien à voir avec les situations rencontrées en Afrique à peine sortie de la colonisation. Il faut connaître l’histoire un moment donnée aussi. L’avenir de l’Afrique ne doit pas être à l’image de celui de l’Europe, mondialisée, vos positions sont totalement schizophrènes et contradictoire : vous ne pouvez reprocher aux occidentaux leur interventionnisme tout en voulant adopter la même trame historico-idéologique qu’eux... L’éternel paradoxe du pauvre-envieux... C’est au peuple de trouver sa propre destinée avec ce qui existe déjà sur place et sans importation ...

      Quant à ceux qui viennent ici avec leurs propos idéologiques suffisants vis à vis de tout ce qui ne rentre pas dans leur idéologie cadrée, les pan-africanistes et consort, allez sur le terrain et sortez de votre confort néo-bourgeois au lieu de perdre votre temps sur des vidéos qui vous énervent. Ecrivez un bouquin, ou lisez en un...


    • "L’avenir de l’Afrique ne doit pas être à l’image de celui de l’Europe, mondialisée, vos positions sont totalement schizophrènes et contradictoire : vous ne pouvez reprocher aux occidentaux leur interventionnisme tout en voulant adopter la même trame historico-idéologique qu’eux... "

      Comme Lugan, vous parlez de choses, l’histoire africaine en occurrence, que vous ne maitrisez pas.
      Lorsque les grands empires couvraient l’Afrique : Monomotapa, Ouagadou, Kemet, Ta-Seti, Dongola etc, il s’agissait d’empires avec un regroupement de communautés.
      D’ailleurs le 1er pays au monde est un pays africain : kemet. Et à Kemet il y avait plusieurs communautés africaines avec leurs langues dans la vallée du Nil !
      Le fait d’avoir une nation, avec des regroupements de communautés, est antérieure aux états nations occidentales. D’ailleurs l’un des pays le plus vieux au monde qui n’a jamais perdu son indépendance est l’Ethiopie. Et cette nation est un regroupement de communautés.
      Dire que les autres continents peuvent se regrouper en pays formés de plusieurs ethnies comme en France, en Chine. Et denier au Niger ou a l’Algérie, de s’organiser de la même façon, qui n’est propre a aucun continent, est juste lamentable. Il s’agit de l’un des effets de certains occidentaux compléments noyés dans leur vision ethnicisme. Alors que dans le même temps, la plupart sont des bretons, des savoyards, occitans…. Qui ne parlent même pas leur propre langue, s’il y en a une.
      Sinon que voudriez-vous ? Que l’Afrique explose en autant de pays qu’il y a des communautés ? C’est Absurde ! Contraire à l’histoire de l’Afrique. Et ce n’est pas le sens de l’avenir que les africains sont en train de se construire. Vous êtes dépassé !
      Lorsqu’à on vous dit que vos armées-politiques-multinatiiionale etc destabilisent les nations… D’où l’immigration… Vous ne luttez pas contre cela.
      Vous ne savez pas ou je vie, et vous ne le saurez jamais.
      Quand la France a été occupé par la France, De gaulle a fui son pays. N’aurait-il pas été plus utile au front, en France ?
      A oui, c’est vrai, il était à Londres, puis a Yaoundé, N’Djamena, la fameuse France libre, pour recruter l’armée française formée d’africains ! Ils auraient dû l’expulser, pour sortir de cette domination… Mais cela arrivera, c’est juste une question de temps. Nous ne travaillons que pour une chose, que la France ne domine qu’elle-même !



    • D’ailleurs l’un des pays le plus vieux au monde qui n’a jamais perdu son indépendance est l’Ethiopie. Et cette nation est un regroupement de communautés.



      Commencez par faire la distinction entre une nation et un état centralisé et revenez me donner des leçons d’histoire plus tard s’il vous plaît. Sachez que si je prend le temps de vous répondre c’est uniquement pour vous ouvrir les yeux et surtout à ceux qui vous suivent dans vos raisonnements

      En outre les pan-africanistes ne veulent pas d’une nation mais d’une supra-nation sur une base identitaire "Noire" ce qui n’a pas de sens historique et s’oppose au fait culturel même. C’est donc une insulte faite à l’identité des peuples, tout comme l’arabité au Maghreb au nom d’une prétendue unité arabe (complètement factice on le constate aujourd’hui) est une insulte à l’identité des peuples d’Afrique du Nord ! Mais vous êtes de toute évidence trop bornés pour comprendre pourquoi et comment. Vous êtes toujours enfermés dans une logique dualiste dans laquelle ceux qui ne sont pas en accord avec vos vues seraient donc forcément pour la division de l’Afrique, cela relève votre manque de subtilité et d’esprit, avec une mentalité pareille les guerres injustes ne peuvent cesser, voilà pourquoi je ne vous fait absolument pas confiance pour parler au nom des peuples d’Afrique, qui que vous soyez. Et si vous êtes effectivement d’Afrique mon invitation à sortir de votre vision embourgeoisée tient toujours...
      Je vous conseil de prendre exemple sur le militantisme Amazigh qui commence à découvrir sérieusement sur quoi se base une identité réelle, à savoir sur des bases scientifiques, anthropologiques et génétiques solides et non sur le taux de mélanine des uns ou des autres (d’ailleurs il y a des noirs qui sont amazigh/berbère, comment les situez-vous dans votre pan-africanisme et votre supra-négritude ?!).



      L’élément ethnique dans l’approche politique cède donc de plus en plus le terrain aux considérations purement "politico-idéologiques".. Et c’est cela aussi l’Afrique de demain...



      Vous désirez un 1793 africain en somme... En France nous savons d’expérience que les idéologues instrumentalisent toujours l’histoire à des fins politiques, sans égard pour la réalité des peuples. Les pan-africanistes sont des idéologues, un homme comme Lugan est un scientifique, ça ne joue dans la même catégorie.


    • Allez disons que vous avez raison et que c’est la faute des Bushmens que le monde va si mal. Allez Missié dites aux sauvages ce qu’il doivent penser. De puis le 15e siècle que vous lancez vos théories fumeuses vous avez encore le toupet aujourd’hui de nous dire comment faire notre vie ?


  • j’aime bien les commentaires de ceux qui vont donner des leçons d’Africanisme à Lugan .

    Très pertinent le passage sur les ONG .


  • Il serait temps que ceux qui se disent sincères comprennent que l’Africain n’a pas attendu Bernard Lugan pour vouloir se décoloniser mentalement, comme physiquement. L’échec que nous constatons aujourd’hui est l’oeuvre de cette main invisible que Bernard Lugan se refuse de voir, il m’est aisé de vous faire mille avanies que l’on pourrait aussi appeler "pleurnicherie" mais hélas ce temps est révolu, alors de grâce pour ceux qui se disent sincères ne venez pas nous dégurgiter vos leçons mal apprises. Comprenez que les pays étrangers qui sévissent dans ce continent au-delà de leurs rivalités leur programme est le même, en effet le loup de La Fontaine avait raison même à raison inversée, lorsqu’il disait « Si ce n’est toi, c’est donc ton frère ». Vos historiens, ethnologues, anthropologues,archéologue, linguistes, entraîneurs, garagistes, coiffeurs, cireur de poire, malgré leurs compétences jamais ne seront objectifs. La vision que vous avez de votre Napoléon, de Gaule, voltaire, Louis XIV etc ne sera jamais la notre.


  • @Iskandaar..
    D’abord, tout à fait d’accord avec vous sur le fait que les africains ne seront jamais plus utiles à leur continent qu’en y étant physiquement. Ce fait ne souffre raisonnablement d’aucun débat tant il semble évident. Mais, Dieu merci, vous êtes là pour le rappeler à ces "pauvres-envieux" d’Africains qui semblent ne pas l’avoir compris. Merci également de leur faire réaliser que "...C’est au peuple de trouver sa propre destinée avec ce qui existe déjà sur place et sans importation...", ils n’y ont jamais pensé, ces innocents... Maintenant, si la règle ici consiste à dire amen à chacune des affirmation de Mr Lugan le gourou, je propose à la modération de le préciser sur le panneau d’avertissement.
    Il se fait cependant que "des gens", consultant la vidéo "par hasard" et qui connaissent eux aussi "un peu" l’Afrique pensent que l’affirmation : "les élections en Afrique, ce n’est que de l’ethnomathématique", ne correspond pas tout à fait à ce qu’ils prétendent constater concrètement sur le terrain. Souffrez monsieur qu’ils osent exposer leur point de vue sans s’exposer à l’expression de votre évidente vanité. En effet, que de vanité ne faut-il pas être gorgé pour préjuger de la qualité intrinsèque d’intervenants anonymes dont vous ne connaissez pas plus la position géographique que la couleur des yeux ?
    Quoi qu’il en soit, non, outre toutes les qualités qu’on ne peut que lui reconnaître, ce cher Mr Lugan, sur ce point précis, a tort. Le problème ici n’est pas de s’étendre sur des considérations vaseuses concernant ce fait mais de le constater. Quand Mr Lugan qui se retrouve à l’occasion convié à éclairer les instances internationales de ses insondables connaissances sur l’Afrique, se permet de "valider" sur le plateau de Mr Menard, en pleine crise ivoirienne et devant un large auditoire la "victoire" électorale de Mr Ouattara, en se basant pour cela sur sa désormais fameuse affirmation, ça la "fout un peu mal", comme on dit. En effet, si le conflit militaire dans ce pays opposait effectivement des belligérants qui se réclamaient d’une légitimité d’ailleurs plus régionale qu’ethnique au sens strict, rien ne permet d’affirmer que le corps électoral ivoirien n’est mu QUE par des considérations ethniques. C’est simplement faux.. Et dire publiquement des choses fausses avec l’étiquette de "spécialiste international", cela peut devenir carrément dangereux.


  • @Iskandaar.
    Les réalités africaines, c’est aussi et surtout le "métissage" dû aux mariages interethniques, notamment au sein des espaces urbains, la non homogénéité ethnique des circonscriptions électorales, l’encrage national des principaux partis politiques, la diversité ethnique évidente au sein des "états-majors" de ces mêmes partis, l’attrait évident et palpable des peuples pour le discours politique à vocation national et/ou panafricain... et tout cela nuance sensiblement la vision "définitivement "ethnomathématique" de la "démocratie en Afrique" et cela au delà de toute autre considération "philosophico-politique". Sinon, eh bien effectivement, la Belgique aussi c’est de l’"ethnomathematique". Voilà comment il fallait comprendre les choses au lieu de partir dans des envolées ridicules sur les déboires de l’évolution ou pas du concept d’Etat-Nation dans l’histoire de l’Europe ou de l’Afrique...

     

    • Tutu,

      Vous avez raison : le côté ethno-mathematico-racio-election, de lugan, est présent partout. Et bien évidemment qu’il ne faut tenir compte que de cela, pour analyser la position socio-politique d’un pays. C’est comme regarder le monde avec des lunettes teintées, comme lugan, et dire que le monde est sombre. C’est absurd !
      Exemple : lorsque vous êtes » parigo » et que vous voulez acheter une maison en corse ou vous y présenter aux élections... Et bien ce n’est pas gagné !!!
      Car les uns et les autres (basques, corses...) votent naturellement pour leur propre ethnie. Et ici la situation est mieux qu’ailleurs du fait de l’éducation, un état fonctionnel etc.
      Sinon si vous êtes maghrébin ou antillais, allez vous présenter dans une élection en Savoie, vous verrez bien le résultat. Selon moi, il y n’y a rien de mal dedans. Cela est humain...
      Les problèmes commencent avec les mauvais dirigeants qui s’appuient sur leurs allies étrangers (bases militaires, multinationales...) pour jouer sur les fractures communautaires, afin d’accéder au pouvoir.
      Sinon sur le continent d’origine de l’Humanité, le mélange a été toujours au Cœur des rapports humains, même en périodes de déstabilisations actuelles. Je pense à ma propre famille très mélangée.
      Le raisonnement de lugan est dépassé parce qu’il ne voit que les ethnies.
      Si on adopte la même ligne, uniquement ethnique, pour analyser le conflit ukrainien, on se tromperait. Puisqu’il y a des intervenants extérieurs : otan, russie, usa, fmi... les multinationales pour l’accès aux richesses : gaz, mer..., sans oublier les pretentions oligarchiques, sous influences !
      De toutes les façons, au 19 eme siècle, certains français suivaient jules ferry et ses délires de race sup contre les races inf. Aujourd’hui quelques egares, devant le metissage a temps plein de leur pays, se tournent vers lugan, et son obsession ethnique. Demain ce sera quelqu’un d’autre, avec une nouvelle obsession, qu’ils suivront tant que cela peut leur permettre de ne pas évoquer, la réalité ACTUELLE, des crimes de leurs armées un peu partout : cote d’ivoire, syrie, libye, Irak..., les pillages de leurs multinationales : areva, total... (avec leur formule magique : "nos intérêts")...

      L’intérêt de l’humanité est que la domination occidentale cesse !


    • Vous n’auriez pas une vision si pessimiste des réalités tribales si vous connaissiez un peu l’histoire antique ou aviez étudié un peu l’anthropologie (à moins que vous fassiez partie de ces masochistes qui abhorrent les réalités que leur science soulève). Vos positions sont celles typiques d’un idéologue, et d’un idéaliste. En bon nationaliste ou supra-nationaliste vous ignorez que le défi civilisationnelle consiste depuis toujours en l’unification des identités populaires multiples, à la base incarnées organiquement dans la "tribu". C’est l’histoire de la Démocratie et de la république qui organisaient un cadre juridique destinée à une assemblée tribale (Athènes, Rome).

      La démocratie est donc née de l’assemblée des tribus, et non de la dissolution de ces dernières, et vous ne pouvez contester cette nécessité qu’en ayant recours à l’argument de la "modernité" et du progressisme occidental, or la modernité mène au mondialisme oligarchique, qui lui même mène au gouvernement mondial (avec Jérusalem comme capitale), avec toute la dimension antéchristique et eschatologique que cela recouvre. Le projet pan-africain de dissolution des identités culturelles locales participent du processus mondialiste et ne gène en rien les plans de l’oligarchie sur le long terme. Ce déni ne pourra amener qu’à un nombre incessants de catastrophes...


    • Iskandaar, c’est fini l’époque où vous pouviez dire n’importe quoi et le faire passer pour une vérité, vos réalité ne sont pas les nôtres alors cessez vos fantasmes, vos supputations sur le Panafricanisme ressemble à s’y méprendre à Kerviel avec les 5 Milliards.


    • Iskandaar,



      La démocratie est donc née de l’assemblée des tribus



      Je me demande ce que ça peut bien vouloir dire, en tout cas son contraire la conférence de Berlin de 1885 s’en est chargé.


  • Afficher les commentaires suivants