Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mali : un éternel recommencement qui était annoncé…

Les Touareg avaient prévenu : si les autorités maliennes tentaient de venir à Kidal, elles en seraient chassées.

Samedi 17 mai, pensant que le bouclier français allait permettre à l’État sudiste de réoccuper la totalité du pays, le Premier ministre Moussa Mara est bien venu à Kidal et il en a effectivement été chassé… L’armée malienne s’est ensuite débandée, comme fin 2011 et début 2012.

La guerre qui vient de reprendre au Mali n’aura pas surpris les abonnés à l’Afrique Réelle car, depuis le début de la crise, je ne cesse d’écrire que rien n’a été réglé dans ce pays car :

- En dépit de sa réussite militaire, l’Opération Serval, n’a pas résolu le problème de fond qui n’est pas islamiste, le jihadisme n’étant que la surinfection d’une plaie ethnique millénaire, mais ethno-racial et géo-ethnographique.
- Quant aux élections de l’été 2013, elles n’ont fait que confirmer la mathématique ethnique locale, l’ethno-mathématique.

Tant que les idéologues - médias, politiques et faux « experts » -, refuseront de voir que le Sahel, monde contact entre les civilisations sédentaires des greniers au Sud et l’univers du nomadisme au Nord, est un Rift racial le long duquel, et depuis la nuit des temps, sudistes et nordistes sont en rivalité pour le contrôle des zones intermédiaires situées entre le désert et les savanes, aucun espoir de solution ne sera en vue.

Tant que ces mêmes idéologues s’accrocheront à l’utopie crisogène et mortifère consistant à vouloir faire vivre dans un même État agriculteurs noirs sédentaires du Sud et nomades berbères ou arabes du Nord, la guerre sera résurgente.

La solution est pourtant évidente : repenser en profondeur l’organisation politique du Mali sur base d’un véritable fédéralisme ou d’un confédéralisme. Mais pour cela, il conviendrait de faire enfin comprendre au pouvoir de Bamako que le Mali « unitaire » n’existera jamais plus. Il n’a d’ailleurs jamais existé.

L’option de sortie de crise pourrait être celle d’une très large autonomie des trois Azawad autour de ses trois grandes composantes ethno géographiques à savoir : la partie sud, le long du Niger, notamment peuplée par des Songhay et des Peul ; la partie nord autour de Kidal, territoire des Touareg et l’ouest saharien « arabe ».

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le problème se pose presque dans les memes termes dans tous les pays du sahel ou la fracture millénaire entre les ethnies se complique de la fracture entre nomades et sédentaires, maitres et esclaves, les nomades ne pouvant concevoir d’obéir à leurs anciens esclaves du sud , lesquels , lorsqu’ils sont aux commandes font très fort dans l’oppression, l’humiliation, l’injustice . C’est toute la géopolitique post coloniale qui est à revoir .


  • Au nom du principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, l’Azawad doit former un Etat indépendant et se séparer du Mali, le Sud-Soudan l’a bien fait . Les Français vont finir par se faire virer, et ils seront remplacés par les Israéliens, la synagogue a planifié tout cela depuis belle lurette, Ben Hollande et Ben Fabius évidemment complice dès le début . Le Franc mac Le Drian fait semblant de trainer la jambe et de n’avoir pas compris .


  • Quand je pense que la France importe des produits alimentaires de l’étranger pour leurs couts très bas puisque dévalorisé grâce à l’inégalité monétaire causant inévitablement et essentiellement deux maux, la pauvreté extrême des populations étrangères et le chômage croissant qui cause aussi la pauvreté des campagnes française...

    L’armée française(certains pensent qu’on ne peut pas trop leur en vouloir) a pour seul but de maintenir, si ce n’est d’élargir l’emprise sur des populations étrangères pour les intérêts d’étrangers...

    Faute de l’avoir laisser faire, aujourd’hui le pouvoir veut unifier les régions française, d’autres parlent de fermer les frontières...
    Je dis qu’au contraire il faudrait revenir en arrière est recrée la nation !
    Les frontières... oui, mais qu’elles soit régional, aussi !
    Décortiquer, défragmenter et réinstaller la chaine de commande...
    Mettre sa région en avant... en avant garde même et sans concurrence...mais surtout observons le même ennemie, celui qui est dans vos poches !

    Combattons ensemble la dictature monétaire et le traité transatlantique !!!

     

    • Vous ne connaissez pas l’Histoire de France : quand les régions ne communiquent pas ou mal, les Français sont à la merci de tout leurs ennemis.
      Un état ne peut avoir qu’une seule direction, si il y en a 2 alors il y a deux états. Le projet de décentralisation est un mythe, il vise à affaiblir la capacité de résistance de la France au processus souhaité par les tyrans de déménagement du pouvoir de Paris à Bruxelles.
      C’est risible de voir des idiots utiles gueuler contre l’oppression Parisienne qui les empêcheraient de vivre pleinement leur vie tout en vénérant béatement Bruxelles et ses tyrans qui est en train de dépouiller tout les pouvoirs souverains des nations et qui est le premier responsable de la dégradation des conditions de vie des habitants de l’UE, ces gens ne se rendent pas compte de ce qu’ils font, mais la constitution de l’état Français dit que ce sont des traitres. Et l’état les y encourage, car nos représentant sont aussi des traitres, ils veulent détruire la France pour que vive leur utopie.
      Les dirigeants qui ont tenté d’unifier le territoire sont François 1er, Richelieu, Louis XIV et Napoléon, vous retardez, aujourd’hui ils sont voués aux gémonies pour le travail salutaire qu’ils ont fait, leur oeuvre est déconstruite morceau par morceau, et surtout plus personne ne rappelle qu’avant eux la France a été une colonie anglo-germanique pendant 300 ans.
      Unité
      Indivisibilité de la République
      Liberté, égalité, fraternité
      Ou la mort