Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Egypte : violents affrontements place Tahrir, 1 mort et 676 blessés

Des milliers d’Egyptiens occupaient samedi soir la place Tahrir, désertée par la police après de violents affrontements qui ont relancé les tensions à moins de dix jours des premières élections législatives depuis la chute du président Hosni Moubarak.

Une personne a été tuée et 676 autres ont été blessées au cours des ces affrontements, selon un bilan fourni en soirée par le ministère égyptien de la Santé et des sources médicales.

L’homme tué, identifié comme Ahmed Mahmoud, 23 ans, a reçu une balle dans la poitrine, a précisé un médecin sur la célèbre place Tahrir, foyer de la révolte qui a renversé le président Hosni Moubarak le 11 février dernier.

La police anti-émeutes s’est retirée en début de soirée de la place emblématique de la révolte de janvier et février en Egypte, où plusieurs milliers de manifestants scandant des slogans contre le pouvoir militaire ont continué d’affluer.

De nombreux partisans d’un candidat salafiste déclaré à l’élection présidentielle dont la date n’est toujours pas fixée, Hazem Abou Ismaïl, sont notamment venus renforcer les rangs des manifestants, a constaté un journaliste de l’AFP.

Dans l’après-midi, les heurts s’étaient intensifiés, la police anti-émeutes répliquant aux jets de projectiles des manifestants par des tirs de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes.

Un responsable du ministère de la Santé, cité par l’agence officielle Mena, a fait état de 507 blessés, dont 19 policiers.

La place était jonchée de pierres, tandis que les manifestants ont monté une barricade, sous le regard de nombreux curieux qui assistaient aux affrontements, également retransmis en direct sur la télévision publique.

Dans l’après-midi un véhicule de la police a été incendié tandis que les manifestants, qui avaient également investi les rues reliant la place Tahrir au ministère de l’Intérieur, ont lancé des slogans hostiles au maréchal Hussein Tantaoui, dirigeant du Conseil suprême des forces armées (CSFA) et de fait à la tête de l’Egypte depuis le départ de M. Moubarak le 11 février.

Les affrontements ont débuté après que la police a tenté dans la matinée de disperser par la force un sit-in organisé depuis plusieurs jours par des personnes blessées lors de la révolte anti-régime du début de l’année.

Elles réclamaient le jugement des policiers et les dirigeants responsables des violences qui ont fait à l’époque officiellement 850 morts et des milliers de blessés.

M. Moubarak, son ministre de l’Intérieur Habib el-Adli et des responsables de la sécurité sont actuellement jugés, pour des accusations selon lesquelles il auraient ordonné de faire feu sur la foule.

"Ils nous ont dispersés violemment, sans distinction entre hommes et femmes. Le ministère de l’Intérieur doit prendre ses responsabilités. Nous avons une revendication : le conseil militaire doit partir", a déclaré à l’AFP Ali Abdel Aziz, un professeur de comptabilité de 32 ans qui participait au sit-in depuis le matin.

La veille, des dizaines de milliers de manifestants, en majorité issus des rangs des Frères musulmans et des mouvements salafistes, s’étaient rassemblés sur la même place.

Cette démonstration de force, menée par les islamistes, visait à réclamer le retrait d’une déclaration constitutionnelle présentée par le gouvernement, accusée de permettre aux militaires de garder des privilèges, en exemptant notamment le budget de l’armée de toute supervision parlementaire.

Les affrontements de samedi interviennent alors que les Egyptiens doivent voter le 28 novembre pour élire les représentants de l’Assemblée du peuple (chambre des députés), premier tour d’un scrutin législatif qui doit se dérouler au total sur quatre mois.

L’armée a promis de rendre le pouvoir aux civils après l’élection d’un nouveau président. La date de la présidentielle qui doit suivre les législatives n’est toutefois pas encore connue, ce qui suscite de nombreuses craintes de voir les militaires s’accrocher au pouvoir.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Voilà pourquoi Saïf Al Islam, ne passera pas le cap du procès, il sera certainement assassiné avant - après ça, nos criminels juifs sionistes BHL & Cie pourront dormir tranquilles à moins qu’Aîsha la fille de Khadafi ainsi que son épouse soient sur la liste des exécutions en cours :

    *- "Libye – La réaction de Machean Eljabouri, le directeur général e la TV El Raii après l’arrestation de Seif El Islam (20 novembre 2011)"

    http://www.algeria-isp.com/actualit...

    *- "Libye – Photos de l’arrestation de Seif Al-Islam"

    http://www.algeria-isp.com/actualit...

     

    • Je pense qu’ils ne tueront pas Seïf avant qu’il ne soit jugé, la mort monstrueuse du martyr Mouammar et de Mouatassim étant encore dans les esprits, ça commencerait à "faire beaucoup" et ça détériorerait encore l’image pitoyable et sauvage du CNT qui aspire au pouvoir (qu’ils n’auront jamais que par la terreur et l’aide occidentale).

      En revanche, je pense qu’il aura un procès expéditif qui n’interviendra que pour la forme, et Seïf sera privé de tous ses dossiers compromettants et ce procès que ne sera qu’un théâtre n’aura pour but que de montrer "regarder nous l’avons jugé en bonne et due forme", il sera condamné à la peine la plus forte et ainsi soit il sera condamné à mort, soit à perpétuité sans aucune chance de sortie et seulement après ça il "mourra d’une mort mystérieuse" quand tout ça se sera tassé.

      Enfin c’est ma vision de la suite des opérations. Quoi qu’il en soit, quel que soit le chemin, j’espère que la fin de la course pour Seïf Al-Islam ne sera pas trop douloureuse, mais vu les premières infos de sa capture (hors des médias dominants bien sûr), je n’en suis malheureusement pas certain...


    • Espérons que cela soit expéditif, contrairement à Tarek Aziz qui croupis dans une prison irakienne et qui supplie et implore qu’on mette fin à sa vie ... La mort est parfois plus douce ...
      Ton scénario peut être le bon, après tout la Charia existe maintenant il suffira de l’utiliser (j’ose à peine penser à l’épouse et la fille de khadafi en ce moment)
      en tout état de cause le procès est d’avance tronqué car l’accusation de crime contre l’humanité est déjà un non sens ... je crois que je n’ai jamais ressenti de façon aussi forte une injustice et du dégout ... l’exécution d’une famille pour des raisons obscures qui nous échappent complètement, ayant un lien certainement avec des règlements de comptes à un très haut niveau chefs d’état occidentaux ajouter aux prostitués qataris et Al Saouds du golfe ...

      Il est grand temps que l’occident disparaisse du devant de la scène internationale et que les nouvelles règles qu’imposeront les pays émergents seront j’espère plus justes et plus équitables ... de toute façon ça ne peut pas être pire


  • @leloo

    La Charia**existe maintenant il suffira de l’utiliser (j’ose à peine penser à l’épouse et la fille de khadafi en ce moment)" .

    ** Charia = la voie islamique. Autrement dit, une justice rendue selon les valeurs et principes islamiques.

    Les premiers à rendre compte à Dieu (Allah) et à ceux qui croient en Lui, ce serait absolument tous les membres du CNT, tous les gouvernements dits "islamiques" (Qatar en tête) qui ont permis, d’une manières active ou par leur silence coupable, que des forces non-islamiques (OTAN) s’ingèrent monstrueusement dans des affaires qui ne concernent que des Musulmans.

    C’est cela le véritable Islam et c’est ce reniement public de la foi en un Dieu Unique que condamne sans appel le Coran et son Messager Mohammad. Tant que les Musulmans du monde entier ne cesseront pas de s’en remettre à leurs ennemis implacables et à leurs instruments technocratiques ( ONU- OTAN- FMI-BM- UNESCO-CPI-TPI-.....etc.), ils vivront encore et toujours sous la botte des athées au service de Satan.

     

    • Nous nous sommes parfaitement compris Petit rapporteur, lorsque je faisais référence à cela, c’était bien entendu ironique car ces hommes qui ont massacrés un vieil homme de 70 ans ainsi que son fils à qui on a découpé l’extrémité des membres, rappelons que ces hommes sont musulmans, on les a ensuite exposés dans la chambre froide d’une boucherie (la symbolique est forte) pendant près d’une semaine organisant une visite touristique avec possibilité de garder un souvenir photographique ...
      Ensuite l’enterrement a été organisé dans un endroit secret sans que la famille puisse les accompagner ne serait ce que moralement dans leur dernière demeure, vient ensuite la profanation des tombeaux des parents de khadafi plus particulièrement la mère du guide ... c’est la charia des Shitans ... pour moi ça ressemble étrangement à un rite satanique comme il s’en pratique dans certaine communauté, il n’y a aucun doute aucun musulman ne serait capable de mettre en scène un tel scénario, pour camoufler cela on a mis en avant les pouilleux rémunérés ainsi que les gros porcs qataris beuglant à tue-tête "Allahu Akbar" afin de dissimuler les vrais responsables, nous le savons très bien, la même humiliation que pour Sadam Hussein -
      *****
      D’ailleurs Ehud Barak (celui qui se déguisait en femme arabe pour entrer dans les camps palestiniens et commettre des assassinats et qui parle couramment arabe) vient en quelque sorte de trahir la chose en promettant ou menaçant Bachar El Assad en disant "Assad risque de connaître le même sort que Kadhafi et Saddam Hussein (Ehud Barak)"
      http://www.alterinfo.net/notes/Syri...
      *****
      "Les tombeaux des parents de Mouammar Al-Kadhafi profanés"
      http://news.stcom.net/modules.php?n...


  • Et les gars l’article a pour sujet l’ Égypte et la révolution en cours il me semble, qu’est-ce que Saïf Al Islam, Tarek Aziz et BHL viennent foutre là dedans ? Il y a parfois des commentaires qui font vraiment chier à lire !

     

    • Désolée de t’ennuyer avec les affaires du monde, tu veux parler de quoi ? De toi ?
      Sinon, tu peux aller regarder la télé, il y a plein de programmes intéressants !

      Saïf Al Islam, c’est en plein dans l’actualité et la révolution en cours ! . . .
      Toi aussi tu fais comme nos médias tu as déjà tourné la page de la Libye ?

      Bonsoir Younès

      By !


  • @leeloo

    Crois moi je comprends ton écoeurement et je le partage, maintenant il faut avoir 3 attitudes :

    1) ne pas se faire d’illusions : ils ont mis en place un véritable programme d’assassinats ciblés sur la famille Kadhafi, Seïf-Al-Islam connaîtra, quel que soit le temps et la manière que ça prendra, le même sort. Une fois qu’une personne, par le danger qu’elle représente pour l’oligarchie et ses larbins, est dans le viseur, la seule alternative c’est la mort (Kadhafi le savait très bien d’ailleurs et l’a très bien fait comprendre en disant qu’il se battrait jusqu’à la mort comme il l’avait bien dit au président Chavez pas longtemps avant sa fin).

    2) être réaliste : l’outil le plus puissant qu’a l’Empire contre les mondes Africain et Arabe sont des africains et des arabes et je le déplore tristement mais c’est une réalité qu’a parfaitement illustré la Libye et qu’illustrera peut être demain la Syrie. On parle de la France et de l’Angleterre à juste titre qui sont intégralement soumis à l’axe atlanto-sioniste, ce n’est plus une surprise pour personne. Mais effectivement comme tu l’as dit, le Qatar et l’Arabie Saoudite ont aussi été en pointe pour amener le chaos chez leurs "frères" libyens, sans parler de ce mauvais théâtre qu’est la Ligue Arabe.

    3) garder espoir même si c’est dur : déjà parce que sinon il n’y a plus qu’à se tirer une balle dans la tête ! Et deuxième raison plus sérieuse, l’histoire n’est jamais écrite à l’avance, même si tout semble déjà méticuleusement orchestré par les élites technocrates mondialistes et leurs pantins, un sursaut des nations ou des évènements imprévus ne sont jamais prévisibles. Et ne pas oublier que tous les empires ou régimes qui paraissaient invincibles et éternels dans l’histoire ont toujours fini par s’effondrer soit d’eux-mêmes ou soit par l’extérieur, et celui que nous connaissons actuellement ne fera pas exception à la règle.

    Il faut que nous continuions à nous battre, même à notre tout petit niveau, ne serait-ce que pour 1) se dire qu’on aura fait partie du combat en cas de victoire ou 2) au moins pouvoir se regarder dans une glace en cas de défaite.

    Et quand je dis nous battre, je veux pas dire à la manière bobo gauchiste ou anarcho idéaliste mégaphone à la main à donner des tracts à la sortie des lycées mais par une prise de position intelligente, des discussions autour de nous pour essayer de convaincre, étudier, essayer d’accéder à des postes importants pour peser ensuite, etc. Amicalement ;).