Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Exploit médiatique : BFM TV est arrivée à nazifier la Fête du Cochon de Hayange (FN)

Mardi 5 septembre 2017, la municipalité d’Hayange (Moselle) organise la Fête du Cochon. Fabien Engelmann, le maire FN, suite à cette petite provocation politico-alimentaire, jugée « discriminatoire » par les médias mainstream (les juifs et les musulmans pratiquants ne mangeant pas de cochon), a reçu des coups de partout : et des médias, qui hurlent presque à l’antisémitisme (l’islamophobie n’en est que le faux nez), et des associations de défense animale, qui ont chargé la mule avec des pancartes « Ni racisme ni spécisme ».

 

 

En face, les 1 000 participants à la fête ont mangé du cochon sous toutes ses formes, pâtés, grillades et jambons, tout en faisant de ce repas une affaire politique, une sorte de résistance par la tradition.

Fabien Engelmann a été arrosé de faux sang par les 30 militants anti-spécistes (c’est comme ça qu’il faut les appeler), la police les a évacués, et les fêtards ont scandé « on est chez nous ». On n’est pas à Charlottesville mais c’est pas loin. Heureusement, les confrontations politiques sont en France un peu moins violentes qu’aux USA.

Bébert, du groupe rockablliy des Forbans, a pris la parole pendant l’esclandre :

 

Pour ne pas faire les faux jetons et laisser le sujet en plan, il est certes difficile à un juif ou un musulman français de se sustenter au milieu de ces étals et de cette exhibition cochonesque. Inversement, les Français qui ne sont ni juifs ni musulmans, qu’ils soient chrétiens ou pas, vont rarement acheter de la viande dans des boucheries halal ou cacher, et personne ne trouve à y redire. À chacun ses petites traditions culinaires, tant que ça ne fait de mal à personne.

Ce qui change la donne, c’est évidemment l’organisation par un parti nationaliste et anti-immigration de masse d’un tel événement. C’est un message à caractère identitaire que le FN envoie. Il est reçu 5 sur 5, et les réponses n’ont pas tardé. Attention, car nous voilà pris dans une ingénierie séparatiste.

 

 

On propose, dans un but de réconciliation nationale – mais dans le domaine de la table, ou de la boustifaille – que la prochaine fête soit consacrée au poulet. On a pensé au bœuf, mais c’est peut-être un peu cher pour toutes les bourses, sachant que ces raouts sont généralement fréquentés par un public populaire. On n’imagine pas Gattaz ou Attali venir grignoter une joue de cochon un verre de pinard à la main en serrant des louches de pauvres.

Arte vient de diffuser un documentaire sur le « vrai coût de la viande pas chère », consacré au cochon en Allemagne. La question devient moins politique, et beaucoup plus économique. Là encore, notre avis est de manger moins de viande industrielle, porc ou poulet, mais de meilleure qualité. Car derrière un morceau de viande, il y a une filière, et au bout, c’est à vous de choisir : la multinationale ou l’artisan.

Et pour ce qui concerne la cause animale, on a bien conscience que la vie de 10 000 porcelets dans une usine qui ressemble à un camp de concentration n’est pas géniale. Du point de vue des animaux, et des hommes qui voient ça. Voilà pourquoi notre proposition à la fois réconciliatrice et artisanale a du sens. C’est pragmatique, ça évite les confrontations communautaires, et ça permet au fabriquants de qualité de survivre.
Que demande le peuple ?

De bien manger et de vivre en paix. C’est déjà pas mal.

 

 

Approfondir le sujet en toute sérénité avec Kontre Kulture

 

Le marché du halal, sur E&R :

Viande et société, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

78 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • bfm c’est le maussade qui parle en direct d’izrâlheil

     

  • Les islamophobologues commencent à me les casser sévèrement ! Je suis Français (de souche) ET Musulman : m’abstiens de manger du porc mais j’ai presque envie de me taper un bon sauciflard en solidarité avec les "victimes de la francophobie" ! Les Gaulois mangeaient du porc, les Français font la meilleure charcuterie du monde ; le cochon fait partie de NOTRE culture.
    Emmerder les Musulmans qui n’en mangent pas et emmerder les non-musulmans qui en mangent c’est toujours emmerder LES GENS. Merde aux cons !
    PS : la truie de mon voisin vient d’avoir huit petits porcelets mignons comme tout...


  • "tradition culinaire" Halal et Casher ne sont pas des traditions culinaires mais des méthodes barbares et religieuses d’abattage.
    Quand au poulet, si c’est pour déguster du "jambon de poulet reconstitué" c’est pas la peine.
    De plus ce serait évidemment des poulets industriels ce qui reviendrait au même, non ce qui dérange c’est que ce soit du porc, c’est tout.
    Je ne vois aucune raison de changer de viande, on s’en tape complètement des religions, c’est un fête publique populaire.

     

  • Completement stupide ! Le pire c est que les musulmans du quotidien trouvent absolument cela normal que les francais ou les gens qui mangent du cochon fetent le cochon ! Beaucoup de musulmans vont meme jusqu a faire le sapin de Noel , et donc quelque part aussi ils fetent Noel avec les chretiens....Ce que les journalistes font c est de creer un probleme la ou il n y en a pas ! Beaucoup de personnes n aiment pas par exemple l agneau , et elles sont de toutes confessions ! Alors ont les traiten de quoi celles la ? Je connais des musulmans qui magent du porc, ne font pas le ramadan. Que dire d eux ? Et puis la connerie de la journaliste sur le terrain est monumentale ! Elle va dans un bled paumé en moselle pour demander aux gens pourquoi ils ne font pas de specialités marocaines !!!! C est comme si un aveyronnais debarquait dans les montagnes du RIF au Maroc et demandait aux locaux pourquoi ils ne font pas de jaret de porc !!!!!!

     

  • Un salut nazi du bras gauche, c’est un concept après tout.. quine doit exister que chez BFM après tout.

     

  • L’éleveur de porc n’a pas d’avenir ......en France !


  • Allez essayer de manger du porc en public dans certains pays "démocratiques " ou "monarchiques " musulmans ,ou meme d’en transporter dans un sac . Vous allez comprendre ce qu’est la liberté d’expression !


  • Cet air de maîtresse d’école qui gronde ses écoliers, avec le visage grave de celle qui fait acte de résistance courageux et autoritaire à la fois... INSUPPORTABLE !
    C’est dur de ne pas tomber dans le piège du conflit de civilisation : cette p... journaliste non souchienne, j’ai envie de lui... Bref, ça me fout en colère noire. Et la colère lâchée spontanément mène à ce que veut l’empire.
    En tout cas, à sa place j’aurais honte, mais honte...

    Alors finalement je vais rire de tout ça, répondre à BFM par une simple quenelle, et continuer à manger mon jambon. Et puis si un jour je suis condamné à mort au nouveau Nuremberg (merci à KK pour la réedition du Bardèche, génial !), j’assumerai...

    Allez madame Brakhila... je vous en veux, mais vous me faites pitié dans le fond.
    Luc, 23,24.


  • Cet exemple parfait permet à tout à chacun de comprendre qui fout la merde en France : les merdias aux mains des Musulmans, évidemment.
    Reprenons le combat identitaire aux Identitaires justement, qui n’ont rien compris.

     

    • Tout à fait d’accord. Malheureusement, il y a déjà quelques réactions d’identitaires bas de plafond (enfin, une en fait). Désolé pour le pléonasme :-)


    • C’est que tu n’a vraiment rien compris !!
      Les médias ne sont pas aux mains des musulmans( Tu crois que les sionistes défendent l’islam ?).
      La défense des musulmans dans les médias n’est qu’une défense de posture dont le seul but est d’ échauffer les esprits encore plus.( Encore plus diviser pour encore mieux régner).
      En exemple, quand les écoles ont commencé à ne plus fêter noël. Les médias, nous ont dit que c’est parce que "des musulmans" ont demandé l’arrêt de ces festivités. Mon c.l sur la commode !! C’était juste le prétexte attendu, par les extrémistes de la laïcité pour supprimer une célébration jugée trop religieuse.
      Combien même des musulmans auraient demandé le retrait des sapins, tu crois, que les "services de l’état" aurait plié si facilement ?

      Quant au fait même de parler autant de cette "fête du cochon" , le traitement médiatique n’a pour but que d’hystériser les pro et les antis. Alors que dans le fond, tout le monde s’en fout.


    • " C’est que tu n’a vraiment rien compris !!
      Les médias ne sont pas aux mains des musulmans( Tu crois que les sionistes défendent l’islam ?). "
      Sérieusement, je crois que c’est vous qui n’avez réellement rien compris à l’évidente ironie de @The Médiavengers. C’est pourtant évident à la lecture.


    • Lol, quand il dit que les medias sont aux mains des musulmans, c’est de l’ironie les gars. Detendez-vous un peu.


  • #1797074

    Un clocher, une église , des cochons exquis à la broche, des rillauds aussi gras que juteux , des saucisses grillées 100% pur porc …

    Des buvettes fournissant du bon alcool et du vin !

    C’est ça la tradition en France , vous n’êtes pas obligés de l’aimer, mais dans ce cas personne ne vous retient, nous n’avons pas besoin de vous.

     

  • c’est l’inculte qui bossait a canal+ dejà ? ! c’est dire.................


  • Bébert et Greg on tout dit, et bien dit ! Merci à eux !
    A la journalope, il y a du cochon à la fête du mouton ?
    Hitler mangeait-il de la viande ? Non, il était végétarien.
    Alors si c’est pour voir du nazi partout, ferme là !

     

  • Là ils se foutent de la gueule du monde ! Moi je suis musulman et je ne demande pas de fête du mouton, alors qu’elle me fiche la pais la débile de BFM !

     

    • La débile de BFMTV veut orienter ton esprit dans une certaine direction. Ces gens-là sont dangereux.

      Et moi, plutôt breton et parigo, j’en ai plein le cul que ces gens crachent systématiquement sur nos petites coutumes locales. Çà reste un moyen convivial de se retrouver.
      C’est énervant parce qu’on peut rien faire contre cette petite caste toute puissante auto-élue qui ne se balade que dans les quartiers riches en Mercedes SUV, vitres teintées.


  • Bravo " Bebert " ! Se mouiller comme ça , surtout dans ce métier , c’est pas courant ! Encore bravo ! ( et accessoirement , que vive cette fête du cochon ! ) ... c’est vrai qu’au train où on va , ils vont bientôt interdire les sauciflars et toute cochonaille des étales ... on marche sur la tête !
    Est ce qu’on en fait des tonnes , lorsque les médias nous bassinent avec les fêtes religieuses traditionnelles maghrébines , juives , chinoises , ou autres ? Et pourtant , d’aucuns pourraient rétorquer qu’ils sont ’´ chez eux , chez nous " ? ALors , laissez nous fêter ce que nous désirons !


  • Je ne " comprends " pas ! Si les juifs et les musulmans pratiquants ne mangent pas de cochons, ils pratiquent également la discrimination. Nous faisons tous des choix, ce qui est bien normal. Donc soit ça vaut pour tous soit pour personne. Encore une histoire de merde à deux balles pour faire monter les tensions. Et en toute logique, il est normal que ce soit BFM WC qui s’y colle :-)

     

    • Manger des pommes vertes plutôt que des pommes rouges est aussi une forme de discrimination... tout comme le fait de sélectionner une personne plutôt qu’une autre comme son conjoint, la "discrimination" est une composante de la nature humaine.

      Personnellement cette lutte contre les discriminations me fait bien rigoler, sous prétexte d’égalité on essaye d’imposer aux gens des choses qu’ils ne veulent pas.

      Mais cela n’est guère étonnant, la gauche a toujours tenté de forcer le peuple à se conformer à ses délires idéologiques.


    • Il n’y a malheureusement pas que " la gauche " (mais c’est plus fort que vous) qui véhicule cela.


  • Tout est bon dans le cochon (Obelix)


  • Bien Foutre la Merde TV


  • Aaaah ça les fait bien chier de voir de braves Français s’amuser sans eux (je parle de la clique BFM) dans leur Moselle natale ! Se sentir chez soi dans un coin de France c’est mal apparemment..
    La Moselle, ancien bassin minier, fermeture des hauts fourneaux : elle en parlerait la truie de BFM ?
    Non il faut qu’en plus BFM vienne casser les couilles des petits Mosellans au sujet de leurs choix culinaires !!
    Quoi ! elle a pourtant l’air de bien manger en France la grosse de BFM, où est le problème ? Qui l’empêche de se nourrir ?
    Qu’elle nous dise cette dinde où ces Français pourraient encore fêter le cochon, se sentir Français chez eux sans choquer trop les connasses incultes, sur quelle portion de la planéte on est autorisés à se sentir Français, l’adresse svp ?? Je cherche et à part la France je vois pas !!!
    Entre cette dinde élevée au bon grain dominant ou bouffer du cochon, le choix est vite fait !


  • C’est vraiment du grand n’importe quoi. J’espère juste que les gens qui voient ce type de reportage se rendent bien compte de leur absurdité. Je me pose la question car avant de connaitre ER, j’avoue m’être faite avoir parfois.
    Ma sympathie au pauvre homme qui lève le bras pour saluer un copain et qui se voit taxer de nazi. Navrant.


  • "On propose, dans un but de réconciliation nationale – mais dans le domaine de la table, ou de la boustifaille – que la prochaine fête soit consacrée au poulet."

    Non merci on est chez nous et on continuera le cochon. Adaptez-vous.

     

  • Elle me fait bien rire, la journaliste : elle arrive à la Fête du Cochon en disant "Si je n’aime pas le cochon, qu’est-ce que vous avez d’autre à me proposer ?"

    A quoi j’ai envie de répondre : "Si vous n’aimez pas le cochon, j’ai peur que vous ne soyez pas au bon endroit, Mademoiselle !"

    A quoi, bien entendu, elle répliquera qu’elle va où elle veut, et elle est venue là où il y a des gens qu’elle n’aime pas (elle a tout de suite fait le focus sur le fait que des nationalistes lorrains étaient présents), rassemblés autours de quelque chose qu’elle n’aime pas (le cochon), pour célébrer des choses qu’elle n’aime pas (certaines traditions culinaires françaises, pour preuve : elle demande à quand la fête d’une pâtisserie algérienne, le Makroud, dans une ville française !), mais elle y va quand même : provocation ou désir d’exister à tout prix ? Parce qu’il est bien évident que de tous ceux qui peuvent gâcher la fête aux autres, elle est en première ligne !

    Franchement, ils doivent être sacrément malheureux, à BFMTV, pour aller de la sorte importuner des gens qui ne leur ont rien fait sous prétexte que "le public a le droit de savoir" ! Peut-être même se convainquent-ils qu’ils sont réellement de courageux journalistes qui vont à la rencontre de "nazis", ou je ne sais quoi, pour informer la France de la menace fasciste actuelle ! C’est pitoyable !

     

    • Exact, ce serait comme venir à la fête de la bière, en détestant la bière et venir demander, "si je n’aime pas la bière, qu’est-ce que vous avez d’autre à me proposer ?"


    • Au delà de son travail de dé-réconciliation nationale communautaire, de son goût de la provocation hautaine et de son hystérie féminine, le "qu’est-ce que vous avez à me proposer ?" est assez caractéristique d’une attitude consumériste de type "mon argent, mes droits". Dans chaque coin de France où cette dame passe, les commerces devraient se faire un devoir que de subvenir aux besoins, envies et exigences de cette personne. Assez caractéristique encore de sa vision du monde et des interactions comme un échange marchand où l’accomodation n’a pas sa place et où tout devrait se vendre puisqu’elle achète. Caractéristique enfin d’une attitude colonialiste où les locaux devraient s’adapter à ses particularités et ses desiderata plutôt que de tenter de s’intégrer en empruntant des aspects culturels du pays où elle a atterri.

      J’ose espérer que ce documentaire et la tentative de manipulation éveillera quelques consciences...


  • Bravo Bebert, Achetez Forbans


  • S’ils savaient lorsqu’ils empoignent la barre du caddie le traitement de surface que celle ci a subi ! C’est le consumérisme qui aura la peau de la bêtise de qui vous pensez . Bien le bonjour les gens !


  • " ça évite les confrontations communautaires"

    Il n’y a rien à éviter puisque vous êtes chez vous ! Et puis aucune communauté n’en a fait tout un foin autre que les médias.


  • L’intolérance des bobos gauchistes est visible, ils ne peuvent pas cacher leur bêtise et leur lâcheté, car pourquoi ne pas aller aller manifester pendant " la fête du mouton" où l’on égorge à gogo, ou devant les boucheries casher ? Un oubli, sans doute...
    Ces bobos sont écoeurants et pitoyables...mais en France en adore la charcuterie et le cochon et on continuera d’en consommer, que ça plaise ou non à ces lâches et à ces traîtres...


  • Pas étonnant, c’est la presstitute qui travaillait au petit journal avec yann barthes, d’ailleurs elle a garder le même format, c’est dire que son esprit est très limité.


  • Dans le cochon tout est bon....dans le con rien n’est bon !!! ....


  • Il suffit de lire les commentaires identitaires sous la vidéo de BFM TV pour voir comment, par ingénierie sociale, on crée artificiellement ce genre de polémique...

     

  • Ce reportage est une synthèse de ce que l’on vit actuellement en France.


  • L’orientation donné au reportage de bfm fleur bon la Gestapo de la pensée unique.
    Ceci dit une fête du cochon organiser par un maire FN ca prend forcément une tournure politique.

    C’est sur que quand je vais au pays, vu que j’habite en Belgique, je reviens toujours avec un bon petit sauciflard des campagnes et un bon frometon si j’en trouve, mais franchement j’ai du mal à faire le lien entre l’identité française et l’industrie du cochon...

    Je ne sais pas d’ou viens cette fête, mais c’est dommage qu’elle prenne cette tournure.
    Même sans sans la transformer en fête du poulet il suffirait d’intégrer quelques stands de thé à la menthe ou de loukoum en forme de cochon pour que tous le monde puisse se retrouver dans la convivialité.

    Le cochon est l’un de ses animaux qu’on à transformer en marchandise, comme la vache ou le mouton, et maintenant on l’utilise pour "taquiner" les muzz.
    La tradition dans tout ca, elle à bon dos.


  • La fête du cochon c’est raciste ?

    Donc le le beaujolais nouveau c’est nazi ?

     

  • Il faudrait expliquer à cette pseudo journaliste inculte que le cochon est une pâtisserie bien connue qui n’A RIEN A VOIR avec un éclair....On en vend même à Paris dans le quartier pour bobos dans lequel elle habite probablement....
    Je ne vois pas en quoi cette fête exclut une partie de la population. RIEN n’empêche un maghrébin de manger du porc.....s’il n’est pas musulman.....
    Ce n’est pas parce que l’on est d’origine algérienne, tunisienne ou sénégalaise que l’on doit pratiquer la religion majoritaire de son pays d’origine !!!!!
    D’autre part de nombreux musulmans de France mangent occasionnellement du porc car ils ne se sentent pas obligés de pratiquer leur religion de manière stricte....de nombreux croyants n’hésitent pas à faire quelques entorses au dogme.
    Enfin, je peux témoigner que mon beau frère, qui est Indonésien et musulman, est un fan absolu de la choucroute !!!! Pour rien au monde, il ne céderait à autrui sa part de saucisse et de cochonnailles diverses.....et cela ne l’empêche pas de faire le ramadan !!!!!


  • La mairie a cherché les coups et la confrontation. S’ls étaient si soucieux des traditions, ils auraient dû faire une affiche normale sans des conneries du type "nos traditions d’abord". Dans mon village natale, il y a la foire aux pieds de cochons qui existe depuis toujours et qui a énormément de succès. Ils n’ont jamais eu d’ennuis, simplement parce qu’ils n’ont pas de troubles identitaires qui les forces à revendiquer de manière artificielle et à se raccrocher à des symboles. Ils vivent leur fête et leur tradition de manière naturelle et ça ça impose le respect, même des allogènes et ça n’offre aucune prise aux médias.
    La mairie de Hayange si elle avait réellement réveiller une tradition l’aurait fait sans cette revendication du faible, mais de manière détendu et naturelle, bref avec virilité.

    Quant à la fête du poulets, je ne vois pas l’intérêt. J’habite aussi en Moselle en ce moment et il y a la fête du boeuf à Amnéville. Je peux vous assurer qu’il n’y a pas plus de maghrébin qui s’y rende, sans doute parce que ce n’est pas halal ou bien simplement qu’il y a encore une majorité de blanc du peuple qui s’y rendent et que c’est trop franchouillard pour eux.
    Sinon, j’en profite pour digresser sur la moselle. Il y a beaucoup d’Algérien arrivés depuis longtemps et dans l’ensemble ils sont pas mal intégrés (ils ont pour beaucoup cet horrible accent de la moselle :)...), bosseurs et assimilés culturellement (enfin je parle uniquement du bassin sidérurgique vallées de la Fensch et de l’Orne)


  • Et tous les hétérosexuels qui peuvent se sentir exclus de la gay pride, c’est discriminatoire aussi.
    Et si je n’aime pas la musique, que me propose-t-on à la fête de la musique ?

     

    • On voulait faire la fête de la chèvre, mais on avait peur que les allogènes les enculent, on a pensé alors à la fête du string façon Jenna Jameson ou Yasmina El Khabchi ou Joanna Angel ou Jasmine Arabia mais on a voulu vexer personne, puis on s’est dit une gay-pride avec un char spécial imam avec Ludovic-Mohamed Zahed apparemment c’était pas du gout de la mosquée-quête du coin , alors on a fait la fête du cochon madame Saliah Brakliah !
      On espère pas, nous les français, être trop dérangeant avec nos sales traditions, nos fêtes chrétiennes, nos jours fériés, nos noms de koufars, notre pinard, notre sauciflard et nos Eglises (bien vide ), tout ça peut toujours s’arranger on a deja commencé avec Tel Aviv sur Seine ou Israël plage (je n’ai plus le terme exacte mille pardons) et Tour Eiffel privatisée pour les juifs à l’occasion de Hanoucca !
      Pardon à tout le monde , si on est de trop on peut partir ?


    • @ Ya-nique Noah-schisme

      C’est exact, on si demande si nous gaulois étant gênant du fait de vivre dans le pays de nos ancêtres...


    • On ne pourrait faire meilleure comparaison...


  • La fourberie ne consiste pas juste à nazifier cette fête du cochon à travers ce reportage, mais surtout de le faire par une journaliste au nom à consonnance maghrébine pour que la colère du spectateur s’oriente sur les arabes. C’est véritablement de l’ingénierie de la haine que ces médias mettent en pratique.

     

    • Bien commenté ...Mettre des journalistes Maghrébins pour faire le sale boulot.


    • Oui bien sûr ! La pauvre arabe est forcée ! Faut arreter, cette bonne femme crachait sur le FN avant aussi sur canal. Elle deteste les gaulois. Et moi cela me tue. Je n’aime pas non plus leurs voiles, djelabbas, leur bouffe halal, mais moi je ne passe pas à la TV. Personne n’ouvre sa bouche, sinon c’est la prison.
      Cette rebeu le sait. Attention cependant, on ne ne fout pas de la gueule des gens trop longtemps surtout chez eux. Moi, c’est trop. Et je sais autour de moi que ça monte. Cette serpillère profite. Et bien profité bien, la suite sera sûrement moins bonne pour elle !


  • Aujourd’hui la fête du cochon, demain l’incendie du parlement.


  • Il faudrait qu’elle prenne le temps de se pencher sur les innombrables manifestations qui ne la concernent en rien, ne lui feraient ni chaud ni froid. Sauf provocation, mais dans ce métier de fourbe, elle aura appris à repérer les coup-bas.
    On dirait que la miss en a flairé un et le ronge à plus soif.


  • A la fête de l’oie (ou de l’ouah), cette journaliste serait parfaitement intégrée.

     

  • Un agent marocain au service du PS maquillée en journaliste. Elle veut monter les communautés musulmane et chrétienne l’une contre l’autre.
    Il ne faudra pas l’oublier lors de la libération tout comme la lesbienne hysterique islamophobe Fourest.


  • un deuxième post pour remercier et rendre hommage à mon compatriote Marseillais !....Greg, t’y es excellent, mec...et tu m’a tué de rire avec le cochon " exorciste " et cet accent Marseillais " à l’ancienne " ravageur que l’on cherche à éradiquer, même chez nous à Massilia....Quel bon sens et quel talent !....merci .

     

    • J’ai vu la vidéo du marseillais. Putain ! Ça fait du bien. Il a tout résumé. La dingue qui va foutre sa merde à la fête du cochon, et ça grimace et l’autre bœuf de journaliste bien gaulois en face d’elle, il doit bien manger de la charcuterie, dès jambon beurre. Non, il se tait !
      Et sa pâtisserie marocaine ! Mais ma grosse, va au Maroc si tu en veux. Tu aimes pas le porc et les gaulois. Rassures toi, tu t’es fait passer pour une grosse truie hallal ! C’est hallucinant de voir de telle méthode. Honte à BFM ! Merci de laisser mon commentaire, j’assume totalement.


  • Il n’y a pas de salut nazi... il y a le salut des gladiateurs à César, repris ensuite et décliné selon la mode.
    Il n’y a pas de salut nazi inversé... il n’y a que l’hyperbole du doigt ou du bras d’honneur.
    Il est temps à présent de passer à autre chose.... non ?

     

  • Merci beaucoup Salhia pour ce documentaire succins qui aura eu au moins le mérite de me faire rire, vous devez vraiment être à cours d’idées à BFMTV pour oser présenter de telles inepties, l’obsetion est bel et bien présente mais dans votre camp !


Commentaires suivants