Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

Bonjour le pléonasme. On ne pouvait pas ne pas honorer à notre façon tous ces amis du genre humain. C’est quand même un peu grâce à eux qu’on est là, et qu’on connaît ce succès populaire grandissant. Alors, comme l’ingratitude c’est pas le genre de la maison, on va faire de la belle publicité aux dix premiers, qui manquent justement de reconnaissance populaire.

C’est vrai, quoi : à chaque fois qu’ils ouvrent le bec, tout le Net se tape sur les cuisses, et ça finit au mieux en détournements grotesques, au pire en carnage de commentaires. Malgré la détestation qu’ils éprouvent pour nous, nous devons apprendre à aimer ces petits diables, car seul l’amour peut réduire la haine. Et qui sait, un jour peut-être, apprendront-ils à nous aimer en retour.

 

 

Avant de découvrir les dix gagnants, petite découverte en passant : une étonnante loi se dessine pour l’observateur attentif de la vie politique, médiatique et culturelle de notre pays. La faible attractivité matérialisée par le faible nombre de lecteurs, téléspectateurs ou auditeurs spontanés des propagandistes du type BHL, ne permettant pas à ces derniers de toucher un large public, explique ce rattrapage qu’est leur apparition surdimensionnée dans les médias, par rapport à la « demande » de BHL, si l’on prend pour exemple BHL. Une représentation inexplicable, illégitime. Par rapport à la demande du public, mais surtout par rapport à leur influence intellectuelle ou artistique réelle. Traduction : si « eux » ne sont pas populaires, le système pallie leur impopularité en forçant le public à les considérer comme tels. Popularité factice, venue et décidée d’en haut.

C’est la méthode Coué sioniste, dite aussi méthode Cohen.

Ce mécanisme ne déclenchant pas plus de popularité, c’est le moins qu’on puisse dire, ces individus fondamentalement impopulaires imposés par le système disposent d’une seconde chance : s’accrocher à des personnalités vraiment populaires pour détourner en leur faveur l’amour du public et diffuser leur message de propagande communautaire. Gilles Lellouche, qu’on retrouve souvent aux côtés des Français qui cartonnent, même provisoirement, comme Jean-Paul Rouve, Guillaume Canet ou Jean Dujardin, est devenu un acteur de premier plan alors que son nom ne déclenche pas les mouvements de foule. C’est lui qui, lors de la sortie du biopic, fera la promo du film en démolissant Albert Spaggiari et ses amis, déclarés fascistes infréquentables. Un job de commissaire politique sur plateau télé, où il s’exprimera à la place de l’acteur réalisateur Jean-Paul Rouve, trop limité intellectuellement. Et politiquement. Nous avons retrouvé cet échange, qui a eu lieu pendant l’émission de Marc-Olivier Fogiel, T’empêches tout le monde de dormir, diffusée sur M6 le 15 avril 2008.

 

 

Gilles Lellouche s’adresse au médecin Maurice Rollet (cofondateur du GRECE, décédé début 2014), copain activiste de Spaggiari :

« Quand j’entends ça, je commence à avoir un peu la gerbe. […] Moi je préfère la vision de Jean-Paul qui est celle de servir un ego, une mégalo fondamentale avec cette phrase qui est sans arme, ni haine, ni violence, qui est finalement une phrase de publiciste donc c’est presque un type qui crée son propre mythe, je préfère qu’on aille dans cette voie-là et qu’on se nourrisse de cette thématique-là que la thématique de faire un casse pour servir des idées de merde, voilà. »

Naïf, Jean-Paul Rouve ne comprend pas tout de suite l’oukase :

« On peut être sympathique et avoir des idées très dangereuses, que moi j’estime dangereuses. Les leaders pour pas les citer d’extrême droite qui passent à la télé comme Marine Le Pen sont éminemment sympathiques, c’est pour ça qu’ils sont dangereux. Et je veux aussi montrer ça. […] Il faut arrêter avec les gens bien sont sympathiques et les gens mauvais sont antipathiques le monde est pas fait comme ça. […] Moi j’aime bien aller sur ce terrain-là, de pas politiquement correct. »

Heureusement, sous la pression de son « copain » Lellouche, Rouve se reprend :

« Le personnage m’intéresse, il ne me fascine pas. J’ai aucune admiration pour lui, j’ai aucune émotion, il ne provoque rien, je le regarde, je le trouve assez médiocre en fait, oui je trouve pathétique ringard, il me fait penser à un artiste de cabaret un peu sur le retour. […] J’ai refusé de rencontrer les gens qui l’avaient rencontré parce que je voulais pas quelque chose de subjectif, ça reste un film, je veux pas racheter quelqu’un. »

Empêtré dans ses contradictions, Rouve se tourne vers Rollet :

« Et je le dis sincèrement monsieur vous êtes à côté de moi et je vous le dis parce que vous êtes à côté de moi, j’exècre ce que vous représentez et tout ce que vous pouvez penser politiquement et moralement, c’est la pire chose que je peux...

– Qu’est-ce que vous en savez de ce que pense politiquement et moralement ? Si je vous l’expliquais en dix mots vous seriez très surpris !

– L’OAS ça me dégoûte, donc je le dis sincèrement.

– Monsieur, ne parlez pas de l’OAS, vous étiez trop jeune, vous saviez pas les circonstances historiques qui ont fait que des gens, et j’étais pas le seul, y en a eu quand même plusieurs centaines de mille, qui se sont engagés dans un mouvement à l’époque ! »

« Et alors, c’est pas la quantité qui fait la qualité », lance Rouve en toisant le plateau, fier de sa trouvaille.

 

JPEG - 60 ko
Sans arme, ni haine, ni violence, ni talent

 

Lellouche vole au secours de Rouve, en perdition :

« Il vaut mieux voir le film dans le prisme d’un type qui fait un casse flamboyant comme une espèce de Robin des Bois machin sans, en oubliant le côté je vais faire un casse pour financer un parti extrême parce que ça ça nous intéresse pas, donc c’est pas le propos du film, et je crois qu’on part sur un mauvais débat voilà, parce qu’on va donner une couleur au film qui n’est pas la bonne. »

Après le départ de Rollet, Rouve avoue à Fogiel, dans sa syntaxe puissante :

« Tu stresses surtout quand tu m’invites des gros fachos comme ça ! […] On a bien compris que je cautionnais pas tout ça ! […] C’est comme le mec qui a fait La Chute le film sur Hitler qui est sublime, et très intéressant, c’est comme si t’invites un ancien nazi, là d’un seul coup tu fais on peut parler des choses mais on n’est pas obligé de fréquenter les gens de qui sur lequel on parle. […] Là je montre au colonialiste raciste et tout. Mais je peux pas fréquenter ces gens-là ! »

Le mot de la fin pour Lellouche, mimant un alcoolique :

« Ils sont sympas, une bonne bière un drapeau français et c’est parti ! »

Fogiel :

« La suite pour vous ? »

Lellouche :

« C’est Mesrine au mois d’octobre. »

JPEG - 85.1 ko
Denis Robert coincé entre Richard Malka et Gilles Lellouche

 

Mesrine ? Un facho notoire ! Quant au résultat du Spaggiari, un flop à 350 000 entrées pour les deux protagonistes, aussi médiocres à l’écran que donneurs de leçons. Rien d’étonnant quand on confie à de ternes Laurel & Hardy antiracistes la bio d’un fasciste flamboyant. Pourquoi ne pas faire incarner Adolf Hitler par Patrick Timsit pendant qu’on y est ? Heureusement, laissant Rouve à ses rêves de réal, Lellouche se refera en devenant le poisson-pilote de Dujardin, véritable requin baleine du cinéma français. Aujourd’hui, Gilles assure la promo de L’Enquête, le film de Vincent Garenq sur la vie du journaliste Denis Robert. Denis Robert invité dans Le Grand Journal, flanqué de Lellouche qui refuse de commenter le rôle de l’avocat Richard Malka dans l’affaire Clearstream, qui sera à l’origine des attaques de Val, Charb et Tignous contre l’enquêteur… La liberté d’expression a des limites. Commissaire politique, quand tu nous tiens !

Quelques mois après la sortie du Spaggiari, en octobre 2008, BHL tentera le même coup en se collant au derrière de Houellebecq et de ses ventes pharaoniques, afin de le gagner à sa cause, par le moyen d’un livre d’échanges épistolaires.

 

Bernard-Henri Lévy : le marteau-pilon

3 721 exemplaires en 2010 pour Pièces d’identité, et 5 282 pour De la guerre en philosophie, et encore, on se demande si ces chiffres squelettiques par rapport à une industrielle promotion ne sont pas gonflés de quelques ventes forcées. Comparés aux 300 000 de La Possibilité d’une île, ou aux 400 000 de La Carte et le territoire, pourtant deux grosses bouses, c’est triste pour le philosophe multimillionnaire. Qui aura quand même touché 300 000 euros d’avance sur droits d’auteur pour Ennemis publics, une mégabouse qui fera flop et floc en retombant au sol. Dès qu’il y a BHL, il y a crash éditorial. On dirait que la France refuse le génie de ce penseur. Pourquoi ? Jalousie devant celui qui a tout (beauté, intelligence, argent, réseau) ? Ou parce qu’il essaye de nous enfoncer son suppositoire de sionisme à la moindre occasion ?

 

JPEG - 112 ko
Ultime lecteur de BHL
(extrait du film On achève bien les livres,
de Bruno Deniel-Laurent)

 

Caroline Fourest : ich bin partout !

Chacun avait réussi à effacer de sa mémoire ce visage de madone collabo qui débite des propos moitié inventés moitié haineux, lorsque la tuerie de la rédaction de Charlie – qui l’avait foutue dehors quand elle avait essayé d’en prendre benoîtement la tête – remit la pasionaria sur le devant de la scène médiatique. La 9ème plaie de France après le chômage de masse, les promesses socialistes, les magouilles UMP, le terrorisme trafiqué, le détournement du trésor national, l’effondrement de l’école, les médias aux ordres et la délinquance des quartiers.

Mais ce n’est pas le soldat qu’il faut incriminer, seulement l’organisation faustienne qui l’emploie, et le manipule : Karoline n’est qu’une kapo qui a été reversée dans le camp des hommes, pour être encore plus cruelle !

 

Jacques Attali : Punisher

Le cancer de la vanité ayant dévoré tout son discours, Jacques a l’avantage de dévoiler la stratégie du lobby. Avec dix ans d’avance, il balance les plans de la dominance. C’est à la fois incroyable, jouissif et flippant. Mais si l’Organisation le laisse là, c’est qu’il y a une raison : Jacques est la vigie qui nous prévient des menaces… que ses amis nous préparent.

 

Frédéric Haziza : Goebbels de service public

Nous infliger un adversaire de ce niveau est inqualifiable. L’homme qui scotche le président de la République français dans son voyage en Israël est un pur propagandiste communautaire rémunéré sur les deniers publics. On ne voit pas trop quel est l’intérêt de la France de se flageller à ce point, mais elle n’a pas dû avoir le choix. C’est la question de fond : qui permet à Haziza de rester en poste ?

 

Alain Finkielkraut : le nerf (fragile) de la guerre

Après des années de philosophie raisonnable saupoudrées de quelques pétages de plombs, Finky peut enfin lâcher ses dogues, et révéler le fond de sa pensée : si ça continue, les racailles vont détruire la France, sa culture, sa littérature. Il faut qu’on lui explique calmement que de tous temps, les bannis sociaux ont été bannis de la culture dominante, et donc de sa littérature. Aucune chance donc de voir débarquer des lascars avec des molosses dans les studios molletonnés de France Culture, pour déranger notre intelligentsia en pleine digestion livresque. Certes, l’école de la République s’est un peu effondrée comme la tour 7 du WTC, avec des charges explosives placées aux endroits stratégiques : interdiction de l’autorité menant tout droit à la violence et au harcèlement, allègement des programmes à destination des futurs esclaves-consommateurs, et noyautage pédo-trotskiste antinational au sommet. Brighelli, sors (définitivement) de ce corps !

 

 

Ariel Wizman : Bouddha Bar

Que dire. Branche desséchée de la branchitude des années 80 (pourquoi ne pas l’inclure dans la tournée à la con des années du même nom ?), Ariel a trouvé une famille d’adoption dans l’atroce Nouvelle Édition sur Canal+. Mélange d’inculture satisfaite et de sionisme en gros sabots, la quotidienne sert à rappeler aux sceptiques combien notre télé est sous contrôle : pour UN Ali Baddou qui aura osé critiquer l’assaut israélien contre la flottille humanitaire pour Gaza, une super escorte de sionistes en plateau. Un Arabe, d’accord, mais entouré d’Israéliens.

 

Serge Klarsfeld : Shoalin Soccer

Détrompez-vous, chez les K, l’influent, c’est pas Arno, aussi crédible qu’un SDF dans un conseil d’administration d’Halliburton, mais le père. Et ne vous fiez pas à son air débonnaire de petit épicier du Marais. L’homme qui nous ramène chaque jour 70 ans en arrière est l’un des shoatistes les plus influents du monde. Son obsession est devenue l’obsession de nos dirigeants, soumis par on ne sait quel biais : la banque ? Les taux d’intérêt ? L’empathie ? Pour subir un chantage aussi lourd (la France exterminatrice) et aussi permanent (s’il le pouvait, Serge nous ferait une commémoration par jour), il faut vraiment une raison économique lourde.

 

Claude Askolovitch : L’Inévitable

L’Inévitable, nom du sous-marin médiatique numéro un. On n’arrive plus à compter ses jetons de présence à la télé. T’allumes une chaîne de foot, tu tombes sur Claude. Tu zappes sur un débat politique, paf, re-Claude. Une chaîne d’info ? Claude. Une pub pour couches-culottes ? Clau. Pourquoi ne pas lui attribuer sa chaîne de télé, Asko TV, histoire d’éviter de tomber sur lui à l’improviste ? Bien sûr, cela pourrait inciter au zapping. Faudra-t-il déclarer le zapping antisioniste ?

 

JPEG - 72.7 ko
La reine de l’informassion

Ruth Elkrief : Route 666

Méchante, c’est le mot qui vient tout de suite à l’esprit. Quand Dieudonné se fait flinguer par un piteux Conseil d’État le 9 janvier 2014, elle laisse éclater sa joie. Ruth pourrait servir de modèle morphopsychologique pour la méchante à Hollywood. On ne sait pas ce qu’on lui a fait, mais elle a l’air de nous détester de tout son cœur, si elle en a un. Purée, mais qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? On ne voit pas un gramme d’humanité dans ses sorties quotidiennes sur BFM TV. Comment lui faire aimer la France et les Français ?

 

Pascal Elbé : Tsahal gueule

Acteur cantonné aux seconds rôles communautaires (le bon juif, le mauvais juif, le juif mi-bon mi-mauvais) dans des films limités aux frontières du Marais parisien, Elbé l’a ouverte à l’occasion de son rôle dans 24 Jours… le biopic sur le meurtre d’Ilan Halimi, la meilleure manière de tuer le jeune homme une seconde fois, en faisant de lui un héros sioniste. Elbé qui appellera à l’assassinat de Dieudonné, sifflant sa haine entre ses dents, prouvant qu’il est un sioniste qui joue au cinéma plutôt qu’un acteur qui joue les sionistes. D’ailleurs, il joue très bien les sionistes, autrement dit, il joue très mal. Alors que le film aurait pu être une enquête approfondie sur les vraies raisons de ce « fiasco » politico-policier, 130 589 entrées viendront sanctionner cette piètre tentative de propagande. La messe est dite.

 

Manuel Valls : Larbin 1er

On se demande quelle mouche israélienne a piqué le Barcelonais. Depuis le livre d’Emmanuel Ratier, on sait que la conversion subite du Manu à la kippa a accéléré sa carrière. Il est vrai que les propalestiniens qui réussissent en politique ou dans le showbiz se comptent sur les doigts d’une seule main, à laquelle une grenade en aurait déjà retranché trois. L’ambition, d’accord, mais pas la soumission, Manu.

 

 

Un Vichy ultrasioniste

Le dénominateur commun de ces personnalités est la férocité envers tout ce qui n’est pas sioniste, qui va de pair avec une stupéfiante absence de doute et la conviction absolue d’avoir raison, envers et contre tous. Quitte à exclure du débat les intellectuels soi-disant déviants, à l’image des pouvoirs communistes imposant une ligne de pensée tranchante. Et à se retrouver seuls, impopulaires, pour ne pas dire détestés.

Nous sommes en présence d’un racisme politique et culturel d’Etat, jamais vu dans notre pays depuis Vichy. Un racisme qui ne dit pas son nom, malicieusement déguisé en antiracisme, et qui voue aux gémonies toutes les populations à risque… d’antisionisme : militants nationalistes, penseurs libres, journalistes non-alignés, humoristes insoumis, sans oublier les grandes communautés chrétienne et musulmane. 99 % du pays mis à l’écart, qui dit mieux ? Même Staline ou Hitler au meilleur de leur forme n’ont jamais atteint ce score. Amateurs !

À ne pas manquer, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1117064

    Le malheur de tous ces sinistres individus, c’est qu’ils accumulent sur leurs épaules un très très très mauvais karma qui risque de les rattraper au pire moment et de façon extrèmement douloureuse...

    Le pouvoir temporel dont ils disposent les aveugle et leur a fait oublier que la justice divine fini tôt ou tard par se substituer celle des hommes lorsque cette dernière ne fait pas son travail.
    Dieu est en effet un juge beaucoup plus implacable que nos congénères et lui on ne peut pas l’abuser... La seule chose qu’ils réussiront à faire en persistant sur leur voie, c’est d’alourdir l’ardoise qu’il viendra immanquablement leur réclamer un jour ou l’autre.
    ...Et ce jour là, je n’aimerais pas être à leur place.

    Quelque part, j’ai pitié d’eux.

     

    • #1117302

      il suffit d’un seul acte d’amour véritable pour être racheté aux yeux de Dieu.......c’et quelque chose d’incompréhensible pour l’homme c’est un mystère qui appartient à Dieu !


    • #1117741

      La justice divine que vous évoquez est aussi alléchante qu’occasionnelle. Les pourritures meurent le plus souvent dans leur lit, avec un grand sourire issu de la satisfaction d’avoir réussi à enculer la terre jusqu’au bout.
      Et savoir que les usuriers et autres apotres de la violence raciale et sociale sont promis à un châtiment implacable après la mort n’améliore pas la vie des français.

      Au delà de la question du sionisme et d’Israel, qui sont plus des marqueurs idéologiques que des problèmes franco-francais, c’est cette vision du monde basée sur la violence de l’ancien testament qu’il convient d’écarter des affaires publiques et médiatiques. C’est le travail, non pas du créateur, mais des hommes.


  • #1117079

    Tiens ! Il y aurait donc des sionistes populaires ! Première nouvelle !

     

    • #1117160

      Malheureusement une très grande partie de nos compatriotes est anesthésiée par les médias mainstream , décérébrée par la télé publique, lobotomisée par le système et s’en trouve privée du discernement le plus essentiel à la survie d’un individu libre.
      De fait la majorité des personnalités en vue est sioniste, et le public principalement constitué de la catégorie citée plus haut est en extase devant ce qu’il considère comme le summum de la réussite sociale.. Tachons de ne pas perdre espoir, malgré tout !


    • #1117544
      le 12/02/2015 par de passage
      Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

      @) slougui
      Tâchez de ne pas tomber dans des travers malsains. S’il y a quelque chose qui caractérise un peuple, qui donne sens au mot peuple, c’est son rôle, rôle qui consiste à faire marcher la machine économique et sociale (comme faire et élever des enfants entre autres) d’un pays. Le peuple a des responsabilités et des préoccupations lourdes à assumer, chose qu’il ne faut jamais oublier et qui mérite beaucoup de respect. S’il y a quelqu’un à condamner, à interpeler, à critiquer ou à dénoncer, c’est bien ses élites prises dans leur ensemble, et personne d’autre. Les mots : lobotomisé, privé de discernement, décérébré sont insultant et méprisant et dénotent qu’on ne vaut pas plus que ceux qu’on dénonce et accuse de responsables de la dégradation dont résulte l’état actuel. Je comprends l’impatience de certains d’en découdre avec une situation comme celle actuelle, mais ce n’est pas une raison de blâmer le peuple. Les choses doivent continuer à marcher et le changement viendra avec un long travail de persuasion avec le peuple et non pas contre lui, avec des perspectives réalistes et convaincantes, et un discours unitaire, etc.
      En tout cas, ce texte m’a bien fait rire car il est tout en humour subtil.


  • #1117164

    Individuellement tous ces gens sont des merdes, mais ils se tiennent et c’est la solidarité raciste qui les transforme en phénix . Le problème c’est qu’ils accaparent la pensée, la culture, la philo, l’information, les beaux arts et qu’ils nous donnent l’impression d’être asphyxiés . Qui nous débarrassera de cette engeance ?


  • #1117173
    le 11/02/2015 par nana du réelle
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    Très drôle et malheureusement trop vrai , mais on pourrait faire un classement hebdomadaire tellement il y a du monde pour y figurer. Mon petit doigt me dit que vous allez recevoir prochainement un courrier de frederico , le journaliste qui écrit plus mal qu’il ne parle, et c’est dur :(


  • #1117181

    Tout est dit.
    Vive E&R !


  • #1117208

    99% des Français se sentent étrangers dans leur propre pays, il est vrai que nous ne sommes plus "chez nous", c’est nous qui sommes "chez eux" !


  • #1117263
    le 11/02/2015 par Szczebrzerzyszczykowski
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    Il se trouve que je me souviens du passage évoqué au début (Rouve-Lechelou et le dr Rollet chez Fogiel) que j’avais vu en direct : c’est l’une des premières fois où j’identifiais télévisuellement de quelle côté était la haine inculte et de quel côté était la classe, la distance et le pardon…

    Je me souviens d’avoir eu de la peine pour ce docteur droit dans ses bottes faisant face à deux zozos qui lui crachent à la gueule, salissent la mémoire de son ami (tout en faisant, de manière parfaitement abjecte, un p’tit billet dessus). Des gens courageux qui mettaient leur peau au bout de leurs engagements (qu’on soit d’accord avec eux ou non) se faisant tancer par des gugusses dont le summum d’engagement physique est sans doute de courir devant quelques CRS dans une manif gauchiste… Qu’auraient-ils fait en Indochine sinon se mettre au sol, se rouler en boule et d’appeler maman…

    Je n’ai jamais retrouvé la vidéo de cet extrait mais la transcription me l’a rappelé.

     

    • #1117555
      le 12/02/2015 par Gerard John Schaefer
      Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

      Rouve s’était mis à insulter Maurice Rollet seulement une fois que celui-ci n’était plus présent sur le plateau.

      N’empêche, c’est ce genre de déchet qui m’a résolu à passer le poste de télé par la fenêtre.
      Il n’en tient qu’à chacun de ne pas se laisser asphyxier par la médiocrité omniprésente.

      Grâce à la toile mondiale, je découvre des artistes chaque jour, en Peinture, Musique, arts graphiques, Cinéma, Littérature, etc...
      L’histoire officielle est totalement orientée !


    • #1117808

      Vous devez connaitre les anamorphoses de Julian Beever.
      L’engouement pour les dégénérés imposé par la doxa et les sionistes qui la font vivre, est un trompe l’oeil du plus mauvais effet. Pas comme les oeuvres de qualité celles-là de ce véritable artiste (à mes yeux en tout cas).


  • #1117377
    le 12/02/2015 par NouvelleFrance
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    J’aurais mis Fredo ex-aequo avec Manu en première place !


  • #1117422
    le 12/02/2015 par ligue défense français
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    À choisir, je suis plutôt siné.
    Je ne suis pas phosphore blanc...
    Je suis civil(isé) !


  • #1117469

    "Nous infliger un adversaire de ce niveau est inqualifiable."

    Merci, ça va embellir ma journée.


  • #1117533

    Vous n avez pas oublie une personne ? Meyer Habib le nom vous dit quelque chose ?

     

  • #1117542
    le 12/02/2015 par raslebol33
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    Ils se complètent tous très bien,chacun son rôle...

     

    • #1117689

      faut rajouter à la liste , les nouvelles têtes pensantes de la télévision, qui sont encore pire que ceux citées plus haut :
      Ardisson , Pulvar ,Caron , Ruquier , Polony ...... , heureusement peu nombreux -

      vive la télé. avec Taddei , le seul à donner la parole à tous les Français !!!!! malgré les attaques de ces confrères véreux -


  • #1117545

    bravo à e&r d’avoir exhumé l’échange rouve-rollet-lellouche. Je me souvenais très bien de cet échange honteux et des manières lâches de rouve et lelouche. Tant d’émissions de télé sont l’occasion de ce genre de bassesses.

    Il y a une émission, si vous la retrouvez vous êtes très forts. Voilà c’était en juin 2006 je crois, sur le plateau d’Ardisson il me semble (ou ruquier ?). Il y a eu un échange entre un député ump qui s’appelait François Grosdidier et un rappeur qui s’appelait Monsieur R. Le 1er trouvait étrange que le second vienne de sortir un énième clip d’insultes de la France et du drapeau sur fond de fillées presques nues et du rappeur grimé en roitelet, le schéma habituel, bon bref. Mais la donnée la plus importante c’était la médiation intermédiaire exercée par un autre invité qui s’imiscait dans la conversation, en l’occurence michel Boujenah. On voyait bien qu’il se régalait de l’embrouille en cours, et intervenait pour dire "c’est ça qu’il y a de génial dans une démocratie, c’est qu’on peut se parler, qu’on peut chacun donner son avis". Il avait une façon de tenir à la fois Grosdidier et monsieur R par la laisse de l’antiracisme tout en se réjouissant qui était particulièrement ignoble. C’était un moment de télévision vraiment important. Si quelqu’un le retrouve...


  • #1117553
    le 12/02/2015 par Soldat du Christ...
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    Pour qu’elle raison vous ne diffusez pas mon commentaire ?

    Ash-khazar-naze, voilà cette plaie béante et télévisuelle, que nous imposent, les merdias mainstreams ...
    Inutile de lutter devant tant de rage injustifiée, si ce n’est une honte maladive et un complexe d’insuperiorité...(?)...
    Ils arriverons à eux 10, 100, 1000 à rendre ces lettres de noblesse perdu, à notre ex-France !!
    Oui, ils sont le remède, la solution aux retour tant attendu du patriotisme des français, et ce n’est pas de la haine, du mépris, ni de la rage, qu’il faut leurs donner,ou leurs rendre en retour ...
    Mais des applaudissements, des cris de joie, des clameurs, des merci pour le travail rendu à la nation ...
    “La grande, la belle France”
    Grace à eux, le pays se réveille, et la renaissance d’une résistance populaire (sorte de camelots des temps dit modernes...) frémis dans les couches les plus retranché, du Royaume d’ex-France, que ce soit en campagne, dans les villes, les quartiers, autrefois populaire, ouvrier et même d’une jeunesse perdu, de cette raie-publique UMPS radicale, modéré, ou sans papiers ( Stéphane Tiki )..
    Alors je vous prie d’agréer...ces lettres de noblesse, à ces combattants émérites, qui seront cité en exemple, dans les futurs manuel (pas el blanco ) d’histoire, de nos enfants... comme les déclencheurs de cette armée patriote, qui ressuscitera, notre grande, belle et fière nation !!
    “La seule, l’unique, la sacré, la rayonnante France”
    Celle de Clovis & de Remi, évêque de Reims, de Maurras, de Daudet,de Bainville, de Martel et de tous nos poilus de 14-18...
    Alors un peu de courage, et remercions les, pour ce travail fait...mieux même, bien fait...
    Et aussi E&R quand même, merde !!
    Et vive le Christ-Roi...vive la France fille aînée de l’Église...



    (Et rendons à César ce qu’il nous a volé avec un supplément de coups de pied au cul... deux, ou trois mandales...et crions tous ensemble " Tout est perdu fors l’honneur " pour notre future victoire contre la synagogue de satan et ses sous-fifres Lucie-fait-rien...plein de gouaille... ! en l’honneurs de nos martyres... )




    Force & honneur à notre mère Patrie la FRANCE, le Cœur-Sacré et à notre CHRIST tant aimé...


  • #1117582

    Qu’est ce que j’ai ri, merci E&R !
    En espérant voir de nombreux autres articles de cette trempe à l’avenir :))


  • #1117591

    Pour ma part je ne partage pas intégralement le point de vue de la rédaction. Je n’ai rien à dire ou redire sur les sionistes ou sayanim bien connus de la dissidence, en revanche pour ce qui est des acteurs Lellouche ou Rouve, je suis intégralement en désaccord, c’est simplement du procès d’intention pour souligner la direction que vous souhaitez prendre. Rouve même si il ne s’exprime pas clairement est un acteur qui fonde son jeu sur l’aspect pathétique de ses personnages, et si on replace bien les propos dans leur contexte il défend justement son interprétation. Quant à Lellouche, je ne peux pas dire qu’il soit ou non un sioniste pur et dur, mais là encore dans le contexte de l’interview de leur film, il est évident que l’oas n’a rien à y faire. Et le parallèle du film la Chute est très explicite. Faire un film c’est aussi avoir un parti pris, chose qu’ils ont fait. Le mieux serait peut être que vous - rédaction d’E&R - mettiez un parallèle sur ce qu’a été l’oas et leurs implications, je pense que ce serait beaucoup plus utile qu’une simple calomnie d’acteurs qui ne sont, hélas, que des acteurs...

     

    • #1117832

      c’est quand même un peu facile comme critique,
      un acteur qui rentre dans la peau du personnage principal d’une histoire vraie doit au minimum essayer de ressentir le personnage. Spaggiari était un idéaliste nationaliste un chien fou plein de fougue qui s’est fait baiser par la mafia sur ce coup là. ça c’est l’histoire telle qu’elle s’est passé.prétendre endosser le rôle d’un personne réelle sans en assumer sa vision est une trahison et une manipulation frauduleuse de la réalité.
      du coup il n’y a que deux alternatives :
      ils ont utilisé cette histoire parce qu’ils pensaient faire du fric avec (un bon scénario déjà écrit avec un bon espoir de retour car cela avait marqué les esprits
      ils ont utilisé cette histoire pour la dénigrer (en occultant ses motivations profondes). dans les deux cas c’est de la manipulation de la réalité, une forme de révisionnisme . c’est idéologique.
      Enfin, le parallèle avec la chute est mal venu car le réalisateur de la chute a eu pas mal de problèmes avec le politiquement correct après. comme quoi quand çà tape juste, ça fait mal.


  • #1117619

    Excellente écriture ! Y a-t-il moyen de savoir qui est l’auteur de cet article ???


  • #1117710

    Le Gilles Lellouche (acteur médiocre), ils l’on collé aux basques de Dujardin (Talentueux).


  • #1117745

    Voilà de quoi ils sont capables ces diables (entre autres) :
    En 1977, une pétition fut adressée au Parlement, appelant à l’abrogation de plusieurs articles de la loi sur la majorité sexuelle et ladépénalisation de toutes relations consenties entre adultes et mineurs de moins de quinze ans (la majorité sexuelle en France). Le document fut signé par les philosophes Michel Foucault, Jacques Derrida, Louis Althusser, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir etAndré Glucksmann, par le philosophe et sémioticien Roland Barthes, par le romancier/activiste en faveur des homosexuels Guy Hocquenghem, l’avocat et professeur de droit Jean Danet, l’écrivain et cinéaste Alain Robbe-Grillet (élu membre de l’Académie française en 2004), l’écrivain Philippe Sollers, la pédiatre et psychanalyste pour enfants Françoise Dolto, et également par des gens appartenant à divers courants politiques1.

     

    • #1117878

      Vous dites bien aussi : la pédiatre et psychanalyste "Françoise Dolto" ?! Etes-vous certain de cela ?
      Quand je pense que je l’écoutais sans crainte sur France-Inter en 1978 !
      Comment peut-on signer une telle horreur et prétendre défendre la cause des enfants ?
      - L’innocence des enfants est sacrée.
      Si c’est vrai, ce que vous dites ; c’est criminel de la part d’un médecin qui est sensé soigner les enfants, voire les guérir... tous ces gens nous ont trompé pendant des années, et nous leur faisions confiance du fait de leur compétence professionnelle & leur apparente humanité !
      Heureusement, la Vérité finit toujours par triompher du mensonge ; du mal.
      Que le Bon-Dieu nous protège !


  • #1117782
    le 12/02/2015 par Mojo Risin
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    Pas sûr que Spielberg tourne La Liste d’E et R...

     

    • #1118045

      Oui,cher ami,allez vous mêrme sur internet,tapez élites françaises et pédophilie et consultez,par exemple,global presse et
      vous allez,malheureusent, être choqué comme le reste des personnes qui ont une fibre humaine devant cette réalitée tragique .


  • #1117905
    le 12/02/2015 par Captain Boomerang
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    Juste un petit mot pour vous dire que je trouve ça très téméraire de votre part de faire une telle liste qui pourrait nous rappeler les heures les plus sombres de l’histoire.


  • #1117952
    le 12/02/2015 par Anticonnard
    Le top 10 des sionistes les plus impopulaires

    Ce serait agréable pour nos yeux d’éviter d’illustrer cet article avec la photo de l’autre dégénéré, comme si on ne le voyait pas assez.....
    Sinon, rien à dire, sublime !

     

  • #1118017

    TRES drôle, mais vous avez oublié Attila


  • #1118025

    Et encore, l’article est sympa.....il rencense seulement une liste de 10 sionistes impopulaires, alors que la liste pourrait être beaucoup plus longue ; mais bon, on ne pouvait pas recenser tout le monde non plus.....


  • #1119007

    Excellent.


  • #1123440

    Quand je lis un papier comme ça, je suis bien content d’avoir appris à lire et je plains les analphabètes !
    Bravo !
    Si ce n’est le maître, cela y ressemble !

     

  • #1130756

    dans ma liste de 10, je met sans hésiter Goasguen et Estrosi . Les goys ultra sionistes, comme Valls c’est ce qu’il y a de pire .
    Ils sont sionistes, ni par communautarisme, ni par culture familiale, mais par fanatisme idéologique.


Afficher les commentaires suivants