Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Je suis trop content pour l’Amérique

Elle a enfin réussi à atteindre ce que son élite avait préconisé.

 

L’Amérique est un pays uni : son Sénat, son Congrès et son futur président sont guidés par la même idéologie « progressiste » que partagent également son élite financière, l’industrie culturelle, le monde universitaire et, bien sûr, les grands médias. L’Amérique est unie sur le plan institutionnel, mais les Américains ne pourraient pas être plus divisés.

Les États-Unis ont été un terrain d’expérimentation sociale pendant un certain temps. Et voilà, jusqu’à nouvel ordre, il n’y a plus d’opposition établie ou institutionnelle à cette expérience radicalement novatrice.

Mais je suis optimiste, je leur donnerais le temps nécessaire. Nous pourrions bientôt découvrir que tous ces soi-disant « réactionnaires », « cow-boys », « ploucs » et « déplorables » rebelles aiment en fait la nouvelle offre culturelle et spirituelle. Ils pourraient être prompts à adopter l’esprit « révolutionnaire ». Ils pourraient, par exemple, accepter de se débarrasser de leurs croyances délirantes selon lesquelles le sexe est une question binaire. Dans quatre ou à la rigueur huit ans, pas un seul Américain ne pourra se souvenir de ce que l’homme ou la femme voulait dire.

Suite au démantèlement rapide des forces de police, les voleurs et les cambrioleurs américains seront également prompts à se transformer. Ils frapperont paisiblement à votre porte. Ils se présenteront et vous expliqueront la raison de leur volonté d’obtenir certains de vos biens. Vous, en tant que privilégié, pourrez leur faire économiser leur énergie, d’ici là vous comprendrez aussi que tout ce qui vous est précieux appartient bien mieux au peuple. Le changement sera si important que les partisans réactionnaires du 2e amendement développeront volontairement une répulsion envers leurs propres armes. Ils se retrouveront à livrer leurs joujoux mortels à la ferraille locale, ils pourraient même demander à voir de leurs yeux comment on fait fondre leur Colt 45.

Il est probable que tôt ou tard, nous serons tellement habitués à être enfermés dans nos maisons que nous cesserons de rechercher le moindre engagement social significatif, sans parler d’une intimité de nature libidinale qui pourrait nous exposer aux germes dégoûtants des autres.

Dès le premier jour de sa présidence, j’avais compris qu’au moment où Trump terminerait son rôle historique, les États-Unis seraient réduits à n’être plus qu’un tout petit pays insignifiant. Ce n’est pas une mauvaise chose. L’Amérique est désormais beaucoup moins dangereuse pour la paix mondiale, et encore moins pour elle-même.

Je ne vais pas être un nostalgique de Trump, Kushner ou de Sheldon Adelson. Je n’ai jamais pensé que Trump allait nettoyer le marécage et je n’ai pas compris pourquoi il croyait ne pas en faire partie lui-même. Trump était et reste un personnage très particulier. Il était aimé et admiré par beaucoup. Il était également détesté par au moins autant de personnes. Les personnes qui aiment Trump (et elles sont nombreuses) savent exactement ce qu’elles aiment chez lui. Les personnes qui sont révulsées par l’homme et pour des raisons compréhensibles, savent aussi ce qu’elles ne peuvent pas supporter à son sujet. Trump est certainement un authentique « personnage », ce qu’on ne saurait dire d’aucun de ses rivaux. Trump a brillamment dessiné les lignes de la bataille qui nous est imposéee à tous. Mais il n’a manifestement pas été très habile ou subtil dans le combat ou la conduite de cette bataille, sans parler de sa victoire.

Peut-être que personne n’aurait pu être assez habile, courageux ou sophistiqué pour mener une bataille aussi impossible. Il pourrait être beaucoup plus simple d’identifier les éléments culturels et idéologiques qui nous imposent à tous cette guerre. Nous devrions alors déraciner cette culture et exposer en pleine lumière ses envoyés.

Gilad Atzmon

 

Retrouvez les textes de Gilad Atzmon, sur E&R :

 
 






Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2637988
    Le 9 janvier à 18:12 par Docteur Prolo
    Je suis trop content pour l’Amérique

    Si nous sommes sur ce forum pour suivre l’élection américaine, c’est que nous pensons qu’elle n’est pas (tout à fait) finie...
    ...et donc, nous ne sommes pas (complètement) pessimistes.

    Cette élection aura non seulement servi à démasquer les traitres, elle nous a aussi permi de mesurer la foi qui est en nous.
    - Ceux qui ont vraiment la foi comme Alexis Cossette ne fléchissent pas.
    - Ceux qui ont peur d’être décus préfèrent être pessimistes : mieux vaut une bonne surprise qu’une mauvaise.

    Je dis : n’ayez plus peur.
    Qu’a-t’on encore à perdre ?
    Et surtout : au delà de Trump, Paul ou Jack, la lutte est celle pour le réveil et la vérité. On a besoin de vous tous...même les pessimistes :)

     

    Répondre à ce message

  • #2638000
    Le 9 janvier à 18:32 par Kim jong Makrong
    Je suis trop content pour l’Amérique

    Je crois que la dictature est en place et que les sois disants opposants font parti du jeu. Ils sont là pour donner un semblant d’opposition comme dans un combat de boxe truqué ou le gars est là pour faire la marionnette. Il va perdre et sera ko mais gagnera quand même un billet. Même le coup du Capitol me semble organisé. Au vu « danger » de la manif trumpiste, y a que 3 vigiles. Même Macron a mis les CRS pour protéger l Assemblée nationale. Bref je vais allez prendre ma carte à LREM et être un vrai macronniste.

     

    Répondre à ce message

    • #2638123
      Le 9 janvier à 20:48 par Chuchemimb
      Je suis trop content pour l’Amérique

      Des tweets montrent des flics ouvrir la porte de manière cordiale et invitant des manifestants à entrer. Après, pour faire dégénérer tout ça en émeute, c’est pas très compliqué. Le Capitole a été une nasse, un piège tendu aux manifestants. Ensuite, les médias et les politiques peuvent faire leur numéro sur la démocratie en danger. Trump a été baisé. Ou il fait partie du jeu.

       
  • #2638002
    Le 9 janvier à 18:33 par moyol
    Je suis trop content pour l’Amérique

    Question pour Stéphane Blet, ou autre initié : Il raconte quoi le mec derriere le sénateur avec ses mains ?
    https://www.youtube.com/watch?v=VI8...
    Le passage marrant est à 2:26 quand le sénateur se retourne et se fait recadrer direct

     

    Répondre à ce message

  • #2638048
    Le 9 janvier à 19:12 par Viviane
    Je suis trop content pour l’Amérique

    Il va falloir trouver une autre méthode pour s’émanciper, car c’est maintenant confirmer que voter ne les fera pas repartir.

     

    Répondre à ce message

    • #2638355
      Le 10 janvier à 05:29 par Chuchemimb
      Je suis trop content pour l’Amérique

      Y’en a qu’une et tout le monde sait très bien de laquelle il s’agit.

       
    • #2639901
      Le 11 janvier à 23:14 par Marcus 9
      Je suis trop content pour l’Amérique

      Parfaitement d’accord. Faut arrêter de philosopher et répondre à cette violence. Les gars veulent nous piquer et tout ce qu’on a le droit de faire est de fermer sa gueule ?

      Et le printemps européen ?

       
  • #2638080
    Le 9 janvier à 19:47 par CQFD
    Je suis trop content pour l’Amérique

    À ceux qui ont besoin d’être rassurés, voici un article d’Howard Kuntzler traduit pour le saker francophone qui va dans le sens d’Alexis Cossette.

     

    Répondre à ce message

  • #2638092
    Le 9 janvier à 20:05 par Miville
    Je suis trop content pour l’Amérique

    Trump est un homme de l’état profond, point barre.

    Trump a été le financeur du camp démocrate new-yorkais pendant la plus grande partie de sa vie, entre autres de Bill Clinton et Biden en 1992, et il est toujours resté en contact le plus intime avec ce petit milieu et notamment du pouvoir juif qui y sévit : Sheldon Adelson et cie. Trump a pour lui-même choisi le Parti Républicain sur le tard, comme il l’a dit texto, parce que les électeurs de ce parti sont mois instruits, moins conscients politiquement, plus faciles à manipuler et à faire voter contre leurs intérêts.

    Trump a concrètement surtout fait en plus intense ce que les Républicains font toujours : supprimer des programmes sociaux, diminuer les prestations en tout genre, et de manière plus générale prendre toujours plus aux pauvres pour donner aux riches, et il faut croire que maintenant que ses amis et sponsors avaient eu ce qu’ils attendait de lui qu’il pouvait prendre congé. Trump = Barnum (a sucker is born every minute) + Bernays (the bigger the lie, the bigger the crowd) + Nixon ("southern strategy") + Reagan (the government is always the problem) + Ayn Rand + Madoff. Quand quoi que soit de Trump paraissait sur Twitter comme promesse de faire quelque chose, vous pouviez être certain qu’elle n’avait jamais été son intention : il était là pour émoustiller les gens de la Middle America mais au grand jamais réaliser une seule des promesses faite à eux. Toutefois le dégât n’est pas si grand puisque seuls 1/5 environ des électeurs républicains sont patriotes au sens passionnel où vous l’entendez : les autres qui ont le plus voté Trump sont des égoïstes radicaux comme les aimait Reagan. Trump est allé jusqu’au bout de l’extrême Reaganisme sur tous les tableaux. Reagan aussi promit de contrer l’immigration excessive faisant chuter les salaires et vous pensez bien qu’il fit presque l’opposé ... comme Trump. Sauf qu’avec Trump le nombre de fausses intentions déclarées ne se mesure pas au mois mais à la minute.

    Je crois qu’en faisant preuve d’une telle capacité à faire marcher contre leurs intérêts tant de rêveurs Trump a démontré aux mondialistes, comme cela lui était demandé, qu’il n’y a plus de limites à la manipulabilité du grand public même le plus dissident et opposant, et que désormais on peut traiter les Américains et bien des Occidentaux comme les Congolais. Mobutu, François Duvalier aussi tempêtaient contre les esclavagistes apatrides.

     

    Répondre à ce message

    • #2638204
      Le 9 janvier à 22:23 par Arnulf
      Je suis trop content pour l’Amérique

      @Miville



      il était là pour émoustiller les gens de la Middle America mais au grand jamais réaliser une seule des promesses faite à eux
      ...
      en faisant preuve d’une telle capacité à faire marcher contre leurs intérêts tant de rêveurs Trump a démontré aux mondialistes, comme cela lui était demandé, qu’il n’y a plus de limites à la manipulabilité du grand public même le plus dissident et opposant, et que désormais on peut traiter les Américains et bien des Occidentaux comme les Congolais. Mobutu, François Duvalier aussi tempêtaient contre les esclavagistes apatrides.




      Vous donnez donc raison à la déception des former trumpers comme Ann Coulter qui se sont réveillés assez vite, dès 2018, de ce daydream politico-médiatique ?

       
    • #2638212
      Le 9 janvier à 22:33 par Jérômeproudhon
      Je suis trop content pour l’Amérique

      Donc ,un des mecs que l’oligarchie contrôlée fait taire absolument de partout est l’état profond ? Égalité et réconciliation est l’état profond, etc etc etc, donc quand plus un aura le droit à la dissidence, seul ceux qui resteront seront des dissidents ? Faut vraiment m’expliquer ce qu’est un danger dans votre cerveau ?

       
    • #2638223
      Le 9 janvier à 22:52 par robin
      Je suis trop content pour l’Amérique

      Miville, j’ai beaucoup apprécié votre écrit.
      Si celà est confirmé (la suppression de services sociaux...) alors c’est assez triste pour les américains en général.
      Par contre, vous avez bien imagé le rôle de Trump durant ces 5 dernières années. Un vrai spectacle politique. Il a incarné d’une façon spectaculaire un président démagogique, insolent, motivateur, chauvin, dynamique et plus encore.
      Pour finalement nous laisser entre les mains de nos abuseurs.
      Nous allons morfler...

       
    • #2638437
      Le 10 janvier à 10:09 par Stavroguine
      Je suis trop content pour l’Amérique

      Miville est un homme de l’état profond, point barre.

       
    • #2638493
      Le 10 janvier à 11:36 par JL29
      Je suis trop content pour l’Amérique

      Le complotisme peut être et est effectivement, un bon stimulant pour une saine réflexion politique mais il ne faut pas abuser des bonnes choses, comme vous semblez le faire.

       
    • #2639104
      Le 11 janvier à 00:18 par Congolais
      Je suis trop content pour l’Amérique

      @Miville
      Sur quoi vous basez-vous pour affirmer que les électeurs du parti Républicain sont plus manipulables (car moins instruits) car tout laisse à penser que diplôme = conformisme et conditionnement.

      Trump a été le financier du camp démocrate new-yorkais et maintenant il a des sponsors ? Qui sont-ils ?

      Sur la suite de votre message, quelques exemples auraient étayés vos propos, quelles suppressions d’avantages sociaux ? Quels mensonges ? Quelles promesses non tenues ?

      Enfin, était-il dans l’intérêt du DeepState de laisser après Trump un peuple convaincu de la fraude, attentifs sur les collusions, anti-chinois, conspirationniste, anti-progressiste, concernés par la pédo-criminalité, souverainistes ? Les U.S. ne suivaient-ils pas bien gentiment la marche du nouvel ordre mondial sans Trump ?

      Pensez-vous que Biden sera élu ? Pensez-vous qu’il fallait réveiller les moutons avant de les amener à l’abattoir ou qu’il aurait mieux fallu les laisser endormis ?

       
  • #2638196
    Le 9 janvier à 22:03 par Jérômeproudhon
    Je suis trop content pour l’Amérique

    Comprende l’empire ou LA RÉVOLTE DES NATIONS, nous sommes en pré révolution, pour 3/5/10 ans ? C’est un fait. Beaucoup vivent dans l’immédiateté( génération internet ) et aurait voulu le tout de suite, le maintenant ,et ben non , c’est le futur que nous aurons décidé pour nos enfants, ou non ? L’histoire est longue.

     

    Répondre à ce message

  • #2638570
    Le 10 janvier à 12:58 par Shlomohamed
    Je suis trop content pour l’Amérique

    Je ne cours pas après l’ironie de ce texte mais la dernière phrase rattrape tout :
    "Il pourrait être beaucoup plus simple d’identifier les éléments culturels et idéologiques qui nous imposent à tous cette guerre. Nous devrions alors déraciner cette culture et exposer en pleine lumière ses envoyés."
    Violent et clair !

    "Déraciner", un choix de mot très intéressant.

     

    Répondre à ce message

  • #2639042
    Le 10 janvier à 22:32 par Roja
    Je suis trop content pour l’Amérique

    Moi qui ait écouté une partie de ses discours je suis en partiel désaccord avec ce M. Asmond. Il a toujours été excellent, formulant de grands discours qui m’ont bouleversé. Ne soyons pas influencés par la propagande des merdias, allons à la rencontre de l info et de la vérité.

     

    Répondre à ce message

  • #2639066
    Le 10 janvier à 23:15 par nabuco
    Je suis trop content pour l’Amérique

    fier des GJ américains , bon eux ils ont plus de moyens !!!
    nous on a pu utiliser que nos GJ vue que ces fumiers nous avaient tout volé et en plus ils voulaient augmenter l’essence pour nous écraser complètement alors que les ricains , ils ont encore les moyens de s’acheter des déguisements ......

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents