Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Journal d’un complotiste, épisode 2

François Hollande otage d’Israël !

Alors que tout le monde lui tombe dessus, de la droite à la gauche, de l’extrême droite à l’extrême gauche, le président de la République, fait unique dans l’Histoire de notre démocratie, avec un courage inouï et un sens du sacrifice exemplaire, au milieu de la tempête, dévoile à mots couverts l’existence d’un pouvoir occulte au cœur de notre pays. Tous ses discours, saturés d’un entêtant parfum sioniste, constituent l’écrin d’un message caché à l’intention de ceux qui ont des oreilles : je suis prisonnier d’Israël. Que ceux qui ont des oreilles entendent !

 

Comment Hollande se sacrifie pour dénoncer le pouvoir sioniste

 

 

En direct, dimanche 19 avril à la télé, l’otage numéro un des Israéliens a essayé de communiquer avec les Français. « Installé » à l’Élysée depuis trois ans, il tente vainement d’envoyer des messages cryptés à ses administrés. Son « secondant », le biliaire Samuel Valls, ministre de l’Intérieur promu chef du gouvernement, le surveille sur ordre, le doigt sur la gâchette (voir photo, sous la serviette). Le président, d’une apparence replette, n’est conservé par ses geôliers israéliens dans un état présentable que pour donner le change. Qui va plaindre un président gras et souriant ? Il a même droit à des visites de femmes ministres peu farouches et de comédiennes ambitieuses, ou dont la carrière marque le pas. Le président en est réduit à poursuivre ses petites blagues pour faire croire qu’il est heureux, voire insouciant. Mais le regard de son « bras droit » ne trompe pas : les yeux creusés par la haine, il aboie sur le président dès que ce dernier fait un pas de côté. Puissent les Français comprendre les messages que ce vaillant soldat détenu par l’ennemi leur envoie par le truchement de la petite lucarne !

 

JPEG - 97.5 ko
À table avec son gardien, contenant sa souffrance, François essaye de conserver un comportement digne

 

Cela fait maintenant trois ans que notre président est entre les mains des cruels Israéliens. Certains parlent de marionnette, d’autres de marionnettistes, mais la réalité est plus grave : au moindre écart, comprendre sortie antisioniste ou désobéissance aux plans de Netanyahu relayés par les Sayanims « français », le président subira un accident, ou une attaque… sur d’innocents Français. L’incroyable série de crashs qui se sont succédés en 2014 et 2015 (la pire depuis des décennies, et pour cause) en atteste. Au moindre dérapage, au moindre doute exprimé devant les Français sur la politique désormais 100% israélienne de la France, c’est la punition : avion d’Air Algérie qui s’écrase au Mali avec 54 Français à bord (juillet 2014), jet de Margerie qui heurte la roue de la déneigeuse (octobre 2014), commandos kamikazes de Paris (janvier 2015), F16 espagnol de l’OTAN piloté par deux Grecs qui pulvérise au décollage neuf aviateurs français (janvier 2015), hélicos qui se heurtent en plein vol dans le ciel argentin avec les stars populaires du sport et de TF1 à l’intérieur (mars 2015), A320 soi-disant piloté par un dépressif qui fonce sur une montagne (mars 2015, l’article du New York Times qui accrédite la thèse du pilote borderline est un conte dé fées bourrées pour enfants ou pour idiots)…

Yes, le peuple français est under attack, et son principal dirigeant, paralysé par des liens invisibles, est obligé de se soumettre à l’intérieur et à l’extérieur aux intérêts israéliens.

Voilà pourquoi François, depuis des mois, tente de nous faire passer des messages subliminaux dans le dos de ses gardiens. Comment y parvient-il, quelles sont ses techniques, ses appels au secours peuvent-ils être interceptés par l’ennemi, et surtout, sommes-nous capable de capter et comprendre ces messages de détresse, plantés au cœur de discours volontairement rassurants, quasi narcotiques ?

 

JPEG - 87.9 ko
Le cryptage pour les gros nuls

 

D’abord, il faut apprendre à décrypter ce texte caché dans les discours officiels. Derrière le bla-bla politicien habituel, se cache un appel à l’aide sourd, bom bom espacés de gong tibétain, censés matérialiser les coups d’un détenu contre une lourde porte de fer. Dès qu’on tend l’oreille, on perçoit ce son dans le son, ces mots venus du fond d’un ’esprit qui résiste encore. Concrètement ? Eh bien dimanche, lors de son invitation sur le plateau de Canal+, chez Maïtena Biraben, la célèbre juge sioniste, le président, jamais lâché de vue par ses « gardes du corps », qui sont en réalité ses geôliers volants, jouera l’exagération prosioniste, afin de ne pas déroger à ses obligations israéliennes, mais en même temps alerter le public : car comment croire un instant notre président, qui, interrogé sur Dieudonné par de simples lycéens, aura pour toute réponse « simillon, simillon » ?

Comprendre par là « six millions, six millions », le nombre de morts juifs de la Seconde Guerre mondiale, estimation CII-Honeywell-Bull par les Hautes Autorités Juives elles-mêmes (on n’est jamais mieux servi que par soi-même, dit le dicton populaire du ghetto). Et là, en agrandissant l’image comme dans Enemy of the State, on remarque que le président a, non pas une oreillette – ce serait trop voyant, les Israéliens ne sont pas aussi cons – mais une puce intégrée à son oreille, qui lui dicte les réponses !

Mais alors, si la parole de notre président n’est que celle des Israéliens qui le conduisent en régie, que peut-il nous dire ? Si tout est under control, quelle est sa marge de manœuvre ?

 

JPEG - 76.2 ko
Photo prise sur le vif de François avec l’un de ses gardiens, qui le briefe avant de passer en plateau

 

Voilà pourquoi il ne lui reste plus que le ton, et les attitudes. En exagérant la tonalité, en piaillant plutôt que parlant, il ridiculise les phrases qui sortent de sa bouche. Il argumente mal (simi-ion, simi-ion), bafouille, et se trompe même de scénario : Dieudonné n’est pas apparu en nazi, mais en colon israélien orthodoxe ! Ce qui n’est pas la même chose, et cette confusion montre que les manipulateurs à distance de notre président peuvent aussi parfois, dans leur exaltation, déraper !

Hélas, chacun pouvant trébucher en direct, la faute de quart passe inaperçue. Il reste donc la geste et le visage : on voit bien, lorsque François prononce les mots sacrés « simi-ion simi-ion », qui sont en réalité le nom du nouveau dieu des juifs (ils en changent souvent le nom, à l’image du Crédit lyonnais transformé en LCL ou de la Compagnie générale des eaux en Vivendi, histoire de mettre un papier peint tout frais sur l’ancien, qui était bourré de tâches douteuses et de cafards écrasés), que ses yeux démentent ce que sa bouche dit. Une fine étude morphopsychologique le confirmerait.

Nous avons analysé scrupuleusement les trois dernières sorties, autorisées par le PSS (pouvoir sioniste supérieur), et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça matche !, selon l’expression américaine quand on compare un ADN d’une scène de meurtre avec le fichier des empreintes génétiques.

 

JPEG - 93.9 ko
Seul cliché existant du PSS (2014) !

 

Discours à l’Élysée du 18 septembre 2014 :

« Mon premier devoir, c’est d’assurer la sécurité de la France. J’en ai la responsabilité. Or, le monde, je le disais, est menacé. Menacé gravement par un terrorisme qui a changé de dimension. Un terrorisme qui n’a jamais disposé d’autant de moyens : financiers, militaires, humains. Un terrorisme qui prétend non plus simplement contester les Etats mais prendre leur place. Un terrorisme qui s’en prend à la population, bien sûr, la plus fragile, et quelle que soit sa religion. »

Tout le monde croit qu’il parle des islamistes, mais en fait, il parle du terrorisme sioniste !

« Il massacre, toutes celles, tous ceux, qui lui résistent. Il chasse les minorités, notamment chrétiennes. Il commet des atrocités sur les civils, décapite des journalistes, crucifie même ses opposants, enlève des femmes. Voilà le mouvement auquel nous faisons face. »

Qui ça « il » ? Bibi Netanyahu ! et son armée d’extrême droite, bien entendu, et pas Daech, cette fausse armée sous contrôle britannique (les Anglais arment à ces mercenaires dans un triple jeu que les sujets de la Reine ont toujours joué au Moyen-Orient).

« Je pourrais, mais je ne veux pas être trop long dans cette introduction, évoquer d’autres tragédies, d’autres conflits : Gaza et ce qui s’y est produit pendant des jours et des jours ; la Libye et ce qui peut s’y produire avec ce chaos, avec ce risque d’éclatement… »

Là, il s’étale pas, le gros ! Le message est clair : on ne parle pas des exactions des gardiens…

 

Second discours, le 5 février 2015, toujours à l’Élysée, après le choc Charlie.

À cause de la vigilance de ses gardiens, qui passent ses discours au crible, le président est régulièrement obligé de changer son code. Dans le paragraphe qui va suivre, il faut remplacer « laïcité » par « judaïté », et tout devient clair. Le président n’a pas le choix, il est obligé de prendre un mot pour un autre, ce qu’en espionnage on appelle codage, même si c’est un peu plus complexe.

 

« Notre responsabilité, c’est aussi de faire vivre la cohésion nationale. Tout commence par la laïcité. La laïcité n’est pas une formule utilisée dans certaines circonstances. La laïcité n’est pas un principe qui devrait subir des accommodements. La laïcité n’est pas négociable car elle nous permet de vivre ensemble. La laïcité doit être comprise pour ce qu’elle est, c’est-à-dire la liberté de conscience et donc la liberté des religions. La laïcité, c’est des valeurs et des règles de droit qui consistent à protéger ce qui nous est commun mais aussi ce qui nous est singulier. La laïcité, c’est une garantie pour la France contre les intolérances qui viendraient de l’intérieur et contre les influences qui viendraient de l’extérieur. La laïcité doit se transmettre. Elle doit donc s’apprendre. Ce sera fait dans l’école tout au long de la scolarité obligatoire. La laïcité, c’est la séparation de l’État et des cultes ; ce n’est pas leur ignorance. »

Le message une fois décrypté devient brutal : la judaïté est la base de la République et des valeurs qui régissent notre vivre-ensemble. La judaïté protège la France, seulement si la France protège la judaïté. Il faut absolument obéir à cette loi. En cas de désobéissance, il y aura punition immédiate, représailles aériennes ou terrestres, comme à Gaza. Qu’on se le dise !

La dernière sortie autorisée du président-otage sera celle du Supplément (de sionisme), sur Canal+ le 19 avril 2015.

 

JPEG - 73.6 ko
François fait semblant d’essayer d’expliquer à des lycéens non crédules qu’il n’y a pas deux poids deux mesures, mais personne de sensé ne peut croire que des arguments aussi cons puissent sortir de la bouche du premier et du meilleur d’entre nous : « En France, on peut se moquer des religions, de toutes les religions ; ça a toujours été dans l’histoire, on s’est toujours moqué des religions, ça a été même un principe de liberté, parce que les religions étaient regardées comme écrasant la vie privée. Donc on a le droit de se moquer. Y a pas dans le droit français l’interdiction du blasphème, qui peut exister dans d’autres pays, là on peut se moquer. En revanche on n’a pas le droit d’appeler à la haine. La haine d’une religion, la haine d’une catégorie, on n’a pas le droit. Et c’est ça qui fait que Charlie, quand il y a eu un doute, a été traduit devant les tribunaux, n’a pas été condamné. Et que Dieudonné, dans certaines circonstances, sur certains propos, a été condamné. C’est la justice qui décide, c’est pas l’État qui décide, c’est la justice. Est-ce que ça a été la liberté, d’expression, poussée jusqu’au bout, ou est-ce que ça a été l’apologie de la haine ?, et là, c’est condamné. »

 

Devant ces turbulents lycéens d’une classe de seconde de Thiais (94), le président-otage se fera le tel défenseur « des morts de la Shoah » – comprendre « du pouvoir qui le tient » – que la médiocrité de sa plaidoirie ne trompera personne : François ne travaille décidément pas pour le camp d’en face, le PSS.

Et quand Nadia, la sauvage musulmane aux cheveux noirs, lui rétorquera qu’on parle beaucoup plus des juifs que des autres, surtout en termes de souffrance, le président abattra son joker, la carte la plus usée du débat médiatique :

« Mais on en parle pasque y a eu simillon ! »

JPEG - 20.2 ko
Simillon, SIMILLON !

 

Simillon, c’est quoi ? Une mesure qui n’existe pas, dans l’échelle des mesures humaines des compètes de morts de l’Histoire, mais qui existe en même temps. Simillon, c’est le chiffre à la fois quantifiable et inquantifiable de la souffrance juive, les autres comptant pour de la merde. Brandir le joker « simillon » en cas de petite question anodine sur la liberté d’expression, revient à écraser un cafard avec un RPG (voir schéma).

 

JPEG - 84.7 ko
Where is this fucking cafard, Shlomo ?

 

Le président, malgré trois ans de tortures à l’Elysée, ne sera jamais « retourné » par les sionistes, ne trahira jamais la France, essayant sans relâche de délivrer son secret message de courage et de résistance au pays occupé. François, dans ton combat contre le sionisme, nous sommes de tout cœur avec toi : vive la France, à bas le sionisme, et tiens bon, gros, on arrive !

 

JPEG - 71.1 ko
Le reste du texte a été malheureusement trappé : « 79 % des Français mécontents du sionisme »

 

 

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1167353
    le 20/04/2015 par chris 777
    Journal d’un complotiste, épisode 2

     :-D Article au vitriol ,mais c’est vrai que ça deviens lassant ces histoires de "simillion".
    D’ailleurs ,il me semble que le chiffre officiel "label étoilé" est de 4 million.
    Dans "La controverse de Nogent-sur-Marne " ,le fameux livre interdit d’édition par A.S , l’auteur montre qu’ils transportent ce chiffre depuis, au bas mots,le début du 20ème siècle ,au grès des batailles...Le chiffre doit leurs plaire. Surement un rapport avec leurs magie de tordus dégénérés qui colle des chiffres avec des nombres.
    Bon ,bref,après un article pareil ,a mon avis vous allez avoir un papier estampillé "justice maçonnique française "...

     

    • #1167415
      le 20/04/2015 par un quidam
      Journal d’un complotiste, épisode 2

      Sur l’usage des simillons antérieur à 1945, on peut trouver en anglais sur le net"the first holocaust". On a peine à le croire tant ça paraît gros.


  • #1167371
    le 20/04/2015 par Kelmeth
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    "Simillon, c’est quoi ? Une mesure qui n’existe pas, dans l’échelle des mesures humaines des compètes de morts de l’Histoire, mais qui existe en même temps. Simillon, c’est le chiffre à la fois quantifiable et inquantifiable de la souffrance juive, les autres comptant pour de la merde. Brandir le joker « simillon » en cas de petite question anodine sur la liberté d’expression, revient à écraser un cafard avec un RPG (voir schéma)."

    Bravo à l’auteur ! Quel talent ;)


  • #1167403

    Excellent j’adore !
    y’a pas d’autre endroit pour bien rigoler de nos maîtres.


  • #1167444
    le 20/04/2015 par NouvelleFrance
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Simillon......ce ne sont pas les chiffres qui comptent mais bien l’intention......

     

    • #1167616

      Quand on parle gros sous , on va jusqu’au billion ou trillion de $ .
      Quand on parle génocide, l’unité de mesure ultime, c’est le simillon .


  • #1167451
    le 21/04/2015 par Paranoïacomplotiste de Science-popo
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Bravo ! C’est exactement ce que j’avais compris !

    Simi-ion, c’était la suite de la « stragédie » de Toulouse, encore un truc à décoder !

    Même Maïténa a l’air gênée... Vous rendez-vous compte ? Même à son niveau d’analyse on voit que ça ne colle pas !

    Pour qu’il le fasse si ouvertement, pour qu’il appelle au secours avec tant de balourdise, ce doit être grave... Je crois qu’ils lui font cirer leurs bottes avec sa langue... Ce qui explique l’incongrue couleur de sa tignasse... Pour qu’elle soit si noire, il faut bien qu’il lèche quelque chose de bien noir, de bien sale, un cirage merdique...

    Pourvu qu’il échappe bientôt à ce rôle de lèche-c... euh... je veux dire de lèche-bottes...


  • #1167463
    le 21/04/2015 par Pierre Ghi
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    À l’image du duel fratricide entre Caïn et Abel, il y a la guerre fratricide entre les soeurs jumelles Judéité et Chrétienté. La judéité rejette le Christ en tant que Messie, la chrétienté en épouse totalement la cause. Dans la chrétienté, l’esprit domine et dans la judéité, c’est la matière qui est prédominante et donc, la judéité et la chrétienté sont la face matérielle et la face spirituelle de la même médaille. La matière est en guerre contre l’esprit comme si l’arbre pouvait engendrer l’arbre à la place de l’arbre, comme si un esprit matérialiste pouvait matérialiser l’esprit à la place de l’esprit créateur de la matière qui fonde la doctrine matérialiste.
    Au final, la matière est périssable sans l’éternité de l’esprit, ce qui signifie que la judéité ne peut exister sans la chrétienté, ce qui veut dire aussi que sans la judéité, la chrétienté n’a pas de raison d’être.
    La vie, si elle ne peut pas s’incarner, quelle est donc son utilité ?

     

    • #1167527
      le 21/04/2015 par apostat
      Journal d’un complotiste, épisode 2

      Le christianisme et le judaïsme ne sont pas deux sœurs, mais le christianisme est la fille du judaïsme : c’est du judaïsme à l’usage des goyes, c’est-à-dire l’adoration du Juif considéré comme le "Sauveur" (sens de "Yeoshuah-Jésus") . Les chrétiens sont des adorateurs de Juifs !... Certains avouent carrément qu’ils auraient adoré être juifs ! Mais... "non sum dignus"...


    • #1168647
      le 22/04/2015 par Vincent Martin-Pavaillié
      Journal d’un complotiste, épisode 2

      Je commence à être très dubitatif sur les relations des religions judéo - chrétiennes :

      Il est aujourd’hui clair que l’Exode n’a jamais existé, donc pas de Moise et certainement pas de transmission "sur la montagne" des tables de la Loi.

      Cela remet en cause les fondements même de l’Ancien Testament mais cela jette un doute sur les annonces de la venue et de la vie de Jésus qu’on trouve dans cette première partie (http://paroissedurtal.free.fr/jesus...).

      Comment un texte pipeauté peut il annoncer un événement historique comme Jésus ? A moins que Jésus ne soit qu’un symbole de l’astro-théologie coincidant avec le solstice d’hiver avant que le soleil ne reprenne sa course vers le haut le 25 décembre.

      C’est à devenir complotiste si on ne l’était pas avant.

      Déjà que Marion Sigaut nous dit que Jeanne d’Arc n’est pas morte cramée, que Pierre Dortiguier nous parle du très intéressant récentisme quasi évident pour 3 siècles au minimum, maintenant on comprend mieux que l’Histoire est un montage qui marche y compris celle des religions, christianisme et judaisme compris.



      La sortie d’Égypte et la longue traversée du désert qui y fait suite sont relatées dans les Livres de l’Exode, du Lévitique, des Nombres et du Deutéronome.

      Ce récit est considéré comme l’un des événements fondateurs du judaïsme avec le don de la Torah sur le mont Sinaï, qui fonde sa foi en un Dieu personnel intervenant directement dans l’histoire, et est commémoré lors de la fête de Pessa’h.

      Son historicité fait cependant l’objet de débats et critiques dans le milieu académique. Tel que le récit de l’Exode le présente, il ne correspond vraisemblablement pas à la description d’un événement historique1. Selon l’historien Nadav Naaman, ce récit de l’Exode et de la conquête de Canaan constitue probablement une construction biblique littéraire et théologique qui évoque la perte du contrôle militaire égyptien en Canaan vécue comme une libération, la mémoire culturelle juive transférant cette situation par la mise en scène d’une sortie d’Égypte2. Cette construction a pour but de légitimer le droit de la Jérusalem judéenne à dominer toute la région

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Exode...



  • #1167507
    le 21/04/2015 par Picarré
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    J’ai prit mon pied ! Bravo pour cet article qui m’a fait (un peu) retourner la t^te. C’est vrai qu’il me fait pitié le gros...

    Et si un jour, il se dit dans sa tête : "Je suis le Président de la France ! Grand pays, le plus beau ! Chef des armées ! Je fais mon dernier discours : "Il faut éradiquer le sionisme de France !!"

    Loool ! Allez je reviens sur terre.


  • #1167517

    La paranoïa (du grec παράνοια, paranoïa ; des mots παρά (para) : à côté de, et νόος (noos) : l’esprit) est un trouble mental manifesté par des difficultés relationnelles, des troubles du comportement et un sentiment de persécution pouvant aller jusqu’à un point d’irrationalité et de délire (délire paranoïaque)

     

    • #1168219

      aveuglement, nom masculin, ; Manque de discernement par passion, obstination
      On raconte que lors de la guerre du pacifique, les soldats US pouvaient croiser des autochtones dans les iles isolees, qui passaient a cote d’eux "sans les voir",
      il en est ainsi des crimes de l’empire et de notre vassalite... le cerveau de certains ne decode pas


  • #1167519
    le 21/04/2015 par RomainDeMetz
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Encore une fois qu’est ce que j’ai ri ! (même si le sujet est loin d’être drôle !) En même temps Hollande a un tel charisme et une telle prestance...


  • #1167526

    Ce n’est pas que de l’humour. Je suis convaincu que les accidents d’avion sont à comprendre comme des menaces envers les dirigeants européens.


  • #1167548

    On nous rebat les oreilles avec le "devoir de mémoire" ; or il se trouve que la liberté est du côté du pardon, de l’ouverture, de la non-culpabilité/culpabilisation. Ce "machin-là" (tiens, un autre !) ne fabrique que de la haine, de la division mais ils ne le savent pas.
    J’ai trouvé Hollande éteint devant ces lycéens. Oui il est à plaindre mais lui non plus ne le sait pas. Pour être un modèle crédible face à des jeunes il faut se montrer vivant et là ... C’est complètement raté.


  • #1167782
    le 21/04/2015 par Pamfli
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Oh la la, Jouisseur 1er vient de perdre encore simillon d’électeurs !


  • #1167794

    Je suis choqué qu’E&R puisse se moquer ainsi de l’arithmétique modulaire et de la logique booléenne en l’associant avec ce guignol analphabète a la diction contractante - vous n’avez pas honte ;)

    Contractante, parce qu’il avale ses mots et parfois vire au lapsus par exemple : le parti socialiste devient dans sa bouche le parti sosioniste.

    Celui-là il est gratiné, et comme c’est de pire en pire, je n’imagine même pas le niveau de son successeur. Autant nous mettre Meyer Habib sans transition.

     

    • #1167915
      le 21/04/2015 par Robespierre
      Journal d’un complotiste, épisode 2

      J’ai plaisir à lire « arithmétique modulaire ».

      Aussi dois-je faire remarquer que François, avec ses simillons frôle le révisionnisme. Car c’est bien soixante et simillons de Juifs que les antiseumits ont assassinés. Ainsi qu’en témoignent de nombreux journaux (The Sun, le New York Times, l’Atlanta Constitution...) soixante d’entre eux l’ayant été durant la période allant de 1915 à 1938. Soit avant la mise en œuvre de la solution anale.

      Heureusement, désormais, Israël existe. Mur sûr contre les atteintes aux droits de l’Homme, même goy, et les assauts des méchants-vilains-pas-beaux.


  • #1167892
    le 21/04/2015 par Josée
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    C’est le président français ça ?

    Dans quelle décharge publique l’avez-vous trouvé ?


  • #1168212

    C est lamentable, Hollande n est pas un chef d état, et surtout pas des Français. Et oui on est loin de poutine. Mais il n a pas de couilles, j en fini hélas a souhaiter que tout s ecroule pour que les Français la France se réveillent en évitant une guerre civile mais ça hélas c est vraiment pas gagné. Mais ce hollande dans un autre genre que Sarkozy un traite et une moule qui me fait vomir. La moins pire de tous dans le genre c est marine le pen ...


  • #1168246
    le 22/04/2015 par Tarzan
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Pour "Hollande" la seule chose importante c’est de parvenir à enrichir la Communauté davantage que ne l’a fait Sarkozy . S’il y réussit il aura toutes ses chances en 2017, je veux dire que le Congrès Juif Mondial lui accordera un second mandat - les électeurs, ces éternels cocus, n’y voyant évidemment que du feu .


  • #1168248
    le 22/04/2015 par Spinoza
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Hollande " La laïcité n’est pas négociable car elle nous permet de vivre ensemble."

    Faux, archi-faux, un musulman reste un musulmans en public et surtout un juif reste un juif dans les services publics médiatiques.

     

    • #1170939

      Sarkozy disait chez rtl : la laicité est le temple de la République. Il le disent. Voilà tout est dit pour qui ils travaillent.


  • #1168524
    le 22/04/2015 par Spinoza
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    « je suis prisonnier d’Israël. Que ceux qui ont des oreilles entendent ! »

    On aurait pu appeler l’article "Journal d’un complotiste cosmopolite"

    Mais enfin soyons objectif une seconde, cela suffit pour dévoiler (au sens propre comme au figuré) la vraie nature du Hollandais. Tout la monde la connait, enfin tout le monde, cela reste à voir, ça concerne uniquement ceux qui ont un sens critique d’observation aigu et connaissant un peu d’histoire.
    D’abord Hollande ? le nom Hollande, c’est pas catholique, c’est pas français Hollande, on ne s’appelle pas Hollande comme ça, par hasard, il y a toute une histoire derrière ce nom, faut que les ancêtres aient un peu bougé et plus particulièrement depuis 1492.
    En plus, il y a le physique, ça compte beaucoup le physique, même plus que le patronyme, on peut changer de nom mais pas de trombine, c’est pas le produit du hasard le physique, le faciès en quelque sorte, le style, la façon de parler, ça va chercher loin dans l’ADN le physique.
    Pour résumer, le nom et le physique fait que nous ne somme pas en présence d’un desouche sui generis. Il a pas une tronche de paysan Hollande, c’est clair, ça ce voit tout de suite. Nous sommes donc en présence d’un croisement franco-d’ailleurs. On laissera aux lecteurs perspicaces d’E&R le soin de qualifier le "d’ailleurs", c’est assez facile.


  • #1168758
    le 22/04/2015 par jvidepi
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Et nous qui le traitions de Flamby, d’idiot utile ou de nabot au faciès niais. Le pauvre homme, courageux comme pas un dans son combat contre le nazi-onisme. Merci E&R pour ce décryptage.

     

    • #1169310
      le 23/04/2015 par Spinoza
      Journal d’un complotiste, épisode 2

      jvidepi, Hollande n’est pas si Flamby que ça et n’est pas le prisonnier d’Israël, il est une des courroies de transmission. Hollande est de "la communauté" et donc n’a pas besoin de jouer un rôle, tout est naturel chez lui.


  • #1168839
    le 22/04/2015 par Trouble-fêtes
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Quand Hollande parle de Dieudonné déguisé en nazi, j’avais compris qu’il voulait parler de son apparition au début du film "l’antisémite", où il est effectivement habillé en SS.


  • #1169716
    le 24/04/2015 par anonyme
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    S’il est pris en otage, n’est-il pas possible de démissionner que de s’accrocher au pouvoir pour son ego ?
    Qui répond ?


  • #1171030
    le 26/04/2015 par Mutama
    Journal d’un complotiste, épisode 2

    Le coran dit :...si ils vous dominent(sionistes et compagnie) ils étendront leurs mauvaises langues(médias) sur vous...le pauvre hollande n’a pas le choix soit il porte ses couilles à la poutine avec toutes menaces que ça comporte ou alors il attend de laisser sa place à Sarko qui lui est ouvertement sioniste.


Afficher les commentaires suivants