Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Heure la plus sombre n°82 – Émission du 12 juin 2017

Invités : Alain Soral et Pierre Jovanovic

Note de la rédaction

Émission initialement diffusée en exclusivité sur ERFM le 12 juin 2017 à 19h.

L’émission L’Heure la plus sombre sera désormais diffusée en exclusivité sur ERFM pendant une semaine avant sa diffusion sur le site E&R.

Pour ce 82ème numéro de L’Heure la plus sombre, Vincent et Xavier recevaient Alain Soral et Pierre Jovanovic afin de mettre en parallèle la situation grecque et la situation française.

 

Au sommaire :

Introduction
1’50 : La Grèce s’appauvrit toujours !
5’00 : La trahison de Tsípras
6’25 : Faire taire Aube dorée à tout prix !
10’30 : L’Italie « en marche » aussi !
11’40 : La question migratoire
14’00 : Tsípras et Rothschild
18’15 : L’alliance de la gauche du travail et de la droite des valeurs ?
22’10 : Démocratie ou homme providentiel ?
25’05 : De la crise économique
26’50 : Machination contre Aube dorée
30’30 : Sur la sortie de l’euro
35’35 : La soumission au mal...
40’35 : ...et à la dette !
49’40 : Macron « Jupiter » ?
53’30 : De la double marginalisation
56’10 : La critique de Spengler par Soral
58’00 : Inversion maximale des valeurs
1h02’00 : Pour le retour du tribun populaire
1h05’00 : Sur la surenchère des yachts
1h11’44 : Quelques mots de conclusion...
1h15’20 : Sairen, « Intérieur », Album Iter Animae, Kontre Kulture Musique

 

Écouter l’émission :

 

Lecteur alternatif :

 

 

 

Voir aussi :

24 août
L’Heure la plus sombre n°86 – Émission du 20 juillet 2017
Invité : Alain Soral
111
19 juillet
Retour de Corée du Nord – Alain Soral en exclusivité sur ERFM
38
10 juillet
L’Heure la plus sombre n°85 – Émission du 3 juillet 2017
Invité : le Pr Henri Joyeux
39
3 juillet
L’Heure la plus sombre n°84 – Émission du 26 juin 2017
Invité : Jérôme Halzan
101
26 juin
L’Heure la plus sombre n°83 – Émission du 19 juin 2017
Invité : Jean-Michel Vernochet
12
12 juin
L’Heure la plus sombre n°81 – Émission du 5 juin 2017
Revue de presse (avec Faits & Documents)
11
5 juin
L’Heure la plus sombre n°80 – Émission du 29 mai 2017
Invités : Bluj’ et Mister Mayo
5
29 mai
L’Heure la plus sombre n°79 – Émission du 22 mai 2017
Invité : Damien Viguier
24
22 mai
L’Heure la plus sombre n°78 – Émission du 15 mai 2017
Invitée : Ayssar Midani
9
8 mai
L’Heure la plus sombre n°77 – Émission du 7 mai 2017
Émission spéciale : soirée électorale 2
37
24 avril
L’Heure la plus sombre n°76 – Émission du 24 avril 2017
Émission spéciale : soirée électorale
47
17 avril
L’Heure la plus sombre n°75 – Émission du 17 avril 2017
Invité : Stéphane Blet
21
10 avril
L’Heure la plus sombre n°74 – Émission du 10 avril 2017
Invités : Alain Soral et Youssef Hindi
53
3 avril
L’Heure la plus sombre n°73 – Émission du 3 avril 2017
Tour anniversaire E&R – Perpignan
6
27 mars
L’Heure la plus sombre n°72 – Émission du 27 mars 2017
Invitée : Marion Sigaut
20 mars
L’Heure la plus sombre n°71 – Émission du 20 mars 2017
Invité : Youssef Hindi
26
13 mars
L’Heure la plus sombre n°70 – Émission du 13 mars 2017
Invité : Laurent Guyénot
29
6 mars
L’Heure la plus sombre n°69 – Émission du 6 mars 2017
Invité : Roger Holeindre
33
27 février
L’Heure la plus sombre n°68 – Émission du 27 février 2017
Invités : Stéphane Blet et Philippe Guêpe
11
20 février
L’Heure la plus sombre n°67 – Émission du 20 février 2017
Invité : Patrick Mbeko
19
13 février
L’Heure la plus sombre n°66 – Émission du 13 février 2017
Invité : Charles Robin
75
7 février
L’Heure la plus sombre n°65 – Émission du 6 février 2017
Invité : Toussaint Jouanneau
24
31 janvier
L’Heure la plus sombre n°64 – Émission du 30 janvier 2017
Invités : Faits & Documents et Alain Soral
66
23 janvier
L’Heure la plus sombre n°63 – Émission du 23 janvier 2017
Invitée : Marion Sigaut
23
16 janvier
L’Heure la plus sombre n°62 – Émission du 16 janvier 2017
Émission spéciale Assemblée générale 2016 d’Égalité & Réconciliation
13

À ne pas manquer, sur E&R :

Retrouvez Alain Soral et Pierre Jovanovic chez Kontre Kulture :

Voir aussi, chez Kontre Kulture :

 

Se procurer chez Kontre Kulture Musique
le morceau entendu en fin d’émission :

 

Pour soutenir ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Depuis le temps que j’attendais le commentaire de Soral ! Ça faisait longtemps qu’on l’entendait pas ! Merci !

     

  • #1749306

    Mr Javanovic, il n’y a pas si longtemps que ça les personnes âgées étaient prises en charge par la famille,.
    Les maisons de retraites sont un concept pas si ancien.

     

    • #1749395
      le 20/06/2017 par Caverne de Jospin. Pinpin.
      L’Heure la plus sombre n°82 – Émission du 12 juin 2017

      Oui, je me faisais la même réflexion, pour un religieux, trouver déplacé de garder ses parents malades est étrange, et j’ aime Pierre dans ses questionnements, mais là bon... Je passe.


    • #1749602

      Quand j’étais petit, dans les années 50, les maisons de retraite n’existaient pas, les vieux mourraient à la maison, au pire à l’hôpital et leur corps était ramené à la maison, souvent celle qui les avait vu naître. En revanche, existait l’hospice pour les vieux indigents, synonyme d’abandon et de détresse, le repoussoir pour toute personne dotée d’humanité. C’était juste hier...


  • Je suis en train de lire les Mémoires d’un magicien de Hjalmar Schact, c’est une personnalité atypique en plus d’être effectivement un génie de l’économie.

    Contrairement à ce que j’avais imaginé en lisant La Révolution Européenne de Francis Delaisi, Schacht était un libéral et n’était pas favorable à l’économie planifiée.
    Il était en opposition permanente avec les instances du parti national-socialiste, comme le « Front du Travail », qui essayaient de contrôler les entreprises. Il ne pouvait pas supporter Gotfried Feder, auteur du Manisfeste pour brisé les chaine de l’usure, dont les théories économiques n’était pour lui que des inepties. Schacht était également Franc maçon revendiqué mais sans pour autant être anti clérical, bien au contraire il s’affirmait comme fervent croyant et s’opposait nettement aux nazi sur ce point. Il n’était pas antisémite mais n’était pas naïvement philosémite, il reconnaissait à ce peuple sa capacité à se hisser au niveau de la superstructure des pays dans lesquels il est implanté avec les conséquences évidentes que cela suppose.

    Je n’ai pas encore fini ce bouquin, mais il en ressort déjà que Hjalmar Schacht était un personnage complexe dont le point de vue est essentiel pour comprendre cette séquence historique. Ceci dit, étant donné la capacité du bonhomme à naviguer entre les réseaux franc-mac,jeune turc, banque d’Angleterre, FED, nazi,(etc) et à survivre au procès de Nuremberg, je ne peut m’empêcher de m’interroger sur sa sincérité et d’y voir la patte du cartel bancaire qui joue avec les nations comme sur un espèce de wargame géant. Peut être quelqu’un de plus érudit que moi sur cette période pourrait m’éclairer.

     

    • #1749702
      le 20/06/2017 par envolées_des_incultes
      L’Heure la plus sombre n°82 – Émission du 12 juin 2017

      Slt, déjà abordé ici <==
      Courroie de transmission de la banque, blason doré pour cette raison par la FM.
      Un banquier ne peut être qu’un libéral puisqu’il tire sa puissance de l’argent ; il a tout intérêt à voir l’instrument de sa puissance libre d’aller et venir à souhaits.
      Hjalmar Schact, c’est comme un liquidateur judiciaire qui vient quand la banque a trop essorée une nation, afin d’éviter qu’elle tombe dans des mains concurrentes. Son boulot, c’était de remonter l’économie au cric, après que ses patrons l’aient dévastées.


  • Concernant Abramovitch et son yacht, cela doit remonter du temps de sa " splendeur ", du moins à son apogée, à savoir l’époque où il était propriétaire d’un F.C Chelsea de très haut niveau, le carnet de chèques aidant. Comme ça, juste pour le plaisir.

     

    • Pour rester dans la flotte de luxe, il y avait au moment dont nous parle PJ, un autre petit canot sur le même quai de Venise, une création de Ph. Starck. Je n’avais jamais rien vu de ce genre.

      Si la barcasse est bien longue, son nom, lui est on ne peut plus court : A.
      Pour les curieux, allez vous rincer l’œil en tapant yacht A.

      Les autres essaient de payer leur loyer HLM.


    • Perso, il m’est aussi arrivé le même choc visuel dont parle Pierre Jovanovic mais dans le port de Bonifacio. Le truc était monstrueux. Un camion citerne à quai pour faire le plein, un équipage pléthorique. Un truc incroyable.


    • Si ça vous intéresse, le Serene d’Abramovitch , yatch de 135m, est à la location 2.5 millions la semaine aux dernières nouvelles. J’avais calculé qu’avec mon salaire je pouvais le louer 13 minutes .
      Pour quelqu’un qui travaille depuis des années sur les yachts, le dialogue Soral-Jovanovic sonne juste, mais la réalité de ce monde très fermé est bien au-delà de ce qu’il peut laisser imaginer.

      Il y aurait tant à dire, tant à montrer. Ca me fait penser à ces paroles d’Henry ford, sur le fait que si les gens savaient comment fonctionne la finance, etc bon vous connaissez la suite...
      Ben moi je ne crois pas du tout que ce serait la révolution le lendemain matin. Ou alors une tentative, mais bien vite balayée.
      Quand on voit les moyens de l’équipe d’en face....... l’expression "dominer le monde" prends tout son sens, je vous l’assure.

      Pour vous donner un petit exemple, j’ai bossé sur un yacht, un truc gris, discret, 55/60 m de long, qui ressemblait plus à un bateau scientifique qu’à une boite de nuit flottante, mais rempli de jets skis, matos de plongée, annexes etc... Quand j’ai demandé à quoi il servait on m’a répondu que c’était un bateau destiné à se balader au milieu des yachts de grande plaisance et à les fournir à la demande en petits plaisirs aquatiques . C’est sympa non ? T’as ton yacht, tu veux t’amuser avec tes invités, hop un coup de fil et les jets sont là !

      Mais le pire c’est pas ce genre de chose, le pire c’est pas l’effroyable quantité de pognon que brasse ce milieu, le gaspillage outrancier, la démesure des moyens.
      Le pire c’est que les gens "normaux" qui bossent dans ce milieu, de la stewardess philippine de base payée au lance pierre au chef de projet de chantier naval, tous, absolument tous (moi compris) sont TRES CONTENT de leur boulot, et n’en changeront pas, à moins d’y être forcés.
      Et tous vous diront, au bout d’un moment, la phrase magique : " c’est vrai que c’est particulier........... mais bon, ça donne du travail à beaucoup de monde"
      Je veux ! Ca sauve des villes, même ! Demandez aux ouvriers spécialisés, chaudronniers, soudeurs de La Ciotat ce qu’ils en pensent......

      Alors au gamin qui rêve au grand soir se retrouver face à l’oppresseur pour lui botter le cul, je veux lui dire " M’étonnerai, garçon, que tu te retrouves face à lui ; le gars que t’auras en face de toi, c’est plutôt ton voisin de palier, ou ton frère, ou ton père. Et c’est lui qui t’empêchera de le faire, par tous les moyens" .


  • #1749392
    le 20/06/2017 par Caverne de Jospin. Pinpin.
    L’Heure la plus sombre n°82 – Émission du 12 juin 2017

    AU FAIT

    Pour ce qui est de la station de radio ERFM Bravo a tous !

    La playlist est fabuleuse pour bosser. Très dynamisante. Je n’ sais pas qui fait la playlist
    On voyage des chansons de l’ après guerre à du Brassens et du Portished , Radio Head et autre musiques classique, varriété Française peu connu des années 60-70 80... etc. Gainsboug et vos productions, c’est la meilleure radio que je connaisse.
    Tout l’ esprit dissident, l’ âme même je dirais.


  • La musique de fin est tres belle


  • #1749465

    "la taille de la bite..." :-) j’ai bien rigolé, c’est tellement vrai. On en est là après des centaines de milliers d’années d’évolution :-)

    Bravo pour la qualité de l’émission. Tout est dit ! Des propos plein de bon sens et profonds, avec beaucoup d’humour et d’analyses surprenantes parfois mais très justes. Merci, vous constituez l’âme dissidente française.


  • Rappelons tout de même que le leader d’Aube Dorée n’a jamais dit qu’il voulait sortir de l’U.E. ?
    Aube dorée comme tous ces partis d’extrême droite européens - FN y compris - est la même arnaque que Syriza !
    Quand les partis traditionnels grecs ont été totalement discrédités, on a installé Syriza qui une fois lessivé sera remplacé par Aube Dorée qui se contentera uniquement de taper sur les migrants sans rien remettre en cause !
    Il est tout de même navrant que tous les intervenants si brillants de cette émission soutiennent une nouvelle fois à ce mensonge !

     

    • Faux sur l’UE et l’euro si on en croit la fiche Wikipédia sur Aube Dorée -
      Ensuite son leader et son idéologie se rapprochent des idéaux nationalistes-révolutionnaires européens, ce qui en fait guère un profil de trahison potentiel ; on est quand même très loin du FPO autrichien, du PVV de Wilders ou des autres partis similaires des pays nordiques qui eux auraient plus tendance à édulcorer puis à se renier une fois au pouvoir...
      Après, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer cela et le cas échant que proposez vous comme alternative ?


  • Sachons que Celui qui vit au dedans de nous et plus fort que le Prince de ce monde.


  • #1749556

    Merci ! le tandem Soral-Jovanovic çà marche bien, bonne dynamique...


  • #1749565

    - 1/ Concernant le caractère luciférien des sociétés modernes, athées-jouisseurs militants, le fondement de la démocratie ce n’est pas l’élection mais la foi (catholique) partagée : il est rassurant, en tout cas beaucoup plus que l’élection, de savoir que nos dirigeants ont une trouille bleue de l’enfer et qu’ils sont convaincus qu’ils devront rendre des comptes post mortem.

    Ca met un frein au pillage et au génocide des sans dents que nous sommes.

    - 2/ Ce n’est pas Mussolini qui le premier a dit merde aux banquiers.

    C’est le Directoire qui, constatant qu’il ne pouvait pas rembourser a pondu une blagounette sous forme de loi (en 1797 ?) : "La loi du Tiers garanti" !

    Absolument : seulement 33% de la dette serait payée (admirez le conditionnel)

    Et d’ailleurs, elle ne le fût jamais.

    En tout cas pas par la sueur des Français.

    Mais par les dommages de guerre qu’on a facturés à l’Europe entière pour avoir osé s’opposer à notre expansion territorialo-idéologique (un coup de Bonaparte) : une bataille perdue chez nos ennemis, un milliard facturé.

    Sur ce coup on a été plus fins que nos successeurs.

     

  • Très bonne émission - Très bonne analyse d’Alain sur la chimère de l’union des droites. Si toutefois on peut préciser que cela peut fonctionner dans certaines localités très ciblées du Sud de la France (Bompard à Orange, Ménard à Bézier, Aliot à Perpignan, Collard dans le Gard...), ce ne sont jamais des victoires obtenues très largement, et nous ne pouvons pas croire que cela soit applicable pour gagner au niveau national ! L’élimination des Guaino, Poisson, Bellamy, Myard... dans l’ouest parisien et dans les Yvelines en sont la meilleure preuve, malgré une sociologie électorale locale a priori plus que favorable pour ce type de candidats !
    En fait tout dépend de la sociologie du territoire concerné, de l’influence des réseaux locaux, du comportement électoral de la bourgeoisie et des classes populaires, etc... Pourquoi la méthode Bompard n’a-t-elle jamais fait tâche d’huile aux circonscriptions voisines qui élisent toujours des candidats pro-système ? Il faut s’interroger !
    Pourquoi Philippot et ses proches n’arrivent-ils jamais à remporter des seconds tours dans l’Est, alors qu’à priori là aussi la ligne politique correspond à la sociologie ? Et pourquoi cette même ligne politique réussit-elle mieux dans les bassins miniers du Nord, anciens bastions du PCF ?
    Ce qui est sûr c’est que cela n’a à mon avis rien à voir avec une question de personnes, ni même de ligne politique, de quel côté qu’elle soit ! Une analyse sociologique territoriale ultra précise selon la méthode Guilluy pourrait sans doute apporter une partie des réponses... Avis aux étudiants en géo !


  • Ils ne créent pas à partir de rien, "ils" anticipent une valeur ajoutée, par tête, sur l’accroissement démographique. C’est un genre de pyramide de Ponzi, sauf que, il y a quand même rétribution, mais dérisoire en rapport du travail accompli.
    L’économie matérielle réalisée est couplée à la comédie (lavage de cerveau par les médias, le mimétisme de la bêtise/comédie), pour donner l’impression du progrès réalisé.

     

    • C’est par ce principe entropique que l’on nomme ce magouillage, Économie. Ce n’est, ni plus ni moins de la physique chimie appliquée de l’Homme (pour quelques Hommes) sur son environnement. Pour être complet il faudrait ajouter en parallèle, les théories de sélections "naturelles", qui en fait n’ont plus rien de naturel dans nos sociétés modernes..


  • En attendant Cesar.
    Le nouvel ordre mondial c’est Fuck Humanity. Le nouvel ordre mondial mafieux à forte dominante juif (dans les théoriciens et les financiers) est une dictature fasciste à visée eugéniste et exterminationiste. Et monsieur Soral constate, en juin 2017, que le peuple ne peut prendre le pouvoir par les urnes. émission fort interessante.


  • #1749666

    Soral est excellent. Synthétique, percutant et juste.


  • 35 °et Pierrot.. On rame un peu et l’autopromotion se fait un peu lourde aussi :) . Heureusement qu’ Alain envoie un uppercut de temps en temps. Ĺà, le niveau s’élève rapidement et se mêlent économie, sociologie, philosophie et théologie avec des recoupements et des propositions originales d’analyse. Un régal ...


  • Mr Soral, je crois que lorsque MLP parle de la "dette", elle a conscience que 75% de celle-ci est l’accumulation d’interets. Elle dit toujours nous rembourserons NOTRE dette en tant que peuple, mais pour moi, elle exclue la dette odieuse. D’ailleurs avant de partir, Flamby a emprunte 1.5 milliard a 5.75%. La duree je ne sais pas.

     

    • #1750073

      Faux : Quand MLP dit qu’elle remboursera la dette, il est bien question de cette dette odieuse. Elle ne veut pas non plus sortir de l’€. Vous entendez ce dont vous avez envie.
      C’est d’ailleurs ce que lui reproche AS ou le Chef d’Aube Dorée en disant qu’elle joue avec les règles (odieuses) du système ou en proposant un programme qui n’est pas assez radical.


  • "La planche à billet" fait partie intégrante du fonctionnement d’une économie moderne. Donc ce n’est pas elle qui est en question sauf à dire que la modernité est le problème.
    "La planche à billet" a un autre nom : le crédit, invention géniale qui permet le transfert de la richesse réelle dans le temps. (en misant sur la création de richesse réelle)
    Donc la question c’est : qui détient le pouvoir d’émettre du crédit ?
    Et, question subsidiaire : comment freine-t-on l’inflation. En effet l’inconvénient majeure du crédit est le risque inflationniste.
    Il y a deux méthode pour combattre l’inflation : la libérale et la souveraine
    La méthode libérale (celle que nous connaissons) : la concurrence du tous contre tous par la destruction du lien social.
    La méthode souveraine : c’est l’opposé, c’est à dire le renforcement du lien sociale et de la cohésion du groupe.
    Voilà ma synthèse !

     

    • "La planche à billet" est à la base de toute l’économie à toutes les époques. A Babylone, à Rome, toute la religion était basée sur le principe d’une dette que chaque individu devait payer à la naissance.
      Tous les cinquante ans, les dettes étaient annulées, les esclaves temporaires (qui avaient fait défaut à leur débiteur) repartaient dans leur famille. Ca s’appelait les Jubilés. Et on repartait pour un nouveau cycle de dette. La différence, c’est qu’aujourd’hui les débiteurs s’entêtent, même quand ils ont tout volé, ils exigent encore le remboursement, et la société ne redémarre pas.
      L’or, c’est un support accessoire pour faire croire qu’il y a moyen de rembourser. Mais les princes ne payaient pas en or, ils s’endettaient.

      Le retour à l’or, ça ne changera rien, il n’y en a pas assez, et ce sont les banques qui en ont. Il faut le retour des jubilés/ le reset de Lagarde. Ou arrêter avec l’économie qui est une invention humaine et n’a aucune base naturelle.


    • @ Mike

      Totalement d’accord, le retour à l’or ne changera rien. Le système de création monétaire ex-nihilo par le crédit génère une dette perpétuelle. C’est même pour cela que l’or n’a pas tenu comme étalon car ce système perdure depuis la création de la banque d’Angleterre et la quantité d’or physique ne peut pas suivre. Je trouve que P.Jovanovic a trop tendance à parler de la planche à billet sans remettre en cause la source du problème, à savoir l’usure et l’argent-dette comme mécanisme de création monétaire.

      Il me semble qu’un bon compromis peut se trouver dans l’étalon-travail, une monnaie contrôlée par l’état et indexée sur la production nationale.


    • @Mike et @Ugly bob

      Le développement de la monnaie fiduciaire -et la généralisation de l’usure qui est son corolaire- est malgré tout lié à la modernité. Toute l’économie fonctionne à crédit, donc de la "planche à billet", donc de la dette.
      En soi c’est neutre ; la question c’est qui peut émettre du crédit.
      L’étalon travail c’est une forme de crédit public qui squeeze justement les usuriers professionnels. Il a été rendu possible essentiellement par le renforcement de la cohésion du groupe.
      Une monnaie publique sans inflation : tel est le véritable défi.
      Le reste c’est de la palabre !


    • @ LDG

      Exactement. Nous somme d’accord. J’ajouterai que dans le système actuel, l’intérêt pratiqué sur l’argent créé a partir de rien génère automatiquement de l’inflation. Pour rembourser les intérêts il faut créer la monnaie nécessaire à leur remboursement, donc faire de nouveaux crédits générant des intérêts supplémentaires obligeant à créer encore plus de monnaie et ainsi de suite. C’est pour cela que les monnaies perdent progressivement de leur valeur. L’usure est donc la source fondamentale de tout les problèmes économiques et de la captation des richesses par une certaine élite dont le livre saint commande de dominer les nations par la dette (voir Deutéronome 15:6).


    • #1752420

      Ezra Pound en parle dans "le travail et l’usure" de l’étalon travail et de la monnaie "timbrée".. Ceux qui gouvernent n’en veulent surtout pas et l’on toujours combattue (voire histoire des usa entre autre) sinon, ils ne sont plus rien...avec leur pantalon à une jambe, leur deux mains gauches et leur chouinasse !..la banque d’Angleterre itou.


  • Le macronisme révolutionnaire ? Il faut être d’un optimisme infini pour y croire !
    Macron étant jeune et orgueilleux il pourrait effectivement être tenté de prendre des postures d’indépendance mais cela n’ira jamais au-delà de la simple posture. D’ailleurs a-t-il les qualités nécessaires sur le plan intellectuel et moral pour s’émanciper ? De plus a-t-il conscience de ce qui va mal en France ? Je ne crois pas ! C’est un pur libéral qui doit croire dur comme fer au dogme. Tout au plus il prendra quelques mesures à contre-courant comme par exemple en faisant fi des sanctions contre la Russie afin d’alléger la pression économique de ses mesures sur l’économie française. Mais en ce qui concerne les fondamentaux, c’est à dire la dette, la monnaie et la construction européenne il ne touchera rien, et s’il devait le faire sur un coup de folie, donc trahir ses maîtres et créateurs, il sera assassiné car je doute qu’il puisse obtenir les clés de l’armurerie ; l’armée française est verrouillée, que des limaces rampantes maçonnisées aux postes clés...

     

    • #1750404

      Je jugerai Macron par rapport à sa propre vision libérale.

      Il a dit qu’on n’avait pas besoin de se replier sur nous même, de taxer les importations, de sortir de l’euro. Il a dit qu’on pouvait jouer le jeu de la mondialisation et gagner. Il défend l’idée que ce n’est pas en imposant des règles aux patrons qu’on obtient de meilleures conditions de travail, c’est en multipliant les offres d’emploi par rapport aux demandes qu’on fait peser à la hausse sur les salaires.

      Si durant les 5 années à venir, les entreprises françaises ramènent des milliards en taxes et en emplois crées en exploitant les marchés de consommateurs qui se créent en Chine, en Inde, en Russie, etc, même sans sortir de l’UE ; si il nous maintient hors de ces conflits injustes et très coûteux diplomatiquement et économiquement et qui profitent à tu sais qui, vu ton pseudo, même sans sortir de l’OTAN, je reconnaîtrais bien volontiers son talent.


    • #1751074
      le 22/06/2017 par envolées_des_incultes
      L’Heure la plus sombre n°82 – Émission du 12 juin 2017

      Moi aussi ça m’a choqué. Dire et laisser entendre qu’il y aurait du révolutionnaire ds un pur produit de l’oligarchie, c’est clairement de la propagande oligarchique.
      Macron va appliquer une politique de l’offre, c.a.d. une politique ultra-libéral, comme Trump, car c’est le projet des patrons de ces deux là : aucune entrave à la circulation du pognon - objectifs : zéro législation, maximum exploitation.


  • Jova a 100% raison sur l’arnaque de la science economique, de la dette et de l’argent singe, mais je trouve fascinant qu’il refuse d’imputer à Napoléon l’origine ultime de cette arnaque (au point d’oser contredire Guillemin), la sequence qui demarre avant la revolution par des destabilisations economiques (Marion nous parlait du prix du grain...) et se conclut par la création de la Banque de France (privée) par Napoléon... Louis a dit non à Mayer, et derriere apres le menage Napoléon a conquis l’Europe pour lui (pour étendre le systeme de banque centrale privée)... je connais pas bien la suite mais a priori il a tenté de désobeir au vrai nouveau roi de France secret, Mayer.


  • Très bon duo Soral-Jovanovic. Il est une réalité quotidienne que nos dirigeants s’attachent à des chimères, au virtuel en tentant de toujours s’adosser à celui qui a un pouvoir supérieur au sien. Ainsi, au sortir des 2 guerres du 20è siècle, les dirigeants y compris une certaines population se fascinent par l’ailleurs, les USA, Israhell. Cependant, ces français fascinés par ces 2 pays ne se rendent pas compte de leur destinée. Ils se comportent comme des femmes battues par leurs maris USA/ Israhell qui les humilient, les toisent, les méprisent, les tabassent et pourtant ces français reconduisent, élection après élection, au pouvoir des politiques français pro mondialistes qui donnent les clefs de la maison France au pouvoir supranationaux (USA, IsraHell, Allemagne, commission européenne, Qatar, Arabie Saoudite) pour y organiser la razzia.

    Les votants français sont des cons lorsqu’ils élisent des bébés-macreux (présidence, assemblée nationale) ; ils n’ont toujours pas compris que nous deviendrons des palestiniens sans devenir grecs, tout cela par leur peur du lendemain, leur bêtise béante, leur égoïsme exacerbé, leur lubies consuméristes, leur déficience de jugement, leur inculture, leur décérébration patente. Depuis Giscard nous nous faisons colonisés pour devenir exproprier sans tarder. Par l’inconséquence et l’inintelligence de mes concitoyens, ceux-ci nous entraînent dans un tourbillon-tsunami qui fera des ravages sans précédent sous le mandat Macreux : nous sommes en sursis avant la peine ultime (la perpétuelle). Les Français ont voté pour des chimères et eh bien qu’ils en assument leur prison et leur pauvreté à venir. C’est irréversible car il est plus que probable qu’il soit réélu président dans 5 ans.

     

    • #1750786

      Pourquoi diriger ta colère sur les français ? Soit ils ont le pouvoir et c’est des cons...oui mais ils n’ont pas le pouvoir (regarder les lettres des poilus de 1914-18). Donc ce n’est pas de leur faute. Si tu parles des cheveux blancs qui font l’autruche, c’est vrai qu’ils sont atteints. Faudrait voir le programme de vaccination des enfants des années 45-55 (autres pistes : l’arrivée de la télé ou le lsd) car ils sont ailleurs, perchés sur les trente glorieuses. Mais quoiqu’il en soit, les vrais méchants sont ceux qui ont organisé les boucheries et les ingénieries sociales, dont l’expérience sur les 68ards, d’abord citer les 1ers repsonsables : les talmudistes et kazars, les rotschilds, les rockfeller, jpmorgan, goldmansachs soros, les franc macs, bhl pour la Lybie,, etc...T’as vu : il n’y a pas de français dans la liste des méchants, on est les gentils nous, en colère aussi.
      Autre chose : tu sembles croire à la description faite par nos ennemis du peuple français alors que nos ennemis possèdent tous les outils de l’illusion et ils mentent à tours de bras. La démoralisation est une stratégie de guerre. Le peuple français est une cible privilégiée des élites malfaisantes depuis au moins 300ans et est considéré par elles comme un de ses adversaires les plus coriaces. On pousse dans le maul.


    • #1751914

      @coyotterévolté
      a raison d’insister sur la cible prioritaire que fut le peuple Fronçais : la terreur, le génocide Vendéen ( connaître les détails fait le lien avec les egorgeurs de daesh), les boucheries napoléoniennes, la défaite honteuse de 70 ( et son coût financier exhorbitant en terme de domagesde guerre), les guerres coloniales à la botte de l’empire britannique, la boucherie de 14/18, l’ignominie de 40 et l’occupation, mai 68, l’immigration massive de peuplement, la Shoah et la repentance quotidiennes.... Le peuple et la conscience du peuple ont été laminés.


  • Merci à tous les participants pour cette emission que j’ai trouvée particulierement intéressante et dynamique, merci pour votre présence et votre courage, excellente idée pour la nouvelle émission mensuelle, préférable en effet, vu la vitesse de l’actualité eu égard à notre époque extrêmement fébrile, je l’attends avec impatience, merci pour la musique de fin aussi !


  • Les méthodes de Macron :
    Macron cherchait à virer Bayrou car celui-ci s’était imposé lors de la campagne, ce que Macron n’avait pas dû digérer. Depuis, ils multiplient les affaires pour sortir le Modem.
    C’est chose faite : ce matin, tous les ministres du Modem sont dégagés : Goulard, Sarnez, Bayrou… joli coup.
    Ceux qui ne sont pas choisis par le monarque ont du souci à se faire.

    De même, il est étonnant de constater cette unanimité autour de sa personne : même la droite va se scinder en deux groupes dont un favorable à Macron. Quand on sait qu’il y a eu un transfert des voix socialistes sur En Marche (qui sont aussi des socialos) il y a en réalité derrière Macron de façon quasi officielle : son groupe, le Modem, le groupe de droite qui se rallie, et les socialistes.

    Ce n’est pas une majorité c’est un triomphe, un raz-de-marée jamais vu dans l’Histoire politique de notre pays.

    On voit bien que les vrais dirigeants vont sortir de l’ombre et jeter le masque car tout le monde, ou presque, obéit aux mêmes directives ; cette quasi-unanimité en est la preuve.

    Preuve aussi que le projet final est de basculer de régime : nous rêvions de monarchie, c’est eux qui vont la faire !

    Et la démocratie montrera son vrai rôle : servir de tremplin à ces messieurs jusqu’à ce qu’ils aient gagné ; alors ils n’en auront plus besoin.

    Il reste pour cela un dernier électrochoc (ou plusieurs) à faire pour annihiler définitivement une éventuelle résistance de la population.

    Depuis l’affaire Charlie (1ère tentative grandeur nature à un échelon national, voire mondial), les techniques de manipulation des masses (projet MK) ont prouvé leur efficacité ; les peuples sont mûrs, ils vont découvrir prochainement le vrai visage de leurs maîtres et leurs vraies méthodes.

    « les enfants du 10 mai qui sont nés sous l’orage » chantait Jean-Pax Méfret ; les « enfants du 7 mai » vont connaître eux aussi l’orage. Ce soir 21 juin 2017 tout sera en place,

    Lucifer va rendre à Macron son royaume avec pour ordre d’appliquer le pacte du sang qu’il a signé pour avoir le pouvoir.Que doit-ifaire ? Accomplir le second volet du pacte passé avec Satan.

    Le premier volet fut : je te donne le pouvoir suprême. C’est fait depuis hier soir. Mais en contrepartie, il va falloir répondre à la demande de Satan ; or c’est un PACTE DE SANG.
    Le journal « 20 minutes », qui est probablement dirigé par des occultistes de haut niveau, multiplie les titres ayant un double sens.


  • #1750752

    Pour la motivation qui anime les héros, il y aune version matérialiste, celle de Sam Wise, le pote de Fredo, dans le Seigneur des Anneaux, l’épisode 2, les 2 tours : discours à la fin du film dans la ville attaquée. La motivation du petit gars en l’occurrence est de reproduire ou conserver le bien qu’il a vécu, pour le faire revivre aux autres ou pour le revivre soi-même. Le calcul : sinon la vie ne vaut pas la peine d’être vécue d’où le combat à mort.
    Illustrer un point de vue matérialiste valorisant le bien plutôt que son intérêt immédiat par un film fantastique, cela peut apparaître comme contradictoire mais l’envie de bien faire, même dans son expression matérialiste, mène à une vision spirituelle. On en revient à ce que disait le père Soral mais je voulais rappeler "cette médiation", qui est la plus courante. Rares sont ceux qui naissent dans la pleine conscience du combat du bien contre le mal dans toutes ses dimensions mais quasiment tous ici, je crois, avons attaqué ce combat d’un point de vue matérialiste, avec l’idée que nos bons souvenirs d’enfance n’étaient plus possibles dans ce monde..
    Autre point de vue : le sommeil du juste ou la bandaison de l’honnête homme. Le sinistre avec 2 prostiputes, scarface avec la piscine : la réponse est donnée par le père Soral quand il parle de la vie des "gens connus" et de celle de Delarue. Tous ces gens qui achètent des ersatz de bien produit par le mal finissent par pourrir de l’intérieur.


  • "Quand on ne croit plus à rien, la corruption devient la loi du monde." Hélas c’est souvent vrai.
    Il nous faut retrouver le goût de la vérité et cueillir ses fruits pour se positionner différemment dans un monde en perdition. Bien des personnes retrouvent ce goût-là et toutes ne sont pas sur EER, loin de là même. Donc gardons confiance et restons opiniâtres.


  • #1752868

    Ce que Alain Soral dit vers 35’ est fondamental. A la base de tout il y a ce en quoi on croit. J’ai toujours dis qu’il n’y a rien à objecter contre un criminel arnaqueur ect ect si on partage la même base de croyance dans les fondamentaux de l’existence, qu’on soit gentil ou méchant est un débat secondaire. Concernant l’analogie entre l’histoire et la vie d’un corps ca réclame des éléments que personne n’accepte. Ce que l’on comprend n’est limité que par ce qu’on est capable d’accepter à un niveau dont la plupart des gens n’ont aucune conscience. Ou pour simplifier on ne peut pas comprendre la surface en restant à la surface. Il faut s’intéresser non pas à la philosophie mais étudier sérieusement une bonne fois pour toute la nature véritable de ce que nous nommons la conscience. Qui conditionne ce que nous appelons la réalité l’univers le monde ect. Il faut sans doute une honnêteté et une soif de comprendre bien trop unique.


  • Spengler recycle la succession des quatre cavaliers de l’Apocalypse de Jean : au premier cavalier il est donné un arc et une couronne, au deuxième cavalier est donné le feu et une épée, au troisième cavalier est donné la balance, et le quatrième cavalier, c’est la mort...


  • #1755930

    Le césar, l’homme providentielle arriverait après la faillite de l’euro.
    J’ai lu ça aussi sur un autre site qui étudie les prophéties catholiques (apparitions mariales, Fatima, la Salette, ...) et là, le César est présenté comme étant...

    Il faut croire en Dieu et en sa toute puissance mais cela étant dit, tout s’expliquerai
    (c-à-d vatican 2, perte de la foi et inversions des valeurs, montée et prise de pouvoir de la franc maçonnerie...)

    Dont cet homme serait Paul VI qui ne serait pas mort comme on nous le fait croire !

    Je sais cette théorie est improuvable, et je lance ça devant de nombreuses personnes qui n’ont peut-être pas la foi.

    Allez plutôt vous renseigner sur la théorie de la survie de Paul VI et l’avenir dévoilera la vérité et le triomphe du coeur immaculé de Marie (dévoilé, il y a 100 ans à Fatima)


Commentaires suivants