Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Heure la plus sombre n°90 – Émission du 29 janvier 2018

Invités : Pierre Jovanovic et Alain Soral

Note de la rédaction

Une émission diffusée en exclusivité sur ERFM le lundi 29 janvier 2018.

Suite aux opérations de censure renouvelées de la part de YouTube, nous inaugurons la publication historique de HLPS sur la plateforme décentralisée DTube qui offre une authentique liberté d’expression.

Pour ce 90ème numéro de L’Heure la plus sombre, Vincent Lapierre et Xavier de Faits & Documents ont reçu Pierre Jovanovic et Alain Soral pour débattre de l’ouvrage Adolf Hitler ou la vengeance de la planche à billets.

 

Au sommaire :

Introduction
01’38 : Pourquoi écrire un livre sur Hitler ?
11’06 : Pourquoi Hitler était-il protégé ?
21’09 : La planche à billets
24’53 : Hjalmar Schacht
34’39 : Parallèle avec la période actuelle
40’22 : Cryptomonnaies
59’31 : Hitler était-il fou ?
01h03’55 : Confiance et monnaie
01h07’21 : Le Testament Politique de Hitler
01h18’39 : Conclusion
01h19’27 : Sairen, « Ascension », album Iter Animae, Kontre Kulture Musique

 

Écouter l’émission :

 

DTube un peu lent ? Notre lecteur alternatif :

 

 

 

Voir aussi :

12 juin
L’Heure la plus sombre n°95 – Émission du 11 juin 2018
Invités : Félix Niesche et Alain Soral
46
21 mai
L’Heure la plus sombre n°94 – Émission du 21 mai 2018
Invitée : Stéphanie Gibaud
17
13 avril
L’Heure la plus sombre n°93 – Émission du 12 avril 2018
Invité : Jean-Marie Le Pen
12
2 avril
L’Heure la plus sombre n°92 – Émission du 29 mars 2018
Invité : Romain Molina
35
12 mars
L’Heure la plus sombre n°91 – Émission du 7 mars 2018
Invité : Pierre Hillard
48
Décembre 2017
L’Heure la plus sombre n°89 – Émission du 4 décembre 2017
Invités : Félix Niesche et Alain Soral
45
Octobre 2017
L’Heure la plus sombre n°88 – Émission du 23 octobre 2017
Invité : Jean-Noël
13
Octobre 2017
L’Heure la plus sombre n°87 – Émission du 9 octobre 2017
Invité : Francis Cousin
80
Août 2017
L’Heure la plus sombre n°86 – Émission du 20 juillet 2017
Invité : Alain Soral
111
Juillet 2017
Retour de Corée du Nord – Alain Soral en exclusivité sur ERFM
38
Juillet 2017
L’Heure la plus sombre n°85 – Émission du 3 juillet 2017
Invité : le Pr Henri Joyeux
39
Juillet 2017
L’Heure la plus sombre n°84 – Émission du 26 juin 2017
Invité : Jérôme Halzan
101
Juin 2017
L’Heure la plus sombre n°83 – Émission du 19 juin 2017
Invité : Jean-Michel Vernochet
12
Juin 2017
L’Heure la plus sombre n°82 – Émission du 12 juin 2017
Invités : Alain Soral et Pierre Jovanovic
48
Juin 2017
L’Heure la plus sombre n°81 – Émission du 5 juin 2017
Revue de presse (avec Faits & Documents)
11
Juin 2017
L’Heure la plus sombre n°80 – Émission du 29 mai 2017
Invités : Bluj’ et Mister Mayo
5
Mai 2017
L’Heure la plus sombre n°79 – Émission du 22 mai 2017
Invité : Damien Viguier
24
Mai 2017
L’Heure la plus sombre n°78 – Émission du 15 mai 2017
Invitée : Ayssar Midani
9
Mai 2017
L’Heure la plus sombre n°77 – Émission du 7 mai 2017
Émission spéciale : soirée électorale 2
37
Avril 2017
L’Heure la plus sombre n°76 – Émission du 24 avril 2017
Émission spéciale : soirée électorale
47
Avril 2017
L’Heure la plus sombre n°75 – Émission du 17 avril 2017
Invité : Stéphane Blet
21
Avril 2017
L’Heure la plus sombre n°74 – Émission du 10 avril 2017
Invités : Alain Soral et Youssef Hindi
53
Avril 2017
L’Heure la plus sombre n°73 – Émission du 3 avril 2017
Tour anniversaire E&R – Perpignan
6
Mars 2017
L’Heure la plus sombre n°72 – Émission du 27 mars 2017
Invitée : Marion Sigaut
Mars 2017
L’Heure la plus sombre n°71 – Émission du 20 mars 2017
Invité : Youssef Hindi
26

Prolongez l’émission avec Kontre Kulture :

 

Se procurer chez Kontre Kulture Musique
le morceau entendu en fin d’émission :

 

Pour soutenir ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

83 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "De l’amour ou de la haine que Dieu a pour les Anglais, je n’en sais rien, mais je sais bien qu’ils seront tous boutés hors de France, excepté ceux qui y périront."
    Jeanne D’Arc
    merci messieurs, Un grand merci pour cette toujours superbe émission


  • #1892277

    et ses chemises sont vraiment affreuses...


  • 57min16
    - PJ : elle est marrante ta soeur
    - Soral : ouai mais c’est pas le sujet !

    Mdr

     

    • oui j’avais enregistré dans ma tête ce passage aussi. Echec et mat. Il a raison A.S, on embraille pas sur les différents familiaux dans une discussion publique finalement. J’approuve.
      Par contre dire que hitler à été sauvé par un chien, je sais pas si P.J serait sauvé par son chat en cas de bombardement.


  • #1892295

    Et si la prochaine tyrannie venait du peuple cette fois ci ?

    Mettez 90 % de réductions sur toute une chaine de super marché et vous l’ avez monsieur Soral, la révolte des peuples !

    ... C’est aussi cela peut être qui canalise l’ effondrement, j’ étirerais le sujet que vous connaissez bien sur le pourquoi du comment de la bêtise ambiante...

     

    • #1892321

      Effectivement nous somme en pleine air Orwellienne, Je suis en train de lire 1984

      Il y a par ailleurs un parallèle fascinent entre la "novlang" et le discours officiel, avec des morts comme "Complotisme" , "fakenews" , "fascisme" , "antisémite" bien sûr... qui sont totalement dévoyés et voués à clore la pensée... Quand ils ne sont pas totalement employés de manière arbitraires... Pour discréditer un être trop pensant, donc indépendant. Je rappelle que c’est aussi ce que fait tout régime communiste...

      Donc à asservir les peuples de la manière la plu douce.

      Et seuls ceux qui connaissent la définition réelle de ses mots (C’est à dire ces mots que l’on ne doit pas définir , car ils sont ainsi créés pour arrêter la réflexion) sont aptes à réfléchir par eux mêmes... Mais paradoxalement à bannir cette société , donc à avoir du mal a vivre en celle ci...

      J’ essaye d’être drôle dans mes commentaires mais ça rate à chaque fois !

      Et je n’ en suis qu’au début du livre...


    • #1892472

      1984 c’est l’ année où Mitterand prend la main D’Helmutt Kohl

      Symbolique Pour mr Ivanivic


  • Très intéressante cette "confrontation" des points de vue de Soral et Jovanovic.

    Ceci dit j’aimerais bien que Jovanovic soit plus clair sur les mécanismes, par exemple, des taux négatifs ou de la création monétaire. Les termes "planche a billet", "monnaie de singe", "fausse monnaie" qu’il emploie souvent ne sont pas explicites. Je trouve dommage qu’il ne s’exprime jamais sur l’argent-dette autrement dit la création monétaire ex-nihilo par le crédit usuraire qui est la source même de la domination bancaire et de la mise en esclavage du monde par la dette. Je ne comprends pas non plus sa fixette sur l’étalon-or, sachant que la production et le transport de l’or sont contrôlés par la même élite de banquier qu’il critique légitimement (ce qui est un danger potentiel pour toute monnaie basée dessus), sans oublier que dans un système d’argent-dette l’étalon-or est une farce.

    Soral a donc raison de défendre la monnaie basée sur l’étalon-travail qui, bien que purement fiduciaire, est la plus juste et efficace qui soit. Une monnaie indexée sur la production nationale garantie la stabilité des prix. Si on produit plus on crée plus de monnaie, si on produit moins on détruit de la monnaie point. C’est pas compliqué et sa libère la création monétaire de l’usure.

    Cependant Jovanovic fait bien de souligné que l’homme a qui on attribue ce système économique vertueux, Hjalmar Schacht, est un franc-maçon et pote avec le patron de la Banque d’Angleterre Montagu Norman. C’est également , a lire ses mémoires, un libéral qui a une sainte horreur de l’économie planifiée ( plébiscitée par Delaisi dans son bouquin) ,qui ne peut pas blairé Gotfried Feder, qui fini par ce retourner contre Hitler et qui est étrangement épargné a Nuremberg. C’est a lui que l’on doit également la création de la Banque des Règlement Internationaux qui est le noyaux du réseaux des banques centrales nationales dont on connait le rôle destructeur.

    La question que je me pose est : pourquoi un tel homme, qui fait manifestement partie intégrante du cartel bancaire international, a mis en place un tel système économique capable de mettre en danger l’oligarchie dont il est l’un des membre et qui a fini par être détruit pour cette raison ? Si quelqu’un d’éclairé pouvait m’apporter ses lumières sur cette question qui me taraude depuis un moments, ce serait grandement apprécié. D’avance merci.

     

    • « Je trouve dommage qu’il ne s’exprime jamais sur l’argent-dette autrement dit la création monétaire ex-nihilo par le crédit usuraire qui est la source même de la domination bancaire et de la mise en esclavage du monde par la dette. »
      Il ne fait pourtant que ça et ne cesse d’en parler ! Du coup je ne comprends pas trop, à moins qu’il ait un homonyme ! :-)


    • @Eric

      Non il ne s’agit pas d’un homonyme. Effectivement il traite de ce sujet, c’est son domaine. Mais je trouve qu’il s’en tient aux superficiel. Il est souvent brouillon et s’exprime de façon péremptoire en des termes peu explicites comme je le dit plus haut. Par exemple : "La planche a billet amène les taux négatifs" sans plus d’explication. En tant que néophyte, afin de comprendre la réalité du système économique, j’aimerais qu’il développe le sujet en décrivant les mécanismes de tout cela. Jamais je ne l’ai entendu parler clairement de l’argent-dette et du mécanisme même de création monétaire qui sont la base du problèmes. Il ne sert a rien de parler de "planche a billet" sans expliquer comment elle est créée, sachant d’autant plus que l’immense majorité de la masse monétaire est constituée de monnaie scripturale. Il ne sert également a rien de passer deux heures à dérouler une liste de licenciement, qui plus est sans la comparer avec une liste de création d’emploi. Son discours n’aide en aucun cas a comprendre la racine du mal, pour cela il faut donc se tourner vers d’autres sources. De plus cela fait dix ans qu’il prédit un effondrement catastrophique qui ne vient jamais et , comme dit le patron, on perd patience.


    • Je suis désolé mais depuis le temps qu’il écrit et édite des ouvrages sur ce thème, ajouté à cela pléthore de revues de presse économique (je précise que connaissant grosso modo les chiffres du chômage il ne me paraît pas d’une grande utilité de parler de la colonne création d’emplois quand on connaît parfaitement le solde final et qu’il n’est pas vraiment positif ), comme d’autres le font aussi d’ailleurs, il y a largement de quoi faire pour qui a vraiment la curiosité. De plus quand vous dites que « cela fait dix ans qu’il prédit un effondrement catastrophique qui ne vient jamais et , comme dit le patron, on perd patience. », j’espère que vous conviendrez qu’il y a plus à s’en réjouir qu’à perdre patience a priori. Je crois que Soral est d’accord avec lui sur le fond car il sait pertinemment (et il le dit sur les paroles de P.Jovanovic même s’il le dit un peu en chambrant) que la planche à billets est une fuite en avant qui retarde l’échéance et ce faisant rend son issue d’autant plus lourde de conséquences. Mais bon, comme je le dis plus bas, on y est déjà en un sens. On est en pleine ingénierie financière en plus du reste. La dette, le chômage massif, les migrants sur la gueule, l’arme du terrorisme pour anesthésierez mécontentement et la colère par la peur et la répression, la censure (même Jovanovic a halluciné, comme nous tous j’imagine, à l’évocation par A.Soral de l’histoire des assurances autos) ... merci ça va j’ai plus faim ! :-)


  • Toute notre économie est basée sur la planche à billet c-a-d le crédit. Aurions nous un tel réseau d’eau courante sans le crédit ? NON ! un réseau routier ? NON ! un réseau de chemin de fer ? NON ! etc, etc ... Voulez vous renoncer à tout ça ?!
    La question n’est pas celle de la planche à billet lais de son encadrement. C’est ce qu’avait compris l’excellent Hjalmar Schacht. Et le redressement économique spectaculaire de l’Allemagne c’est bien la conjonction des visions d’Hitler ET des méthodes de Schacht. Et non pas de Feder.
    La "monnaie de singe" n’est pas créée à partir de rien mais à partir des futures recettes engendrées par les richesses réelles nouvellement créées. Encadrer strictement le crédit c’est ne pas permettre que celui-ci devienne lui-même un simple objet de spéculation, mais reste tant que faire ce peu, dans le circuit de la production (voir les travaux du dr Wageman, autrement plus sérieux que ceux de Feder qui avait cependant de bonnes intuitions)
    D’ailleurs Schacht, après avoir reçu Feder a insisté auprès d’Hitler pour que celui ci reste en dehors des affaires de l’allemagne

     

    • Il y a peut-être un train de retard ! :-) Ce que vous dites est bien trop affirmatif puisque ce qui pourrait être vrai ne l’est pas actuellement. Il y a deux problèmes : d’une part nous n’avons plus la main souveraine sur l’émission monétaire (ce qui est déjà un scandale en soi et une prise d’otage) et d’autre part la dette émise, et cela depuis un bon moment, est en large partie consacrée à rembourser la dette déjà contractée antérieurement. Dans le genre économie productive, on fait mieux ! Si actuellement la dette était contractée à des fins positives et constructives, on n’aurait pas a priori le chômage massif que l’on connaît et la paupérisation galopante qui gangrène de plus en plus y compris les classes moyennes. Il est toujours préférable de partir du constat de la situation réelle pour traiter de sujets concrets justement.



    • Aurions nous un tel réseau d’eau courante sans le crédit ? NON ! un réseau routier ? NON ! un réseau de chemin de fer ? NON ! etc, etc ... Voulez vous renoncer à tout ça ?!



      Bien sur que si, avec un système monétaire sain, nous aurions pu avoir tout cela mais sans dette et sans les parasites qui l’entretiennent.


    • La planche à billets c’est aussi le massacre de populations entières à travers le monde depuis 2 siècles qui ont eu lieu sur tous les continents. Certes, il ne faut pas nous voiler la face. Sans ce système-là, nous n’aurions jamais eu le con-fort (c’est marrant, je viens de voir que le mot confort peut être séparé en 2 mots remplis de sens ; avec le confort, les cons gouvernent) d’aujourd’hui. Le Christ a fait le plus grand des sacrifices pour tellement moins que ça. T’as raison, reste avec ton I-phone Shlomo. Au moment de ta mort, ça m’étonnerait que tu puisses l’emporter dans l’au-delà.


    • @ Eric, Ugly Bob, Borntogrowl,

      La monnaie fiduciaire est une invention des hommes, comme la roue ou l’internet ; on ne revient pas en arrière.
      Le fiduciaire c’est comme son nom l’indique une monnaie basée sur la confiance entre les contractants c.à.d une reconnaissance de dette, ou un paiement différé. Monnaie fiduciaire, argent-dette, crédit, planche-à-billet tout cela désigne la même chose : une invention humaine pour augmenter le flux des échanges commerciaux.
      La question est donc bien, non pas de l’invention elle-même car comme je l’ai dit on ne peut revenir en arrière, mais de son encadrement. Une monnaie au service de l’économie plutôt qu’une économie au service de la monnaie (et de ceux qui la contrôlent).
      Maintenant il faut réfléchir au moyen de parvenir à ce résultat, car ça ne se fera pas tout seul.


    • Mais personne ne parle de supprimer l’argent ni de « revenir en arrière », encore qu’en un sens ! :-) Le sujet c’est en effet le mode d’émission monétaire, qui l’émet, pourquoi, et ce sur quoi elle est indexée.


    • @ LDG

      Je suis d’accord avec vous, excepté sur la définition que vous donnez de la monnaie. Elle n’est en aucun cas obligatoirement une reconnaissance de dette. Aristote en a donné une définition claire : la monnaie doit être une unité de compte, une réserve de valeur et un moyen d’échange. Le problème étant que depuis un certain temps maintenant la monnaie est émise par les banques privées a partir de rien au moment de la création d’une dette avec intérêts. Ce système provoque mathématiquement la captation de toute les richesse réelle par les banksters et une dette potentiellement infinie. Personnellement, je vois la monnaie comme un outils public pour les échanges qui n’a pas vocation a faire l’objet de spéculation et qui doit être stable. Le moyen pour obtenir ce résultat a été trouvé par l’Allemagne nationale-socialiste, s’appelle l’étalon-travail, et pourrait je pense être adapter a nos économies de 2018.


    • Mais n’importe quoi !
      Jovanovic n’est pas contre la dette mais contre la loi du 3 Janvier 1973 qui interdit à la France d’émettre sa dette auprès de la population française !
      La France depuis cette date est obligée d émettre sa dette auprès " d investisseurs étrangers " comme on dit pudiquement donc auprès des banques étrangères et souvent apatrides !
      Ainsi la France se soumet à des puissances transnationales alors qu’avant elle émettait sa dette que n’importe quel français pouvait acheter dans sa banque : les anciens bons du trésor.
      Avant la France s’endettait avec un intérêt auprès de sa propre population pour financer des projets d’intérêts général et tout le monde était gagnant : le souscripteur avec ses intérêts , et tous les français qui bénéficiaient des projets financés : les autoroutes , l’électronucléaire , le TGV etc etc ...
      Depuis le 3 Janvier 1973 ceci est interdit !
      C’est ça que dénonce Pierre Jovanovic et non le fait que la France s’endette !
      Vous n’avez absolument rien compris quoi ...


    • @Nicolas
      La question est donc bien de savoir auprès de qui on s’endette, sachant il n’y a pas d’économie moderne sans crédit. Merci quand même de votre contribution...


    • @LDG

      Vous critiquez Jovanovic en affirmant qu’il est contre le crédit.
      Or c’est faux !
      Il n’est pas contre le crédit mais contre ce que ce dernier est devenu à cause de la loi du 3 Janvier 1973.
      Apparemment vous écrivez des choses fausses et en plus vous n’arrivez pas à admettre que vous avez tort.
      Vous m’avez remercié pour ma contribution , on se serait bien passé de la votre ...
      Si vous voulez avoir toujours raison , si vous avez un problème d’ego , exposez donc vos turpitudes à un chien , il sera sans doute toujours d’accord avec vos élucubrations erronées.
      Sur ce , bonne journée quand même hein !


    • @Nicolas
      « on se serait bien passé de la votre.. »
      C’est qui ce "on" ? parlez donc en votre nom, ce sera déjà pas mal...
      Pierre Jovanovic déclare que la guerre est la conséquense de la "planche à billet", il condamne donc celle ci dans son principe, et non pas dans son utilisation frauduleuse.
      Quant à moi c’est de votre agressivité donc JE me serais bien passé !


    • La croissance aurait étaient certainement moins rapide, alors oui l’eau courante mais peu être pas encore le wifi. Écologiquement ont en serai pas là non plus.
      Autant le dire franchement l’usurocratie hébraïque nous a foutu dedans profond.

      L’homme qui conduit ça propre perte. Et il a le culot de ce dire humaniste.


    • @LDG. Vos NON sont plutôt péremptoires. Je crains que vous n’ayiez pas lu un seul ouvrage de pierre jovanovic, ce qui explique votre difficulté à saisir sa perception du crédit.

      Vous semblez mal mesurer ce qu’est la planche à billets, ou monnaie de singe.
      La dérégulation de la création monétaire par rapport aux réserves fractionnelles des banques (accords de bale) fait que la planche à billets se nourrit de la dette et non plus des richesses présentes ou futures.
      A ce titre, toute nouvelle ligne de crédit (ou dette) nourrit une nouvelle émission monétaire et crée ainsi de la dette reposant sur de la dette.
      Ainsi les richesses non réelles (tel votre solde bancaire ou la valeur en monnaie de vos placements) sont détruites mécaniquement par cette inflation monétaire qu’est la planche à billet car, en ce sens comme écrit fekete, plus rien de réel ou de concret (possédant une valeur intrinsèque du fait de sa rareté comme les métaux précieux) n’arrete cet accroissement monétaire qui s’auto-nourrit de toute dette en accroissant son montant.


    • @Althus
      Je dis juste que le problème n’est pas la planche à billet elle-même mais son utilisation frauduleuse, qui conduit aux aberrations que vous décrivez et que toutes personnes sensibles à ces questions connaissent parfaitement.
      L’ingénierie financière est une invention humaine qui a permis, que vous le vouliez ou non, la démultiplication des échanges commerciaux et donc la montée globale du niveaux de vie.
      Cette invention doit être encadré, et là il ne s’agit plus d’économie au sens technique du terme mais de politique, sujet que Pierre Jovanovic ne maîtrise guère.


  • Quand 2 grandes gueules comme Pierre Jovanovic et Alain Soral discutent ensemble qui plus est d’un sujet aussi important on a toujours peur que ça parte en dispute à un moment donné :)
    Excellente émission


  • Hitler a-t-il été sauvé par un ange ? Ou par des mauvais démons, sachant que la catastrophe du procès de Nuremberg a été la suite ? Il est en tout cas clair que des forces qui nous dépassent sont à l’œuvre.
    Qu’Il ait pitié de nous.

     

    • C’est exactement ce que je pense. Il n’y a hélas, pas que des anges gardiens, il y a aussi des démons. Et c’est peut-être eux qui ont maintenu si longtemps en vie Hitler. Pierre Jovanovic élude bien trop facilement cette hypothèse, comme s’il pensait pensait que toute "force supérieure" était issu de Dieu. Franchement, ça me déçoit.


    • Et bien oui toute force supérieure vient de Dieu, y compris les démons qui sont des anges déchus. Lucifer était l’ange de lumière, le plus puissant, avant sa chute. N’importe quel catéchisme catholique tradi (pléonasme) vous l’apprendra.

      Concernant la vision surnaturelle de l’avènement d’Adolf on ne peut que supputer mais ce n’est pas parce-que le mal survient qu’il est forcément uniquement du fait des démons. La justice divine est parfois sévère, et à la mesure de l’offense faite à Dieu, qui est lent à la colère. L’Ancien Testament regorge de Miséricorde, de Patience, puis de Châtiment. Même l’illustre Moïse a dû payer la dette de l’iniquité de son peuple, en errant 40 ans dans le désert et en mourant juste avant de voir la Terre Promise. On ne se moque pas de Dieu impunément.

      Bref j’ai bien aimé cette nouvelle vision surnaturelle de l’avènement d’Hitler dans le contexte historique de l’époque, et je m’en vais méditer sur ce sujet ces jours-ci. Notre-Dame à Fatima nous avait pourtant prévenu bon sang...


    • Parfaitement d’accord avec vous @Veritas. Ça me paraît être un très bon angle d’analyse et au niveau requis pour que les choses prennent un sens juste.


    • J’ai l’impression que certains réduisent la vérité et la dissidence au simple catholicisme... Quelle naïveté et simplisme... A tel point que vous ne vous rendez même pas compte que Hitler était un anti-catholique notoire... mais on n’est plus à une contradiction près.
      Si Dieu est supérieur de par son pouvoir à Lucifer, l’homme lui, ne l’est que s’il rejoint Dieu.


    • Désolé @Mitch mais je ne saisis pas le rapport entre votre commentaire et les deux qui le précédent. Vous répondez à des choses qui n’ont pas été dites.


  • @Eric

    "Si actuellement la dette était contractée à des fins positives et constructives"

    Contrairement à certains, je n’ai pas la prétention de m’y connaître ; ceci dit, y a certaines choses qui me paraissent tellement flagrantes dans leur contradiction qui me font croire que cette personne (pédante comme tjs) n’en sache, à son insu, pas plus que moi. En fait ta phrase ne veut absolument rien dire. Comment détermine t-on qu’une dette a été contractée à des fins positives et constructives ? Le plan Marshall était aussi une fameuse dette qui permit de reconstruire la France mais à quel prix quand on y regarde avec le recul ? Comme tu sais tant de choses, je crois que tu as déjà dû entendre parler des accords Blum-Byrnes. Et puis, le chômage de masse n’est pas nécessairement intrinsèquement lié à la dette car comme tu viens de le dire, une dette contractée peut-être positive dans le but justement de crée de l’emploi en investissant dans l’économie et donc en créant de l’emploi. Décidément, je vais finir par croire que j’y comprends quand même qqchose. Ne suis-je pas un génie, Eric ? Hein ? Pour terminer, je ne suis pas un fan de Pierrot : cela fait depuis le moyen-âge qu’il nous annonce tjs la même chose.

     

    • Essayez de garder votre calme et de reprendre vos esprits, et accessoirement de répondre sous les posts auxquels vous faites référence. Ne confondez pas « je ne comprends » avec « ça ne veut rien dire », à supposer que vous ne fassiez pas semblant en réagissant juste au pseudo (minable mais possible).
      « Comment détermine t-on qu’une dette a été contractée à des fins positives et constructives ? »
      Comme vous le dites dans la suite, à l’usage qui en est fait !!! Ce que je disais donc et sans qu’il soit besoin d’un quelconque génie. Du coup vous êtes dur à suivre et difficilement compréhensible.
      « Pour terminer, je ne suis pas un fan de Pierrot : cela fait depuis le moyen-âge qu’il nous annonce tjs la même chose ». Je dirais même depuis l’antiquité voire la préhistoire ! :-)
      En même temps ce n’est pas grave, ici ce n’est pas OK magazine ou Podium. Par ailleurs, si ce qu’il annonce se produit (pour moi c’est déjà en cours, ce qu’il dit je crois à sa manière, et ça va en s’aggravant), y-aura-t-il lieu de se réjouir qu’il ait eu raison au jour de la catastrophe ?! J’ai l’impression que vous avez un état d’esprit assez malsain et plutôt tordu.
      Enfin, je n’en rajouterai pas en commentant vos quelques lignes sur le chômage de masse, qui elles ne veulent rien dire sinon que vous n’avez strictement rien compris à mes propos, qui eux ne veulent rien dire non plus, ceci expliquant cela :-)


  • Débat viril et excellent :)

     

  • Bonsoir à tous,

    Émission excellente. A l’instar de Xavier, des passages m’ont aussi fait rire. Merci à tous.


  • #1892921

    Comme souvent, beaucoup d’humour de la part d’Alain Soral sur la souffrance incomparable alors que "le gang des pyjamas de Varsovie" ( ref Dieudo) lui colle 50 procès au fesses, le persécute et le diffame quotidiennement.


  • 59:41 Bon ben Xavier, ce sera pour une prochaine fois :) Déjà avec un ça doit pas être simple d’en placer une, mais s’incruster dans une joute verbale, c’est un vrai défi. Au moins tu auras été aux premières loges, j’aurais bien aimé avoir la vidéo. On remarque quand même que PJ a l’esprit de contradiction...


  • Excellente émission !
    J’ai l’impression que cela fait bien longtemps que je n’ai pas entendu un débat aussi enrichissant.
    Les choses bougent, vous élevez les consciences et on en redemande !
    ... Même si tout semble perdu ; "l’empire ne sera jamais aussi flamboyant que la veille de sa chute".


  • Si vous voulez vivre une expérience mystique surréaliste il vous suffit de mettre ensemble Soral et Jovanovic et de les laisser discuter ! Résultat garanti, vous ne serez pas déçu ! Mieux que les champignons hallucinogènes ! On entre dans la quatrième dimension ! Par on ne se sait quel détour fantastique la conversation passe de la politique monétaire sous la république de Weimar à une histoire glauque d’un lascar qui mange sa propre main, et puis...le gros sexe des tirailleurs sénégalais ! C’est pas à la télé ni sur à la radio que vous entendrez ça !

    Il ne faut pas interpréter l’attitude du président de la banque centrale allemande comme le ferait un homme pétri de modernité, c’est à dire en étant choqué qu’il n’ait pas pris en considération les souffrances qu’allaient endurer des Allemands suite à une politique hyperinflationniste. En effet à cette époque le sens de l’honneur et l’orgueil aveugle pouvaient complètement oblitérer toute autres considérations. C’est vrai que c’est un état d’esprit difficile à comprendre en cette époque où des hommes et des femmes bien nourris sont prêts à s’humilier, à piétiner les autres pour quelques pots de Nutella en promo...
    La mentalité de Rudolf Havenstein devait être comme ces peuples et tribus qui préféraient la mort plutôt que la défaite et la mise en esclavage, et qui parfois égorgeaient leurs propres enfants plutôt que de les laisser entre les mains de l’ennemi. Havenstein était prêt à faire mourir tous les Allemands plutôt que de donner un kopeck à la France ! Est-ce de la folie ? Je ne pense pas, il s’agit d’une vision du monde et d’un sens des hiérarchies dans les valeurs différents...


  • Intéressant cette conférence d’Evian, je ne connaissais pas.

    Je crois également qu’avant que ça parte en couille, Hitler avait demandé aux juifs de quitter le pays, des journaux de l’époque en témoignent.

    Mais comme l’indique cette conférence, puisque personne ne voulait d’eux, ça devenait compliqué pour eux...

    La question est donc "pourquoi personne ne voulait d’eux" ? Répondre "l’antisémitisme" n’explique rien, ce n’est pas la cause mais sûrement une conséquence à mon avis.

    L’usure (la dette), interdite par toutes les grandes religions (sauf une..), qui met en esclavage les peuples, pourrait, je pense, faire partie des causes.

     

  • La Conférence d’Evian ...

    Je découvre stupéfait l’existence de cette conférence .
    Je comprends le silence de certains,mais pas celui
    de beaucoup d’autres.
    Merci à ER,pour cette information fondamentale .
    Je vais approfondir cette question .


  • Pierre subira pas la même pression qu’Alain, ça serait trop difficile de faire croire aux gens qu’un journaliste économique est un néo nazi... donc plutôt stratégie de l’édredon :)


  • Bonjour a tous. [je suis anglais]
    Je m’intéresse a Pierre Jovanovic et Alain soral depuis quelques années.
    Ce n’est pas mon genre de laisser des commentaires. J’ai écouté cette emission avec beaucoup d’intérêt. C’est ÉNORME. Il faut diffuser diffuser et encore diffuser.
    C’est dur dans le milieu familiale de parler de tout ca. On vous prend pour un fou.
    Bon courage a ER. Fuck It !


  • j ai appris beaucoup merci beaucoup


  • Je ne comprends pas on ne peut pas lire le contenu de cette vidéo, c’est quoi encore cette arnaque. On ne peut plus regarder des videos comme bon nous semble, elle n’ait même pas diffusé sur you tube. Vive la censure


  • #1894060

    Quand y avait pas le RSA, y avait les SA.


  • Il faut avouer que cette heure ci a été très très sombre, chapeau.


  • Vincent, on est ravi de voir que le financement participatif est utilisé à bon escient mais moi personnellement ma petite émission hebdomadaire du lundi soir me manque ! Les reportages c’est bien, mais l’heure la plus sombre c’est mieux !


  • Putain, ca c’est de la radio...
    Attention à votre bien-pensance (si il vous en reste), elle risque de prendre cher !
    De l’irrévérence, des arguments, de la contradiction, des anecdotes, du combat de bite... (Le moment où les deux lascars jouent à "qui est le plus censuré" est juste excellent ! )
    Les chroniqueurs qui se marrent de la tournures du truc...

    Ca c’est de la radio, putain...


  • J’ai beaucoup aimé cette émission très animée et j’ai appris plein de choses.
    Une liberté de parole rare de nos jours...
    Merci ERFM, merci à tous les intervenants !


  • Alors acheter de l’or aujourd’hui, il faut préciser que ça n’est pas simple car l’agence (le coffre) qui vous vendra les pièces d’or va vous demander si vous voulez que votre butin soit gardé. Elle vous fera signer un papier actant votre possession d’or à l’agence mais ce n’est pas dit que vous voyiez la couleur de votre or encore moins que vous le palpiez ! (Sans compter la possibilité de contrefaçon)
    A vous de faire l’expérience !

     

  • Diverses impressions :

    - excellent sur toute la partie économique, avec d’excellentes remarques aussi sur la pauvreté des années 20 et 30 qui n’étaient folles qu’à cause de la misère, et non à cause de la joie, en effet.

    - On a eu droit à des explications, à mon avis un peu délirantes, de P. Jovanovic sur les anges : non pas que je ne crois pas au surnaturel (je suis croyant et pro-mystique). Qui maitrise ce qui se passe en réalité, sur le plan causal ? UNIQUEMENT les Eveillés, les Saints, et pas du tout aucun intellectuel, ni universitaire, ni théologien.
    Ainsi, traditionnellement, les protections surviennent à cause de la loi du destin, ou, karma (qui est universelle, et christique aussi : "ceux qui tuent par l’épée périront par l’épée"), ainsi, on ne saurait taxer les protections surnaturelles de "favorables" ou "défavorables", c’est hors sujet, ce sont nos actes qui forgent notre futur, c’est tout. Ainsi, si Hitler a échappé à la mort, c’est qu’il avait son destin à accomplir, ça ne veut pas dire que c’était bon ou mauvais, ça veut juste dire que sa présence correspondait au karma-destin collectif.
    Donc, mélanger le fait mystique avec l’économie, c’est original, mais là, c’était assez fumeux, et Soral a montré en quoi c’était confus, on voit bien qu’il était sceptique.

    - la fin me laisse sans voix, sur le congrès d’Evian :
    En effet, que Hitler ait demandé au monde entier de recevoir les juifs n’enlève EN RIEN sa responsabilité hautement criminelle quant aux juifs, communistes, tziganes, handicapés, etc, qu’il a fait massacrer.
    Et alors, c’est quoi ce délire ? Si la France demande à l’Angleterre ou l’Australie de recevoir tous ses millions d’immigrés, "sinon elle les scouic !", évidemment que ces pays vont refuser de recevoir nos étrangers par millions, ainsi, ça ne change rien au crime qui consisterait à massacrer tous ces immigrés. Personne n’est notre larbin.
    tout le monde parle comme si ce congrès amenuisait les responsabilités criminelles. Effarant... car ca ne change rien, moralement.

    - Enfin, Hitler est un menteur, les nazis étaient racistes, trop facile de dire à la fin qu’il n’y a pas de races. Tromperie à la Goebells. voir les mesures de crânes pour pouvoir entrer chez les SS, tous les discours racistes de tous les SS, leurs actes, etc. Il y a eu des discours clairs durant tout le 3ème Reich, et ça ne vient pas des merdias, ce sont des faits.

    merci de publier mon post, nous sommes ici pour DEBATTRE.

     


    • la fin me laisse sans voix, sur le congrès d’Evian : En effet, que Hitler ait demandé au monde entier de recevoir les juifs n’enlève EN RIEN sa responsabilité




      Comme si Soral ou Jovanovic avaient dit le contraire... Il faut écouter ce qui est dit avant de hurler.




      Si la France demande à l’Angleterre ou l’Australie de recevoir tous ses millions d’immigrés, "sinon elle les scouic !", évidemment que ces pays vont refuser de recevoir nos étrangers par millions




      Il n’y avait pas des millions de juifs en Allemagne ou en France. Ce qui est dénoncé, c’est l’hypocrisie des Anglais et des Américains surtout, qui auraient pu facilement accepter quelques centaines de milliers de juifs persécutés. Or ils leur ont fermé la porte au nez. Tu trouves ça normal, cette lâcheté et cette hypocrisie ?


    • @ Titus,

      Tu écris :

      "Il n’y avait pas des millions de juifs en Allemagne ou en France. Ce qui est dénoncé, c’est l’hypocrisie des Anglais et des Américains surtout, qui auraient pu facilement accepter quelques centaines de milliers de juifs persécutés. Or ils leur ont fermé la porte au nez. Tu trouves ça normal, cette lâcheté et cette hypocrisie ?"

      Réponse :

      1) L’allemagne ne se proposait pas que de s "occuper" de ses juifs à elle, mais aussi des juifs français et de ceux des pays occupés, pologne, autriche, pays bas, belgique, donc ça faisait bien des millions de juifs, et non 200 ou 300 000 juifs, qui est un chiffre ridicule. (je parle des juifs vivants et présents en Europe, n’est ce pas, pas du tout de ceux des camps de concentration).

      2) Il n’était pas du tout "facile" pour les USA et l’Angleterre d’accueillir ne serait ce qu’un million de juifs, car comme l’a rappelé Soral dans l’émission, les années 20 et 30 n’étaient que souffrance extrême pour les peuples, crise de 29 et cie, sans travail nulle part, sans assedics ni sécu. Faut arrêter de projeter l’aisance moderne sur le passé.
      Mais de toute façon, je pense aussi que les USA et l’Angleterre étaient des hypocrites finis, criminels, et n’avaient que faire des juifs, donc on est d’accord là-dessus.
      Par exemple, les bombes A lâchées sur le Japon, l’ont été parce qu’il s’agissait d’une autre race, les jaunes, les américains n’auraient pas balancé ça sur l’allemagne.
      La couronne britannique était pour Hitler, contrairement à Churchill.
      Etc, donc bien d’accord sur leur hypocrisie, les causes de la guerre sont ailleurs que dans cet angélisme des usa que les médias voudraient nous faire avaler.

      Bref, je ne vois pas d’innocents dans cette affaire, ni les usa, ni l’angleterre, ni l’allemagne de Hitler.

      En marge de ça, je voudrais rappeler un fait :
      Quand Soral dit que le testament d’Hitler montre une intention "gentille" de libérer les colonies françaises et anglaises, je souhaite rappeler que ce n’était pas si gentil, mais c’était juste pour mettre l’allemagne sur un pied d’égalité avec la France et l’Angleterre, car l’allemagne avait perdu ses quelques colonies à cause de 14-18.
      De même, quand Hitler regrette la collaboration avec la France, ce n’est pas gentil du tout, il aurait continué la guerre ici, et notamment détruit Paris, etc.


    • @Alan

      Je pense que le nombre est très exagéré. Mais quoi qu’il en soit, je trouve que tu as une drôle de logique comptable. Entre zéro et un million, il n’y a rien selon toi ? C’est tout ou rien ?
      Les USA auraient pu en accueillir des centaines de milliers facilement, tant est grand leur territoire. Et il ne faut pas oublier que la population dont on parle était plutôt riche en moyenne, donc n’aurait pas été un poids financier. Il aurait suffit de leur donner un bout de terre et ils auraient à eux seuls relancé l’économie du bâtiment.


    • à Titus,

      Je répète que les juifs d’Europe ne représentaient pas "quelques centaines de milliers de personnes", mais bien quelques millions, libre à toi d’inventer des chiffres. (et je ne parle pas des camps, mais de tous les juifs vivants en europe, à l’époque).

      Tu me dis :

      "Entre zéro et un million, il n’y a rien selon toi ? C’est tout ou rien ?
      Les USA auraient pu en accueillir des centaines de milliers facilement, tant est grand leur territoire."

      ==> vision naïve : "c’est grand , alors on peut y mettre du monde".
      Je répète, (et c’est la dernière fois parce qu’on donne du boulot aux modos avec nos posts), que les USA, l’Angleterre ou qui tu veux étaient en crise économique TRES GRAVE, ce qui a d’ailleurs provoqué la guerre, donc personne n’était en mesure de recevoir des centaines de milliers de personnes d’un coup ! L’inflation était galopante, le tissu économique, désastreux, les prix, irrééls de hauteur, Soral a rappelé tout ça dans l’émission. Les juifs débarquant là-dedans seraient arrivés pauvres aux USA (car Hitler ne les aurait pas laissé partir avec leurs richesses, dont il considérait qu’ils les avaient volé à l’Europe), et donc une masse de gens pauvres arrivant sur le territoire, ça aurait fait autant de miséreux sans toit, et affamés, avec délinquance à terme, bref, un désastre sanitaire et social, qu’aucun président US n’aurait accepté gratuitement, sauf à se faire dédommager financièrement de suite par l’Allemagne, chose qu’Hitler n’aurait jamais accepté.
      Et les juifs, pour faire de la richesse, auraient eu besoin d’un pays viable, alors que la crise économique réduisait les efforts commerciaux à néant. (va emprunter à des banques, en temps de crise, va !).

      QUI accepterait de recevoir volontairement "des centaines de milliers de gens", d’un coup, sans aucune contrepartie, en plus en temps de crise, vas y, donne nous 1 seul nom de pays ! (nous, on recoit des migrants, de force, sans notre consentement, et par le fait de gens qui veulent détruire les nations, ils ne le font pas par générosité, c’est donc totalement différent).
      Si Conversano prend le pouvoir et annonce vouloir tuer toutes les races étrangères présentes en France, tu verras qu’aucun pays n’acceptera de recevoir ne serait ce que 10 000 personnes.
      Et pourtant, on n’est pas en 1929.

      Faut pas rêver, la demande d’Hitler était débile : "on a des gens qui posent problème ici, prenez les chez vous".
      n’importe quoi... évident que personne n’accepterait.


    • @Alan



      donc personne n’était en mesure de recevoir des centaines de milliers de personnes d’un coup !




      Qui te parle de recevoir tout le monde d’un coup ? Hitler n’avait pas fixé d’échéancier. Donc personne ne peut dire ce qui se serait passé si les USA avaient accepté d’en accueillir chez eux.

      Ta comptabilité est étrange : C’est tous ou personne. C’est idiot, car sauver dix familles, c’est déjà ça. Au lieu de ça, les USA n’en ont accepté aucune !


    • #1895729

      Pour le nombre de juifs a recevoir, si j’ai bien compris, la conférence d’Évian, c’est 2 ans avant la guerre, donc les seuls juifs gouvernés par l’Allemagne, c’est les juifs allemands, donc ni les polonais, ni les ukrainiens (les 2 pays avec les plus grandes communautés) , ni la France, ni l’Italie, ni la Hongrie, Roumanie, Europe de l’Est et centrale.

      Donc logiquement on arrive à 10 fois moins, 2 ans avant la guerre, qu’après 2 ans de guerre.


    • Si je regarde sur Internet, la conférence d’Evian a eu lieu en 1938.
      Donc l’argument consistant à dire que les USA n’auraient pas pu les accueillir à cause de la mauvaise économie ne tient pas.


  • Un nouveau dictateur pourquoi pas, mais pourquoi pas la transition proposée par le CNT, en toute légalité sortir de la main mise de l’empire et de l’Europe sur la nation France. Le 5 mai, sera un vrai test pour voir si la France s’appartient encore ou si elle est finie et à la merci du dictat. Sans sursaut de conscience de la part d’un bon million de français, le pays partira à la dérive rapidement ensuite. (ma vision)


  • Aussi je voulais réagir quand à la vision uniquement économique du problème de l’écrasement des pauvres par la dette. Ne pas oublier l’agenda 21 et 33, la mise en place d’une éradication de la population par les vaccins, les ondes wifi (5g, Linky...), la nourriture, bref la zombification des peuples pour à termes les concentrer dans les villes comme des prisonniers enchaînés à la RFID...
    Encore une fois les feux de Californie du Nord qui sont un génocide et une expérience technologique pour nous indiquer comment nous seront exterminés c’est à dire à l’électo-laser quand l’heure aura été décrété par notre bien aimé satan !


  • Hitler ne voulait pas la guerre ?? Ho ! La bonne blague !! Après avoir réarmé son armée, réalisé l’anschluss, annexé les sudetes, démantelé la Tchécoslovaquie a son profit, réclamé memel, et enfin lancé un ultimatum à la Pologne pour Dantzig, il ne voulait pas la guerre ??! Qui peut croire une chose pareille ? D’ailleurs dans « Mein Kampf » ne dit il pas qu’il va falloir régler les comptes avec les français ? Que la Pologne est un état qui ne devrait pas exister ? Quid du lebensraum à l’est ? Non mais vraiment !! Cela ressemble plus à la complainte du vaincu a posteriori... un peu comme Guillaume II qui après la défaite disait qu’il n’avait pas voulu la guerre tout en étant l’un des artisans à avoir mis le feu aux Balkans !!

     

    • Tous les cas que vous citez (Anschluss, Sudètes, Dantzig...) ont toujours un minimum de légitimité, rappelons que c’étaient justement des lieux allemands arrachés à l’Allemagne après la Grande Guerre... L’Autriche et les Sudètes avaient voulu l’anschluss en 1919, mais les Alliés refusèrent, en contravention d’ailleurs du slogan "un peuple, un Etat" (c’est-à-dire le "principe des nationalités" promu par Wilson, censé justifier le fait que les Alliés démantelaient les Empires austro-hongrois, allemand et ottoman, en une multitude de plus petits pays). Quant à Dantzig et la Prusse-Orientale, c’étaient des territoires allemands depuis le XIIIème siècle...

      Certes, toutes les conquêtes allemandes n’étaient pas justifiées, mais avec la guerre Hitler n’avait pas le choix. De toute façon, il ne contrôlait pas tout non plus... Dans le national-socialisme, il y avait des gens qui étaient racistes anti-slaves, alors que d’autres étaient simplement anti-communistes... Je rappelle que des centaines de milliers de Russes anti-communistes ont combattu du côté de l’Allemagne pour libérer leur pays du communisme, au sein de la ROA, l’armée de libération nationale russe, une sous-structure de la Wehrmacht...

      Quant à la France, on peut malheureusement comprendre la haine de Hitler envers la Troisième République... Je rappelle que même du point de vue français, c’est elle qui a génocidé 2 millions de Français...


    • "Si tu veux la paix, prépare la guerre."


    • Tellement bien préparée qu’il a eu la guerre...


    • @Lolateur

      Ce n’est pas lui qui l’a déclarée.


    • @titus
      au bout de la n ième provocation fallait que ça arrive...
      qui pourrait croire qu’il ne s’y attendait pas ? Comment pensez-vous qu’il souhaitait régler ses comptes avec la France ? Dans un tournoi de belote ?


    • @titus
      L’invasion de la Pologne a été le premier acte de guerre d’hitler, donc de fait il est le déclencheur de la seconde guerre mondiale.


    • #1895735

      @ lolateur

      Hitler avait obtenu du gouvernement polonais des concessions concernant Dantzig et l’accès à cette ville... Malgré un accord entre les deux parties, les USA firent savoir dans une note secrète qu’elles s’opposaient au projet, et la GB qu’une modification des frontières entraînerait de facto l’entrée en guerre du pays.

      Qu’Hitler ait été un dictateur sanguinaire ne doit pas nous faire oublier qu’il a aussi été poussé à la guerre par d’autres qui y ont trouvé leur intérêt.


    • @ paysan breton
      Merci pour cette info que je ne connaissais pas...Mais alors comment expliquez-vous le pacte molotov ribbentrop qui prévoyait le partage de la Pologne s’il n’avait pas l’intention de l’envahir ? Hitler avait déjà prévu cette agression... donc quand il dit à l’approche de la défaite qu’il ne souhaitait pas la guerre c’ est un peu gros !! Sinon excellente émission avec une qualité de débat et d’information qu’on aimerait trouver sur les chaînes publiques, mais là... on peut toujours rêver !!


    • #1896020

      @ lolateur

      Ce pacte a été signé le 23 août 1939, soit au moment où Hitler avait déjà décidé d’envahir la Pologne.


  • Le Missel 2018 de l’Eglise Catholique indique la fête des Saints Archanges Michel, Gabriel et Raphael pour le 29 Septembre ... et la fête des Saints Anges Gardiens pour le 2 Octobre. Il est donc faux de dire "qu’ils (l’Eglise catholique depuis Vatican II) ont remplacés la fête des Saints Anges Gardiens par la fête de Saint Léger.
    Par ailleurs, Philippe de Gaulle a démenti cette "information" selon laquelle Arafat aurait reçu une croix de Lorraine du Général de Gaulle. Une manière pour le leader palestinien de dire aux chrétiens palestiniens qu’il était protégé par leur Dieu ?!


  • Juste truculent.


  • J’aimerais juste ajouter quelques petites précisions concernant la conduite de la Suisse pendant la guerre (Pierre Jovanovic et Alain Soral ne semblent pas du tout d’accord à ce sujet).
    (1) "On" a reproché à la Suisse d’avoir refoulé des réfugiés juifs à la frontière ("rapport Bergier"). Alors que le rapport Bergier parlait de 30’000 juifs refoulés, un travail d’historien sorti récemment ramène ce chiffre à... environ 3000. (Thèse de Mme Ruth Fivaz-Silbermann)
    (2) Il y a un point très important à comprendre : la culture suisse donne nettement plus d’importance au pragmatisme qu’à l’idéologie. Pendant la guerre, la priorité absolue du gouvernement suisse était d’éviter l’occupation du pays. Pour cela, il a
    (a) mis l’armée aux frontières. Ce n’était peut-être pas une armée bien redoutable, mais n’oubliez pas qu’en Suisse tout citoyen est soldat.
    (b) signé des traités secrets avec tous ces voisins pour obtenir qu’ils respectent ses frontière.
    (c) miné tous les tunnels et les ponts traversant les Alpes. En cas d’invasion, les Suisses auraient fait tout sauter, coupant ainsi les voies de communication entre le nord et le sud de l’Europe.
    Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il n’y avait pas aussi des questions liées aux fonds déposés dans les banques suisses... toute l’Europe devait avoir des sous en Suisse, probablement, non ?


  • Le krach a déjà commencé au cas ou vous ne seriez pas au courant... Mon conseil : oui c’est bien d’acheter de l’or mais pas trop et surtout dépensez votre blé car vous n’aurez surement jamais plus un tel pouvoir d’achat dans votre vie ! Faites-vous plaisir et en en prime vous n’aurez plus le soucis de placer cet argent !


  • Bonjour
    Je me demandais qui sont les peintres mentionnés à partir de la 52ème minute de vidéo.
    Foujita je pense avoir reconnu, mais "Soutine" et l’expressioniste allemand Grantz ou Grutz me sont inconnus, et je n’arrive pas à les trouver sur wikipédia.
    Un amateur d’art pourrait-il me renseigner sur ces artistes svp ?
    Merci à vous

     

  • Très intéressant, même si j’ai eu l’impression que le but de Jovanic était de contre-dire Soral, dire non c’est faux, avant même que ce dernier ait fini sa phrase.


Commentaires suivants