Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’homme est-il végétarien ?

À ne pas manquer, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

85 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1076314
    le 07/01/2015 par Guillaume
    L’homme est-il végétarien ?

    Ce n’est pas dépassé depuis un petit moment déjà la théorie de l’évolution ?

     

    • #1076427
      le 07/01/2015 par tempoub
      L’homme est-il végétarien ?

      Ça dépend de ta religion ...


    • #1076481
      le 07/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ Guillaume,

      La vie est synonyme d’évolution.

      Dans ma vie, mon corps et ma pensée ont évolué, notre culture a évolué, nous sommes le fruit de l’évolution de nos ancêtres, eux-même ont été le fruit de l’évolution des leurs et toutes ces évolutions humaines (et animales) sont le fruit de l’évolution de l’environnment qui lui-même a répondu a l’évolution du climat.

      Tout évolue car notre réalité est celle du changement permanent.

      Donc quand vous dites que la théorie de l’évolution, c’est dépassé, je crois comprendre que vous faites référence à la théorie de l’évolution de Darwin. N’étant pas spécialiste de la question, je vous demande sincèrement et innocemment par quoi cette théorie a été dépassé car tout ce qui m’intéresse est de me rapprocher de la vérité en écoutant et en apprenant.

      Je perçois que le concept même de l’évolution est bien réel. D’ailleurs, je dirais même que ce concept caractérise le réel. L’ídée même de l’évolution fait donc obligatoirement partie de nous-même et de nos origines.

      De nouveau, je demande donc en quels points cette théorie est invalidée.

      Merci d’avance pour vos explications.


    • #1084191
      le 11/01/2015 par Yoyo69
      L’homme est-il végétarien ?

      C’est ta religion la théorie. L’évolution est un fait scientifique indiscutable et prouvé.


  • #1076343
    le 07/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    L’homme est-il végétarien ?

    Merci à monsieur Delavier d’avoir la patience de parler longuement des évidences qui ne devraient même pas ouvrir ce type de débat... surtout ici.

    Pour rappel donc :

    Le 6 janvier à 09:47 par Heureux qui, comme Ulysse...
    L’homme est-il fait pour manger de la viande ?

    « Et pour la réconciliation, préconisons un steak tartare avec des câpres !
    Tout cela pour exprimer que ceux qui adoptent une posture philosophique par rapport à l’alimentation sont parfaitement en droit d’agir ainsi, mais que tenter d’argumenter avec des éléments scientifiques qui ne le sont pas est d’une très grande malhonnêteté intellectuelle...
    L’Homme n’est pas "fait" pour ceci ou pour cela, comme toute espèce, il est condamné à s’adapter pour survivre dans un environnement qui évolue lui aussi ! »

     

    • #1112245
      le 06/02/2015 par Pseud
      L’homme est-il végétarien ?

      Son argumentaire est rempli de contradictions, je n’ai pas eu la patience d’écouter ce Mr jusqu’au bout. Dès le début, on a le droit au classique argument : "l’homme a évolué et à su s’adapter". Mais peut-il nous dire quel est le foutu rapport entre le fait de pouvoir manger n’importe quoi pour se nourrir par survie et la nourriture idéale dont notre corps aurait besoin ? C’est quand même pas compliqué de comprendre la différence entre les Inuits qui mange du phoque parce que...ya que ça là-bas ! et qui au passage, ont une moins bonne espérance de vie...et la recherche du régime idéal pour l’homme. Celui qui ne provoque pas d’effet secondaire, celui qui apporte bien être et santé.

      De plus, s’il réfute l’argument de la physionomie humaine, qu’il ne vienne alors pas nous dire que le Gorille est fruigivore/feuillivore à cause de son système digestif...c’est tellement contradictoire.

      Ce Mr n’est rien d’un scientifique...aucune logique, aucun argument sensé. Ah mais c’est peut être humoriste qui se lance ?


  • #1076355
    le 07/01/2015 par oileb
    L’homme est-il végétarien ?

    Bon,il faut bien comprendre que l’amerloc dénonce surtout la sauvagerie et la cruauté humaine vis à vis des animaux que l’on consomme, et c’est une réalité, personne ne peut le nier. De plus, cher Mr Delavier, votre vision de l’évolution darwiniste de le vie pourrait en effet vous donner raison, MAIS ...,je vous suggère de lire le livre de Hans Joakim Zillmer, "l’erreur de Darwin", présenté sur cette meme page (et c’est une exélente idée, merci à KK) ainsi que son autre livre "Le mensonge de Darwin" dans la meme collection et encore d’autres comme les travaux de Velikovsky pour ne citer que lui parmi tant d’autres et vous comprendrez que l’adaptation évolutive au compte goute au cours de million d’années des espèces vivantes de notre planète, et bien c’est de la merde en branche, et pour finir de me discréditer au yeux des gens qui pensent comme vous, je dirais que toute l’histoire comme on nous l’apprend à l’école n’est qu’un monstrueux mensonge, une abération, tout comme les travaux de Leil, contemporain de Darwin et instigateur de la théorie de l’ évolution "darwinesque" mais au niveau géologique de la planete. Ces deux théories ont été démontées en un quart de tour par une foultitude de chercheurs un peu serieux, et ce à toutes les époques, y compris aux temps de Darwin et Leil. Maintenant, comprendre pouquoi le mensonge est devenu la théorie "officiele", c’est une autre question...

     

    • #1076510
      le 07/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ oileb,



      l’adaptation évolutive au compte goute au cours de million d’années des espèces vivantes de notre planète, et bien c’est de la merde en branche



      Que voulez-vous dire par "au compte-goutte" ? Ensuite, pourriez-vous étayer vos déclaration avec des arguments ?
      Je ne dis pas ça pour faire le malin mais comme j’avais annoncé dans ma réponse à Guillaume un peu plus haut, je le demande sincèrement et innocemment car tout ce qui m’intéresse est de me rapprocher de la vérité en écoutant et en apprenant.

      Je vous demande donc comme à Guillaume en quels points cette théorie est invalidée et vous remercie aussi d’avance pour vos explications.


    • #1076612
      le 07/01/2015 par apero
      L’homme est-il végétarien ?

      Oublie darwin (en fait ça n’a rien à voir avec le sujet). Ce que dit delavier est simple :

      L’homme n’est en rien herbivore, carnivore ou omnivore PAR ESSENCE (contrairement à ce que dit le végétalien américain) -> il s’adapte à son environnement, donc en milieu froid (où rien ne pousse l’hiver, genre canada, scandinavie, etc) l’homme DOIT chasser/pêcher et manger de la viande pour survivre, sinon il ne passe pas l’hiver. Dans les régions chaudes toute l’année (inde) il est possible d’être végétarien car on n’est pas limité à la saison froide. Dans les régions tempérées (comme en france) l’apport animal est bien commode, c’est une question de pragmatisme.

      Aujourd’hui tout cela n’est plus vraiment d’actualité vu qu’on habite dans des maisons chauffées, qu’on peut faire venir tous les végétaux qu’on veut et que de moins en moins de personnes vivent en autarcie. Les hommes ont cependant gardé les habitudes alimentaires d’antan (si ça te gêne d’appeler ça évolution, appelle ça adaptation, et laisse les querelles scientifiques loin de là). La question morale de tuer les animaux est légitime en 2015, vu l’abondance des ressources. Là tout le monde est d’accord.


    • #1076640
      le 07/01/2015 par oileb
      L’homme est-il végétarien ?

      Difficile d argumenter serieusement en quelques lignes de commentaire.
      Lisez les livres que je suggere, ce qui vous emmenera à en lire d’autres sur le sujet et vous pourrez comprendre par vous meme. D’ailleur, le second livre de Zillmer n’est pas "le mensonge de Darwin", mais "le mensonge de l’evolution"... Pardon. Tres interressant car il démontre que beaucoups de découvertes archéologiques validant Darwin sont des faux, parfois par erreur mais le plus souvent par préméditation !
      Comme pour d’autres mensonges de l’histoire, il faut chercher à savoir à qui profitent t’il .
      Bonne lectures


    • #1076969
      le 07/01/2015 par toto
      L’homme est-il végétarien ?

      Le Darwinisme permet d’écarter les gens du divin (ce qui les rapprochent plus facilement du monde de la consommation, de la sexualisation ... qui ont des valeurs contraires).

      Par ailleurs, c’est moins noble de descendre du singe que de dieu ;-)
      Au final une moins grande estime de soit.

      PS : Frederic D. explique que l’évolution n’est pas opposée au créationnisme.
      Toutefois, lorsque l’on dit à quelqu’un qu’il descend du singe, une minorité seulement cherchera à en savoir plus. La majorité, elle, prendra cela comme acquis.
      Surtout que dans les écoles laïques ont ne vous dit pas que c’est dieu qui a créé le singe qui est devenu homme (pas de lien entre évolution et création) ... Total abstraction du divin. Du point de vue de l’école, l’histoire s’arrête là, l’homme descend du singe.

      Merci E&R pour nous proposer les différentes visions des uns et des autres, j’ai bien aimé également les arguments de l’américain sur l’histoire des mâchoires.


    • #1077280
      le 07/01/2015 par 100phoux
      L’homme est-il végétarien ?

      d’abord pas au compte goutes, et pas des millions d’années !!
      mais par sauts et sur des milliards d’années !, darwin pensait aussi que l’évolution etait lente, c’est sa seule erreur.
      darwin n’a pas créé l’évolution, il l’a découverte.
      je suis trés curieux d’une autre solution à notre présence...


    • #1077569
      le 07/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ oileb,

      Donc il existe des faux et des erreurs dans les découvertes archéologiques qui appuyaient la théorie de Darwin. Soit, admettons. Si c’est le cas, cela ternirait bien sûr la réputation des auteurs et éclabousserait par la même la théorie darwinienne. Cependant, cela ne l’invaliderait pas forcément.

      Existe-t-il des explications alternatives à la théorie de l’évolution et ces explications sont-elles démontrables matériellement ?

      Avant de lire ces livres, peut-on avoir en amuse-gueules quelques pistes basées sur la logique ?


    • #1080648
      le 09/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      @Frederick

      Oui, il existe une théorie alternative à la théorie de l’évolution : la théorie de la Création. C’est celle à laquelle croyait tous les scientifiques avant Darwin.
      La théorie créationniste est supportée par des faits vérifiables et démontrables, contrairement à la théorie de l’évolution qui n’est que pure spéculation intellectuelle totalement déconnectée de la réalité.


  • #1076400
    le 07/01/2015 par Jay
    L’homme est-il végétarien ?

    Stupide
    Le Darwinisme est une idéologie et une croyance. RIEN de scientifique dedans. Et c’est la base de son raisonnement.....

     

    • #1076448
      le 07/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      L’homme est-il végétarien ?

      @ Jay

      Dans le genre, votre idéologie n’est pas mal non plus ! Oui, Darwin s’est trompé sur beaucoup de points, mais l’état des connaissances en son temps et la faiblesse des moyens d’expérimentation l’y autorisaient, d’autant qu’il serait très réducteur de parler de ses travaux sans en évoquer la partie la plus intéressante qui est curieusement occultée...
      Tout n’est donc pas à rejeter chez Darwin... comme chez les "créationnistes" d’ailleurs.
      La vision binaire des choses n’est jamais une bonne approche en matière scientifique, privilégier la fonction "OU" au détriment de la fonction "ET" est la garantie d’un égarement idéologique, qu’on se le dise !


    • #1076467
      le 07/01/2015 par VosgienVolant
      L’homme est-il végétarien ?

      Même réponse qu’au message de "oileb" sur ce sujet. Si ça n’existe pas, pourquoi on constate l’évolution en temps réel sur les bactéries, les virus et des insectes à cycle de vie court comme les moustiques. Ils ne devraient pas développer de résistance aux antibiotiques ou aux insecticides si la théorie de l’évolution est fausse :). Quelle est ton explication ?


    • #1076650
      le 07/01/2015 par fadge
      L’homme est-il végétarien ?

      Attention
      Ceux qui défendent l’évolution ne donne les exemples que d’adaptation.
      L’adapdation existe, aussi appelé micro-evolution, et cela personne ne le nie. Cela inclu la selection naturelle ou artificielle qui peux modifier des caractéristiques, mais pas de changements fondamentaux. L’ADN ne se complexifie pas, c’est le contraire.
      Le problème est l’apparition d’organes, ou changement d’espèces , (la "macro-evolution") qui elle n’a absolument aucune preuve scientifique. Il n’existe aucun fossile d’espèces transitoires alors qu’il devrait y en avoir des millions.
      Donc l’evolution n’existe pas, seulement l’adaptation et la selection.


    • #1076696
      le 07/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      @vosgienvolant « Si ça n’existe pas, pourquoi on constate l’évolution en temps réel sur les bactéries, les virus et des insectes à cycle de vie court comme les moustiques. Ils ne devraient pas développer de résistance aux antibiotiques ou aux insecticides si la théorie de l’évolution est fausse :). Quelle est ton explication ? »

      On ne constate que des variations mineures de caractères secondaires, mais on n’a jamais observé d’évolution d’une souche de bactérie en autre chose qu’une souche de bactérie. Par exemple, on n’a jamais observé une souche de bactérie donner naissance à un organisme pluricellulaire. Et un moustique n’a jamais donné naissance à autre chose qu’à un moustique. Les espèces se reproduisent, ça veut bien dire ce que ça veut dire, elles ne se transforment pas !


    • #1076704
      le 07/01/2015 par tempoub
      L’homme est-il végétarien ?

      Une croyance, certainement (il n’y a pas de « connaissance »), mais dans la méthode empirique, inductive, de Darwin a largement été complémentée par la méthode hypothético-déductive expérimentale, et les observations jusqu’à présent vont plus dans le sens de l’évolution que de la création ex-nihilo, quand même. Après, certes, les indices d’évolution on peut-être été placés là volontairement pour nous tromper ... Mais bon là, rien ne sert d’argumenter, ce n’est pas du domaine du raisonnable, et ce nest pas prouvable.


    • #1076749
      le 07/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      @tempoub « les observations jusqu’à présent vont plus dans le sens de l’évolution que de la création ex-nihilo, quand même. »

      Toutes les observations, sans exception, vont dans le sens d’une stabilité des espèces, conformément à la théorie créationniste, et non dans celui d’une transformation des espèces ou dans l’apparition des espèces (théorie évolutionniste). D’ailleurs, si les espèces ne se reproduisaient pas à l’identique, on ne pourrait pas les distinguer et on ne pourrait pas parler d’espèces. On aurait un continuum de formes transitoires sans cesse en train de se transformer. Si on peut déterminer précisément les espèces, c’est qu’on se base sur des caractères observables distincts et immuables.

      PS : Il y a une liste d’espèce en voie de disparition. Il n’y a pas de liste d’espèces en voie d’apparition !


    • #1077513
      le 07/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ Titus,



      On aurait un continuum de formes transitoires sans cesse en train de se transformer.




      D’après la théorie de l’évolution, c’est ce qu’on a. Sauf que ce continuum n’est pas percpetible à l’oeil nu.



      Si on peut déterminer précisément les espèces, c’est qu’on se base sur des caractères observables distincts et immuables.




      Tout est correct et raisonné dans cette phrase sauf le dernier mot. Pourquoi donc "immuables" ?



      Il y a une liste d’espèce en voie de disparition. Il n’y a pas de liste d’espèces en voie d’apparition !




      Quant à cette déclaration, elle met justement à bas votre refus de la théorie de l’évolution car si des espèces n’apparaissent pas, c’est justement parce qu’une espèce n’apparaît pas du néant. L’idée de l’évolution dit justement cela, que les espèces vivantes sont le fruit de longues mutations et non pas des apparitions soudaines.


    • #1077591
      le 07/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      @Frederick



      « D’après la théorie de l’évolution, c’est ce qu’on a. Sauf que ce continuum n’est pas percpetible à l’oeil nu. »




      C’est pas qu’il n’est pas perceptible à l’œil nu, c’est qu’il n’a jamais été observé. L’évolution des espèces n’a jamais été observée, donc ce n’est pas un fait, mais une hypothèse non vérifiée.



      « Tout est correct et raisonné dans cette phrase sauf le dernier mot. Pourquoi donc "immuables" ? »




      Parce que si les caractères observables utilisés pour déterminer les espèces étaient variables dans le temps, alors on ne pourrait plus s’y fier. Par exemple, si les poules avaient tantôt des plumes, tantôt des poils, tantôt un bec, tantôt des dents, alors on ne pourrait plus reconnaître ces individus comme étant des poules, et on ne pourrait plus définir l’espèce "poule".



      « Quant à cette déclaration, elle met justement à bas votre refus de la théorie de l’évolution car si des espèces n’apparaissent pas, c’est justement parce qu’une espèce n’apparaît pas du néant. L’idée de l’évolution dit justement cela, que les espèces vivantes sont le fruit de longues mutations et non pas des apparitions soudaines. »




      Une espèce ne peut pas apparaître à partir de matière non vivante. C’est pourtant le présupposé de la théorie générale de l’évolution de la vie sur Terre : En gros, il y a 3 milliards d’années, de la boue se serait transformée en cellules vivantes, lesquelles se sont transformées en méduse, puis en poisson, puis en grenouille, puis en prince charmant... Ce qui contredit tous les faits observables qui montrent que les êtres vivants proviennent toujours des êtres vivants et que la génération spontanée d’un être vivant à partir de matière minérale ou organique inerte est impossible.


    • #1077647
      le 07/01/2015 par Starkamanda
      L’homme est-il végétarien ?

      Si le darwinisme n’existe pas, alors pourquoi l’homme est-il attiré par le " plus " ? Plus beau, plus fort, etc


    • #1078126
      le 07/01/2015 par Thomas
      L’homme est-il végétarien ?

      Merci à Titus et Frédérick pour cet échange, vraiment intéressant.

      Pour ma part ayant pris pour acquis à la base l’évolution darwinienne (lavage de cerveau par l’idéologie dominante) je me porte de plus en plus vers une théorie "créationniste" qui reconnaît totalement l’adaptabilité des espèces.

      Cependant restons humbles car souvent ce que l’on a appelé Dieu dans l’histoire ou du fait de Dieu a été attribué à des phénomènes incompris car non observables, modélisables, théorisables.

      Dans tous les cas, le bon incompréhensible entre le non-vivant et le vivant (mais aussi d’une espèce à une autre) même s’il peut être expliqué un jour ne fait que reporter le problème puisque la création à partir du néant restera à jamais inexplicable donc pour moi il ne fait aucun doute qu’une intelligence supérieure et transcendante existe. Reste à savoir la marge de manœuvre qu’elle a laissé à l’auto-détermination et à la compréhension de notre environnement.


    • #1079943
      le 08/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ Titus,



      L’évolution des espèces n’a jamais été observée



      Comme je le disais, elle n’est pas observable à l’oeil nu à cause du temps qu’elle nécessite. Par contre, elle peut être observable par la méthode de déduction.

      Exemple : la pigmentation de la peau humaine. Celle-ci a évolué suivant les régions habitées.



      si les caractères observables utilisés pour déterminer les espèces étaient variables dans le temps, alors on ne pourrait plus s’y fier.



      On peut s’y fier à partir du moment où le processus de catégorisation et son utilisation sont plus courts sur le continuum du temps que le changement même.



      Par exemple, si les poules avaient tantôt des plumes, tantôt des poils, tantôt un bec, tantôt des dents, alors on ne pourrait plus reconnaître ces individus comme étant des poules, et on ne pourrait plus définir l’espèce "poule".



      Une poule à poil ne serait plus appelée simplement une poule. Il suffirait donc de changer le nom...

      Mais puisqu’on parle d’oiseaux, intéressons-nous à ceux qui sont complètement inaptes au vol. Des oiseaux inaptes au vol conservent cependant toujours leurs ailes, bien que celles-ci ne soient plus fonctionnelles : elles conservent toutes les caractérisques d’une aile sauf celles qui donnent la capacité de se propulser dans les airs.

      Les "rebuts" morphologiques prouvent qu’évolution il y eut, l’animal s’étant adapté à de nouvelles nécessités et ayant ainsi abandonné des comportements, ce qui fit évoluer son corps.



      la génération spontanée d’un être vivant à partir de matière minérale ou organique inerte est impossible.



      Faisons cependant un petit rappel : la matière n’est absolument, aucunement, définitivement pas inerte !



      Une espèce ne peut pas apparaître à partir de matière non vivante. C’est pourtant le présupposé de la théorie générale de l’évolution de la vie sur Terre



      Remonter si loin dans le passé invite à faire un bon nombre de spéculations et très peu d’observations. La question est donc : des composants minéraux peuvent-ils se regrouper et commencer à montrer des traits que nous pourrions définir comme forme de vie basique ?

      Peut-être, peut-être pas. Je n’ai pas la réponse.

      Mais même si l’origine de la vie n’était pas dû au principe de l’évolution, en quoi cela empêcherait que ce principe ait eu un rôle prépondérant -sinon principal- pour la suite des évènements ?

      Si vous avez une autre théorie, de grâce exposez puis démontrez-la-nous.


    • #1080633
      le 09/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      @Frederick

      - Observation et déduction sont deux choses différentes. L’observation est du domaine du réel, la déduction reste du domaine du virtuel tant qu’elle n’a pas été validée par des faits observables. Par conséquent, "observer par la méthode de déduction" n’a pas de sens.

      - La pigmentation de la peau est un caractère secondaire, comme la taille. Ce n’est donc pas de la macro-évolution.

      [quote]On peut s’y fier à partir du moment où le processus de catégorisation et son utilisation sont plus courts sur le continuum du temps que le changement même.[/quote]
      [b]Le fait est que ce n’est pas le cas : les espèces sont stables dans le temps[/b]. On utilise les mêmes critères pour les reconnaître qu’au XVIIe siècle. Et heureusement, car sinon, il faudrait sans cesse ajouter des espèces nouvelles et on en aurait finalement presqu’autant que d’individus.
      La stabilité des espèces est un fait observable et vérifiable par tous, partout et de tout temps (les archives fossiles prouvent la stabilité des espèces dans le temps).

      - La plume des oiseaux n’est pas seulement une structure adaptée à la fonction du vol. Les ailes de l’autruche ne sont pas un "rebut morphologique" mais sont parfaitement fonctionnelles.

      - Inerte signifie non-vivant. La matière minérale comme la matière organique ne sont pas vivantes ! La vie commence avec la cellule.

      [quote]Remonter si loin dans le passé invite à faire un bon nombre de spéculations et très peu d’observations. La question est donc : des composants minéraux peuvent-ils se regrouper et commencer à montrer des traits que nous pourrions définir comme forme de vie basique ?[/quote]
      On a la réponse parce qu’on a fait des expériences, et la réponse est : non, la génération spontanée n’existe pas.
      Mais tu parles de remonter dans le passé, cela veut dire que tu supposes que dans le passé existaient des lois naturelles qui conduisait la matière non-vivante à s’auto-organiser en être vivant. L’hypothèse que les lois physiques changeraient avec le temps est une hypothèse non-scientifique.

      La théorie de l’évolution n’est pas une théorie scientifique, car elle n’est pas basée sur des faits d’observation, mais sur de la spéculation invérifiable plaquée sur la réalité. De plus, tous les faits observables la contredisent. Or quand une théorie est contredite par la réalité, il faut changer la théorie, pas la garder en essayant artificiellement de la faire coller à la réalité par plus de spéculation encore.


    • #1081925
      le 09/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ Titus,



      "observer par la méthode de déduction" n’a pas de sens.



      Je vois une personne marcher, j’en déduis que son coeur bat, bien que je n’ai pas observé directement l’activité de son coeur.

      Il y a deux types d’observations : par l’information directe et par la déduction. Cette dernière a effectivement un sens : observer par la méthode de déduction signifie raisonner.



      La pigmentation de la peau est un caractère secondaire, comme la taille. Ce n’est donc pas de la macro-évolution.



      Donc tu admets que la pigmentation de la peau évolue et que des caractéristiques physiologiques peuvent évoluer. Quelle est la raison qui te fait penser que l’évolution ne s’applique qu’au micro et pas au macro ?



      les espèces sont stables dans le temps



      On ne peut pas qualifier les espèces de stables dans le temps si certaines disparaissent.



      On utilise les mêmes critères pour les reconnaître qu’au XVIIe siècle



      Comme je l’avais dit avant, on parle d’échelles de temps bien supérieures à celle présentée dans cet exemple.



      Les ailes de l’autruche ne sont pas un "rebut morphologique" mais sont parfaitement fonctionnelles



      L’écrasante majorité des animaux ailés volent et on constate que les ailes sont l’outil principal de cette capacité de déplacement.
      Même si les ailes des autruches leur peuvent être de quelqu’utilité à présent, elles n’offrent pas la caractéristique qui est intimement liée à ces membres si particuliers : le vol. L’hypothèse la plus viable jusqu’à preuve du contraire est que les ancêtres de cet oiseau volaient mais que ce mode de déplacement fut abandonné entraînant une perte de cette aptitude.



      Inerte signifie non-vivant



      Inerte signifie sans mouvement. La matière n’est pas inerte : rotation de la Terre, etc...



      on a fait des expériences, et la réponse est : non, la génération spontanée n’existe pas



      S’agissant d’une épreuve d’une si grande complexité, des expériences à échelle humaine ne pourrait pas dire "non" mais tout juste "on a pas pu le faire".



      tu supposes que dans le passé existaient des lois naturelles qui conduisait la matière non-vivante à s’auto-organiser en être vivant.



      Non, je suppose les mêmes lois naturelles mais des conditions différentes.

      En conclusion, le changement est une des règles du monde dans lequel nous vivons. Cette règle est observée par tous et rien n’y échappe, pas même les espèces vivantes.


    • #1082494
      le 10/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      (Suite)
      [quote]Non, je suppose les mêmes lois naturelles mais des conditions différentes.[/quote]
      Aucune loi physico-chimique ou thermodynamique, quelles que soient les conditions (milieu réducteur, oxydant), ne permet l’auto-organisation de la matière organique en cellule vivante. Au contraire, on sait que si on mixe des cellules vivantes, jamais elles ne se reconstitueront spontanément à partir de leurs constituants, et ce quel que soit le milieu dans lequel elles baignent et quel que soit le nombre des années. Pourquoi croire alors qu’un tel phénomène surnaturel puisse se produire naturellement ?

      [quote]En conclusion, le changement est une des règles du monde dans lequel nous vivons. Cette règle est observée par tous et rien n’y échappe, pas même les espèces vivantes.[/quote]
      Le changement est un terme vague. Il y a des limites très étroites à la variabilité des espèces, c’est la raison pour laquelle il y a tant d’espèces en voie de disparition et aucune en voie d’apparition. Les poules n’auront jamais de dents, les chiens ne feront jamais de chats, même avec du temps. Il n’est pas interdit d’y croire, mais il ne faut pas appeler ça de la science ni l’enseigner comme tel.
      Les archives fossiles montrent que l’on y retrouve inchangés des animaux actuels (poissons, oiseaux, insectes, singes, etc.).


    • #1082505
      le 10/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      Il y a deux types d’observations : par l’information directe et par la déduction. Cette dernière a effectivement un sens : observer par la méthode de déduction signifie raisonner.




      C’est faux. Observer et déduire sont deux actions de nature complètement différente : l’observation est la prise d’information par la vue du réel, alors que la déduction est une opération mentale abstraite. "observer par la déduction" n’a strictement aucun sens.



      Quelle est la raison qui te fait penser que l’évolution ne s’applique qu’au micro et pas au macro ?



      L’observation de la réalité de la stabilité des espèces actuelles et fossiles, qui se perpétuent dans le temps par reproduction et non par transformation ou métamorphose.



      On ne peut pas qualifier les espèces de stables dans le temps si certaines disparaissent.



      Si, on peut, car stabilité n’est pas synonyme d’immortalité.



      Comme je l’avais dit avant, on parle d’échelles de temps bien supérieures à celle présentée dans cet exemple.



      Donc tu admets qu’on n’a jamais constaté d’évolution des espèces. Pourquoi y croire alors ?



      L’hypothèse la plus viable jusqu’à preuve du contraire est que les ancêtres de cet oiseau volaient mais que ce mode de déplacement fut abandonné entraînant une perte de cette aptitude.



      C’est l’hypothèse la plus crédible dans le cadre de la théorie de l’évolution qui est une théorie elle-même peu crédible.



      Inerte signifie sans mouvement. La matière n’est pas inerte : rotation de la Terre, etc...



      Inerte a plusieurs sens, suivant le contexte. Quand on parle de matière inerte pour l’opposer à la matière vivante, on ne parle pas de la distinction mobile/immobile, mais de la distinction vivant/non-vivant.



      S’agissant d’une épreuve d’une si grande complexité, des expériences à échelle humaine ne pourrait pas dire "non" mais tout juste "on a pas pu le faire".



      La vie est sensée être apparue sans le concours de l’Homme. L’auto-organisation de la matière en cellule vivante est sensé être un processus naturel, c’est-à-dire obéissant aux lois de la nature qui n’ont pas changé ! Pourquoi ne peut-on pas l’observer si c’est un phénomène naturel ? Pourquoi y croire, si on n’a jamais pu observer pareil phénomène ?


    • #1082508
      le 10/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      (Suite)



      Non, je suppose les mêmes lois naturelles mais des conditions différentes.



      Aucune loi physico-chimique ou thermodynamique, quelles que soient les conditions (milieu réducteur, oxydant), ne permet l’auto-organisation de la matière organique en cellule vivante. Au contraire, on sait que si on mixe des cellules vivantes, jamais elles ne se reconstitueront spontanément à partir de leurs constituants, et ce quel que soit le milieu dans lequel elles baignent et quel que soit le nombre des années. Pourquoi croire alors qu’un tel phénomène surnaturel puisse se produire naturellement ?



      En conclusion, le changement est une des règles du monde dans lequel nous vivons. Cette règle est observée par tous et rien n’y échappe, pas même les espèces vivantes.



      Le changement est un terme vague. Il y a des limites très étroites à la variabilité des espèces, c’est la raison pour laquelle il y a tant d’espèces en voie de disparition et aucune en voie d’apparition. Les poules n’auront jamais de dents, les chiens ne feront jamais de chats, même avec du temps. Il n’est pas interdit d’y croire, mais il ne faut pas appeler ça de la science ni l’enseigner comme tel. Les archives fossiles montrent que l’on y retrouve inchangés des animaux actuels (poissons, oiseaux, insectes, singes, etc.).


    • #1087071
      le 13/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ Titus, merci pour tes réponses.

      Repassons tes arguments clé :

      - Impossibilité de l’origine de la vie dans la théorie de l’évolution.
      - Stabilité des espèces.
      - Observation directe contre déduction.

      Puis voyons leur validité.

      La déduction signifie tirer des conclusions en mettant en corrélation des observations -pratique indispensable à la science, comme l’observation et l’expérience. Ce qui se trouve hors de portée de l’observation directe à cause de la barrière du temps ou de l’espace ne sera inévitablement compris que grâce à la déduction.

      La théorie de l’évolution est le fruit d’une déduction basée sur des observations directes. Ta version aussi est une déduction : c’est une conjecture sur le passé car celui-ci échappe à ton observation directe.
      La stabilité des espèces est alors une supposition.

      Ceci établit donc que ce nous avons ici sont deux théories. Nous les comparerons plus tard.

      Revenons à ton hypothèse de la stabilité des espèces.

      Observant des fossiles, tu déduis qu’il n’existe que des espèces toujours présentes et des espèces disparues. Mais trouver des fossiles d’espèces qui ne sont plus présentes peut signifier que les gènes ont perduré en s’adaptant pour déboucher sur une espèce actuelle. Ensuite, les archives fossiles montrant qu’on retrouve inchangés des animaux actuels ne signifie pas non plus que ces animaux ne sont pas le résultat d’évolutions.

      Mes dires ne sont valables que lorsqu’on croit et applique la théorie de l’évolution ? Nous y reviendrons. Pour le moment, je prouve juste que ta théorie est faillible lorsque mesurée à la théorie de l’évolution.

      Quelle théorie est la plus cohérente ?

      Je me tiendrai à une observation directe que tu as admise : l’adaptation physiologique visible de la pigmentation d’une peau exposée au soleil.

      Toi : c’est pas de la macro-évolution.
      Moi : pourquoi l’évolution ne s’appliquerait pas au macro ?
      Toi : "l’observation de la réalité de la stabilité des espèces actuelles et fossiles, qui se perpétuent dans le temps par reproduction et non par transformation ou métamorphose."

      L’irrecevabilité de l’argument de la stabilité des espèces est déjà démontrée plus haut.

      Ensuite, il n’y a pas de métamorphoses soudaines dans la théorie de l’évolution. La macro-évolution, ce sont de lents changements qui se produisent sur de longues périodes de temps.

      J’insiste donc : la micro-évolution se produit en réaction à un environnement changeant. L’accumulation des micro-évolutions aboutira à une macro-évolution.


    • #1087161
      le 13/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      @Frederick

      Je n’oppose pas observation et déduction de manière exclusive, je dis qu’observer et déduire sont deux activités de nature différente.

      Il y a les théories et il y a les faits. Les faits se constatent de manière objective. Par exemple, on constate que les êtres vivants naissent d’autres êtres vivants et se reproduisent. On ne constate pas que les espèces vivantes naissent à partir d’amas de matière organique ou minérale dans la nature, ni qu’elles se transforment avec le temps.

      Ces faits observables sont donc en conformité avec la théorie créationniste et en opposition avec la théorie évolutionniste.
      La théorie évolutionniste n’est pas basée sur l’observation de la nature, mais sur une croyance irrationnelle. Elle ne mérite donc pas le qualificatif de "scientifique". On ne doit pas enseigner l’évolution comme si c’était un fait, ni faire croire que cette théorie a été démontrée, car ce n’est pas le cas.


    • #1088165
      le 13/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ Titus,

      Comme je l’ai déjà dit, je suis d’accord avec cet axiome : on constate dans le présent que les êtres vivants naissent d’autres êtres vivants et se reproduisent. On ne constate pas dans le présent que les espèces vivantes naissent à partir d’amas de matière organique ou minérale dans la nature, ni qu’elles se transforment avec le temps.

      En dehors du présent, on ne constate rien. On déduit les causes et les conséquences du passé et du futur à partir de constats faits dans le présent. Tu déduis par ton constat que l’évolution est une croyance irrationnelle. Il s’agit de ta déduction, d’une interprétation basée sur des faits présents. La théorie de l’évolution n’est qu’une autre interprétation.

      Je réitère : évaluant le passé, on ne peut qu’avoir des interprétations. Tout comme la théorie de l’évolution, ton interprétation n’est qu’une théorie. La différence est que la théorie de l’évolution est plus cohérente que la tienne.

      Pourquoi ? Par un constat simple mais indéniable : on constate que la réalité est pourvue d’une dynamique constante.

      On constate que la matière s’adapte sans cesse à cette dynamique. La matière s’y adapte car la puissance de cette dynamique est telle qu’elle met en mouvement et modèle tout ce que nous connaissons de la matière.
      À tous les niveaux.
      De la particule atomique jusqu’à l’ensemble des galaxies.

      Force est de conclure que cette évolution permanente de la matière aboutira à des macro-changements sur de longues périodes de temps, dans tous les domaines. De lents changements qui se produisent sur de longues périodes de temps.

      J’observe tout comme toi des micro-changements résultant d’une adaptation à l’environnement, comme la pigmentation d’une peau exposée au soleil. L’accumulation de ces micro-changements à travers un très grand nombre de générations donnera un macro-changement. La force titanesque qui anime la matière provoque des changements incommensurables. La vie ne pourrait perdurer sans une adaptation à ces changements.
      J’en déduis que l’adaptation des espèces est incontestable.

      Je rappelle aussi que lorsque tu parles des faits vérifiables et démontrables de la théorie créationniste, il ne s’agit que de declarations sans jamais une seule once de démonstration. Je serais curieux de savoir quelle version tu as de l’apparition de la vie sur Terre.

      Je te salue,

      F


  • #1076417
    le 07/01/2015 par Frédérick
    L’homme est-il végétarien ?

    Merci à Frédéric Delavier d’avoir régler la question, ça soulage d’écouter du bon sens après le sophisme sectaire de Gary Yourofsky !


  • #1076445
    le 07/01/2015 par Gilles Fusis
    L’homme est-il végétarien ?

    Une mise au point très intelligente, réfléchie, logique et argumentée. L’accent est bien mis sur l’évolution et l’obligation d’adaptation de notre espèce confrontée aux divers changements au cours de son parcours (diminution d’arbres producteurs de fuit, migration vers le nord et le froid...). N’oublions pas que dans les pays du nord, le chasseur-cueilleur a tres vite fait alliance avec le loup pour la chasse. L’un comme l’autre se sont rendu compte qu’en s’alliant ils devenaient tous les deux bénéficiaires en terme de rendement. Bien sûr, tout cela s’est fait doucement jusqu’à un apprivoisement mutuel qui a amener le loup à devenir le meilleur ami de l’homme : le chien, qui est en partie toujours un compagnon de chasse. Oui l’homme est omnivore, libre à lui de s’imposer uniquement végétarien, cela demande juste beaucoup plus de moyens logistiques et financiers. Ce que tout le monde ne peut pas se permettre et tant mieux, sinon que deviendrait les éleveurs. Tout est bon tant que l’on ne tombe pas dans l’excès, personne ne dit qu’il faut avaler une entrecôte à chaque repas. Et que dire de toutes ces personnes qui, dès les beaux jours arrivés, enchaînent barbecues sur barbecues si ce n’est que cela tue plus vite et plus certainement que la cigarette. Une seule question se pose toutefois, pourquoi dans le débat entre végétarien et mangeur de viande, n’accède t’on jamais à la consommation de poissons ? Tout le monde trouve normal et bon pour la santé de manger du poisson, pourtant s’il est une espèce animal éloigné du territoire de l’homme et demandant encore plus d’ingéniosité pour le capturer, c’est bien celle-là. Hors personne n’aborde le sujet. Étonnant ! Non ?

     

    • #1077242
      le 07/01/2015 par oileb
      L’homme est-il végétarien ?

      le loup et le chien n’ont rien à voir. Le chien ne vient pas du loup, ceci est scientifiquement prouvé.
      Les loups n’ont jamais été les compagnons de chasse des hommes ,lui qui est capables de parcourir plus de 100 kms en une journée a la recherche ou a la poursuite de son gibier, il n’aurait que faire d’un boulet incapable de le suivre. De plus les loups sont extremement bien organisés en meute pour la chasse comme pour leur vie sociale et les humains n’ont rien a leurs apprendre.


    • #1078238
      le 07/01/2015 par Gilles Fusis
      L’homme est-il végétarien ?

      @ oileb. Je m’intéresse beaucoup plus aux animaux qu’aux humains. Je me documente tous les jours sur toutes les espèces animales, et c’est bien la première fois que j’entends que les loups sont capables de courir 100 km. Ce qui est une aberration totale, car comme tout carnivore prédateur il se doit d’être rapide et, qui dit sprinter dit non endurant. C’est d’ailleurs pour cela qu’il chasse en meute afin de se relayer les uns les autres pour parvenir à capturer leur proie. Et sachez que pour l’endurance l’homme n’a qu’un rival : le cheval. Si le chien ne vient pas du loup, de quel espèce descend il ? Du blaireau ? Du raton laveur ??? Ah oui, tout comme l’homme il est apparu sur terre tel quel, dans toute les races différentes, parce que nous n’en créons pas de nouvelles peut-être.


  • #1076733
    le 07/01/2015 par Chercheur
    L’homme est-il végétarien ?

    Oui, l’homme est végétarien, et sa constitution le montre un peu, et sa spiritualité, beaucoup.

    Je suis végétarien depuis 30 ans, non par croyance, mais parce que je suis médium, et je sens les énergies de mort et de souffrance contenues dans la viande. (d’ailleurs, il n’est pas nécessaire de manger de la viande pour s’intoxiquer de ces mauvaises énergies, puisqu’elles passent dans l’air et les odeurs, donc, quand on respire l’odeur de viande en train de cuire, ces énergies noires passent en nous, personnellement, je fuis cela comme la peste, ça me donne illico une forte envie de vomir).
    Que chacun fasse un travail spirituel profond en lui, et il verra cela, de façon pragmatique, claire, et sans aucune ambiguité, car ce n’est en aucun cas dogmatique.

    Autrement, les gens qui veulent ignorer la souffrance extrême des animaux, de nos jours, ne pourront que s’en prendre à eux-mêmes quand ils souffriront durement à leur tour, puisque tout arrive par résonance = "celui qui tue par l’épée périra par l’épée", dit Jésus, sans parler du karma hindou ou bouddhiste, car c’est une règle universelle, même les tombeaux des pharaons de l’Egypte ancienne font état de cette loi naturelle.

    Un matérialiste athée ne comprendra pas cela, bien sûr, comme d’habitude, et c’est cela qui détruit le monde, tous les matérialistes sont main dans la main dans cette destruction, qu’ils se disent communistes, capitalistes, anarchistes ou soit-disant dissidents.
    Toute civilisation se bâtit avec le spirituel, et les matérialistes viennent ensuite casser ces civilisations, avec leur égoisme, leur bêtise, et leur noirceur.


  • #1076908
    le 07/01/2015 par oileb
    L’homme est-il végétarien ?

    Il n’y as pas eu d’évolution par adaptations aux conditions climatiques ou autres parce que les conditions terrestres d’avant "le déluge" était completement différentes à ce qu’elles sont aujourd’hui. La planete avait une atmosphere beaucoup plus épaisse et probablement entourée d’une "bulle" d’eau. Le tout formait une sorte de serre planétaire qui engendrait un climat equatorial partout sur la planete et aussi faisait office de diffuseur de la lumiere solaire et de ce fait, la nuit telle que nous la connaissons aujourd’hui n’existait pas. La Terre était stable sur son axe, il n’y avait pas de saison. Lors du cataclisme planetaire connu sous le nom de "déluge", il y a 10 à 15000 ans, un corps astral a percuté ou a frolé de tres pres la planete, a entrainé la chute de cette gangue d’eau, d’ou la montée du niveau des océans de plusieurs centaines de metres, puis a fracassé l’ecorce terrestre créant montagnes, vallées, continents dans un cataclisme qui a anéantis la quasis totalité du monde vivant. Les quelques milliers d’année post cataclysmique ont entrainés une ou des glaciations gigantesques a l’image d’un hiver nucléaire puissance 1000, et c’est a partir de la que les hommes ont commencé a manger de la viande, par necessité, pour survivrent a la rarefaction voir à la disparution des plantes, notament des arbres fruitiers,d’abord de la viande animale mais aussi de la chair humaine lorsque les reserves animales,elles aussi grandement anéanties par le cataclisme, n’etaient plus disponible.
    J’en aurais encore à dire mais je vais arreter là et attendre les commentaires assassins qui vont pleuvoir à mon encontre.

     

    • #1077138
      le 07/01/2015 par pleinouest35
      L’homme est-il végétarien ?

      Globalement d’accord avec cette analyse.

      C’est la nécessité qui a amené l’homme à manger les animaux de manière régulière puis dominante.
      Mais les nécessités changent, celle aujourd’hui, avec la surpopulation, serait de devenir végétarien.
      Je le pense sincèrement.


    • #1112257
      le 06/02/2015 par Pseud
      L’homme est-il végétarien ?

      Il est surtout nécessaire de devenir végétarien pour son bien être et sa santé. La surpopulation est un autre problème.


  • #1077111
    le 07/01/2015 par pleinouest35
    L’homme est-il végétarien ?

    Il peut l’être très facilement, moi je le suis depuis plus de 40 ans, aussi je ne mange que des produits biologiques et ne me soigne qu’avec les médecines douces ou avec la médecine informationnelle russe (Physioscan, Miltaled). Non vacciné aussi.

    Devenir végétarien est un acte positif et pour plusieurs raisons subversives :

    1) respect des animaux qui ne naissent pas pour être de la viande sur pattes
    2) freiner le gaspillage des ressources (terre, eau, pétrole)
    3) freiner la déforestation des forêts vierges ou primaires
    4) une meilleure santé
    5) un pouvoir d’achat augmenté
    6) moins de famine sur Terre
    7) une consciente holistique élagie au vivant
    8) moins d’agressivité
    9) moins de guerre
    10) plus d’espace vierge et non soumis par l’Homme.

     

    • #1077722
      le 07/01/2015 par Gilles Fusis
      L’homme est-il végétarien ?

      Reprenons vos points.
      1) les animaux élevés pour la nourriture, tel que la vache, le mouton, le porc... n’existent pas à l’état sauvage, ils ont été créer par l’homme. Donc ne pas les manger ne les sauverait pas, de plus, c’est en se remettant à manger du bison que les américains repeuplent les prairies de cette espèce (paradoxalement).
      2 & 3) Quel est le rapport ?
      4) Rien est prouvé.
      5) Faux. Surtout si vous voulez du bio qui est extrêmement cher. Je tiens à rappeler qu’en 10 ans le prix de la pomme de terre a augmenter de plus de 1000 %.
      6) Débile. Si tout le monde devient végétarien et veut manger bio, alors il n’y a pas assez de terres cultivables pour les 7 milliards d’individus.
      7) Qui vous dit que les plantes ne ressentent rien (parce qu’elles ne crient pas ?). Nous savons qu’elles communiquent entre elles et sont capables de produire des substances toxiques pour se défendre.
      8 & 9) Là encore, où est le rapport ? Certains herbivores se battent à mort.
      10) Voir le point 5) De plus, l’homme veut toujours de plus grandes maisons avec plus de terrain autour pour ne pas voir ses voisins. Ce qui n’a aucun rapport avec le fait de manger de la viande.


    • #1078063
      le 07/01/2015 par pleinouest35
      L’homme est-il végétarien ?

      A 2 et 3 on me répond : aucun rapport... Aucun rapport ??? Vraiment ?
      C’est pourtant la question principale du végétarisme !

      Viande info :

      L’élevage extensif et le soja exporté comme aliment du bétail sont la première cause de la déforestation selon Alain Karsenty, économiste au Centre de coopération internationale pour le développement et expert auprès de la Banque mondiale. Après une enquête de 3 ans publiée en juin 2009, Greenpeace affirme que l’élevage bovin est responsable à 80% de la destruction de la forêt amazonienne.

      Avec une superficie de 5,5 millions de km², la forêt amazonienne est la plus grande zone de forêt primaire tropicale de la planète. Durant les quarante dernières années, près de 800 000 km2 de forêt amazonienne ont été détruits. Grâce aux efforts du gouvernement brésilien, le rythme de la déforestation s’est ralenti depuis le milieu des années 2000 et tourne aujourd’hui autour de 6000 km² par an au Brésil, ce qui reste très élevé.

      L’Union européenne, dont la superficie des forêts augmente, est le 4e importateur de bovins derrière les USA, la Russie, et le Japon. En outre, 80% des importations de bovins de l’UE viennent d’Amérique du Sud. Les Français sont les premiers consommateurs européens de viande bovine. Ainsi la consommation de viande en Europe et en France est une cause de la déforestation en Amérique du Sud.

      La déforestation a causé 12% des émissions mondiales de GES entre 2000 et 20059, et cause 6% des émissions de GES aujourd’hui. Elle perturbe le cycle de l’eau (la végétation et l’humus stockent et diffusent l’humidité) et réduit la biodiversité par la destruction de l’habitat de millions d’espèces végétales et animales. En outre, le compactage des sols, piétinés par le bétail, empêche les infiltrations d’eau et provoque des ruissellements qui érodent les sols et privent d’eau les derniers végétaux, rendant les terres inutilisables.


    • #1078094
      le 07/01/2015 par pleinouest35
      L’homme est-il végétarien ?

      "6) Débile. Si tout le monde devient végétarien et veut manger bio, alors il n’y a pas assez de terres cultivables pour les 7 milliards d’individus".

      C’est pourtant l’opinion admise par les spécialistes, et notamment Claude Bourguignon.

      A regarder aussi : https://www.youtube.com/watch?v=mad...

      et : http://www.salonbio.fr/marc-dufumie...


    • #1078130
      le 07/01/2015 par pleinouest35
      L’homme est-il végétarien ?

      Quant à l’impact non prouvé sur la santé, AVF :

      Le 23 mai 2011, le WCRF publie un communiqué de presse reprenant les résultats de ce rapport (accessible en anglais à l’adresse http://preventcancer.aicr.org/site/...). Ses conclusions sont sans appel :

      “Le rapport a confirmé que la viande rouge et la viande transformée augmentent le risque de cancer de l’intestin et a conclu que l’évidence que les aliments riches en fibres protègent du cancer de l’intestin est encore plus forte [que dans le passé]. Il renforce les recommandations du WCRF/AICR en faveur d’une alimentation a base de produits végétaux contentant des aliments riches en fibres, comme des céréales complètes, des fruits, des légumes et des légumineuses.”

      Les causes du lien entre viande rouge, viande transformée (charcuterie) et cancer de l’intestin résident en la richesse en fer héminique de cette viande. Le fer dans les aliments existe sous deux formes : héminique (environ 40 % du fer dans les produits animaux) et non héminique (le reste du fer dans les produits animaux ainsi que la totalité du fer dans les produits végétaux). Le fer héminique est pro-oxydant et intervient dans des réactions d’oxydo-réduction (dites réactions de Fenton) qui produisent des radicaux libres, composés extrêmement réactifs capables d’endommager l’ADN (première étape de la formation d’un cancer) et les parois des artères (première étape du processus d’athérosclérose). Il est par ailleurs capable de se lier au groupe nitrosyle, dérivé des nitrites utilisés comme conservateurs pour éviter le développement de la toxine botulinique ainsi que pour préserver la couleur rouge de la viande (autrement, la décomposition de l’hémoglobine résulterait en une couleur grise typique du cadavre et certainement peu appétissante). Le nitrosylhème ainsi formé dans l’appareil digestif facilite la formation de composés dits « N-nitroso » qui sont de puissants carcinogènes.

      Devant des conclusions si catégoriques, on pourrait s’attendre à une réaction forte des autorités sanitaires. Ce n’est pas du tout le cas, du moins en France, où ce rapport n’est relayé par aucun média. Au contraire, sur le site du PNNS (Programme National Nutrition Santé), on continue de recommander la consommation de viande rouge et de boudin (http://www.mangerbouger.fr/pour-qui...), jusqu’à une à deux fois par jour pendant la grossesse (http://www.mangerbouger.fr/pour-qui...).

      À noter que si la viande blanche, moins riche en fer héminique, n’est pas mise en cause, elle est (en particulier la volaille) particulièrement sujette à la présence dangereuse de bactéries. Ainsi, l’utilisation d’antibiotiques est encore plus importante dans ce type de viande. Par ailleurs, le seul contact avec le plan de travail est suffisant pour répandre ces bactéries dans la cuisine (sur ce sujet, voir le reportage « Germes tueurs » sur ARTE : http://www.arte.tv/guide/fr/047519-...).

      Les conclusions du WCRF en faveur d’une alimentation végétale à base de produits complets et non transformés confortent le choix alimentaire d’une proportion grandissante de la population. Il est extrêmement regrettable que les autorités sanitaires françaises restent complètement sourdes à ces recommandations.


    • #1078174
      le 07/01/2015 par Pamplenelle
      L’homme est-il végétarien ?

      5) Faux. Surtout si vous voulez du bio qui est extrêmement cher. Je tiens à rappeler qu’en 10 ans le prix de la pomme de terre a augmenter de plus de 1000 %.
      on se demande ce qui est le plus cher entre le kilo de pommes et le kilo de boeuf ...
      6) Débile. Si tout le monde devient végétarien et veut manger bio, alors il n’y a pas assez de terres cultivables pour les 7 milliards d’individus.
      completement idiot, la grande majorité des cultures sont utilisé pour nourrir le bétail


    • #1078183
      le 07/01/2015 par pleinouest35
      L’homme est-il végétarien ?

      2 & 3) Quel est le rapport ?

      C’est pourtant ce que qui va décider si l’homme doit continuer à manger les animaux, car du point de vue des ressources (protéines et eau), il s’agit d’un stupéfiant gaspillage :
      http://www.viande.info/elevage-vian...


    • #1078307
      le 07/01/2015 par Robin
      L’homme est-il végétarien ?

      Si on arrête de manger totalement du poisson (je ne dis pas non plus qu’il faut continuer cette pêche de masse), il va falloir que tout les gens qui en consomment remplacent cela par des fruits et légumes, donc des cultures, qui vont accentuer la déforestation et utiliser l’eau a des fins d’irrigation. Et bien sûr, ils utiliseront des pesticides et, quitte à polluer autant le faire vraiment, des OGMs. Cela n’aidera pas tellement notre planète Terre.


    • #1078563
      le 08/01/2015 par noname
      L’homme est-il végétarien ?

      1/ Les animaux sont de la viande sur pattes qu’ils soient la création de l’homme ou pas, principe de la chaîne alimentaire.Renseignes toi.

      2/ Gaspillage due au nombre d’être vivant, aux méthodes industrielles et aux transports pas à la consommation de viande.

      3/ Rien à voir avec la viande, l’humain colonisera tout ce qu’il peux et même l’espace, c’est dans sa nature.

      4/ Rien ne prouve que tu auras une meilleur santé vis à vis d’une personne qui mange de tout.

      5/ Possible.

      6/ Rien du tout, les pays les plus pauvres et qui crèvent la dalle sont les pays qui ont une alimentation végétarienne forcée parce que la viande coûte trop cher et ils crèvent toujours la dalle à ce jour...Le problème de la famine se trouve ailleurs que dans la nourriture.

      7/ La nutrition n’est pas réservée aux végétariens et le savoir non plus, donc ce que tu dis est faux.

      8/Il n’y a pas plus agressif qu’un végétarien, constate par toi même en allant donner ton opinion anti-végétarien (de la façon la plus poli possible) tu seras surpris de voir que t’es à coté de la plaque. Et en plus de ça ton discours pue la féminité à plein nez...J’ose à peine imaginer un monde ou les végétariens sont majoritaires et les omnivores minoritaire...vous seriez capable de faire de la chasse à l’homme.

      9/N’importe quoi, comme ’un collègue qui m’a dit que la religion était derrière toutes les guerres connus...quand on fait un état des lieux, iraq, lybie, mali et tout le bordel c’est avant tout pour s’enrichir et coloniser des pays, quel rapport avec la viande ? 0. Mais le problème avec votre vision de la vie bisounours c’est qu’une fois que vous avez démarrez votre raisonnement, on ne vous arrête plus...1/, 8/ et directement 9/...Ben non ça marche pas comme ça la vie...Y a des intérêt autre que la bouffe.

      10/ Encore une fois : rien à voir avec l’alimentation de l’homme, plus avec le nombre d’être vivant sur la planète et le problème de surpopulation tiens uniquement au fait que le système capitaliste favorise cette reproduction de masse de notre espèce...


    • #1078698
      le 08/01/2015 par pleinouest35
      L’homme est-il végétarien ?

      Je cite : " 1/ Les animaux sont de la viande sur pattes qu’ils soient la création de l’homme ou pas, principe de la chaîne alimentaire.Renseignes toi. "

      Principe de chaîne alimentaire donc ? Pourtant nous avons un cerveau pour cogiter, ce que n’a pas l’animal.

      Aussi, si une race supérieure venue de l’espace vient sur Terre, j’espère que selon le même principe de supériorité elle considérera que les hommes sont également de la viande sur pattes.

      J’espère que les carnivores ne trouveront rien à dire sur le fait que des extraterrestres plus évolués les bouffent à leur tour !


    • #1079648
      le 08/01/2015 par noname
      L’homme est-il végétarien ?

      Je vois pas le rapport avec notre cerveau et l’animal, soit tu dis que nous sommes des animaux (puisque les végétariens nous mettent à leur niveau) et cela vérifie la fameuse chaîne alimentaire (et donc, la règle de base qui est qu’on mange plus faible que nous) soit on est en dehors de la chaîne alimentaire et on est libre de manger ce que l’ont veux remplissant la seconde règle naturelle de base : si un produit ne te tue pas immédiatement, tu peux le manger.

      Rien ne nous force à manger de la viande tous les jours et au final, le vrai problème ici et c’est celui qui nous a permis (heureusement ou malheureusement) de coloniser la planète entière ce sera d’avoir crée des vaches, poules etc pour ne plus dépendre du chevreuil, des oiseaux etc qui sont des proies par nature pour leur prédateur et donc pour nous (voir alimentation de tribu reculé encore en vie aujourd’hui). C’est pas consommer la viande mais d’avoir crée une source animale pour nos besoin qui pose un souci.

      Les extra terrestres...

      Décidément, quand vous tenez une idée vous la lâchez pas....je répète ce que j’ai dis à quelqu’un qui a utilisé le même argument, si un extra-terrestre viens pour nous bouffer : tant pis, c’est comme ça que fonctionne la vie, faudra un jour observer le monde animal et notre monde pour comprendre que ce sont les choses qui sont programmés de cette façon, c’est tout ! Et il nous sera proposé trois choix :

      _On est trop faible et on se laisse bouffer.
      _On tiens tête et on est "leur égal".
      _On est au dessus d’eux et c’est nous qui les bouffons.

      Donc, non, non seulement je n’y trouverais rien à redire parce que je serais occupé à défendre ma vie et celle de mes semblables et non ce ne serait pas une incohérence parce que c’est la vie.

      Pourquoi vous lâchez pas cette hypothèse débile sur les extra terrestre ? Vous avez des connaissances reptiliennes que vous voudriez me présenter ? C’est le genre d’argument et d’exemple qui discrédite les végétariens et leur pseudo combat pour une vie plus saine : "ayez peur de l’apocalypse et devenez des moutons" haha...


  • #1077159
    le 07/01/2015 par pleinouest35
    L’homme est-il végétarien ?

    Lu : "La question morale de tuer les animaux est légitime en 2015, vu l’abondance des ressources. Là tout le monde est d’accord".

    Exact, je rajouterai qu’il s’agit bien moins d’abondance que de variété.
    Ainsi, si cette variété fait qu’il est facile et agréable de devenir végétarien, la surpopulation à venir devrait faire cogiter sur la production alimentaire, or la production de viande est un gouffre terrible qui fait gaspiller les ressources.


  • #1077234
    le 07/01/2015 par ch.k
    L’homme est-il végétarien ?

    Ce monsieur devrait se documenter au sujet de la disponibilité des ressource alimentaires naturelles en hiver dans nos pays froids. Il soutiens qu’il n’y a rien à manger en hiver alors que la nature est pleine de ressources pour ceux qui savent la trouver. Nous étions dans notre famille végétariens en autonomie toute l’année pendant près de 20 ans sans jamais avoir à importer des fruits ou des légumes des tropiques, ni être carencés, ni avoir l’impression de vivre à la préhistoire.
    Voir : http://bdpalsace.fr/tiki-read_artic...

     

    • #1077609
      le 07/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      @ ch.k,

      Le lien est très intéressant mais force est de constater que les peuples vivant dans des régions à hivers rudes ont choisi se rabattre sur l’alimentation animale.


    • #1077742
      le 07/01/2015 par pipotron
      L’homme est-il végétarien ?

      Effectivement, mais c’est une approche qui nécessite 300% cerveau ;)
      Perso je suis ouvrier, je travaille dehors, et j’ai du mal a m’en passer complètement, malgré la
      montagne de verdure qui m’est offerte en abondance (grâce a de bon conseils permaculturels uhuh)


  • #1077277
    le 07/01/2015 par Rex
    L’homme est-il végétarien ?

    Si l’on admet le darwinisme (je n’ai pas envie de débattre de la question, en résumé, le darwinisme devenue idéologie moderne me semble autant de la foutaise que le créationnisme borné de qui lit la bible de façon trop littérale), là où son explication dérape, c’est quand il parle des femmes qui échangent les relations sexuelles contre la viande et qui cachent leur périodes de non fécondités, en effet, c’est prendre l’homme pour un imbécile fini qui serait capable de comprendre que le sexe permet de perpétuer l’espèce, mais qui serait incapable de comprendre que s’il ne nourrit pas les femmes régulièrement, celle-ci meurt, ce qui au final rend impossible la reproduction.
    J’ai l’impression que ça vient d’une nouvelle idéologie plus générale qui consiste à dire que, historiquement, les hommes poussent à la reproduction et les femmes limitent la reproduction autant que possible, des explications "scientifique" sont donnée à cela, pour moi, c’est de la fumisterie, rien de plus et cette idéologie tant à justifier d’autres idéologies plus modernes, suivez mon regard rester très vigilent quand à ce genre d’explication. Et je ne parle pas de la justification historique de la prostitution qui serait le plus vieux métier du monde (échanger de la viande contre des relations sexuelles, il n’y a que des modernes qui accepte la prostitution comme d’origine naturel pour croire une chose pareille ; par ailleurs, dans la bible, la prostitution apparaît au de l’épopée israéllite, on peut supposer donc qu’elle la précède de peu, mais du temps de Noé par exemple, elle n’existe pas et ça correspond, si on fait le parallèles avec les religions qui ont côtoyé la religion juive aux "prostitués sacrées", c’est là pour moi que réside l’apparition de la prostitution, soit un phénomène de l’antiquité largement post-diluvien et qui correspond au début d’une dégénérescence qui n’aura de cesse que de prospérer par la suite, mais je m’éloigne du sujet et la parenthèse devient un peu longue ;-), alors, refermons là avant le point final).

     

    • #1077731
      le 07/01/2015 par Jj
      L’homme est-il végétarien ?

      C’est pas que les femmes limitent la reproduction mais 1/ contrairement aux hommes elles ne sont pas chaudes en permanence, et 2/ dans un contexte ou il y a peu de resources et ou l’acces a la chasse leur est plus difficile ce qui les oblige a compter sur le male pour la nourriture, elles profitent de l’apetit sexuel masculin pour recevoir plus de nourriture. Dans ce sens, cacher les moments ou elles n’ovulent pas et ou donc il n’y aurait pas d’interet pour le male a les aider est une mesure de survie.


    • #1080966
      le 09/01/2015 par kasiar
      L’homme est-il végétarien ?

      @Jj

      Permettez moi mais votre commentaire est celui qui fait le plus dans les clichés éculés qu’il ne m’a jamais été donné de lire.

      Ca devient vraiment du n’importe quoi le niveau des commentaires ici ...


  • #1077415
    le 07/01/2015 par Klf
    L’homme est-il végétarien ?

    La théorie de la nutrition de Monsieur Delavier est fondée sur la théorie synthétique de la macro-évolution des espèces. Or, tout le monde ( ou presque ) sait que cette théorie est en crise grave, depuis des décennies.

     

    • #1080093
      le 08/01/2015 par ch.k
      L’homme est-il végétarien ?

      N’importe quoi une fois de plus ! A part les esquimaux qui ne mangent que de la viande, celle-ci était réservée chez nous dans les régions froides qu’aux périodes de fêtes, donc très exceptionnellement, et aux nobles qui foutaient rien par rapport aux cerfs et autres vassaux. Lisez les règles de chasse, ainsi que le détail des impôts prélevés sur le petit peuple et vous verrez qu’il n’est pas du tout question de se nourrir au quotidien de viande pour 95 % de la population, et ce depuis toujours. La nécessité de manger de la viande au quotidien est un mythe très récent.


    • #1080356
      le 09/01/2015 par delavier
      L’homme est-il végétarien ?

      Oui et tout le paléolithique, des dizaines de millier d’années , ils bouffaient quoi l’hiver les européens ???? les paysans l’hiver au moyen age, c’était soupe de haricots et gras de porc fumé... l’Europe était basé en partit sur l’économie du cochon... ignard


  • #1077930
    le 07/01/2015 par Boris84
    L’homme est-il végétarien ?

    Il y aurait un consensus si tout cela était prouvable. Donc si nous vivions dans un monde objectif ce qui n’est pas le cas. La base des erreurs de l’homme viens de la croyance dans l’existence d’un monde objectif avec un passé qui permet de comprendre le présent. L’homme peut être végétarien et dans ce cas tout lui prouvera qu’il a raison, idem si il décide qu’il est omnivore. Il peut aussi penser qu’il n’a aucune origine, ni passé ni réelle existence et dans ce cas il deviendra parfaitement rationnel.


  • #1078012
    le 07/01/2015 par Delavier
    L’homme est-il végétarien ?

    Juste une question pour les creationistes...pourquoi les baleines ont des restes de pattes arrières dans la peau du dos ? Si elles avaient des pattes arrières c’est que leurs ancêtres allaient sur terre ...ou bien Dieu est un farceur.... A refuser les lois de Dieu sous prétexte de croire en lui, on finis par être très con...l’évolution des espèces est une des lois Divine...

     

    • #1078559
      le 08/01/2015 par Seb
      L’homme est-il végétarien ?

      Je crois M. Delavier, je pense, que Dieu nous révèle des choses de façon mystique et que celles-ci se passent de la nature.
      L’intérêt de tout cela est que l’aspect mystique est dans la nature, mais pas seulement car il est plus encore.

      Toute la science du monde, la science elle-même ne peut être qu’une vue partielle de la réalité.
      La Vérité est autre, elle est mystique et s’impose à nous comme un ordre, une loi naturelle qui englobe la réalité physique et sa perception par le sujet, et sa réalité objective elle-même. C’est pourquoi elle est Jésus, le Créateur et le Saint-Esprit, mais seul et unique.

      Je répond donc à votre question : la baleine à marché si Dieu veut. Et en plus Il a voulu nous dire, soit que cela c’est passé ainsi, soit que nous sommes capables de nous tromper ce qui semble être l’évidence. Il n’a pas voulu que nous sachions autre chose que l’important, et ne nous a rien révélé d’évident comme preuve au Monde. Mais pour répondre peut être au fond de votre question, oui, il est bête de considérer la révélation divine comme une découverte scientifique, mais, il est permis à n’importe qui de recevoir de celle-ci plus que ce que l’intelligence permet.

      Avec mon admiration pour votre réussite,
      Bien cordialement
      Sébastien


    • #1080659
      le 09/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      Qu’est-ce que c’est que cette histoire de restes de pattes dans le dos ?
      Toutes les structures anatomiques ont une fonction, aucune n’est inutile ou là par hasard.


    • #1080782
      le 09/01/2015 par Frédérick
      L’homme est-il végétarien ?

      l’évolution des espèces est une des lois Divine



      Je voudrais me pencher sur ce précepte car l’idée de l’évolution des espèces correspond au principe de causalité, c’est à dire un principe ne répondant uniquement qu’aux lois des causes et des effets.
      Personnellement, la réalité me paraît être exclusivement causale, à part peut-être justement sa création initiale.

      1. Le principe de causalité est strict : par essence, il n’admet pas d’interventions qui soient externes à ses propres règles. Un peu comme une toile qui ne peut être que composée de ses fibres tissées qui s’entrelacent. Si intervention il y avait, cela chamboulerait complètement ses règles qui finiraient par se défaire, ne plus exister, annulant également le temps donc le futur comme le présent ou le passé. Le fait que nous soyons dans le temporel pourrait être vu comme une preuve de l’inaltérabilité du principe de causalité.

      2. Le principe de causalité veut donc par la même que tout ce qui arrive devait arriver : en terme absolu, il n’y a pas de place pour la surprise.

      Mais ceci n’est valable que jusqu’à l’arrivée d’une conscience élevée.

      Je parle d’une conscience plus élevée que celle qui nous accompagne dans nos tâches quotidiennes, nos raisonnements et nos émotions étant eux-mêmes le fruit d’un processus d’association d’idées, c’est à dire répondant au même principe de causalité. Ainsi, je crois que la spiritualité nous offre de nous échapper du matérialisme. Non pas par la superstition, mais par la réalisation et l’utilisation de notre capacité de détachement de notre conscience du matériel. Élever sa conscience se fait je crois par la prière et la méditation.
      La conscience s’élèverait et échapperait donc à la matière en se détachant des associations d’idées, celles-ci étant causales et la causalité étant la loi de la matière.

      Si les propositions 1 et 2 sont valides, l’avènement de la conscience est due à un enchaînement d’événements qui était inévitable. Ceci pourrait démontrer que la naissance de la conscience (qui produit le discernement du divin) est une preuve de l’origine intentionnelle et donc divine de la Création.

      L’immatériel créa la matière et elle-même par sa propre inertie développera cette perception individuelle d’une origine immatériel.
      Intuitivement, je perçois que c’est intentionnel.

      Ce qui serait intéressant ce serait d’arriver par un raisonnement déductif à prouver que la création est intentionnelle et non accidentelle.


  • #1078144
    le 07/01/2015 par mikoa
    L’homme est-il végétarien ?

    Frederic Delavier s’emmêle les pinceaux avec le stockage du gras ... je le met au défi de stocker du gras en ne mangeant que de la viande et de la graisse .
    L’hormone qui permet le stockage du gras c’est L’INSULINE , donc sans glucide .. pas d’insuline donc pas de stockage de gras.

    C’est l’agriculture qui nous a rendu gros ... pas la chasse !

    Ensuite les maladies liés au cholestérol n’ont rien à voir avec la graisse animal que nous mangeons, le cholestérol est produit par notre corps en réponse a des problèmes , eux aussi lié à notre régime riche en glucide.

    Les végétariens qui pensent avoir la ligne en bouffant énormément de glucide vont en chier pour ne pas prendre de poids :)


  • #1078164
    le 07/01/2015 par Jay
    L’homme est-il végétarien ?

    Darwin a vu juste, uniquement sur le faite qu’une évolution existe. Mais avec le bagage intellectuel de l’occident, il s’est fourvoyé. L’homme n’est pas que de la matière. Il est une combinaison entre une conscience et des éléments matériels : (terre, eau, feu, air, éther, mental, intellect et Ego). C’est la conscience qui évolue et prend un corps adapté.
    C’est la conscience individuelle (l’âme) qui évolue et prend une succession de corps en correspondance.
    Difficile d’expliquer ici en 5 minutes, et ce n’est pas le fruit de ma spéculation personnelle, j’en serais bien incapable.
    C’est un peu comme si ma réussite sociale fait que je change de maison de la moins évoluée vers les plus évoluées. Ce ne sont pas les maisons qui évoluent et se transforme les unes dans les autres, mais leur propriétaire qui en change.
    L’évolution à lieu au niveau de la conscience pas des corps qui ne font qu’accueillir cette conscience.
    Il y a bien d’autre alternative à l’évolution Darwinienne que la création ex nihilo qui est une absurdité.

     

    • #1080655
      le 09/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      Comme écrivait dans le Figaro le grand biologiste Jean Rostand : la théorie de l’évolution est un conte de fée pour grandes personnes. C’est du niveau de la grenouille qui se transforme en prince charmant.
      Tous les faits observables la contredise.


  • #1078200
    le 07/01/2015 par miaouu
    L’homme est-il végétarien ?

    Alors ! à moi de donner mon "opinion". J’ai bien compris qu’il s’agit d’un débat entre créationnisme (fumeurs de Marie Jeanne sophiste à l’extrême) vs la science moderne.

    Le postulat de départ des sophistes créationnistes : il y a un créateur parce qu’on ma dit qu’il y en avait un, point.
    Le postulat de départ d’un scientifique : je sais pas, je regarde, je pense.

    Le cheminement d’un scientifique : j’ai une idée (théorie) qui part de ce que je vois ou de ce que je pense et j’essaye de la prouver. J’y arrive et j’en fais un théorème. Ce théorème permet alors quelques années plus tard de créer un GPS. Quelques temps après, un autre bonhomme à une autre idée et créer un théorème qui contredit le miens "A PRIORI". Malgré ce nouveau théorème mon GPS fonctionnera toujours.

    Le cheminement d’un fumiste : et vous, les scientifiques, vous voyez, y a un tas de chose que vous ne savez pas, et ben moi je connais la vérité parce qu’on m’a dit que c’était la vérité. Et même les trucs que vous croyez savoir, ben c’est faux, parce que si je prend un seul élément ( mensonge par omission) de ce que vous croyez savoir, ben on constate que c’est faux parce qu’on ma dit que c’était faux.

    La subtilité de ce commentaire réside dans le "A PRIORI" du cheminement scientifique. Et oui, parce que quant bien même une "vérité prouvé" viendrait contredire une autre, le scientifique ne pourra jamais prétendre avoir la vérité à lui seul puisque la science moderne est dans le doute permanent. Au contraire du déguisé sophiste qui n’est en fait qu’un dogmatique extrémiste religieux (bien souvent) ou tout juste un profane adepte de la pensée sophiste.

    L’espace de la discussion est fermé, le postulat de départ du sophiste ne permet pas de l’ouvrir.

    Hollande est pour le mariage pour tous, les Français ont élu Hollande, les Français sont donc pour le mariage pour tous : le sophisme

     

    • #1080637
      le 09/01/2015 par Jérémie
      L’homme est-il végétarien ?

      Bonjour à toi Miaouu, je ne suis ni scientifique, ni créationiste, j’accepte le doute, tout comme toi il me semble. Mais je ne crois pas du tout à l’opposition entre science et religion, et nous sommes nombreux à penser qu’elles visent la même chose.

      Pour moi la foi, va droit vers le sens profond des choses, c’est un raccourci, alors que la science court derrière elle.
      La Science mettra des décennies à percevoir l’essence de l’existence, petits bouts par petits bouts, avec un travail de plusieurs vies pour tenter d’atteindre ce but, alors que la foi, elle permet d’atteindre cela le temps d’une vie.

      Et moi, c’est juste le temps qu’il m’est donné !
      Bon cheminement dans le nœud existentiel...


    • #1081996
      le 10/01/2015 par miaouu
      L’homme est-il végétarien ?

      je te remercie de ton commentaire intéressant @jérémie, je veux dire par là qu’il n’est pas une simple réaction de réaction à la réaction (le Oui-Non).

      Toute nôtre vie est faite de choix qui découle du plus simple phénomène OUI-NON : qu’il s’agisse des ordinateurs avec le système binaire qui est un embranchement de 0-1 ou bien du système nerveux avec les embranchements synaptiques qui laissent passé ou non un message nerveux, dans les deux cas, une fois l’intégration d’un certains nombre de OUI-NON effectuée, la réponse observée se situera dans l’espace du peut-être.

      Un enfant met son doigt dans une prise électrique et reçoit un coup de jus. Il n’a pas CRU au danger, mais il y sera désormais conditionné ; Dés lors que nous sortons du ventre nous sommes conditionné à "croire" : la nature qui nous entoure nous permet l’intégration des OUI-NON, s’en suit une croyance.

      Le cheminement vers la "foi" ou le cheminement du raisonnement scientifique ne déroge pas à ce phénomène d’intégration de OUI-NON et toi, comme moi, nous situons dans l’espace du peut-être qui est l’espace de la croyance.

      Opinion personnelle : Le scientifique ne s’arrête pas à un dogme (OUI-le non n’existe pas), il continue de contempler la nature, il continue à mettre son doigt dans différentes prises, il intègre les OUI-NON, il croit. Il n’est pas question de raccourci


  • #1078203
    le 07/01/2015 par pleinouest35
    L’homme est-il végétarien ?

    Sur mon site j’écrivais :
    Citons judaïsme végétarisme : « Tout homme de la maison d’Israël qui égorgera un membre de gros bétail, ou une bête à laine ou une chèvre, dans le camp, ou qui l’égorgera hors du camp, sans l’avoir amené à l’entrée de la Tente d’assignation pour en faire une offrande à l’Éternel, devant son tabernacle, il sera réputé meurtrier, cet homme, il a répandu le sang ; et cet homme-là sera retranché du milieu de son peuple (...) Car le principe vital de toute créature, c’est son sang qui est dans son corps, aussi ai-je dit aux enfants d’Israël : Ne mangez le sang d’aucune créature. Car la vie de toute créature c’est son sang : quiconque en mangera sera retranché » (Lévitique. La Bible) ; « “Mais quel hommage offrirai-je au Seigneur ? Comment montrerai-je ma soumission au Dieu suprême ? Me présenterai-je devant lui avec des holocaustes, avec des veaux âgés d’un an ? Le Seigneur prendra-t-il plaisir à des hécatombes de béliers, à des torrents d’huile par myriades ? Donnerai-je mon premier-né pour ma faute, le fruit de mes entrailles comme rançon expiatoire de ma vie ?” Homme, on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi : rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu ! » (Michée, VI, 6-7-8. La Bible) ; « C’est que je prends plaisir à la bonté et non au sacrifice, je préfère la connaissance de Dieu aux holocaustes » (Osée, VI, 6. La Bible) ; « Que m’importe la multitude de vos sacrifices ? Dit le Seigneur. Je suis saturé de vos holocaustes de béliers, de la graisse de vos victimes ; le sang des taureaux, des agneaux, des boucs, je n’en veux point (...) Quand vous étendez les mains, je détourne de vous mes regards ; dussiez-vous accumuler les prières, j’y resterais sourd : vos mains sont pleines de sang. Lavez-vous, purifiez-vous, écartez de mes yeux l’iniquité de vos actes, cessez de mal faire. Apprenez à bien agir, recherchez la justice ; rendez le bonheur à l’opprimé, faites droit à l’orphelin, défendez la cause de la veuve » (Isaïe. La Bible).

     

    • #1078624
      le 08/01/2015 par ienzo
      L’homme est-il végétarien ?

      Il y à quelque chose de plus important que le corps chez l’humain c’est l’âme qui à besoin de justice et d’amour pour être en joie !
      Alors au lieu de réfléchir à froid avec votre "cerveau" écoutez plutôt votre cœur qui est l’âme spirituelle qui parle en nous !
      On mesure la valeur d’un être humain à la façon dont il traite les animaux , ce n’est pas la force physique qui donne de la valeur mais la bonté et la compassion ... quelle dommage d’avoir à dire l’évidence !


  • #1078737
    le 08/01/2015 par Ronan
    L’homme est-il végétarien ?

    Bonne vidéo fred sur le fond et toujours sympa et drole sur la forme.


  • #1079787
    le 08/01/2015 par Dex
    L’homme est-il végétarien ?

    J’hallucine de voir qu’il y a des gens bêtes à manger du foin qui nient complètement l’apport de la consommation de viande dans l’évolution de nos ancêtres.
    Quand je vois cet obscurantisme je me dis que certains ont gobé trop de pilules rouges et font un délire paranoïaque, car ils se mettent à ne plus rien savoir de ce qu’il y a de plus certain à notre époque (c’est ainsi que le savoir est remplacé par la croyance).

    - Nos ancêtres primitifs ne sont pas des végétariens. Ce sont des charognards et ils mangent de tout.
    Tout comme de nombreuses espèces de primates (l’image du chimpanzé qui mange des bananes est stupide, puisque la moitié de son alimentation est constitué de viande de petits singes qu’il chasse, parfois seulement pour le plaisir).

    - La découverte du feu a permis de cuire la viande, ce qui la rend plus digeste, donc plus nutritive. C’est notamment grâce à ça que des hommes se sont répandus dans des régions froides et gourmandes en calories (dans un autre temps cela lui a permis de s’adapter au froid), ainsi que de domestiquer des espèces sauvages endémiques.

    - L’appendicite. L’appendice iléo-cæcal est un organe d’herbivore, mais il est atrophié car l’espèce humaine le sollicite de moins en moins au cours de son évolution, puisqu’il est fait pour une alimentation végétale (d’abord charognard, l’homme primitif trouvait et devait principalement se contenter de manger des végétaux, avant de se doter d’armes pour chasser et se nourrir de viande).

    Mes salutations à ceux qui résistent à ce lavage de cerveau de la part des végétariens.


  • #1079987
    le 08/01/2015 par Universalme
    L’homme est-il végétarien ?

    PRECISIONS UTILES SUR LE DARWINISME. Par pitié, arrêtons de commenter DARWIN sans savoir quelle est sa théorie.
    DARWIN n’a pas inventé la théorie de l’évolution naturelle des espèces. Cette théorie lui est antérieure et à même été développée par des ecclesiastiques. Elle suggère que les espèces évoluent par mutations, passant d’un stade de développement à un autre par l’évolution génétique. Pour sa part, DARWIN a prolongé cette théorie et proposé celle de l’évolution des espèces PAR MUTATIONS ALEATOIRES. C’est à dire qu’il a imaginé que ces mutations génétiques étaient purement aléatoires, seules les mutations profitables demeurant in fine.
    Il est donc parfaitement possible (et relativement sensé) d’être un évolutionniste non darwinien.

     

    • #1080585
      le 09/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      C’est faux, Darwin ignorait l’existence des mutations génétiques, puisque la génétique n’existait pas encore à son époque.


    • #1080653
      le 09/01/2015 par Universalme
      L’homme est-il végétarien ?

      En effet, c’est moi qui précise que les qualifications sont génétiques, pas DARWIN... merci pour la subtilité du commentaire précédent qui se contente d’un général et définitif "c’est faux" !


    • #1080665
      le 09/01/2015 par Titus
      L’homme est-il végétarien ?

      Eh oui, ce que tu as écris est faux. Le terme même de « mutation », sans parler de génétique, n’est pas employé par Darwin dans "De l’origine des espèces".


  • #1082119
    le 10/01/2015 par moi
    L’homme est-il végétarien ?

    salut Frédéric Delavier

    tu es un très bon pédagogue.
    Je pense que tu pourrais donner des conférences intéressantes dans d’autres pays, si de bons traducteurs savaient traduire tes analyses subtiles, ainsi que faire ressentir ta réparti particulière.
    Dans ces temps de folie, tu nous apportes un brin de logique.

    Merci à toi


  • #1082418
    le 10/01/2015 par pleinouest35
    L’homme est-il végétarien ?

    L’intelligence....
    Certains disent ici que c’est la consommation de viande qui aurait développé le cerveau humain, moi végétarien je penche vers le fait de croire que c’est la recherche de la consommation de viande, et donc la pratique de la chasse, qui nous a fait nous creuser les méninges. Aujourd’hui cette même intelligence sert partiellement à une prise de conscience du gaspillage stupéfiant de la production de viande qui est à l’origine de la déforestation de l’Amazonie (à 80%). Les études vont globalement dans ce sens : un végétarien nécessite 7 fois moins de ressources qu’un carnivore, c’est-à-dire que pendant qu’on nourrit un carnivore, on pourrait nourrir 7 végétarien et encore davantage de vegans. Comme l’Humanité est en passe de manger toujours plus de viande, elle a inconsciemment choisie la voie de la guerre pour le pétrole, l’eau et les sols (présence de la Chine en Afrique).
    Pour revenir à l’intelligence dopée par la viande, tout le monde sait bien que le tigre est plus intelligent que l’éléphant, le crocodile que la chèvre.
    N’est-ce- pas ce que l’on appelle le "cerveau reptilien" ???
    Saviez-vous que l’animal le plus intelligent après l’Homme est la corneille ? Cela vient d’une spécificité de ces neurones.


  • #1082608
    le 10/01/2015 par polygon
    L’homme est-il végétarien ?

    Végétarien ou pas il faut s’informer sur ce monde satanique et voir le traitement que subissent les animaux par l’industrie : http://www.fondationbrigittebardot.fr/

    En Inde beaucoup de régions sont végétarienne depuis des millénaires et je vois pas pourquoi il faut se référer au nomadisme de la préhistoire pour justifier le fait de manger de la viande.
    Cette viande d’ailleurs n’est pas fraiche c’est de la charogne d’un point de vue physiologique, le reste c’est du marketing.

    http://stopmensonges.com/lhomme-nes...


Afficher les commentaires suivants