Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Petite Histoire – Dix raisons de célébrer Napoléon en 2021

Depuis de nombreux mois maintenant, Napoléon est au cœur d’une polémique qui n’a de cesse de prendre de l’ampleur. Il serait un tyran sanguinaire, responsable de la mort de centaines de milliers d’hommes, un dictateur cruel, sans pitié, et même un oppresseur raciste qui a rétabli l’esclavage. Ces accusations sont lancées en plein bicentenaire de la mort du grand homme par une horde de déconstructeurs, adeptes de la « cancel culture », qui voudraient tirer un trait sur ce passé jugé honteux. Dans cet épisode, nous reviendrons sur les raisons pour lesquelles nous devons bien célébrer l’empereur en cette année 2021, sur ce qu’il nous a légué et pourquoi nous devons assumer avec fierté son immense héritage.

 

Napoléon en France et en Russie : un poids, deux mesures

L’empereur, sur E&R :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2719081
    Le 5 mai à 16:05 par Jérômeproudhon
    La Petite Histoire – Dix raisons de célébrer Napoléon en 2021

    Le code civil : l’époque où l’on parlait aux arbres et aux castors ? C’est fini ! Premièrement, de ce que je sais, c’est que Napoléon à mis en place le code civil et les lois de famille parce qu’il savait que pour créer un empire, il fallait plus d ’humains, des soldats, des cuisiniers, des forgerons etcetc..
    Alors je vais citer comprendre l’époque :
    Alors tradition ou modernité ? Progrès ou dégénérescence ? Conservation ou transformation et progrès ? La dualité est là, posée originairement : c’était mieux hier,ça sera mieux demain !
    Deux systèmes de valeurs qui se seraient succédé pour le pire selon la tradition, pour le meilleur selon la modernité, mais qui constituent dans le monde de l’idée un couple de valeurs antagoniques permanent s’excluant radicalement, voire s’engendrant réciproquement, pour fonder les idées de droite et de gauche prises à la racine, ainsi que leurs déclinaisons : aristocratie er démocratie, nostalgie et utopie, décadence et progrès, commandement et travail...
    Page 25
    Ainsi, dans cette conception intégral, il ne peut y avoir que deux catégories d’hommes : l’homme dieu et l’homme animal.
    Si vous voulez connaître la suite, lisez !
    Je n’ai rien contre Napoléon, il fait partie de la grandeur de la France moderne, mais spirituellement, c’est sûrement autre chose ?

     

    Répondre à ce message

  • Puisqu’il est question de la "méritocratie" de Napoléon, la nôtre est mal barrée . Qu’on en juge : ma fille prof de musique ne sait pas quel cours préparer pour ses élèves de 3ème . Je lui suggère : tu pourrais leur apprendre à tracer une portée et placer les notes do ré mi fa sol la si do . Elle me répond : " on ne le fait pas C’EST TROP TECHNIQUE ". Sidéré je n’ai rien osé répondre .

     

    Répondre à ce message

  • #2719206

    La "méritocratie" sous Napoléon ? En plaçant ses frangins et cousins sur les trônes d’Europe !
    Avant Napo et la sinistre Révolution, les militaires et surtout les officiers étaient des nobles et les guerres étaient chevaleresques ("messieurs les anglais tirez les premiers") !
    Après Napo les armées sont devenues nationales (conscription obligatoire) pour conduire à la boucherie toutes les forces vives de la nation (14/18), les guerres sont devenues mondiales et les populations civiles considérées comme ennemis belligérants à massacrer (Dresde, Hiroshima, Nagasaki.........) !
    Bel héritage !

     

    Répondre à ce message

  • #2719213

    Vive l’Empereur !

     

    Répondre à ce message

  • #2719263

    napoléon c’est la nostalgie de l’empire romain, c’est le code napoléon issu du code romain, c’est la latinité contre la germanité, l’huile d’olive contre le chene, la caillasse stérile contre les forets, le fonctionnaire et le juriste contre l’aristocrate, les armées grouillantes de paysans recrutées de force.

     

    Répondre à ce message

    • Il tourne en boucle lui...
      Trois fois qu’il nous sort son commentaire de merde.
      Toute l’histoire de l’Europe c’est la nostalgie de l’empire romain... jusqu’au Fürher !
      La "caillasse stérile" a nourri, et continue de nourrir l’Europe.
      L’huile d’olive contre le chêne... t’as un problème avec l’huile d’olive ? Pourquoi l’huile ?! Comprends pas... l’olivier contre le chêne oui pourquoi pas, mais là...
      Tu parles et écris une langue latine.
      Les germains ont passé le Rhin pour devenir Romain.
      Un commentaire d’abruti fini quoi !

       
  • Il y a aussi son courage sur le champs de bataille.
    Combien de fois a t-il failli perdre la vie par une balle ou un boulet ?

     

    Répondre à ce message

  • Napoléon est un des plus grands Hommes de l’Histoire de France. Il a fait la France actuelle. Il est dans la lignée des Clovis, St Louis, Vercingetorix, Louis XIV.. bref une statue une légende. On n’y touche pas. Et ça n’est certainement pas aux cloportes actuels de le juger.

     

    Répondre à ce message

  • #2719844

    Méritocratie de légende ! Napoléon : “On ne va pas chercher une épaulette sur un champ de bataille quand on peut l’avoir dans une antichambre.”... Un tantinet courtisan le général Vendémiaire ?

     

    Répondre à ce message

  • Les Anglais sont fiers de Wellington et Montgomery.
    Les Allemands sont fiers de Bismarck.
    Les Italien sont fiers de César.
    Les Grecs d’Alexandre.
    Et pourtant, aucun de tous ceux-ci mis ensembles n’arrivent à la cheville de Napoléon Bonaparte.
    Nous trouvons le moyen d’en avoir honte.
    C’est incroyable.

     

    Répondre à ce message

  • L’identité de la France se confond avec l’histoire de Bonaparte.

    Blaise Pascal disait « vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà » ... Il a certes œuvré grandement pour la France mais sa biographie regorge de zones d’ombres. Intelligent mais ses prouesses reposent plus sur un parcours préconçu par une intelligentsia que des qualités hors normes.

    Il suffit de prendre le temps d’analyser son accession au pouvoir et sa chute pour voir qu’il avait un maigre contrôle sur l’appareil étatique. L’histoire a toujours réclamé des héros pour sublimer les événements.

    Napoléon était un pion qui a voulu s’émanciper, mais par n’importe quel pion.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents