Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La saison du Misratisme

Par Pierre Dortiguier

A ne point confondre ce nom de doctrine tiré de Misrata, avec le Mithraïsme que l’on peut admirer par exemple au musée de Heidelberg, avec sa reconstitution du sacrifice du Taureau accompli par le héros indo-iranien Mithra, et orné de ce qui fut adopté dans le légendaire chrétien comme la crèche et ses animaux que ce culte alors favori des garnisons de l’armée romaine antique reconstituait jusqu’aux limites de l’Empire.

Ce néologisme désigne l’attitude bien décrite aujourd’hui par M. Meyssan [1] d’une tribu lybienne ayant tiré son nom de Misrata, qui est maintenant honorée sur toutes les places médiatiques, comme tyrannicide, à défaut d’être bientôt traitée par ses voisines, de tyrannique par cette outrance moderne qui l’emportera de tout appuyer sur la force et la dispute, plus que sur un consensus national. Certain polémiste français a pu lancer au 19ème siècle, époque par excellence du journalisme et des crises boursières, des aventures coloniales et de la première idée d’abattre l’homme malade qu’aurait été, selon les faiseurs d’opinion, la communauté politique musulmane d’alors, cette formule qui convient à la situation : l’on peut tout faire avec des baïonnettes, en l’occurrence les armes accompagnées de Mirages 2000 et sorties des arsenaux otaniens, sauf s’y asseoir dessus. Mais ceci vaut pour tout régime qui n’est jamais œuvre de création – au sens strict, proprement divine- mais œuvre de propagation, entendez de développement finalisé par l’idée et le sentiment d’un bien commun. Or le Misratisme développe une attitude contraire : il attend d’abord de prendre parti dans un conflit pour voir de quel côté penche la balance des forces, s’insurge puis se courbe, et enfin suit un courant dévastateur étranger au pays pour y lever haut le drapeau de son ambition dominatrice. Il ne sacrifie ses hommes qu’au prix d’un pillage visible, et d’autres exactions qui font rougir les associations humanitaires qui ne sont pas sans expérience de la vie. Ensuite, après avoir supplié la justice réfugiée, disaient les Grecs anciens de leur déesse Thémis, au Ciel par honte de l’iniquité humaine qui justifiait les avertissements prophétiques, de retourner sur terre au besoin par voie aérienne de l’OTAN, ils la congédient aussitôt en supprimant l’accusé qu’ils juraient de produire à la face du monde !

Il est étonnant de constater que partout l’on redit ce même chiffre de 42 années depuis la chute de la monarchie pour désigner un ciel de plomb étendu sur le pays d’où surgira le Misratisme : cela signifie-t-il que la liberté régnait alors, au temps où les vainqueurs de la seconde guerre mondiale occupaient le pays, et ne s’occupaient point de nourrir la population ? Le pays n’était pas alors, cet « homme malade » de l’Afrique ou du monde arabe, pour reprendre l’expression du tsar Nicolas Ier, produite en 1853 devant l’ambassadeur de Grande Bretagne, de « Turquie homme malade de l’Europe » qui fit fortune dans tous les manuels d’Histoire. Maladie, du reste, qui eut sa guérison, puisque dix ans plus tard, une Banque impériale ottomane dirigée par un consortium franco-anglais voyait le jour ! Partout où se trouvent de tels administrateurs, le pouvoir est jugé moins autocrate, plus moderne, et les paroles de M. Reccep Tayyip Erdogan prononcées sur la place des Martyrs de Tripoli, devant une floraison de drapeaux turcs, qui dénonçait la Syrie ( !!!), face aux Misratistes armés qui savent venir de ce même pays de l’homme jugé jadis malade, sonnent comme une marche ou une menace : « N’oubliez jamais ceci : celui qui persécute son propre peuple en Syrie ne peut plus tenir. L‘ère de l’autocratie est terminée. Les régimes totalitaires sont finis. Le pouvoir du peuple arrive ». Les Misratistes ont certainement levé les yeux au Ciel occupé par leurs alliés, et bientôt naîtra une banque populaire libyenne, n’en doutons guère dirigée par un consortium bien plus large que celui franco-anglais qui rongea l’économie turque, comme des rats dans un fromage !

Faut-il désespérer de toute réelle démocratie et du destin de pays ainsi saccagés ou promis au désordre avec l’acceptation des pires forces qui soutiennent les massacres chroniques de Gaza et de Bahrein, se rient des misères infligées à l’Irak, à l’Afghanistan et aux frontières envahies du Pakistan ? Et qui sont aveugles aux listes produites par Damas de plus d’un millier de gens assassinés par des terroristes qu’on salue médiatiquement comme un peuple ! « Qu’un bien vous touche, ils s’en affligent, qu’un mal vous atteigne, ils s’en réjouissent. » Et le verset de cette troisième Sourate qui émeut tant de Chrétiens car elle porte sur la Vierge, dit qu’Allah sait parfaitement ce qu’ils font ! En effet, ce Misratisme est un vieil adversaire ! Il peut avoir un nom nouveau, ses manigances n’impressionnent pas ceux qui reconnaissent les fruits de pareille saison !

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #56360
    le 22/10/2011 par algerien
    La saison du Misratisme

    cherchez l’origine ethno-culturelle de la tribu des misrata .. et vous comprendrez beaucoup de choses .

     

    • #56451
      le 22/10/2011 par Mansur
      La saison du Misratisme

      As-tu des sources fiables à ce sujet ? J’avais cherché, en vain malheureusement.


    • #56490
      le 22/10/2011 par otto
      La saison du Misratisme

      Sans aller chercher très loin, il suffit de lire via wikipedia que les villes qui possédaient le plus grand nombre de synagogues et de cimetières juifs, sont Benghazi et Misurata (Misrata) !
      - http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoi...


    • #56501
      le 22/10/2011 par V
      La saison du Misratisme

      En Juillet, le “Guide” avait maudit la tribu des Misrata, les exhortant à quitter la Libye pour Istanbul et Tel-Aviv, faisant allusion aux origines turques de la tribu juive qui plus tard s’est convertie à l’islam.


    • #56510
      le 23/10/2011 par pseudonyme
      La saison du Misratisme

      Loool…

      Bizarrement, les mêmes origines (à la localisation géographique près) que Kamal Attaturk, fondateur de la turquie actuelle. http://en.wikipedia.org/wiki/D%C3%B6nmeh

      Mansur : Sur misrata, Kadhafi leur vouait une haine gigantesque pour être des descendants de donmeh.

      Concernant Attaturk, en plus de tout ça, il était FM et amateur de chair… C’est beau l’islam des pourris.

      (Note : je n’ai pas lu l’article wikipedia, mais je l’ai mit pour la référence orthographique. Mes connaissances à ce sujet sont basées sur des précédentes recherches bien plus profondes et moins "mainstream" à ce sujet.).


    • #56546
      le 23/10/2011 par OV
      La saison du Misratisme

      Si je comprends bien vous avez remplacé les Évangiles par Wikipédia...


    • #56548
      le 23/10/2011 par OV
      La saison du Misratisme

      Sans aller chercher très loin, il suffit de lire via wikipedia...




      C’est ça qui finit par être trop facile, trop simple...je pense moi qu’il faudrait au contraire faire un peu plus d’effort de recherches et d’informations.
      Wikipédia n’est pas paroles d’Évangiles...


    • #56652
      le 23/10/2011 par pseudonyme
      La saison du Misratisme

      Vous êtes à côté de la plaque les mecs avec votre anti-wikipedisme, vous ne regardez pas le contexte.

      Si on posté les liens là ici c’est parce que, pour une fois, wikipedia en parle, même de manière superflue, et donne les bonnes orthographes pour les mots-clefs.

      Regardez un peu le contexte avant de crier au loup.


    • #57022
      le 24/10/2011 par abdallah
      La saison du Misratisme

      oui et ils sont musulmans maintenant alors il faut arrêter avec les origines juives !

      les palestiniens ont plus de sang israélite qui coule dans leurs veines que les ashkénazes, alors ont fait quoi ?


    • #57231
      le 24/10/2011 par OV
      La saison du Misratisme

      Bien vu ! je crois que vous leur avez clouez le bec...


  • #57131
    le 24/10/2011 par Evariste
    La saison du Misratisme

    La grille d’analyse qui voudrait que les Misrati soient juifs ne tient pas.
    Khadafi lui même était lui même fréquemment associé à une prétendue tribue juive de Syrte, et traité de "fils de putain juive" par les membres du CNT.
    La question du sentiment antijuif en Libye est très intéressante. On sait qu’il y’eu des pogroms en 1945 et 1948. Il est aussi vrai que Benghazi et Misrata étaient (avec Tripoli) des foyers de la communauté juive libyenne.
    Khadafi a d’ailleurs effacé les traces de cette communauté dans le paysage urbain de ces villes (cimetières rasés) dans les années 70.

    Pour en revenir à l’article, il est clair que les Misrati sont les grands dupes de cette histoire. Qu’ont-ils à gagner ? Certes, le clan des Qaddafiyah est décimé. Certes, les Misrati apparaissent comme les vrais "vainqueurs", reléguant Benghazi au second rang.
    On sent déjà les tensions palpables entre CNT de Benghazi et cadis locaux de Misrata.
    La balkanisation est réussie, d’autant que les ports de débouché des ressources pétrolières (Brega, Ras Lanuf) se situent...entre les deux sphères d’influences précitées !
    _


  • #63656
    le 11/11/2011 par anonyme
    La saison du Misratisme

    http://www.dailymotion.com/video/xlp2d6_le-plan-us-post-11-9-envahir-7-pays-dont-l-irak-la-lybie-et-la-syrie-selon-le-general-us-wesley-clar_news

    la destruction de la Lybie était dans le programme US au lendemain (c’est à dire que déjà prevu avant, n’est-ce pas , si vous voyez ce que je veux dire) du 11 septembre : 7 pays devaient être attaqués dnas les 5 ans. Le plan a pris un peu de retard, car ça s’est révélé pas si facile qu’ils le pensaient, et ils ont commencé par l’Afghanistan. Il leur reste la Syrie (ils y travaillent très fort en ce moment n’est-ce pas ... ) et l’iran. Il y avait aussi le Soudan, mais je suppose qu’avec la partition avec un Eat au sud qui a tout le pétrole et sous controle US c’est se qu’ils voulaient, il y avait aussi le Liban, le Liban s’est révélé, grace au Hezbollah, trop coriace jusqu’à présent.

    Le général Wesley Clark (excusez du peu !) nous le dit maintenant qu’il est à la retraite, il avait appris ça par une fuite d’un collègue dès les premiers jours.

    interessant non ?