Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les chiens aboient et la caravane persane passe !

Des matamores de Washington qui disent que « toutes les options sont sur la table » pour empêcher les pétroliers iraniens de rejoindre le Venezuela ; Téhéran et Caracas qui annoncent qu’ils sont « prêts à tout » pour défendre leur droit légitime à emprunter les routes maritimes internationales et à coopérer pacifiquement dans le domaine des hydrocarbures ; des navires iraniens qui parviennent à bon port sous escorte vénézuélienne, au nez et à la barbe des bellicistes de Washington ; le chef de la diplomatie chinoise qui déclare, le même jour, qu’un « virus politique » s’est déclaré aux États-Unis, où l’administration Trump semble décidée à mener une « nouvelle guerre froide ».

 

Un Trump en état d’hystérie pré-électorale qui accuse la Chine des turpitudes les plus invraisemblables pour se disculper de sa nullité et de son irresponsabilité criminelles dans le traitement de la crise sanitaire ; des fuites au plus haut niveau qui laissent entendre que les États-Unis envisagent de reprendre les essais nucléaires, quelques jours après avoir annoncé leur retrait d’un nouvel accord de limitation des armements au grand dam de leurs alliés européens ; ces mêmes alliés, eunuques patentés de la géopolitique, réduits au rôle de spectateurs impuissants d’un bellicisme US dont ils sont les complices masochistes depuis des années et qui leur revient aujourd’hui en pleine figure.

Quand tout arrive de la sorte, en même temps, on se dit à la fois que tout reste comme avant et pourtant que tout est train de changer.

Tout reste comme avant parce que les États-Unis sont fidèles à eux-mêmes : la ploutocratie génocidaire qui se prend pour la nation élue de Dieu obéit à cette pulsion impériale qui la pousse à vouloir réduire à néant quiconque défie sa suprématie. Elle étale les breloques de luxe de son matériel militaire sur tous les continents et pratique une intimidation à grande échelle au moyen des 700 bases militaires qu’elle a réparties sur la surface du globe. Mais comme ça ne suffit pas à empoisonner la vie des autres nations, il faut encore qu’elle tente de détruire par inanition, en leur coupant les vivres, celles qui osent manifester la moindre velléité de résistance.

Véritable maniaque du blocus, cette arme des lâches qui n’hésitent pas à priver des enfants de médicaments pour accroître leur puissance, la « nation exceptionnelle » dont le Tout-Puissant a fait don à l’humanité est aujourd’hui la seule au monde, et la seule dans l’histoire, à imposer des sanctions économiques à 39 pays ! Cibles privilégiées de cet empire du crime, l’Iran et le Venezuela lui font un formidable bras d’honneur, mais ne mésestimons pas le danger : l’Amérique est un gigantesque arsenal contrôlé par des sociopathes qui rêvent de domination planétaire. Elle utilise l’arme économique faute de pouvoir employer la force armée ; et sa capacité de nuisance n’a d’égale que son obstination à vouloir plier le monde à ses désirs.

Et pourtant on se dit aussi que tout est en train de changer. Car lorsque l’impérialisme se contente d’aboyer au lieu d’agir, c’est qu’il est au bout du rouleau. Les bouledogues du Pentagone peuvent toujours montrer les crocs : pendant qu’ils aboient, la caravane pétrolière en provenance des montagnes perses atteint les rivages de la Caraïbe. Ils peuvent toujours débarquer des mercenaires dans une nouvelle baie des Cochons, cette expédition de ribouldingues est vouée à se fracasser sur les forces bolivariennes. Nouveau bégaiement de l’histoire, qui montre que la coalition des nations souveraines n’a pas perdu sa capacité de résistance à l’impérialisme. La caravane pétrolière qui relie Téhéran à Caracas symbolise l’alliance des vieilles nations historiques (Russie, Chine, Iran) et des jeunes nations issues de l’effondrement du colonialisme, dont la Syrie et le Venezuela représentent aujourd’hui le prototype. Adossée à l’alliance continentale russo-chinoise, elle risque de donner du fil à retordre aux fauteurs de guerre reconvertis en fauteurs de blocus.

Bruno Guigue

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2473102

    des navires iraniens qui parviennent à bon port sous escorte vénézuélienne, au nez et à la barbe des bellicistes de Washington -
    ils ont raison , faut faire comme la Corée du nord qui a finalement fait taire les baltringues de ce monde


  • #2473116

    "Véritable maniaque du blocus, cette arme des lâches qui n’hésitent pas à priver des enfants de médicaments pour accroître leur puissance".

    On ne peut pas faire un meilleur résumé de ce "pays".

     

    • #2476400

      Très hypocrite comme réaction. C’est trop facile de critiquer l’usage de la force quand on ne l’a pas. Si tu avais la première armée et surtout la première flotte du globe tu ne ferais pas tout ce qui est en ton pouvoir pour endiguer tes ennemis et distancer tes concurrents ?

      C’est comme pour la bombe atomique, les américains l’ont eu en premier c’est pour cela qu’ils l’ont utiliser. Si c’était les japonais qui l’avaient eu avant ils ne se seraient pas gênés pour l’utiliser sur les américains et les chinois. Voyons un peu de bon sens.


  • #2473159

    on ne peut qu’ être d accord avec ce qui est dit mais on reste sur sa faim en ce qui concerne l analyse des contradictions internes, faute de quoi ce qui est dit de Trump ne va pas plus loin que la propagande ordinaire des libéraux libertaires français voire occidentaux.


  • #2473170

    Article médiocre qui part dans tous les sens et mobilise des arguments suspects. Il ne semble pas que Donald Trump ait déclenché de conflits, ce qui est loin d’être le cas de ces derniers prédécesseurs qui ont des millions de morts à leur actif. Cela fait une énorme différence. Quand à ’’l’hystérie’’ de DT ou aux déclarations cavalières sur son état mental, ou son comportement selon la presse grand public corrompue, un minimum de bonne foi et de doute seraient plus efficaces. Les Mois à venir détermineront qui est du côté du manche, qui va l’avoir dans le fion et surtout pourquoi, ce qui remettra les pendules à l’heure quant aux problèmes de santé mental. On savait que les pétroliers Iraniens aborderaient sans encombre, ils reviendront. Dommage que le VNZA n’ait pas encore de raffineries efficaces...C’est dire ce qu’est vraiment le VNZA. Allez-y voir, vous comprendrez...

     

    • C’est vrai qu’il emploi le vocabulaire des démocrates et de l’état profond us qui pour le coup sont les vrais fouteurs de guerre. Trump a l’immense mérite de n’avoir déclencher aucun conflit et même d’en avoir évité. Alors je comprends pas cet acharnement contre l’Amérique trumpienne, car elle est diamétralement opposée de l’Amérique que nous avons connus jusqu’alors.

      Jouer la carte chinoise comme force anti-impériale était valable avant Trump, mais maintenant l’anti impérialiste/anti-NOM c’est bien Trump et son mouvement populiste/nationaliste/protectionniste/anti-ONU-OMS.

      A l’inverse la chine marche de plus en plus avec l’OMS et l’ONU, et se servent des mondialistes (et pareil inversement) pour achever leur ennemi commun qu’est l’Amérique de Donald Trump.


  • #2473173

    L’extrême gauche qui ne comprend rien à rien, est-ce vraiment une surprise.
    Dans sa haine de Trump, en suivant bien gentilment ce que disent tous les medias, ne voient justement ils pas que Trump est le SEUL président américain à n’avoir déclencher aucun conflit.


  • #2473176

    Qu’est-ce qui dit qu’en fait les bateaux US ne surveillaient pas davantage leurs ’’alliés’’ (position arrière des prédateurs transnationaux en difficulté aux USA) pour les empêcher de provoquer l’incident, que les tankers Iraniens... ?


  • #2473209

    Il me semble que cet article n’arrive pas à faire le tri entre le Trump maître-troll qui passe son temps à lancer des os aux merdias et dans la sphère publique sous la forme de tweets et autres déclarations "à l’emporte pièce" dans ses conférences de presses (donc destinées aux merdias) et le Trump + son administration qui négocient au calme et en sous main (pendant la tempête médiatique superficielle décenchée par les trollages sus-cités)...
    Je vous rappelle qu’il a balancé (par exemple) l’os "je vais atomiser la Corée du Nord" et quelques temps après il allait tranquillement faire baisser la tension dans une rencontre bilatérale.... Rencontre évidemment pas improvisée et dont les tenants et les aboutissants ont certaienement été négocié au calme pendant que la meute aboyait... et on pourrait multiplier les exemples...


  • #2473224

    Dieu a tout sous contrôle, Vas y Trump montres leurs qui c’est le patron !


  • #2473266

    Que pense Bruno Guigue d’Alexis Cossette.. ?


  • #2473276

    Il y a une réalité gravée dans le marbre ! Les imperialos-sionistes israélo-états-uniens et leurs prostituées européennes ne respectent que les pays possédant l’arme nucléaire !
    L’Irak, la Libye, la Syrie ... ont payés très cher le faux sentiment que les occidentaux respectent l’être humain !
    Les peuples européens lobotimisés par les mondialistes et aujourd’hui terrorisés par la cabale sanitaire sont sous contrôle et ne feront rien contre les terroristes qui les dirigent !!
    Seuls la Chine et la Russie sont capables de leurs barrer la route en soutenant les nations refusant de se plier aux dictacts de ce ramassis de criminels !
    L’Iran , le Venezuela et d’autres nations , n’ont d’autres choix que de signer des alliances de défense avec ces deux pays s’ils veulent survivre !!


  • #2473353

    Poutine, le loup des steppes, ne prend aucun risque : Un Anglo-Saxon reste un Anglo-Saxon, un Ricain reste un Ricain... Voir le dernier entretien accordé à Oliver Stone.

    Le peuple s’imagine toujours qu’une pulsion contraire dans une configuration changera celle-ci ! Une « nouvelle nature » ! - mieux vaut croire à quelqu’un qui vous rapporte qu’une montagne à changé de place, qu’à quelqu’un qui vous dit que la nature d’un homme a changé. Surtout quand cet homme vient d’un peuple qui croit à l’Être jusqu’à l’extrême, comme Zemmour & co. Nous croyons au devenir mais pas aux miracles. Les déceptions engendrent des états nihilistes. Le Français.


  • #2473377

    Dieu est avec nous,
    Mais Dieu s’est fait homme.
    Il est fort probable que la machine qu’il a préparé à pallier à son absence l’emporte pendant un bon moment..,


  • #2473506

    "Un Trump en état d’ hystérie. .. pour se disculper de sa nullité et de son irresponsabilité criminelles dans le traitement de la crise sanitaire ;"
    Apparemment le pourtant excellent Bruno Guigue n’écoute pas les analyses trumpologiques d’Alexis Cossette.ĺ

     

    • #2473561

      Pas besoin d’Alexis pour comprendre de quel côté du mur de l’asile psychiatrique est Donald Trump. Il suffit d’entendre hurler les fous.


    • #2477232

      C’est vrai qu’il emploi le vocabulaire des démocrates et de l’état profond us qui pour le coup sont les vrais fouteurs de guerre. Trump a l’immense mérite de n’avoir déclencher aucun conflit et même d’en avoir évité. Alors je comprends pas cet acharnement contre l’Amérique trumpienne, car elle est diamétralement opposée de l’Amérique que nous avons connus jusqu’alors.

      Jouer la carte chinoise comme force anti-impériale était valable avant Trump, mais maintenant l’anti impérialiste/anti-NOM c’est bien Trump et son mouvement populiste/nationaliste/protectionniste/anti-ONU-OMS.

      A l’inverse la chine marche de plus en plus avec l’OMS et l’ONU, et se servent des mondialistes (et pareil inversement) pour achever leur ennemi commun qu’est l’Amérique de Donald Trump.
      Donc c’est fois pour Bruno c’est un beau zéro pointé !


Commentaires suivants