Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le pape François soutient la Marche pour la vie en France

Selon Radio Vatican, le pape François a apporté son soutien à la « marche pour la vie »" organisée dimanche 19 janvier par des organisations catholiques françaises contre la politique gouvernementale en matière d’avortement et de fin de vie.

Dans un message aux organisateurs, publié par la radio du Saint-Siège, le nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, écrit que « le pape François est informé de cette initiative en faveur du respect de la vie humaine ». « Il salue les participants à cette marche et les invite à maintenir vive leur attention pour ce sujet si important. »

Mgr Ventura rappelle dans ce message les mots du pape à Rome dans l’homélie prononcée pour la journée d’Evangelium Vitae le 16 juin 2013 : « Regardons Dieu comme le Dieu de la vie, regardons sa loi, le message de l’Evangile comme une voie de liberté et de vie. Disons oui à l’amour et non à l’égoïsme, disons oui à la vie et non à la mort. »

Lire la suite de l’article sur la-croix.com

 

Le communiqué du Vatican :

Sur l’avortement et l’euthanasie, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le pape François, en soutenant la marche pour la vie, ne serait-il pas antisémite... ?


  • Disons oui au bien commun, et non aux privilèges nuisibles d’une minorité anormale.

    L’adoption par des homos a des conséquences catastrophiques sur la société (un modèle monoparental prive l’enfant de l’autre modèle, alors qu’il lui faut idéalement un modèle homme et un modèle femme. Sans parler des problèmes de filiation...).

    Les pays scandinaves commencent à s’en rendre compte, car ce sont les premiers à être tombés dans ces pièges tendus (et tordus) par le lobby LGBT, et aujourd’hui il font l’amer constat que c’est désastreux.
    http://www.youtube.com/watch?v=PfsJ...
    (et ça va bien au-delà des questions de sexualité et de genre)

     

  • avec ce qu’a balancé très justement Pierre Hillard sur lui, on lui a ordonné de se rattraper en balançant ce message, ne soyez pas dupes !! arrêtez de vous prendre des quenelles demain une autre église sera encore une fois de plus très malheureusement .... vandalisée... par ces sionazi !!!!! ne vous réjouissez pas trop vite, faut prendre tout ça avec des pincettes, on a tendance à trop s’enflammer !!! c’est un vilain défaut

    je vous propose de réécouter en cherchant par vous mêmes, ce qu’a dit Mgr Lefebvre qui est encore un digne représentant de l’église !!! et il me semble Pierre Hillard, éclairez moi j’ai un vilain doute là ? ... merci d’avance !!!

     

    • “Tu ne jugeras point !” (Exode 23, 2 Samuël 23,1-7, Luc 6,37-45)

      Prions pour le Saint Pape !


    • La majorité des Français est à mon avis pour le droit à l’avortement au moins dans les cas extrêmes (viol, très grave malformation). Donc relancer de façon tranchée ce genre de débat fera perdre des voix à toutes les oppositions sincères.
      Les parents, 1 et 2 version traditionnelle, n’ont pas la vie facile mais c’est leur mission, éduquer les petits cons et les petites connes que nous avons été, sommes ou serons forcément à une période de notre vie : enfants gâtés par le confort ou pourris par l’égoïsme, ou enfants/parents saisis d’effroi devant les dangers et la dureté du monde moderne, ou parents démissionnaires, ou autres.
      Lino Ventura en revanche, c’était pas le genre à démissionner devant son rôle de père
      http://www.youtube.com/watch?v=IBx3...
      http://www.perce-neige.org/lino-ven...
      Moment subliminalement philo-sémite : Ventura serait un nom d’origine sémite.


  • Il est bien ce pape, il m’épate. Baptiser un enfant né hors mariage, ça peut choquer d’un côté, mais d’un autre côté on peut y voir un enfant qui n’est pas rejeté par l’Eglise et qui a toutes les chances de monde de garder sa foi plus tard. Soutenir la marche pour la vie, rappeler aux catholiques qu’au-delà des guignols qui font le gouvernement d’un pays, ils sont soutenus par le Saint Père (y-compris, sans doute, par la prière), c’est très important. Nous ne sommes pas seuls dans notre juste combat, nous ne devons pas baisser les bras. Les persécutions sont difficiles à supporter et permanentes mais la Foi, Vérité et la Justice vaincront les forces du Mal qui chaque jour se déchaînent contre l’Eglise, la morale, la tradition afin d’imposer leur vision d’un monde uniquement marchand et matérialiste.


  • Ce faisant, le Pape François entre dans la catégorie condamnable de la gauchophobie.
    Par voie de conséquence, ne pas partager la pensée officielle gouvernementale française, (la mal-pensance de la fausse gauche au pouvoir), peut être requalifié comme étant un délit.
    La liberté d’expression antigouvernementale dont fait preuve notre Pape à tous, ne va-t-elle pas être sanctionnée pour motif d’un appel au désordre de la pensée des libertins gauchistes et totalitaires ?

     

    • Et la le CRIF et la LICRA vont dire que le pape est un antisémite car il interdit l’avortement et il croit à la vie et pas à l’avortement de complaisance.
      Je ne suis pas contre l’avortement mais je suis contre l’avortement de complaisance et du marché sioniste et choisir le jour et le sexe des enfants qui vont naître.
      Ca c’est scandaleux.


  • Si il n y avait pas d’avortement il n ’ aurait pas de déficits de cotisation à la retraite

     


    • Si il n y avait pas d’avortement il n ’ aurait pas de déficits de cotisation à la retraite



      et on serait 100 millions entassés uns sur les autres.

      quand aux retraites ça ne fait que repousser le problème a plus tard, puisque tout le monde part a la retraite un jour... a moins d’avoir augmenté le nombre de naissances entre temps.

      le secret du système actuel de retraites, c’est qu’il ne peut fonctionner qu’avec un nombre de travailleurs augmentant a chaque génération pour rester nettement plus élevé que le nombre de retraités, donc avec une croissance démographique exponentielle.

      ne me faites pas dire ce que j n’ai pas dit, l’avortement reste un crime, mais le lapinage généralisé est une logique de la fuite en avant.


    • @ MG 42 :

      avortements* : 200 000 / an
      immigration légale : 200 000 entrées / an

      * dans la quasi totalité des cas par des femmes Blanches

      Le grand remplacement.
      L’immigration n’est pas en soi une chance ; l’avortement de masse est par contre un sacré handicap !


  • fuyez Paris c’est tout ce que j’ai à vous dire, je ne peux être plus précis ...

    « Du sang ! Du sang ! La république rouge ! La voilà donc arrivée, cette terrible révolution de sang. L’éternité s’avance avec le drapeau rouge, les loups sont dans le jardin… Il n’y a plus de propriétaires.

    Pauvre Paris, te voilà donc détruit ! »

    La République rouge, c’est le Communisme tout simplement. Rouge comme le sang, bien entendu. Cette République sera un vrai fléau. Les loups qualifient les ennemis de la France, c’est-à-dire la coalition Russie-Chine-Islam, ils envahiront notre pays et à cette époque, il n’y aura déjà plus personne qui gouvernera la France (le gouvernement aura fuit et la Monarchie ne sera pas encore rétablie). Paris sera alors détruite par le feu.

    voilà donc ce qui attend Hollande fuir, il va bien s’en sortir cette enfoiré !! il faut absolument tout faire, pour ne pas nous butter nous peuple !!! tout ceci est trop prémédité !!! ces enflures ne doivent pas "gagner le combat d’une certaine manière"


  • "Amour, vie et liberté" ! Cette trilogie est également celle des francs-maçons, des sionistes, des illuminatis et j’en passe ! Franchement, chers Frères Chrétiens, vous n’avez pas de chance avec un Pape aussi peu téméraire ... qui a béni des homosexuels il y a quelques jours au nom de ces mêmes mots.

     

    • Tu as bien raison, on peut trouver ces trois mots dans les sectes que tu cites. N’est ce pas la une stratégie du démon que d’usurper les authentiques valeurs catholiques, afin de semer le trouble et de gagner les âmes d’un plus grand nombre ?
      En l’occurrence, cette manifestation demande le retrait de l’avortement (crime sur les enfants à naître) et condamne l’euthanasie, point sur lequel beaucoup de religion se rejoignent mais pas ces sectes !

      C’est encore au nom du christ que le pape a béni les homosexuels il est vrai, mais aussi condamné les actes homosexuels (le catéchisme de l’église catholique est très clair sur la situation homosexuelle).
      " les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés " (CDF, décl. " Persona humana " 8)
      "Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne "

      On essaie de nous faire croire que le message des évangile et de la tradition s’est adouci avec "l’ouverture à la modernité", mais c’est une manipulation.

      Je n’ai pas l’habitude de réagir sur internet, mais je pense que les sympathisants d’E&R sont suffisamment honnête pour ne pas se braquer sur leurs opinions, et toujours prêt à comprendre dans quelle mesure le monde leur a menti.


  • un ami pour toi moi sur a nous ça le message d amour ne passe pas il y a la licra ,ldj de la bastille au bastion ils tapent sur les félons avec ton pognon +++


  • #691500

    Norma McCorvey, alias « Jane Roe », a donné son pseudonyme à l’arrêt de la Cour suprême qui a légalisé l’avortement aux Etats-Unis, il y a quarante ans. Aujourd’hui, elle se bat... contre le droit d’avorter.

    http://www.lefigaro.fr/internationa...


  • Il ne manquerai plus qu il ne l’a soutiennent pas


  • Les avortements, c’est comme la prostitution, ça a toujours existé et ça existera toujours. Inutile de se voiler la face.

    Alors, hors tout principe religieux (catholique, musulman, juif et autres), au-lieu de vouloir renvoyer dans des caves (comme on renvoie les putes dans des lieux de seconde zone, dangereux, sans aucune hygiène possible) les personnes en détresse qui ne voient que cette solution, avec des conditions d’hygiène et de sécurité précaires car, parfois, souvent même, incapables de se payer une personne qualifiée pour remettre la vie à plus tard sous de meilleurs hospices, j’aimerai lire des regards ayant le sens du discernement.

    Il faut faire la chasse aux avortements remboursés qui deviennent des moyens de contraceptions banalisés. Ceux-ci sont abjectes, pour la réelle signification en récidive de l’absence du sens de "donner la vie" chez ces personnes et ce n’est logiquement pas un acte anodin au niveau psychologique, ni au niveau de la santé. Le manque de sens civique n’est évidemment pas épargné par ce budget payé par tous, sans commune mesure avec un stérilet, la pilule, un préservatif (d’homme ou de femme, ça existe aussi) et je ne parle même pas des risques immenses de IST, MST pour les "vagabonds" du sexe sans protection...

    En revanche, j’estime qu’il faut continuer d’assister légalement, socialement et dans les conditions d’hygiène d’une intervention médicale les personnes qui se retrouvent dans cette position d’exception qu’est d’envisager l’avortement. Personne ne le fait de gaieté de cœur, au mieux c’est un soulagement.

    1/2 ../..


  • 2/2 ../..

    En ce sens, la loi Veil n’est pas une mauvaise loi, c’est ce qu’on en fait aujourd’hui avec les abus de dérives contraceptives à répétition qui est mauvais. Libre à nous, à la sécurité sociale ou aux médecins d’établir une charte de l’avortement, de dénoncer les dérives et poursuivre pour recouvrement d’’honoraires les personnes ne voulant pas payer ce qui n’est qu’un choix de contraception.
    Aider une personne pour qui avoir un enfant à cet instant c’est la tuile, une grosse erreur de crédulité ou d’absence de maturité, l’impossibilité matériel ou sociale, une raison de santé quelconque ou un drame pour diverses raisons indépendantes de sa volonté, j’estime que c’est se préserver de difficultés ultérieures forts probables, pas seulement pour la personne qui avorte mais pour toute la société.

    Et si l’avortement doit être totalement interdit aux femmes ou non remboursé pour quiconque, alors je pense qu’il est logique que les hommes impliqués dans ces gestations supportent également obligatoirement le poids du devoir face à la naissance de l’enfant, son éducation.
    Mais, n’oubliez pas que nous nous retrouverons aussi face à des gamins de 14, 16, 18 ans ou 20 ans ou des personnes dans le désarroi (quel qu’il soit)... Ma position est que par l’interdiction, je suis incapable de décider arbitrairement de leur destin ou leurs remords à vie pour une erreur qui peut être fatale pour plusieurs existences.

    Du discernement est réellement nécessaire.

    Enfin, j’entends ce que dit l’Eglise et je respecte réellement sa position étique qui est un garde-fou essentiel mais, n’oublions pas qu’ici-bas nous ne sommes que de pauvres pêcheurs, parfois un peu trop égarés...

    Ne commençons pas à interdire, à montrer du doigt la fragilité d’une personne, surtout en ce moment comme le font si bien les gens qui ne nous représentent pas mais, nous dirigent... Ayons et gardons le sens du discernement, même dans ce qui nous attriste.

     

    • Le fond du problème est le suivant :
      A partir de quand l’enfant à naitre est-il une personne humaine ? S’il l’est dès la conception, ce qui semble la réponse la plus censée (comment raisonnablement croire qu’il devient humain à 10, 12, 22... semaines ?) alors l’avortement est un meurtre. Quelles que soient les circonstances.

      Admettre la moindre exception signifie relativiser l’identité humaine. On crée alors de fait une catégorie de personnes dont on décide arbitrairement qu’elles ne sont pas humaines et auxquelles le droit à la vie ne s’applique pas. Ce n’est ni rationnel, ni scientifique, ni moral.


    • @ Ole,

      C’est pourquoi l’avortement n’est pas à banaliser mais à considérer comme une mesure d’exception. Je ne pense pas que l’on créer "une catégorie de personnes", comme une forme de sélection... Cela reste un problème humain loin d’être anodin pour ceux qui le vivent et prenne cette décision.
      Quand naît t-on réellement ? La question reste posée.

      De même je reste terriblement réfractaire à toute forme d’excès, dans un sens comme dans l’autre, cela n’a jamais ammené rien de bon. Et que l’on revienne à l’interdiction de l’avortement cela n’empêchera pas les femmes qui le souhaitent, pour x raisons, de le faire. Mais alors dans ce cas, dans quelles conditions de sécurité, de misère et d’hygiène...

      L’idéal serait de ne pas avoir besoin du recours à l’avortement, malheureusement, depuis l’antiquité nous savons que bon nombre de femmes ont dû recourir à cela. Alors, pourquoi se voiler la face, interdire officiellement en fonction des conclusions de certains, en sachant pertinemment que c’est leur infliger en plus la douleur de la clandestinité, le risque énorme d’une opération cachée dans les caves qui peut avoir des répercutions dramatiques, y compris dans la souffrance mentale et physique ?
      Il faut être honnête, regarder le monde comme il tourne et apporter des solutions, même là où la tristesse est de mise.

      Je crois que le point de discernement dans cette affaire est justement la différence entre la mesure d’exception et la banalisation actuelle comme moyen de contraception.

      Des personnes sont en situation les amenant à l’avortement, on ne peut pas l’interdire par acquis de conscience et s’en laver les mains en les laissant livrées à elles-même dans cette détresse. Cela existe et il faut traiter le problème dignement.
      Après, les différentes mesures à mettre en place pour éviter l’avortement, le cadre d’accompagnement avant, pendant et après, comme l’établissement d’une charte, voilà un débat qui devrait avoir lieu pour mettre un terme aux dérives. En interdisant, on ne résout rien.


  • Afficher les commentaires suivants