Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

« Le journalisme est mal vu… Par amalgame tout le monde finit par être pris par le même jugement qui est que nous sommes de connivence avec les puissants, nous sommes une région de la classe dirigeante… Donc le journal doit être un contre-pouvoir. »

Laurent Joffrin nous avait prévenus lors de son coup d’État à Libé. On allait voir ce qu’on allait voir, le pouvoir allait trembler. Le 23 juillet, à l’image de Canal+ avec son doc sur les réseaux Dieudonné diffusé en juin, Libé sort un dossier de six pages intitulé « Les nouveaux antisémites ». À l’intérieur, rien de nouveau. La propagande habituelle, la dénonciation de l’antisionisme sous couvert d’antisémitisme, euh non, de l’antisémitisme sous couvert d’anti-israélisme, dénonciation qui a eu les résultats que l’on sait, par exemple avec Le Pen : une montée en flèche. Quand est-ce que les relais de la propagande comprendront qu’ils s’enfoncent ?

 

JPEG - 45.7 ko
Treeemblez, puissants !

 

Dénoncer c’est buzzer

La méthode Libé est contre-productive, c’est le moins qu’on puisse dire. Dans cette tentative de s’inscrire du bon côté de la matraque vallsienne, le dossier du quotidien rappelle étrangement le Complément d’enquête de feu Benoît Duquesne consacré à la galaxie Dieudonné, le 19 décembre 2013. Finalement, que ce soit Lundi investigation, Complément d’enquête ou Libé, c’est toujours le même sujet : l’axe Dieudonné/Soral, qui possède probablement la bombe atomique (iranienne), est devenu l’obsession des pools d’investigation des médias dominants. Une excellente publicité, par ailleurs. Car dénoncer, c’est buzzer !

Mais le plus drôle, pour nos confrères – malgré tout – de Libération, c’est que le contre-pouvoir prôné par Joffrin, censé sauver le journal, afin d’éviter d’être amalgamé aux « puissants », finit du côté de la paire Jakubowicz/Valls. Le dossier Libé est le déroulé du discours du ministre de l’Intérieur chez Maïtena Biraben le 2 février 2014 sur Canal+, ou dans le magazine Des paroles et des actes sur France 2 quatre jours plus tard. Il faudrait expliquer à Joffrin et à la rédaction de Libé que pour faire contre-pouvoir, ou contrepoids, il faut s’y prendre un peu autrement : en prenant le parti des faibles, des montrés du doigt, des victimes du pouvoir, justement. Et là, comme par magie, on redevient ou on devient populaire, comme E&R !

Mais il ne faut surtout pas servir le plat mille fois réchauffé, limite carbonisé, du discours dominant produit par l’axe LICRA/Intérieur. C’est politiquement perdant, journalistiquement déshonorant, et humainement désolant.

Prendre le parti des puissants, histoire de toucher quelques subventions, ça s’appelle de la prostitution. Déontologiquement, c’est interdit. Et assimilable aux « ménages » des journalistes célèbres, qui vont par exemple vanter tel ou tel produit pour une grande marque devant les cadres de l’entreprise réunis : on y gagne beaucoup d’argent, mais on y laisse sa crédibilité, n’est-ce pas, madame Ockrent. Eh bien Libé fait pareil : des « ménages » avec le pouvoir. Ou un ménage, c’est encore plus simple. Par contre, savoir qui attrape qui… On a notre petite idée, mais on ne touche pas à la vie intime des journaux qui couchent avec le pouvoir. Après tout, le plaisir sexuel est un droit, c’est la presse féminine qui le dit. Et dans ce domaine, Libé est précurseur. C’est quand même le journal qui a défendu la pédophilie. Bon allez on arrête, taper sur Libé est devenu trop facile, pour nous ce n’est pas du plaisir, et la facilité rend médiocre. On a une pensée pour la moitié des 200 journalistes et employés qui ne pensent pas tous comme Joffrin/Valls/Jakubowicz, et qui ne méritent pas l’opprobre. Pour eux, ça doit être doublement dur. La soumission, ou le chômage.

 

JPEG - 81.6 ko
Alain, ministre de la Justice,
et son stagiaire, Manu

 

Toi aussi dénonce les dissidents pour toucher des subventions

C’était le boulot des collaborateurs de la Kommandantur, de sinistre mémoire. Dans la nouvelle discipline « dénonciation de dissidents », agréée par notre CIO national qu’est la LICRA, avec la bienveillance du ministère de l’Intérieur, la lutte est rude entre les couples Albertini/Le Devin pour Libé, Mestre/Monnot pour Le Monde, et Bouchaud/Mesmin pour Canal+. Tous se démènent pour dénoncer la paire Soral/Dieudonné le plus efficacement, avec encore plus de preuves sulfureuses, de relations souterraines et de témoignages diaboliques. On y croise en pagaille les mots désormais habituels, qui perdent hélas leur sens, comme nos tomates leur vrai goût d’autrefois : « nauséabond », « réseau », « haine », « antisémitisme », « nazis », « brune », « obscur », « Jihad », « haine », « occulte », les combinaisons entre ces termes étant non seulement permises, mais vivement encouragées. Par exemple : « le réseau obscur de la haine brune des antisémites nazis nauséabonds ». Un logiciel mélangeur permettrait aux couples d’investigateurs susnommés de ne plus creuser trop profond dans leurs méninges pour relancer l’intérêt de leurs papiers usés. La technologie au service de la chasse aux maquisards. On ne rappellera pas ici comment ont fini les collabos entre 44 et 47. Mais c’était moche.

Revenons quand même sur les six pages « nauséabondes » du journal. Au menu des « réseaux de la haine », Dieudonné et Soral constituent le plat de résistance, après les entrées que sont les « propalestiniens radicaux » et les « suprémacistes africains ». En guise de mezze, les « excités » du Collectif cheikh Yassine, qui voisinent avec « l’agent iranien » Yahia Gouasmi, tandis que Cyrille Kamdem, ancien garde du corps de Kemi Seba, « a fait ou ferait partie d’une émanation française de Nation of Islam ». On admire la formule factuelle, entre le « ou », le conditionnel, et l’« émanation ». Du grand journalisme.

« L’un, Dieudonné, parle assis derrière son bureau ; l’autre, Alain Soral, calé dans un divan rouge. Le ton est farceur chez le premier, “humoriste” en dérapage permanent ; pédant chez le second, pseudo-intellectuel farci de complotisme. Dans les vidéos qu’ils diffusent sur Internet, ils développent la vision paranoïaque d’un monde rongé par le sionisme – soit, au-delà de la question palestinienne, un projet global de domination juive sur les sociétés occidentales. Politiques, médias, finance (lire page 4-5), rien n’échapperait à cette emprise occulte. »

 

Raaah, toujours ce conditionnel, qui fait douter de l’information en particulier et de l’enquête en général. À part ça, pourquoi ajouter « paranoïaque » à « vision d’une monde rongé par le sionisme » ? C’était bien, pourtant. Paranoïaque, ça fiche tout en l’air ! On imagine un petit rongeur qui grignote la terre… de Palestine, ou la terre de France… On aimerait bien que ce terme dévalorisant soit aussi employé pour Bibi Netanyahu et son ministre des Affaires étrangères, Avigdor le mégadingue, qu’il n’y ait pas deux poids deux mesures.

Poursuivons l’étude de texte : on en est au chapitre intitulé « Dieudonné et Soral, les PME de la haine ». Ça jaillit de partout ! De la haine, les journalistes de Libé en ont à revendre, on dirait. Sauf que personne n’achète.

« Pour rendre leur message plus acceptable, les deux hommes se disent “antisionistes”. Un vernis qui explique leur popularité dans certains milieux d’extrême gauche, et chez une minorité des manifestants propalestiniens qui ont défilé à Paris et à Sarcelles le week-end dernier. Dans une atmosphère chauffée à blanc par la violente offensive d’Israël contre Gaza, les reporters de Libération ont constaté les “quenelles”, les cris “Mort aux juifs”, les appels à viser les synagogues. »

Donc grâce aux témoignages des reporters du journal, on peut dire que Soral et Dieudonné sont à l’origine de cette Journée de Cristal (à Sarcelles et Paris). Cette mise en relation forcée rappelle les délires qui rendaient Dieudonné responsable du crime de Fofana, rétroactivement.

 

JPEG - 159.5 ko
Ce qui reste de Sarcelles après le passage des manifestants

 

« Sous couvert d’antisionisme, Dieudonné et Soral compilent en réalité toutes les traditions de l’antisémitisme pour les restituer sous une forme accessible à un public jeune, dépolitisé et pourtant à la recherche d’une grille de lecture dans un monde devenu incompréhensible. À cela s’ajoute, pour Dieudonné, une victimologie renforcée par l’interdiction de l’un de ses spectacles en janvier 2014. Opprobre qui entretient son aura auprès d’un public-cible qui se vit lui-même comme la victime des pouvoirs publics. Dans la roue de Dieudonné et Soral s’est organisé une communauté d’alliés : les dessinateurs Zéon et “Joe le Corbeau”, le blogueur Salim Laïbi, l’ex-député belge Laurent Louis, les membres de l’association soralienne Égalité et Réconciliation… et les nombreux fans qui commentent et diffusent leurs propos sur les réseaux sociaux. »

Outre la grosse faute d’orthographe (les SR [1] font semble-t-il partie de la charrette des 50 premier condamnés par le nouvel investisseur), nous nous indignons avec la plus extrême vigueur contre la contre-vérité (avec la voix de Georges Marchais) qui assimile les lecteurs d’E&R à un public jeune et dépolitisé. Non seulement c’est le public de Libé qui est dépolitisé, avec des analyses aussi sottes, mais quand on produit un « indigest » culturel émanant du ministère de l’Intérieur, on ne donne pas de leçons. Où l’on comprend en filigrane que le public traditionnel de Libé est en train de s’évader chez E&R… Tout cela ne serait donc qu’une bagarre marketing pour conserver ses derniers consommateurs ? Eh oui, souvent les grandes joutes éditoriales cachent de misérables calculs comptables. Libé a perdu la jeunesse – s’il l’a jamais possédée, à part peut-être à l’époque pédophile (facile) – qui découvre chez E&R une grille de lecture qui ne prend pas le lecteur pour un âne. C’est le cœur du problème.

 

JPEG - 78.2 ko
Jeunesse pure menacée par le péril juif
(affiche antisémite des années 2030, pardon, 1930)

 

Ne parlons même pas d’une « certaine jeunesse » des banlieues, comme l’appelle avec mépris ce grand bourgeois imbitable de Joffrin (on a toujours l’impression qu’il mâchouille un noyau de chewing-gum quand il parle, peut-être les subventions de l’Intérieur, difficiles à avaler), celle-ci est perdue à jamais pour le titre. Vous avez déjà vu un habitant des quartiers lire Libé, vous ? C’est la grande faillite de ce journal, avoir perdu les pauvres, les sans-grade, les banlieues, les Français d’origine immigrée. Qui ne sont pas tous pauvres et sans-grade, mais c’était pour rappeler les troupes traditionnelles de la gauche, abandonnées par la gauche… et adoptées ailleurs. On admire avec une pointe de jalousie l’édito de Joffrin, dont voici l’envolée lyrique finale :

« Au cœur de la République, après de décennies de pédagogie et d’appel à la mémoire, les préjugés les plus dangereux trouvent une nouvelle et glaçante incarnation. La faute n’en revient pas seulement à quelques gourous désaxés à la Soral. Une société fracturée où les élites économiques vivent dans un autre monde et où des politiques irresponsables agitent comme une torche leur obsession identitaire est également coupable. »

On a laissé la faute de SR. Attention, jeune lecteur dépolitisé hypnotisé par un gourou fou qui casse les vitrines de Sarcelles par la Pensée : ici, les termes « pédagogie » et « appel à la mémoire » doivent être compris dans leur acception de « propagande ». Il manque juste deux mots, sûrement une faute d’étourderie : « pédagogie sioniste » et « appel à la mémoire de la Shoah ». Comme ça c’est plus clair, n’est-ce pas ?

Ce bon vieux juge de Joffrin exempte Soral d’une partie des crimes qu’on lui impute. Le gourou n’est donc pas totalement coupable de la Journée de Cristal du 13 juillet 2014. Ouf. En vérité c’est la faute à Le Pen (l’obsédé identitaire) et aux élites économiques, hum, qui, kof kof, sont les investisseurs de Libé, Laurent. Ouh ouh, Laurent, réveil !

Notes

[1] Secrétaires de rédaction.

Voir aussi, sur E&R :

Retrouvez Alain Soral et Dieudonné chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #911361

    Encore un article de grande qualité !
    Quand on sait le gouffre financier que représente cet outil de propagande qu’est Libération, les différents investisseurs qui se succèdent depuis 15 ans pour sauver ce torchon doivent y trouver leur compte...


  • #911453

    mouchard mouché !


  • #911457
    le 25/07/2014 par neskobar
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    C’est bien et c’est gratuit ! Bravo et merci. Pauvre Joffrin, Sysiphe journaliste, éternellement condamné à gribouiller les mêmes articles. Un travail inutile et vain.


  • #911478
    le 25/07/2014 par Réveillez-vous
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    On perd moins de temps à lire des articles de qualité chez E&R qu’une infâme et indigeste bouillie chez Libération, le canard enchaîné, le monde ou tout autre torche-cul gocho-dingo. Seul le titre à la Une suffit à vous éviter la diarrhée. La "Une" suffit au seul résumé de ces cache-misères. Avec ces tombereaux d’insultes, il serait intéressant de connaître le nombre de la première semaine de ventes de cette nouvelle/ancienne resucée. E&R peut-il obtenir cette information rien que pour l’on perçoive si le duo de la “HAINE” attire les lecteurs de cette bou.e ?
    Merci. “Signé” un antisémite-antisioniste-antibobogocho, anti mur des cons honoré par notre justice partisane, dogmatique, sélective et péremptoire, anti mur de la honte en territoires occupés, anti-connerie, anti-nullités, antiohllandouille-elblancos craignos et totalement incompétents méprisés par leur peuple, anti-journaleux galeux, anti-atlantiste, anti libéraliste-capitaliste forcéné, anti-lobbyistes semant la paupérisation sur leur passage, anti-Europe de Bruxelles, anti-comtemplatif, anti-abjection engendrée par l’homme sur cette terre de plusieurs millénaires mais au delà de tout, un mortel cultivé diplômés aimant profondément son pays, la France.

     

    • #911883
      le 26/07/2014 par Francois Desvignes
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      " un mortel cultivé diplômés aimant profondément son pays, la France."

      "un mortel aimant profondément son pays, la France" aurait suffi .

      Vous auriez ainsi évité :

      - une vanité : "cultivé"
      - et une faute qui la contredit : "diplomés"

      Je vous dis cela parce que Joffrin nous lit et je ne voudrais pas qu’il pense qu’on l’imite.


    • #912245
      le 26/07/2014 par Réveillez-vous
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      @François Desvignes. La faute que vous souligniez est volontaire. Les vaniteux qui nous dirigent font étalage de leurS diplômeS ainsi que de leur extrême suffisance. Quant à M. Joffrin qu’il nous lise ou pas, apprécie ou pas mes commentaires, je m’en tape vraiment de ce petit personnage.


  • #911554
    le 25/07/2014 par Chuchemimb
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Très belle cette affiche "Assez", de l’imprimerie Bedos, d’ailleurs, si vous regardez bien tout en bas...


  • #911570
    le 25/07/2014 par Charles
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    La "Rédaction E&R" devrait prendre la plume plus souvent. C’est toujours fait avec talent et pertinence. Bravo et merci !


  • #911581
    le 25/07/2014 par krissy59
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    10 071 968 € (plus de 10 millions d’euros), c’est le montant des aides allouées par l’Etat à Libération en 2012.
    Et ce, "pour garantir la liberté de la presse et à conforter les conditions de son pluralisme " (dixit le Ministère de la Culture).

    Qu’on nous explique alors comment il est possible de mordre la main qui vous nourrit sans qu’elle décide de se venger en vous affamant jusqu’à ce que mort s’en suive, surtout quand cette main serre (et sert) celles de Rothschild et Patrick Drahi, deux hommes d’affaires franco-israéliens, actionnaires de Libération ?


     

    • #911767
      le 26/07/2014 par Antoine
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      Et ce, "pour garantir la liberté de la presse et à conforter les conditions de son pluralisme " (dixit le Ministère de la Culture).



      Ah, c’est donc ça le fameux humour juif ! Elle est bien bonne !


  • #911638
    le 25/07/2014 par solaine
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Rien à ajouter à cet article, tout est bon et c’est jouissif !
    Juste ajouter qu’on plaint les journalistes -ou se qu’il en reste, hélas !- de Libé et de tous les médias mainstream... vont-ils pouvoir se libérer eux-mêmes un jour ?


  • #911664
    le 25/07/2014 par timtom
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Libé est contre le pouvoir. Mais tout contre.

     

    • #911979

      à timtom

      Excellent. Mais citez vos sources ! Pierre Dac, je crois ? "Je suis contre les femmes... tout contre".


    • #912213
      le 26/07/2014 par krismer
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      @ Ric

      De mémoire je dirais plutôt Sacha Guitry.


    • #912527
      le 26/07/2014 par anonyme 3888
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      Mais non, Ric ! "Moi, je suis contre les femmes... tout contre !" C’est de Sacha Guitry, qui devait être inquiété après la guerre car soupçonné de pétainisme ! Pierre Dac, lui, était à Londres, loin d’Adolf !
      Brillant, savoureux et très juste article ! 20 sur 20 !


    • #912542
      le 26/07/2014 par rectification
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      Pfffffffffffff. Abstiens toi. C’est Guitry (qui l’a peut-être piqué à un inconnu, ça on sait pas. En tout cas pas André Isaac !..)


  • #911671
    le 25/07/2014 par Nabil Bockey
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Je propose qu’on rebaptise le torchon en "Libérafion", ce serait plus approprié


  • #911685

    la couverture des massacres de Gaza a été particulièrement odieuse...

    Vous pourriez creusez : patronyme des journalistes impliqués, quelles sympathies affichées sur leur compte Twitter...

    La mort de ce journal est une urgence sanitaire, qui se bat pour que l’anti-colonialisme ne soit plus une valeur cardinale de la gauche militante

     

    • #912503
      le 26/07/2014 par nergal
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      Ce journal ne mourra qu’avec le pouvoir qui le maintient en vie avec l’argent volé aux citoyens sous le nom "taxes" ou "impôts".

      Même avec moins de 10% d’opinions favorables Hollande reste au pouvoir et il en va de même pour les médias officiels.


  • #911788
    le 26/07/2014 par yersinia
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Une donnée factuelle pour les sots dépolitisés de E&R :

    Un des gros investisseurs de cette daube de LIBÉRATION EST DRAHI PATRICK ; FRANCO-ISRAÉLIEN né au MAROC et vivant en SUISSE ; accessoirement patron de NUMERICABLE.

    Voilà. Antisémite ?

    Aller j’m’en vais lire un peu de ALAIN.


  • #911845
    le 26/07/2014 par big boss phantom pain
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    " ce qui reste de sarcelle après les manifestant "

    trop fort .

    le corbeau


  • #911862
    le 26/07/2014 par amar rabah
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    ce qui distingue le style de la littérature de la propagande totalitaire de celui de la dissidence c’est la vie ... la vie est plus proche de la vérité et de la liberté autant que la métastase est l’avant-goût de la mort et de la laideur ...c’est pas la faute à Soral, ni à celle de Dieudonné si les Joffrin et ses semblables avaient choisi leur condition , quand ils écrivent le soir en ayant derrière l’épaule , l’haleine fétide du fantôme de BHL ou d’un autre commissaire du Crif ou de la Licra ...ils devraient lire un passage du "premier cercle" de Soljenitsyne , aux diners du procureur Makaryguine et ils découvriront l’ampleur de leur calvaire ....A Libération , on s’attendait au Che , on a trouvé Ghalatov


  • #911900
    le 26/07/2014 par Liberation
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Libération :

    Proprietaire = Edouard de ROTHSCHILD.


  • #911943
    le 26/07/2014 par Xav6175
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Bravo pour cet article ! Tres pertinent évidemment, et surtout tres amusant. Merci


  • #912044
    le 26/07/2014 par comptable
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    "Libé" n’est plus qu’une escroquerie officielle qui permet à des Juifs (Rothschild, Drahi...) de se partager 10 millions de subventions qui nous sont VOLEES .


  • #912066
    le 26/07/2014 par LearningFish
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Excellent ce papier !


  • #912098
    le 26/07/2014 par Gildas
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Je m’étais déjà régalé avec l’article précédent sur le plan de grand remaniement obsolète et mort né de Libé par Joffrin, ça continue avec cet article jouissif. Et le plaisir continue avec quelques commentaires bien inspirés. On en arriverait presque à ressentir un brin d’empathie pour ces cramés de l’information qui s’échinent à vouloir faire survivre le légume sous respiration artificielle qu’est Libé.


  • #912105

    Jamais ce journal ne servira de papier-toilette chez moi. Jamais ! No pasaran !


  • #912204
    le 26/07/2014 par krismer
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    A part quelques bobos attardés, voire demeurés, qui donc lit encore ce torchon ?


  • #912275
    le 26/07/2014 par Julien
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Avant le déclenchement de la guerre du Golfe (1990) Libé avait présenté, plusieurs jours de suite et en pleines pages, des vues d’artistes de ce qui étaient supposés etre les AERODROMES SOUTERRAINS (!) de Saddam Hussein, qui avaient du nécessiter des travaux pharaoniques - et qui n’ont pas plus été retrouvées que les armes de "destruction massives"... Libé, journal de "désinformation massive", tellement juif et israélien qu’il ne s’en cache meme plus , comme à l’époque du July .


  • #912335
    le 26/07/2014 par Abdellah HAMID
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    quelle décadence , quelle médiocrité , quelle déchéance ! Les Joffrins , les c’est dans l’air , les Valls , les Fabius , Les Hollandes... Mais où es la France que nous avons connue -nos autres maghrébins- à travers la littérature des lumières , à travers Sartre et Simone De Beauvoir,Jean Genet , à travers les coopérants des années 70... ?


  • #912338
    le 26/07/2014 par Edgardo Del Pilpil
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    J’ai honte, mais je n’ai pas trouvé la faute dans le passage cité...

    Un coup de main, amigos mios ?

     

    • #912798
      le 26/07/2014 par krissy59
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      "Dans la roue de Dieudonné et Soral s’est organisé une communauté d’alliés".
      Organisé prend un e, car c’est le mot communauté qui est le sujet féminin.


  • #912446
    le 26/07/2014 par clément
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    sacrée ribambelle de " journaux humanistes " , soutenant toutes les guerres depuis plus de 20 ans ..
    le cas de la palestine est édifiant , ces "humanistes" qui permutent et se mettent à soutenir encore une fois l’occupant.
    ils ont l’empire avec eux ( medias , argent , complexe militaire , services secrets ect...) et s’acharnent sur l’info citoyenne ...
    sans leurs éniémes plans de subventions ,ils n’existeraient tout simplement plus.
    c’est le genre de journeaux que l’on trouve dans les salles d’attentes ,dans les entreprises ...ça fait partie du décor actuel ...pas plus.


  • #912544
    le 26/07/2014 par Citoyen
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Si ce n’est une maladie mentale, qu’est-ce que c’est ?


  • #912885
    le 27/07/2014 par Markovitch
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Et dire que Libé est encore un quotidien lu principalement par les jeunes, dans les facs et ailleurs ... par des jeunes cons, des fils de bourgeois bobos !!!

    Triste !

     

    • #922463
      le 03/08/2014 par Nadjeul
      Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

      A part les quelques étudiants en sciences sociales de l’UNEF qui veulent décrypter le "petit journal"(C+), les autres lisent plutôt le canard dérangé, celui qui n’a pas besoin de subventions pour se soumettre en se transformant en un ramassis de ragots de couloirs lorsque les sources ne viennent pas directement de l’oreiller.

      Pourquoi les médias ont blacklisté "Les nouveaux chiens de garde" à sa sortie ? Film subversif de gauche qui reprend les mêmes propos complotistes qu’E&G. Qui ne cache plus l’existence de collusions étroites dans toutes les instances du pouvoir, ce qui a pour effet de mettre MLP en pôle pour la prochaine présidentielle.


  • #912890
    le 27/07/2014 par amar rabah
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    "Tu vois dans les comités d’entreprise , à la fin de l’année, on propose gratos aux ouvriers une boite de chocolat ou deux années d’abonnement à Libé ....le mec te dit : balance le chocolat !!"....Voilà Libération : propriété de Big Brother et catéchisme de la Novlangue
    Mais ER , c’est autre chose , un espace de chaleur humaine et de liberté , pour les vaincus , les perdants magnifiques et les opprimés .... Les gens , viennent aux nouvelles du monde et à une parole virile et véridique comme celle de ces paysans celtiques de la vraie France , quand ils s’assemblent le soir , sous le chêne , dans les cours de leurs fermes ou sous le clocher de leur village , pour parler tout en aiguisant leurs faux ; et à chaque fois leurs mots sont comme un travail pour éclaircir le mystère de leur destin de producteurs .... Les gaulois y viennent donc dans un espoir de leur libération et les francophones (algériens comme nous ou comme ceux du monde entier ) y viennent pour lire enfin une langue française authentique et pleine de bon sens et d’instinct de justice et de vérité , courageusement délivrée du talmudisme littéraire qui l’a vassalisée au Mensonge , aux réclames flous des bonimenteurs et à l’idéologie la plus vulgairement tribale, archaïque, parasite , obscurantiste , totalitaire que nous appelons le sionisme ...


  • #913271

    Il doit y avoir quand meme quelques goyim "travaillant" a Libe . Ils doivent sans doute se taper tout le boulot en etant moins bien payes, forcement, que les Elus , ce sont les "negres" de Libe, ils doivent ressembler a des Zombies bien malheureux...


  • #920591
    le 01/08/2014 par Marsan
    Libé ou le contre-pouvoir pro-pouvoir

    Allez comprendre ; les journaux du système comme Libé font faillites et le même système met à la disposition des usagers du RER des journaux gratuits,bizarre non !!??


Afficher les commentaires suivants