Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Naissance de la République – Conférence de Marion Sigaut à Paris

Théâtre de la Main d’Or, 3 octobre 2015

L’historienne Marion Sigaut donnera une conférence le 3 octobre 2015 à 14h30 au Théâtre de la Main d’Or à Paris, sur le thème : « Naissance de la République ».

 

Inscription : idf-evenements@e-r.fr

Entrée : 5 euros.

Adresse :
Théâtre de la Main d’Or
15, passage de la Main d’Or
75011 Paris

 

 

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Toutes ces quenelles inversées lors du serment, c’est terrible.


  • L’histoire de la République, l’histoire d’un grand mensonge. Pour donner un simple exemple, nous pourrions parler de la naissance de la IIIème République, qui fut un véritable coup d’Etat (même si aucun manuel d’histoire ne le nommera ainsi).

    La France est en guerre contre la Prusse et progresse en Alsace, puis en Lorraine. Les défaites s’accumule et l’Empereur des français Louis-Napoléon III est capturé à Sedan le 2 septembre 1870. Les républicains profite de ce moment de vide du pouvoir pour déstabiliser l’appareil d’Etat et proclamer (par la bouche de Gambetta) la fin de l’Empire et l’avènement de la IIIème République. Encore fallait-il la justifier, car le Second Empire fut un régime prospère, marqué par un fort développement de la France.

    Pour justifier la mise en terre du Second Empire les républicains expliquèrent que comme l’Empereur avait été capturé, il ne pouvait plus y avoir d’Empire. Ce qui était largement insuffisant. En effet, plusieurs rois de France furent capturés par une armée adverse dans notre histoire ; ce la ne mis jamais fin à la monarchie. Il n’y a pas de lien légal entre capturé et l’abdication d’un monarque. Mais les républicains avaient un argument de poids : si l’empereur était toujours l’empereur, alors cela signifiait que la Prusse avait gagné la guerre, qu’il fallait pour libérer notre empereur négocier et accepter des conditions de la Prusse. Entre la France et l’empereur, il fallait donc choisir.

    Ce contexte de naissance de la IIIème aura des conséquences incalculable par la suite. La République se présentait donc comme un régime anti-allemand et guerrier. En effet la légitimité de l’existence de la IIIème, c’est la poursuite de la guerre contre la Prusse. Comment justifier la déposition de l’empereur pour poursuivre la guerre et juste après demander la paix à la Prusse ? Si République il y avait, ce n’était que pour la continuation de l’effort de guerre. Ce que Gambetta et les républicains exigèrent de la France pendant un an... guerre qu’ils perdirent (la IIIème ne fut pas déposée pour autant). La logique folle fut poursuivie par la Commune de Paris, aussi inutile que coûteuse en vie humaines.

    Ce régime venait d’inscrire dans son code génétique l’anti-germanisme primaire et le nationalisme guerrière (vous savez, celui que les mêmes reprochent aux anti-républicains) annonçant les deux guerres mondiales suivantes.

     

    • La commune de 1871, sûrement l’un des plus grands moments de l’histoire de France.
      Ni république, ni monarchie.


    • Oui exact, c’est une prise de pouvoir par quelques personnes qui ont décrété la République. Mais là personne ne parle de légitimité, de démocratie etc contrairement à 1940 où on cherche à savoir si Pétain était légitime alors que tout s’est passé de manière on ne peut plus légal. Toujours le même deux poids deux mesures.


    • @JC1987

      En fait la Commune est en grande contradiction avec l’idéologie actuelle... mais elle est toujours mise en avant comme un grand moment de l’histoire de France. Il y a bien sûre le nationalisme, mais aussi le bellicisme jusqu’auboutiste. La Commune, c’est tout de même une ville encerclée, sans ressources ni espoir de victoire qui continu de se battre contre l’évidence même ; la France avait perdue cette guerre.

      L’Allemagne nazi finie également dans le même type de logique ; encerclée, sans ressources, elle choisie de poursuivre le combat malgré le chaos le plus totale dans lequel le régime était tombé.

      Mais dans un cas, le système nous dit que c’est beau, magnifique et dans l’autre que c’est de la folie et du délire.


  • J’ai jamais bien compris, comment on a pu défendre les droits de l’Homme et tant guillotiner à la fois. Quand j’étais jeune, j’ai toujours expliqué ça par "c’était le bordel", mais la je commence à comprendre.


  • Si Marion commence à s’attaquer à la vache sacrée, au veau d’or et aux idoles fabriquées par l’état-mensonge, ils n’auront pas d’autre solution que de l’attaquer bassement. Elle va pouvoir faire un bout de chemin avec Onfray qui commence à sentir le souffre et va se retrouver à côté d’Alain pour présenter les conférences de la plus grande historienne des temps modernes. Le pied...

     

    • #1274939
      le 22/09/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Naissance de la République – Conférence de Marion Sigaut à Paris

      @ Samovar

      Marion Sigaut ne s’attaque à rien en particulier, elle fait son travail d’historien en appliquant stricto sensu et sans idéologie la méthode qu’elle a apprise à l’Université de cette "république" moribonde et crasseuse.
      Et c’est justement parce qu’elle le fait bien (un véritable travail de fourmi en fait, qui pour se coltiner aujourd’hui des kilomètres d’archives et des milliers de pages ?) que toute l’imposture du mode de gouvernance qu’on nous impose depuis deux siècles se voit révélée à tous.
      Qu’il y ait une part d’honnêteté dans le mensonge institutionnel et Marion Sigaut la dénichera !
      Quant aux attaques qu’elle pourrait subir... déjà étiquetée intégriste catholique, fasciste, royaliste, "soralienne" et antisioniste par les agents de La Gueuse, il ne leur manquerait plus que de la qualifier de gauchiste ! Mais cela tombe bien puisqu’elle revendique l’avoir été avant de devenir adulte !


  • Guillotiner, guillotiner...ça ne vous rappelle pas quelque chose. Nous savons tous qui est derrière les coupeurs de têtes en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Il est temps, même urgent de l’expliquer aux personnes qui continuent de suivre les merdias

     

  • Attends : la République c’est ce machin qui s’occupe de dissoudre la France dans le Mondialisme à travers un génocide (vendéen), des guerres napoléoniennes (1et 3), la colonisation de l’Afrique et deux guerres mondiales ? Sans compter la corruption : depuis la 1ere république avec la crise des assignats et les entourloupes liées à la compagnie des Indes, la 3e Republique avec Panama, Rothschild et cie, la 4e avec son régime inefficace parce qu’OTANISé à fond les ballons, suivi de la 5e et des problèmes de financements des Partis ? Pourquoi ne pas passer à une Crypto-Monarchie où le Roi arbitre et tranche des sujets élaborés par une Stochocratie (tirage au sort) de citoyens étrangers à la corruption et à la professionnalisation politique ? Prendre le meilleur d’un des régimes qui avait un exécutif au service de la France et un régime qui a l’une des meilleurs façons de légiférer partialement ?

     

    • Contrairement à ce qu’anônent les adeptes de la repentance et les contempteurs de "l’idéologie française", il n’y a jamais eu de génocide en Vendée. S’il y a eu des massacres épouvantables, ils n’avaient ni pour objectif ni pour conséquence d’éliminer l’ensemble de la population vendéenne en raison de son appartenance raciale. Même les décrets les plus violents ordonnent d’épargner femmes, enfants et vieillards, ainsi que les civils ralliés à la République. Cela suffit à démonter la thèse d’un génocide.


    • @aurélien362 (trois, quatre) , je ne sais pas pourquoi, mais vous me rappelez vaguement quelqu’un...
      Marrant, non ?


    • A propos du génocide vendéen, comment ne pas citer Reynald SECHER qui y consacre sa vie entière ?

      A ce propos, en lisant son livre "Vendée. Du génocide au mémoricide", méthodique, clair et tellement précis, je me suis aperçu que la préface était signée Gilles-William Golnadel ! D’abord déçu et surpris qu’il apparaisse dans ce dossier (eh oui, un peu de préjugés mon bon Monsieur, "que vient-t-il faire là celui-là ? ", "toujours les mêmes pour défendre des causes qui ne les concernent pas directement" etc...), mais à la lecture, cela peut se justifier.

      Car s’il y a au moins un génocide lumineux dans le monde, où les preuves abondent, où il n’y a qu’à se baisser pour les ramasser et se rendre aux archives et chausser une paire de lunettes, c’est bien celui-là. Clair, net et précis.

      Pourtant, c’est le moins médiatisé aussi. Bizarre, non ?

      PS : pour réviser avant la conférence de Marion, je vous conseille l’écoute de cette émission de Radio Courtoisie, sur l’histoire de la Révolution : https://www.youtube.com/watch?v=3eh...


  • Marion Sigaut ?

    Cette dangereuse Historienne "en lien avec E&R" dont les possesseurs du "Théâtre de la Poudrière" de Neufchâtel ne partagent pas les idées d’une façon irrévocable bla bla bla...

    ...j’espère que les propriétaires du “Théâtre de la Main d’Or” ne vont pas faire d’ennuis à Dieudonné pour l’avoir invitée !


  • #1275788

    La Marianne de l’illustration de l’affiche, du timbre, paraît-il Inna Shevchenko, résume bien le niveau actuel.
    Poupée Barbie ("féministe", même pas peur !), de la marchandise, sans âme, sans idéal, sans rêve, désincarnée.

     

  • Madame Sigaut, je vous transmets le lien de l’émission Passé-Présent de TVL qui a invité dans sa troisième partie, le géopoliticien/professeur d’histoire Gilles Ardinat qui évoquait l’Inquisition

    https://www.youtube.com/watch?t=1&a...

    Cet historien médiéviste relate certains faits historiques (chasses aux sorcières, le processus inquisitorial...) tels que vous nous en fîmes part dans vos précédentes émissions.

    Je vais tâcher de m’inscrire pour le 3/10.

     

    • Très bonne intervention….

      Il met d’ailleurs en lumière un fait très important,
      n’importe quel cours de première année en droit ou en histoire aujourd’hui en France
      fourni des éléments sur le catharisme, l’inquisition le Moyen-âge etc ...aux antipodes des émissions de télé grand public et des publications grand public….

      Le problème n’est pas du tout, le manque de sérieux des recherches mais le fait que les médias aujourd’hui ont fabriqué un mur entre les chercheurs sérieux et le reste de la population….


    • Aïe, mes oreilles !

      ... vous nous en fîtes part...

      Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas et, s’essayer au vaste espace de la belle langue française est un travail d’une vie. Cordialement.


    • #1279917
      le 29/09/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Naissance de la République – Conférence de Marion Sigaut à Paris

      @ Claire Colombi

      Aurons-nous le privilège de croiser notre (très) grande médiéviste à la conférence de Marion Sigaut ? C’est qu’il s’en passe des choses quand on est "so far away from home" !


    • @ Ben quoi

      Je n’ai pas relu mon post = fîmes (nous) ; vous (fîtes) => je saisis aussi vite que je formule ma pensée alors quelque fois cela disjoncte ou crée une anomalie syntaxique. Désolé d’avoir heurté votre sensibilité quant à votre lecture de mon post.


    • @RSS,
      Tu n’as pas à t’excuser.


  • Impatient de voir la vidéo de cette conférence !