Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nouvelle manifestation contre le Mondial à Sao Paulo

La police brésilienne a dispersé samedi soir avec des gaz lacrymogènes une manifestation d’environ un millier de personnes contre la Coupe du monde de football à Sao Paulo.

"Police terroriste !" ont crié les manifestants quand la police est intervenue sans raison apparente pour les disperser avec des tirs de bombes lacrymogènes et des bombes assourdissantes. "Il n’y a même pas une vitre cassée, mais la police a commencé à attaquer tout le monde", a dénoncé un porte-parole de la manifestation.

Interrogée par téléphone, la police a indiqué qu’une agence bancaire avait été détruite et que trois manifestants avaient été interpellés. Les incidents se poursuivaient dans la soirée près du Théâtre municipal de Sao Paulo, où des manifestants ont brûlé des poubelles et où la police poursuivait ses tirs nourris de gaz.

Au moins 1 000 personnes avaient auparavant défilé sans incident dans le centre de Sao Paulo aux cris de "La Coupe n’aura pas lieu". De nombreux militants anarchistes radicaux des Black Blocs, vêtus de noir, le visage recouvert, se trouvaient à la tête du cortège.

La convocation de cette manifestation avait été lancée sur le site internet "Contre la Coupe du monde 2014", qui se disputera dans 12 villes du Brésil, dont Sao Paulo, du 12 juin au 13 juillet.

Les organisateurs dénoncent le "chaos" auquel sont selon eux confrontés les Brésiliens par manque d’investissements dans la santé, l’éducation ou les transports, des revendications identiques à celles de la fronde sociale historique qui avait secoué le pays en juin 2013, pendant la Coupe des confédérations de football.

"Je suis venue pour protester contre le Mondial. Des millions ont été dépensés pour des stades et en revanche, on ne se préoccupe ni de la santé ni de l’éducation", dénonçait ainsi une manifestante, Fernanda Moreira, 19 ans.

Sur le football, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #737174

    Bonjour,
    Après les JO d’hiver de Sotchi, la coupe du monde de football au Brésil.
    Dans toutes les organisations d’événements sportifs mondiaux, on y voient des gens du peuple en colère contre les dépenses pharaoniques faites avec leurs sous (quand ils en ont) par leurs gouvernements respectifs au nom de "l’esprit Coubertalien".
    "l’important c’est de participer"
    Mais comment "participer" à ces événements sportifs quand on a plus de toit, plus rien dans son assiette et que les médias nous mettent en exergue les exploits sportifs et la fabuleuse organisation sécurisée qu’il y a autour, en omettant bien souvent de parler des millions de personnes qui ont à souffrir de ces événements temporaires.
    Et je fais "encadrer" les opposants le temps des jeux, et je détruis des bidonvilles pour construire des stades….
    Cette mascarade va-elle durer encore longtemps ?


  • Les politiciens pourris se servent des supporters de foot ( appréhendés par eux comme des idiots-utiles ) pour faire construire des stades de foot. Grâce aux contrats qui en résultent, ils perçoivent des rétro-commissions.

    Si les supporters de foot savaient que les maitres du monde les prennent pour des cons, ils seraient moins "fiers" de leur équipe de foot.

     

  • les compétitions sportives sont un bien en soit, mais les JO aujourd’hui, c’est une histoire de business entre oligarques et multinationales du BTP, du textile, de la communication ... rien de plus.

    ça ne profite jamais au peuple en définitive et ne relance jamais une économie .. voir JO d’Athènes, coupe du monde de football en Afrique du Sud...

    et on continue à célébrer les buts (pub coca cola) comme on célèbre la messe du dimanche.

    le sport aujourd’hui : substitut laïque des aspirations religieuses !


  • #737413

    Je vis depuis presque douze ans au Brésil et je peux vous affirmer, que les opposants au mondial de foot représentent à peu près autant de personnes que le mouvement LGBT en France (que dalle)… et que ces individus sont les idiots utiles du système (qui a perdu la main sur le géant tropical depuis l´avènement du PT au pouvoir en 2001). Les élections auront lieu à la fin de l´année et très probablement l´actuelle présidente sera réélue au premier tour, c´est le nœud du problème pour les pros atlantistes ! Petite précision au passage la plus grande partie des frais inhérents au mondial sont issus de sources privées. Le Brésil compte environ 4,7% de chômeurs (ce chiffre diminue régulièrement)… sa croissance bien que modeste pour un émergent est stable et l´inflation aussi. Le brésiliens vivent bien mieux que mes compatriotes hexagonaux, ils ont du boulot, de l´espace (= de 15 x la superficie de la France pour un peu moins de 200 millions de brésiliens), du pétrole, des matières premières à profusion, une agriculture gigantesque et une demande intérieure croissante et des prévisions. S´il est vrai qu´au niveau de la sécurité des personnes de gros progrès sont à faire, d´immenses progrès ont été faits sur plan social n´en déplaise aux serfs de Washington, la meilleure preuve c´est que de nombreux brésiliens quittent le Japon ou les USA pour retourner chez eux. Ce qui se passe au Brésil en relation au mondial est plus ou moins ce qui s´est produit en Chine avant les JO de Pékin, ou plus récemment à Sotchi pour les J.O d´hiver, il ne s´agit donc pas d´une coïncidence… En fait le défaut majeur du Brésil c´est d´être en excellent termes avec le Venezuela, l´Iran et la Syrie vous me suivez ?

     

    • #737553

      Je te suis Alain !
      Mon souhait dans le commentaire que j’ai fait plus haut ne vise en aucune manière à m’en prendre spécifiquement aux gouvernements Ukrainien et Brésilien, ni a y faire un parallèle douteux.
      Etant fan de foot, j’ai bien conscience de ce que représente ce sport au Brésil.
      Si j’ai été maladroit, je m’en excuse.
      Néanmoins je me permets de revenir à mon idée première.
      Je trouve que le football, à l’instar de beaucoup d’autres sports, est pourri par l’argent (qu’il soit public ou privé).
      Je pense que "nos têtes pensantes" utilisent ces événements sportifs pour masquer la réalité des problèmes sociaux dans le monde.
      Les exemples sont légion.
      Si le Brésil va mieux, j’en suis le premier à être content, mais le problème des favelas à Rio et ailleurs n’est, ne me semble-t’il, pas résolu.
      Pour faire un parallèle audacieux avec la France, je constate qu’ici le marché immobilier a atteint "des records" en terme de chiffres et que quelques puissants investisseurs continuent à spéculer dans la pierre et à construire des bureaux dans Paris alors qu’on manque cruellement de logements sociaux et de crèches et que bons nombres de bureaux vides à louer (appartenant généralement à des banques ou assurances…) ne trouvent pas preneurs.

      Amicalement