Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Nuit des César : Pascal Bruckner pète un plomb et parle de "pogrom féministe" !

Invité à la cérémonie des César, Pascal Bruckner a assisté au naufrage de la pensée et à la naissance d’un nouvel antisémitisme.

 

Présent vendredi soir à la soirée des César 2020, j’ai eu le sentiment de vivre en direct le premier pogrom « féministe » de la France d’après-guerre.

Jean-Pierre Darroussin refuse de prononcer le nom de « l’innommable » gagnant et crache quelques syllabes dégoûtées. Florence Foresti, animatrice de la soirée, égrène les patronymes de prédateurs sexuels connus, DSK, Epstein, Weinstein avec une allusion à Patrick Bruel en omettant curieusement celui de Tariq Ramadan. Adèle Haenel et Céline Sciamma, dépitées, se lèvent à l’annonce du prix du meilleur réalisateur gagné par Polanski et crient leur honte de la cérémonie. Alors que des manifestantes s’insurgent en dehors de la salle Pleyel, on a vu en quelques heures se succéder une série de symptômes qui rappelaient étrangement la France des années 30, mais avec des acteurs nouveaux. Polanski est d’abord le nom d’une haine de l’homme « blanc, vieux, hétérosexuel, andro centré » pour reprendre les mots d’Adèle Haenel dans une interview au New York Times. Mais au cours de la soirée, cette allergie au mâle blanc s’est muée soudain en catalogue new-look de l’antisémitisme d’hier.

Voilà que l’Affaire Dreyfus fait un retour inopiné en 2020 : les anti-dreyfusards de la fin du XIXe siècle ont trouvé chez nos passionarias des héritières inattendues. Qui est désormais le bouc émissaire dont l’existence, à en croire certaines, déshonore le pays tout entier : un petit juif polonais, citoyen français, qui a échappé à toutes les persécutions, celles des nazis, des staliniens, de la droite morale américaine après l’assassinat de son épouse Sharon Tate mais qui pourrait bien succomber à la vindicte de « féministes » qu’il faudrait appeler plutôt des purificatrices médiévales. C’est Virginie Despentes qui mange le morceau dans un article tout en fureur surjouée, lundi 2 mars dans Libération, lorsqu’elle écrit à l’adresse des jurés des César, tous des hommes « dominants et délinquants » : « Il n’y a rien de surprenant à ce que vous ayez couronné Polanski, c’est toujours l’argent qu’on célèbre dans ces cérémonies, le cinéma on s’en fout. » Le rapprochement est peut-être involontaire, il est du moins maladroit. Qui aime l’argent, le chérit comme un dieu, en fait commerce, usage et usure ? On connaît la réponse. Le juif, qui est à la fois lubrique et cupide. Il est vrai que Virginie Despentes déchirée entre son idéal de rebelle et son statut de notable des lettres avait manifesté une certaine tendresse pour les tueurs de Charlie Hebdo en 2015 et leurs massacres des douze dessinateurs et collaborateurs du magazine. Ceci explique peut-être cela. Comment des acteurs, des comédiennes et des metteurs en scène qu’on admire, une écrivaine riche et reconnue peuvent-ils basculer ainsi dans la mécanique folle du bouc émissaire ? La haine tient chaud et soude un groupe mieux que tout. Celle que Polanski concentre aujourd’hui a atteint un tel niveau d’incandescence que l’on peut craindre pour sa sécurité.

 

Le ministre de la Culture s’est transformé en « ministre de la Censure »

« Violeur on te voit, victime on te croit », criaient les protestataires vendredi soir. Les plus radicales hurlaient : « Le kérosène, c’est pas pour les avions, c’est pour brûler violeurs et assassins. » Voici revenue la grande ombre du bûcher qui servait dans l’Europe médiévale à brûler les sorcières, les hérétiques, les Vaudois ou les Cathares, les Maures dans l’Espagne de la Reconquista, les Réformés à partir du XVIe et, bien entendu, les juifs, à toutes les époques. Des Terriennes, membres d’un groupuscule, ont tweeté, en réaction aux gaz lacrymogènes des policiers : « C’est Polanski qu’il faut gazer. » Ah que ce retour du refoulé est aimable !

(...)

Le réalisateur Ladj Ly a été condamné à 3 ans de prison pour violences et voies de fait, dont un avec sursis : malgré quelques proclamations insultantes vis-à-vis de la féministe Zineb El Rhazoui, on estime à juste titre qu’il a payé sa dette à la société et que la récompense des Misérables est méritée. Ladj Ly est un jeune de banlieue, musulman et « racisé » selon la novlangue actuelle. Polanski, lui, n’a droit à aucune indulgence. Rien n’apaisera jamais son crime : celui d’être ce qu’il est, un homme blanc, hétérosexuel, vieux... et juif. Il est préoccupant que la grande cause du féminisme se dévoie dans ces passions mauvaises.

Lire l’intégralité de l’article sur crif.org

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne savais pas encore ce qui servait de réceptacle et de support pour l’article originel que, lisant :



    « La haine tient chaud et soude un groupe mieux que tout. »




    ... j’avais à l’esprit ces petits dîners entre soi où viennent courber l’échine les obligés de la gamelle, avant que de transmettre les décisions.
    C’est alors que je suis arrivé à la fin de l’article, m’obligeant désormais à aller chercher qui en est son auteur pour se lâcher en pareilles colonnes : ne connaissant le lascar que de vue.
    Mes intuitions deviendraient-elles antisémites à mes dépens : ou serait-ce l’effet d’« une incroyable rencontre des esprits, une transmission de pensée consensuelle » ?
    J’ai peur : c’est grave docteur ?


  • Les années 30 et la "Shoah" (dont le terme exact serait Holocauste) à toutes les sauces, tellement que la routine boulot-metro-dodo tombe sous le coup infamment des malades mentaux.

     

    • Eau lowcost !!


    • Non, non : l’Holocauste c’est quand leur coreligionnaires des origines sacrifiaient au cœur de la Géhenne (archétype de l’enfer) contre sonnant et trébuchant, jusqu’à transporter leur coutume (korbanot) au (tabernacle, premier et second) Temple, jusqu’à devenir les fameux marchands (chassés) de la mythologie...
      Tout ceci fut interdit à la destruction du Temple (seul autorisé) et est aujourd’hui remplacé par la tzedakah : envoyez l’oseille ; ce qui rassure les végans, cependant...

      Shoah n’existe dans le vocabulaire contemporain que depuis le film de Claude Lanzmann, durant les années 80 jusqu’à sa parution en 1985 : avant cette période, personne ne connaissait ce terme : soit tous les étrangers au judaïsme et à sa langue sémitique à tout le moins.



  • Polanski... un petit juif polonais, citoyen français, qui a échappé à toutes les persécutions, celles des nazis, des staliniens, de la droite morale américaine après l’assassinat de son épouse Sharon Tate ....



    Le Pascal s’arrête là..en 1969...
    La suite est occultée,hors,c’est celle-ci qui fait problème !

    On ne persécute pas un innocent,non plus...Alors il faut orienter ce débat vers un autre problème qui,lui,ne fait pas débat : l’antisémitisme...on noie le poisson ou on le réchauffe sous un édredon...
    Bref,on ne parle pas de viol !

    Le Golem féministe s’est retourné contre ses créateurs...Comme le dirait Apathie : étonnant,non ?


  • Pascal Bruckner a assisté au naufrage de la pensée et à la naissance d’un nouvel antisémitisme. j’espère qu’ils commencent à comprendre qu’il faut rentrer chez eux maintenant , au moins les double nationalité !!!!!

     

    • Alors Pascal, on fait des cachotteries ? Le CRIF est-il au courant ?

      Wiki :
      "Son père, René Bruckner, ingénieur de l’École des mines de Paris, antisémite convaincu, était très favorable aux thèses nazies et haïssait les Juifs. Il devança le STO et œuvra pour les usines Siemens, à Berlin, puis à Vienne, entre 1942 et 1945."

      Ha ha ha ha, ça me rappelle quelqu’un dont le père était médecin à Drancy........
      Sans rancune, Pascal.


    • @VIVACHAVEZ
      C’est certainement à cause de ce passé assez connu d’ailleurs, qu’il est toujours en première ligne dans l’anti islam primiare, pour ce type le marchand maghrébin ouvert jusqu’à 22h(c’est louche) devient un islamiste en puissance, ça le rachète et il continuera à publier, débattre, émettre des concept etc...La dolce vitae quoi !


    • @VIVACHAVEZ
      C’est certainement à cause de ce passé assez connu d’ailleurs, qu’il est toujours en première ligne dans l’anti islam primiare, pour ce type le marchand maghrébin ouvert jusqu’à 22h(c’est louche) devient un islamiste en puissance, ça le rachète et il continuera à publier, débattre, émettre des concept etc...La dolce vitae quoi !


  • respectez le pays qui vous a accueilli , si vous ne voulez pas que ça continue !!! même aux USA grand pays démocratique quand ça les arrange , ils sortent des drapeaux à croix gammée , c’est dire !!!


  • Leurs horreurs intrinsèques sortent de l’ombre, c’est bien... ils nous ressortent les violons pour la rangaine shoah nazi année 30 zheures les plus sombres, que plus personne ne croit ni ne supporte... c’est bien ! Un bout de la dernière digue qui saute, comme disait AS... que ça continue

    Se cacher derrière les morts de la shoah pour pouvoir balayer d’un revers de main les critiques fondées, c’est quand même ignoble, ils se respectent peu.


  • "la naissance d’un nouvel antisémitisme"

    me fait invariablement penser au sketch de Coluche, La Publicité :

    - "Et puis qu’est-ce que vous avez aussi ? Vous avez le nouvel Omo .
    Ah ! Il est bien le nouvel Omo ! C’est celui qui lave encore plus blanc que blanc !
    Moi, j’avais l’ancien Omo qui lavait plus blanc et il lavait déjà bien hein !
    Mais maintenant il y a le nouvel Omo qui lave encore plus blanc !
    Moi j’ose plus changer de lessive, j’ai peur que ça devienne transparent après !"

    avec "l’antisémitisme", pareil, y’en a un "nouveau" au moins chaque semaine...
    avec des pics à presque tous les jours

     


  • Rien n’apaisera jamais son crime : celui d’être ce qu’il est, un homme blanc, hétérosexuel, vieux... et juif



    En lisant l’article, je me disais, finiront-ils par placer le mot juif. Yes, ils l’ont fait. On devinerait voire lirait les mots qu’ils prononcent, pensent tellement ils sont, à la fois, lisibles, risibles, faibles par leur lâcheté individuelle mais extrêmement nuisibles quand ils se regroupent. Ils me font penser à des hyènes qui ne peuvent attaquer que si seulement si elles se réunissent pour sauter sur l’animal affaibli voire un cadavre à peine fumant.

    Leur méchanceté se perçoit jusque dans leurs mots prononcés, sans compter leurs gestes et leur faciès qui en disent long sur leur “pseudo” domination. Ils sont pathétiques en tout. Aucune valeur, aucune morale, aucune dignité, aucune éthique tandis que le chaos et le désordre les font jouir, ils aiment cela se comporter comme des C... on pourrait les définir ainsi “la tyrannie les mène à la lâcheté de l’esprit” voire ““la lâcheté commence là ou cesse leur puissance et leur domination”.


  • J’adore ce téléscopage des vraies et fausses communautés, cette bien-pensance retournée comme une peau de lapin, ces masques qui tombent... Passez-moi les pop-corns !


  • Bruckner tombe le masque du philosophe qu ’il n ’est d ’ailleurs d ’aucune point de vue pour reprendre les monotones réflexes ataviques : nombrilisme , tribalisme , paranoia accusatrice et manipulatrice , insensibilité totale à la souffrance de l ’autre désigné par haine viscérale .comme l ’ ennemi .


  • Si Bruckner et ses cousins pètent un plomb, ce n’est pas bien grave, puisqu’ils font disjoncter les français depuis combien de temps avec du fric volé.

     


  • Florence Foresti, animatrice de la soirée, égrène les patronymes de prédateurs sexuels connus, DSK, Epstein, Weinstein avec une allusion à Patrick Bruel en omettant curieusement celui de Tariq Ramadan



    Au là-là ! Encore à vouloir s’en prendre à Sir Ramadan ??

    - Fais pas ton islamophobe Pascal, tu sais bien qu’elles aimaient toutes ça ;-)


  • Qu’est-ce que ce pauvre type faisait à la cérémonie des Césars ?! Il y a vraiment des gens dont la fonction principale consiste à être partout et nulle part dans la moindre raison. Insignifiant mais omniprésent.
    « Florence Foresti, animatrice de la soirée, égrène les patronymes de prédateurs sexuels connus, DSK, Epstein, Weinstein avec une allusion à Patrick Bruel en omettant curieusement celui de Tariq Ramadan. »
    Ce qui est assez curieux, c’est que tu ne saisisses pas la différence de traitement entre un ramadan et ceux que tu cites par ailleurs.Tu n’as certainement pas dû hurler à l’islamophobie le concernant comme tu le fais si bien et de manière pavlovienne à l’antisémitisme s’agissant des autres ! Étonnant non !
    Vivement que cette génération de faux intellectuels disparaisse comme elle le mérite car il ne restera rien d’autre de ces larbins que le dégoût qu’ils inspirent par leur médiocrité et leur veulerie.
    P.S : pour se payer une tranche de rire, il faut aller lire sur wiki ce qui est dit de son père René Bruckner. Ça peut éclairer sur le fiston. Je dis ça je ne dis rien !

     

  • Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis.


  • Les féministes Soraliennes sont les plus dangereuses ! LOL
    Ces femmes qui admirent Soral en disant ou sont les vrais homme comme vous, ? LOL


  • On assiste à une attaque israélienne généralisée d’une rare violence. C’est un véritable pogrom sioniste pour museler ceux refusent une justice à géométrie variable, une pour "l’avant de la République" et l’autre pour la merdasse. Le message est clair : Il faut sauver le pédocriminel Polanski. Pourquoi ? Parce qu’il a beaucoup souffert, ignobles antisémites que vous êtes ! Une petite pensée pour Claude Autant-Lara. Imaginez que ce génie du cinéma français soit encore parmi nous et qu’il ait commis les mêmes saloperies que Polanski. Croyez-vous sincèrement que les Bruckner, les BHL et autre Finkielkraut prendraient sa défense ? Non, ils l’enfonceraient et parleraient tous d’une même voix d’un printemps féministe, d’un sursaut républicain.


  • un "pogrom féministe" ça désigne donc un pogrom accompli par les féministes, pour massacrer les hommes ? exact ! c’est effectivement ce dont les féministes actuelles rêvent.
    elles ont ça dans le sang, la haine et l’extermination.

     

  • La liste des élus s’allonge et pas un pour condamner la pédophilie. Peut être que dans certaines religions, certains états, ce n’est pas un crime.


  • Bruckner pose tous les points, donne les numéros dans l’ordre, mais refuse qu’on relie les fils. Amusant.

     

  • "C’est vrai, nous sommes des obsédés de la fesse fraiche et ferme, des agités de la braguette, des champions de la sodomie sur préadolescentes. Mais nous ne sommes pas les seuls. Si l’on nous attaque, c’est un blasphème contre la shoah, pire : de l’antisémitisme."
    Signé : Pascal B.

     

    • Ce dont il se rendent pas compte c’est que ce discours qu’ils tiennent, sur la shoah et l’antisémitisme a chaque attaque fondée sur eux, faisait peut être frémir les gens il y a dix ans et marchait, mais aujourd’hui de plus en plus ça fait marrer (tout en foutant la gerbe).

      Il faudrait qu’ils se renouvellent dans la pleurniche et la menace, les vieilles ficelles sont trop usées lol.


  • schizophrénie habituelle . Ou mensonge habituel. Car qui sont ces gens qui attaquent Polanski ? Et bien sûr, c’est nous qui allons encore porter le chapeau, nous avons l’habitude.
    Et si c’étaient nous, les boucs émissaires de leurs guerres intestines ?


  • Celui qui crée un monstre doit s’attendre à se faire agresser par sa progéniture ... c’est dans l’ordre des choses !


  • On va se laisser insulter combien de temps par ces ordures ?

     

  • la vulgarité intellectuelle de ces gens est une ode sans cesse renouvellée au mépris du non-juif.
    leur tribalisme archaïque dévoile en toutes occasions ce que la bêtise a de plus condamnable : l’ hermétisme moral complet ! Solidaires oui, mais pas seulement...complices aussi, des abjections de leurs semblables pour lesquels ils n’ ont jamais une réprobation à faire valoir, ni une critique à émettre..en vérité, ils sont à plaindre, confinés qu’ils sont dans leur petite justice à degrés, avec leurs petites opérations de désinformations et leur petits intérêts sectaires.


  • C’est sur que s’ils se savent protégés par leurs pairs de cette façon, les messieurs de cette obédience s’adonnent tranquillement aux viols et autres agressions sexuelles.
    Comme Monsieur Haziza qui continue de bosser comme si de rien n’était, quand je veux dire " bosser ", je veux dire insulter qui il veut sous couvert de journalisme.

     

  • "L’affaire dreyfus fait un retour inopiné en 2020"
    Oui oui Pascal, mais la faute à qui ?
    Ne serait ce pas dû a ce "petit juif polonais" et à son film, que dis je, a son chef d’oeuvre inégalé ?
    Si c’est pas de la shutzpah...
    Cela rappelle la définition qui en est parfois donnée : "la shutspah c’est quand un assassin paricide et matricide argue pour sa défense du fait qu’il est orphelin de père et de mere"... On y est...


  • d’emmerdez vous avec vos golems la communauté organisé ,qui seme le vent......


  • C’est toujours à prendre avec des pincettes parceque ce mouvement du "me too" entre parfaitement dans la tactique du système, mais la communauté organisée a telle réussi à s’aliéner les féministes ? En plus en les traitant des "nazies" et de pogrommeuses ? Ce qui risque de les faire se rallier à d’autres groupes de la population...Et il faut faire attention car c’est une guerre de l’information et les pouvoirs illégitimes sont balayés des que l illégitimité devient trop criante...

    Ne serait ce pas la légende du golem qui prend à nouveau corps ?

     

  • Formidable la fin de l’article quand il s’indigne des justices expéditives en far-west médiatique. Ce serait la destruction de siècles de civilisation et de raison.
    Quand on sait à quel point ces gens ont usé et abusé de toutes les cabales et de toutes les mises-en-scènes spectaculaires pour se débarasser du moindre contradicteur. Cela fait quatre décennies qu’ils manipulent nos médias et l’opinion publique pour régler leurs comptes (intérêts compris).
    Au-delà de l’idéologie spectaculaire qui est un krav-maga, avec le petit couplet d’histoire sur les juifs persécutés en Espagne, les sorcières en Rhénanie, les réformés... nous avons pour la millième fois la désignation de leur ennemi, de ce scandale d’amour universel qu’ils ne digèrent pas : le Christ puis la chrétienté, l’Europe grandiose des goys... tout ce qui les a aigris et complexé à jamais.


  • Le gay de la Marine Sébastien Chenu et son acolyte Yves Thréard l’insignifiant sionard ont tous les deux éructé d’une même voix ce soir sur Europe 1 , clamant qu’ils n’avaient pas "à se laisser donner de leçons de morale de la part de la millionnaire Foresti."Le petit Thréard y est même allé de sa resucée sur le lynchage dont était victime (sic !) Violanski


  • Quand il fait allusion aux bûchers, il me semble que CERTAINS ont senti effectivement ce vent entraînant un besoin de purification.....

    Et leur numéro de « comme dans les années 30 » , ou « les heures les plus sombres » me fait plus penser à une crainte formulée à haute voix, plutôt que d’un processus de tentative de culpabilisation.

    Le pouvoir de CERTAINS , encore fort présent, commencent tout de même à se décomposer....pour reprendre une célèbre formule de leurs film propagande : « ce n’est pas la chute qui fait mal, mais l’atterrissage... »

    Et cette atterrissage risque de se produire simultanément dans les pays occidentaux.
    A force de se démarquer du peuple authentique, on se dévoile, et devient extrêmement visible à ses yeux...


  • le petit pascal veut se faire pardonner les errances de son papa, il faudrait lui expliquer qu’il n’est pas responsable des erreurs de son géniteur.


  • Attention, Bruckner (néocon revendiqué) est un soutien des récentes guerres d ’agression US contre le monde musulman qui ont fait des millions de morts . Ce qui ne l’empêche pas de jouer le humanistes (mais il y a homme et homme (mensch) , il ne faut pas confondre nous répondrait il !).
    Je pense que toute cette farce des Césars a été très calculée par les sbires de Polanski , Bruckner & C° : les textes de Foresti étaient écrits à l’avance, on le sait, donc connus. Elle et Daroussin ont accepté de jouer le rôle (contre de jolis chèques) des Nazis (traités de Hitler et de collabo par Hanouna et sa meute Praud, Verdez ... on attend Onfray) pour illustrer les propos de Polanski qui explique que ,comme Dreyfus ,il a été condamné seulement par ce que ses juges étaient antisémites .Tout ceci n’est qu’une vaste opération de promo , du ...cinéma. D’ailleurs à la fin Polanski triomphe et les antisémites payés quittent la salle.
    PS : le dernier paragraphe de Bruckner est ridicule, c’est justement parce que Polanski n’a pas payé sa dette que son cas est different de Ladji Ly ! Quel intellectuel stupide ce Bruckner !

     


    • PS : le dernier paragraphe de Bruckner est ridicule, c’est justement parce que Polanski n’a pas payé sa dette que son cas est different de Ladji Ly ! Quel intellectuel stupide ce Bruckner !



      Relisez bien toutes les diagonales : on est en train de nous dire qu’il l’a payée avant : durant les heures sombres. Lui et les autres. Capice ?


    • Onfray a déjà répondu sur son blog billet "anemic cinema" du 3 mars...


    • @ Boaf,

      Au regard du cinéma et parlant du billet de blog que vous évoquez j’avais lu et noté la petite dénonciation par Onfray, de l’impérialisme jusqu’à celui culturel qui échappe à bon nombre :



      « Le film qui arrive en tête des ventes mondiales est américain, on ne s’en étonnera pas, il a pour titre : Avengers : Endgame. Les réalisateurs ont pour nom : Anthony et Joe Russo. Il a coûté 356.000.000 $ et rapporté 2.569.125.278 $ : il a donc enregistré un rentabilité de 822 %. Qui dit mieux ? »




      « Qui dit mieux », dit-il ?
      La came : 1200%
      Et mieux encore, championne toute catégorie loin devant ces deux-là, l’usure et les intérêts composés (anatocisme), le vol de terres par la colonisation, ses assassinats et les résolutions de l’ONU (celles prises ou non respectées, au choix) : tout bénéf !
      Et après l’on viendra chouiner des « J’accuse... »

      Avengers : Les Vengeurs, avons-nous entendu ?
      Vous avez dit : « Y’avait un vengeur »... comme c’est étrange.


  • Hé ben, si ça c’est pas de la mobilisation tribale... Bravo BHL.
    Après, on se sent toujours un peu sale d’avoir lu ce genre de texte.

    "Bug dans la matrice", qui prend de plus en plus de proportion.
    E&R avait vu juste des semaines à l’avance, encore une fois.


  • Les parrains, ceux qui tiennent le système bancaire frauduleux, savent que les boulets se rapprochent d’eux, alors ils lâchent du lest et des leurres.

    Quand l’antisémitisme est au plus haut, et qu’il s’affiche dans les médias, c’est que le système de domination par le faux pognon est en panique et qu’il lâche des fusibles pour se protéger.

    Le capitalisme ne sait plus comment s’en sortir, et ça ne fait qu’empirer.

    Les banquiers centraux sont en ligne de mire, ici, et outre-atlantique. Ils ont trop protégé d’entreprises pourries, et plus personne ne veut jouer avec des dés pipés, et bosser contre des images que chacun peut imprimer à sa guise, et dont la valeur peut changer en un rien de temps selon l’humeur et les décisions du truand qui gère l’escroquerie bancaire.

    Tout le monde en a plein le fion du socialisme bancaire.


  • Un peu de culture pour nos zélites arrogantes, méprisantes, et qui se croient tout permis depuis si longtemps, mais à l’évidence un brin flippées en ce moment... ;-)))

    ".../...De quoi se com­pose l’é­meute ? De rien et de tout. D’une élec­tri­ci­té déga­gée peu à peu, d’une flamme subi­te­ment jaillie, d’une force qui erre, d’un souffle qui passe. Ce souffle ren­contre des têtes qui pensent, des cer­veaux qui rêvent, des âmes qui souffrent, des pas­sions qui brûlent, des misères qui hurlent, et les emporte.../..."
    "Les misérables" - Victor Hugo


  • ...Ou comment, dans une séance de psychiatrisation abjecte et inversement accusatoire dont les membres de la communauté de lumière sont les éminents spécialistes, on en revient éternellement a Hitler et a cette fameuse shoah pour expliquer qu’en 2021 des goys puissent être dérangés (voire agacés) par l’impunité d’un enculeur de gamines multirécidiviste et par la promotion qui lui est faite.


  • Allons-nous rallier le socialo-sionisme pour défendre le vieux mâle blanc hétéro ? Tout nous y pousse. En se contentant de commenter l’actualité, celle-ci se joue de nous. Les limites de la dissidence 2.0.


  • Je me suis tout de suite demandée pourquoi avoir invité Pascal Bruckner aux Césars (il fait du cinéma lui aussi ? Lol) puis quand j’ai vu la source de cet "article" j’ai tiqué, enfin quand je sus arrivée à la "France des années 30" j’ai arrêté de lire... Leurs bobards on connaît c’est bon...


  • Nuit des Palm Beach Post : "Cult !"

    - meilleure actrice vivante :
    Isabelle Huppert
    défonce tout, toutes catégories
    de très loin

    - meilleure actrice morte :
    Ginette Leclerc
    que des rôles de salope
    beaucoup d’émotions

    et sinon, Adèle Haenel est très bien
    mais ’faut relativiser dans le long terme

    et une pensée à Lina Romay et Alice Arno
    et Jean Arthur, et Joan Bennett
    et Veronica Lake : 1,5 m !


  • Moins il y de fond plus il y a de vagues, et quand on vit sur des futilités, la polémique est un des moyens de perdurer. La médiocrité crasse des ’’professionnels’’ de ce domaine les condamne progressivement au silence faute de ressource. Leur servilité, leur perversité, leurs nuisances, leur militantisme propagandiste pour des causes inadmissibles, ne font de plus en plus qu’inciter à leur tourner le dos. Leurs manipulations, escroqueries et usurpations sont éventées et comme malfaiteurs ils sont trop stupides pour se renouveler. N’ayant aucune vraie compétence et peu de talent pour ce sur quoi ils prétendent prospérer, ils auront le destin de n’importe quel produit inutile dans une société marchande.


  • Bon... Encore quelqu’un qui explique aux autres que seul son référentiel est le bon... et qui ne s’en rend pas compte.
    Et plus il y a de tambours pour le faire résonner et plus tout le monde y croit ou doit y croire, par peur ou aveuglement . C’est toute cette vision tordue des choses qui fissure.
    Évidemment, inconsciemment cela dit la ou les peurs principales de celui qui s’exprime ainsi.


  • Roman Polanski est-il un homme blanc ? Pas si sûr.
    Les problèmes propres aux actrices (coucher/s’humilier, donner sa fleur pour un rôle) de nos jours, ne sont pas non plus ceux des femmes qui travaillent dans l’ombre et parfois même pas au smic (mères de famille). ces femmes qui s’activent pour le plus grand bien de la société ont besoin de tous leurs bonshommes : papa, frangin, copain, mari, fiston, collègue ou employé. Elles n’ont pas les moyens de se payer des gardes du corps, et les aiment comme ils sont, leurs bonshommes : vieux, pas vieux, blancs, pas blancs... IIs veulent un café chaud, comme de gros pachas, de temps en temps ? Ces dames demandent bien d’autres choses, qui coûtent du muscle et des embêtements. Dans l’ensemble, on peut s’entendre.


  • « un petit juif polonais, citoyen français, qui a échappé à toutes les persécutions, celles des nazis, des staliniens, de la droite morale américaine après l’assassinat de son épouse Sharon Tate »
    Une énumération présentée comme un passe-droit.
    Contrairement à une belle âme, tant de souffrance aurait dû le porter encore plus haut vers la lumière.
    Au lieu de quoi, il se sert de ses malheurs pour se dédouaner de toutes ses turpides.
    Ignoble personnage.

     

  • Citant Virginie Despentes, il aurait pu citer ce passage, que je trouve d’un grand courage :
    « Et c’est exactement à cela que ça sert, la puissance de vos grosses fortunes : avoir le contrôle des corps déclarés subalternes. Les corps qui se taisent, qui ne racontent pas l’histoire de leur point de vue. Le temps est venu pour les plus riches de faire passer ce beau message : le respect qu’on leur doit s’étendra désormais jusqu’à leurs bites tachées du sang et de la merde des enfants qu’ils violent. »

    Dans ma tombe, quand Pedollywwod tombera, je lèverai mon verre à la liberté enfin retrouvée.

     

    • Ce que décrit madame DESPENTES, c’est la cause des pogroms de la fin du xix ème siècle en EUROPE orientale ….Lorsque les paysans et les mougiks , endettés , les prèteurs de la communauté se payaient sur leurs femmes et leurs filles ….comme aujourd’hui , alors les cosaques , pour remettre les choses d’aplomb faisaient une descente dans le staedtle, de préférence lors du shabbat , ou d’un mariage , d’une fete, et effaçaient les ardoises , à grands coups de fouet .


  • Pascal Bruckner ( tout comme une grande partie de la communauté ) pète un plomb alors que Guillon remonte un peu dans notre estime après avoir jeté le dvd du pianiste de Roman Polanski, oeuvre complète d’André Gide ou encore opus 1et 2 de Woody Allen dans un sac poubelle en plastique

     

Commentaires suivants