Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi le CRAN ne demande-t-il pas de débaptiser les écoles et rues Victor Hugo et Jean Jaurès ?

Le journal Le Monde nous apprend que le CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France) organisation ultra-confidentielle mais percevant des subventions prélevées sur les impôts des Français, fait actuellement circuler une singulière pétition ayant pour cible le grand ministre que fut Colbert. Parmi les signataires de cette pétition, on relève les noms de Lilian Thuram (footballeur), Harry Roselmack (journaliste) et Rokhaya Diallo (journaliste-documentaliste).

 

Également celui d’une certaine Mireille Fanon-Mendès-France qui se présente comme « ancienne présidente du groupe d’experts de l’ONU sur les personnes d’ascendance africaine » (? ??). Ce titre ronflant fait d’elle, et en toute modestie, la porte-parole auto-proclamée de plus d’un milliard d’hommes et de femmes, ce qui n’est pas rien... Il pousse également à poser la question de savoir qui est l’actuel(le) président(e) de cet organisme et quels émoluments il (elle) perçoit du « machin » auquel la France, cinquième contributeur à son budget ordinaire, verse annuellement 122,6 millions de dollars US prélevés, là encore, sur les impôts des Français.

La pétition du CRAN demande rien de moins que de débaptiser les collèges et les lycées portant le nom de Jean-Baptiste Colbert et de déboulonner ses statues au motif qu’il « fonda la Compagnie des Indes occidentales, compagnie négrière de sinistre mémoire ».

Mais pourquoi donc le CRAN s’en tient-il à Colbert ? Au nom du « vivre ensemble » et de l’antiracisme, n’est-il en effet pas nécessaire et plus urgent, de débaptiser les édifices publics portant les noms de Victor Hugo, Jean Jaurès, Léon Blum et Edouard Herriot... pour commencer.

La liste est en effet longue de ces personnalités constituant le panthéon de nos gloires républicaines et laïques, de ces figures montrées en exemple de la défense des droits de l’homme, de la tolérance, de la fraternité universelle et qui, en réalité, seraient d’horribles racistes-colonialistes dont les propos abjects font penser aux plus sombres heures de notre passé colonial-esclavagiste. Que l’on en juge :

Victor Hugo, qui a donné son nom à 2 555 rues et avenues de France, juste derrière Louis Pasteur, ce chantre de la liberté, n’hésita pas à afficher un détestable mépris à l’égard des Africains auxquels il alla jusqu‘à contester l’appartenance au genre humain :

« L’Asie a son histoire, l’Amérique a son histoire, l’Australie même a son histoire qui date de son commencement dans la mémoire humaine, l’Afrique n’a pas d’histoire ; une sorte de légende vaste et obscure l’enveloppe.(…) Le Blanc a fait du Noir un homme (…) Emparez-vous de cette terre. Prenez-là. À qui ? à personne. »

Concernant la conquête coloniale, cette forme moderne de l’esclavage selon le CRAN, Jean Jaurès dont 2 215 voies, rues, boulevards ou avenues portent le nom considérait que :

« La France a d’autant le droit de prolonger au Maroc son action économique et morale que (…) la civilisation qu’elle représente en Afrique auprès des indigènes est certainement supérieure à l’état présent du régime marocain »

Léon Blum et Édouard Herriot ne sont pas dans le « top 10 » des noms de rues et voies, ce qui est heureux, même si des centaines d’écoles, collèges, lycées, maisons de la culture, portent encore leurs noms. Leurs cas sont en effet encore plus graves que ceux de Victor Hugo et de Jean Jaurès. Celui de Léon Blum est même emblématique. Cet internationaliste aux mains pures, ce défenseur de Dreyfus, cet indéfectible soutien des « républicains » espagnols devenu éminente personnalité du Front populaire, compterait en effet, aux côtés d’Arthur de Gobineau, de Vachet de la Pouge et même du taxinomiste racial George Montandon, parmi les théoriciens (horresco referens !) de l’inégalité des races puisque, cause aggravante, ce fut devant les députés qu’il osa déclarer, l’hémicycle en frémit encore, que :

« Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture ».

Toujours devant les députés, Édouard Herriot, cette icône de la fraternité laïque, ce chantre de la tolérance républicaine si chère aux Lyonnais, ce frère de tous les humains, ce croisé du suffrage universel, n’a, quant à lui, pas craint d’oser dire que :

« Si nous donnions le droit de vote aux peuples de l’Empire, la France deviendrait la colonie de ses colonies ».

Alors, oui, amplifions le grand mouvement de nettoyage de l’histoire de France lancé par le CRAN, qui n’en manque décidément pas, et établissons au plus vite des listes de personnalités qui ne méritent plus d’être respectées. Au nom de l’antiracisme et de l’amour du genre humain, épurons ! Épurons ! Épurons ! Et que revienne le temps béni des Fouquier Tinville, Carrier ou Collot d’Herbois...

Bernard Lugan
le 17 septembre 2017

Retrouvez Bernard Lugan chez Kontre Kulture :

Sortir des impasses avec Kontre Kulture :

Bernard Lugan, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • pourquoi surtout personne ne vient rappeler que le Code noir a permis au esclave d’obtenir une sorte de personnalité juridique. Avant, ils étaient considérés comme de simples meubles. c’est à la demande de l’Eglise que le Code a été écrit pour permettre d’en faire des chrétiens à part entière.
    Le cran devrait bien au contraire bénir Colbert pour cela et pourquoi pas s’intéresser au commerce des esclaves pratiqué par les africains de certaines tribus sur les africains d’autres tribus.
    Tres souvent, les esclavagistes n’étaient que des commerçants, de la misère certes, qui s’approvisionnaient localement auprès des peuples autochtones.
    Tout cela est misérable mais il faut traiter le sujet en entier.
    J’ai l’impression que cela n’arrange pas ces gens du cran qui ne vivent que de pleurniches et des deniers de la nation française.

     

    • Quels sont les plus coupables, les Blancs qui achetèrent des esclaves Noirs ou les Noirs qui les leur vendirent ? Ils l’étaient également .


    • D’autres temps, d’autres mœurs ! face à l’esclavage , ce n’est pas tant la couleur de peau qui a été déterminante mais la force de l’esclavagiste contre la faiblesse de l’esclave, l’époque et la culture ambiante. La France et l’Angleterre ont joué un rôle déterminant pour y mettre un terme (enfin, n’oublions tout de même pas qu’il y a plus d’une trentaine d’esclaves dans le monde actuellement d’après les statistiques).


  • Hélas, le cri de haine de la fin vient rappeler que la véritable cible de l’auteur n’est pas le CRAN, dans sa noire outrecuidance intolérable, n’est pas la répugnante absurdité post moderne, mais la Révolution française.
    Dont acte

     

    • Et alors ? On ne peut pas critiquer la Sainte Révolution, c’est ça ? Je pense qu’on aurait pu faire des réformes en évitant ces années de massacres et de destructions. Louis XVI n’a peut-être pas été suffisamment ferme, ou mal conseillé, le peuple a sans doute aussi été ’agité’ par des agents étrangers, notamment Anglais, comme une punition pour avoir aidé les "Insurgents" en Amérique ; aide "gratuite" qui a bien contribué à ruiner une économie déjà bien malade. Quand on voit les conséquences qui en sont résulté, on se dit : « tout ça pour ça ? » Et quant à la ’reconnaissance’ des US, laissez-moi rigoler...


  • Tout le monde sait , mais à part les ignorants que cette association n’est pas là pour ce qu’elle prétend défendre, mais pour faire parler d’elle en remuant de l’air afin de percevoir des subventions .C’est le principe du parasite, ils font la (lamproie), poisson bien connu des gastronomes.


  • Tout comme la légion d’honneur est décernée à ceux qui n’en ont pas, le CRAN abrite ceux qui sont dépourvus de cran eux aussi.....


  • Non il faut pas faire la liste des racistes de cette époque mais plutôt la liste de ceux qui ne l’étaient pas.
    A part Eugène Sue j’en vois pas d’autre
    Des noms ?

     

    • Vous rigolez ? Si l’on devait faire une liste des personnalité historiques non racistes on finirait par les compter sur les doigts de deux mains...

      Déjà que de nos jours il n’existe pas de non racistes( en dehors de certains blancs mentalement dérangés), nous pouvons résumer les antiracistes aux allogènes haineux et racistes à l’égard des blancs ainsi que certains lobbies aux revendications très spécifiques.


  • Bonjour,
    J’aimerais bien avoir la référence exacte de la citation de Victor Hugo ainsi que celle de Jean Jaurès, Merci d’avance.

     

  • Le CRAN, encore une association d’idiots utiles, au service de l’oligarchie pour favoriser et encourager les luttes horizontales, communautés contre communautés, et permettre ainsi au système de continuer à dominer.

    Tant que ceux qui ont le nez dans le guidon n’auront pas pris le temps de réfléchir, la manipulation va continuer.


  • Et l’impasse dans laquelle ils sont, elle s’appelle comment ?


  • L’article PREMIER du Code Noir donne l’ordre de chasser tous les Juifs des Antilles : voilà pourquoi le CRAN s’en prend à Colbert . Il n’ose pas s’en prendre à Louis XIV, pourtant son véritable auteur, c’est un trop gros morceau .

     

    • On peut d’ailleurs se demander qui a poussé le CRAN à se préoccuper de Colbert lorsqu’on lit l’article 1er.
      Le Code Noir ordonnait aussi de donner une éducation, des vêtements, les jours de dimanches et de fêtes aux esclaves, de les baptiser(ils devenaient des hommes et non plus des "meubles"), interdisait les mariages forcés, la torture, les séparations de famille et facilité les affranchissements.


  • Le CRAN, le CRIF, etc...aucune représentativité. Grande escroquerie !!!


  • Je suis Noir, mais je suis d’accord avec cet article. Certes je pense que le point de vu des noirs doit donner un nouvel éclairage à l’histoire de france.
    Mais pour autant, il ne faut pas plonger dans l’hyterie. Si il faut déboulonner toutes les statues et débaptiser les rues, on en finirait pas. Il y a d’autres moyens, d’autres méthodes pour faire comprendre les choses.
    Toud ces gens, aussi condamnables soient ils, font partis de l’histoire de france.


  • Curieux cet acharnement à nous rappeler qu’ils sont descendants d’esclaves...Comme s’ils voulaient rester éternellement dans un état d’infériorité. Quant à Colbert ce fut un grand homme d’Etat, et pas à cause de l’esclavage ! Démarche incohérente de la part de ces zozos qui dans le même temps qu’ils rappellent l’histoire veulent l’effacer !


  • Mais le nom de TURREAU sur l’arc de triomphe ne les gêne pas par contre, et la rue CROUZAT à Béziers.


  • Le CRAN est la marionnette, l’idiot utile du Nouvel Ordre Mondial qui veut dresser les communautés les unes contre les autres. De plus ses représentants n’ont pas inventé le fil à couper le beurre, des médiocres en mal de notoriété... Notre pays a d’autres sujets beaucoup plus décisifs et importants que ces insultantes revendications à "deux balles"...


  • Et si on parlait des bons côtés de l’esclavage plutôt que de toujours insister sur le côté négatif : voyages organisés, rencontres avec d’autres cultures, participation à des entreprises agricoles, sans oublier le jazz...


  • Le cran,crif,des fouilles merdes,des agitateurs,des ignares de l’histoire de france a géométrie variable...ils ne veulent garder que l’Histoire qui les arrange,pas celle qui dérange !!Qu’ils se posent la question de savoir qui sont les précurseurs de l’esclavagisme et qui sont les plus grands acheteurs d’esclaves... !?!Pour en revenir a leur logique,il faudrait qu’ils demandent également la démolition d’une grande partie de Bordeaux,des quais de Nantes et de toutes ces battisses de style géorgien sur les cotes bretonne et normande...Leurs actions ne font qu’entretenir la haine et ils ne sont pas légitimes !!


Commentaires suivants