Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Franc CFA : l’arrestation de Kémi Séba relance le débat

L’arrestation à Dakar le 25 août 2017 du nationaliste panafricaniste Kémi Séba accusé d’avoir brûlé en public un billet de 5000 francs CFA (moins de 8 euros), pose d’une manière très médiatisée la question du maintien de cette monnaie créée en 1945 et accusée par l’immense majorité des jeunes intellectuels africains d’être à la fois une survivance de la période coloniale et un moyen pour la France de continuer à exercer une tutelle sur ses anciennes colonies.

Dans une longue analyse intitulée « Franc CFA : “boulet colonial” ou “danseuse” ? » et réservée aux abonnés à L’Afrique réelle ( son résumé a été publié sur ce blog le 6 décembre 2016), j’ai montré que :

1) cette monnaie n’est pas un obstacle au développement des 14 pays africains (plus les Comores), membres de la zone franc pour lesquels elle constitue la monnaie commune ;

2) qu’elle est au contraire un atout pour eux, la France jouant à leur profit le rôle d’une assurance monétaire.

Économiquement parlant, le positif l’emportant sur le négatif, les pays africains concernés auraient donc avantage au maintien du CFA. Mais, avec ce dernier, nous n’en sommes plus au débat économique, mais à la symbolique.

Par ailleurs, contrairement à ce qui est constamment affirmé, la France n’a, quant à elle, aucun intérêt réel au maintien du CFA et de sa zone. Les chiffres publiés par la Direction générale du Trésor (avril 2016 en ligne) tordent en effet le cou à bien des légendes en mettant en évidence trois points importants :

1) En 2015, alors que la totalité de ses exportations mondiales était de 455,1 milliards d’euros, la France a vendu à la seule Afrique sud-saharienne pour 12,2 milliards d’euros de biens et marchandises, soit 2,68 % de toutes ses exportations. Sur ces 12,2 milliards d’euros, la zone CFA en a totalisé 46%, soit environ 6 milliards d’euros, soit à peine 1,32% de toutes les exportations françaises. Pour ce qui est des importations, les chiffres sont voisins.

2) La zone CFA n’est pas non plus cette « chasse commerciale gardée » permettant aux productions françaises de bénéficier d’une sorte de marché réservé comme certains l’affirment. En 2015, la part de la France dans le marché de cette zone ne fut en effet que de 11,4%, loin derrière la Chine.

3) Les détracteurs du CFA disent que les comptes d’opérations étant ouverts auprès du Trésor français, ce dernier bloque des sommes d’environ 14 mds d’euros qui appartiennent aux Africains et dont les intérêts lui profitent. Là encore, sachons raison garder. Que pèsent en effet ces 14 mds d’euros qui servent de garantie aux États africains pour la couverture de leurs achats à l’étranger comparés aux plus ou moins 400 milliards d’euros du budget de la France ?

 

Conclusion

1) Le poids de la zone CFA étant pour elle anecdotique, l’économie française ne serait donc guère affectée par sa suppression.

2) Politiquement, avec le CFA, nous en sommes davantage aux réactions psychologiques qu’aux analyses argumentées. L’intérêt de la France est donc de le supprimer ainsi que sa zone afin d’en finir une fois pour toutes, sept décennies après les indépendances, avec les lassantes et répétitives accusations de néocolonialisme et de « françafrique ».

Bernard Lugan, 28/08/2017

 


 

Franc CFA : Kémi Séba relaxé par la justice sénégalaise

 

L’activiste franco-béninois Kémi Séba, qui avait brûlé publiquement un billet de 5.000 F CFA, puis avait été arrêté vendredi dernier, a été relaxé par le tribunal de Dakar.

Le Tribunal des flagrants délits de Dakar a relaxé ce soir l’activiste franco-béninois Kémi Séba, qui avait été arrêté le 25 août à Dakar, suite à une plainte de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), et placé sous mandat de dépôt à la prison de Rebeuss, à Dakar.

Le président de l’ONG Urgences panafricanistes avait brûlé un billet de 5 000 F CFA en public, le 19 août, lors d’une journée « contre la Françafrique ».

À l’audience, le Parquet a requis une peine de prison de trois mois de prison avec sursis contre Kémi Séba. Le tribunal a finalement relaxé le militant, ainsi qu’un membre de l’ONG, Bentaleb Sow, qui avait été arrêté en même temps.

(Source : jeuneafrique.com)

Comprendre les problématiques africaines avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1791966

    Malheureusement la remigration n’a servi à rien pour Kémi car l’Afrique est aussi infiltrée que le reste de la planète pour dire les moyens de nos "ennemis".
    Rappel.
    Deux poids deux mesures quand un certain Gainsbourg brûle un billet de 500 francs (et pas CFA) c’est normal car on critique la politique économique et sociale de la France sur TF1 et chez Anne, on le considère comme un héro.
    Et aussi, savez vous qu’au Sénégal la famille de Léopold Sédar Senghor touche des droits d’auteur sur l’hymne nationale un million par an (et pas CFA mais en euros) ?
    Quand à monsieur Logan (oui papa !!!) je rappelle à cette historien que l’Afrique a donné l’homme le plus riche de toute l’histoire (sauf Salomon Paix sur lui) qui se nomme Mansa Moussa. (www.lalibre.be/light/societe...). Sa fortune n’a pas été faite sur la tromperie ou l’usure, comme certains ; et que, sa lignée a découvert l’Amérique bien avant Christophe Colomb qu’ils n’ont pas mis en esclavage mais échanger avec eux dans le plus grand respect de leur population et leur tradition (www.youtube.com/watch ?v=Edk5...)
    Alors le "boulet africain" devrait être décolonisé une bonne fois pour toute avec tout ces pouvoirs nationaux, comme pour la France vis à vis de l’UE et OTAN, dont la monnaie et le respect des frontières (non-ingérence).
    E&R et Kémi Séba même combat pour la vraie liberté et bon courage !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1791992

    Bonjour, le chaos migratoire et les questions financiéres ne peuvent êtres dissociés. Au temps de l’empire coloniale seul l’Indochine était excédentaire vis à vis de la métropole (trafique d’opium vers la Chine, d’ou la guerre avec la Chine que mon grand pére m’a raconté avoir faite et l’engagement US). Toutes les autres (encore aujourd’hui avec les dom/tom) étaient déficitaire. Il me semble que nos aïeux ont financé les infrastructures pour que les grandes familles française puisse privatiser les gains (autres ex : autoroutes, sécu, france tv, ...). L’immigration me semble êtres une purge des éléments les plus dynamique pour amoindrir les contestations inévitable due à la spoliation de ces pays grâce avec la complicité de leurs dirigeants (le peuple français finance encore). Encore une fois, plutôt que de se laissé berné par des sujets "BIDON" (la preuve par zemmour), nous devons nous unir avec ces pauvres bougres pour que saisse notre esclavage commun. Merci ER.

     

    Répondre à ce message

  • #1792023

    Cet article est en tout points étonnant.
    Un ton de militant qui se défendrait d’une accusation. Un problème M. Lugan ?
    Pas intérêt au CFA la France ? Dans quel but alors ? La philanthropie peut-être ?
    Soyons sérieux celui qui bat monnaie commande. Il influence le domaine des matières premières et le jeu de la politique. Donc restez dans vos domaines de compétence, celui-ci n’en est pas.

     

    Répondre à ce message

    • #1792061
      Le 29 août à 17:42 par Philippot, vite !
      Franc CFA : l’arrestation de Kémi Séba relance le débat

      Même quand Lugan s’oppose au Franc CFA, il y a des rancuniers qui se manifestent... Quelle incohérence !

       
    • #1792138

      La France est le garant monétaire et économique de toute l’Afrique de l’Ouest,si demain le franc CFA disparaissait,plus aucun pays ne prêterait de pognon ou investirait dans ces pays,à part peut-être les chinois qui comme on le sait tous sont des grands philanthropes devant l’éternel,en échange de l’exploitation quasi libre de leur matières premières ou de terrains,d’ici un demi-siècle la moitié des terres cultivables risquent d’appartenir aux chinois qui en auront d’ici peu besoin pour nourrir leur population...

       
  • #1792083

    Mais qui croit encore aux ronrons telecommender de Lugan ? Vos commentaires de souverainistes à sens unique, ne révèlent que votre propre ideologie. Contre l’euro mais ardent support aux F-CFA, heu ! cherchons l’erreur...

     

    Répondre à ce message

    • #1792162

      T’as pas dû lire jusqu’au bout, notamment cette partie-là :



      Conclusion

      1) Le poids de la zone CFA étant pour elle anecdotique, l’économie française ne serait donc guère affectée par sa suppression.

      2) Politiquement, avec le CFA, nous en sommes davantage aux réactions psychologiques qu’aux analyses argumentées. L’intérêt de la France est donc de le supprimer ainsi que sa zone afin d’en finir une fois pour toutes, sept décennies après les indépendances, avec les lassantes et répétitives accusations de néocolonialisme et de « françafrique ».

      Bernard Lugan, 28/08/2017



      L’Afrique a toujours été au temps des colonies (et est toujours, en cette époque post-coloniale) un boulet économique pour la France. Donc en tant que souverainiste français raisonnant froidement, on ne peut que défendre la suppression du franc CFA.
      Mais ça n’empêchera pas certains africains de venir reprocher à la France de les avoir laissé tomber. (ce qui serait vrai, mais au bout d’un moment il faut savoir ce qu’on veut)

       
  • #1792085

    Le Franc CFA est une monnaie de singe pour maintenir les pays qui l’utilisent sous tutelle Française rien de plus. Pourquoi ne pas utiliser l’Euros à la place du franc CFA M.Lugan ?

     

    Répondre à ce message

    • #1792089
      Le 29 août à 18:27 par Philippot, vite !
      Franc CFA : l’arrestation de Kémi Séba relance le débat

      L’Euro est la monnaie des Européens. Elle n’est déjà pas adaptée aux pays européens ( hors pays germaniques), alors pour des Africains... lol. Tu connais la valeur d’un franc CFA ?
      Les Africains n’ont qu’à inventer l’Africa ou que-sais-je au lieu de quémander et d’attendre sans arrêt que d’autres fassent à leur place.

       
    • #1792142

      C’est une blague ???
      LOOL,l’euro a tué les économies grecque,espagnole et italienne et toi tu veux l’imposer aux Africains,ah ah ah !!!

       
    • #1792242
      Le 29 août à 22:28 par Pierre Loup
      Franc CFA : l’arrestation de Kémi Séba relance le débat

      @Philippot vite
      ’’Les Africains n’ont qu’à inventer l’Africa ou que-sais-je au lieu de quémander et d’attendre sans arrêt que d’autres fassent à leur place.’’

      Un type a tenter de le faire, et vous savez comment vos dirigeants occidentaux lui ont régler son compte en 2011 !
      Arrêter de jouer à ce petit jeu là vous savez parfaitement que jamais vos dirigeants occidentaux ne vont permettre a des dirigeants africains qui ne sont pas a leurs bottes de voir le jour !

       
    • #1792304

      L’euro est un deutchmark déguisé qui ne profite qu’à l’Allemagne ,qui ,elle a quelque chose a vendre.Un pays Africain utilisant l’euro ? quelle blague ! .

       
  • #1792168

    Parfait alors, puisque ça convient à tout le monde (sauf aux dictateurs qui accordent des valises de rétrocommissions pour services rendus à nos partis mais bon, justement, ils ne manqueront à personne), supprimons-le ! Effectivement le symbole est grave, la question principale n’est pas économique (osef de l’économie, sérieux, faut arrêter avec ce paradigme) mais politique.

     

    Répondre à ce message

  • #1792198

    Certains antifranc CFA me font marrer : ils me font penser à certains souverainistes français qui nous récitent des formules magiques à propos de l’euro....

    Bon sérieusement, et mis à part des propos bien désobligeant vis à vis de monsieur Lugan (n’en déplaise à certain, si il connait le sujet), vous proposez quoi ? Concrètement ? Si le Trésor français ne garantie plus le FCFA, ce sera sur quoi ? La vente de cacao ?
    Si les nouvelles monnaies ivoirienne, burkinabè etc se font attaquer sur le marché des changes, on fait quoi ? Ou alors on créée une nouvelle union monétaire, mais qui prendra la direction ? On déplace le problème dans ce cas.
    Etc etc etc

     

    Répondre à ce message

  • #1792386
    Le 30 août à 11:56 par Mami Wata
    Franc CFA : l’arrestation de Kémi Séba relance le débat

    Arrêtez avec ces termes "l’Afrique, a besoin de ceci, l’Afrique a besoin de cela, l’Afrique doit avoir sa monnaie etc."
    L’Afrique compte 54 pays, dont 14 seulement utilisent le franc CFA. Ces pays sont tous francophones également. Donc 40 États africains disposent chacun de leur monnaie ; le Nigeria a sa monnaie, le Kenya, l’Éthiopie, le Soudan, le Ghana, Madagascar, la Mauritanie, la RDC, l’Angola, la Mozambique et j’en passe. L’Afrique est immense et les pays utilisant le CFA ne pèsent pas grand chose sur l’économie de ce continent. La population du Nigeria à elle seule dépasse celle de tous les pays de la zone CFA réunis, pareil pour son économie.
    Le rejet du CFA selon moi est dû aux motifs psychologiques, symboliques. Le CFA c’est le symbole du paternalisme et de la Françafrique, c’est le symbole des réseaux opaques qui ont depuis les "indépendances" la main mise sur le contrôle des matières premières de ces pays.
    Les Britanniques n’ont pas voter le brexit pour des raisons économiques ; il n’y avait pas d’ailleurs autant d’avantages économiques dans le brexit. Mais ils ont dit non parce qu’il s’agissait d’une question symbolique : la souveraineté politique. La souveraineté ou on l’a ou on ne l’a pas ; il n’y a pas de demi mesure. Ou les les pays de la zone CFA se coupent du Trésor français même s’ils restent avec une monnaie commune gérée par une vraie banque centrale la leur, ou c’est le statu quo donc la soumission peu importe si cela procure un certain avantage économique.
    Pour moi il faut mettre un terme au franc CFA ; cela va de l’intérêt de la France et des pays de la zone CFA.

     

    Répondre à ce message

    • #1792817

      C’est pas franchement de l’intérêt de l’Afrique francophone qui est en boom de développement économique et dans un bien meilleur état que le reste du continent. Mais bon il faudra pas pleurer...on remarque que l’on entend aucun africain opposé à la fin du franc CFA donc vraiment il faudra pas pleurer.parceque la c’est le moment de s exprimer...Ne serait ce que pour avoir plus de force dans les négociations et passer à quelque chose de mieux, dans une plus grande sécurité...

      Par contre oui cest dans l’intérêt de la france, sans aucun doute. Le fait que même les nationalistes français sont pour alors qu’ils sont présentés comme de grands mechants loups aux africains devrait mettre la puce a l’oreille de nos amis africains...

       
  • #1792391

    je suis d’accord pour la suppression du franc cfa et je suis d’accord pour revenir au franc et d’avoir une banque central qui n’est plus privatisé.(un état souverain est un état qui fait sa propre monnaie)
    ah oui puisque qu’on parle aussi de colonisation et bien il serait bien de renvoyer la totalité des africain chez eux comme sa plus de problème racial ou de colonisation ect...
    mais bon comme pour la suppression du franc cfa on peu rêvé ainsi la merde sera toujours plus grande.

     

    Répondre à ce message

  • #1792414

    Le problème n’est peut-être pas d’évaluer le montant des exportations françaises vers l’Afrique CFA, mais plutôt le montant des exportations des pays de la zone CFA (principalement matières premières) aux bénéfices d’intérêts français ????

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents