Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Quand les hommes ne font plus leur devoir, c’est à nous les femmes de les y aider"

Marion Sigaut rend hommage à Jeanne d’Arc

 

 

Jeanne d’Arc, féministe authentique ? Marion Sigaut rappelle son rôle historique à l’occasion de la préparation du défilé du 10 mai prochain :

 

Voir aussi, sur E&R :

En savoir plus sur Jeanne d’Arc avec Kontre Kulture :

Sur la complémentarité des sexes, chez Kontre Kulture :

Retrouvez Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mme Sigaut est l’exact opposé des femens, à savoir l’alliage subtil de la pudeur et du bon sens....merci bien, donc
    (de la part d’un ancien étudiant en histoire)


  • wahou !!! Chapeau bas ! Tout est dit ! Merci


  • Notamment en récupérant ses gosses de l’éducation nationale et démoniaque pendant que le mari boulonne à la chaîne .


  • Bonjour Marion et félicitations. Vous anéantissez en une minute la guerre des sexes et le féminisme !
    Merci encore pour tout votre travail. On vous aime.
    Séb

     

  • Bravo Marion Sigaut ! C’est tout-à-fait juste, et voilà le véritable "féminisme" bien compris, à cet égard le discours de MLP de ce matin fut vraiment remarquable... surtout en face de la pitoyable image des femen, sans commentaire.


  • Bonjour, est-ce que quelqu’un pourrait me conseiller un livre, un vrai et pas un tissu de propagande, sur notre cher Jeanne d’arc ? D’avance, un grand merci, en espérant trouver un peu d’aide.

    Guillaume

     

    • Vois le Jeanne d’Arc par elle-même et par ses témoins de Régine Pernourd.


    • Vous avez "le roman de Jeanne d’Arc" de Philippe de Villiers (fondateur du Puy du Fou), se lit bien avec de nombreuses références historiques : il lui rend la place qu’elle occupe dans l’Histoire. Voir Melle Claire Colombi qui par l’intermédiaire de Mme Sigaut peut vous conseiller un livre plus approprié : il me semble que le Moyen-Âge est sa période.


    • J’ai pas de livre en particulier (j’ai seulement entendu dire que celui de Philippe CONTAMINE, Olivier BOUZY et Xavier HELARY dans la collection Bouquins, l’édition contient aussi un dictionnaire, si quelqu’un l’a lu, qu’il se manifeste dans les commentaires) mais si tu commences, pour l’avoir écouté attentivement,toute l’énigme de Sainte Jeanne d’arc par Henri Guillemin vaut vraiment un cours magistral sur elle.


    • @Tous

      Vraiment, merci à tous pour vos précieux conseils. Quand j’en aurai fait le tour je serai probablement incollable :-) et en partie grâce à vous. Merci et merci E&R (au passage) ;-)

      Guillaume


    • À mon avis, le plus intéressant à lire ce sont les minutes des procès, celui de condamnation et celui de réhabilitation 20 ans après.
      Là tu as les paroles de Jeanne telles que consignées par les clercs au moment même du procès. Comme pour les procès actuels tout a été noté à l’époque. C’est écrit sous forme de dialogues donc, dont plusieurs passages célèbres ce sont retrouvés mots pour mots au cinema. Certains échanges sont bien rythmés, d’un point de vue littéraire ça se lit avec beaucoup de plaisir.
      S’y trouve également beaucoup de dépositions de son entourage, des proches de son enfance, ou ses compagnons d’armes. Rédigé à la première personne, ça donne "j’ai connu Jeanne quand...etc". Certains trouvent ça rébarbatif, mais tu as là un XV ème siècle vivant, avec des protagonistes réels, un personnage de Jeanne émouvant et tragique quand on s’approche de ses derniers jours (quand elle réalise qu’elle ne sera pas sauvée de son cachot). Voilà pourquoi je pense que c’est bien plus fort que n’importe quel roman ou biographie, parce que ces minutes sont un document historique fantastique.
      J’en ai presque versé quelques larmes vers les dernières dépositions du procès de réhabilitation qui racontent (il doit y en avoir une bonne vingtaine) le jour de l’exécution. Elle avait 19 ans quand même. Un personnage incroyable.
      Alors maintenant, quelle édition ? Je ne sais pas. Pour ma part je me suis démerdé avec une version pourrie trouvée sur un site en html. J’ai du trafiquer un peu pour pouvoir la lire sur une liseuse numérique. Sur Amazon tu trouvera une version par G. Duby et une autre par R. Brasillach, il y en a sans doute d’autres, apparament je n’en ai pas trouvé qui fasse l’unanimité (si il en existe une avec juste les minutes des deux procès sans commentaires qui prennent la moitié du bouquin, j’achète).

      J’espère t’avoir été utile.


    • @Simon

      J’ai trouvé la version texte, enfin html, du procès. Comme précisions cela apporte beaucoup et je pense qu’avec un livre plus global comme celui de Philippe de Villiers, je devrais avoir largement de quoi faire. Merci à toi.


    • @ Guillaume :

      Outre le Contamine et le Pernoud précités, la grande spécialiste actuelle de Jeanne d’Arc est Colette Beaune dont je recommande notamment Jeanne d’Arc, vérités et légendes chez tempus.


    • Le Procès de Jeanne d’Arc de Robert Brasillach.


  • Rendez-vous le 10 Mai Place Saint Augustin... mais avec vos parapluies ! Et c’est ma boule (en deux mots) de cristal qui le dit ! Elle ne se trompe jamais ! Elle avait prévu la pluie pour "Jour de colère", le grand beau temps pour "Charlie", et la pluie pour aujourd’hui !
    Elle prévoit déjà le soleil pour la prochaine manif’ libérale-libertaire... et quelle qu’en soit la date !


  • pour le temps normal : c’est chemtrails et haarp.....


  • Ah d’accord, c’est donc à ça que ressemble une vraie femme ...


  • Oui Marion, c’est à nous de les aider ! Et, souvent, les femmes sont bien plus courageuses que les hommes, surtout quand on touche à leurs enfants !

    Les hommes deviennent ce que nous projetons sur eux. Si nos attentes sont médiocres, ils seront médiocres et lâches, eh oui, l’homme est un peu fainéant.... ;-) Par contre, si nous avons des idéaux, l’homme fera tout pour être à la hauteur, et y correspondre. Et, pour ce regard admiratif que nous aurons pour lui, il prendra l’épée et se transformera en ce valeureux chevalier prêt à défendre la veuve et l’orphelin... Mais, de nos jours, qui a encore des idéaux ? Las, alors on se retrouve avec un adolescent attardé, avachi devant son écran...Pfff...sale époque... !


  • Que ces paroles sont douces a mes oreilles.
    Tout est dans la symboliques profondes de ces 2 symboles ♀♂ .
    Croyez moi ou pas. Ceux qui ont choisit la forme de ces symboles n’ont rien laissés au hasard.
    Absolument rien.


  • Ravie de revoir Marion Sigaut.

    A mon sens, avec Jeanne d’Arc, nous avons affaire à une action directe du Saint Esprit (et reconnue comme telle par tous) dans les affaires du monde.

    Je ne crois pas que le fait qu’elle soit une femme y soit pour qq chose (voir le cas originel de Eve, dans le Christianisme).

    Dieu l’a choisie pour des raisons que Lui Seul connaît.


  • Non, Marine Le Pen n’est pas Jeanne d’Arc. Elle est loin de devenir un tel personnage dans l’Histoire des français.


  • Message à Marion Sigaut :

    Télérama a fait un article sur les sorcières persécutées entre le 16e et 17 eme siècle et donne des éléments de réponse sur la cause économique de ces persécutions.

    L’article se base sur les livres suivants :
    - Sorcières, sages-femmes et infirmières de Barbara Ehrenreich,
    - Rêver l’obscur, femmes, magie et politique de Starhawk,
    - Caliban et la sorcière, femmes, corps et accumulation primitive de Silvia Federici,
    - Fiction, féminisme et postmodernité, les voies subversives du raman contemporain à grand succès d’Anne Larue.

    Au plaisir de vous écouter à nouveau.

     

    • Pas une historienne parmi ces féministes antichrétiennes. Dans le temps, ma mère achetait Télérama à la sortie de la messe.
      Mais ça c’était avant.


    • Belle percussion Me Sigaut, en souhaitant que l’auteur du message ne croit pas que vous vouliez le persécuter par une telle vivacité....

      Votre contribution est précieuse, merci.

      Bonne semaine.


    • @ Jacques Abel

      Maître Marion Sigaut... c’est vrai que cela sonne bien, mais mon petit doigt me dit qu’elle prétendra ne pas avoir l’intelligence requise pour cela ! Et le pire est que cette humilité n’est même pas simulée chez elle, voyez le chemin qu’il nous reste à parcourir !


    • Ulysse,

      Aucune Encyclopédie ne pourra vous faire comprendre que sans son intelligence, vous ne disposeriez plus de ce site.... alors, je ne vais pas perdre de temps à faire ce qu’autant de savoir ne peut pas.

      Toutefois, vous auriez dû la laisser répondre, humilité en politique c’est plutôt plurivoque comme concept, or nous sommes face à de la plurivalence....
      Pour ce qui est de la simulation, évitons toutes approches bryozoaires, il faut savoir comprendre pour juger.
      Merci de votre interpellation.


    • @ Jacques Abel

      Navré, mais comme je n’ai aucun goût pour la politique, votre propos est par trop nébuleux pour moi. Je continuerai donc à bénéficier des talents de notre historienne. Et sinon, je ne porte pas de jugement, je constate... et cela n’a rien d’encyclopédique ! Compris ?


    • Comme vous y allez, Ulysse.

      Votre mètis aurait dû vous mettre à l’abri, je ne suis pas Thersite, vous ne devriez tué l’avatar aussi délibérément, ou pas, c’est que les héros sont hélés actuellement....
      Ah, le votre est mythique, bienheureux devait-il être alors, non ?

      Tout est là, la complexité et son appréhension !
      Constater, ce n’est jamais que d’établir l’état d’une chose, comme, une manière de juger véridique ou fausse.... quant à ce qui est de la politique, vous êtes trop humble !


    • @ Jacques Abel

      Désolé, n’ayant pas fait mes humanités, je n’entends rien ni aux Grecs ni à leurs voyages, c’est que je suis très attaché à mon mas de province qui offre l’avantage d’un horizon toujours stable dans ce dédale de la pensée humaine qu’un aréopage d’idéologues tente d’entretenir à grand fret. Car ils en trimballent beaucoup, à défaut d’intelligence, cela fait toujours illusion !


  • La femme est le fondement de toute civilisation, car la force de caractère et le courage se puisent chez-elle alors que al volonté et le passage à l’acte s’inspirent du père, ce n’est pas pour rien que tonton Rockefeller et ses potes se sont mis à la tâche, sur plusieurs décennies pour la pourrir et en faire ce qu’on connait aujourd’hui (hélas). Qu’est ce qu’on a aujourd’hui ? Des hommes castrés et des femmes virilisées, autant dire que la tâche n’est pas gagnée d’avance.
    Cet article de papacito résume une partie de ma pensée, une partie seulement :)


  • Privé de mes droits de citoyen mais accablé de devoirs envers la judéo-république, j’ai laissé les femmes accomplir mes devoirs envers les miens à ma place.
    Privée de mes droits de citoyenne, accablée de devoirs envers la judéo-république et ayant à gérer les droits de l’homme de ne plus accomplir ses devoirs envers les siens, je suis en plus menacée par le féminisme : je ne veux pas avoir les mêmes droits que l’homme d’abandonner mes devoirs envers les miens.
    Le problème ne vient ni de l’homme, ni de la femme car ce qui est avéré, c’est que la femme et l’homme représentent une sérieuse menace pour Israël engendré par le capitalisme précédé d’un génocide.
    La solution la plus simple consiste à redéfinir les droits et devoirs de l’homme tout comme les droits et devoirs de la femme et puis, mettre la solution en application de façon nationale, que cela plaise à la judéo-république génocidaire ou pas.
    Si on veut "avoir des droits" en République française, il vaut mieux être immigré depuis l’étranger qu’homme ou femme de France, qu’homme et femme d’Europe..


Afficher les commentaires suivants