Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Le Christ est le roi de France, et le roi de France n’est que son lieutenant"

Pierre Hillard rend hommage à Jeanne d’Arc

 

Pierre Hillard rappelle le fondement de l’action de Jeanne d’Arc et appelle à manifester le 10 mai 2015 à Paris pour lui rendre hommage :

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1168369

    "Mon royaume n’est pas de ce monde"

    dixit le Christ dans les évangiles qu’il n’a pas du lire apparemment.

     

    • T pas très futé toi...Mais tu as surement lu beaucoup beaucoup beaucoup...


    • Argument fallacieux dont se sert la franc-maçonnerie pour anéantir la chrétienté. Sa signification est " je ne tiens pas mon Pouvoir de ce monde". Comment se serait propagé la Christianisme sans un Pouvoir temporel catholique ?


    • Je vous trouve bien arrogant. Mr Hillard précise pourtant que Jesus a rendu le royaume à Charles !


    • On est d’accord. Après je ne remets pas en doute la sincérité d’Hillard et tout, mais tous ces "miracles" de l’église catholiques romaine, et son absence de remise en question (anti-protestantisme primaire) sont plus que louches. Satan fait des miracles, probablement les plus spectaculaires d’ailleurs (nombre d’entre eux sont morbides). Toujours en revenir aux Écritures, n’importe quel chrétien devrait être choqué de ce soupçon d’ingérence politique de la part du Christ, chose qu’il n’a jamais fait de sa vie et qui n’a aucun sens à son niveau de toute façon.


    • à partir de 5’57’’, Pierre Hillard dit :
      "... et de grâce, lisez, renseignez-vous, ayez une véritable culture politique et religieuse... "

      Or donc, j’ouvre mon moteur de recherche favori et en quelques secondes, je trouve, par exemple, l’analyse suivante :

      http://www.bibliquest.org/Rossel/Ro...
      * citation *
      (...)
      5. Le royaume de Jésus
      C’est le royaume céleste dont Jésus est le Roi et dont il parle à Pilate : « Mon royaume n’est pas de ce monde... mon royaume n’est pas d’ici ».
      Comme Fils de l’homme, il établira plus tard son règne sur la terre.
      Mais, pour le temps présent, il confesse qu’il n’est pas venu pour régner, mais pour rendre témoignage à la vérité (Jean 18:36, 37).
      C’est là la belle confession faite par le Christ Jésus devant Ponce Pilate, dont parle l’apôtre Paul à Timothée (1 Tim. 6:13).
      (...)
      10. Le royaume du monde de notre Seigneur
      C’est le règne qui bientôt, en gloire, s’établira sur la terre.
      Alors sera venu « le royaume du monde de notre Seigneur et de son Christ » (Apoc. 11:15), « le royaume de notre Dieu et le pouvoir de son Christ » (Apoc. 12:10).
      Ce ne sera plus le monde dont Satan est le chef actuellement (Jean 14:30).
      De grandes voix, dans le ciel, béniront Dieu parce que les royaumes du monde auront passé à notre Seigneur et à son Christ, à Celui qui aura été autrefois haï, méprisé, rejeté des hommes. (...)
      (...)

      * Fin de citation *


    • Mon royaume n’est pas de ce monde.
      Oui, exactement. Et, c’est bien pour cela qu’il faut un roi.
      Je m’explique.
      La France avait trouvé un équilibre parfait pendant plusieurs siècles. Elle n’a jamais été une théocratie. C’est à dire que l’Eglise, le Pape, n’a jamais régné en tant que pouvoir temporel sur la France.
      Non, la France est un exemple magnifique de l’équilibre entre les deux pôles : temporel, et spirituel.
      Elle a donc mis en place le système de royauté où le roi travaille main dans la main avec l’Eglise. Le but étant de ne pas entraver le travail de la grâce dans les âmes. Le roi qui servait les intérêts de son royaume et de son peuple en général, s’appliquait à ce que les lois permettent de ne pas contrecarrer l’oeuvre de salut, sachant bien que le vrai Roi du ciel était dans les coeurs.

      Actuellement, nous voyons bien qu’un pouvoir politique qui travaille pour détruire les âmes s’applique à pondre des lois qui ruine le travail de la grâce. Beaucoup d’âmes sont perdues. Les coeurs sont corrompus sciemment.



    • "Mon royaume n’est pas de ce monde"

      dixit le Christ dans les évangiles qu’il n’a pas du lire apparemment.



      Il les a lus, et bien lus, c’est bien ça le plus grave.

      Que disait saint Augustin ?

      « Deux amours ont donc bâti deux cités, l’amour de soi jusqu’au mépris de Dieu, la cité de la terre ; l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi, la cité de Dieu »

      Ces deux cités ont toujours coexisté et coexisteront toujours jusqu’à la Parousie.
      Elles coexistent en chaque homme, elles coexistent en chaque communauté humaine, elles coexistent en chaque État, en chaque Nation.

      Il y a des situations plus propices que d’autres à la diffusion de l’Évangile, et à la vie selon l’Évangile... c’est absolument certain.
      Mais aucun régime politique, aucun moment historique, aucune "utopie" (même une néo-monarchie très chrétienne) ne saurait être présentée comme une sorte d’aboutissement de l’Évangile. C’est très grave de penser ainsi, et de se dire chrétien.

      D’une manière plus générale, cela ne sert pas à grand chose d’être nostalgique d’une période que l’on n’a pas vécu, mais que l’on imagine plus faste. Quand bien même ce serait vrai (ce qui restera toujours à démontrer, et au fond indémontrable), l’Histoire n’est jamais la reproduction du passé.

      Hillard a beau critiquer Guénon, il n’est souvent pas loin de son "pérénialisme", et il ferait bien de se désintoxiquer de cette "néo-gnose" qui l’a imprégné sans doute malgré lui.


    • @Tom

      Hillard a déjà dit une grosse erreur en tant que chrétien ; il a dit que c’est l’islam qui est le dernier rempart contre le mondialisme et qu’il le vaincra. Dans les faits c’est super, mais ça n’a rien de chrétien, et c’est meme une trahison de la confiance envers Christ et les écrits.


  • Écoutez et réécoutez M.hillard !
    Ceux qui considèrent la période pré révolutionnaire comme ( à l’instar d’une autre période plus récente ) , les heures sombres de l’histoire ! Je leur demande de méditer un instant ( ou plusieurs ) le titre de l’article ,et faire un parallèle avec l’état d’esprit de nos chefs d’états contemporains ...
    Toutefois , je peux comprendre une certaine incompréhension de certains , les ravages de l’éducation nationale ,des modes de vie , du laxisme ambiant , du relativisme , des inversions normalisées , que la FM triomphante ,a distillé à tous les étages de la société avec ses kapos en haut de la pyramide ( l’état), Ont canalisé et façonné les esprits pour les rendre assujettis à leurs diktats .
    Mais , justement , quand tout paraît perdu , il y a : Ste Jeanne d’Arc ! Quand tout paraît perdu , si les hommes croient : il y a le Christ ! ...et TOUT , peut changer ! ( je prie pour mes frères qui ne croient pas , ou plus , ou pas assez fort ) - certainement moins bien que ceux qui ont donné leur vie à Dieu , mais avec mes moyens -

     

    • En fait les gens mélangent ’’avancée technologique’’ qui donne de meilleures conditions de vie et changement de ’’régime politico-sociale’’.
      Ce que je veux dire c’est que la période pré-révolutionnaire est montré de façon biaisé comme la période sombre car elle n’avait pas la technologie nécessaire a offrir des bonnes conditions de vie aux gens. alors que inversement, la période post-révolutionnaire est montré comme la période des lumières/gentille et bonne car elle coïncide avec la monté des technologies.

      Bref on ne pourra jamais savoir ce qu’aurait donné les anciens régimes chrétiens avec la technologie d’aujourd’hui. Sa aurait pu être mieux comme pire qui peut le savoir au fond..


  • Excellent, monsieur Hillard. La seule solution pour résoudre nos maux sociétaux : réinstaurer le règne social de notre Seigneur Jésus-Christ, et donc refaire du catholicisme la religion d’Etat, comme le clame Soral. Je conseil la lecture de Mgr Pie, sur le sujet.

     

    • Entièrement d’accord de plus il faudrait prévoir que l’église veille à la compatibilité des lois et de l’action publique avec les principes de la religion catholique en nommant dans les tribunaux des docteurs en théologie et en droit canonique.A ce titre l’Iran peut servir de source d’inspiration...


    • Va y avoir un problème mon gars, il y a des gens qui ne sont pas croyant (comme moi) et qui refuserons de ce laisser dicter des lois basées sur une moral issue de la volonté d’un homme dont personne ne peut réellement prouver l’existence, les religions au fait beaucoup trop de mal a travers l’histoire et aujourd’hui des hommes sont suffisamment éclairés pour ne pas adhérer au concepts de foi( la croyance aveugle moi perso je peux pas). Si on veux une société juste pour tous le monde il faut laisser dieu en dehors (ou qu’il se pointe en personne....mais ça..)ou on échangera un conflit par un autre, et les mêmes salopards qui nous gouvernent aujourd’hui n’auront cas attendre qu’on se déchire pour reprendre le pouvoir avec le consentement des survivants.


    • Encore faut-il comprendre ce que veut dire religion d’état. religion d’état signifie que l’état pratique un culte officiel, que ce culte le nourrit, que ce culte n’est pas occulte comme l’actuel que l’on croit, à tort, neutre.
      Le catholicisme est un culte universel et ouvert à tous, précision très importante parce que nos esprits sont trop formatés par la république laïque, le terme religion d’état ne signifie aucunement qu’il y a une obligation à tous les individus de le pratiquer.
      Il y a néanmoins une spécificité dans le cas du Roi de France qui est de lutter contre les hérésies et leur propagation et surtout de défendre l’église catholique apostolique et romaine.


  • C’est vrai que l’on ne retient que trop peu ce magnifique message. France, fille aînée de l’Eglise, mais une aînée bien capricieuse parfois. J’y pensait dernièrement aussi en me rappelant la parabole des deux enfants et du père : celui qui reste à la maison, travail dignement et ne dépense pas son héritage vainement. Et l’autre qui fit le contraire, qui dépensa son héritage en bassesses diverses, quitta le foyer familiale et vécu dans la débauche. Une fois ruiné quand il revint, le père l’accueilli bras ouvert malgré les protestations de son autre fils, le père accueilleras toujours son fils en son foyer s’il demande pardon. J’espère que le seigneur pardonneras à la France ses erreurs et ne nous abandonneras pas.

    J’avoue que j’ai bien envie d’assister à la célébration de Jeanne d’Arc le 10 mai. Mais je n’habite pas dans un milieu très.... attaché à ce genre de célébration. Que ce soit au sein de ma famille ou chez parmi mes amis, c’est le genre de célébration où l’on peut venir seul ?

     

  • « Gentil * Dauphin, j’ai nom Jeanne la Pucelle ; et vous mande le Roi des Cieux** par moi que vous serez sacré à Reims et couronné à Reims, et vous serez lieutenant du roi des Cieux qui est roi de France »

    Donc une oui Jeanne d’Arc est une intervention de la Providence, elle fut en effet l’incarnation d’une fonction supérieure, c’est l’ordre divin qui s’exprime, une function Royale ; qui dépasse le role du roi de France qui n’en est que la représentation dans l’ordre humain et inférieur au de la de sa vie personelle ; **donc il y’a bien mandat de la Royauté céleste pour celui qui occupe le trône ; mais attention au récupération politique ; la chose politique n’existant plus comme elle devrait être C.A.D sous mandat supérieur et sous la supervision du représentant de L’Autorité ; c’est un piège ; le patriotisme n’y échappant point.

    * lire "noble"


  • Bravo ER de rappeler ce moment crucial de notre glorieuse histoire. Ce fait, qui ne sera jamais enseigné par les "prètres" de ce qui se dit etre l’ "Eglise" depuis 1965 c’est à dire post Vatican II. Eux (leur hiérarchie corrompue) sont complices de la déchristianisation de la société afin de laisser le champ libre à la franc-maçonnerie et à la religion de la "Shoah" pour former la religion du "new age" comprendre du ’nouvel ordre mondial’. Il faut bien que les non-catholiques sincères, s’ ils veulent appréhender ce qu’est le catholicisme, comprennent que ce qu’ils voient à Rome en est strictement le contraire et a été antérieurement intégralement condamné par les Papes sans limite de temps. Quant aux prétendus "catholiques" des JMJ dit "les dévisseurs d’ampoules", sauf réveil brutal, ils sont absolument incapables d’ intégrer les conséquences à tirer de ce que dit Pierre Hillard. Merci encore ER de nous fournir ces éclairs de bien au milieu de cette saturation de vice.


  • Par contre, l’image d’illustration tirée du film de monsieur "5ème Élément" (Luc Besson), bof :
    ce film fait passer Jeanne d’Arc pour une illuminée, dont les messages reçus ne sont que le fruit d’un dialogue intérieur mégalomane. Un film New Age, typique de monsieur "Lucy" ( fer ?).


  • « Gentil * Dauphin, j’ai nom Jeanne la Pucelle ; et vous mande le Roi des Cieux** par moi que vous serez sacré à Reims et couronné à Reims, et vous serez lieutenant du roi des Cieux qui est roi de France »

    Donc une oui Jeanne d’Arc est une intervention de la Providence, elle fut en effet l’incarnation d’une fonction supérieure, c’est l’ordre divin qui s’exprime, une function Royale ; qui dépasse le role du roi de France qui n’en est que la représentation dans l’ordre humain et inférieur au de la de sa vie personelle ; **donc il y’a bien mandat de la Royauté céleste pour celui qui occupe le trône ; mais attention au récupération politique ; la chose politique n’existant plus comme elle devrait être C.A.D sous mandat supérieur et sous la supervision du représentant de L’Autorité ; c’est un piège ; le patriotisme n’y échappant point.

    * lire "noble"

    D’ ailleurs il serait peut-être nécessaire de faire un travail sur le nom lui-même : Jeanne d’Arc ; Jean étant la forme féminine de Jean, et "pucelle d’Orléans" , cela serait donc une erreur d’y voir l’expression de Marie comme certains qui ont sombré dans le sentimentalisme et l’ « historiette religieuse » tirée de leur imagination, oui il y a bien une référence à la clef : Clovis et son ancêtre Mérovée, il aurait été utile de noter que Saint Remi était évêque de Reims ; et qu’il oint Clovis avec la Sainte Ampoule, délivrée par un ange, sous les traits d’une colombe.

    — David oint roi d’Israël

    « Or il était blond, avec de beaux yeux et une belle figure. L’Eternel dit à Samuel : Lève-toi, oins-le, car c’est lui ! Samuel prit la corne d’huile, et l’oignit au milieu de ses frères. L’Esprit de l’Eternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s’en alla à Rama »


  • Merci M. Pierre Hillard pour toutes ces informations si précieuses pour nous et pour la France... Oui, nous devons nous former sur le plan religieux et sur le plan politique. C’est ce que je fais depuis l’année de la foi 2012/2013. Je commence à y voir plus clair, jour après jour.
    Vous nous donnez de l’espoir dans des temps bien obscurs.
    Maintenant, je vais prier Ste-Jeanne d’Arc chaque jour, en plus de notre Patronne principale, Notre Dame de France.


  • Pierre Hillard a mille fois raison !
    Le Christ est roi de l’univers et donc roi de France. C’est pour cette raison que le salut de la France viendra un jour.
    On peut se demander quelles sont les raisons qui font que la Révolution ait pu avoir lieu, et cette période de plus de 200 ans depuis.
    L’histoire de la France et son destin est comme la vie du Christ. Elle doit passer par un chemin de croix et la mort avant de ressusciter et connaître la gloire éternelle, non pas pour dominer, mais pour servir les autres nations et être un repère infaillible et rassurant.

     

    • Restons calmes et mesurés...

      Le Christ est roi de l’univers et de tout ce que vous voulez...à condition qu’on y croie. Je suis libre de ne pas croire en lui, n’est ce pas ? et cette mode actuelle de revenir au religieux me paraît suspecte : vous remettez tous vos espoirs dans la venue du Messie -mais cela fait 2000 ans que l’on pense ainsi !!! Il serait temps d’évoluer un peu, les gars..


    • A la pythie, la religion est un refuge dans les moments de désespoir, cela permet de rendre leur courage aux masses. D’ailleurs les hommes de pouvoirs, même laïcs, appréciaient beaucoup le catholicisme car il enseigne aussi la résignation et permettait de réduire en esclavage, ou presque, la plèbe qui était amenée à croire qu’elle jouirait d’une vie meilleure après la mort. Cela dit, je ne dis pas que les catholiques se trompent, j’en sais rien.


    • à Robin...
      Les catholiques ne se trompent pas vraiment, ils ont peur voilà tout ; et je le comprends tout à fait. Toutefois, il ne faut pas oublier que les religions monothéistes ont émergé et pris leur essor dès l’avènement du stockage de grain, du développement du travail (dans l’antiquité, le travail était considéré comme avilisant et réservé aux esclaves )...il est touchant de constater que les peuples d’aujourd’hui regardent les religions comme une échappatoire et une planche de salut alors qu’il y a 2000 ans, c’était exactement le contraire...mais au fond, les Français se trompent : le catholicisme est bel et bel mort, et ne renaîtra pas de sitôt...Pourquoi ? parce qu’il ne correspond plus à l’époque actuelle : dans un monde libéré du travail physique, c’est la fête, dans tous les sens du terme, qui a succédé à la religion - fête de la musique, fête des voisins, fête des mères, des pères, journée de la femme, journée de ceci ou de cela -le présent a succédé à l’éternité, c’est la marque de notre temps...


    • @ la pythie

      Lorsque j’ai dit que le Christ est roi de l’univers et donc roi de France, il est évident que tu es libre d’y croire ou pas. Où ai-je écrit que c’était une obligation ?

      Cette mode du religieux peut te paraître suspecte mais elle est parfaitement justifiée. Comme l’explique très bien Houellebecq dans son interview avec Pujadas, "dans ce monde en manque de sens, où la consommation ne suffit pas, où la réussite individuelle ne suffit pas, cette absence de sens... L’athéisme est difficile à tenir."

      En d’autres termes, la vision marchande, consumériste, que tu déplores puisque tu parles dans un autre commentaire de la vraie bataille ici et maintenant contre la marchandise, cette vision matérialiste de la vie ne pourra être combattue qu’en se dotant de valeurs spirituelles justement. Le religieux donne cette capacité de prendre conscience du caractère transcendant de la vie terrestre qui elle, n’est qu’un passage. Cette vision de "passage" est un outil pour aller vers quelque chose de plus élevé et plus spirituel et se détacher justement de la matière.


  • C’est certain que Pierre Hillard ne sera jamais sur le plateau de l’émission "c’est dans l’air",tout comme A. Soral puisqu’il sont trop intelligents par rapport à l’ensemble des "invités" PERMANENTS !!!!!


  • Tout à fait, et Hirohito est le fils de la déesse du Soleil ; les Basques le peuple d’Eden ; les Juifs le peuple élu parmi les peuples etc.

     

  • Vers 1’33", Pierre Hillard nous dit : « Et c’est ça qui a fait que la France a ce privilège et ce devoir immense d’être la figure de proue du catholicisme... Et que dans cette histoire le roi de France est le lieutenant du Christ et que le Christ est le roi de France. Le roi de France n’est qu’un délégué ».

    Là, quand même... Allons-y mollo avec les confusions sémantiques ! Je pose RDF pour "roi de France". D’après la citation de Pierre Hillard, on a :

    - Le RDF est le lieutenant du Christ ;
    - le Christ est RDF ;
    - le RDF n’est qu’un délégué.

    D’où la conclusion logique que le Christ (qui est RDF) est :

    - son propre lieutenant ;
    - un délégué.

    Ah mince, ça ne colle pas. Pourtant c’était joli, ça compliquait encore un peu l’affaire de la trinité (!)...

    Remettons les choses en ordre : il convient de distinguer le RDF, cet homme ayant vocation à régner sur la France, d’une part, et le Christ ayant un rôle de super RDF, ou RDF céleste, ou encore véritable RDF (notons le vRDF), qui se place au-dessus du RDF, d’autre part. Ainsi :

    - le RDF est le lieutenant (ou un délégué) du Christ
    - le Christ est le vRDF

    C’est tout de suite moins obscur et du coup moins... stylé, peut-être, mais tout de même moins tordu ! Libre à Pierre Hillard de retenter sa chance avec une autre formulation pour gagner en style :) Avec "céleste", on doit pouvoir faire quelque chose :)

    En adoptant la formule citée par "yok" plus haut, à savoir « Gentil [noble] Dauphin, j’ai nom Jeanne la Pucelle ; et vous mande le Roi des Cieux par moi que vous serez sacré à Reims et couronné à Reims, et vous serez lieutenant du roi des Cieux qui est roi de France », la cohérence logique est assurée par le fait qu’au moment où Jeanne s’exprime, le futur RDF ne l’est pas encore, il est voué à recevoir son mandat du RDF actuel, qui est aussi et d’abord roi des Cieux. Une fois le mandat transmis, il ne reste qu’un RDF — le mandaté —, et par ailleurs un vRDF ou mieux, un RDC (roi des Cieux) ou RC ("roi céleste", ça y est !) :D

    PS : je préfère la démocratie authentique cybernétique, qui ne demande qu’à apparaître par la force de nos esprits, délégués de l’Esprit, la conscience auto-connaissante rayonnante de sainteté, qui se manifeste à nous dans l’authentique pacification mentale stabilisée, source du logos parfait :)

     

    • Vous êtes aussi sinueux que le serpent et les pharisiens : !

      Vous rappelez :

      « Et c’est ça qui a fait que la France a ce privilège et ce devoir immense d’être la figure de proue du catholicisme... Et que dans cette histoire le roi de France est le lieutenant du Christ et que le Christ est le roi de France. Le roi de France n’est qu’un délégué ».

      Alors que vous devriez écrire :

      « Et c’est ça qui a fait que la France a ce Privilège et ce Devoir immense d’être LA figure de proue du Catholicisme... Et que dans cette histoire le roi de France est le Lieutenant du Christ et que le Christ est le Roi de France. Le roi de France n’est qu’un délégué ».

      il ya le Roi de France et le roi de France : c’est pas le même


    • Ici vous confondez logique sémantique qui est dans son utilisation une logique floue avec une logique algébrique (bool). Le "ou" par exemple n’a pas la même fonction selon l’utilisation qu’on en fait, il est exclusif sémantiquement quand on parle le langage de tous les jours, c’est naturellement un Xor, alors qu’il est inclusif quand on emploie celui-ci dans un raisonnement mathématique ou un calcul informatique.

      Si comme vous le montrez, cela semble ne pas fonctionner et qu’on tombe sur un pseudo-paradoxe, c’est en réalité parce que l’intitulé proposé n’est pas correct. On dirait que vous faites exprès de réduire sémantiquement ce qui est démontré par Pierre Hillard, pour arriver sur une forme d’impossibilité. Cherchez la vérité et tout vous sera donné par surcroît, nous dit le christ, c’est pas plus compliqué que cela et au passage, ça nous évite de dérailler vers je ne sais quel fantasme de démocratie cybernetique 2.0.
      Pour ne pas se planter dans le raisonnement, il suffit juste d’expliciter les différences entre l’un et l’autre alors qu’ils sont affublés du même titre, et comme ça on évite de tomber sur cette conclusion qui n’a aucun sens : "le christ est un délégué".

      Le rôle du Roi de France terrestre est un rôle représentatif, il tient le royaume en commande pour le vrai Roi de France qui est le christ. Le Christ, Roi des Rois (et plus particulièrement Roi de France de part le caractère sacré du sacre du Roi de France, caractère sacré qui découle directement du baptême de Clovis) est aux cieux, alors que son lieutenant est lui sur terre.


    • @Greg Mika

      votre peine pourrait m’attrister à mon tour. Abandonnons ce cercle non vertueux. Je ne vois pas la vie uniquement comme une équation mathématique. Je cherche à éviter la confusion. Ensuite, j’ai raccourci les noms par soucis d’efficacité : pour éviter d’ennuyer avec de longues formules répétées, parce que du coup c’est plus simple à lire et à appréhender — à moins d’un biais lié à un affect psychologique —, enfin parce que le nombre de caractères est limité par commentaire.

      Sur la fin, quand je passe du vRDF au RDC puis RC, je me laisse aller à un peu d’humour. L’attitude irrespecteuse que vous me prêtez est soit toute relative (je ne veux pas cultiver votre malaise à me lire), soit votre projection. Disons que seul Dieu connaît véritablement le secret de nos coeurs (dont le détail de nos intentions, y compris celles non conscientisées). Peut-être relativiserez-vous ainsi vos conclusions. J’en suis à penser qu’un être éclairé d’une pleine sagesse est également à même de connaître ses propres intentions (voire celles d’autrui, mais c’est bien plus difficile à envisager), ce qui n’est pas un attribut communément partagé (non plus par moi, le mot "pleine" étant ambitieux).


    • @el vago — réponse [1/2]

      - Il n’y a pas de "ou" dans les citations que j’ai faites, l’une de Pierre Hillard, l’autre que je reprends de "yok" — les seuls "ou" que j’ai utilisés sont pour les premiers inclusifs, ce qui est notamment manifesté par l’usage de la combinaison "ou encore" (dans les expressions « le Christ ayant un rôle de super RDF, ou RDF céleste, ou encore véritable RDF », « le RDF est le lieutenant (ou un délégué) du Christ », et je reconnais un caractère exclusif (ou à tendance exclusive oserais-je dire) aux "ou" que j’ai utilisé dans l’expression « par ailleurs un vRDF ou mieux, un RDC (roi des Cieux) ou RC ("roi céleste", ça y est !) » — en bref, je ne vois aucune confusion ici entre une logique ou une autre ;
      - j’ai traité de "confusion sémantique" (sémantique : [adj] qui concerne le sens des mots), pas de "logique sémantique" ;
      - vous traitez de « ...logique sémantique qui est dans son utilisation une logique floue... » — si vous pouvez vous expliquer, je prends — notez que je ne suis pas spécialiste de la logique floue ni de la théorie des modèles (dont la branche dite sémantique du calcul des prédicats de Tarski (j’ai trouvé ça en fouillant)), mais je n’ai trouvé aucune référence à la "logique sémantique" en tant que telle, nulle part sur Internet, ni particulièrement en tant que branche de la dialectique, de la linguistique, de la sémantique ou encore de la théorie de la littérature ;
      - vous exprimez que « si comme vous le montrez, cela semble ne pas fonctionner et qu’on tombe sur un pseudo-paradoxe, c’est en réalité parce que l’intitulé proposé n’est pas correct » — en effet, je ne dis pas autre chose que ceci : l’intitulé (proposé par Pierre Hillard, pas le mien) n’est pas correct ;
      - vous écrivez « je ne sais quel fantasme de démocratie cybernétique 2.0 » — je vous invite à lire et réfléchir avant de conclure trop vite, en l’honneur du Christ, par monter haut spirituellement ;

      ../..


    • @el vago — réponse [2/2]

      - vous écrivez : « Pour ne pas se planter dans le raisonnement, il suffit juste d’expliciter les différences entre l’un et l’autre alors qu’ils sont affublés du même titre, et comme ça on évite de tomber sur cette conclusion qui n’a aucun sens : "le christ est un délégué". » — je vous donne raison en ajoutant que l’on peut simplement obtenir la cohérence logique par une succession chronologique d’attribution du titre de RDF (comme je l’ai écrit dans le commentaire parent).

      - je valide presque entièrement l’esprit de votre dernier paragraphe

      Pour ce dernier point, voici le détail en deux sous-points :

      - vous commencez ainsi et vous abondez par là en mon sens : « Le rôle du Roi de France terrestre est un rôle représentatif, il tient le royaume en commande pour le vrai Roi de France qui est le christ. », puisque vous écrivez "vrai Roi de France qui est le christ" là où j’écris "véritable roi de France" ;

      - ensuite je vous prends à défaut dans ce qui suit, que j’encadre entre crochets : « Le Christ, Roi des Rois (et plus particulièrement [Roi de France] de part le caractère sacré du sacre du Roi de France, caractère sacré qui découle directement du baptême de Clovis) est aux cieux, alors que son lieutenant est lui sur terre. », car vous utilisez à cet endroit à propos du vRDF la même expression que pour le RDF lieutenant du Christ, sans qu’il y ait de cohérence logique obtenue par une succession chronologique explicitée d’attribution du titre de RDF.

      Je dirais ainsi que votre dernière formulation s’approche de la perfection (c’est important, on traite de la fonction de roi et du rôle du Christ). Puisse Pierre Hillard s’en inspirer :)


    • Ce que je vous reproche, c’est d’utiliser la logique algébrique pour traduire les assertions de Pierre Hillard. Ce que j’essaye de vous faire comprendre d’abord avec la notion du "ou" et qui n’est pas un reproche à ce que vous dites, c’est que la logique employée en mathématiques ne colle vraiment pas avec celle qu’on emploie habituellement dans la langue courante, la logique du langage est en réalité une logique plus complexe.
      Le ou en langue courante n’a pas la même signification que le ou en logique algébrique, en langue courante le ou est plus tranchant, il est naturellement plus exclusif, la notion de vérité en langue courante n’est pas aussi tranchante que la notion de vérité en logique algébrique, comme les raisonnements que nous faisons sont complexes, nous employons également en réalité une logique aussi plus complexe, plus proche de la logique floue, avec des notions de plus ou moins vrais par exemple, et certainement pas entièrement vrai ou entièrement faux comme en logique algébrique.
      La logique humaine qui dépend du fonctionnement du cerveau et donc de réseaux de neurones est vraiment quelque chose de très complexe, la logique algébrique en est une simplification.

      La richesse de la logique de la langue courante permet également les non dits, les simplifications évidentes, sachant que tout n’a pas besoin non plus tout le temps d’être rappelé, c’est à dire qu’on part du fait que dans une conversation entre 2 êtres intelligents, les concepts les plus simples sont connus et maîtrisés.
      Quand dans votre raisonnement qui ressemble fort à un syllogisme, vous oubliez de distinguer l’évidente différence de nature entre le Roi de France et le Christ, ce que tout le monde maitrise intuitivement et qui n’a d’ailleurs pas besoin d’être rappelé en language courant, ici il faut impérativement le rappeler en logique algébrique, pour justement ne pas tomber dans le piège du syllogisme qui aboutit sur une absurdité.

      Le cerveau qui utilise une logique qui lui est propre, est capable sans problème de distinguer deux notions différentes du Roi de France car il cerne tout de suite les différences, pas la logique algébrique qui va se faire pièger, pour que ça marche en logique algébrique il faut donc certaines précautions, des prédicats comme des assertions plus complètes, utiliser des termes plus précis.


    • @el vago

      Merci de votre réponse. Je la trouver pertinente.

      L’usage de cette logique "floue" facilite les incompréhensions et j’ai tendance à la bannir (ou à en jouer, c’est selon), particulièrement lorsque je considère important de ne pas laisser de place à l’ambiguïté, comme pour me faire comprendre d’un groupe de personnes non initiées à la culture que je partage avec d’autres plus proches, comme il eut été bon à mon avis que ce soit le cas, ici, où la vidéo de Pierre Hillard est présentée y compris à un public de non catholiques, y compris à des non royalistes...

      Rien que le titre de l’article peut être perçu comme une insulte à la logique formelle basique, laissant certainement à penser à ceux qui sont le plus fermés que les catholiques et/ou royalistes sont limités par des pratiques langagières obscures, du moins cultivent une logique inaccessible, voire sont carrément stupides (ce qui arrive, comme partout).

      Pour comprendre ma démarche, il convient aussi de mentionner le goût particulier que j’ai de l’exactitude du fait de mon intérêt pour le "langage naturel contrôlé" qui révèle l’importance de lever les ambiguïtés, cela étant très connecté au projet d’une démocratie authentique qui puisse bénéficier d’outils cybernétiques fonctionnels et de confiance pour les utilisateurs.

      Enfin, concernant Pierre Hillard, je le tiens pour une des personnes à la droiture morale la plus constante et je ne conçois pas qu’un honnête homme ne le voit pas ainsi, ni ne conçoit qu’il puisse ignorer cette discussion... D’ailleurs Jeanne d’Arc ne s’est pas exprimé avec un si haut degré d’ambiguïté, en l’espèce, pour autant que je sache, à savoir qu’elle s’est exprimée avec cohérence logique (immédiatement discernable et sans ambiguïté) par une succession chronologique explicitée d’attribution du titre de Roi de France.

      Mes amitiés chez vous :)


    • La "democratie authentique cybernetique" ? Kesako ????
      Retournez revisez vos classiques ou jouer avec vos billes, la democratie cybernetique est une farce car directement dependante des moyens techniques et humains que l on peut mettre en œuvre... Rien a voir avec ce qu est sense exprimer la democratie, a savoir le pouvoir au peuple ! Internet fut vendu comme un espace de liberte, c est surtout un espace ou les intervenants serieux se comptent sur les doigts d une main en comparaison des legions de pitres et vendeurs de paillettes qui y pullulent, a cela s ajoute la desinformation massive et le flicage de plus en plus omnipresent ! La democratie cybernetique que vous vantez n a jamais permis au peuple d obtenir une once de pouvoir supplementaire, tout au contraire elle a surtout contribue a mystifier l imbecile et le beauf trop content de trouver un espace ou il peut se lacher comme bon lui semble, mais ca ce n est pas la democratie !
      La democratie "authentique", concept pour le moins flou, ne se resume pas au droit qu a chacun d ouvrir sa tronche mais renvoie a la notion que le peuple est "souverain" et ca que l on soit dans le monde reel ou pixelise c est une blague, le pouvoir du peuple est un gigantesque foutage de tronche depuis le debut !
      Si P. Hillard manque de style, le votre n est que fable et verbiage tout juste bon a mystifier le gogo !


    • @marmiedoise

      « Internet fut vendu comme un espace de liberte, c est surtout un espace ou les intervenants serieux se comptent sur les doigts d une main en comparaison des legions de pitres et vendeurs de paillettes qui y pullulent (...) »

      Ha oui... En effet. Notez que je ne vends rien. Je vous lis et j’observe votre agitation. Manifestement vous ne considérez pas ce à quoi je renvoie. Faites comme bon vous semble. A votre décharge, pour approfondir complètement, vous en auriez pour des heures de lecture qui parfois dépasseraient probablement de loin vos compétences. Ma réflexion gagnerait à être rassemblée sur un blog structuré, facilitant le travail d’élaboration de critiques sérieuses sur d’autres sites, pour le bénéfice des légions de lecteurs néophytes dont quelques pitres.


    • @SamWang............là, vous cherchez la p’tite bête ( de l’Apocalypse !....ah, j’ai pas pu résister c’était trop tentant )...vous vous doutez bien que la plupart des gens d’E&R ( ou pas d’ailleurs ) comprennent bien ce que, par ailleurs, Pierre Hillard a déjà précisé, à savoir que le roi de France, le simple mortel, n’est que le représentant, le lieutenant du Christ sur le Royaume de France sur lequel règne Jésus-Christ de par la Grâce de Dieu !.....on va dire que Pierre Hillard utilise une forme d’ellipse pour ne pas alourdir son propos .


  • #1169026

    C’était presque le sans-faute... avant de parler de catholicisme ! Cessons de reprendre le vocable de l’ennemi et méfions-nous des trucs en "isme", merde quand même ! La Foi n’est pas du registre de l’idéologie et chacun est libre de vivre sa spiritualité comme il la ressent.

    Pour rappel et à nouveau.

    Le 17 avril à 18:53 par Heureux qui, comme Ulysse...
    "Si Dieu ne gouverne pas le monde, alors c’est Satan qui le gouverne"

    Madame Bourges se trompe, la France (véritable, pas son ersatz actuel) n’est pas "la fille aînée de l’Eglise", elle est l’Eglise puisque pour elle, l’Eglise est la Nation, l’une et l’autre ne pouvant être dissociées ! La France qui ne serait pas l’Eglise ne serait plus la France, point !
    Que l’on soit catholique ou non, croyant ou athée, la réalité est celle-là. Lorsque l’Histoire sera revisitée par le prisme de la vérité, cette réalité s’imposera à tous.
    On peut le regretter ou trouver ce modèle de société imparfait, mais le nier n’est pas intellectuellement honnête.

    Vive le Christ-Roi donc... en considérant que les premières tables qu’il devra retourner cette fois sont au Vatican !


  • La France a été condammnée par Dieu depuis le refus du roi Louis XIV de répondre à Marguerite-Marie Alacoque.
    Selon elle, le Christ lui confie une autre mission : le 17 juin 1689, il demande au roi de France Louis XIV la consécration de la France à son Sacré-Cœur et sa représentation sur les étendards du royaume.
    On connait la suite 100 ans plus tard : 1789 et la décapitation du dernier roi français...
    L’apparition à Fatima en 1917 laisse présager de la même fin pour le monde entier mais cette fois ce n’est plus la France qui est au centre du monde mais bel et bien la Russie.

     

    • Dieu a proposé le remède qu’il fallait à travers le culte du Sacré Coeur, la France n’a pas suivi dans cette voie, le couperet est tombé 100 ans après. "Persévérez en ma dilection !", voila ce que la France n’a pas fait. Ce n’est pas Dieu qui a puni, mais bien Dieu qui a voulu nous sauver, nous nous punissons tout seul du fait de nos erreurs.

      Dieu ne retire pas aussi facilement se protection, les psaumes, l’ancien testament sont très clairs à ce sujet, et comme je l’explique dans un autre message, Louis XVI a tout fait pour que cela ne soit pas le cas, que sa mort ne retombe pas sur le peuple français, à la différence des juifs qui eux réclamaient que le sang du Christ retombe sur eux.
      N’oublions pas que les défaillances de la France sont déjà mentionnés par saint Remi, le royaume recevra des bénédictions mais il il sera rudement châtié lorsqu’il sera infidèle à sa vocation, tout cela colle.

      En ce qui concerne la Russie, il est évident que celle-ci a un rôle à jouer, sans doute à double tranchants, et celle-ci l’a d’ailleurs bien compris, le dernier passage de Poutine au Vatican en 2013 suite aux célébrations de Fatima à Rome a été très éclairant. Poutine a reçu une fin de non recevoir par le pape François au sujet de Fatima, mais les russes savent aussi à qui ils ont à faire et ils se sont bien renseignés sur Fatima (comme nos chers FM), d’ou la petite blagounette de Poutine qui a offert une icône de la vierge au pape François, qui s’est empressé comme un bon orthodoxe de l’embrasser, qui l’a donné aussitôt à François, obligeant le Pape à l’embrasser lui aussi, tout en sachant que le Pape ne souhaite pas parler de Fatima et donc ne veut pas faire la volonté de la Très Sainte Vierge Marie. Poutine en bon joueur d’échec l’a mis face à une évidente incohérence.

      Tout cela pose un gros problème, surtout que la Russie comme on le sait est de plus en plus isolée sans motif valable, on sait que sur le plan géostratégique, certains ont peur que l’Allemagne ne s’allie avec la Russie, il n’y a pas que ça, il y a aussi la lutte de la FM contre Fatima et les demandes de la Très Sainte Vierge Marie, comme on le sait, la consécration de la Russie au coeur immaculé de la Très Sainte Vierge Marie aura lieu, pas tout de suite, pas avec l’équipe actuelle qui est au Vatican, ce qu’on peut regretter, c’est que tout ça se fera sur le tard, sans doute après bien des fléaux. A ne pas obéir, la papauté risque de souffrir comme la royauté a souffert 100 ans après.


    • el vago
      vos propos sont intéressant mais vous êtes aveuglé par un christianisme militant tel un parti politique.
      La foi en Christ va au delà des frontières ; rappelons nous que catholique veut dire universel !
      de plus François n’est pas pape, il est dans l’apostasie la plus évidente de tous les temps : il prie pour un rabbin malade : ( en anglais pour ceux qui le parle) :



      ici




      le vrai bonheur est dans la vérité en Jésus le Christ sauveur, car il est au dela de la dissidence, il est dans la vérité sur Terre comme au ciel.Et le bonheur materiel n’existe pas, seul le bonheur spirituel renforce nos coeurs et nos âmes face aux menteurs, dénonciateurs et autres miliciens de gouvernement totalitariste comme ceux de la France actuellement.
      le Verbe de Dieu, la voilà la seule vraie arme qui nous sauvera !


  • On parle beaucoup de France fille aînée de l’église, mais il me semble que le véritable titre revient en réalité au Roi de France, c’est lui le fils aîné de l’église. D’ailleurs en tant que nation, la France n’est pas la première des nations, l’Arménie passe bien avant la France, le titre de fille aînée vient du Roi de France, de la conversion de Clovis, de son baptême par ce nouveau samuel qu’était saint Remi.

    La France a récupéré ce titre parce qu’elle n’a plus de Roi, la nation l’a reçu en héritage, mais c’est un héritage qui vient du haut et qui descend sur ses sujets, c’est bien ça qu’il faut comprendre. C’est d’ailleurs très complémentaire avec ce que dit sainte Jeanne d’Arc, le Roi de france est le lieutenant du Christ, il tient le royaume en commande, son pouvoir vient d’en haut, il fait figure d’exemple, et ses sujets se doivent de l’imiter.

    La révolution et les droits de l’homme ont bien évidemment tout renversé de ce schéma. Pour continuer dans l’exemplarité et l’imitation, on croit à tort que Louis XVI a échoué, qu’il était trop mou, mais en réalité il s’est comporté de la meilleure des façons.
    Louis XVI dans son imitation de Jésus Christ, dans sa volonté de consacrer son pays et sa famille au sacré Coeur depuis la prison du temple, et surtout dans son amour pour le peuple français et sa volonté que son sang retombe comme une malédiction sur ce dernier a fait ce qu’il devait faire.

    Sainte Jeanne d’Arc est intéressante parce qu’elle valide à elle seule le caractère sacré et divin de la royauté française instauré par saint Remi. Sa mort par les anglais annonce d’une certaine façon la fin de Louis XVI. Louis XVI à travers sa mort injuste, est une autre confirmation de cette validité, les révolutionnaires l’appelle Louis Capet et veulent le mettre à mort, alors que lui est de plus en plus Louis de droit divin comme peut-être aucun roi avant lui. Rappelons, que pendant les fêtes de pâques, alors que les juifs préparent la capture du Christ et projette déjà sa mise à mort, celui-ci nous prépare la Cène, c’est à dire la sainte eucharistie que nous célébrons tous les dimanches. Sur l’échafaud, Louis XVI est dans une situation similaire, il répond par l’amour à la haine.

    En informatique Louis XVI, ça existe, ça s’appelle un CRC16 (contrôle de redondance cyclique), c’est un contrôle qu’on met à la fin d’une trame pour être sur que le message est bien passé, qu’il n’a pas été altéré. Celui qui reçoit calcule le CRC, s’il est égal, c’est OK

     

    • Il faut dire que l’Arménie n’était pas une nation. Cela explique pourquoi elle ne peut exiger ce titre. La France est avec la Chine une des plus vieilles nations du monde.


    • Vent couvert,

      L’Arménie est le 1er royaume à être doter d’un roi chrétien, n’oublions pas que l’arche de Noé s’est écrasé en haut du fameux Mont Ararat sécrétement gardé par les militaires turcs en térritoire arménien, et pourquoi un tel mensonge si ce n’est pour cacher la vérité sacré de la preuve du déluge grace aux morceaux de bois africains retrouvés en plein térritoire d’asie mineur !


  • Quand des frères se joignent en un même but dans le monde de la peur, ils se tiennent déjà au seuil du monde réel. Comme le pas est léger et facile qui traverse les étroites frontières du monde de la peur. La volonté de Dieu réside à jamais en ceux dont les mains sont jointes. Ainsi le but du monde réel est doucement porté à la conscience, pour remplacer le but de péché et culpabilité.


  • Bonsoir,

    Le 10 mai j’irai manifester. Seul. Pas très loin de chez moi...
    Eric Garçon


  • Je ne voudrais pas casser l’ambiance, mais lier la France au christianisme est fallacieux !
    La France existait depuis fort longtemps, bien avant la conversion de Clovis...l’histoire du bassin méditerranéen remonte au moins à 10 000 ans !!! je vous trouve gonflés, les uns et les autres, de tout ramener au christianisme -sauf à lier christianisme et humanisme, mais qui oserait aller jusque là ?
    En quelque sorte, cette mode de revenir au christianisme est une défaite de la pensée et la marque des défaitistes - remettre son sort dans les mains d’un Christ que personne n’a jamais vu, alors que la vraie bataille se livre ici et maintenant contre la marchandise. C’est trop facile d’accrocher une petite croix à son rétroviseur et d’aller ensuite se précipiter dans les galeries marchandes, avec l’illusion du devoir accompli...vaste blague ! selon moi, les monothéismes sont bel et bien morts ; et l’on ne revient jamais en arrière, n’est-ce pas ?

     

    • Le mot France est directement lié aux francs saliens, et donc à Clovis, à sa conversation en 496 à Reims, à ses conquêtes et à l’émancipation de la dynastie mérovingienne.
      Avant la France, il y a ce qu’on appelle les gaules, c’est à dire que rien que dans la terminologie, on comprend qu’il n’y a pas de réelle unité. La séparation entre les gaules et la france est assez facile à faire, puisqu’on parle par exemple pour saint Martin mort à la fin du 4ème siècle, d’apôtre des gaules, alors que pour saint Remi qui convertira Clovis à la fin du 5ème siècle donc, on va parler d’apôtre des francs. Au passage, c’est Clovis qui va faire de Paris la capitale de la France alors qu’il était encore installé sur Soissons, et depuis ça n’a jamais véritablement bougé.

      Vous avez raison de parler d’humanisme en ce qui concerne le christianisme, et de faire ce lien, puisqu’avant le christianisme, il y a évidemment un monde injuste où certains naissent esclaves, et puis il y a le paganisme et son cortège de sacrifices humains, qui voudrait revenir à tout ça ?
      Pour ce qui est de voir le Christ : "heureux ceux qui croient sans avoir vu", et sinon il y l’ostension prochaine de l’authentique suaire de Turin du 19 avril au 24 juin 2015, ça peut être un bon rencard pour le rencontrer.


    • T as rien casse du tout ! La France n existe pas avant Clovis et dans tous les cas de figure faire remonter l histoire de notre pays a 10 000 ans releve juste du n importe quoi ! La France de Clovis n est qu un embryon qui remonte a 1500 ans environ !
      Ceci etant c est bien a partir de cet embryon que va se structurer le pays qui est le notre !
      Ramener le christianisme et les enseignements du christ au fait d accrocher une petite croix a son retro-viseur demontre en soi votre veritable niveau sur le sujet, proche du nul et peut etre meme au dela !
      Selon vous les monotheismes sont bel et bien mort... Selon moi ils n ont jamais eu autant d adeptes le seul bemol est de savoir combien parmis ceux ci sont un tant soi peu sincères !
      Un point pour vous, on ne revient jamais en arriere c est probablement la seule chose sensee qui se trouve dans votre message !


    • @ la pythie

      Tu déclares que lier la France au christianisme est fallacieux mais comme l’a bien expliqué el vago, le mot France est lié aux Francs et le christianisme ne s’y est vraiment développé qu’à partir de la conversion de Clovis lors de son baptême en 496. Donc la France est intrinsèquement liée au christianisme, que ça te plaise ou non !

      Si tu ne veux pas entendre parler de christianisme, considère cette terre avant 496, quand le paganisme avait encore la prédominance. Tu peux aussi remonter à la proto-histoire, chère au païen ultra-convaincu feu Dominique Venner, si tu le souhaites.

      Quant à déclarer que personne n’a jamais vu le Christ, quelle audace de ta part ! Au delà de la croyance religieuse, il y a de nombreux témoignages qui atteste de la présence d’un homme dans cette région de l’Empire romain à cette époque, qui se nommait Jésus et qui jouissait d’une grande popularité. La réalité historique de Jésus est parfaitement démontrable par divers écrits qui nous sont parvenus.
      Tu pourras consulter les liens suivants par exemple pour te cultiver un peu :
      http://www.info-bible.org/histoire/...
      http://hlybk.pagesperso-orange.fr/j...

      Bien à toi camarade !


  • Ca me fait penser à De Gaulle qui allait tous les dimanche à l’église et a quand arracher la France aux mains des americains et lui a rendu son lustre et son indépendance ; bon après les autres l’on donnée...
    Au niveau prédestination "De Gaulle " çà parle aussi


  • Vive le Christ-Roi...et la ...France fille aînée de l’Église Catholique...
    Merci P.Hillard pour ce rappel, enseigné tous les jours dans les écoles de la FSSPX...
    Merci à Sainte Jehanne D’Arc...bientôt la résurrection de notre grande France...
    France éternelle...


  • je suis agnostique, proche de la pensée de Nietzsche et depuis quelques années je m’intéresse aux synchronicités et à la physique quantique en mm temps que les sagesses traditionnelles, qui m’auront permis de découvrir que je pouvais maitriser ma destinée !
    le Christ a dit aide toi et le ciel t’aidera
    eh bien avec les découveres de la physique quantique je dirais
    par delà toute croyance ou irréligion
    aide toi et les particules élémentaires se chargeront du reste
    et j’aime autant vous dire que ça marche du feu de Dieu et de Zarathoustra réunis en un rire homérique !
    Cordialement,

     

    • @patrice..........sincèrement content pour toi, et au delà et malgré les différences, camarades d’E&R ( je m’adresse à tous ), je trouve toutes ces discussions passionnantes...bon Dimanche à tous, que le Ciel quoi que vous y mettiez vous apporte la sérénité !


  • Commentaires suivants