Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vaccination et complotisme : la section Santé d’Égalité & Réconciliation répond !

La section Santé d’Égalité & Réconciliation réunit des professionnels actifs couvrant à peu près tous les secteurs de la santé (praticiens médecins ou non médecins, journalistes, auteurs, chercheurs) qui se donnent pour ambition d’être les sentinelles des dérives du système de soins moderne. La section Santé se veut aussi un outil pragmatique présentant des solutions concrètes pour rester en bonne santé.

 


 

La section Santé d’Égalité & Réconciliation répond à quelques perles de propagande issues du magazine médical destiné aux professionnels de santé Le Généraliste [1]. Pioché dans l’édito d’abord :

 

« Agnès Busyn a sifflé la fin de la récré…

Formule confirmant que toute contestation dans le domaine de la santé n’est pas prise en compte de façon sincèrement démocratique. La marmaille du peuple qui s’est bien défoulée pendant la récréation, est priée de se ranger sagement maintenant, et sans faire d’histoire.

…au motif que le taux de couverture vaccinale devenant critique en France, laisser des enfants non vaccinés leur ferait courir un risque inadmissible de contracter sur le territoire français une maladie grave évitable ».

Deux idées donc. Premièrement, les enfants non vaccinés courent un risque sanitaire supérieur aux enfants vaccinés. Ce qui mériterait quand même une petite argumentation au minimal syndical, et quelques chiffres, car cela reste à démontrer. Deuxièmement, les parents qui ont fait ce choix sont complètement irresponsables, et c’est inadmissible de les laisser faire. Est-ce à comprendre comme un avertissement méritant sanctions ? Il y a bien une troisième idée faisant référence au territoire français, terre de progrès scientifique et médical. Et si on comparait la prévalence des maladies émergentes des pays à forte couverture vaccinale avec celle des pays en voie de développement où l’on pratique peu la vaccination ? On parie sur les résultats ?

« Jusque là rien à redire, le discours est construit et fondé sur les données de la science ».

Ah d’accord, c’était pour la bonne cause ! Le peuple est ignorant, et on le pique pour son bien. Malheureusement, l’esprit de probité intellectuelle qui nous anime nous pousse à avoir quelque chose à redire. Cher Généraliste, pourriez-vous préciser de quelles données de la science vous parlez, qui construit et fonde selon vous ce discours simplissime ? Car sinon, comme vous le savez, cela s’appelle un point de vue dogmatique. Et oui, ce n’est pas parce qu’on utilise le mot science dans une phrase que l’argumentation se pare par miracle de scientificité. À ce compte là, nous gagnerions beaucoup de temps passé en recherche sur Medline à la section Santé ! La suite est croustillante :

« La variole n’a disparu de la surface de la planète qu’au prix d’une vaccination qui, pour le coup, était véritablement risquée et assumée ».

Assertion où l’on apprend que la vaccination de la variole est un acte risqué. Mais bon, comme c’est un choix assumé, ça va. Mais au fait, est-ce que ce sont bien les campagnes de vaccination mondiale qui ont éradiqué la variole ? Que nenni chers amis, pas du tout du tout. Ce n’est pas E&R, obscur site complotiste qui le dit, c’est bien la prestigieuse OMS. Le grand branle-bas de combat vaccinal a bel et bien échoué contre la variole. L’OMS a dû arrêter les frais, et revenir aux bonnes vieilles techniques d’isolement et d’endiguement qui, elles, ont finalement fonctionné.

« En réalité, les antivax sont moins le fruit d’une contre-argumentation scientifique que celui d’une évolution sociétale fondée sur la justification des individualités ».

Bon sang, mais bien sûr ! C’est donc cela la motivation première de ces parents inconscients. Ils sont juste égoïstes à vouloir se renseigner sur les risques que pourraient subir leurs enfants. « Une inoculation de quelques secondes pour une vie de handicap ». Tout le monde compatit à ce constat amer, entendu de la bouche de parents d’un adolescent autiste. Mais restons rationnels s’il vous plaît : cet accident vaccinal ne doit être considéré « seulement » comme un dégât collatéral regrettable, puisque le bilan vaccinal est globalement positif. La vraie question à se poser est donc la suivante : Le bilan vaccinal est-il vraiment positif ? Se pourrait-il que l’information des média traditionnels soit tronquée ? Se pourrait-il que l’on nous désinforme ? Hum, ça donne envie d’y consacrer quelques lignes argumentées dans un futur article… Mais pour l’heure, terminons avec Le Généraliste. Dernière citation empruntée au grand dossier de ce prestigieux journal scientifique :

« "La plupart des partis d’extrême droite ont un discours soit vaccino-septique, soit vaccino-critique" déclare Jocelyn Raude (sociologue NDLR). Une recherche avec le mot clé vaccination sur le site d’Alain Soral (égaliteetréconcilation.fr) dévoile l’omniprésence des thèses complotistes et, sans remettre en cause la vaccination elle-même, Marine Le Pen s’est exprimée récemment contre l’obligation vaccinale ».

Petits syllogismes qui ne mangent pas de pain en somme. Un site d’extrême droite est vaccino-critique. Être antivax est complotiste, donc les sites d’extrême droite sont complotistes. Cela marche aussi dans l’autre sens. Les antivax sont complotistes. Les complotistes sont d’extrême droite. Donc les antivax sont d’extrême droite. Tous démasqués on vous dit ! Sans compter le raccourci clavier concernant l’étiquette d’extrême droite (jamais définie) : E&R est d’extrême droite. On vous le dit. Donc c’est vrai.

Allez, sans rancune, c’est de bonne guerre. Après tout, ces lignes sont tirées d’un journal envoyé gratuitement aux médecins, mais qui cependant brasse argent et intérêts privés. Quelqu’un s’ennuyant pourrait-il calculer le prorata du nombre de pages de publicité sur l’ensemble du journal ? Car il faut bien que quelqu’un paye l’addition pour publier ce genre de message. Tout le contraire de notre équipe à la section Santé. Nous sommes bénévoles, et écrivons par conviction pour un site qui, rappelons-le, fonctionne sans aucune publicité. Nous croyons réellement en une science non dévoyée ; nous croyons au sérieux et à la possibilité d’améliorer sa santé sans effets secondaires. Nous nous engageons pour ce qui nous semble être une cause juste, tant par amour du prochain, que pour celui de la vérité. Et notre message est reçu. Car les médecins, comme nos lecteurs, ont été, sont, ou seront peut-être un jour des malades. Alors, si ce n’est déjà fait, ils trancheront en sachant de quoi ils parlent.

 

- La Section Santé d’E&R -

 

À ne pas manquer, une conférence exceptionnelle à Nice le 10 février :

Notes

[1] Numéro du vendredi 29 septembre 2017

Prendre soin de sa santé avec Kontre Kulture :

Les excellents articles de la Section Santé d’E&R :

 
 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Les très très riches savent qu’il n’y a qu’une planète... et qu’on est pas prêt d’en trouver une autre...

    Les seules personnes qui peuvent contester leur suprématie sont les classes moyennes qui ont fait de grosses études et connaissent comment fonctionne un téléphone, une intelligence artificielle ou un vaccin. Ce qui les emmerde le plus, c’est que les pauvres s’y mettent aussi à acquérir un savoir au travers d’internet, des bibliothèques numériques et du temps libre du chômage. La connaissance collaborative se met en place d’elle même. Et ça marche...

    Alors que ces oligarques commencent à stresser parce qu’on a plus besoin d’eux pour faire tourner la machine, leur seule solution c’est de bousiller ceux qui ont la connaissance ; ça devient dangereux pour eux toute cette prise de conscience. Ces personnages comme Soral qui éduquent ou suscitent la critique de la société par le rire comme Dieudo... et tant d’autres qui ouvrent le cœur et l’esprit.

    A partir de ce constat, on va vacciner à tour d’aiguilles dans le bras, tous ces enfants seront des éternels malades avec très certainement des capacités cognitives amoindries. Des souffreteux peu enclins à se reproduire. Les migrants eux n’auront jamais accès à la culture. On s’en servira comme gens de maison ou ouvriers agricoles au milieu des robots domestiques.

    C’est mûrement réfléchi et c’est pour ça que ça fait peur : injecter du poison dans la chair d’un petit bout de chou de 2 mois et qui ne peut que pleurer pour se défendre.

     

    Répondre à ce message

  • 11 vaccins dans le corps d’un bébé cela signifie que son organisme doit créer 11 anti corps spécifiques : n’est ce pas un peu beaucoup ? Et si certains anti corps n’étaient pas compatibles avec d’autres et produisaient une nouvelle maladie ? Il est à craindre que certains bébés ne jouent le rôle de cobaye .

     

    Répondre à ce message

    • Les industriels savent depuis longtemps que l’immunité de masse est une escroquerie.
      Les vaccins ne sont plus qu’un moyen de faire des expériences avec les adjuvants. Les maladies auto-immunes et les traitements à vie offrent des perspectives radieuses à ces pourris. Regardez bien le regard de la femme sur la photo. De très bons comédiens, ils faut l’avouer.

       
  • Le principe d’un traitement quel qu’il soit c’est qu’il n’est jamais inoffensif, le risque 0 n’existe pas.
    Travaillant sur les essais cliniques, l’année où nous avions eu cette propagande sur le vaccin contre la grippe H1N1 Roselyne Bachelot de mémoire nombreux de mes collègues se sont faits vaccinés y compris leurs enfants même les plus septiques. Moi pas malgré la quasi "obligation" du chef de service, je ne fais déjà pas le vaccin contre la grippe saisonnière alors encore moins la H1N1.
    Les britanniques qui avaient adopté une autre politique (vaccinale non à outrance) se sont aperçus après études que les enfants en bas âge maternelle primaire ont développé seuls les Ac anticorps contre le H1N1 (puisque pas vaccinés).
    Travaillant en milieu hospitalier j’ai dû faire le vaccin contre l’hépatite B souvent mis en cause dans les cas de SEP secondaires (Sclérose En Plaques).

     

    Répondre à ce message

    • En travaillant en milieu hospitalier, vous avez bien plus de chance d’attraper l’hepatite B et de developper une cirrhose (que l’on ne sait pas guérir) que de développer une SEP après le vaccin (dont le lien n’a jamais été formellement mis en évidence, une "suspicion de" ne constitue pas une preuve). A vous de choisir !

       
    • Le vaccin contre l’hépatite B fait partie des plus grosses escroqueries. Ça me fait penser à une assurance contre l’alcoolisme. De la pure foutaise, tous les spécialistes des toxicomanes le savent très bien. Bientôt un vaccin contre le sida ? Bande d’ e...... !
      Je pense à toutes ces familles endeuillées par ces salopards et leur test de séropositivité. Morts de la trithérapie alors qu’ils croyaient se guérir. Tu peux en faire des reportages sur les camps.

       
  • Bon, on sent que vous vous êtes fait plaisir. Mais le sarcasme ne suffit pas. Il faut contre -argumenter. C’est donc avec impatience que j’attends les futurs articles de la section santé E&R, notamment sur la variole (j’ai toujours appris que son éradication est du à la couverture vaccinale).

     

    Répondre à ce message

  • Bien l’affiche avec l’injection " dans le dos"....

     

    Répondre à ce message

  • On peut aussi faire la relation entre l’obligation de la vaccination avec celle de la circoncision aux USA après la seconde guerre mondiale !!! Pour noyer la circoncision juive, les puissants ont fait passer des lois pour cause d’hygiène pour faire de la circoncision une norme au USA....
    On peut donc en déduire que ce n’est pas toujours pour le bien de la population que nos chers puissants à nous veulent nous imposer leurs 11 vaccins (11 !!!!)...

     

    Répondre à ce message

    • #1891361

      Qu’est-ce qu’ils font de toutes façons pour notre bien ?

      Nous inonder de taxes, d’amendes et de redevances tout au long de l’année ?
      Nous soumettre à l’escroquerie de l’impôt sur le revenu ?
      Nous obliger à rembourser une dette que nous n’avons jamais contractée ?
      Nous contraindre à vivre à crédit pour acquérir un toit, une bagnole, dont ils laissent artificiellement gonfler les prix pour les rendre inaccessibles ?
      Nous imposer la libre circulation des biens, capitaux, personnes, qui détruit chaque jour un peu plus nos emplois, notre économie locale et nos conditions de vie ?
      Nous forcer à accepter des milliers d’étrangers sur notre sol quand nos enfants mêmes n’ont plus aucun avenir dans leur propre pays ?
      Nous empoisonner avec leur bouffe, leurs produits chimiques, leurs expériences scientifiques et leurs délires climatiques ?
      Nous laver sciemment la cervelle avec leur propagande dégueulasse de la maternelle à la tombe ?

      Est-ce aussi pour notre bien qu’ils ne nous laissent aucun pouvoir ? Que nous ne pouvons pas même décider de la façon dont nous voulons vivre ? Ni de la manière dont nous voulons travailler ? Et encore moins de ce que nous voulons faire des richesses que nous produisons et de ce que nous voulons laisser aux générations suivantes ?

      C’est là tout l’arnaque de la démocratie :

      Un beau discours pour se faire élire et aucun compte à rendre.
      QUI donc, dans un tel système, peut bien contraindre un homme de pouvoir à bien agir vis à vis de sa population ?
      Il n’y a que sa conscience personnelle qui peut faire cela... Et tous les hommes n’en développent pas forcément une. Certains mêmes arrivent parfaitement à s’asseoir dessus, du moment qu’ils peuvent goûter à souhait aux richesses de ce monde.

      Plus j’y réfléchis, et plus je me dis qu’il n’y a que la monarchie qui pourra nous sauver. Ou, à défaut, un homme de foi, comme l’a par exemple été Hugo Chavez. Car seule la croyance en quelque chose de bon qui nous dépasse peut pousser un homme à se surpasser, à vouloir accomplir quelque chose de plus grand de sa vie, et à mettre ses qualités et compétences au service des autres et non à la seule satisfaction de ses désirs personnels.

      Tout homme qui n’a pas fait ce cheminement là de réflexion n’est pour moi pas digne d’accéder au pouvoir. Et, en toute logique, il n’y a strictement rien à attendre de sa personne, à part des abus.

       
  • ils ont vraiment écrit "vaccino-septique" !? Je suis sceptique sur leur fosse septique...

     

    Répondre à ce message

  • Lorsqu’une majorité de français va commencer à comprendre l’utilisation banalisée de l’ inversion accusatoire ou de sens (fascisme , anti-fa etc.) dans le(s) discours de nos élites ou de leurs idiots utiles , il n’y a qu’à ce moment là qu’ils saisiront la duperie et qu’il y aura une réflexion cohérente et détachée des propagandes sur des sujets aussi sensibles...ou l’inverse :)

     

    Répondre à ce message

  • #1891678

    Bien vu ! yen a marre de se faire rebaptiser ! les "antivax", des fachos ignorants, abrutis qui n’y connaissent rien aux devoirs des parents, qui en bavent tellement qu’ils en viennent à se crêper le chignon pour des paquets de couches en promo, comme si l’hygiène de nos bébés était un luxe ! Pampers et Nestlé continuent leurs progressions totalitaires, c’est nous qu’on paye... mais on a du fric au gouvernement pour piquer en masse ces individualistes méprisables...
    Familles ! l’union fait la force !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents